Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#176 01/02/2019 17h09 → Vallourec : une valeur industrielle massacrée ? (profit warning, vallourec)

Membre
Réputation :   28 

Je suis dubitatif par rapport à la décote importante. Je dirais plutôt qu’elle paraît importante suite à la chute violente de l’action en Bourse.
Les entreprises de ce secteur cotent souvent avec une décote, même en ayant les fondamentaux sains. Il s’agit d’un phénomène purement comportementale car ce n’est pas un secteur pas « à la mode ».
Price to Tangible Book reste 0.5, mais il ne faut pas oublier que la société brule du cash, marge opérationnelle est négative ainsi que quasiment l’ensemble des ces indicateurs fondamentaux.
Donc la décote sur le secteur, ayant déjà une décote implicite, est largement justifiée. Puis le mot « tangible » il faut prendre avec des pincettes, car ce ne sont pas forcément les actifs les plus faciles à céder qui sont valorisés dans le bilan de Vallourec.
Pour info, début Janvier 2019 BNP Paribas avait la même décote sur ces actifs tangibles….. Et ces actifs tangibles ne sont pas des usines et des tubes sans soudures, mais quelques choses bien plus facile à vendre.

Je ne suis pas fort en analyse technique mais je ne vois pas comment il peut être applicable ici. L’entreprise en cet état peut se retrouver face au flux vendeur énorme sans aucun acheteur et casser tous les supports possibles et imaginables. Pareil dans un sens inverse, s’il y a une embellie, l’action peut doubler ou même tripler sans s’arrêter sur aucunes de ces résistances.

Je pense que le pari « smart » ici pourrait être de passer un week-end avec les 3 derniers bilans de Vallourec, comprendre les particularités de cette entreprise, déterminer worst-case scénario et y aller sereinement en comprenant les risques. Je dirais que cette actions est surtout pas pour les amateurs du day-trading car ce dernier pourrait être assimilé au casino.

Hors ligne

 

[+1]    #177 04/02/2019 16h07 → Vallourec : une valeur industrielle massacrée ? (profit warning, vallourec)

Membre
Réputation :   73 

A court terme, et sans jouer les madames Irma, le scénario d’une augmentation de capital se précise.

D’une part, le niveau total de dettes parait de plus en plus insoutenable (2.1 milliards EUR de dettes nettes au 30/09/18) avec un cash burn mensuel > 50MEUR qui fait (très) peur.

D’autre part, le placement privé de 2012 arrive à échéance en août avec 400 millions à rembourser en août.

Pour résumer, au 30/06/18 on est à 919MEUR de trésorerie (ou équivalent)
Au 30/09/2018 on a cramé 153MEUR on se retrouve donc à 766MEUR (le dernier document indique 0.8 milliard, on est pas à 44MEUR près…).
Si au Q4 ils crament encore 150MEUR, on va se retrouver au 31/12/2018 avec 616 MEUR.

En l’absence d’amélioration sensible de la consommation de cash la société n’aura pas de quoi rembourser le placement 2012 => 616 - 350 (50M/mois jusqu’en juillet) = 266 - 400 = -134 MEUR

Bref je ne vois pas les créanciers actuels, même si techniquement les covenants sont respectés au 31/12/18, être sereins sur les facilités en place (2.2 milliards de "revolving" à échéance 2019/2021/2021/2027).

A contrario, en l’absence de remboursement du placement 2012 (conversion en capital par exemple) on se retrouverait avec 266MEUR de cash à fin juillet, soit 5 mois au rythme de cash burn 2018. Pas folichon mais j’espère que le cash burn 2019 sera moindre que 2018…

Une conversion de 400MEUR au cours actuel risque de faire un peu (humour) mal avec une valo 650MEUR ce jour.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par maxlille (04/02/2019 16h20)

Hors ligne

 

#178 05/02/2019 09h48 → Vallourec : une valeur industrielle massacrée ? (profit warning, vallourec)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   128 

Ce qui m’étonne sur Vallourec, c’est que quand je lis les documents fournis - www.vallourec.com/EN/group/MEDIA/Presen … s-2018.pdf - , j’arrive quasiment à croire à la recovery :
- ils ont réussi à baisser leurs coûts SG&A à 10% du chiffre d’affaire
- l’ebitda redevient positif. Ils annoncent le Q4 2018 encore supérieur au Q3
- leur "plan de performance" pour la réduction des coûts se met en place
- leur revenu est en croissance de 12% à taux de change constant
- ils sont bien positionnés sur le schiste US à un moment où les US semble avoir gagné leur bras de fer

La dette de 400m€ de 2019 ne semble pas du tout les inquiéter et ils disent qu’elle a déjà été repoussée.  Bon ok l’argent obtenu pour la payer fait l’objet de phrases pas très claires et je n’arrive pas à savoir si cet argent a vraiment été mis de côté pour rembourser l’échéance 2019 ou si il a été mélangé à la trésorerie et qu’on verra bien comme çà se passera. Sur ce point, soit il s’agit d’une très mauvaise communication (possible d’après l’historique de communication du groupe) soit effectivement ils mélangent tout et ils dépensent trop. - www.vallourec.com/FR/group/MEDIA/Press/ … ccess.aspx

Vallourec place avec succès une émission obligataire de 400 millions d’euros à échéance 2023

Le produit de cette émission contribuera
(i) avec la trésorerie disponible, au refinancement des obligations en circulation de Vallourec venant à échéance en août 2019 en les remboursant à leur date d’échéance et
(ii) au paiement de certains frais et charges. D’ici là, Vallourec conservera ce produit dans son compte général de trésorerie et réduira les emprunts à court terme existants et futurs.

Bref çà pourrait peut-être passer sans augmentation de capital. Par contre le dossier fait peur et çà se ressent dans le cours.

En pure spéculation, je suis rentré sur le titre aujourd’hui. Ceci n’est pas du tout un conseil d’achat et j’ai plutôt tendance à vouloir répéter ici qu’il ne faut spéculer qu’avec de l’argent qu’on est prêt à perdre.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par tikou (05/02/2019 09h51)

Hors ligne

 

[+1]    #179 05/02/2019 10h03 → Vallourec : une valeur industrielle massacrée ? (profit warning, vallourec)

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   100 

La VALLOUREC 3.25% 02/08/19 EUR se traite autour de 90. Les obligataires auront le sentiment d’être remboursés quand elle traitera autour de 100.

Ça fait quand même un YTM énorme (29%), le remboursement n’est pas perçu comme acquis.

Cependant, elle a l’air de se ressaisir ces dernières heures, à suivre.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Mestra (05/02/2019 10h08)


"Ce qui est risqué? C'est de ne jamais prendre de risque"

Hors ligne

 

#180 05/02/2019 11h24 → Vallourec : une valeur industrielle massacrée ? (profit warning, vallourec)

Membre
Réputation :   

La dette est un vrai problème ; voyez par exemple le producteur de zinc numéro 1 qu’est nyrstar qui est tombé hier à 0,40. car il n’arrive pas à réduire sa dette qui monte sans arret.

Et donc, le risque est important sur vallourec ; je suis en accord avec le principe de risquer le montant que  l’on peut perdre

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne

 

#181 05/02/2019 12h39 → Vallourec : une valeur industrielle massacrée ? (profit warning, vallourec)

Membre
Réputation :   17 

Le suivi des obligations est intéressant comme pour Casino il y a quelques mois.
La déception du T3 reste dans les mémoires d’ou la chute avant le T4 dans trois semaines.

Je  pense que Vallourec a des possibilités pour réduire sa dette:

* Le plus simple: des cessions

* Des résultats enfin positifs: ça fait un moment qu’on les attend et la conjoncture s’améliore dixit les concurrents. Un plan social peut-être…

* Une nouvelle augmentation de capital , massive comme CGG.

La valeur de l’entreprise est de 2.8 Milliards d’euro environ (capitalisation 650 + dette 2200)

Comme sur CGG une augmentation de capital convertira la dette en action mais la valeur d’entreprise restera identique et le cours de bourse baissera peu avant de remonter fortement des que les résultats seront positifs.

Dans ce cas de figure, il faut absolument participer à l’augmentation de capital donc garder en cash au minimum 1.5 fois le montant de sa position sur VK.

La situation semble beaucoup moins grave que sur CGG, je doute que les obligations ne soient pas remboursées intégralement. Une dette de 50% du chiffre d’affaire ce n’est rien, CGG c’était 200%!

Difficile de conseiller VK pour du long terme, elle est volatile et dangereuse, à réserver aux traders actifs.
Je suis acheteur sur cette zone 1.33-1.42 avec un objectif court terme sous 1.60€ et sous les 4€ en cas de recovery, ça fait rêver mais elle était à 5€ en septembre…

Amicalement.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne

 

[+1]    #182 05/02/2019 18h48 → Vallourec : une valeur industrielle massacrée ? (profit warning, vallourec)

Membre
Réputation :   73 

La dette de 400m€ de 2019 ne semble pas du tout les inquiéter et ils disent qu’elle a déjà été repoussée.

Vallourec place avec succès une émission obligataire de 400 millions d’euros à échéance 2023

A moins que je me trompe (c’est possible), ces oblig viennent en plus de la dette au 31/12/17.
Dans le semestriel on lit bien que c’est en plus des 400M. Les oblig 2023 sont bien intégrées ci-dessous:

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/7727_400m.png

On a donc en perspective bien 616 MEUR de cash à fin 2018 (hors cash provenant de cessions et hypothèse optimiste de cash burn sous maitrise)  avec une dette à rembourser de 400M dans 7 mois = panique.
Bon, on aura le chiffre exact dans 15j.

A un moment on peut se poser la question du comment rembourser > 2 milliards de dettes avec un cash burn encore négatif à ce jour, j’appelle ça le "mur de la dette".

Simple indicateur, en 2014 la société avait généré 274MEUR de cash flow positif.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par maxlille (05/02/2019 18h56)

Hors ligne

 

[+1]    #183 05/02/2019 20h22 → Vallourec : une valeur industrielle massacrée ? (profit warning, vallourec)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   128 

maxlille,

votre raisonnement ce tient, mais je ne peux m’empêcher de penser qu’il y a une façon de présenter les choses dans les rapports qui dit autre chose.

page 12 de
il est écrit www.vallourec.com/EN/group/MEDIA/Presen … s-2018.pdf

Next debt maturity in August 2019 already
refinanced through the €400m senior notes issued in April
2018

Alors oui ils ont mis les €400m sur leur compte général de trésorerie en attendant le remboursement et votre calcul de €616m semble correspondre à ce qu’il reste sur ce "compte général de trésorerie" mais çà me paraît trop gros car çà voudrait dire en gros "pas de problème pour les €400m à rembourser on a récupérer €400m rien que pour les combler. Le seul hic c’est qu’on les a dépensé pour autre chose".

La thèse se tient et expliquerait la grosse baisse de ces derniers jours et les rumeurs sur le non paiement de cette dette ou le remboursement partiel mais perso je n’arrive pas à croire qu’ils puissent se permettre d’écrire partout "pas de problème les €400m sont déjà refinancés"

Hors ligne

 

#184 06/02/2019 00h02 → Vallourec : une valeur industrielle massacrée ? (profit warning, vallourec)

Membre
Réputation :   17 

Elle a bien rebondi pendant que je rédigeai, qui sait on a peut-être enfin notre point bas sur vallourec:smile)

Concernant les 400m€, de mémoire il n’y a pas de souci dixit la société car elle a des lignes de crédit non utilisées.

Bonne soirée.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne

 

#185 06/02/2019 11h36 → Vallourec : une valeur industrielle massacrée ? (profit warning, vallourec)

Membre
Réputation :   73 

Ce que je vois c’est qu’on a "refinancé" le placement privé de 2019 avec de la nouvelle dette, mais in fine on doit bien toujours l’ancienne dette et la nouvelle:

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/7727_vallou.png

Concernant les 400m€, de mémoire il n’y a pas de souci dixit la société car elle a des lignes de crédit non utilisées.

Donc ok certes on a, à priori des facilités banques tirables, semblables à du crédit revolving en place sauf que:

1° Rembourser une dette avec une nouvelle dette, on ne règle rien
2° Les facilités bancaires sont soumises à covenant et au bon vouloir des banques.

Le plus inquiétant est l’incapacité de la société à dégager les cash flow permettant de rembourser quelque dette (le capital) que ce soit.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par maxlille (06/02/2019 11h37)

Hors ligne

 

[+3]    #186 06/02/2019 12h15 → Vallourec : une valeur industrielle massacrée ? (profit warning, vallourec)

Membre
Réputation :   

bonjour,
nouveau sur ce forum,
j’ai lu plus haut vos analyses très intéressantes sur l’évolution catastrophique de VK en Bourse depuis quelques mois. Je regarde tous les jours les news sur cette valeur atypique et cyclique :
elle n’arrête pas de descendre (malgré une petite remontée du pétrole) parce qu’elle est plombée par les résultats (mauvais) mais aussi à cause de cette fameuse dette de 2,2 milliards et des perspectives pas réjouissantes, une communication financière pas géniale et un Pdg (Crouzet) déconnecté de la réalité des marchés.

Tentant de rassurer le marché, VK a rappelé qu’il disposait au 30/09/2018 de 769 M€ de trésorerie et de 2,2 milliards de lignes de crédit bancaires non tirées. Il a précisé que le ratio d’endettement retraité était évalué à 71% au 30/09/2018, loin du plafond fixé à 100%.   

Quelques jours plus tard cependant, Morgan Stanley avait fait part de ses doutes. Le broker craint que l’augmentation du ratio d’endettement en 2019 ne s’approche de la limite des covenants et conduise les créanciers à renforcer la pression malgré le faible risque de liquidité et de solvabilité. MS estime que les fondamentaux resteront au second plan tant que les difficultés liées à la faiblesse du bilan ne seront pas réglées.
la dette 2019 de VK (2,25 milliards) représente 51% du CA
par comparaison, la dette 2019 de CGG représente 56% du CA
et la dette 2019 de Eutelsat représente 206% du CA !

L’emprunt obligataire lancé par VK à échéance 15/10/2022 assorti d’un coupon de 6,375% évolue aux alentours des 68,9% du nominal, correspondant à un rendement (brut annuel) stratosphérique de 13,62%… Du papier très risqué qui peine visiblement à retrouver une place dans le portefeuille des investisseurs après l’avertissement sur résultats de novembre et la dégradation du rating par S&P.

Dans un tout autre registre et sans rapport avec la rumeur propagée par Bloomberg, le patron de BPI-france, Nicolas Dufourcq, inconscient de l’incendie qui ravage VK, a déclaré que la banque publique, actionnaire à hauteur de 14,6% avec un siège au conseil (occupé par Alexandre OSSOLA), va continuer à accompagner l’entreprise pour lui permettre de traverser sa passe délicate. On se pince !

Dans cette histoire de faillite, ce qui est écœurant, c’est que VK (20200 salariés dans le monde dont 3500 en France) finira en penny stock rachetée en 2019 (via une OPA) par un hedge américain à 1 eur l’action (SW Mitchell est déjà en piste) et ensuite il fera des PSE pour diminuer les couts et la démantèlera.

Bernstein (R. Green) pense qu’elle va sur 0,80 eur, l’action cote actuellement 1,59 eur (avec un point bas de 1,37 il y a deux jrs), elle va d’abord toucher un premier pallier à 1,20 puis ira ensuite tester les 1 eur .

Depuis 4 mois, 17% du capital est shorté par des hedges qui ne sont pas prêts de racheter leurs positions vendeuses…En fait je crois que tout est mis en oeuvre pour la couler (et vite)

Projet de restructuration :

Au lieu de se lancer dans des projets fous et aventureux de recapitalisation avec une AK , de rachat de la dette (par une autre dette) qui aurait un effet dilutif sur le capital ou d’emprunt obligataire très risqué,
il existe pourtant deux moyens de réduire la dette de VK :

1-faire des cessions d’actifs mais ca impliquerait des PSE
2-créer une filiale au Luxembourg , une trading room sur les MP qui fera du trading et dégagera du cash qui remontera dans la trésorerie du groupe (pas d’impôt sur les PV boursières au Luxembourg). EDF , ENGIE et TOTAL ont déjà leur trading room depuis longtemps.

VK a un mauvais management , mais une entreprise qui fait 4,42 milliards de CA , un EBITDA de 338 M€ avec une trésorerie de 769 M€ et qui dispose en propre de 7 milliards d’actifs, n’est pas complètement perdue. L’ENA Philippe CROUZET (son Pdg) est certainement brillant en géopolitique internationale mais d’une incompétence affligeante pour diriger une entreprise de cette taille  et la positionner sur la transition écologique…

Je recherche depuis 3 mois une AF récente sur VK , j’ai contacté des brokers mais avec la nouvelle règlementation MIF2, il devient très difficile d’obtenir une AF. Il existe surement un moyen d’en avoir une en douce, sans être un client de Oddo, MS, BNP, Bernstein ?
votre avis ?

Dernière modification par raphael55 (06/02/2019 12h48)

Hors ligne

 

#187 15/02/2019 12h38 → Vallourec : une valeur industrielle massacrée ? (profit warning, vallourec)

Membre
Réputation :   73 

Petite info parue dans Challenges de cette semaine.
Patrick Puy a proposé ses services à Vallourec… la bonne nouvelle c’est qu’il pense qu’il est possible de faire quelque chose smile

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par maxlille (15/02/2019 12h38)

Hors ligne

 

#188 15/02/2019 13h00 → Vallourec : une valeur industrielle massacrée ? (profit warning, vallourec)

Membre
Réputation :   

l’arrivée d’un type comme Patrick PUY au management de VK serait une vraie catastrophe ! cette entreprise est déjà dans le gouffre, ce n’est pas la peine de la laminer  pour la rendre inopérante et improductive…
J’ai lu l’article de Challenges (merçi) mais ce gars est un Cost-killer (comme Drahi, Bolloré, Niel etc)
il supprime des (milliers) d’emplois et revend les sociétés à la découpe (méthode américaine) pour restructurer la dette d’une entreprise !
quel intérêt ? d’ailleurs en lisant l’article jusqu’au bout, on voit bien que ses bilans ne sont pas fameux.
pas besoin de Puy pour restructurer VK, Mittal s’en chargera très bien et ce seront des milliers de salariés sur le carreau…

Hors ligne

 

#189 18/02/2019 19h25 → Vallourec : une valeur industrielle massacrée ? (profit warning, vallourec)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   431 

1.7715 EUR +10.00%
1 semaine    +16.16%   

La grande forme.
Mercredi publication des résultats annuels.
Y aurait-il des "initiés" ?


Dif tor heh smusma

Hors ligne

 

#190 18/02/2019 19h32 → Vallourec : une valeur industrielle massacrée ? (profit warning, vallourec)

Membre
Réputation :   

petite prise de bénéfices des shorters, simple micro rebond .
pas d’inquiétude, elle va redescendre !
Kepler Chevreux la voit à 0.90 
Richard Green la voit à 0.80 dans peu de temps.

Hors ligne

 

#191 20/02/2019 21h35 → Vallourec : une valeur industrielle massacrée ? (profit warning, vallourec)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   431 

Les résultats sont sortis :

Vallourec a écrit :

Un exercice marqué par un net rebond de la rentabilité soutenu par un quatrième trimestre solide


Chiffre d’affaires de l’exercice de 3 921 millions d’euros, en hausse de 11 % à taux de change constants, tiré par la croissance de l’activité Pétrole et Gaz, en forte hausse de 14% à taux de change constants, notamment en Amérique du Nord et en EAMEA au T4 2018

Amélioration significative du résultat brut d’exploitation à 150 millions d’euros, contre 2 millions d’euros en 2017

Économies brutes cumulées de 445 millions d’euros depuis 2016, l’objectif initial étant ainsi dépassé, avec deux ans d’avance sur le calendrier

Forte performance au quatrième trimestre
Progression séquentielle de 68 % du chiffre d’affaires Pétrole et Gaz en EAMEA
Flux de trésorerie disponible positif à 76 millions d’euros
Rebond du RBE à 89 millions d’euros, en hausse de 78 millions d’euros par rapport au T4 2017 et de 46 millions d’euros par rapport au trimestre précédent

Dette nette de 2 058 millions d’euros au 31 décembre 2018 et covenant bancaire à 72 %

Le 19 février 2019 : extension à février 2021 de 600 millions d’euros de lignes bancaires arrivant à échéance en 2020

Résultats de l’exercice 2018

De plus :

Olivier Mallet, directeur financier, lors d’une conférence téléphonique a écrit :

"On n’a aucune grosse maturité qui tombe d’ici à 2021 du côté de nos lignes bancaires et la seule maturité obligataire a déjà été refinancée (…), donc il n’y a strictement aucune raison de faire une augmentation de capital".

Ca c’est ce qu’on voulait entendre !

Dernière modification par ArnvaldIngofson (20/02/2019 21h36)


Dif tor heh smusma

Hors ligne

 

#192 20/02/2019 23h14 → Vallourec : une valeur industrielle massacrée ? (profit warning, vallourec)

Membre
Réputation :   

Vallourec veut dégager 200 millions d’euros d’économies supplémentaires d’ici 2020, après déjà 445 millions cumulés sur la période 2016-2018, au-delà de sa cible initiale sur 2016-2020 qui était de 400 millions.

Ces nouvelles initiatives vont notamment passer par d’importantes restructurations de ses activités en Allemagne, où Vallourec prévoit 600 suppressions de postes d’ici 2020, soit 18% de ses effectifs dans le pays.

Il compte en outre vendre ses activités d’énergie électrique dédiées aux centrales à charbon en Allemagne et en Chine, et améliorer l’efficacité de ses sites au Brésil.

ca c’est la partie la moins enthousiaste de la Com du groupe !
ils vont supprimer 600 emplois à Dusseldorf alors qu’en nov.2018 ils annonçaient qu’il n’y aurait aucun PSE en 2019 !
elle a gagné 0,23 eur depuis une semaine, mais elle va vite redescendre sur 1,50 !

Hors ligne

 

#193 21/02/2019 07h53 → Vallourec : une valeur industrielle massacrée ? (profit warning, vallourec)

Membre
Réputation :   28 

Bonjour,

La "partie la moins enthousiaste" sera certainement saluée par le Marché. Car le plan de sorti se dessine, donc le fort rebond est très probable.
Félicitation à ceux qu’ont osé de prendre le risque!

******************
Après l’ouverture: +30% ! Du coup l’action n’est plus bon marché.

Dernière modification par PavelK (21/02/2019 09h11)

Hors ligne

 

#194 21/02/2019 08h40 → Vallourec : une valeur industrielle massacrée ? (profit warning, vallourec)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   651 

raphael55 a écrit :

elle va vite redescendre sur 1,50 !

PavelK a écrit :

le fort rebond est très probable.

On fait un sondage ?

Hors ligne

 

#195 21/02/2019 10h21 → Vallourec : une valeur industrielle massacrée ? (profit warning, vallourec)

Membre
Réputation :   

VK = 2,22 eur
les shorters ont racheté leurs positions vendeuses donc effet de rebond, mais elle va redescendre très vite à 1,50 , je maintiens.

Hors ligne

 

#196 21/02/2019 10h38 → Vallourec : une valeur industrielle massacrée ? (profit warning, vallourec)

Membre
Réputation :   28 

Le rebond à mon avis peut durer encore car pour les valeurs massacrées, une fois les reformes sont annoncés, cela donne du positif assez durable.
Après, comme je disais à plusieurs reprises dans ce fil de discussion, je ne trouve pas Vallourec particulièrement bon marché. Au cours d’aujourd’hui je le trouve limite cher compte tenu de la valeur de ces actifs et la volatilité des prix du pétrole.
La restructuration c’est bien, mais la prime sur la valeur d’actifs est clairement justifiée. Donc à moindre mauvaise nouvelle, le cours de 1.50€ peut être envisageable même je ne pense pas que cela va arriver comme vous dites « très vite ».

Hors ligne

 

#197 21/02/2019 10h39 → Vallourec : une valeur industrielle massacrée ? (profit warning, vallourec)

Membre
Réputation :   73 

J’ai décidé de sortir ce matin, malgré l’embellie et le cash flow positif au T4, je ne vois pas un retour rapide à la rentabilité… enfin pas avant 2020. La perte 2018 est au même niveau que 2017, ils ne sont pas pressés.

Rentré fin 2018, renforcé fin janvier PRU 1.9, pas l’affaire du siècle mais je vais pas me plaindre.

Dernière modification par maxlille (21/02/2019 10h39)

Hors ligne

 

[+1]    #198 21/02/2019 11h40 → Vallourec : une valeur industrielle massacrée ? (profit warning, vallourec)

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   111 

Si vous êtes sur que le cours ne va pas descendre sous les 1,5 euro d’ici quelques mois, alors, il y a un produit idéal pour vous : le bonus cappé 52QKB émis par la BNP qui rapporte plus de 15% à échéance juin à condition que Vallourec ne touche pas 1,3 euros.

Dernière modification par ostal (21/02/2019 11h47)

Hors ligne

 

#199 23/02/2019 13h13 → Vallourec : une valeur industrielle massacrée ? (profit warning, vallourec)

Membre
Réputation :   

l’aciérie d’ASCOVAL (site de Saint Saulve) : plan de sauvetage avorté ! Altifort qui était le repreneur, n’a pas l’argent pour finaliser la reprise à 100%. Résultat, VK redevient (pour la seconde fois) actionnaire majoritaire d’une boite dont la trésorerie est très dégradée et qui n’a plus les moyens d’être sauvée. (A Bercy ils s’arrachent les cheveux car c’est le 3ème plan de sauvetage qui échoue !)
Cet échec va évidemment peser sur l’image de VK et se répercutera sur l’action, elle va rechuter, vous allez voir !
et n’oubliez pas que la crise financière (larvée) n’est pas du tout terminée.

Hors ligne

 

#200 27/02/2019 19h08 → Vallourec : une valeur industrielle massacrée ? (profit warning, vallourec)

Membre
Réputation :   

VK est à  2,36 eur et confirme le rachat progressif des positions vendeuses initiées par les hedges il y a 4 mois. Cependant cette embellie risque d’être de courte durée, car l’aciérie Ascoval (dont VK est toujours actionnaire à 40%) va de nouveau plomber VK
Depuis plusieurs années,  Vallourec cherche à se débarrasser de cette filiale déficitaire. En 2016, il a trouvé un repreneur à la santé financière déjà fragile : Ascometal, qui a jeté l’éponge dix mois plus tard. La course à l’échalote a repris pour dégoter un autre candidat à la reprise. Le seul pigeon qui a émergé est l’entrepreneur belge, Bart Gruyaert. A la tête du groupe Altifort, il a déjà racheté neuf entreprises dans le secteur de l’acier et l’usinage des pièces métalliques et compte 1 500 salariés en France. Seul obstacle : il lui fallait mettre 35 M€ sur la table pour reprendre Ascoval . Ce repreneur annonçait disposer de 10 M€ sur ses fonds propres et 25 M€ fournis par des investisseurs espagnols.

Mais le 19/11/2018, coup de théâtre. La Banque de France a dégradé la note financière d’Altifort au regard de ses résultats. Cette décision fut un véritable boulet pour le repreneur, qui a vu soudainement les banques lui couper tout crédit et les fournisseurs demander à être payés sans délai. il a dû déclarer forfait et le ministre Le Maire lui a intimé l’ordre de se retirer du plan de sauvetage pour ne pas attiser la colère des salariés qui se trouvent à nouveau dans l’impasse (le dossier étant médiatisé à cause des 280 emplois menacés).

Il existe pourtant un autre moyen réaliste et juridique de sauver Ascoval : le 17/07/2018 la Cour d’appel d’Amiens a rendu une décision qui pourrait faire jurisprudence et s’appliquer au cas Ascoval. Elle a considéré qu’un groupe industriel qui se débarrasse d’une de ses filiales peut être tenu responsable de sa faillite même plusieurs mois après. Electrolux en a fait les frais , a dû sortir son chéquier et honorer  le passif d’une de ses filiales en payant de fortes indemnités à ses salariés. le cas est semblable pour VK qui détient 40% de Ascoval dont le passif dépasse les 150 M€…
à voir…

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech