Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS    Cherchez sur le site et les forums :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Screeners actions Consultez l’analyse graphique et les dividendes d’Imerys sur nos screeners actions.

[+4]    #1 08/05/2019 17h24

Membre (2012)
Top 20 Actions/Bourse
Réputation :   298  

Il semble qu’il n’y ait pas de file sur Imerys, petit leader mondial français sur son domaine. Voici donc une introduction sur cette société.

Le Groupe: Leader mondial des spécialités minérales pour l’industrie avec 4.6 milliards € de CA, Imerys offre des solutions fonctionnelles à haute valeur ajoutée pour un grand nombre de secteurs, des industries de procédés jusqu’aux biens de consommation. Imerys apporte ainsi des propriétés essentielles aux performances des produits de ses clients : conductivité, dureté, opacité, durabilité, pureté, légèreté, fltration, adsorption, hydrophobie, réfractarité, etc.

Le Groupe est mondialisé mais reste centré sur l’Europe (49% du CA). Ensuite vient les Amériques (29%) et l’Asie (22%).



Imerys est au service de nombreuses industries : des matériaux de construction à l’énergie mobile, de la sidérurgie à l’agroalimentaire, ou de l’automobile aux cosmétiques.



Au sein de ces marchés finaux, les spécialités minérales d’Imerys sont utilisées dans un très grand nombre d’applications, principalement dans deux domaines :
- Minéraux de Performance :
. additifs pour les peintures et les revêtements,
. composants pour les céramiques techniques (porcelaine électrique) ou traditionnelles (carrelage de sol et de mur, sanitaire, vaisselle),
. additifs pour les plastiques et les polymères, notamment dans l’automobile,
. agents de charge et de couchage pour papier d’impression et d’écriture, ainsi que pour cartons et emballages,
. agents de fltration pour les liquides alimentaires et le plasma sanguin,
. graphites de spécialité pour l’énergie mobile et les industries de précision (batteries lithium-ion pour véhicules électriques, plaquettes de frein).

- Matériaux et Solutions de Haute Température :
. minéraux et solutions réfractaires pour les procédés industriels de haute température (revêtements et isolations réfractaires pour la protection des fours, chaudières),
. bentonite pour moules de fonderie,
. poudres de corindon pour les abrasifs (disques de coupe ou de ponçage pour l’industrie),
. et liants de haute performance pour les chapes de sols dans la construction.

Par ailleurs, Imerys gère son portefeuille d’activités de manière dynamique. Voici un tableau du document de référence 2018 qui synthétise les achats et reventes d’activité sur les deux dernières années:



A noter que le 1er actionnaire est Groupe Bruxelles Lambert, avec 54% du capital.

Synthèse de mon analyse de la société, suite aux résultats 2018 (et à une discussion avec un collègue qui suit également cette valeur d’assez loin):
Une activité en croissance lente et régulière: +4% par an en moyenne ces 5 dernières années.
Un bilan solide et une bonne rentabilité des capitaux investis (ROE).
Une marge d’EBIT de l’ordre de 12% en moyenne.
Un dividende en croissance chaque année depuis 2009, mais Imerys l’a fortement baissé en 2008 - ce n’est pas un "aristocrate".
Au final, une société industrielle assez diversifiée qui paraît bien gérée, sur un secteur original et qu’on peut sans doute acheter pour le long terme, à condition de suivre régulièrement la valeur.

Info sur T1 2019: un contexte difficile, qui se solde par un gadin de 14% le jour de la publication
. Un CA globalement stable: pas de croissance, des volumes en baisse, un prix-mix en hausse "une base de comparaison toujours élevée pour les volumes, un environnement de marché difficile , notamment dans les marchés européens de l’automobile, des réfractaires et de l’industrie, et un important mouvement de déstockage en Amérique du Nord"
. La belle croissance de l’Asie (+8% au T1) est annulée par le léger recul des 2 autres zones
. Résultat opérationnel courant à 110M€, en baisse de 15%
. Résultat net part du Groupe à 67M€, en baisse de 9%
. Une perspective mitigée pour le T2

Par ailleurs:
. Il y a eu déconsolidation des activités de talc en AdN, cela ampute le CA trimestriel de 18M€ (cette activité Talc est cause de procès en AdN, car il y a parfois des fibres d’amiante mélangées au talc; cette affaire date de plusieurs années et je n’ai pas creusé, mais la déconsolidation et la mise sous "chapitre11" des filiales US est liée à ce risque)
. Toujours en AdN, le site de Willsboro est à l’arrêt. L’impact sur le résultat net 2019 est estimé à environ - 25 M€ (soit environ 5% de l’EPS 2018). Le redémarrage de la production sur le site est attendu à mi-année

Investir est passé à la vente suite à ces résultats très mitigés:

Investir a écrit :

Au deuxième trimestre 2019, la direction entend continuer à donner la priorité à la réduction des coûts et la génération de trésorerie. Par ailleurs, Imerys a commencé à déployer sa nouvelle stratégie qui consiste à mettre une organisation simplifiée et davantage centrée sur le client. Depuis le 1er janvier 2019, l’activité est organisée autour de deux pôles, les minéraux de performance et les matériaux de solutions de haute température. Mais, dans le contexte actuel, il est peu probable que la société enregistre immédiatement une amélioration de ses résultats.

Par ailleurs, Oddo donne une information sur la cause de la fermeture temporaire de Willsboro: "les tests ont révélé des traces d’amiante et seulement dans certains produits, a indiqué la société et aucune contamination de l’air de l’usine. La mine aurait été fermée par précaution. Selon les articles de presse disponibles, Imerys a été informé du problème cet été par un client."

Mon avis: A 40€, cours que l’on n’avait pas vu depuis 2012, il serait assez tentant d’ouvrir une position (j’ai d’ailleurs déjà failli le faire fin avril vers 48, suite aux résultats 2018…) mais sur ce coup je vais suivre l’avis d’Investir. Quand j’entends parler de risque Amiante, je ne vois pas de raison de se précipiter à l’achat.

Mots-clés : imerys, leader, minéraux

Hors ligne Hors ligne

 

#2 08/05/2019 17h56

Membre (2013)
Réputation :   175  

Bonjour,

Au delà des chiffres si vous souhaitez acheter Imerys il faut surtout comprendre si le remède appliquée aux USA sur le problème du talc sera suffisant pour protéger juridiquement la société cf extrait du rapport annuel.

le groupe explique que le contentieux est sans fondement selon lui mais accepte de passer en pertes et profits 250 M€.
D’ailleurs le rapport du CAC spécifie bien que c’est une estimation

A aucun moment, le groupe n’indique que l’addition ne sera pas plus lourde et que la responsabilite ne pourra pas être étendue au groupe.

Après avoir évalué différentes options, ces trois filiales du
Groupe – Imerys Talc America, Imerys Talc Vermont et Imerys Talc Canada – ont pris l’initiative de se placer sous la protection de la procédure judiciaire américaine dite du Chapter 11. Cette procédure permet d’une part de protéger leurs intérêts à long terme et d’autre part d’œuvrer au règlement définitif des litiges historiques liés au talc. La procédure du Chapter 11 n’aura pas d’incidence sur l’activité, les employés ou les clients du Groupe.

Celui-ci continue d’opérer normalement et d’honorer toutes ses obligations envers ses parties prenantes.
Ce faisant, le Groupe reste convaincu que les contentieux liés au talc aux États-Unis sont sans fondement, de nombreuses études soumises à un examen indépendant et par de multiples
organismes scientifiques et de contrôle ayant conclu à l’innocuité du talc. La décision des filiales concernées d’Imerys d’ouvrir une procédure de Chapter 11 a été motivée par le renchérissement,
tant effectif que projeté dans les années à venir, des coûts liés aux frais de défense et aux règlements transactionnels.
Ces augmentations s’inscrivent dans un contexte de médiatisation accrue des contentieux liés au talc à usage cosmétique aux États-Unis. Dans le même temps, les filiales concernées d’Imerys
rencontrent des difficultés croissantes à sécuriser la couverture de ces frais au titre de leurs assurances historiques ou des garanties contractuelles de tiers dont elles bénéficient, sauf à engager de
nouveaux et longs recours judiciaires pour faire reconnaître leurs droits.

La procédure du Chapter 11 permet, pour les filiales concernées, de suspendre immédiatement tous les contentieux en cours liés au talc aux États-Unis. Elle leur permet également d’éviter l’engagement des frais considérables requis pour la défense future de ces contentieux, inhérents aux spécificités du système judiciaire américain administrant les actions en responsabilité du fait des produits. Elle permettra enfin la négociation au cours des prochains mois, sous le contrôle d’une autorité judiciaire
fédérale, d’un Plan de poursuite d’activité, avec les représentants des plaignants actuels et futurs, et de mettre ainsi un terme aux contentieux en cours ou à venir visant les filiales concernées et
liés à leurs ventes historiques de talc aux États-Unis.

Ni l’impact de la décision prise aujourd’hui par les filiales concernées d’Imerys, quoique significatif, ni les modalités prévisibles du futur Plan ne devraient affecter matériellement la situation financière
d’Imerys, sa rentabilité ou sa génération de trésorerie. Pour l’exercice clos le 31 décembre 2018, ces filiales, qui seront désormais exclues du périmètre de consolidation du Groupe, ont enregistré un chiffre d’affaires de 143 millions d’euros, un EBITDA de 25 millions d’euros et un résultat opérationnel courant
de 16 millions d’euros, soit environ 3 % des chiffres consolidés du Groupe. Le montant de l’impact net total de l’ensemble du processus initié ce jour est estimé à 250 millions d’euros et a
été provisionné dans les états financiers consolidés de l’exercice 2018 du Groupe, en complément des charges de 17 millions d’euros encourues sur l’exercice

Hors ligne Hors ligne

 

#3 18/06/2019 13h15

Membre (2019)
Réputation :   247  

Après analyse, Imerys correspond à mes critères d’achats :

- Cours du jour à 44,86 € 1.5/2 EC en dessous de la droite de régression
- Bilan solide (sauf sur 2018)
- Valorisation a peu près égale aux capitaux propres, un peu haute encore, il aurait fallut entrer vers 39€ vers fin mai/ début juin. Avec une valo à 2.6Md€ à cette époque c’était parfait.
- Leader Mondial

Pour un investisseur à la valeur, l’action semble propice à l’investissement.

Mon objectifs à 5 ans, avec un retour au dessus la droite de régression à 95 € --> 23%/an dividendes réinvestis.

1600 € arrive sur le PEA la semaine prochaine, je vais suivre le cours de près.

Dernière modification par LoopHey (18/06/2019 13h19)

Hors ligne Hors ligne

 

#4 22/10/2019 18h42

Membre (2013)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 10 Actions/Bourse
Top 5 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Monétaire
Top 10 Banque/Fiscalité
Top 20 SIIC/REIT
Top 5 SCPI/OPCI
Réputation :   1287  

Après le PW et la chute de ce jour, Imerys cote 32,50 €.
Nous sommes presque revenus sur le plus bas de décembre 2011 (à 32,00 €)…

Aujourd’hui, en incluant la baisse annoncée de -20% sur le RN pour l’année 2019, on se retrouve à un PER de 9 (32,50 / (4,50 - 20%)).
J’ai rapidement comparé les chiffres de ces "2 plus bas" :

RA 2011 :
- CA : 3,675 Mds
- ROC : 0,487 Mds
- Marge opé. : 13,30%
- RN courant : 0,303 Mds
- RN courant / action : 4,03 €
- Cash Flow : 0,265 Mds
- Fonds Propres : 2,21 Mds
- Dettes : 1,031 Mds
- PER au 19-12-2011 : 8 (32 / 4,03) 

RS S1 2019 :     
- CA : 2,26 Mds
- ROC : 0,245 Mds
- Marge opé. : 10,80%
- RN courant : 0,159 Mds
- RN courant / action : 2,00 €
- Cash Flow : 0,148 Mds
- Fonds Propres : 3,16 Mds
- Dettes : 1,520 Mds
- PER au 22-10-2019 : 9 (32 / 3,60) 

La capitalisation actuelle est de 2,54 Mds.
Le dividende ressort à plus de 7%.

L’incertitude est présente (talc) mais 250 millions ont déjà été affectés pour cela.
Dans une optique de long terme, n’est-ce pas le moment de profiter des soldes ?

Dernière modification par maxicool (22/10/2019 18h45)


Parrain LINXEA. Boursorama (FRVE9093). Fortuneo (12662218). Zen'Up. Vattenfall. Bourse Direct (2019704537)

Hors ligne Hors ligne

 

#5 22/10/2019 20h18

Membre (2017)
Réputation :   14  

Bonjour,

Pour un petit historique du versement du dividende Imerys d’après les documents de référence.

2005 : 1.50€/action pour l’exercice 2004
2006 : 1.65€/action pour l’exercice 2005 +10.0%
2007 : 1.80€/action pour l’exercice 2006 +9.1 % (37.0% du résultat courant net)
2008 : 1.90€/action pour l’exercice 2007 +5.6 % (38.0% du résultat courant net)
2009 : 1.80€/action pour l’exercice 2008 -47.4% (23.5% du résultat courant net)
2010 : 1.00€/action pour l’exercice 2009 +0.0% (60.0% du résultat courant net)
2011 : 1.20€/action pour l’exercice 2010 +20.0% (37.6% du résultat courant net)
2012 : 1.50€/action pour l’exercice 2011 +25.0% (37.2% du résultat courant net)
2013 : 1.55€/action pour l’exercice 2012 +3.3% (38.8% du résultat courant net)
2014 : 1.60€/action pour l’exercice 2013 +3.2% (39.7% du résultat courant net)
2015 : 1.65€/action pour l’exercice 2014 +3.1% (39.8% du résultat courant net)
2016 : 1.75€/action pour l’exercice 2015 +6.1% (40.6% du résultat courant net)
2017 : 1.87€/action pour l’exercice 2016 +6.9% (40.7% du résultat courant net)
2018 : 2.075€/action pour l’exercice 2017 +11.0% (40.6% du résultat courant net)
2019 : 2.15€/action pour l’exercice 2018 +3.6% (48% du résultat courant net)

Avec une perspective de résultat net en baisse de 20% et un dividende stable, ça ferait un taux de distribution de 60% du résultat courant.
On note, en dehors de l’exercice 2009 un dividende croissant ou stable.

Maki

Hors ligne Hors ligne

 

#6 22/10/2019 20h30

Membre (2019)
Réputation :   1  

maxicool a écrit :

Après le PW et la chute de ce jour, Imerys cote 32,50 €.
La capitalisation actuelle est de 2,54 Mds.
Le dividende ressort à plus de 7%.

L’incertitude est présente (talc) mais 250 millions ont déjà été affectés pour cela.
Dans une optique de long terme, n’est-ce pas le moment de profiter des soldes ?

Je me pose la même question. L’entreprise est solide mais je ne suis pas certains que le dividende soit tenable…

Dernière modification par Aleister (22/10/2019 20h33)

Hors ligne Hors ligne

 

#7 28/11/2019 11h04

Membre (2017)
Réputation :   9  

Bonjour,

Suite a l’annonce aujourd’hui de la tentative de Imerys de vendre sa filiale aux USA mis en cause dans l’affaire du tlac, j’aimerai avoir vos ressentis, ceux qui suivent l’entreprise.

Je ne suis pas actionnaire mais je réfléchi a ouvrir une ligne depuis quelque mois, cependant, cette annonce me fait peur.

je trouve que vouloir vendre [se debarasser] de la filiale, laisse penser que l’entreprise est en faute.
Cela risque de couter de l’argent, au delà du fait de perdre leur branche TALC usa.

Imerys : voudrait se défaire d’Imerys Talc America | Zone bourse


Objectif retraite 2030 —-> J-3756

Hors ligne Hors ligne

 

#8 13/02/2020 20h38

Membre (2013)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 10 Actions/Bourse
Top 5 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Monétaire
Top 10 Banque/Fiscalité
Top 20 SIIC/REIT
Top 5 SCPI/OPCI
Réputation :   1287  

Rapport annuel 2019

Hier soir : cours à la clôture : 41.38 €
Ce matin, à l’ouverture : chute à 38,10 € (-8%)
A la clôture : 42,560 € (soit +11,70% sur le plus bas…)

Les résultats ne sont pas bons (baisse du RN de 357 M à 278 M), on s’y attendait.
Mais le cours termine en hausse.
J’avais placé un ordre à 38 €, pas de bol, pas exécuté à 0.10 centimes près.

La réaction du marché à la hausse montre que les acheteurs sont là…


Parrain LINXEA. Boursorama (FRVE9093). Fortuneo (12662218). Zen'Up. Vattenfall. Bourse Direct (2019704537)

Hors ligne Hors ligne

 

#9 13/02/2020 21h04

Membre (2015)
Top 20 Portefeuille
Réputation :   369  

Oui, grosse volatilité sur le titre aujourd’hui. Les joies de la bourse et de sa "psychologie" parfois difficile à comprendre !

Ce matin, le marché a dégommé la valeur puis peu à peu, le temps que ça lui monte au cerveau, il s’est rendu compte que les mauvais résultats étaient largement dans les cours…Et il a surtout  réalisé que le gros dividende serait maintenu (c’était la crainte de ces dernières semaines ) et payable en actions en plus.
Enfin, nouveau directeur qui arrive le 17 février.
Bon, soyons optimistes pour la suite !

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Isild (13/02/2020 21h15)

Hors ligne Hors ligne

 

#10 15/05/2020 09h05

Membre (2013)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 10 Actions/Bourse
Top 5 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Monétaire
Top 10 Banque/Fiscalité
Top 20 SIIC/REIT
Top 5 SCPI/OPCI
Réputation :   1287  

Communication très importante ce matin de la part d’Imerys.

Imerys SA («le Groupe»)  a annoncé aujourd’hui, conjointement avec ses filiales Talc nord-américaines (Imerys Talc America, Imerys Talc Vermont  et Imerys Talc Canada) et Imerys Talc Italy Spa (collectivement, les«Filiales 1Talc »), avoir conclu un accord visant à régler la situation contentieuse liée à leurs activités talc historiques avec les représentants des actuels et éventuels futurs plaignants aux Etats-Unis

- Paiement en numéraire d’un minimum de 75 millions de dollars
- Montant supplémentaire pouvant atteindre un maximum de 102,5 millions de dollars

Ce plan ne devrait pas avoir d’effet significatif sur la situation financière du groupe, sa rentabilité et son profil de génération de trésorerie" précise le communiqué.

--

Une présentation a aussi été publiée.





--

Par ailleurs, ce matin, a été détaché le coupon d’Imerys (1,72 €).

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par maxicool (15/05/2020 09h13)


Parrain LINXEA. Boursorama (FRVE9093). Fortuneo (12662218). Zen'Up. Vattenfall. Bourse Direct (2019704537)

Hors ligne Hors ligne

 

#11 16/05/2020 16h24

Membre (2012)
Top 20 Expatriation
Top 5 Actions/Bourse
Réputation :   679  

Attention quand même sur le dossier, il y a de gros volumes à la vente d’insiders ces derniers jours
- environ 56k action vendues
- achat de put 29€ échéance juin 2020 pour 75k action
Ca fait 131k actions vers 29€, soit près de 3,8M€. Ca commence à être significatif surtout quand on côte sur des niveaux vraiment bas.
Soit il a besoin de cash, soit il est pas vraiment optimiste. Considérant l’achat de put (au lieu de la vente d’action ramène du cash en direct), c’est pas vraiment bon signe…
J’étais bien tenté par le dossier (surtout après la résolution des problèmes liés au talc) mais après ces opérations, je préfère attendre …


"Espérez le meilleur, préparez le pire et attendez vous à être surpris" @StockPick_fr

Hors ligne Hors ligne

 

#12 16/05/2020 17h15

Membre (2012)
Réputation :   45  

J’y connais pas grand chose mais l’achat de put plutôt que la vente d’actions, ce n’est pas possible que ce soit en relation avec le paiement du dividende en actions à 21,12 €uros ?

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#13 16/05/2020 21h05

Membre (2012)
Top 20 Expatriation
Top 5 Actions/Bourse
Réputation :   679  

Non, je ne vois aucun rapport. Un put est une option de vente. En gros, il se couvre au cours actuel au cas ou ça tournerait mal … mais l’action remonte, il perd son put mais conservera ses actions.
IMO, c’est plus de la couverture en prévision de choses qui peuvent mal tourner. IMO, c’est pas trop positif.
Si c’était une besoin de cash sans considération sur le cours ou les perspectives à CT, alors il aurait simplement vendu des actions en direct.


"Espérez le meilleur, préparez le pire et attendez vous à être surpris" @StockPick_fr

Hors ligne Hors ligne

 

#14 18/02/2021 10h00

Membre (2012)
Top 20 Actions/Bourse
Réputation :   298  

Pour le suivi, suite aux résultats annuels d’Imerys:

. Un chiffre d’affaires annuel de 3,8 milliards d’euros, soit -12,8% par rapport à 2019. Au T4, il y a eu une petite croissance de 1.7%. Retenons une tendance positive, après un point bas au T2, et un début d’amélioration au T3 qui s’est donc poursuivi.
. Le RO courant s’est par contre effondré de 32% à 300 M€ (et dans ce cas là, ce que fait l’entreprise c’est évidemment de mettre en avant dans sa communication de synthèse la relative résistance de l’Ebitda, qui ne baisse que de 17%…toujours les mêmes ficelles malheureusement)
. Le résultat courant baisse de 40% à 167 M€, il reste nettement positif.
. L’EPS courant passe donc de 3.50€ à 2€.
. Après dépréciations d’actifs (non récurrents selon le Groupe, je ne me prononce pas car je le connais trop peu pour cela), le résultat net final est en baisse de 75% à 30 M€

La communication montre plusieurs points positifs:
. Un free cash flow en augmentation, à 373M€,
. Une petite réduction de la dette financière nette, qui est à 2.4 fois d’un Ebitda de bas de cycle
. Rappelons que "l’épisode du talc aux USA" est derrière nous, et que les impacts financiers sont normalement bien provisionnés.

Prévision de dividende de 1.15€, en nette baisse et correspondant à 57% de l’EPS courant

Pas de perspective chiffrée pour 2021, mais Imerys se dit "Largement en ligne avec les objectifs de moyen-terme" annoncés en 2019 pour 2022.

Globalement ces résultats me paraissent sans grande surprise. Mr Market semble soulagé car il fait monter le titre de 6% ce matin.

Bonne journée

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Eric88450 (18/02/2021 10h01)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #15 29/04/2021 23h00

Membre (2012)
Top 20 Actions/Bourse
Réputation :   298  

Pour le suivi du T1 2021, publié ce soir: un bon trimestre.

. CA en hausse de 2,9% par rapport au T1 2020, à 1 058 millions d’euros, mais +6,3% en organique
. RO en hausse de 40%, à 116 M€
. Ebitda en hausse de 10% à 183 M€. Le taux de marge Ebitda est en progrès par rapport à 2020 et 2019
. Résultat net de 72 millions d’euros (+ 63% par rapport T1 2020)

L’année commence donc plutôt bien pour Imerys. Un bémol tout de même, la boîte ne donne aucune indication de performance pour l’ensemble de l’exercice. Excès de prudence, volonté de surprendre positivement dans quelques mois, ou vol à vue?

Bonne soirée.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#16 03/05/2021 18h26

Membre (2021)
Réputation :   23  

Eric88450 a écrit :

L’année commence donc plutôt bien pour Imerys. Un bémol tout de même, la boîte ne donne aucune indication de performance pour l’ensemble de l’exercice. Excès de prudence, volonté de surprendre positivement dans quelques mois, ou vol à vue?

Superbe publication qui devrait raviver (tout doucement) l’intérêt des investisseurs.

Et pour ma part, je pense excès de prudence… mais c’est justifié.

Imerys est globalement exposé à plusieurs industries qui ne redémarrent pas toutes en trombe en ce moment. Bien que la construction et la consommation semblent redémarrer fortement… il y a un peu d’incertitude sur d’autres secteurs.
L’acier (un des segments les plus importants) redémarre fortement mais l’automobile ralentit en raison des pénuries de semi-conducteurs… Quand on sait aussi que le secteur de l’acier est très lié à l’automobile… ça fait deux secteurs importants du groupe qui pourraient redémarrer en accordéon… d’où cette absence de guidance que je trouve justifiée.

J’ai tendance à penser qu’en Bourse, les entreprises ont toujours intérêt à être trop prudentes… plutôt que trop optimistes (et se vautrer par la suite).

Sous-promettre et sur-délivrer. C’est la base ?

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


Je partage mes idées d'investissement ici 👉 Fortress Club

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #17 28/07/2021 19h18

Membre (2012)
Top 20 Actions/Bourse
Réputation :   298  

Imerys a publié ses résultats semestriels 2021 et ils sont plutôt bons:

. Le CA est à 2.16 MM€, encore légèrement en dessous de 2019, mais en croissance organique de 17% vs 2020
. Le résultat opérationnel courant (245 M€) et le résultat net courant (158 M€) sont exactement au même niveau qu’en 2019
. EPS de 1.87€, presque équivalent à celui de l’année complète 2020
. Le ratio d’endettement est stable à 49% (le Free cash flow du semestre a été contrebalancé par le dividende)

. Perspectives positives bien qu’assez prudentes: "Le Groupe vise un chiffre d’affaires de 4,2 milliards d’euros pour l’exercice 2021, avec une marge d’EBITDA courant proche de 18%, supérieure au niveau de 2019 (17,6%), en faisant l’hypothèse de taux de change constants et sans détérioration de l’environnement macroéconomique"

Bref, notre petit champion de la valorisation des minéraux semble tirer son épingle du jeu, sans enthousiasme excessif.
Selon les chiffres Zonebourse, la valo est raisonnable sur 2021: PER de 15, et ratio VE/Ebit d’à peine 12.

Un candidat possible à un renforcement si Mr Market nous fait un coup de déprime cet été…

Bonne soirée

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#18 29/07/2021 11h20

Membre (2021)
Réputation :   23  

Sur Imerys, la problématique est assez simple.

Le groupe doit regagner la confiance des investisseurs avec une très bonne gestion des marges peu importe le contexte.

Avec la fin de l’affaire du talc aux US, l’horizon semble désormais dégagé.

Il n’y a plus qu’à publier des chiffres qui illustrent cette bonne gestion et le re-rating du titre pourra commencer.

Une multitude de marchés sous-jacents du groupe sont en train de redémarrer fortement, un bon signe pour la suite !

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


Je partage mes idées d'investissement ici 👉 Fortress Club

Hors ligne Hors ligne

 

#19 14/10/2021 11h37

Membre (2021)
Réputation :   12  

Il me semble vraiment que cette affaire judiciaire est un frein majeur à la revalorisation du titre.

Malgré l’annonce de résultats et perspectives encourageantes en juillet dernier, le titre latéralise sans tendance franche.

Celui-ci perd plus de 3% ce matin à l’annonce du report à 2022 du dénouement de l’affaire du talc aux USA dans un marché au rebond et un secteur des matières premières qui repart de l’avant aussi globalement.

La procédure du chapitre ’11’ retardée aux USA

Je ne sors pas mais ça ne donne pas envie.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #20 03/11/2021 19h52

Membre (2012)
Top 20 Actions/Bourse
Réputation :   298  

Pour le suivi et suite aux résultats du T3:

. Le CA trimestriel est de 1104 M€, soit +21% vs 2020, mais surtout en croissance par rapport au T3 2019 (1081 M€). Sans être époustouflante, la performance opérationnel est donc bonne.

. Sur 9 mois, on est encore un peu en retrait vs 2019, mais on tient le bon bout: 3262 M€ en 2021, vs 3345 en 2019.

. La marge en EBITDA est au dessus de celle de 2019 (18.2% vs 17.5%) sur les 9 mois

. Le résultat net sur 9 mois est à 216 M€ vs 160 M en 2019. L’EPS sur 9 mois est à 2.75€

Perspectives:
"Imerys s’attend à ce que la demande pour ses solutions de minéraux de spécialité reste soutenue dans la plupart des segments de marché jusqu’en 2022
La discipline sur les prix et la gestion rigoureuse des coûts devraient continuer à compenser l’impact de la hausse des coûts variables
Dans les conditions marché actuelles, Imerys a pour objectif un EBITDA courant compris entre 735 et 755 millions d’euros en 2021, en amélioration significative par rapport au niveau de 2020 à 631 millions d’euros"

Mr Market n’a guère goûté ces résultats aujourd’hui. L’affaire du Talc continue d’empoisonner sa vie boursière, comme l’ont noté les remarques précédentes il y a quelques temps. Il faut donc souhaiter qu’Imerys vise juste lorsqu’il estime que ses provisions passées sont suffisantes.
Il me semble donc que rien ne presse pour acheter ou renforcer la valeur…

Bonne soirée.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#21 16/02/2022 10h05

Membre (2021)
Réputation :   12  

Verdict attendu dans l’affaire du Talc aux US dans laquelle Imerys est en cause d’ici fin février (cf lien ci-dessous).

Un dénouement qui se clarifie dans cette affaire et de bons résultats et perspectives annoncées ce soir peuvent entretenir la dynamique haussière observée sur le titre depuis le début de la rotation sectorielle.

J&J: un verdict sur la faillite de la filiale talc est attendu d’ici à fin février

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

Screeners actions Consultez l’analyse graphique et les dividendes d’Imerys sur nos screeners actions.

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur