Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Attention Cette page affiche seulement les messages les plus réputés de la discussion.
Flèche Pour voir tous les messages et participer à la discussion, cliquez ici.

[+3]    #1 05/05/2019 21h12

Membre (2019)
Top 100 Réputation
Top 20 Portefeuille
Réputation :   227  

Voici mes actions (100% françaises, cf. ma présentation) en portefeuille à fin avril 2019, classées par poids décroissant dans mon portefeuille (rapport de 1 à 70 entre les 2 extrêmes) :

AIR LIQUIDE
RUBIS
TOTAL
ALTAREA
IPSEN
UNIBAIL-RODAMCO-WESTFIELD
ORPEA
VINCI
SANOFI
ABC ARBITRAGE
SUEZ
STEF
LVMH
SII
SCOR SE
IMERYS
ALTRAN
AXA
SCHNEIDER ELECTRIC
LNA SANTE
CREDIT AGRICOLE
ALTEN
EUROFINS SCIENTIFIC
INGENICO
GTT
VEOLIA ENVIRON.
KAUFMAN ET BROAD
NEOPOST
CBO TERRITORIA
HIGH CO
LAGARDERE
BOUYGUES
BONDUELLE
GROUPE OPEN
THERMADOR GROUPE
VIRBAC
KORIAN
ARKEMA
MICROWAVE VISION
ATOS
MERCIALYS
BNP PARIBAS
PRODWARE
EUTELSAT
SAINT-GOBAIN
CHARGEURS
SOCIETE GENERALE
ENGIE
ALBIOMA
BIGBEN INTERACTIVE
GLOBAL ECOPOWER
GUERBET
SQLI
AURES TECHNOLOGIES
VILMORIN ET CIE
VALNEVA SE
ATEME
LINEDATA SERVICES
GROUPE SFPI
AUBAY
MGI DIGIT.GRAPHIC
INFOTEL
KEYRUS
HOPSCOTCH GROUPE
INTERPARFUMS
GROUPE GUILLIN
FLEURY MICHON
INNATE PHARMA
TRIGANO
DLSI
DERICHEBOURG
SAVENCIA
CGG
NANOBIOTIX
JACQUET METAL SERVICE
ERYTECH PHARMA
DBV TECHNOLOGIES
YMAGIS

====================

Et la répartition par secteur suivant ma propre analyse (p.ex. je classe Vinci en neutre / industrie de base pour cause d’activité mixte avec les concessions ; et Bouygues en "télécoms" car l’essentiel de sa valorisation par les marchés est à mon sens liée à cette activité).

Cyclique    34,0%
Conso discrétionnaire    5,7%
Industrie - Matériaux de base    11,0%
Financières    8,9%
Immobilier    8,4%
   
Défensif    26,8%
Industrie - Matériaux de base / Concessions    0,0%
Santé    14,6%
Conso de base    2,8%
Services aux collectivités    9,4%
   
Neutre    39,2%
Industrie générale    13,4%
Industrie - Matériaux de base / Mixte    2,6%
Energie/Pétrole/Gaz    5,3%
Télécoms    2,1%
Technologiques    13,4%
Luxe    2,4%

====================

Pour finir, un historique de performances depuis que j’ai décidé de la suivre et de commencer à me débarrasser des SICAV vendues par ma banque (calcul de TRI sous Excel, tenant compte des dates des flux entrées/sorties ; calcul en ma défaveur car tenant compte de la fiscalité sur la partie du portefeuille en CTO alors que je compare à des indices GR sans fiscalité).

2013 : +23,1% (CAC40GR +22,2%)
2014 : +4,2% (CAC40GR +2,7%)
2015 : +19,6% (CAC40GR +11,9%) -- j’ai vendu toutes les SICAV de ma banque et je m’intéresse aux Mid et Small, ça se ressent dans la perf !
2016 : +11,3% (CAC40GR +8,9%)
2017 : +15,8% (CAC40GR +12,7%)
2018 : -17,2% (CAC40GR -8% ; CAC M&S GR -19,7%) -- retour de bâton de mes Mid&Small
2019 à ce jour : entre +5 et +18% suivant les comptes ; CAC40GR à +19% et CAC M&S GR à +17;4%. Je suis à la traîne, j’ai plusieurs Mid&Small qui ne se remettent toujours pas des gamelles de 2018.

Mots-clés : actions, frrance, portefeuille

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #2 14/07/2019 17h05

Membre (2019)
Top 100 Réputation
Top 20 Portefeuille
Réputation :   227  

Bonjour à tous.
Voici mon analyse mensuelle des fonds que je suis (cf. liste ci-dessus), sur la base du reporting de juin 2019.

Pour mémoire, je raisonne au niveau société de gestion quand plusieurs fonds de la même société sont analysés. Et je considère les fonds équipondérés comme un seul fonds (j’avais noté en 2018 lorsque je suivais aussi IDAM que plusieurs de ces fonds ont des valeurs en commun car se basant sur une expertise commune fournie par IDMidCaps).

Sous réserve de mes erreurs de lecture et de suivi dans Excel…

I/ Analyse des mouvements (achat / renforcement / allègement / vente)

Le plus intéressant me semble être les informations d’achat ou vente (quand les fonds le mentionnent). En effet, l’entrée ou la sortie du top 5/10 des fonds peut n’être que le reflet de l’évolution récente du cours de l’action.

Cohérence à la vente (ie en moins 2 fonds indiquent vendre, aucun n’indique acheter) :
Altran (2 fonds prennent leurs profits après l’OPA)
Manitou (2)
Robertet (2 fonds à la vente, question de valorisation à mon avis)
Solutions 30 (3 fonds à la vente, l’effet Muddy Waters persiste)
Wordline (2 fonds à la vente, question de valorisation à mon avis)

Cohérence à l’achat :
Akka Technologies (2 fonds à l’achat – effet sur le secteur suite à l’OPA sur Altran)
Ekinops (2)
Envea (2)
Maisons du monde (2)

Incohérence (certains fonds achètent, d’autres vendent) :
Abeo (+1 -1)
Evolis (+1 -2 ; certains fonds prennent leurs bénéfices après l’OPA, d’autres trouvent le prix proposé pas assez élevé)
Generix (+1 -1)
Soitec (+1 -3)
Vilmorin (+1 -1)

II/ Analyse du top des positions
Sociétés présentes dans 5 sociétés de gestion :
Altran
Esker
Fountaine Pajot
Groupe Fnac Darty

Sociétés présentes dans 4 sociétés de gestion :
Ateme
Aubay
Devoteam
Ipsen
Robertet
SII
Soitec
Sopra Steria Group
Teleperformance

Sociétés présentes dans 3 sociétés de gestion :
Albioma
Alstom
Chargeurs
ECA
Generix
Ipsos
Kaufman & Broad
Lumibird Quantel
Mediawan
Mersen
Orpea
Pharmagest Interactive
Séché Environnement
Trigano

Sociétés présentes dans 2 sociétés de gestion :
Akka Technologies
Akwel
Alten
Bastide
Bigben Interactive
Delta Plus Group
Derichebourg
Elis
Envea
Groupe Guillin
Haulotte
IGE+XAO
Infotel
Jacquet Metal Service
Le Bélier
Lectra
LNA Santé
Manitou
MGI DIGITAL GRAPHIC TECHNOLOGY
Plastivaloire
Rubis
Safran
Scor
Solutions 30
Spie
Sword Group
Synergie
Thales
Total
Viel & Cie
Vinci
Virbac
Vivendi
Worldline

III/ Analyse du top des positions par rapport au moins précédent
Attention, terrain glissant : les mouvements peuvent venir soit des achat/ventes des gérants, soit de l’évolution du cours de l’action ! Donc à coupler avec la partie I/ de mon analyse et l’évolution du cours de l’action en mai (je ne l’ai pas fait)

Sociétés présentes dans 3 top de sociétés de gestion en plus par rapport au mois précédent :
SII (hausse du titre suite à l’effet sur le secteur de l’OPA sur Altran)

Sociétés présentes dans 2 top de sociétés de gestion en plus par rapport au mois précédent :
Fountaine Pajot
Ateme
Envea

Sociétés perdant au moins 2 présences dans les tops
RAS : aucune ce mois-ci

Sociétés apparaissant pour la 1ère fois dans les tops :
Actia
Capgemini
CGG
Envea
Groupe Gorgé
Ingenico
Kering
Maisons du monde
Neoen
Neopost
Plastic Omnium
Precia
Vetoquinol

Sociétés ne figurant plus dans aucun top :
Atos
Balyo
Bénéteau
Bolloré
Lagardère
Nexity
Publicis
TFF Group
Voltalia


IV/ Analyse du top des positions par rapport à 2 mois en arrière


Sociétés présentes dans 3 top de sociétés de gestion en plus par rapport à 2 mois plus tôt :
Ateme
SII

Sociétés présentes dans 2 top de sociétés de gestion en plus par rapport à 2 mois plus tôt :
Envea
Infotel
Ipsen
Lectra
Robertet
Séché Environnement

Sociétés perdant au moins 2 présences dans les tops depuis 2 mois
TFF (-2)
Solutions 30 (-5)

V/ Qu’en conclure ?
Agitation du côté du secteur du conseil en technologie (j’avais allégé un peu ma ligne Altran un mois trop tôt après son rebond en voyant que la pression des vendeurs à découverte restait encore très forte, mais j’avais gardé l’essentiel de la ligne, ouf)

Retour en grâce d’Ateme (ouf, j’avais investi l’année dernière avant la forte baisse des smalls)

Méfiance sur Solution 30 à cause de Muddy Waters, mais le titre se porte bien (j’en ai profité pour rentrer sur le titre, une petite ligne pour voir)

Tiens, les fonds s’allègent sur TFF ? Cela fait longtemps que j’ai envie d’investir sur ce titre, je vais faire mes devoirs et voir s’il n’est pas temps d’être contrariant, la récente annonce des objectifs 2023 me semblant prometteuse.

Au contraire, je vois arriver en renfort Envea et Séché Environnement. Idem, je vais creuser, dans l’optique de renforcer mon secteur défensif.

Et vous, que pensez-vous des positions de ces fonds ?

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #3 13/09/2019 14h16

Membre (2019)
Top 100 Réputation
Top 20 Portefeuille
Réputation :   227  

Bonjour à tous.
Voici mon analyse mensuelle des fonds que je suis (cf. liste ci-dessus), sur la base du reporting d’août 2019.

Pour mémoire, je raisonne au niveau société de gestion quand plusieurs fonds de la même société sont analysés. Et je considère les fonds équipondérés comme un seul fonds (j’avais noté en 2018 lorsque je suivais aussi IDAM que plusieurs de ces fonds ont des valeurs en commun car se basant sur une expertise commune fournie par IDMidCaps).

Nouveautés du mois :
- comme évoqué dans les posts précédents, je vais comparer les mois M, M-1 et M-3 (et non plus M-2) pour couvrir une période de publication trimestrielle (paragraphes III-a/ et III-b/ ci-après) ;
- du coup je vais aussi regarder les mouvements (achat / renforcement / allègement / vente) des sociétés de gestion au cours du mois M et sur une période plus longue pour détecter des signaux plus faibles (cumul des mouvements sur 2 mois pour cette fois)

Sous réserve de mes erreurs de lecture et de suivi dans Excel…

I-a/ Analyse des mouvements (achat / renforcement / allègement / vente) du mois M
Le plus intéressant me semble être les informations d’achat ou vente (quand les fonds le mentionnent). En effet, l’entrée ou la sortie du top 5/10 des fonds peut n’être que le reflet de l’évolution récente du cours de l’action.

Cohérence à la vente (ie en moins 2 fonds indiquent vendre, aucun n’indique acheter) :
Guerbet (1 fonds allège ; 1 fonds a tout vendu)
Plastivaloire (1 fonds allège ; 1 fonds a tout vendu - le secteur auto est délaissé)

Cohérence à l’achat :
RAS ce mois

Incohérence (certains fonds achètent, d’autres vendent) :
Altran (+1  -1) (faut-il espérer une hausse du prix proposé par Capgemini ?)
Lumibird (+1  -1)
SES-Imagotag (+1  -1)
TFF (+1  -1)

I-b/ Analyse des mouvements (achat / renforcement / allègement / vente) des mois M et M-1

*** nouvelle section d’analyse ***


J’indique ici des choses qu’on ne voit pas sur l’analyse d’un seul mois.

Cohérence à l’achat :
GTT (2 fonds distincts sur 2 mois distincts)
Ipsos (2 fonds distincts sur 2 mois distincts)

Cohérence à la vente :

Chargeurs (2 fonds distincts sur 2 mois distincts)
LISI (2 fonds distincts sur 2 mois distincts)
Thermador (2 fonds distincts sur 2 mois distincts)
Worldline (2 fonds distincts sur 2 mois distincts)

Incohérence du même fonds :
Groupe Fnac Darty (1 fonds s’allège en juillet et se renforce en août)
Guerbet (1 fonds se renforce en juillet et s’allège en août)
SMCP (1 fonds s’allège en juillet et se renforce en août)

Incohérence entre fonds :

Kaufman & Broad (1 fonds s’allège en juillet, 1 autre se renforce en août)
Lectra (1 fonds s’allège en juillet, 1 autre se renforce en août – tiens, ce sont les 2 mêmes fonds que pour la société précédente qui sont à nouveau en total désaccord !)
Soitec (2 fonds distincts à la vente en juillet, un 3è à l’achat en août)

II/ Analyse du top des positions du mois M

Sociétés présentes dans 5 sociétés de gestion :
Esker
Groupe Fnac Darty
Robertet
Sopra Steria Group

Sociétés présentes dans 4 sociétés de gestion :
Albioma
Altran
Aubay
Lumibird Quantel
SII
Soitec
Trigano

Sociétés présentes dans 3 sociétés de gestion :
Alstom
Ateme
Chargeurs
Delta Plus Group
Devoteam
ECA
Fountaine Pajot
Generix
IGE+XAO
Ipsen
Ipsos
Korian
Oeneo
Orpea
Séché Environnement
Teleperformance
Wavestone

Sociétés présentes dans 2 sociétés de gestion :
Akwel
Alten
Bastide
Bigben Interactive
Derichebourg
Elis
Groupe Guillin
Harvest
Haulotte
Infotel
Ingenico
Inside Secure (Verimatrix)
Jacquet Metal Service
Kaufman & Broad
LNA Santé
Manitou
Mediawan
Mersen
MGI DIGITAL GRAPHIC TECHNOLOGY
Neoen
Pharmagest Interactive
Plastiques du Val de Loire
Rubis
Safran
Scor
Solutions 30
Spie
Sword Group
Synergie
Thales
Vetoquinol
Viel & Cie
Vinci
Vivendi
Voyageurs du monde
Worldline

III-a/ Analyse du top des positions du mois M par rapport à M-1
Attention, terrain glissant : les mouvements peuvent venir soit des achat/ventes des gérants, soit de l’évolution du cours de l’action ! Donc à coupler avec la partie I/ de mon analyse et l’évolution du cours de l’action ce mois-ci (je ne l’ai pas fait)

Sociétés gagnant au moins 2 présences dans les tops par rapport au mois précédent :
Korian (+2)
Wavestone (-2)

Sociétés perdant au moins 2 présences dans les tops depuis le mois précédent
Akka Technologies (-2)
Pharmagest Interactive (-2)
Devoteam (-3)

Sociétés apparaissant pour la 1ère fois dans les tops :
Assystem
Aures Technologies
Evolis
Lectra
Orange
Veolia Environnement
Wedia

Sociétés ne figurant plus dans aucun top :
Axa
Plastic Omnium
Rothschild and Co
SQLI
Tarkett

III-b/ Analyse du top des positions du mois M par rapport à M-3

*** section modifiée (analyse par rapport à M-3 et non plus M-2) ***


Sociétés gagnant au moins 2 présences dans les tops par rapport à 3 mois plus tôt :
SII (+3)
Oeneo (+2)
Trigano (+2)
Wavestone (+2)

Sociétés perdant au moins 2 présences dans les tops depuis 3 mois
Pharmagest Interactive (-2)
Virbac (-2)

Sociétés apparaissant dans les tops :
Actia
Assystem
Aures Technologies
CGG
Envea
Evolis
Groupe Gorgé
Groupe SFPI
Guerbet
Ingenico
Kering
Maisons du monde
Neoen
Neopost
Nexans
Orange
Precia
Samse
Schneider Electric
Veolia Environnement
Vetoquinol

Sociétés ne figurant plus dans aucun top :
Amundi
Artefact
Atos
Axa
Balyo
Bolloré
Clasquin
Dassault Systèmes
Groupe Seb
Lagardère
Nexity
Publicis
SQLI
Tarkett
Voltalia

IV/ Qu’en conclure ?
Ce mois-ci, je retiens surtout le dégagement sur Guerbet. Le titre a déjà bien baissé et maintenant  stagne depuis plusieurs mois, il y a des craintes sur l’impact d’un générique. Je l’ai en portefeuille, ainsi qu’Ipsen qui subit ces temps-ci des dégagements sur des craintes similaires et risque aussi de stagner pas mal de temps. Faut-il vendre ? De mon côté, je préfère ces temps-ci renforcer mon secteur défensif ; par ailleurs le titre a déjà intégré les craintes évoquées et est sur des niveaux de support ; donc je vais rester en position.

Je n’ai pas encore pris le temps d’analyser ma nouvelle section I-b/ (cumul des mouvements sur 2 mois). Il doit y avoir du potentiel d’analyse pertinent sur les incohérences entre fonds ou entre mois. Je vais regarder cela de plus près.

Et vous, que pensez-vous de ces chiffres ? De la pertinence des différentes sections ? Et de ce qu’il conviendrait d’approfondir ?

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #4 16/10/2019 15h49

Membre (2019)
Top 100 Réputation
Top 20 Portefeuille
Réputation :   227  

Bonjour à tous.
Voici mon analyse mensuelle des fonds que je suis (cf. liste ci-dessus), sur la base du reporting de septembre 2019.

Pour mémoire, je raisonne au niveau société de gestion quand plusieurs fonds de la même société sont analysés. Et je considère les fonds équipondérés comme un seul fonds (j’avais noté en 2018 lorsque je suivais aussi IDAM que plusieurs de ces fonds ont des valeurs en commun car se basant sur une expertise commune fournie par IDMidCaps).

Sous réserve de mes erreurs de lecture et de suivi dans Excel…

I-a/ Analyse des mouvements (achat / renforcement / allègement / vente) du mois M

Le plus intéressant me semble être les informations d’achat ou vente (quand les fonds le mentionnent). En effet, l’entrée ou la sortie du top 5/10 des fonds peut n’être que le reflet de l’évolution récente du cours de l’action.

Cohérence à la vente (ie en moins 2 fonds indiquent vendre, aucun n’indique acheter) :
Aures Technologies (1 fonds allège ; 1 fonds a tout vendu ; sur fond de baisse du CA)
Mersen (2 fonds allègent ; ils considèrent la société comme cyclique)
Pharnext (biotech, vente suite à mauvaise nouvelle, retard de 3 ans sur un projet)

Cohérence à l’achat :
Bénéteau (2 fonds initient une ligne)
Maisons du monde (2 fonds se renforcent)

Incohérence (certains fonds achètent, d’autres vendent) :
CGG (+1  -1)
SMCP (+1  -1)
Somfy (+1  -1)
Teleperformance (+1  -1)

I-b/ Analyse des mouvements (achat / renforcement / allègement / vente) des mois M et M-1

Je ne l’ai pas fait ce mois-ci, faute de temps (processus manuel lourd & je ne suis pas sûr de l’intérêt).

II/ Analyse du top des positions du mois M

Sociétés présentes dans 5 sociétés de gestion :
Albioma
Aubay
Robertet
Soitec
Sopra Steria Group

Sociétés présentes dans 4 sociétés de gestion :
Ateme
Esker
Groupe Fnac Darty
Ipsos

Sociétés présentes dans 3 sociétés de gestion :
Akka Technologies
Alstom
Altran
Chargeurs
Delta Plus Group
ECA
IGE+XAO
Korian
Lumibird Quantel
Pharmagest Interactive
Safran
Séché Environnement
SII
Spie
Teleperformance
Trigano
Wavestone

Sociétés présentes dans 2 sociétés de gestion :
Akwel
Alten
Bastide
Bénéteau
CGG
Devoteam
Elis
Engie
Fountaine Pajot
Groupe Guillin
Harvest
HighCo
Ingenico
Inside Secure (Verimatrix)
Ipsen
Jacquet Metal Service
Kaufman & Broad
Le Bélier
LISI
LNA Santé
Manitou
Mediawan
Mersen
MGI DIGITAL GRAPHIC TECHNOLOGY
Neoen
Oeneo
Orpea
Plastiques du Val de Loire
Precia
Rubis
Scor
SES-imagotag
Sword Group
Synergie
Veolia Environnement
Vetoquinol
Vinci
Virbac
Vivendi
Voyageurs du monde

III-a/ Analyse du top des positions du mois M par rapport à M-1

Attention, terrain glissant : les mouvements peuvent venir soit des achat/ventes des gérants, soit de l’évolution du cours de l’action ! Donc à coupler avec la partie I/ de mon analyse et l’évolution du cours de l’action ce mois-ci (je ne l’ai pas fait)

Sociétés gagnant au moins 2 présences dans les tops par rapport au mois précédent :
Akka Technologies (+2)

Sociétés perdant au moins 2 présences dans les tops depuis le mois précédent
Generix (-2)

Sociétés apparaissant pour la 1ère fois dans les tops :
Clasquin
Delfingen
Eiffage
Ekinops
Financière de l’Odet
Hopscotch
Navigator
Plastic Omnium
SQLI
STmicroelectronics

Sociétés ne figurant plus dans aucun top :
Air Liquide
Airbus
Argan
Assystem
Cogelec
CS Communication & Systèmes
Kering
Lectra
Neurones
Thales
Wedia

III-b/ Analyse du top des positions du mois M par rapport à M-3

Sociétés gagnant au moins 2 présences dans les tops par rapport à 3 mois plus tôt :
Albioma (+2)
Korian (+2)
Wavestone (+2)

Sociétés perdant au moins 2 présences dans les tops depuis 3 mois
Altran (-2)
Devoteam (-2)
Ipsen (-2)
Generix (-2)
Fountaine Pajot (-3)

Sociétés apparaissant dans les tops :
Delfingen
Eiffage
Ekinops
Financière de l’Odet
Hopscotch
Navigator
STmicroelectronics
Bénéteau
Veolia Environnement
Aures Technologies
Evolis
Groupe SFPI
Guerbet
Nexans
Orange
Samse
Schneider Electric
TFF Group

Sociétés ne figurant plus dans aucun top :
Air Liquide
Airbus
Amundi
Argan
Artefact
Axa
Capgemini
Cogelec
CS Communication & Systèmes
Dassault Systèmes
Groupe Seb
Kering
Lectra
Neurones
Tarkett
Thales
Wedia

IV/ Qu’en conclure ?

Ce mois-ci, je retiens surtout de la lecture des commentaires les dégagements opérés sur les sociétés cycliques ou considérées comme telles. En même temps, d’autres fonds achètent du Bénéteau, que je considère comme cyclique, personnellement je n’y aventurerais pas ces temps-ci (bon, dans les fonds acheteurs il y a Indépendance &  Expansion, leur approche Value ne prend pas en compte les craintes de ralentissement économique, cf. le poids du secteur automobile dans le fonds p.ex.).

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #5 01/01/2020 20h37

Membre (2019)
Top 100 Réputation
Top 20 Portefeuille
Réputation :   227  

Bonjour.
C’est la période de publication des bilans annuels, c’est dur de suivre tout ce qui est publié, je vais donc essayer de faire efficace.

Performance 2019 en TRI (en tenant compte des apports) : +21,5% (vs. CAC 40 GR à +28,7% ; CAC Small GR à +18,1%).

Rappel : 100% investi en actions françaises.

Ouf, cela compense la baisse de 2018 (+0,5% de TRI sur 2018+2019).

Ce n’est pas ma meilleure performance depuis que je la mesure (2011), j’ai fait mieux en 2013 (+23,1%), mais c’est la meilleure en termes de "gains" en € (différence de valorisation du portefeuille).

Depuis 2017 (et pratiquement en 2015 aussi), mes "gains" et "pertes" annuels sont supérieurs aux salaires du couple : une drôle d’étape a été franchie ! A ce jour, 1% de variation du portefeuille représente nos salaires mensuels.

Les PEA, malgré la présence de Mid & Small, sont à +29% et +33% : très honorable (mais le PEA qui contient plus de cycliques que l’autre reste moins bien valorisé que fin 2017)  !

Les PEA-PME sont à +2% et +13% : c’est nul ! Il me manque 25% de performance pour rejoindre leur valorisation de fin 2017 ! Des valeurs comme Groupe Guillin, Groupe SFPI, Linedata, SQLI, Keyrus, Prodware, Aures, DLSI, Ymagis et les biotech ont bien baissé depuis fin 2017 et peu ou pas rebondi, sans parler de la récente mauvaise surprise côté Ipsen (une des mes plus grosses lignes). Mais je conserve ces lignes en espérant un rattrapage après 2 ans de sous-performance des smalls.

Le CTO : je n’ai pas le calcul.

Ma gestion apporte-t-elle de la valeur ?

J’ai retracé mes performances annuelles depuis 2011 (j’ai commencé à prendre en main mon portefeuille sérieusement depuis 2013. J’ai commencé à investir élargir mon univers d’investissement aux Mids & Smalls depuis 2014) :
- la performance annuelle, mesurée depuis divers points de départ, en faisant des moyennes et médianes de diverses mesures, est globalement autour de 10% (entre 9,5 et 10,5%) ;
- si je regarde ma performance globale avec comme point de départ 2011, 2012, 2013, 2014 ou 2015 : je fais moins bien que le marché français, aussi bien en considérant les indices Bigs, Mids ou Smalls (je paie ma sous-gestion passée => pas concluant) ;
- et avec comme point de départ 2016, 2017, 2018 et 2019 : c’est mieux, mais je suis largement à la traîne du CAC 40 (je paie mon élargissement d’univers aux Mids & Smalls => pas concluant, il faudra attendre la fin de sous-performance anormale des Smalls et dans une moindre mesure de celle des Mids).

Hors ligne Hors ligne

 

[+4]    #6 21/01/2020 10h58

Membre (2019)
Top 100 Réputation
Top 20 Portefeuille
Réputation :   227  

Bonjour à tous.
Voici mon analyse mensuelle des fonds que je suis, sur la base du reporting de décembre 2019.

Pour mémoire, je raisonne au niveau société de gestion quand plusieurs fonds de la même société sont analysés. Et je considère les fonds équipondérés comme un seul fonds (j’avais noté en 2018 lorsque je suivais aussi IDAM que plusieurs de ces fonds ont des valeurs en commun car se basant sur une expertise commune fournie par IDMidCaps).

Sous réserve de mes erreurs de lecture et de suivi dans Excel…

0/ Mise à jour de la liste des fonds suivis


Malgré la réputation de la société de gestion, j’ai supprimé du suivi les 2 fonds Amiral Gestion (Sextant PEA, Sextant PME), dont la perf continue d’être décevante.
J’ai rajouté un autre des fonds de Pluvalca (AllCaps) ainsi que les fonds de Raymond James MicroCaps et SmallCaps.

Les fonds suivis sont donc les suivants :

Fonds équipondérés :
- Erasmus Small Cap Euro
- Twenty First Capital ID France Smidcaps

Autres fonds :
- ALLIANZ ACTIONS AEQUITAS

- Alto Invest NOVA Europe

- Amplegest MidCaps
- Amplegest PME

- AMUNDI ACTIONS PME
- AMUNDI EUROPE MICROCAPS

- Dorval Manageurs
- Dorval Manageurs Small Cap Euro
- Dorval Manageurs Smid Cap Euro

- ECHIQUIER ENTREPRENEURS

- GROUPAMA AVENIR EURO

- HMG Découvertes
- HMG Découvertes PME

- HSBC small cap France

- INDEPENDANCE ET EXPANSION France Small
- INDEPENDANCE ET EXPANSION Europe Small (suivi en cours de 2019)

- Inocap Quadrige France SmallCaps (performance moyenne pour l’instant mais l’objectif de gestion me convient et doit mener à une sur-performance)
- Inocap Quadrige Rendement France MidCaps (même remarque)

- KIRAO SMALLCAPS

- Lazard Small Caps France (performance à 10 ans détonante)

- Moneta Multi Caps (la performance de ces dernières années est moyenne, elle reste intéressante à 10 ans. Je garde dans ma liste pour la réputation du gérant et du fonds)
- Moneta Micro Caps

- ODDO BHF Avenir

- Pluvalca AllCaps
- Pluvalca France Small Caps
- Pluvalca Initiatives PME

- Raymond James MicroCaps
- Raymond James SmallCaps

- Sycomore Selection PME

- Tiepolo PME

I/ Analyse des mouvements (achat / renforcement / allègement / vente) du mois M (et le cas échéant du mois M-1)


Le plus intéressant me semble être les informations d’achat ou vente (quand les fonds le mentionnent). En effet, l’entrée ou la sortie du top 5/10 des fonds peut n’être que le reflet de l’évolution récente du cours de l’action.

Cohérence à la vente (ie en moins 2 fonds indiquent vendre, aucun n’indique acheter) :

Altran
ID Logistics
Korian
Maisons du monde
Soitec

Cohérence à l’achat :

Aubay
Bénéteau
Neurones
Pierre & Vacances
SII
SMCP
Somfy
Virbac

Incohérence (certains fonds achètent, d’autres vendent ; ou un fonds ne fait pas la même chose 2 mois d’affilé) :

Devoteam
GTT
Ipsen
Kaufman & Broad
Latécoère
LDC
Lectra
Lumibird
Mediawan
Robertet (mais globalement, c’est à la vente)
Trigano
Wallix
Wavestone
Worldline

II/ Analyse du top des positions du mois M


Sociétés présentes dans 7 sociétés de gestion :

Sopra Steria Group

Sociétés présentes dans 6 sociétés de gestion :

Delta Plus Group

Sociétés présentes dans 5 sociétés de gestion :

Esker

Sociétés présentes dans 4 sociétés de gestion :

Generix
Akka Technologies
Albioma
IGE+XAO
Ipsos
Teleperformance

Sociétés présentes dans 3 sociétés de gestion :

BNP Paribas
Devoteam
Gérard Perrier
LVMH
Manitou
Oeneo
Alstom
Ateme
Aubay
Chargeurs
ECA
Elis
Envea
Groupe Fnac Darty
Mersen
Precia
Safran
Séché Environnement
SII
Total
Pharmagest Interactive
Soitec
Spie
Trigano
Robertet

Sociétés présentes dans 2 sociétés de gestion :

CGG
HighCo
Lectra
Synergie
Vetoquinol
Akwel
Alten
Bastide
Bénéteau
Bigben Interactive
Fountaine Pajot
Harvest
Infotel
Jacquet Metal Service
Kaufman & Broad
Le Bélier
LNA Santé
Lumibird Quantel
Mediawan
Microwave Vision Group
Nexans
Orpea
Plastiques du Val de Loire
Rubis
Sanofi
Scor
SES-imagotag
Sword Group
Thermador
Vinci
Wavestone
Korian
MGI DIGITAL GRAPHIC TECHNOLOGY
Samse
Voyageurs du monde

III-a/ Analyse du top des positions du mois M par rapport à M-1


Attention, terrain glissant : les mouvements peuvent venir soit des achat/ventes des gérants, soit de l’évolution du cours de l’action ! Donc à coupler avec la partie I/ de mon analyse et l’évolution du cours de l’action ce mois-ci (je ne l’ai pas fait)

Sociétés gagnant au moins 2 présences dans les tops par rapport au mois précédent :

Generix

Sociétés perdant au moins 2 présences dans les tops depuis le mois précédent :

Robertet
Voyageurs du monde
Ipsen

Sociétés apparaissant pour la 1ère fois dans les tops :

Bolloré
Kering
Neurones
Rothschild
Société Générale
SQLI
Stmicroelectronics
Voltalia

Sociétés ne figurant plus dans aucun top :

Bouygues
Colas
Guerbet
Icade
Iliad
Legrand
Linedata
Plastic Omnium
Sidetrade

III-b/ Analyse du top des positions du mois M par rapport à M-3 (une publication trimestrielle est intervenue entre temps)


Pas possible avec le début de cette nouvelle liste de suivi.

IV/ Qu’en conclure ?

Ce mois-ci, je retiens surtout ces fonds qui parient sur la recovery de Pierre & Vacances.

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #7 18/02/2020 17h03

Membre (2019)
Top 100 Réputation
Top 20 Portefeuille
Réputation :   227  

Bonjour à tous.
Voici mon analyse mensuelle des fonds que je suis, sur la base du reporting de janvier 2020.

Pour mémoire, je raisonne au niveau société de gestion quand plusieurs fonds de la même société sont analysés. Et je considère les fonds équipondérés comme un seul fonds (j’avais noté en 2018 lorsque je suivais aussi IDAM que plusieurs de ces fonds ont des valeurs en commun car se basant sur une expertise commune fournie par IDMidCaps).

Sous réserve de mes erreurs de lecture et de suivi dans Excel…

I/ Analyse des mouvements (achat / renforcement / allègement / vente) du mois M (et le cas échéant du mois M-1)


Le plus intéressant me semble être les informations d’achat ou vente (quand les fonds le mentionnent). En effet, l’entrée ou la sortie du top 5/10 des fonds peut n’être que le reflet de l’évolution récente du cours de l’action.

Cohérence à la vente (ie en moins 2 fonds indiquent vendre, aucun n’indique acheter) :

Altran (cf OPA)
Guerbet
LISI
Mersen
Oeneo (cf OPA)

Cohérence à l’achat :

Albioma
Bénéteau
Carmila
Ekinops
Elis
Nexity
Rothschild
SII
Somfy
Virbac
X-Fab

Incohérence (certains fonds achètent, d’autres vendent ; ou un fonds ne fait pas la même chose 2 mois d’affilé) :

Akka
Balyo
Bastide
Boiron
Coface
Devoteam
Esker
Eurofins Scientific
Focus Home Interactive
ID Logistics
Ipsen
Ipsos
Kaufman
Latecoere
LDC
Lectra
Lumibird
Maisons du monde
Mediawan
MGI Digital Graphic Technology
Quadient
Robertet
Rubis
SMCP
Soitec
Trigano
Wallix

II/ Analyse du top des positions du mois M


Sociétés présentes dans 6 sociétés de gestion :
Albioma
Delta Plus Group

Sociétés présentes dans 5 sociétés de gestion :
Esker
Sopra Steria Group

Sociétés présentes dans 4 sociétés de gestion :
Akka Technologies
Chargeurs
Envea
Generix
IGE+XAO
Ipsos
Robertet
Teleperformance

Sociétés présentes dans 3 sociétés de gestion :
Alstom
Ateme
Aubay
Bénéteau
Devoteam
Elis
Groupe Fnac Darty
Le Bélier
LVMH
Mersen
MGI Digital Graphic Technology
Pharmagest Interactive
Precia
Safran
Séché Environnement
SII
Soitec
Solutions 30
Thermador
Total
Trigano

Sociétés présentes dans 2 sociétés de gestion :
Akwel
Alten
Bigben Interactive
BNP Paribas
CGG
ECA
Fountaine Pajot
Gérard Perrier Industrie
Groupe Open
Harvest
Hexaom (Maisons France Confort)
HighCo
Infotel
Jacquet Metal Service
Kaufman & Broad
Korian
LNA Santé
Lumibird Quantel
Maisons du monde
Manitou
Mediawan
Microwave Vision Group
Neoen
Oeneo
Orpea
Plastiques du Val de Loire
Rothschild
Rubis
Samse
Sanofi
Scor
Spie
Sword Group
Synergie
Ubisoft Entertainment
Veolia Environnement
Vetoquinol
Vinci
Voltalia
Voyageurs du monde
Wavestone
Xilam Animation

III-a/ Analyse du top des positions du mois M par rapport à M-1


Attention, terrain glissant : les mouvements peuvent venir soit des achat/ventes des gérants, soit de l’évolution du cours de l’action ! Donc à coupler avec la partie I/ de mon analyse et l’évolution du cours de l’action ce mois-ci (je ne l’ai pas fait)

Sociétés gagnant au moins 2 présences dans les tops par rapport au mois précédent :
Albioma
Solutions 30

Sociétés perdant au moins 2 présences dans les tops depuis le mois précédent :
Sopra Steria Group

Sociétés apparaissant pour la 1ère fois dans les tops :
Bassac (LNC)
Cegedim
Clasquin
Gévelot
Groupe LDLC
La française de l’énergie
Legrand
Mercialys
Sopra
TF1
Viel

Sociétés ne figurant plus dans aucun top :
Altran
Latécoère
LDC
Lisi
LNC
Neurones
Quadient (Neopost)
SMCP
SQLI
TFF Group
Viel & Cie


III-b/ Analyse du top des positions du mois M par rapport à M-3 (une publication trimestrielle est intervenue entre temps)


Pas possible avec le début de cette nouvelle liste de suivi


IV/ Qu’en conclure ?

Ce mois-ci, je retiens surtout le grand ménage dans les fonds en ce début d’année (cf. p.ex. la file dédiée à Indépendance & Expansion) ; de ce fait, il y a beaucoup d’incohérences entre ce qu’ils font (cf. rubrique I).

Je suis assez surpris par les achats sur X-Fab. C’est une société qui me semble très volatile, certains doivent espérer une trajectoire à la STmicroelectronics, mais je n’ai pas été emballé à chaque fois que je l’ai regardée. Avez-vous un avis sur cette société ?

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #8 15/07/2020 12h38

Membre (2019)
Top 100 Réputation
Top 20 Portefeuille
Réputation :   227  

Bonjour.
Une analyse rapide des fonds que je suis, reporting de juin, focus sur les cohérences à l’achat/vente sur 1 et 2 mois.

Sur un mois


Cohérence à l’achat

Alstom
Atos
Coface
LDLC
Peugeot
Somfy
Unibail

Cohérence à la vente

Eurofins Scientific
Mediawan (OPA généreuse)
Orpea (mais incohérence achat/vente sur 2 mois)
Pharmagest
Soitec

Sur 2 mois (en plus de ce qui se voit sur les dernier mois seul)


Cohérence à l’achat

Akwel
Eiffage
Elis
Ipsos
Trigano
Verallia

Cohérence à la vente

Edenred
Iliad

Analyse


On sent une tendance à vendre quelques (belles) valeurs qui ont bien performé dans la crise COVID, pour se repositionner sur du cyclique ou du massacré (Unibail).

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #9 25/08/2020 13h32

Membre (2019)
Top 100 Réputation
Top 20 Portefeuille
Réputation :   227  

Bonjour.
Voici une analyse des fonds que je suis, basée sur le reporting de juillet (et juin pour l’analyse des mouvements).

Variation du périmètre des fonds suivis


Après réanalyse des perfs à 3 et 5 ans.
Ajout :
- BSO : France / 3000
- Cholet Dupont : CD France Expertise
- Haas Actions Croissance

Retrait :
- Arbevel : Pluvalca All Caps / Small Caps (je garde Initiatives PME)
- Dorval Manageurs / Small / Smid
- Inocap Quadrige Rendement / France (je l’avais gardé jusqu’à présent car j’aime bien l’objectif de gestion, mais les perfs ne suivent toujours pas)

Analyse des mouvements achat/vente (sur 2 mois)


Cohérence à l’achat :

Axway
Delta Plus Group
Energisme (IPO de la société)
Focus Home Interactive
GTT
Infotel
MGI Digital Technology [rajout en édit du 27/08]
Somfy

Cohérence à la vente :

Bénéteau
Devoteam (après l’OPA) [rajout en édit du 27/08]
Ingenico (après l’OPA)
Le Bélier (après l’OPA)
Pharmagest Interactive
Vicat

Incohérence achat/vente :

Alstom
Easyvista
Eurofins Scientific
Groupe Crit [rajout en édit du 27/08]
Ipsos
Neurones
Reworld Media
SES-Imagotag
Solutions 30
Stef
Ubisoft

Actions les plus présentes dans les tops


Détenus par 6 fonds :
Albioma
Esker
Pharmagest Interactive
Sopra Steria Group

Par 4 fonds :
Dassault Systèmes
Delta Plus Group [modifié en édit du 27/08]
Generix
IGE+XAO
L’Oréal
LVMH
Robertet
Soitec
Sword Group
Teleperformance
Thermador

Par 3 fonds :
Air Liquide
Aubay
Axway
Devoteam
Envea
Gérard Perrier Industrie
Groupe Fnac Darty
Groupe LDLC
Infotel
Ingenico
Microwave Vision Group
Neoen
Rubis
Safran
Sanofi
Sartorius Stedim Biotech
Solutions 30
Spie
Vetoquinol

EDIT le 27/08 après la sortie tardive du reporting de Lazard Small Caps

Dernière modification par Korben (27/08/2020 13h45)

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #10 23/09/2020 14h32

Membre (2019)
Top 100 Réputation
Top 20 Portefeuille
Réputation :   227  

Bonjour.
Voici une analyse des fonds que je suis, basée sur le reporting d’août (et juillet pour l’analyse des mouvements).

Analyse des mouvements achat/vente (sur 2 mois)


Cohérence à l’achat :

Chargeurs
Ekinops
Focus Home Interactive
Infotel
Peugeot
Somfy
Sword

Cohérence à la vente :

Esker
Ingenico (OPA)
Le Bélier (OPA)
Solutions 30

Incohérence achat/vente :

ALD
Bio-UV
Energisme (prise de profit après l’IPO)
Euronext
Neurones
Rothschild
SES Imagotag
Sopra Steria
Verimatrix

Actions les plus présentes dans les tops


Détenues par 7 fonds :
Esker

Par 6 fonds :
Albioma
Pharmagest Interactive
Sopra Steria Group

Par 5 fonds :
(rien !)

Par 4 fonds :
Dassault Systèmes
Delta Plus Group
Generix
HighCo
L’Oréal
LVMH
Soitec
Sword Group
Teleperformance
Verimatrix (Inside Secure)

Par 3 fonds :
Air Liquide
Aubay
Axway
Bastide le confort médical
Ekinops
Envea
EssilorLuxottica
Groupe Fnac Darty
Groupe LDLC
Hermès International
IGE+XAO
Infotel
Ingenico
Microwave Vision Group
Neoen
Orpea
Precia
Robertet
Rubis
Samse
Sanofi
Sartorius Stedim Biotech
Solutions 30
Spie
Thermador
Vetoquinol
Voltalia
Worldline

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #11 18/10/2020 15h42

Membre (2019)
Top 100 Réputation
Top 20 Portefeuille
Réputation :   227  

Bonjour.
Voici le résultat du suivi des fonds que je suis pour septembre 2020.

Analyse des mouvements sur 2 mois.


Cohérence à l’achat

Alstom
Chargeurs
Groupe LDLC
Peugeot
Reworld Media
Samse
Somfy
Virbac

Cohérence à la vente

Agta Record (OPA)
Esker
Verimatrix

Incohérence achat/vente

Bastide le confort médical
Coface
Euronext
Plastic Omnium
Rothschild
Worldline

Les actions les plus détenues par les fonds


Actions détenues par 6 fonds

Esker
Sopra Steria Group

Actions détenues par 5 fonds

Albioma

Actions détenues par 4 fonds

Chargeurs
Dassault Systèmes
Delta Plus Group
L’Oréal
LVMH
Robertet
Somfy
Spie
Sword Group
Teleperformance

Actions détenues par 3 fonds

Air Liquide
Ateme
Aubay
Axway
Bastide le confort médical
Bigben Interactive
Ekinops
Generix
Groupe Fnac Darty
Groupe LDLC
Hermès International
HighCo
ID Logistics
IGE+XAO
Infotel
Ingenico
Neoen
Pharmagest Interactive
Rubis
Samse
Sanofi
Sartorius Stedim Biotech
Soitec

Actions détenues par 2 fonds

Akwel
Alstom
Arkema
Bilendi
bioMérieux
BNP Paribas
Catana
Devoteam
Eiffage
Elis
Engie
EssilorLuxottica
FFP
Focus Home Interactive
Fountaine Pajot
Groupe Guillin
Interparfums
Ipsen
Ipsos
Jacquet Metal Service
Kaufman & Broad
Korian
Legrand
Manitou
Mersen
Microwave Vision Group
Precia
Safran
Schneider Electric
Sidetrade
Solutions 30
Stef
Synergie
Trigano
Verimatrix (Inside Secure)
Vetoquinol
Virbac
Voltalia
Wavestone

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #12 24/11/2020 16h42

Membre (2019)
Top 100 Réputation
Top 20 Portefeuille
Réputation :   227  

Bonjour.

Ci-après l’analyse des fonds que je suis, reporting d’octobre.

I/ Valeurs les plus détenues à la fin du mois


Actions détenues par 6 fonds :

Pharmagest Interactive
Sopra Steria Group

Actions détenues par 5 fonds :

Albioma
Esker
Somfy

Actions détenues par 4 fonds :

Chargeurs
Dassault Systèmes
Delta Plus Group
L’Oréal
LVMH
Robertet
Solutions 30
Sword Group
Teleperformance

Actions détenues par 3 fonds :

Air Liquide
Aubay
Axway
Bigben Interactive
Generix
Groupe Fnac Darty
Groupe LDLC
Hermès International
HighCo
ID Logistics
IGE+XAO
Infotel
Neoen
Samse
Sanofi
Sartorius Stedim Biotech
Soitec
Spie
Thermador

II/ Cohérence des mouvements sur 2 mois


Cohérence à l’achat :

Coface
Eurofins Scientific
Samse
Sidetrade
Sopra

Cohérence à la vente :

Albioma
Rubis


Incohérence achat / vente :

Boiron
Delta Plus Group
Ekinops
Envea
Korian
MGI Digital Graphic Technology
Neoen
Pharmagest Interactive
Reworld Media
Solutions 30

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1   [+2]    #13 05/12/2020 10h43

Membre (2019)
Top 100 Réputation
Top 20 Portefeuille
Réputation :   227  

Bonjour LeZig.

I/ Liste des fonds suivis


Effectivement, la liste a évolué depuis celle indiquée début 2020 (post 44), je n’ai peut-être pas indiqué les changements.

Fonds équipondérés :
- Erasmus Small Cap Euro
- Twenty First Capital ID France Smidcaps

Autres fonds :
- Allianz Actions Aequitas

- Alto Invest Nova Europe

- Amplegest MidCaps
- Amplegest PME

- Amundi Actions PME
- Amundi Eurpe MicroCaps

- BSO 3000
- BSO France

- Cholet Dupont France Expertise

- Echiquier Entrepreneurs

- Groupama Avenir Euro

- Haas Actions Croissance

- HMG Découvertes
- HMG Découvertes PME

- HSBC Small Cap France

- INDEPENDANCE ET EXPANSION France Small
- INDEPENDANCE ET EXPANSION Europe Small

- Kirao SmallCaps

- Lazard Small Caps France

- Moneta Multi Caps
- Moneta Micro Caps

- ODDO BHF Avenir

- Pluvalca Initiatives PME

- Raymond James MicroCaps
- Raymond James SmallCaps

- Sycomore Selection PME

- Tiepolo PME

II/ Watch list


En effet, pour ceux qui sont tout en haut du tableau, c’est parfois trop tard pour rentrer. J’ai eu des échecs par le passé en faisant ainsi (le dernier dont je me souviens est Groupe Fnac Darty).

Cependant, vers le haut du panier, je suis rentré ce mois-ci sur Robertet. Elle performe très bien sur le long terme et a eu un repli récemment, je l’avais en watch list, j’en ai profité (en contrepartie j’ai écrêté de 2 valeurs qui ont performé très fort en 2020 ; j’essaie de faire des lignes de même poids).

Si je regarde le milieu de panier les valeurs que je n’ai pas en portefeuille :
- Axway : logiciel + virage SaaS = porteur ; on est utilisateur au bureau, je ne peux pas non plus dire que c’est la future perle ; j’hésite
- Generix : logiciel + logistique = porteur ; je l’ai en watch list
- Groupe LDLC : ou la la, quelle remontada ! Trop tard pour acheter ?
- ID Logistics : logistique  = porteur ; je l’ai en watch list
- IGE+XAO : logicel ; encore côtée après OPA ; je l’ai en watch list
- Neoen : comme Albioma, peut-être trop tard pour rentrer ? Si je rentre, ce sera pour suivre, avec une petite ligne
- Samse : des achats de fonds dernièrement ; OK pour jouer un rebond à court terme après avoir été pénalisé par la COVID
- Sartorius Stedim Biotech : elle se replie avec la rotation sectorielle en cours, je l’aurai bientôt ! Depuis le temps que je veux l’acheter, je m’en mords les doigts
- Soitec : j’hésite sur ce secteur et après leur grosse gamelle il y a quelques années
- Spie : bof

Je regarde également les titres où il y a cohérence à l’achat ou à la vente.
- On voit p.ex. Somfy depuis quelque temps à l’achat par les fonds et dont le cours a remonté entre temps, elle est maintenant en haut de liste de par ce double effet (je l’ai achetée entre temps). Est-ce trop tard pour l’acheter ? A court terme peut-être, à moyen terme sans doute pas, c’est une belle valeur de fond de portefeuille qui a été pénalisée par la COVID.
- Sopra est dans la même situation. De ce fait, je me suis tâté pour arbitrer Atos (décôtée elle aussi) vers Sopra ; mais Atos fait aussi une remontada ces temps-ci donc je me suis abstenu.
- Inversement, Esker est à la vente, mais c’est plutôt de l’allègement pour écrêter une ligne qui a fortement augmenté récemment. Mais qui performe très bien depuis des années et est positionnée sur un métier porteur. Elle devrait continuer à bien se porter à l’avenir., donc je garde, même si je peux être amener à écrêter aussi (je l’avais très légèrement écrêtée par le passé ; dernièrement j’ai ainsi allégé Pharmagest qui est tout en haut du panier).

Hors ligne Hors ligne

 

[+6]    #14 19/01/2021 19h31

Membre (2019)
Top 100 Réputation
Top 20 Portefeuille
Réputation :   227  

Bonjour.

Analyse des fonds que je suis. Reporting 12/2020

Nouveauté

: en fin de message, les commentaires intéressants des reprtings sur les sociétés.

Révision annuelle des fonds suivis

(analyse de la performance à 5 ans + check à 3 ans) => Fonds suivis :
Alto Invest NOVA Europe
Amilton Premium Europe
Amiral Gestion Sextant PEA
Amiral Gestion Sextant PME
Amplegest PME
Amundi Actions PME
Amundi Europe MicroCaps
BSF European Opportunities Extension Fund
CM-CIC Small & Midcap Euro
Cogefi Chrysalide
Echiquier Agenor SRI Mid Cap Europe
Echiquier Entrepreneurs
Ecofi Trajectoires Durables
Groupama Avenir Euro
Groupama France Stock
HMG Découvertes
HMG Découvertes PME
Indépendance & Expansion Europe Small
Indépendance & Expansion France Small
Kirao SmallCaps
La Française Actions France PME
Lazard Small Caps France
LBPAM Tocqueville Entreprises
Moneta Micro-Entreprises
ODDO BHF Active Small Cap
Pluvalca Initiatives PME
Promepar PME Opportunités
Raymond James Microcaps
Raymond James SmallCaps
Sycomore Selection PME
Tiepolo PME

Détention par les fonds


Détenu par 7 fonds :
Esker

Détenu par 6 fonds :
Albioma
Pharmagest Interactive

Détenu par 5 fonds :
Focus Home Interactive
IGE+XAO

Détenu par 4 fonds :
Bigben Interactive
Delta Plus Group
Sopra Steria Group

Détenu par 3 fonds :
Axway
Bilendi
Chargeurs
Generix
Groupe Guillin
Ipsos
Peugeot
Robertet
Teleperformance
Vente-Unique.com
Virbac
Worldline

Détenu par 2 fonds :
Alstom
Alten
ASM International NV
Ateme
Aubay
Catana
Derichebourg
Elis
Groupe Fnac Darty
Groupe LDLC
HighCo
ID Logistics
Infotel
LVMH
Manitou
Manutan
MGI Digital Graphic Technology
Moulinvest
Neoen
Orpea
Plastiques du Val de Loire
Samse
Sartorius Stedim Biotech
Schneider Electric
Soitec
Spie
Stef
Synergie
Thermador Groupe
Trigano
Verimatrix

Analyse des mouvements sur 2 mois


Cohérence à l’achat :
Alchimie (IPO)
Delfingen
Derichebourg
Elis
Klepierre
Manitou
St-Gobain
Voyageurs du monde
Winfarm (IPO)

Cohérence à la vente :
Albioma
Atos
Easyvista (apport OPA)
Le Bélier (apport OPA)
Sanofi
Teleperformance

Incohérence achat / vente :
Alstom
Chargeurs
Ekinops
Esker
Focus Home Interactive
Groupe Fnac Darty
Guerbet
M6
Pharmagest Interactive
Solutions 30 (mais globalement à la vente en décembre après le rapport anonyme)
STMicroelectronics
Thermador Groupe
Vicat
Viel & Cie

Commentaires des fonds


HMG
Piscines Desjoyaux (+28,8%) a publié en toute fin d’année d’excellents résultats : une activité en croissance de 12,2% et plus encore, un envol de 46% de sa rentabilité opérationnelle (marge de 18,2%) qui confirme l’excellence de la gestion (un seul site très automatisé à côté de Saint-Etienne). Les perspectives de ce joli groupe demeurent favorables, avec des ventes à l’export qui devraient prendre le relais d’un marché français qui se maintiendra à haut niveau.

Devoteam : à l’issue de cette offre conclue mi-décembre, le « flottant » détenu par le public demeurant satisfaisant (20%), le cours de bourse de Devoteam devrait désormais pouvoir reprendre son beau parcours compte tenu de l’excellence des fondamentaux de cette société.

Moneta
Soitec a bénéficié d’une pénétration plus rapide qu’attendue de la 5G. Soitec étant très probablement une des manières les plus « pures » de jouer cette thématique en Europe.

Nous avons écrêté notre ligne en Sanofi en amont de la victoire de Joe Biden dans la course à la Maison Blanche. Nous estimions qu’une majorité absolue pour les démocrates pouvait s’avérer être un risque pour le secteur.

Raymond James
Le spécialiste des poudres fines à applications techniques, Baikowski bénéficie de la transformation de ses marchés finaux avec en particulier le polissage, principalement exposé aux semi conducteurs, qui représente désormais plus de 50% du chiffre d’affaires.

Le leader français dans le conseil en ingénierie nucléaire, Assystem bénéficie de la résilience de son activité en France jugée essentielle ainsi que d’une bonne visibilité avec en outre plusieurs grands projets internationaux.

Amplegest
Les très bonnes résistances opérationnelles de WEDIA, BILENDI, GENERIX et DEVOTEAM n’ont clairement pas été valorisées par le marché.
Par ailleurs, les résultats records de VIRBAC et de CHARGEURS se sont traduits par des performances boursières proches de zéro.
Enfin, FOUNTAINE PAJOT a affiché des résultats impactés par la crise mais son avenir proche s’annonce très porteur.

Amilton
Baisse d’Ipsen (-16,02%) après une journée investisseurs jugée décevante.

Arbevel – Pluvalca
Achats :
DELFINGEN dont la valorisation ne reflète pas la qualité de la société et les perspectives de croissance renforcées par l’acquisition d’une partie des actifs de Schlemmer.
SES IMAGOTAG qui devrait enregistrer un niveau de commandes élevé en 2020 notamment aux Etats-Unis et en Europe du nord et 2021 devraient bénéficier d’une amélioration des conditions sanitaires permettant un meilleur déploiement des installations
LECTRA qui subit depuis près de deux ans la crise automobile suivie de la crise sanitaire sur ses prises de commandes et dont nous pensons que le momentum pourrait réaccélérer courant 2021

Cessions :
CHARGEURS dont les attentes nous semblent élevées pour 2021

Promepar
Allègement :
(en novembre) Wallix dont l’évolution de la trajectoire économique et boursière nous déçoit.

Achats :
Accell Group NV, leader et acteur ‘pure player’ du vélo en Europe.

Artefact, agence 100% digitale avec une offre intégrée conseil‐média, un positionnement totalement en phase avec la problématique de la transformation digitale des entreprises

En amont des publications annuelles qui vont débuter, plusieurs sociétés ont relevé leur guidances 2020 en décembre, dont Bigben Interactive, Groupe LDLC (résultat) et Interparfums (CA).
Deux sociétés ont émis des profits warning, Bio-UV (CA 2020) et SES Imagotag qui a décalé ses objectifs de 2022 à 2023.

Derichebourg (+29,22%) qui voit ses perspectives de fort retour à la croissance pour 2020/21 crédibilisées.
Sogeclair (+57.04%) annonce l’entrée de Dassault Systèmes au capital de sa filiale A.V. Simulation (AVS) extériorisant une forte valeur « cachée » de cet actif.
Exel Industries (+38.81%) publie des résultats annuels supérieurs aux attentes, ainsi que Piscines Desjoyaux (+28.81%).

Groupama
ASM International NV (+21,5%). ASM International est notamment leader mondial dans la technologie ALD (Atomic Layer Deposition) permettant le dépôt de matière avec une précision extrême. Ce niveau de précision devenant de plus en plus indispensable au fur et à mesure de la miniaturisation des composants électroniques, nous pensons que ASM International dispose de très belles perspectives de développement sur le long terme.

Soitec (+8,6%) continue également sa progression, les investisseurs accordant de plus en plus de crédit à ses perspectives de croissance. Soitec a su devenir incontournable dans les téléphones 5G grâce notamment à ses innovations pour les composants de radio – fréquence. Elle jouit également d’un fort potentiel dans le domaine des filtres de fréquence. Soitec travaille également sur l’adoption de ses technologies aux composants à base de carbure de silicium de plus en plus utilisés dans les véhicules électriques. En cas de succès, elle étendrait considérablement la taille de son marché adressable.

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #15 30/01/2021 15h01

Membre (2019)
Top 100 Réputation
Top 20 Portefeuille
Réputation :   227  

Bonjour.
Quelques nouvelles du portefeuille pour janvier 2021.

Double satisfaction :

- Mois positif à +0,6% alors que le CAC 40 GR est à -2,6%. A noter 2 bons gros boosters de performance : Esker ; Eurofins Scientific
- Ca y est, un PEA PME qui était rempli depuis 4 ans qui vient de dépasser les +100% de performance (celui qui contient Esker, entre autres, pardi !)

Parmi les mouvements :

- J’ai vendu Safran ; je l’avais achetée lors de la crise l’année dernière, elle a bien rebondi, mais maintenant le retour à la normale du secteur va prendre pas mal de temps donc le potentiel me semble épuisé ; je la croyais par ailleurs protégée par sa partie services mais les compagnies aériennes clouent une grande partie de leurs avions au sol et ne font plus leur maintenance
- J’ai acheté Albioma (boosters "vert / croissance") ; Soitec (boosters "technologie / croissance") ; Seb (boosters "leader mondial sur son secteur / Chine") ; Bastide le confort médical (boosters "santé / croissance") ; Dontnod entertainment (boosters "entrée de Tencent au capital / jeux vidéos"), Nexity (booster "recovery" pour le retour à meilleure fortune après la crise, l’immobilier résistant mieux que prévu et l’action étant toujours en retard) et Korian (arbitrage d’une partie de ma ligne Orpéa ; pour jouer un rattrapage après une mauvaise année boursière 2020 de Korian comparée à Orpéa)

Nouveau !

Cela fait un certain temps que je pense acheter des ETF. J’ai refait le tour de ce que j’avais noté : approche par géographie (p.ex. S&P500), facteurs (p.ex. Momentum ou Quality) ou secteurs (p.ex. technologie ; luxe) ? Pour ce premier achat, je penche vers une approche sectorielle et pense rentrer sur le Lyxor MCSI Disruptive Technology (ISIN LU2023678282).

NB : sur Bourse Direct on semble ne pouvoir acheter que les ETF de Lyxor et Amundi ?!

Pour finir, les titres en portefeuille, par poids décroissant :

AIR LIQUIDE
EUROFINS SCIENTIFIC
RUBIS
TELEPERFORMANCE
IPSEN
LVMH
TOTAL
SCHNEIDER ELECTRIC
ALTAREA
KERING
ABC ARBITRAGE
SANOFI
ESKER
SII
DASSAULT SYSTEMES
REMY COINTREAU
STEF
WORLDLINE
ORPEA
TRIGANO
INTERPARFUMS
THERMADOR GROUPE
PHARMAGEST INTERACTIVE
LDC
HERMES INTERNATIONAL
DELTA PLUS GROUP
UNIBAIL-RODAMCO-WESTFILED
VINCI
EDENRED
VIRBAC
ALTEN
IMERYS
CHRISTIAN DIOR
KAUFMAN ET BROAD
LNA SANTE
ATEME
BIGBEN INTERACTIVE
IDI
DANONE
GTT
PERNOD RICARD
SWORD GROUP
BNP
AXA
THALES
HIGH CO
MERCIALYS
ARKEMA
GROUPE FNAC DARTY
MGI DIGITAL GRAPHIC TECHNOLOGY
MICROWAVE VISION
MERSEN
KORIAN
AUBAY
LINEDATA SERVICES
OENEO
BIOMERIEUX
FOCUS HOME INTERACTIVE
STREAMWIDE
SOLUTIONS 30
CHARGEURS
INFOTEL
GERARD PERRIER INDUSTRIE
SARTORIUS STEDIM BIOTECH
SQLI
ROBERTET
SCOR SE REGPT
DEVOTEAM
ATOS
ENVEA
VERIMATRIX
SOMFY
SEB
SOITEC
NEXITY
BASTIDE LE CONFORT MEDICAL
ALBIOMA
DONTNOD ENTERTAINMENT
CGG

Dernière modification par Korben (30/01/2021 15h07)

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #16 04/02/2021 13h33

Membre (2019)
Top 100 Réputation
Top 20 Portefeuille
Réputation :   227  

S’agissant du Momentum évoqué précédemment, si ce sujet vous intéresse, voici mon classement des meilleures sociétés françaises (20% de la base analysée) en combinant perf à 6 mois, 12 mois, 6 mois sauf dernier mois, 12 mois sauf dernier mois, au 31/01/2021 :

SRP Groupe
Gaussin
Novacyt
Spineguard
The Blockchain Group
Damaris
Rousselet Centrifugation
Hipay Group
Drone Volt
SILC
Witbe
Vente Unique.Com
Guillemot Corp
Galeo Concept
Carbios
Acheter-Louer
Enertime
Dolfines
Gentlemen’s Equity
Navya
Moulinvest
Adthink
Vergnet
Eurofins-Cerep
McPhy Energy
H2O Innovation Inc
Delfingen Industry
Valneva
Mr Bricolage
Biophytis
Nextedia
Gensight Biologics
Eurobio Scientific
AB Science
Dnxcorp
Voluntis
Biosynex
Derichebourg
Streamwide
Bourse Direct
Global Bioenergies
Acteos
Groupe LDLC
Artefact
Nanobiotix
Parrot
Lleidanetworks Serveis Telematics
Krief Group
Theranexus
Cellectis
Focus Home Interactive
Soitec
Miliboo
Touax
Inventiva
Amatheon Agri Holding NV
Kalray
Neolife
Neoen
Madvertise
Genomic Vision
Les Verandas 4 Saisons
Advenis
Cafom
Valbiotis
Manitou BF
Abivax
Enensys Technologies
Voltalia
Graines Voltz
Exel Industries
Genoway
Wallix Group
Trigano
Sidetrade
Medincell
Intrasense
Orapi
Theraclion
Plastic Omnium
Azorean-Aquatic Technologies
Pharmagest Interactive
OSE Immunotherapeutics
Sofibus Patrimoine
JSA Technology
Umanis
MINT
Hydro Exploitations
Quantum Genomics
AdUX
Carmat
Cast Ordinary Shares
Sensorion
Groupe Actiplay
Metabolic Explorer
Delta Plus Group
Esker
Infoclip
Theradiag
EOS Imaging
Axway Software
Somfy
AgroGeneration
We connect
Total Gabon
Signaux Girod
Eramet
Genkyotex
Evergreen
Anevia
Akwel
Plastiques du Val-de-Loire
Abionyx Pharma
Median Technologies
FILAE
Bastide le confort médical
Eurofins Scientific
Bigben Interactive
Nexans
AST Groupe
Burelle
Magillem Design Services
Hydraulique P B
SES-imagotag
Hoffmann Green Cement Technologies
Cibox [email protected]
Piscines Jean Desjoyaux
LVMH
Lagardere
Proactis
Verimatrix
Passat
X-FAB Silicon Foundries
Poujoulat
Synergie
Haulotte Group
Lacroix
Idsud
Euromedis Groupe
Valeo
ADL Partner
MG International
Wedia
Qwamplify Activation
Engie EPS
Manutan International
Suez

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #17 13/02/2021 17h38

Membre (2019)
Top 100 Réputation
Top 20 Portefeuille
Réputation :   227  

Bonjour.
Analyse du reporting des fonds suivis pour janvier 2021.

I/ Détention de titres par les fonds


Détenu par 7 fonds :

Esker

Détenu par 6 fonds :

Albioma
Pharmagest Interactive

Détenu par 5 fonds :

(RAS)

Détenu par 4 fonds :

Bigben Interactive
Delta Plus Group
Focus Home Interactive
IGE+XAO
La française de l’énergie
Sopra Steria Group
Teleperformance

Détenu par 3 fonds :

Axway Software
Bilendi
Generix
Groupe Guillin
Ipsos
Manitou
Sartorius Stedim Biotech
Thermador Groupe
Trigano
Worldline

Détenu par 2 fonds :

Alstom
ASM International NV
Ateme
Aubay
Chargeurs
Derichebourg
Groupe LDLC
HighCo
ID Logistics
Infotel
Kaufman & Broad
Lumibird
LVMH
MGI Digital Graphic Technology
Orpea
Publicis Groupe
Robertet
Samse
Schneider Electric
Soitec
Spie
Stef
Stellantis NV
Synergie
Vente-Unique.com
Verimatrix
Virbac

II/ Analyse des mouvements sur 2 mois


Cohérence à l’achat :

Bigben Interactive
Derichebourg
Energisme
Kaufman & Broad
La française de l’énergie
Manutan
Mersen
Saint Gobain
Sword Group
Winfarm

Cohérence à la vente :

Atos
Chargeurs
Easyvista (OPA)
Sanofi
Soitec
Solutions 30
Teleperformance
Vente-Unique.com

Incohérence achat / vente :

ASM International
Audiovalley
Elis
Esker [mais globalement à la vente]
Focus Home Interactive
Groupe Fnac Darty
Kalray
Métropole TV
SES-Imagotag
STMicroelectronics

III/ Commentaires des fonds


1/ Contexte global

Mélange de sociétés cycliques de qualité aux bilans solides qui devraient bénéficier du retour progressif en 2021 à une situation économique normalisée & de sociétés en forte croissance dont les perspectives demeurent solides car soutenues par des tendances structurelles comme la digitalisation et la préservation de l’environnement.

2/ Sociétés / Secteurs


Groupe LDLC            +28,2% en janvier        T3 meilleur que prévu
Manitou                +14,6%        T4 meilleur que prévu
Thermador            +14,4%        Bonne reprise
MG International        +13,8%        RAS
Delta Plus Group        +12,1%        Acquisition bien perçue
TF1                +8,6%        Excellent T3 et faible valorisation
Passat                +7,3%        Nouveau métier et faible valorisation
Catana                -10,6%        Volatile
Albioma                -10,7%        Bien valorisée
FNAC                -11,9%        Excellent T4 ; mais crainte d’un nouveau confinement
Focus Home Interactive-13,4%        Bien valorisée
SII                    -15,6%        Correction après un fort rebond

Nous avons renforcé le secteur des semi-conducteurs (ASM International et BESI notamment) qui bénéficie de la forte demande de la part des constructeurs automobiles et des fabricants de smartphones.

Sartorius Stedim Biotech (+18,5%) a publié une nouvelle fois des résultats opérationnels très dynamiques. La progression des revenus sur l’année 2020 est ainsi supérieure à 30% (+34,6% à taux de change constants), portée entre autres par les besoins des clients du groupe pour la fabrication de vaccins. Concernant l’année 2021, la société prévoit une croissance de ses revenus comprise entre 20 et 26% à taux de change constants. Les perspectives 2025 de revenus et de marges ont également été relevées, basées sur une combinaison de poursuite de la croissance du périmètre actuel et d’acquisitions.

Esker s’affiche d’ores et déjà comme un grand gagnant de la crise sanitaire. Opérationnellement, la crise a accéléré l’automatisation des back-office des entreprises, permettant à ESKER d’enregistrer une nette progression de signatures de nouveaux contrats depuis l’été. Au 4e trimestre, ESKER a ainsi établi un nouveau record d’activité et surtout un nouveau record en termes de signatures, qui progressent de 30 % par rapport au 4e trimestre de 2019. La valorisation boursière d’ESKER s’est fortement appréciée avec un cours de bourse en progression de près de 90 % en 2020, se rapprochant de celle de son principal comparable américain, la société COUPA.

ID Logistics est un groupe français fondé en 2001 de logistique contractuelle, réalisant plus de la moitié de son chiffre d’affaires à l’international. Le groupe profite de l’essor du e-commerce, qui représente désormais plus de 25% de son activité. Grâce à une stratégie de croissance pertinente, combinant acquisitions et développement organique, ID Logistics a vu son chiffre d’affaires progresser de 7,1% en 2020 et a démarré 18 nouveaux sites. Le nombre d’appels d’offres sur le secteur poursuit sa bonne dynamique et le groupe est particulièrement bien positionné pour y répondre grâce à ses compétences reconnues. Nous pensons qu’ID Logistics est ainsi paré pour bénéficier de tendances structurelles et poursuivre son développement.

Samse : a dépassé les attentes et bénéficie d’une forte dynamique dans le bricolage.

Quadient : société « complexe », dont la transformation nous semble encore mal saisie par le marché.

Axway Software : bénéficie de bonnes dynamiques et devrait voir sa marge opérationnelle progresser.

Nous avons allégé Neoen. La société nous apparaissait bien valorisée après un doublement du titre en 2020.

Winfarm, le distributeur d’agrofourniture en ligne pour les agriculteurs et les paysagistes, dispose d’un business model solide et d’une forte valeur ajoutée grâce à ses 80 marques déposées. Le groupe ambitionne un développement européen lui permettant de doubler son chiffre d’affaires à l’horizon 2025.

Sword Group, le spécialiste des services informatiques, a publié des résultats supérieurs aux attentes au 4ème trimestre. A cette occasion, le groupe a annoncé son nouveau plan 2021-2024 visant une croissance de 12% par an.

Bigben Interactive, spécialisée dans la fabrication-édition de jeux-vidéo et d’accessoires pour consoles de jeux, a confirmé ses objectifs pour l’exercice 2022-2023.

Le processus de vente aux enchères d’Aviva France, maison-mère de l’UFF (+8,8%), se poursuit avec une échéance fixée selon la presse à fin février et des rumeurs de valorisations significativement plus élevées que les niveaux actuels pour ce joli petit réseau.

Métropole TV (chaîne de télévision M6 et radio RTL) : encore trop faiblement valorisé, qu’il fasse ou non l’objet d’une opération financière comme son actionnaire, le groupe Bertelsmann, a reconnu l’envisager en fin de ce mois.

Delta Plus Group, société spécialisée dans les équipements de protection individuelle, a été porté par deux annonces de croissances externes, l’une en Allemagne dans l’anti-chute (lignes de vie, harnais) et l’autre en France dans la protection des accès en hauteur (garde-corps, échelles).

Exel Industrie (pulvérisation) : l’activité devrait continuer d’être favorisée par les prix élevés des matières premières agricoles.

Lumibird : vient de dévoiler une trajectoire de 8 à 10% de croissance organique pour les trois prochains exercices.

Groupe Gorgé : les signaux semblent passer au vert sur ce petit groupe industriel, avec de meilleures perspectives sur l’activité Vigians (protection incendie) et sur ECA (drones sous-marins). Outre la réduction de décote que l’on peut anticiper à la suite du rachat des actionnaires minoritaires d’ECA, nous apprécions aussi l’arrivée ce mois-ci de l’ancien patron de Naval Group (ex-DCNS) à la tête d’ECA.

Stellantis : le potentiel de création de valeur lié à cette fusion historique nous parait loin d’être intégré par le cours de bourse.

FOUNTAINE PAJOT confirme qu’au-delà de l’impact négatif des fermetures d’usines au S1, la crise se révèle être une opportunité pour l’industrie nautique avec des prises de commandes en progression de +5% malgré l’annulation des salons nautiques.

GENERIX a confirmé l’attrait de ses solutions avec un rebond sensible des prises de commandes au T3 (+35%) permettant de compenser le retard enregistré au S1 (+7% sur l’ensemble de l’année). Cela donne une bonne visibilité pour l’exercice 2021/2022.

CHARGEURS : porté par des résultats meilleurs que prévu au T4, a revu à la hausse son objectif de ROC 2020, confirmant l’année record enregistrée par le groupe malgré la crise.

OENEO parvient une nouvelle fois à limiter l’impact des fermetures des bars et restaurants avec une décroissance de l’activité limitée à -4%. Le groupe gagne des parts de marchés substantielles cette année.

EKINOPS et ATEME : les croissances organiques sont redevenues positives au T4 (respectivement +2% et +11%).

VIRBAC a donné des indications pour l’année 2021 (+3/+5% de croissance malgré une année 2020 record) qui s’avèrent être parfaitement en ligne avec les attentes alors que la chute récente du titre pouvait faire craindre une déception.

WEDIA maintient des rythmes de croissance impressionnants en fin d’année (+10%), comme s’il n’y avait aucune crise.

WAVESTONE et FOCUS HOME INTERACTIVE ont relevé leurs perspectives.

Ont bénéficié d’un flux de nouvelles positif et ont en commun d’avoir profité incontestablement de l’engouement (de l’exubérance ?) de ce début d’année pour les sociétés impliquées dans la transition énergétique :
• Française de l’Énergie
(+22% en janvier) : rebond des prix du gaz en France et en Belgique depuis fin 2020 et extension de sa concession exclusive à l’ensemble du bassin minier des Hauts de France jusqu’en 2042 ;
• Hoffmann Green Cement (+36%) : signature d’un contrat avec Ouest Réalisations ;
• Engie EPS (+14%) : les annonces de ces dernières semaines (co-entreprise avec Fiat dans les véhicules électriques, contrat Terna en Italie…) ont continué de porter le titre et confortent le scenario d’accélération de la croissance dès l’exercice 2021.

Elis, Michelin, Imerys, Spie : valeurs cycliques offrant des leviers d’amélioration sur 2021 et présentant des valorisations encore attractives.

Alten : leader de la recherche externalisée, qui a particulièrement souffert en 2020 de son exposition à l’aéronautique et à l’automobile, mais qui devrait bénéficier plus que proportionnellement de la reprise, attendue pour le second semestre de l’année.

Nous avons participé à plusieurs augmentations de capital :
- DONTNOD, studio indépendant de jeux vidéo, dans le but d’accélérer dans l’auto-édition. A l’occasion, le géant chinois Tencent est entré au capital et détiendra ainsi 23%.
- BIOSYNEX, fabricant de tests diagnostiques, pour se renforcer sur le marché du « Point of Care » à travers de la croissance externe.
- ENERGISME, qui connait un changement de direction générale avec l’arrivée de Stéphane Bollon, a le souhait d’accélérer son développement commercial dans un contexte porteur autour de la transition énergétique.

KALRAY : devrait courant 2021 enregistrer ses premiers revenus suite à l’intégration de son processeur au sein d’un serveur Wistrom.

X-Fab (producteur de circuits intégrés) : a enregistré une forte reprise des commandes en fin d’année.

Melexis NV [BE] : les résultats trimestriels favorables de la société X-Fab Silicon Foundries, dont elle est le principal client, et une étude favorable d’un courtier mettant en avant ses perspectives de développement dans le véhicule électrique ont attisé l’intérêt des investisseurs sur la valeur. Melexis semble de plus bien positionnée pour tirer parti de la reprise du secteur automobile, la société disposant de stocks importants dans un contexte général de pénurie de composants.

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #18 02/03/2021 08h27

Membre (2019)
Top 100 Réputation
Top 20 Portefeuille
Réputation :   227  

Bonjour.
J’ai mis à jour mes données de Momentum à fin février.
Pour ceux que cela intéresse, voici le Top 10% de ma base analysée (sociétés cotées à Paris), en introduisant le Momentum à 3 mois comme indiqué ci-dessus.
Je combine donc perf à 3 mois / 6 mois / 6 mois sauf dernier mois / 12 mois / 12 mois sauf dernier mois (avec des poids respectifs de 40/20/20/10/10%).

Entreparticuliers
Groupimo
Spineguard
NR21
Damaris
Azorean-Aquatic Technologies
Biophytis
Evergreen
SRP Groupe
Delfingen Industry
Dynafond
Umalis Group
Stellantis NV
Derichebourg
Groupe Cioa
AgroGeneration
Valneva
Acteos
Hydro Exploitations
Cafom
H2O Innovation Inc
Kalray
Moulinvest
Fermentalg
The Blockchain Group
Alpha Mos
Cnova NV
Guillemot Corp
Eurofins-Cerep
X-FAB Silicon Foundries
Miliboo
Krief Group
Vente-Unique.com
Streamwide
La Fonciere Verte
Amatheon Agri Holding NV
Eramet
OSE Immunotherapeutics
AB Science
Acheter-Louer
Equipements Audiovisuels &Systemes
Alveen
Focus Home Interactive
Exel Industries
Compagnie Financière de l’Ouest Africain
Groupe LDLC
Verneuil Finance
Advicenne
2CRSI
Mastrad
Metabolic Explorer
Lexibook
Bourse Direct
Orege
Dnxcorp
Balyo
Nextedia
Dolfines
I.Ceram
NSE
Akwel
Artefact
Hipay Group
AdUX
Transgene
Engie EPS
Plastiques du Val de Loire
Adthink
Wallix Group
Sofibus Patrimoine
Damartex
EOS Imaging
Beneteau
Sidetrade
Aures Technologies

Dernière modification par Korben (02/03/2021 08h27)

Hors ligne Hors ligne

 

[+4]    #19 13/03/2021 15h11

Membre (2019)
Top 100 Réputation
Top 20 Portefeuille
Réputation :   227  

Bonjour.
Je publie le suivi mensuel des fonds que je suis (liste dans un post ci-dessus).

Les sociétés en portefeuille


Disparu alors que présent dans au moins 2 fonds auparavant
Orpea

Présent dans 7 fonds
Esker

Présent dans 6 fonds
(rien)

Présent dans 5 fonds
Albioma
Chargeurs
Pharmagest Interactive

Présent dans 4 fonds
Bilendi
IGE+XAO
Ipsos
Sopra Steria Group
Teleperformance

Présent dans 3 fonds
Axway Software
Bigben Interactive
Delta Plus Group
Derichebourg
Elis
Generix
Infotel
Robertet
Soitec
Trigano
Worldline

Présent dans 2 fonds
Alstom
ASM International
Ateme
Aubay
Focus Home Interactive
Groupe Guillin
Groupe LDLC
HighCo
Imerys
Kaufman & Broad
LDC
Lumibird
LVMH
Manitou
MGI Digital Graphic Technology
Plastiques du Val de Loire
Publicis Groupe
Samse
Sartorius Stedim Biotech
Schneider Electric
SII
Spie
Stef
Stellantis
Thermador Groupe
Verimatrix
Viel & Cie

Cohérence des achats / ventes ?


Cohérence à l’achat
Derichebourg
Energisme
Imerys
Ipsos
Precia

Cohérence à la vente
Carbios
Esker
Robertet
Sartorius Stedim Biotech
Soitec
Vente-Unique.com

Incohérence achat / vente
Albioma
ASM International
Bigben Interactive (mais globalement à l’achat)
BIO-UV Groupe
Focus Home Interactive
Graines Voltz
Hopscoth Group
La française de l’énergie
Lectra
Mersen
Pharmagest Interactive
STMicroelectronics
Voltalia

Commentaires sur le contexte

Les gains de productivité constants permis par les nouvelles technologies et une société plus durable vouée à consommer moins de matières premières nous permettent de penser que cette reflation manque de soutiens structurels. Nous continuons de penser que le seul moyen de générer de la performance dans la durée est d’investir à bons prix dans des sociétés qui font la preuve d’une croissance bénéficiaire durable et qui soient protégées par des fortes barrières à l’entrée.

Commentaires sur les sociétés


2CRSI (+42%), société de conception de serveurs informatiques de puissance économes en énergie : la signature d’importants contrats avec le CERN ou une grande banque française.

ABC Arbitrage, spécialisée dans les stratégies d’arbitrage de liquidité et d’arbitrage statistique a beaucoup collecté sur les derniers mois et devrait profiter d’une volatilité qui demeure conséquente due à la rotation sectorielle liée à la remontée des taux d’intérêts.

Akwel (+39%) a communiqué sur un résultat opérationnel qui sera plus élevé en 2020 qu’en 2019 alors que, au plus fort de la crise, nous aurions pu nous attendre à une très forte baisse du chiffre d’affaires et une année en perte.

Artefact a profité de sa publication démontrant une forte accélération de la croissance sur le T4 et validant ainsi la recovery du groupe.

Axway (+18,3%) : l’éditeur de logiciels a confirmé ses perspectives d’amélioration de rentabilité (marge opérationnelle désormais attendue autour de 12% en 2021), maintenant que son modèle commercial a majoritairement basculé sous forme de souscription/location.

BASTIDE LE CONFORT MEDICAL : a relevé pour la seconde fois cette année ses perspectives annuelles à la suite d’un S1 en croissance organique de +22%.

Chargeurs : après avoir révélé des chiffres records pour l’année 2020, CHARGEURS a donné des objectifs 2025 bien supérieurs aux attentes.

Cogelec est spécialisé dans la conception, la fabrication et la distribution de solutions innovantes d’interphones téléphoniques et de contrôle d’accès commercialisés principalement sous sa marque phare Intratone. Le groupe, par ses innovations, introduit des ruptures technologiques et des offres commerciales permanentes dans son marché. Cogelec est par exemple le seul à proposer une solution d’interphonie non-filaire (« Intratone ») fonctionnant avec une carte SIM similaire à un smartphone.

Delta Plus Group : fin d’année correcte ; va clôturer 2020 avec des résultats historiques malgré la crise.

Derichebourg : leader français et un des leaders européens du recyclage de métaux (ferreux et non-ferreux). Le groupe possède également une activité de services aux entreprises et au secteur publique (ex: intérim, nettoyage, etc.). Depuis 2018, le groupe a dû faire face à une baisse du prix des métaux. Néanmoins, il a réussi à maintenir ses marges et sa capacité à générer du cash. Sorti indemne de cette crise, le groupe bénéficie depuis la fin 2020 d’un rebond des cours des métaux, tiré par la demande chinoise. Le phénomène s’est accéléré début 2021 avec la réouverture des importations en Chine de métaux recyclés afin d’alimenter les fours à arc électriques qui émettent moins de CO2 que les hauts fourneaux. Ceci s’est traduit dans les chiffres du T1 avec une progression de +40% de l’activité recyclage et un EBITDA en hausse de +86%. Simultanément, le groupe poursuit sa stratégie de croissance externe avec début 2021, l’entrée en négociation exclusive avec le n° 2 français du recyclage de métaux (Ecore). Etant donné l’historique du groupe en la matière, cette opération pourrait de nouveau être fortement créatrice de valeur à la fois par un prix payé attractif et d’importantes synergies de coûts et commerciales.

Energisme (+20%), éditeur de logiciels de gestion de la performance énergétique :  accélération de sa trajectoire commerciale.

Engie EPS (+31%) : société « green » qui engrange les commandes et dont la performance boursière ne relève donc pas simplement d’un effet de mode ou d’une bulle.

ESI Group (+12,7%), éditeur de logiciels de simulation : évolution de la gouvernance qui voit le président fondateur Alain de Rouvray être remplacé par le dirigeant de la société américaine National Instruments.

Esker. Vendu car la société nous semblait bien valorisée après un très beau parcours du titre 2020.

Eurofins Scientific : l’activité liée au Covid-19 n’a représenté en 2020 que 15% de l’ensemble de ses revenus.

Groupe Crit (-6,1%) : le travail temporaire souffre.

Groupe Guillin (-5,3%) : hausse du prix du plastique.

Guerbet (-12.44%) souffre des effets néfastes du Covid-19 sur les examens et interventions Radiologiques.

IGE+XAO a vu sa marge progresser très sensiblement au cours du S2 grâce à une reprise des activités et à la réduction des charges commerciales et marketing. À moyen terme, la récurrence d’une partie de ces gains couplée à une croissance régulière (+5 +7% / an) soutenue par l’électrification des moyens de transport notamment, permettront d’atteindre une marge de 35% d’ici trois ans (vs. 29% en 2019).

Ipsos est revenu en croissance organique positive sur le quatrième trimestre ; les perspectives envisagées pour 2021 sont meilleures qu’attendues.

Lagardère (+16%) est parvenu au second semestre à quasiment stopper les flux négatifs de trésorerie de son activité de boutiques d’aéroports et de gares, malgré une chute de 66% des revenus de cette division.

LECTRA : a publié des chiffres marquant une reprise de la dynamique commerciale au T4 après neuf premiers mois difficiles sur ce plan. L’annonce de l’acquisition de GERBER, un concurrent américain a propulsé le titre proche de ses plus hauts historiques, de manière assez logique car elle est structurante à plusieurs titres. Elle permet:
1/ un quasi doublement de taille,
2/ une sensible réduction de l’intensité concurrentielle,
3/ un potentiel de synergies très important,
4/ d’utiliser un montant élevé de cash qui dormait jusqu’à présent au bilan
5/ une réduction de la sensibilité au dollar.

LNA Santé : vendu dans le contexte de rotation sectorielle.

Manutan (-5,1%) : bon T2

M6 (+18,1%) a enregistré en 2020 la meilleure marge opérationnelle de son histoire (20,5%) et qui va ainsi pouvoir distribuer un solide dividende représentant 9% de rendement.

Novacyt (-32%) : le cours du spécialiste franco-britannique des tests de diagnostic est mis sous pression par le début de la campagne vaccinale qui pourrait réduire à terme la demande pour ses tests PCR.

Orpea : discours prudent sur les variants du virus.

PCAS (+30,8%), spécialiste de chimie fine et de synthèse pharmaceutique : annonce d’importantes subventions accordées par l’Etat pour aider la France à relocaliser la production de certains principes actifs entrant dans la composition de 12 médicaments critiques.

Pharmagest : le cours du spécialiste français des logiciels pour les établissements de santé recule sous l’effet de la vente de l’intégralité de la participation (5% du capital, avec décote de 15%) de son président du directoire et fondateur. Il devrait toutefois rester en poste au moins jusqu’en 2024.

Piscines Desjoyaux : les fondamentaux demeurent très solides.

Plastivaloire (+17,7%) : bon T1 2020-21

Precia : le spécialiste des outils de pesage profite d’un excellent momentum commercial. La stratégie du groupe visant à proposer davantage de logiciels semble très prometteuse.

Séché Environnement : bénéficie de sa faible valorisation et d’un bon momentum de publications.

SII (+15,2%), société de conseil : a rebondi avec sa publication trimestrielle qui a montré la résistance de sa croissance organique (-0,5%).

Solutions 30 (-9%) : le spécialiste français des installations des nouvelles technologies voit son cours reculer dans l’attente des conclusions de l’audit externe qui doit être rendu avant la fin du premier trimestre.

Streamwide (+21.29%) : conclut un partenariat important avec la division SLC d’Airbus Defence and Space.

Synergie (-5,1%) : le travail temporaire souffre.

Tarkett : spécialiste mondial des revêtements de sols et de surfaces sportives. Majoritairement détenue par la famille Deconinck, Tarkett nous semble digne d’intérêt dans le contexte d’anticipation d’une nette reprise des activités de construction/rénovation. Sa valorisation actuelle, proche des plus bas cours historiques (environ 0,4x le C.A., 9x le ROC 2022) est aujourd’hui pénalisée à très court terme par une perspective de rebond commercial légèrement retardé et par un vent contraire lié aux prix haussiers de certaines matières premières. Mais si nous regardons à un horizon un peu lointain, celui du plan stratégique 2022, le cours actuel peut constituer une opportunité raisonnable.

Teleperformance (externalisation de la relation clients, +8,5%) : s’est mise en avant avec une croissance organique de +23,3% au quatrième trimestre et une marge d’EBITA avant éléments exceptionnels de 15,7% au second semestre, stable sur un an. La société s’est admirablement développée dans les domaines de la santé ou de la technologie faisant ainsi mieux que compenser le déclin dans les secteurs touchés par la crise sanitaire comme l’hôtellerie ou le tourisme. Teleperformance attend une croissance organique d’au moins 9% en 2021, avec une marge d’EBITA avant éléments exceptionnels de 14%.

Ubisoft (jeux vidéo, -18%) s’est replié malgré des résultats de bonne facture. Le groupe a décalé la sortie de deux jeux pour assurer leur qualité. Il va continuer à fortement investir pour nourrir son développement à moyen terme aux dépens de sa profitabilité immédiate. Nous apprécions cependant le bon positionnement du groupe sur les nouvelles générations de console, la croissance de ses activités récurrentes ainsi que le succès de ses derniers titres.

Valneva (+17%) : le spécialiste français des vaccins profite de l’exercice de l’option d’achat de 40 millions de doses de son candidat vaccin contre la COVID 19 par le gouvernement britannique Cet ajout porte les commandes britanniques à 100 millions de doses.

Verallia : fondé en 1972, est spécialisé dans la conception, la production et le recyclage des emballages en verres. La société était initialement une branche du Groupe Saint-Gobain avant de devenir un groupe indépendant en 2015. Verallia est le leader européen et le troisième producteur mondial d’emballage en verre pour les boissons et les produits alimentaires.
Ce mois-ci, Verallia a publié des résultats sur l’année 2020 supérieurs aux attentes et se montre optimiste quant aux perspectives 2021. En effet, sur l’année 2020, le groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 2 536 million d’euros, soit un repli limité à -1,9% par rapport à 2019, malgré un contexte de crise sanitaire et économique mondiale sans précédent. De plus, les bénéfices et la marge devraient continuer à s’améliorer grâce à la reprise des volumes, à l’évolution du mix produit vers le haut de gamme, ainsi qu’à la poursuite de son plan de performance opérationnelle visant à réduire les coûts de production de 2% par an au sein de ses 32 sites de production.
Enfin, avec la levée des mesures de confinement, nous sommes convaincus que Verallia dispose des meilleurs atouts pour retrouver en 2021 des niveaux de croissance similaires à 2019 et poursuivre son développement.

Vicat (+12%) : les résultats annuels progressent finalement de presque 20% (à taux de change constants).

XILAM : vise une croissance supérieure à 100% pour l’année prochaine, portée par un volume record de livraisons de nouvelles productions.

Hors ligne Hors ligne

 

[+6]    #20 17/04/2021 15h59

Membre (2019)
Top 100 Réputation
Top 20 Portefeuille
Réputation :   227  

Bonjour.
Bilan des fonds que je suis pour mars.

I/ Les actions les plus détenues


Détenu par 6 fonds
Esker

Détenu par 5 fonds
Chargeurs
IGE+XAO

Détenu par 4 fonds
Albioma
ASM International NV
Bilendi
Ipsos
Teleperformance

Détenu par 3 fonds
Alstom
Aubay
Axway Software
Bigben Interactive
Delta Plus Group
Derichebourg
Generix
Infotel
Manitou
Reworld Media
Soitec
Sopra Steria Group
Spie

Détenu par 2 fonds

Accell Group NV
Delfingen
Elis
Focus Home Interactive
Groupe Gorgé
Groupe Guillin
Groupe LDLC
Groupe Sword
HighCo
Imerys
Kaufman & Broad
Lumibird
LVMH
MGI Digital Graphic Technology
Pharmagest Interactive
Plastiques du Val de Loire
Publicis Groupe
Samse
Sartorius Stedim Biotech
Schneider Electric
SII
Stef
Stellantis NV
Thermador Groupe
Trigano
Voyageurs du monde
Worldline

II/ Etude des mouvements sur 2 mois


Cohérence à l’achat
Ateme
Clasquin
Delfingen Industry
Faurecia
Graines Voltz
Hexaom
Plastic Omnium
Voyageurs du monde

Cohérence à la vente
Orange
Robertet
Soitec

Incohérence achat/vente
Accell NV
ArcelorMittal
Bastide le confort médical
Devoteam
Esker
Focus Home Interactive
LDC
Lectra
Pharmagest Interactive
Technip Energies NV

III/ Commentaires économiques


cf. le commentaire de Comgest dans un post ci-dessus

IV/ Commentaires sur les sociétés


2CRSI : a corrigé de 26% après son envol du mois dernier, en raison des difficultés d’un important client, Blade, société proposant un service de « cloud gaming ».

Accell NV : en plus d’être positionné sur le marché très porteur de la mobilité douce, le plus grand fabricant de vélos d’Europe a publié des résultats annuels très largement au-dessus des attentes.

Albioma est parvenu à enregistrer des résultats en progression malgré la crise sanitaire.

Artefact : création de valeur suite au rapprochement de Netbooster et Artefact dans le marketing digital.

ASML Holding NV : s’est appréciée à la suite de l’annonce selon laquelle Intel investirait 20 milliards de dollars dans deux nouvelles usines de puces en Arizona, dans le cadre de sa décision d’intégrer le modèle économique de la fonderie dans sa stratégie existante. Intel est un client majeur historique d’ASML et cette décision vient resserrer leurs liens. Cette démarche confère une nouvelle profondeur aux feuilles de route EUV des trois principaux fabricants de puces (TSMC, Intel et Samsung) et devrait alimenter la croissance des revenus d’ASML dans les années à venir.

Ateme (-11.97%) : alourdi par une dette nette de 3.7M€ (acquisition d’Anevia) et un effet change défavorable de 1 M€ pour l’année 2020. La société a dévoilé un plan à cinq ans qui est ressorti inférieur aux attentes du marché. À la suite de l’acquisition d’ANEVIA, le management souhaite accélérer la transition vers le modèle Saas. Si cette transformation réduit la croissance et la marge à court terme, elle va sensiblement améliorer le profil de la société grâce notamment à des facturations plus récurrentes et donc une croissance moins volatile d’un trimestre à l’autre.

Aubay est une Entreprise de Services du Numérique (ESN) française fondée en 1998. Du conseil à tout type de projet technologique, la société accompagne la transformation et la modernisation des systèmes d’information de ses clients. Aubay, qui opère en France comme en Europe, compte aujourd’hui près de 6 500 consultants. L’entreprise est présente sur tous les marchés avec une forte exposition auprès des grandes banques et principaux assureurs, mais avec près de 50% de son activité à l’international.
Au sein des ESN françaises, Aubay a moins subi le ralentissement économique que plusieurs de ses compétiteurs. En effet, sur l’année 2020, le groupe a réalisé un chiffre d’affaires de € 426,6M, en croissance de 2,1%, grâce à son bon mix client et à sa capacité à opérer à distance. De plus, l’excellente gestion des besoins en fonds de roulement a permis au groupe de finir l’année 2020 avec une trésorerie nette de € 44,7M contre € 11,6M l’année précédente.
La crise sanitaire est un phénomène d’accélération et d’augmentation des dépenses d’exploitation dans le digital pour les entreprises. Cette bonne dynamique permet à Aubay d’afficher des perspectives encourageantes pour l’année 2021. En effet, le groupe effectue un très bon début d’année et devrait pouvoir réaliser une croissance organique supérieure à 5% cette année.

Bastide le confort médical : groupe de prestations de santé à domicile ; sa croissance est actuellement très forte (+22%), mais sa rentabilité est légèrement sous pression (marge en baisse de 0,4%) en raison du poids accru d’équipements (Covid-19) en regard des activités de services. Outre l’excellente gestion dans un marché durablement porteur, nous anticipons sur ce titre des annonces de croissances externes, ainsi que la prochaine confirmation du gain de l’appel d’offres de l’activité assistance respiratoire pour la région de Londres.

Bel : le groupe fromager (Vache qui rit, Babybel, Kiri ou Boursin) a grimpé de 20,6% avec l’annonce d’une offre publique de rachat d’actions, suivie d’une éventuelle sortie de cote. Le prix proposé, 440 euros par action, loin des niveaux de 2016-2017 ne nous semble pas correctement refléter le redressement des marges actuellement observé.

Bilendi : clôture l’année avec un EBITDA en progression de +5%. La hausse du S2 a ainsi plus que compensé la baisse du S1. L’acquisition de DISCUSSNOW permet à BILENDI de pénétrer le marché des études qualitatives en forte croissance. Sa position de leader dans les études quantitatives devrait permettre d’importantes synergies commerciales.

Bolloré : sera bénéficiaire de la distribution à venir de titres Universal Music Group aux actionnaires de Vivendi. En outre, nous apprécions la résilience de son activité de logistique africaine dans cette période de pandémie.

Catering International Services : gère partout dans le monde des bases-vies (hébergement et restauration) pour des géants des matières premières. Très raisonnablement valorisée (6x le résultat d’exploitation 2021 en valeur d’entreprise), nous pensons que cette société pourra rapidement tirer profit du développement de nouveaux sites d’exploitation miniers et pétroliers, à la faveur du très puissant rebond des cours observé sur ces matières premières depuis quelques mois.

Clasquin : expert de la gestion des flux de logistique internationale: grâce à son savoir-faire en matière de situations complexes et à l’excellente maîtrise de ses charges, le groupe lyonnais vient de publier une marge opérationnelle record de 12,5%. Nous leur faisons confiance pour encore progresser au sein d’un marché des échanges internationaux de marchandises attendu en forte reprise en 2021 (+8%) et toujours volontiers perturbé, à l’instar du récent épisode de blocage du canal de Suez.

Cogelec : spécialiste de la conception, la fabrication et la distribution de solutions innovantes d’interphones téléphoniques et de contrôle d’accès commercialisés principalement sous sa marque phare Intratone.

CS Group (ex Communication & Systèmes) : le groupe de conseil en technologies a rebondi (+20,1%) et se prépare à dévoiler début juin la feuille de route 2024 de la nouvelle dirigeante du groupe.

Delfingen : équipementier automobiles, spécialiste de la protection des câbles électriques basé à Anteuil dans le Doubs. Confirmation de la réussite d’une acquisition stratégique menée l’an dernier (actifs européens de la société allemande Schlemmer). Par cette opération, Delfingen s’est renforcée à très bon compte chez les premiers fournisseurs respectifs de Volkswagen, Daimler et BMW.
La société bénéficie du rebond du marché automobile grâce aux véhicules électriques et hybrides (part de marché passant de 8% en 2019 à 13% en 2020). L’accroissement des volumes par câble dans ce type de véhicules et la qualité des protections à plus forte valeur ajoutée porte la croissance du CA généré par véhicule.

Derichebourg : un contexte macro-économique porteur pour les matières premières.

Devoteam : acteur clé pour jouer la dynamique sur le digital, le cloud et la cyber sécurité. Affiche un ROC en très légère baisse (-6,5%).

Esker : publication d’une perspective de croissance organique de 15% en 2021 (perspectives renforcées par les besoins en digitalisation des entreprises suite à la crise sanitaire).

EssilorLuxottica : progresse sur plusieurs fronts. La société a proposé la nomination d’un nouveau Conseil d’administration, plus respectueux de l’équilibre des pouvoirs, lors de l’Assemblée générale annuelle des Actionnaires en 2021 tandis que le président souhaite maintenir le duo actuellement en place à la tête de la direction. Nous estimons que le groupe est en mesure de faire jouer les synergies au niveau du chiffre d’affaires et du résultat net et, en parallèle, de consolider davantage le secteur de l’optique qui pèse 100 milliards de dollars. En témoignent le projet d’acquisition de Grandvision, acteur majeur de la distribution optique, et l’achat récemment annoncé de Walman Optical, qui dispose d’un réseau de 35 sites répartis à travers les États-Unis, notamment des laboratoires de surfaçage de verres de prescription.

Eurofins Scientific (+10,7%) : leader des analyses de laboratoire ; confirmation d’une belle dynamique de croissance à l’horizon 2023, indépendamment de la persistance ou non de ses activités liées au Covid-19.

Explosifs et Produits Chimiques a commencé à rebondir (+10,2%) alors qu’aucun titre n’a évidemment été apporté à l’OPA initiée par les fonds conseillés par le groupe Argos Wityu. Le prix de l’offre fixé à moins de la moitié des cours cotés ces dernières années et les excellentes perspectives liées aux plans de relance (infrastructures) et aux cours soudainement très élevés de tous les métaux miniers peuvent certainement expliquer que les actionnaires aient soigneusement conservé leurs titres.

Focus Home Interactive : a une nouvelle fois révisé ses objectifs annuels à la hausse.

Gensight : augmentation de capital dans le but d’accélérer la commercialisation en Europe et permettre une demande de mise sur le marché Américain.

GL Events (+31.41%) : poursuit son fort développement à l’international et notamment en Chine (notamment avec l’arrivée d’un nouvel actionnaire, le fonds Nexus Point, au capital de sa holding GL Events Greater China).

Graines Voltz : bénéficie toujours d’une forte demande pour les légumes et herbes aromatiques vendus en circuits courts et bio.

Groupe Crit (+17,1%) : 2020 meilleur que prévu. Devrait profiter de la reprise rapide de l’économie notamment à travers son exposition au marché Américain alors que le groupe a redimensionné ses coûts afin de faire face à la baisse d’activité.

Groupe Gorgé : décote pour ce groupe industriel qui permet de profiter de thématiques de croissance forte dans la robotique et l’impression 3D.

Groupe LDLC (-6,1%) : marché mondial des composants tendu.

Guerbet : affronte honorablement un contexte qui lui est très défavorable depuis trois ans (faible activité radiologique pendant la crise sanitaire et concurrence des génériques en Europe et aux USA). Le management a réussi à stabiliser son EBITDA sur cette période grâce à un strict pilotage des coûts. La chute du titre de 70% depuis 2018 nous semble particulièrement sévère d’autant que l’arrivée prochaine du nouveau DOTAREM laisse entrevoir un horizon plus dégagé.

Haulotte (-7.9%) : subit une chute de son activité organique et accroît son endettement.

Hexaom : développeur immobilier, spécialiste de la construction de maisons individuelles et de la promotion immobilière. Est parvenu à enregistrer des résultats en progression malgré la crise sanitaire. Profite de perspectives encourageantes et vise un milliard d’euros de chiffre d’affaires sur 2021.

ID Logistics : est parvenu à enregistrer des résultats en progression malgré la crise sanitaire.

Infotel : soutenu par de belles performances, a décidé de verser un dividende exceptionnel.

Ipsos : valorisation décotée face aux concurrents alors que la dynamique semble se redresser post crise.

LVMH : a fait état de solides résultats pour le T4. Sa division Mode & Maroquinerie, notamment, a signé une croissance organique du CA de 18%. La demande chinoise reste robuste, en particulier pour les marques de luxe les plus fortes comme Louis Vuitton dont les gains de parts de marché ont accéléré pendant la crise.

Maisons du Monde (+26%) a démontré sa capacité à gagner des parts de marché et communique sur des perspectives rassurantes, malgré un contexte encore très incertain à court terme.

Manutan (-3,8%) : bien valorisée.

Metabolic Explorer : société historiquement de R&D spécialisée dans la chimie verte, entre désormais en phase de production industrielle.

Métropole TV a poursuivi ce mois-ci son parcours haussier (+10%) alors que le nombre de prétendants au rachat du groupe s’est encore accru ces dernières semaines.

MG International (+49,5%) : bonne année 2020 ; était mal valorisé

MINT (-8%) subit sans doute le contrecoup de l’OPA avortée d’Eoden. Cette pépite reste une forte conviction du portefeuille.

Neoen : le premier producteur indépendant d’énergies renouvelables en France a récemment annoncé son ambition de doubler ses capacités de production à 10 GW d’ici 2025 (=> augmentation de capital).

Nexans (+17,3%) : câblier ; hausse dans le sillage de l’annonce de son plan stratégique.

Pharmagest Interactive : société de logiciels de pharmacie / EHPAD / hôpitaux. Est parvenue à enregistrer des résultats en progression malgré la crise sanitaire. Bien placée pour profiter de la digitalisation du système de santé avec une offre "patient centré."

Piscines Desjoyaux : la forte performance boursière a entraîné une hausse de sa volatilité. Toutefois, les fondamentaux demeurent très solides.

Plant Advanced Technologies : fondé en 2005 ; est spécialisé dans la recherche et la production de molécules rares à partir de plantes principalement à destination des cosmétiques. Cette expertise unique dans la recherche végétale confère au groupe un positionnement très premium. La cosmétique représente 80% l’activité du groupe qui vend par exemple des actifs moléculaires à Chanel pour sa gamme anti-âge « Le lift ». Le management a arrêté l’hémorragie de liquidités entrainée par les filiales pharmaceutiques et nutraceutiques qui pénalisaient le groupe ces dernières années. Le partenariat avec le groupe suisse Clariant qui compte parmi les acteurs majeurs du secteur des ingrédients devrait entrainer une croissance des ventes dès la fin de l’année ainsi qu’une réduction des coûts de mise sur le marché des molécules (de l’ordre de 50%). Les molécules Prenylium et Rootness Energize qui seront commercialisées par Clariant ont d’ores et déjà reçu plusieurs prix pour leur innovation. Les consommateurs attachent un intérêt grandissant aux compositions des produits qu’ils utilisent que ce soit dans les cosmétiques, la pharmacie ou les compléments alimentaires. Nous sommes convaincus du rôle clé de Plant Advanced Technologies dans le verdissement des ingrédients de base. Le groupe suscite d’ailleurs l’intérêt d’acteurs d’envergure tel que Clariant et Vetoquinol qui ont respectivement pris 10% et 2% du capital. Le management prévoit d’être à l’équilibre sur l’exercice 2021 et de doubler ses ventes d’ici à 2023. Le groupe a fait des partenariats sur les activités de recherche pharmaceutique et nutraceutique lui permettant de ne plus être seul à financer la R&D. Plant Advanced Technologies va progressivement passer d’un profil biotech à celui d’un producteur d’ingrédients naturels à forte valeur ajouté. De plus Plant Advanced Technologies s’inscrit parfaitement dans la thématique d’investissement ESG.

Reworld Media (+35.22%) : publie des résultats très solides pour l’exercice 2020 et bénéficie déjà des effets de l’intégration de Mondadori France. A suscité l’intérêt des investisseurs avec des résultats qui se sont révélés très solides au regard du contexte très défavorable aux dépenses publicitaires. En pro-forma, l’EBITDA est en légère progression grâce aux synergies de coûts et la génération de cash est impressionnante malgré les charges de restructuration. Un contexte plus normalisé ainsi que la non récurrence de ces coûts devraient révéler la force du modèle. Le marché semble avoir enfin pris conscience de la sous-valorisation manifeste de la société à l’occasion de ses solides résultats 2020 (légère décroissance du CA pro forma mais croissance de l’Ebitda et forte génération de trésorerie).

Samse (+12,3%) : a dévoilé d’excellents résultats (marge opérationnelle record de 4,7%), dopés par l’engouement des Français pour le bricolage et la rénovation pendant la crise sanitaire. Rendement du dividende de 5%.

Savencia (+18,2%) : était très mal valorisée.

Somfy : une position unique sur les marchés de l’automatisation de la maison à travers la domotique, favorable à la croissance pérenne.

SQLI : spécialisée (52% de son activité) dans la mise en œuvre de sites internet de e-commerce en France et en Europe. Au-delà de cette niche de marché naturellement très porteuse, nous jouons le redressement des marges des autres activités françaises, sous l’égide d’une équipe de direction récemment renouvelée.

Stellantis NV : le constructeur automobile a bénéficié de la rotation sectorielle et de l’engouement du marché pour le projet industriel du nouvel ensemble que nous estimons créateur de valeur pour les actionnaires mais pas encore suffisamment valorisé.

Streamwide (-13%) subit des prises de bénéfices après son excellent parcours ces derniers mois. Cette pépite reste une forte conviction du portefeuille.

Sword Group : société de services IT positionnée sur des marchés niches porteurs. Soutenu par de belles performances, a décidé de verser un dividende exceptionnel. Contrairement à de nombreux confrères, s’est risqué à donner des perspectives chiffrées à la fois pour 2021, mais aussi jusqu’en 2024.

Synergie (+8,7%) : a publié une remarquable marge d’exploitation de 4,1%, en baisse contenue de seulement 0,5%, malgré la chute de 17% de son activité en 2020.

Veolia : ce champion des services à l’environnement nous semble avoir une valorisation très attractive. La faiblesse du titre s’explique par l’incertitude autour de la prise de contrôle de Suez alors que nous pensons qu’une telle opération serait créatrice de valeur pour les actionnaires.

Verallia : va continuer d’améliorer ses marges grâce à la reprise des volumes de vente principalement liée à la levée des mesures de confinement.

Verimatrix : a publié un T4 en dessous des attentes dans ce contexte d’attentisme des clients ; le passage au SaaS pénalise plus qu’anticipé le rythme de croissance et de rentabilité à court terme.

Virbac : est parvenu à enregistrer des résultats en progression malgré la crise sanitaire.

Wallix : acteur dynamique profitant d’un marché de la cybersécurité en ébullition et évoluant dans une cadre règlementaire favorable.

Wedia : sort du lot avec un bond de son EBITDA de +59%.

Witbe : CA 2020 décevant.

Worldline (‐3,2%) est notamment impactée par la situation sanitaire en Europe et les confinements afférents, limitant ainsi la progression de l’activité.
==
Dans les services informatiques, les résultats d’Aubay (+15%), d’Infotel (+14%) ou encore de Neurones (+11%), illustrent la qualité avec laquelle sont gérées ces sociétés familiales. Et le discours sur les perspectives vient confirmer la forte demande structurelle dont ces acteurs bénéficient.

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 2   [+5]    #21 15/05/2021 14h05

Membre (2019)
Top 100 Réputation
Top 20 Portefeuille
Réputation :   227  

Bonjour.
Bilan des fonds que je suis pour avril.

I/ Les actions les plus détenues

Détenu par 6 fonds
Esker

Détenu par 5 fonds
Chargeurs

Détenu par 4 fonds

ASM International NV
Bilendi
Delta Plus Group
IGE+XAO
Ipsos
Soitec
Teleperformance
Worldline

Détenu par 3 fonds
Axway Software
Bigben Interactive
Derichebourg
Generix Group
Infotel
Kaufman & Broad
Reworld Media
SES-Imagotag
Sopra Steria Group
Spie

Détenu par 2 fonds
Accell Group NV
Akwel
Aubay
D‘Ieteren BE
Delfingen
Elis
Focus Home Interactive
Fountaine Pajot
Groupe Gorgé
Groupe Guillin
Groupe LDLC
HighCo
Imerys
LVMH
MGI Digital Graphic Technology
Pharmagest Interactive
Publicis Groupe
Robertet
Samse
Sartorius Stedim Biotech
Schneider Electric
SII
Stef
Stellantis NV
Synergie
Thermador Groupe
Trigano
Vente-Unique.com
Voyageurs du monde

II/ Etude des mouvements sur 2 mois


Cohérence à l’achat
Cap Gemini
Kerlink
Klepierre
Largo [IPO]

Cohérence à la vente
Albioma
Dassault Systèmes
Interparfums
Lumibird

Incohérence achat/vente
Ateme
Delfingen Industry
Esker
Faurecia
Linedata Services
Maurel & Prom
Solutions 30
SQLI
Technip Energies NV
Trigano
Vetoquinol

III/ Commentaires des fonds sur les sociétés


ABC Arbitrage : le spécialiste des stratégies d’arbitrage sur les marchés financiers a subi une correction en bourse après une année 2020 exceptionnelle en terme de volatilité. Toutefois, nous jugeons cette baisse exagérée au vue des fondamentaux solides et d’un environnement de marché qui reste attractif à moyen terme.

Akwel : a réalisé une année 2020 exceptionnelle mais les marges réalisées ne seront pas soutenables pour l’exercice 2021. => allégé

Albioma : le spécialiste français des énergies renouvelables en outre-mer et au Brésil souffre, avec un recul de 4% de ses revenus sur le premier trimestre suite à des arrêts de maintenance qui avaient été repoussés pendant la crise COVID pour maintenir une disponibilité la plus importante possible.
+
a souffert de la hausse des taux obligataires.

Argan : la foncière française spécialisée dans le développement et la gestion d’entrepôts logistiques a vu son cours de bourse pâtir de la hausse des taux longs. Les vecteurs de croissance à long terme, notamment le e-commerce, demeurent solides.

Artefact : création de valeur suite au rapprochement de Netbooster et Artefact dans le marketing digital.

Atari : la valorisation ne reflète pas la valeur réelle de la partie cryptomonnaie.

Atos (-15%) : malgré une faible valorisation apparente, nous avons besoin de signes tangibles d’amélioration concernant les perspectives de croissance de la société ainsi que d’une meilleure communication financière.

Aubay : l’Entreprise de Services Numériques française est pénalisée en bourse malgré un chiffre d’affaires du premier trimestre encourageant avec une croissance de 4%. Le management anticipe une accélération de cette croissance dans les trimestres à venir.

Audiovalley : augmentation de capital ayant pour objectif de soutenir le développement de leur seconde activité Jamendo alors que la première activité TargetSpot devrait bénéficier en 2021 d’une reprise des investissements publicitaires post-crise sanitaire et du mouvement déjà entamé vers la radio digitale/podcasts.

Axway (logiciels d’échanges de fichiers) (+11,9%) : la croissance organique du premier trimestre a continué de s’accélérer (+7,5%) ; pourrait dévoiler de nouvelles ambitions lors d’une « journée investisseurs » le 2 juin prochain, une initiative que le groupe n’avait jamais encore organisée.

Bilendi : valorisation attractive pour cet acteur du marché des études en croissance dynamique.

Clasquin : racheté en 1982 par Yves Revol, actuellement président du conseil d’administration, Clasquin est le spécialiste du transport et de la logistique internationale. Le groupe profite de la complexité des approvisionnements dans le monde. Clasquin est la seule multinationale française dans le secteur du Freight Forwarding et de la logistique Overseas.
Ce positionnement unique lui permet d’offrir des solutions globales de bout en bout par voies aériennes, maritimes et routières. Grâce à sa proximité avec ses clients, Clasquin a développé une offre alliant créativité et réactivité qui se différencie des solutions standardisées des géants du secteur comme Kühne + Nagel. Dans un marché fortement perturbé par la crise sanitaire, qui a créé une importante désorganisation des chaines logistiques mondiales, le groupe a su gérer les fortes variations de volumes au cours de l’année. Cette forte résilience a conforté les dirigeants dans leur stratégie. En termes de développement, la priorité demeure la mise en place de nouveaux moteurs de croissance en interne et via des acquisitions ciblées, ce qui devrait permettre à la société de profiter du rebond du marché. Concernant les perspectives 2021, le groupe a annoncé surperformer son marché de référence qui est lui-même attendu en hausse de 8% (en volume). La dynamique depuis le début de l’année semble très bien enclenchée avec une forte reprise de l’activité sur l’ensemble des secteurs et un maintien des taux de fret sur des niveaux très élevés. Nous pensons donc que 2021 sera une belle année pour le groupe dont le potentiel d’amélioration des marges reste important mais ne nous semble pas justifier la décote vis-à-vis des concurrents. Nous sommes donc particulièrement confiants dans les perspectives du groupe.
+
envol de sa marge commerciale au premier trimestre (+39,4%) rendu possible par un double effet volume, mais surtout prix.

Damartex (+14,1%) retrouve aussi des couleurs, avec une excellente activité au premier trimestre (+20,8%) où le groupe gagne des parts de marché grâce à la puissance de son positionnement historiquement « omni-canal » (VPC, e-commerce, boutiques) et devrait pouvoir continuer de bénéficier de puissantes tendances démographiques favorables.

Delfingen : après des résultats 2020 largement supérieurs au consensus, l’expert de la protection des câbles électriques automobiles a atteint un prix que nous avons jugé en ligne avec ses fondamentaux. => vendu

Derichebourg : contexte macro-économique porteur pour les matières premières.

ESI Group (+13,9%) : l’éditeur de logiciels a enfin retrouvé une dynamique d’activité un peu plus forte (+3,7%) et se prépare à présenter un nouveau plan de développement pluri-annuel au début de l’automne prochain.

Esker : le spécialiste français des logiciels de dématérialisation de documents affiche une croissance de 14% de ses revenus sur le premier trimestre et anticipe une accélération au cours de l’année Ainsi, le groupe revoit légèrement ses prévisions 2021 à la hausse passant de 15 à 16% de croissance des revenus [perspectives renforcées par les besoins en digitalisation des entreprises suite à la crise sanitaire].

Fountaine Pajot : a rassuré sur la dynamique des prises de commandes auprès de la clientèle des particuliers ; les loueurs restant absents jusqu’à présent en raison du contexte sanitaire toujours dégradé [publication de perspectives d’activité très confiantes].

Groupe Guillin (-4,2%) : pincement des marges attendu en 2021.

Groupe Gorgé : décote pour ce groupe industriel qui permet de profiter de thématiques de croissance forte dans la robotique et l’impression 3D.

Groupe LDLC : le spécialiste du e-commerce de produits électroniques a bénéficié de la poursuite de l’équipement des foyers et des entreprises en informatique (croissance organique trimestrielle de 31%), ce qui lui a permis de relever de nouveau son objectif annuel de rentabilité.

Groupe SFPI (+39,2%) (serrures « Picard », menuiseries/stores, traitement de l’air) : la rentabilité opérationnelle au second semestre 2020 a atteint un record de 11,2%, grâce à un excellent pilotage des coûts dans un contexte de net engouement pour ses produits.

Ipsos : valorisation décotée face aux concurrents alors que la dynamique semble se redresser post crise.

IT Link (-8,8%) : correction après hausse.

Kerlink : devrait à nouveau profiter d’un regain du marché de l’IoT dans les années à venir ; le groupe malgré des difficultés ces dernières années, a maintenu un niveau de qualité de ses produits lui permettant de rester attractif sur ce marché.

Lacroix (+28.5%) dévoile un plan stratégique (horizon 2025) apprécié par le marché.

Linedata Services : la valorisation nous semble encore trop faible compte tenu de marges opérationnelles de plus de 20%, malgré, il est vrai, une croissance organique demeurée bien anémique ces dernières années.

MG International (+24,0%) : marché de la piscine porteur.

Moulinvest (+13,5%) : hausse de la demande et du prix du bois.

Pharmagest Interactive : société de logiciels de pharmacie / EHPAD / hôpitaux bien placée pour profiter de la digitalisation du système de santé avec une offre "patient centré."

Piscines Desjoyaux (+18%) continue de grimper, alors que ses concurrents font état d’un marché de la piscine, cette année encore, extrêmement dynamique.

Sartorius Stedim Biotech (consommables médicaux) : a remonté ses objectifs de croissance pour 2021.

Sidetrade (+26.1%) : bénéficie déjà des effets de sa récente acquisition (Amalto).

Soitec (matériaux semi-conducteurs, -3,6%) a été l’objet de prises de bénéfices. Le chiffre d’affaires trimestriel de la société a en effet été juste en ligne avec ses propres prévisions et en dessous des attentes du consensus, malgré une conjoncture très porteuse dans le segment des semi-conducteurs. Les prévisions pour l’exercice fiscal 2021/2022 d’une croissance organique supérieure à +30% ont cependant été confirmées.

Somfy : une position unique sur les marchés de l’automatisation de la maison à travers la domotique favorable à la croissance pérenne.

Synergie (+17,3%) : excellent T1.

Technip Energies : issue d’une scission en février du groupe Technip FMC, cette société d’ingénierie se focalise sur les projets de transition énergétique, comme ceux fondés sur le gaz naturel ou encore l’hydrogène. Sa valorisation nous a semblé bien raisonnable en regard du potentiel de son très solide carnet de commandes (17,8 milliards d’Euros).

Thermador (+13,5%) : excellent T1.

Trigano (-6,8%) : la cyber attaque a pesé sur le T2.

Ubisoft (jeux vidéo, -3,7%) a continué à être pénalisée par les craintes concernant ses besoins d’investissement dans de nouveaux jeux, notamment au niveau des jeux gratuits (free to play).

Vilmorin : quatrième semencier mondial, dont le statut boursier semble enfin redevenir plus attrayant, après une période de cinq ans d’investissements soutenus et de contexte de marchés finaux moins porteurs, qui ont significativement détérioré sa marge opérationnelle historique.

Virbac (+23%) est porté par une croissance organique en forte hausse sur le T1 qui surprend favorablement.

Wallix Group : acteur dynamique profitant d’un marché de la cybersécurité en ébullition et évoluant dans une cadre règlementaire favorable.

Wavestone : cabinet de conseil en management et conseil en digital, fondé en 1990 ; figurant parmi les leaders indépendants en Europe. Ses deux cofondateurs, Pascal IMBERT et Michel DANCOISNE sont toujours impliqués, étant respectivement Président du directoire, Président du conseil de surveillance et actionnaires significatifs.
Ce mois-ci, Wavestone a publié un chiffre d’affaires résilient sur l’exercice 2020/21, en décroissance de 1%. La publication reflète une bonne reprise en fin d’année, avec un quatrième trimestre en croissance de 7%. Le management anticipe une marge opérationnelle de l’ordre de 12,5%, intégrant une provision de 3,2M€ liée au remboursement des indemnités perçues au titre des dispositifs d’activité partielle et en déclin contenu par rapport à l’an dernier (13,2%). Le cabinet observe une accélération des grands projets de transformation chez ses clients, ce qui porte son carnet de commandes à plus de 4 mois contre 3,5 mois un an plus tôt. Le chiffre d’affaires pour ce nouvel exercice est ainsi attendu en croissance de presque 8% pour attendre environ 450M€ et la marge opérationnelle devrait revenir à environ 13% hors acquisitions.
Doté de 32 M€ de trésorerie nette et d’une bonne visibilité sur ce nouvel exercice, nous pensons que Wavestone a toutes les cartes en main pour se développer dans un contexte de forte demande de conseil de la part des entreprises.

Worldline (écosystème du paiement) : les revenus étaient en repli de 9% lors du premier trimestre, du fait du contexte sanitaire en Europe et des restrictions afférentes limitant les transactions. La société a confirmé ses objectifs annuels et notamment celui d’une croissance d’au moins 5% de ses revenus sur l’année 2021 suivant la perspective d’une réouverture avec l’avancée des campagnes de vaccination. La société a également fait état d’une accélération de l’activité sur la fin du mois de mars et d’un retour à une croissance des volumes allant dans le sens de ses perspectives annuelles.

X-FAB : société belge (mais cotée à Paris) de production de semi-conducteurs. L’environnement très porteur en termes de demande pour ses produits devrait permettre d’obtenir un fort levier opérationnel sur sa rentabilité, notamment grâce à une meilleure saturation du site français de Corbeil-Essonnes.

Hors ligne Hors ligne

 

[+4]    #22 20/06/2021 18h33

Membre (2019)
Top 100 Réputation
Top 20 Portefeuille
Réputation :   227  

Bonjour.
Bilan des fonds que je suis pour mai.

I/ Les actions les plus détenues


Détenu par 5 fonds
Esker
IGE+XAO

Détenu par 4 fonds
Bilendi
Teleperformance

Détenu par 3 fonds
Axway Software
Bigben Interactive
Delta Plus Group
Derichebourg
Focus Home Interactive
Generix Group
Infotel
Ipsos
Kaufman & Broad
Samse
Sartorius Stedim Biotech
Soitec
Sopra Steria Group
Thermador Groupe
Wavestone
Worldline

Détenu par 2 fonds
Accell Group NV
Alstom
ASM International NV
Aubay
Catana Group
Chargeurs
D‘Ieteren BE
Delfingen Industry
Elis
Fountaine Pajot
Groupe Gorgé
Groupe Guillin
Hexaom
LVMH
Métropole Télévision
Plastiques du Val de Loire
Publicis Groupe
Reworld Media
Robertet
SES-Imagotag
SII
Stef
Stellantis NV
Synergie
Trigano
Voyageurs du monde

II/ Etude des mouvements sur 2 mois


Cohérence à l’achat
Bastide
Devoteam
Exel Industries
Lectra
SII
Technip Energies
Wavestone

Cohérence à la vente
Interparfums

Incohérence achat/vente
Adyen NV
Alstom
bioMérieux
Delfingen Industry
Derichebourg
Groupe Seb
Largo
Legrand
Linedata Services
Métropole TV
Oeneo
Publicis
Saint Gobain
Samse
Soitec
Solutions 30 (mais à la vente en mai, cf. certification des comptes)
Spie
Stellantis
Trigano
Vetoquinol

III/ Commentaires des fonds sur les sociétés


Akwel : -14,4%
Plastivaloire : -5,1%
Forte baisse des équipementiers automobiles dans un contexte de pénuries sur certains composants et de hausse des coûts de matières premières.

ARTEFACT : création de valeur suite au rapprochement de Netbooster et Artefact dans le marketing digital

Assystem : groupe d’ingénierie notamment spécialisé dans le secteur nucléaire. Son activité devrait continuer d’être portée par les nouvelles générations de réacteurs, mais plus encore, par les grands chantiers de prolongation de la vie des anciennes installations. Après prise en compte de la valeur d’actifs moins visibles (38% d’Expleo, 5% de
Framatome), sa valorisation nous apparaît fort attrayante

Aurès Technologies : solidité de la rentabilité de l’exercice 2020, alors même que la plupart de ses clients, en général des chaînes de commerçants, étaient à l’arrêt. La société va pouvoir développer avec un succès certain toute une gamme de bornes automatiques, maintenant qu’elle dispose de capacités logicielles complémentaires obtenues avec l’acquisition de la société Softavera

Bastide le confort médical : progression organique de 22% au T1, portée par des tendances de fond renforcées par la crise sanitaire

Bénéteau (+30%) : a publié un carnet de commande en forte progression et révise en hausse son objectif de marge, bénéficiant des mesures de réduction de couts mises en place dans le cadre du plan d’optimisation industrielle. Il est en encore loin mais l’objectif d’une marge opérationnelle supérieure à 10% du chiffre d’affaires gagne en crédibilité

Bilendi : se révèle peu à peu aux yeux des investisseurs avec une nouvelle performance très solide au T 121 Malgré un effet de base difficile 7 5 au T 120 l’activité progresse de 11 8 Par ailleurs, l’acquisition par CINT de GAPFISH qui déploie une activité comparable à celle de BILENDI à des multiples deux fois supérieurs à ceux de BILENDI a également mis en lumière la sous valorisation de cette dernière

Carbios (-13.6%) : réalise une augmentation de capital de 114 M€ pour financer son développement industriel. Les fonds levés iront principalement à la construction d’une usine d’une capacité de production de 40,000 tonnes par an qui exploitera la technologie enzymatique de recyclage du PET (plastique polyester)

Catana (+13,8%) : les catamarans se vendent bien

Cegedim : devrait continuer d’être affecté par des impacts négatifs du Covid sur plusieurs de ses divisions au deuxième semestre.

Chargeurs : le marché craignait qu’elle ne parvienne pas à maintenir son rythme de croissance en raison d’un effet de base pas particulièrement favorable et du maintien de fortes restrictions sanitaires dans plusieurs pays, le T 1 a finalement enregistré une accélération 15 6 Nous pensons que le marché ne prend pas en compte le potentiel de rebond dans les filières industrielles et enterre un peu vite la division lainière qui devrait survivre à la fin de la crise sanitaire

Clasquin (-9,0%) : correction après hausse. Pénalisé par les difficultés du secteur aérien

Derichebourg (+20,6%) : porté par de très bons résultats semestriels supérieurs aux attentes ; relève ses guidances pour l’année

Devoteam : va continuer de bénéficier de la bonne tendance sur la transformation digitale des entreprises. La valorisation semble bien en retard depuis que la liquidité et la communication financière ont été réduites à la suite de l’OPA initiée par ses fondateurs appuyés par la célèbre société de fonds de private-equity KKR

Ekinops : un ADN d’innovation fort et de nombreux relais de croissance (5G, virtualisation des réseaux, edge computing) qui leur permet de délivrer une croissance dynamique tout en améliorant leur rentabilité

Esker : des perspectives renforcées par les besoins en digitalisation des entreprises suite à la crise sanitaire

Fountaine Pajot : la crise sanitaire a un impact positif sur le secteur du nautisme

Freelance (+22.5%) : croissance organique au T1 en hausse de +7%

Generix : éditeur de logiciels spécialisé sur les enjeux de la supply chain logisitique renforcés par la crise sanitaire

Groupe Crit (-10,3%) : PER élevé ; VE/REX faible

Groupe Gorgé : une décote pour ce groupe industriel qui permet de profiter de thématiques de croissance forte dans la robotique et l’impression 3D

Groupe SFPI (+8,9%) (serrures « Picard », menuiseries/stores) : porté par l’engouement des Français pour la rénovation de leur habitat, et par une base de valorisation encore fort raisonnable (moins de 7 fois le résultat d’exploitation)

Herige (+12,6%) : bon T1

Hexaom : surfe sur le désir toujours plus marqué des français à vivre loin des villes Les commandes de maisons individuelles connaissent en effet un rebond marqué 35 à fin mars) ce qui d’après nous constitue une simple amorce à une tendance long terme Par ailleurs, la diversification du groupe vers de nouvelles activités semble réussir (aménagement promotion, rénovation) et devrait enclencher une revalorisation du titre (réduction de la cyclicité et amélioration de la rentabilité)

IGE+XAO (+21,4%) : avait traversé 2020 assez sereinement avec une baisse contrôlée de l’activité (-3,7%), a également connu un rebond marqué au T1 (+6,5%) portée par la montée en puissance des ventes en mode souscriptions (+18%) ce qui participe à un renforcement de la récurrence

IT Link (+14,7%) : retour à la croissance attendu en 2021

Lagardère : nous [HMG] doutons que l’accord conclu fin avril entre les principaux actionnaires ne puisse tenir dans la durée

Lectra (+9,7%) : les autorités américaines ont autorisé l’acquisition de Gerber Technology. Réalisée en bas de cycle, cette acquisition est riche de promesses. À plus court terme, le rebond attendu des commandes de machines, dans l’automobile et la mode notamment, devrait entretenir un bon momentum opérationnel

Manitou a fait état d’un carnet de commande de 1,3 milliard d’euros à fin mars, de loin son plus haut niveau historique dans un contexte de forte demande des secteurs miniers et agricoles

Median Technologies : continue sa revalorisation suite à la sécurisation du financement de ses projets de recherche sur iBiopsy post augmentation de capital réalisée fin mars

Moulinvest (+13,9%) : hausse prix et demande de bois

Nacon : depuis l’annonce de la société Bigben Interactive, actionnaire majoritaire, de son intention de procéder à une émission d’actions échangeables en actions Nacon, le titre a perdu son momentum positif

Oeneo : le spécialiste en tonnellerie et bouchage du vin poursuit sa stratégie de premiumisation et va bénéficier de la réouverture des cafés, hôtels et restaurants

Orege : acteur du traitement des boues industrielles, a fait état d’une dynamique commerciale difficile dans le contexte sanitaire toujours existant, entraînant des décalages de projets et projette ainsi une premier semestre 2021 inférieur à leurs anticipations

Orpea : nous [NB : Financière de l’échiquier] avons récemment mis à jour notre analyse ESG d’ORPEA, un des leaders européens des maisons de retraite et des cliniques de soins. Les performances Environnementales, Sociales et de Gouvernance d’ORPEA sont toujours satisfaisantes. La société est dotée d’une gouvernance solide, menée par un directeur général visionnaire qui pousse ORPEA au développement à l’international. La composition du conseil d’administration est également de qualité, même si nous souhaiterions que davantage d’administrateurs indépendants y siègent et amènent un peu plus de contre-pouvoirs face à l’équipe dirigeante. Les enjeux extra-financiers nous semblent bien intégrés par le groupe. Sur le plan environnemental, le groupe concentre principalement ses efforts sur l’efficacité énergétique de ses bâtiments. L’aspect social reste l’enjeu le plus matériel pour ORPEA. Le secteur est en pleine expansion avec le vieillissement de la population et connaît des tensions sur le marché de l’emploi. Pour assurer le bon traitement des patients, le groupe mise avant tout sur la qualité de vie au sein de ses structures, tant pour son personnel que pour ses résidents.

Pharmagest Interactive : a pesé sur le mois sans raison fondamentale alors que le premier trimestre est ressorti en croissance de 8%

Precia : a réussi à dépasser son CA 2019 grâce à une croissance de 20% au T1

Sartorius Stedim Biotech (équipements de production pour la biotechnologie, -7,2%) : a subi des prises de bénéfice après sa très bonne publication du mois dernier

Sidetrade : l’éditeur de logiciels de réduction et de sécurisation des créances clients a une stratégie de croissance ambitieuse alliant croissance organique et croissance externe, qui devrait permettre au groupe d’atteindre les 100 millions de dollars de chiffre d’affaires à horizon 2025

Sogeclair (+13.3%) : renoue avec la croissance notamment grâce à la division spatiale

Somfy : une position unique sur les marchés de l’automatisation de la maison à travers la domotique favorable à la croissance pérenne

SRP Groupe : excellent T1

Trigano (+16,4%) : a publié des marges en très forte progression illustrant l’effet de levier opérationnel du groupe sur son premier semestre. Excellente perspective

Ubisoft : éditeurs de jeux vidéo à succès ; suite à la forte baisse du cours de bourse, ce dernier intègre désormais beaucoup de mauvaises nouvelles alors que le profil de risque du groupe s’est beaucoup amélioré ces dernières années (plus de récurrence et moindre dépendance vis-à-vis des nouveaux jeux) et que la valeur stratégique du groupe n’a fait qu’augmenter

Valneva (-23,6%) : le spécialiste français des vaccins souffre suite à l’abaissement de ses objectifs de vente de vaccins du voyageur en 2021 Ainsi, suite à une reprise plus lente qu’anticipée de la demande, les revenus 2021 du groupe devraient se situer entre 80 et 105 M€ contre une fourchette de 110 115 M€ visée précédemment

Vilmorin : vient de confirmer les bonnes perspectives de ses marchés en relevant ses objectifs annuels d’activité et de rentabilité

Virbac a vu ses ventes progresser de 23 % en organique et bénéficie de la hausse des adoptions d’animaux de compagnie durant la pandémie, qui devrait entrainer une accélération durable de la croissance du marché vétérinaire

Wallix : acteur dynamique profitant d’un marché de la cybersécurité en ébullition et évoluant dans une cadre règlementaire favorable

Hors ligne Hors ligne

 

[+4]    #23 14/07/2021 11h22

Membre (2019)
Top 100 Réputation
Top 20 Portefeuille
Réputation :   227  

Bonjour.
Voici des nouvelles des fonds que je suis, pour le reporting de juin.

I/ Les actions les plus détenues


Détenu par 5 fonds

Esker
IGE+XAO


Détenu par 4 fonds

ASM International NV
Bilendi
Chargeurs
Derichebourg
Ipsos

Détenu par 3 fonds

Axway Software
Bigben Interactive
Delfingen Industry
Delta Plus Group
Generix Group
Infotel
Kaufman & Broad
Samse
Sartorius Stedim Biotech
Soitec
Sopra Steria Group
Teleperformance
Thermador Groupe
Wavestone
Worldline

Détenu par 2 fonds

Alten
Aubay
Catana Group
Elis
Focus Home Interactive
Fountaine Pajot
Groupe Guillin
Hexaom
LVMH
Métropole Télévision
Plastiques du Val de Loire
Publicis Groupe
Reworld Media
Robertet
SES-Imagotag
SII
Spie
Stef
Stellantis NV
Synergie
Trigano

II/ Etude des mouvements sur 2 mois


Cohérence à l’achat

Albioma
Delfingen Industry
Devoteam
Generix
Jacquet Metals
NamR (IPO)
Precia

Cohérence à la vente

Energisme
Solutions 30
Sopra Steria
Trigano

Incohérence achat/vente

Adyen NV
Alstom
Bastide le confort médical
bioMérieux
Capgemini
Elis
Faurecia
Herige
Largo
Metropole TV
MGI Digital Graphic Technology
Oeneo
SII
Soitec
Technip Energies NV

III/ Commentaires des fonds sur les sociétés


Les valeurs du secteur du jeu vidéo pâtissent d’un moindre intérêt de la part des investisseurs dans un double contexte de réouverture des économies [les investisseurs craignant un effet de base négatif par rapport à l’année dernière où ces entreprises ont profité des effets de la crise sanitaire] et de pénurie de semi-conducteurs affectant la production de consoles

AB Science : a dû arrêter le recrutement de nouveaux patients dans l’attente des conclusions des autorités sanitaires du potentiel risque cardiovasculaire du médicament

Akwel (-13,5%) : année 2021 difficile [pénurie de composants électroniques]

Alten : nous pensons que le point bas lié à la crise sanitaire a été dépassé dans le secteur de la R&D externalisée. La société devrait retrouver son rythme de croissance et sa marge historique. Elle devrait également continuer à consolider son secteur par des acquisitions ciblées

Artefact : création de valeur suite au rapprochement de Netbooster et Artefact dans le marketing digital

Aubay (+8,9%) : l’Entreprise de Services Numériques française profite de l’initiation à l’achat par un broker ainsi que de perspectives de croissance en 2021 qui devraient dépasser la prévision moyen terme de 5-7% par an

AudioValley : acteur pionnier de l’audio digitale. Ses solutions permettent aux diffuseurs de monétiser leurs audiences digitales et aux artistes indépendants d’optimiser leurs revenus à travers la gestion de leurs droits et la fourniture de services marketing

Bilendi : valorisation attractive pour cet acteur du marché des études en croissance dynamique

Bolloré : la holding de la famille Bolloré bénéficie de vents favorables sur ses deux principaux actifs, la logistique africaine se porte bien tandis que Vivendi attire les investisseurs en raison de l’imminente cotation d’Universal Music Group, dont les actions seront distribuées aux actionnaires de Vivendi d’ici septembre 2021

Catana (+23,3%) : les catamarans se portent bien. Excellent 1er semestre, avec un doublement du résultat opérationnel

Claranova : affiche un retard qui nous semble exagéré

CS Group (+24,5%) : présentation d’un séduisant plan de développement à l’horizon 2024

Dassault Systèmes : sa plateforme Medidata a réalisé plus de 2/3 des simulations pour la production du vaccin contre la COVID

Delfingen Industry : équipementier automobile spécialisé dans la protection des câbles. Cette entreprise bénéficie de la croissance induite par l’essor des véhicules hybrides et électriques. Par ailleurs, Delfingen a mené une opération de croissance externe judicieuse en acquérant Schlemmer lui permettant d’entrer dans le marché du camion en Europe. Le groupe devra réorganiser cette dernière avec l’objectif d’atteindre une rentabilité de près de 10%

Derichebourg : contexte macro-économique porteur pour les matières premières

Energisme : la croissance tarde à se matérialiser alors que la situation de trésorerie se tend

Esker (+8,8%) : le spécialiste français des logiciels de dématérialisation de documents complète sa gamme de produits en lançant une solution de lutte contre la fraude aux paiements lors du règlement digital de factures

Europcar (+19,6%) : hausse suite à la confirmation par Volkswagen de son intérêt en vue d’un rapprochement

flatexDEGIRO : fondé en 1999, flatexDEGIRO est le leader européen du courtage en ligne à bas coûts avec une présence dans plus de 18 pays. Le groupe bénéficie d’une licence bancaire en Europe, lui permettant de proposer des services complémentaires au brokerage. Il regroupe à ce jour plus d’un million de clients particuliers en opérant plus de 75 millions de transactions par an. Ce marché est encore immature et capte année après année davantage de clients attirés par la hausse des ETF et divers produits actions ou fonds dans ce contexte de taux bas. flatexDEGIRO fortifie son positionnement d’acteur best in class dans un marché très fragmenté en raison de la richesse de son offre et de sa capacité à proposer des frais nettement plus bas que la concurrence.
Le groupe a d’ailleurs tenu ce mois-ci son « Strategy Day » et annoncé des objectifs 2026 à première vue ambitieux mais jugés prudents par le management. Le groupe estime pouvoir passer à 8 millions de clients d’ici 5 ans, dépasser une marge EBITDA de 60% et atteindre une croissance annualisée de son chiffre d’affaires de 20-25% sur la période. Cette croissance sera tirée par la hausse du taux de pénétration de ces solutions, une capacité à pousser les frais à la baisse et le lancement de divers services dans de nombreux pays comme le PEA en France d’ici début 2022. Nous pensons que cette société se distingue sensiblement de ses concurrents, aussi bien sur les avantages compétitifs, perspectives, qualité du modèle ou levier opérationnel qui devraient se matérialiser rapidement dans les années à venir.

Graines Voltz : le management a rehaussé ses perspectives de croissance pour l’exercice en cours. Il vise à présent une croissance de plus de 35% (vs. 25% précédemment) confirmant ainsi l’engouement pour les produits frais issus des circuits courts

Groupe Guillin (-6,4%) : hausse prix des matières plastiques

Ipsos : valorisation décotée face aux concurrents alors que la dynamique semble se redresser post crise

Italian Wine Brands (IWB) : Coté depuis 2015, Italian Wine Brands (IWB) est le leader italien dans la production et distribution de vins. Le groupe gère aujourd’hui plus d’une trentaine de marques reconnues et vend plus de 60 millions de bouteilles par an, dont 80% sont destinées à l’international. Cette société affiche un modèle pragmatique. Contrairement aux entreprises de ce secteur, IWB se concentre sur la gestion de son portefeuille de marques et externalise les activités les plus capitalistiques comme la gestion des vignobles ou une grande partie de l’embouteillage. Ce qui lui permet d’afficher une rentabilité bien supérieure à son marché et de réinvestir directement dans sa croissance afin de capter davantage de parts de marché. Par ailleurs, un positionnement sur l’e-commerce et une gestion intégrée de la logistique lui ont permis de sortir renforcé de cette pandémie et d’afficher une croissance nettement supérieure à la concurrence.
Dans cette optique de réinvestissement dans sa croissance, IWB a annoncé ce mois-ci une opération majeure avec l’acquisition d’EnoItalia, un producteur véronais, qui devrait permettre au groupe de doubler de taille et d’accroître fortement sa présence sur de nouveaux marchés. Les expertises des deux groupes sont complémentaires, aussi bien sur le plan des produits que sur les zones géographiques couvertes. IWB est réputé pour sa production de vin rouge lorsque Enoitalia est préféré pour ses vins blancs et son Prosecco. IWB est très présent en Suisse, Allemagne et Autriche tandis qu’Enoitalia est davantage présent au Royaume-Uni et aux Etats-Unis. Nous sommes confiants sur la création de valeur qui découlera de cette opération et qui permettra à IWB de rentrer dans une nouvelle dimension.

Laurent Perrier : cette valeur ‘champagne’ a publié des résultats 2020/21 meilleurs que prévus et réamorce ses investissements dans un contexte de reprise qui semble se dessiner plus rapidement que prévu

Manutan (+14.43%) qui a publié des résultats semestriels de qualité avec une belle résistance de la marge brute non affectée par l’inflation des coûts

Moulinvest (+34,5%) : excellent semestre porté par hausse prix et demande en bois

Pharmagest Interactive : société de logiciels de pharmacie / EHPAD / hôpitaux bien placée pour profiter de la digitalisation du système de santé avec une offre "patient centré"

Reworld Media (-6,0%) : rémunération des dirigeants élevée

SII (+13,4%) : perspectives 2021/22 excellentes

Soitec : la feuille de route annoncée pour tripler son chiffre d’affaires d’ici 2026 [porté par des thèmes de croissance comme la 5G, l’électrification des véhicules et le cloud] a été bien accueillie

Somfy : une position unique sur les marchés de l’automatisation de la maison à travers la domotique favorable à la croissance pérenne

Sopra Steria Group : le redressement des marges de Sopra banking teste la patience des investisseurs

Stellantis NV : continue de bénéficier du rapprochement entre Fiat et Peugeot avec des synergies toujours sous-estimées par le marché. La société profite d’un momentum favorable sur les ventes et les marges et d’une valorisation toujours très attractive

Technip Energies NV (-7,6%) : fin de la période de lockup des actions de Technip FMC qui pesait sur la valeur

Voyageurs du Monde (-7%) : pénalisée par des prises de bénéfices touchant le secteur du tourisme, sur fond d’inquiétudes relatives au variant Delta

Wallix Group : acteur dynamique profitant d’un marché de la cybersécurité en ébullition et évoluant dans une cadre règlementaire favorable

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #24 19/08/2021 14h48

Membre (2019)
Top 100 Réputation
Top 20 Portefeuille
Réputation :   227  

Bonjour.
Voici le bilan des fonds que je suis, reporting de juillet.

I/ Les actions les plus détenues


Détenu par 6 fonds

Esker

Détenu par 4 fonds

ASM International NV
Bilendi
Delta Plus Group
IGE+XAO
Ipsos
Teleperformance
Virbac

Détenu par 3 fonds

Alten
Chargeurs
Derichebourg
Generix Group
Infotel
Reworld Media
Samse
Sartorius Stedim Biotech
SII
Soitec
Sopra Steria Group
Thermador Groupe
Trigano
Wavestone
Worldline

Détenu par 2 fonds

Artefact
Aubay
Axway Software
Bigben Interactive
Catana Group
Delfingen Industry
Elis
Fountaine Pajot
Groupe Gorgé
Groupe Guillin
Groupe LDLC
Groupe SFPI
Hexaom
Kaufman & Broad
LDC
Lectra
Lumibird
LVMH
Métropole Télévision
Plastiques du Val de Loire
Precia
Publicis Groupe
SES-Imagotag
Stef
Stellantis NV
Sword Group
Vente-Unique.com

II/ Etude des mouvements sur 2 mois


Cohérence à l’achat

AudioValley
Devoteam
Lacroix (AK)
LDC
Spartoo (IPO)

Cohérence à la vente

Energisme
Focus Home Interactive
Interparfums
Kaufman & Broad
SES-Imagotag
Sopra Steria
STMicroelectronics
Thermador

Incohérence achat/vente

Air Liquide
Believe
Catana Group
Delfingen Industry
Esker
Exel Industries
Groupe ADP
Groupe LDLC
IGE+XAO (OPA)
Largo
Manitou
Mcphy Energy (mais à la vente en juillet)
Métropole TV
MGI Digital Graphic Technology
Neoen
Pharmagest Interactive
Plastic Omnium
Precia
Trigano
Vetoquinol
Xilam Animation

III/ Commentaires des fonds sur les sociétés


Akwel
Allégé. Nous sommes prudents sur le marché automobile européen qui devrait stagner dans les prochains semestres voire années. Sans compter les problématiques de changement de motorisation des véhicules.

Alstom
-17%. N’arrive pas à rassurer le marché sur sa génération de trésorerie

Alten
+19,9%. Les perspectives d’Alten  se sont elles aussi nettement améliorées à la lumière des résultats du deuxième trimestre. La société est complètement sortie de la crise, avec un retour à une dynamique de croissance élevée (chiffre d’affaires en croissance organique de +19,7%) et un niveau record de 1480 recrutements nets. Le taux d’utilisation des consultants est ressorti à 91.9% en moyenne au cours du trimestre et 93% en juin uniquement, soit un niveau légèrement supérieur au niveau historique habituel.

Ateme
Moindre croissance en raison de l’accélération du modèle par abonnement + décalages de commandes liés à la pénurie de semi-conducteurs

Beneteau
Le constructeur de bateaux diversifie ses activités vers des métiers en aval de la construction

Cafom
+22,8%. Bons résultats de sa filiale Vente-Unique.com

Delta Plus Group
+14,2%. Spécialisé dans les équipements de protection individuelle. Chiffre d’affaire au-dessus du consensus grâce à un fort rebond de ses produits traditionnels notamment en Chine et au Brésil

Esker
Spécialisée dans l’automatisation des processus documentaires et dans la dématérialisation des documents de gestion, a relevé sa prévision de croissance organique pour l’ensemble de l’année suite à la publication en juillet d’un chiffre d’affaire T2 record (+32% vs T2 2020) poussé en partie par les solutions Cloud.

Focus Home Interactive
Avertissement sur résultats résultant du décalage de la sortie de jeux majeurs.

Fountaine Pajot
Les pertes sur Dream Yacht sont derrière

Generix
A publié des comptes en ligne mais les prises de commandes ont été bien plus fortes que prévu (multiplication par deux fois des signatures ACV).

Guerbet
Est plein de promesses puisque d’une part la « réouverture » des hôpitaux s’est concrétisée par un fort rebond de l’activité et d’autre part l’arrivée du générique du Dotarem aux USA ne semble pas entrainer une baisse de prix aussi importante que prévue

Herige
La valorisation est faible après un bon premier semestre. Nous considérons que le marché ne reconnait pas encore la qualité des résultats de l’année en cours.

Interparfums
Excellent chiffre d’affaire sur le trimestre précédent et relèvement de ses prévisions pour 2021

IT Link
+18,7%. Bonne activité des ESN

Kaufman & Broad
-6,7%. Le cours est soutenu par la montée à son capital de Promogim alors que la faiblesse de la délivrance de permis de construire en France nous semble problématique pour le secteur.

Lacroix
Augmentation de capital

Lagardère
+12,96%. Bonne nouvelle côté rentabilité pour ce groupe qui parvient à retrouver un résultat opérationnel positif au premier semestre, malgré son exposition au métier du duty free qui traverse naturellement une période peu favorable.

LDC
Marie confirme son bon positionnement

McPhy Energy
Le départ soudain du directeur général pose question

Plastivaloire
-8,7%. Manque de composants dans l’industrie automobile

SII
+17,2%. Perspectives 2021/22 excellentes

Reworld Média.
Sa capacité à délivrer durablement de la croissance organique reste à démontrer.

SES-Imagotag
Pourrait être pénalisé par la pénurie de composants électroniques

Somfy
Continue à afficher des niveaux de croissance très élevés, bénéficiant d’une demande toujours aussi forte sur les équipements de la maison.

Spartoo
IPO. Un des leaders de la mode en ligne avec un solide historique de croissance et de profitabilité assortie d’un management de qualité

Sword Group
+18,7%. L’ESN voit son activité bondir de près de 21% à périmètre et change constants au cours du 1er semestre 2021. La société dépassera ses objectifs 2021 (qui visaient initialement 13% de croissance et 13% de marge d’Ebitda).

Virbac
Dynamisme du marché de la santé animale et recentrage de la société sur des produits à plus forte croissance

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #25 14/09/2021 12h04

Membre (2019)
Top 100 Réputation
Top 20 Portefeuille
Réputation :   227  

Bonjour.
Traditionnel des fonds suivis [liste inchangée, publiée dans un post ci-dessus], analyse des reportings du mois d’août.

I/ Les actions les plus détenues


Détenu par 5 fonds

Esker

Détenu par 4 fonds

ASM International NV
Bilendi
Chargeurs
Delta Plus Group
IGE+XAO
Ipsos
Teleperformance
Virbac

Détenu par 3 fonds

Catana Group
Delfingen Industry
Derichebourg
Generix Group
Infotel
Kaufman & Broad
Samse
Sartorius Stedim Biotech
SII
Soitec
Sopra Steria Group
Vetoquinol
Wavestone
Worldline

Détenu par 2 fonds

Albioma
Alten
Aubay
Bigben Interactive
Clasquin
Devoteam
ESI Group
Focus Home Interactive
Fountaine Pajot
Groupe Guillin
Groupe LDLC
Hexaom
LDC
Lectra
LVMH
Manitou
Métropole Télévision
Precia
Publicis Groupe
Reworld Media
SES-Imagotag
Stef
Stellantis NV
Sword Group
Thermador Groupe
Trigano

II/ Etude des mouvements sur 2 mois


Cohérence à l’achat

Exel Industries

Cohérence à la vente

Artefact (OPA)
Focus Home Interactive
SII

Incohérence achat/vente

ASM International
BE Semiconductor Industries
Esker
SES-Imagotag
STMicroelectronics NV
Valneva
Verimatrix
Xilam Animation

III/ Commentaires des fonds sur les sociétés


ALD
08/2021 : mal valorisée.

Alten
08/2021 : spécialiste français du conseil en ingénierie dont l’activité a rebondi plus rapidement que prévu au premier semestre et dont les résultats 2021 devraient déjà retrouver leur niveau de 2019. La valeur stratégique de la société a également été renforcée selon nous par l’annonce du rachat d’Akka technologies par Adecco pour une valeur d’entreprise proche de 2 milliards d’euros. Après l’acquisition d’Altran par Cap Gemini début 2020, ALTEN devient l’un des derniers acteurs côtés du secteur de la R&D externalisée en Europe. La valorisation de l’offre sur Akka technologies, autour de 16x le résultat opérationnel attendu en 2022, offre également un potentiel de revalorisation pour le cours de bourse d’Alten.

Bigben Interactive
08/2021 : - 0,9%. Le spécialiste français des accessoires multimédia et jeux vidéo est pénalisé malgré l’annonce de deux acquisitions un studio de jeux vidéo qui viendra renforcer les activités de Nacon et une seconde société, Metronic, qui renforcera le pôle audio-télécom.

Catana
08/2021 : carnet de commande qui continue à fortement progresser.

Cegedim
08/2021 : qui semble enfin devoir retrouver une meilleure trajectoire de croissance et de rentabilité après un historique bien décevant, et en conséquence une valorisation demeurée très abordable (13 fois le ROC en valeur d’entreprise, dans un secteur où ce multiple est vite proche de 20 fois).

Clasquin
08/2021 : porté par la reprise du marché du fret

Devoteam
08/2021 : bénéficie d’un rattrapage de valorisation par rapport à ses comparables.

Focus Home Interactive
08/2021 : +14.7% malgré la déception de sa publication. A fait une entrée remarquée et inattendue dans le retrogaming, en rachetant 77.5% du leader mondial Dotemu, afin de profiter à plein de la montée en puissance du streaming.

Hexaom
08/2021 : est soutenu par un bon niveau de prise de commandes et une forte demande sur les projets de rénovation.

ID Logistics
Fondée en 2001, ID Logistics est une entreprise française spécialisée dans la logistique contractuelle avec une expertise connue dans le e-commerce. Le groupe se positionne au coeur de la stratégie de ses clients avec une organisation logistique dédiée. ID Logistics dispose d’une exposition géographique équilibrée, avec une implémentation dans 17 pays sur 4 continents, et possède un portefeuille clients diversifié.
Le marché de la logistique repose sur des tendances structurelles fortes et a particulièrement accéléré pendant la crise sanitaire. ID Logistics a su profiter de la croissance de son marché depuis sa création en réalisant une croissance annualisée de 26% entre 2001 et 2020. Aujourd’hui la logistique externalisée représente environ 40% du marché, alors qu’elle était inférieure à 30% il y a encore peu de temps, et cette tendance continue de s’accélérer.
Le groupe a publié de bons résultats pour l’exercice du premier semestre 2021. Les activités du groupe à l’international, qui représentent 58% du chiffre d’affaires, continuent de tirer la croissance et les marges commencent à entamer leur phase d’amélioration, +30 points de base par rapport au premier semestre 2020.
Grâce à son excellence opérationnelle, nous sommes convaincus qu’ID Logistics parviendra à accélérer sa présence à l’international et poursuivra sa stratégie d’acquisition afin de profiter des fortes tendances sur le marché de la logistique.

08/2021 : +18,2%. Est parvenu à délivrer une croissance bénéficiaire deux fois supérieure à celle de son activité grâce à la non-récurrence de certains coûts liés à la crise et à une hausse des volumes traités par site.

IT Llink
08/2021 : +17,9%. Spéculatif.

Manitou
08/2021 : vient déjà de remonter par trois fois ses prix de vente depuis le début de l’année et son carnet de commandes est tel que ses clients ne seront désormais livrés qu’à l’été 2022 !

MGI Digital Technology
08/2021 : -9%. Le spécialiste français des systèmes d’impression de spécialité voit son cours reculer alors que les mesures restrictives sur les voyages ralentissent les contacts commerciaux et impactent donc le carnet de commandes de la société.

Moulinvest
08/2021 : +26,1%. Le marché joue un nouvel investissement significatif.

Neurones
08/2021 : le spécialiste français du conseil en management et services numériques a une fois de plus démontré sa forte résilience opérationnelle, sa belle génération de trésorerie tout en révisant à la hausse ses objectifs financiers 2021 lors de la publication des résultats du premier semestre.

Quadient (ex Neopost)
08/2021 :  alors que nous [HMG] étions dubitatifs sur la capacité de cette société leader des machines d’affranchissement du courrier à repositionner son activité sur des métiers plus porteurs (dématérialisation de documents, consignes et gestion des colis), il nous apparaît désormais que cette transformation est en train de réussir plus rapidement que prévu, sans doute aidée par les nouveaux comportements adoptés depuis la crise sanitaire. La valorisation peut sembler bien raisonnable si le pari du retour de la croissance d’activité est gagné.

SII
08/2021 : relève ses perspectives annuelles, tirées par un retour à la normale de son activité en France.

Stellantis NV
08/2021 : le groupe a publié des résultats impressionnants malgré un contexte compliqué par les pénuries de composants électroniques. Le niveau de marge est ressorti bien au-dessus des attentes, et ce dans toutes les zones géographiques. Alors que les volumes ont été impactés au premier semestre par les pénuries de semi-conducteurs, le groupe a surtout orienté ses ventes vers les produits les mieux margés.

Streamwide
0/2021 : +15%. Portée par le très bon CA semestriel publié fin juillet.

Viel et Compagnie
08/2021 : malgré la forte décote du groupe, nous [Gay Lussac] considérons que l’accélération de prise de parts de marché par flatexDEGIRO représente un risque important pour Viel et Compagnie.

X-Fab
08/2021 : révise une seconde fois à la hausse ses perspectives de croissance dans un marché des semi-conducteurs en ébullition.

Hors ligne Hors ligne

 

Attention Cette page affiche seulement les messages les plus réputés de la discussion.
Flèche Pour voir tous les messages et participer à la discussion, cliquez ici.

Discussions similaires à "portefeuille d'actions de korben"

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur