Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

[+1]    #151 20/04/2021 10h44

Membre (2019)
Top 100 Réputation
Top 20 Portefeuille
Réputation :   227  

Bonjour.
Je réponds aux messages de Mimizoe et Levovitch.

I/ ETF MSCI USA SRI


Je n’ai pas présenté le raisonnement d’ensemble. Je pourrais le résumé en : pour investir en ETF sur les USA, je pars d’une base de type X% en S&P 500, complétée par (100 - X)% en Nasdaq-100 pour booster cette base, pour lesquels on trouve de très nombreux ETF à bas coût qui plus est.

Ensuite, pour le volet S&P 500, je regarde si des "variations" sont disponibles et leur intérêt.
- Je classe le MSCI USA comme une légère variation (de périmètre) du S&P500 ; les perfs/courbes sont quasi identiques.
- Après il y a des variations autour de thèmes  censés surperfromer d’après les études académiques : low volatility ; share buyback.
- Et des nouvelles "considérations" type RSI / SRI / ESG / Climate change (CTB) / Paris-Aligned Climate (PAB) / etc.

Je ne positionne pas sur l’aspect étique/moral, mais en investisseur
: les ETF type SRI etc. ont-ils un intérêt de long terme ? A court terme, mais sans vrais études académiques pour le démontrer, on semble voir une surperformance de ce type d’investissement : est-ce conjoncturel (appel d’air créant un flux fort d’investissements sur ce types de placement, poussant à la hausse leur cours pour des raisons techniques et non pas fondamentales) ou structurel (une vraie différence fondamentale) ?

J’ai tendance à penser que le structurel fait sens :
- L’aspect environnement : de manière générale, le changement climatique va induire une réaction des gouvernants et consommateurs, qui pénalisera les moins "vertueux." En terme financier, quand le coût de la taxe carbone / émissions de CO2 va augmenter (et autres joyeusetés à venir), cela pénalisera de manière très concrète les entreprises concernées.
- Pour les aspects sociaux, gouvernance, etc.
-- De la même manière que des études montrent la surpeformance des entreprises familiales (de ma compréhension, car elles tendent plus vers des entreprises de type "qualité" ; j’avais créé une file sur le forum qui en parle : ici), il me semble avoir lu des choses autour des entreprises bien positionnées dans des classements du type "Great place to work" ou sur les sites où les salariés donnent leur avis sur leur société. Des salariés bien dans leurs baskets (bien considérés, bien payés, égalité professionnelle, valeur reconnue, participation pertinente aux diverses instances y compris le conseil d’administration, etc.) vont faire un meilleur travail et cela sera bénéfique à leur entreprise.
-- Je prends un autre exemple très concret, que je vis : quand la stratégie est pensée d’en haut sans écouter la base ("les gueux qui n’y connaissent rien et ne comprennent rien") elle se plante lamentablement ; ou quand on prend des gens pour des pions ("tiens, lui il fait de l’informatique, j’externalise la fonction et je reconvertis le gars sur un tout autre métier qu’il ne connait pas sans aucun rapport avec ses compétences") on se plante aussi. Résultat, oust, DG viré, mais 5 ans de perdus et des salariés à remotiver. Le nouveau DG a heureusement une approche totalement opposée.

Une fois dit cela, il y a 3 attitudes possibles :
- Attendre des vraies études académiques : on en reparle dans dans 10 ans ?
- Douter, mais se dire que c’est à la mode et qu’on peut surfer sur la vague : un peu comme le Momentum ! En profiter un peu, se retirer dès que la vague perd en intensité.
- Se faire une idée argumentée sur le sujet (cf. liens Lyxor ci-après). Si on est convaincu, se dire qu’on tient là un vrai facteur différenciant pour l’avenir, y investir tout de suite et tenir sa position longtemps, même en cas de coup de mou passager. Un peu comme ceux qui vous disent que les taux d’intérêt vont rester bas encore très longtemps pour telles raisons et qu’en conséquence les sociétés de croissance sont à privilégier de manière structurelle  (même si actuellement la Value revient un peu en grâce, de manière conjoncturelle).

Ma conclusion personnelle : investir sur un ETF MSCI USA SRI à la place du classique S&P 500 me semble faire sens. Après, cela pourrait être tout aussi bien un S&P 500 SRI ou Paris-Aligned.

Et vous , qu’en pensez-vous ?


NB : il y a aussi un Amundi MSCI World SRI / MSCI EMU SRI / MSCI Europe SRI / MSCI EM SRI / etc. De manière plus restreinte, Amundi et Lyxor ont divers ETF Climate change ou Paris-Aligned Climate.

Si vous voulez creuser, il y a des outils et articles chez Lyxor :
Nos ETF s’accompagnent désormais de leur température
COtool

II/ COGELEC

Je ne connaissais pas avant de tomber dessus dans le reporting des fonds que je suis.

Données financières :
- EBITDA positif mais elle ne fait pas de bénéfices d’après les données sur Zonebourse.
- ROIC  de -9% d’après Morningstar.

Produits :
- On a fait installer un interphone il y a quelques mois ; notre électricien nous a proposé et installé une autre marque. Mais on ne cherchait pas un produit innovant.
-  Je ne connais pas leurs produits, il faudrait aller regarder ce qu’ils proposent et si cela donnerait envie de l’acheter.

Là on est typiquement sur une société en devenir : a-t-elle des avantages (sur ses produits, son modèle économique, son outil industriel) pour continuer sur sa lancée ?

Le magazine Investir du 17/04 en parle ! Ils ont un avis positif :

Investir a écrit :

Le produit est convaincant, la croissance au rendez-vous, et les résultats devraient se réveiller, une fois amortis les coûts de développement en Europe.

Sur ce secteur de la maison intelligente, on ne manque pas de champions tricolores (très) intéressants en Buy & Hold : Somfy, Schneider Electric (je les ai en portefeuille) ou Legrand.

Dernière modification par Korben (20/04/2021 11h06)

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #152 20/04/2021 17h13

Membre (2016)
Top 100 Réputation
Réputation :   187  

Bonjour Korben

   Je n’aime pas trop donner mon avis dans les réponses, mais plutôt apporter des pistes de réflexions, car chacun a son avis, ses goûts, motivations, biais, ressentis et tutti-quanti…

   Donc mon avis n’ a que peu (voire aucune) importance dans votre réflexion d’ investissement, si ce n’ est avoir une confirmation ( qu’on écoute généralement) ou d’ infirmation (qu’ on occulte en général, car ne correspondant pas à son ressenti) …

   Toutefois, puisque vous avez pris le temps de détailler votre réflexion , et demander EN GRAS , ce que nous (je ?) en pensons, voici , en gros, ma position :

    Je suis en phase de future "quasi-consommation" (léger complément de retraite dans 18 mois, pour les plaisirs), et je n’ai pas les moyens de rajouter au pot (budget actuel équilibrant recettes et dépenses).
     L’ investissement en bourse (PEA dormant depuis longtemps, réactivé + CTO depuis 2017 ) est pour moi plus un apprentissage, une découverte de tout un univers, un "divertissement" très plaisant .., partis de ce forum, avec une AV non rentable, au départ.
     Il n’ est donc pas "vital", ni même nécessaire (j’ai assuré mes arrières autrement)

     Une fois ceci posé,
1/ l’approche macro-économique est plus logique pour moi: Sentir l’air du temps, la mentalité (occidentale! donc à relativiser), …le tout sans QUASIMENT JAMAIS écouter les infos depuis +30 ans; On entend suffisamment les grandes lignes dans le brouhaha, sans devoir passer par les détails multi-quotidiens de lavage de cerveaux …
--->Donc un choix World, USA , Chine, .. me semble pertinent
(---> Ce qui n’empêche PAS DU TOUT du stock-picking,  pour le plaisir et/ou par conviction !)

2/ La tendance au "vert", même "greenwashiné", (c’ est quoi, ce mot barbare ? yikes), allié à la tech (autre tendance) font sens pour un SRI et aux USA.
--->A savoir que la tech n’ est ABSOLUMENT PAS "vert", ni "ISR": conditions de travail d’ extraction des matières premières, environnement, énergie ++++…

3/ Que cela soit structurel ou conjoncturel, n’ a pas d’ importance, puisque vous vous situez en "tant qu’ investisseur", et non sur l’aspect éthique.
--- > Voir quelques pistes de réflexions d’ Etudreveur et suivants, de ce jour Actionnaires : qu’apportons-nous à l’économie réelle ? p.4
--- > Donc pourquoi vouloir y voir "un avenir" à tout prix ? Comme vous dites :
- Si c’est une vraie tendance, tant mieux, vous y serez déjà investi ..
     Les conditions dans les entreprises/sociétés seront meilleures pour tous les acteurs civils et économiques wink . L’ évolution est la norme depuis des millénaires ; Mais les entreprises ne sont pas forcément prêtes à être au pays des bisounours : Voir Danone.
- Si c’est "une mode", vous pouvez vous retirer quand la vague s’ essoufflera…

Petit aparté : Je n’ ai jamais compris le "Buy and Hold à vie" :
-  Comment peut-on prévoir d’avance quelles sociétés seront encore là dans 50 ans ? Même les plus "solides", "moat", etc, peuvent pâtir de circonstances et évolutions sociétales et ne plus pouvoir survivre.
- Les "nouveaux investisseurs" -WWB wink- font fi des valeurs économiques, et peuvent faire et défaire des entreprises, comme des girouettes..
- Après, … le vie n’ est qu’ un éternel recommencement, avec effet de balancier (démodé devient vintage,..)
  Bref…

Voilà, en gros, ce que je pense du Msci USA SRI….

Cela ne reste QUE MA VISION, qui n’ est PAS DU TOUT "parole d’ évangile"
(qui, lui même, a été écrit plus de 400 ans après des faits relatés et transmis oralement, déformés, puis filtrés: C’ est dire les biais !)

Mimizoé1

Dernière modification par mimizoe1 (20/04/2021 17h15)


Parrainages Binck, BourseDirect, Véracash, BullionVault, WeSave, (Me contacter en MP)

Hors ligne Hors ligne

 

#153 25/04/2021 11h57

Membre (2019)
Top 100 Réputation
Top 20 Portefeuille
Réputation :   227  

Bonjour.
J’ai creusé le sujet SRI/ESG, je vais abandonner la piste à ce stade pour 2 raisons :

1/ L’indice SRI retient par secteur 25% des sociétés les mieux notées.

C’est une bonne idée pour garder la représentation sectorielle.

Les sociétés gardent leur pondération par capitalisation.

Et là le résultat devient problématique !

Sur le MSCI USA en version SRI, on a donc 131 sociétés vs 621 dans l’indice parent (au 31/03/2021).
1ère position : Microsoft avec 19,4%
2ème position : Tesla avec 5,8%

C’est beaucoup trop concentré
(sans parler des sociétés elles-mêmes).

2/ L’indice en version ESG Leaders fait de même, mais avec une barre moins exigeante à 50%.

Si la surperformance est liée à l’ESG (ce que laisse à penser l’indice SRI qui surperforme l’indice classique de 0,45% sur 10 ans et 0,75% d’une peu moins de 11 ans), alors l’indice ESG Leaders devrait lui aussi surperformer l’indice classique.

Ce n’est pas le cas !
Il sous-performe de 0,5% sur 10 ans ; 0,7% sur la période d’observation maximale d’une peu moins de 11 ans.

Donc les 50% de sociétés les moins bien notées en ESG surperforment les mieux notées ; et celles dans le 2è quartile des mieux notées doivent donc se faire pulvériser pour en arriver à ce résultat.

Bref, ce n’est pas un facteur qu’on peut qualifier de "robuste."

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #154 30/04/2021 16h47

Membre (2019)
Top 100 Réputation
Top 20 Portefeuille
Réputation :   227  

Bonjour.

Je vous pousse ma "Top liste" d’actions françaises en 2 parties :
- celles déjà en portefeuille
- celles pas en portefeuille => cette partie pour avoir le cas échéant votre sentiment sur ces actions

Je l’ai constituée ainsi. Il faut a minima :
- Qualité : dans le Top 20% de ma base (analyse ROCE / ROIC suivant les sources ; ratio de Novy-Marx GP/A ; croissance / Piotrosky ; Wide moat ; présence dans des fonds de Comgest)
- Momentum : dans le top 20% de la perf à long terme (analyse des perf de 1 à 10 ans) ou à court terme (3 et 6 mois)
- Un autre critère parmi : dividende stable ou croissant depuis au moins 10 ans ; présence quelques screeners que je fais tourner ; présence dans les fonds ou listes de recommandations que je suis

I/ Déjà en portefeuille

Akwel
Aubay
Bastide le confort médical
bioMérieux
Capgemini
Dassault Systèmes
Delta Plus Group
Devoteam
Edenred
Envea
Esker
Eurofins Scientific
Focus Home Interactive
Gérard Perrier Industrie
Groupe LDLC
GTT
Hermès International
Kering
Lectra
LVMH
Métropole Télévision
Neurones
Pharmagest Interactive
Piscines Desjoyaux
Reworld Media
Sartorius Stedim Biotech
Schneider Electric
SII
Soitec
Solutions 30
Somfy
StreamWIDE
Teleperformance
Thermador Groupe
Trigano
Umanis
Vente-Unique.com
Vetoquinol
Wavestone
Worldline


II/ Pas en portefeuille à ce jour

=> pour échanger sur cette liste SVP ! A ce jour mes préférées seraient celles indiquées en gras

Bassac
Biosynex
Bourse Direct
DNXCorp
Eurofins-Cerep
Fountaine Pajot
Freelance.com
Generix Group
Guillemot Corp
HiTechPros
ID Logistics
IGE+XAO
(mais pas assez liquide !)
IT Link
L’Oréal
Manitou
MG International (problème de liquidité)
Novacyt
NSE
Safran
Séché Environnement
Sidetrade
STMicroelectronics NV
Sword Group (revendue récemment pour éviter les 30% de flat tax sur le gros dividende)
Synergie
Txcom
Voyageurs du monde
Wedia
Xilam Animation

Hors ligne Hors ligne

 

#155 30/04/2021 18h14

Membre (2016)
Top 20 Réputation
Top 10 Portefeuille
Top 20 Actions/Bourse
Top 20 Banque/Fiscalité
Top 20 SIIC/REIT
Réputation :   603  

Sword est PEAble et même PEA-PMEable donc je ne comprends pas le souci de la flat tax (en revanche vous subirez les 15% de retenue au Luxembourg non récupérables)
Personnellement c’est mon ESN préférée sur Euronext (meilleure croissance et meilleure rentabilité du secteur)

Hors ligne Hors ligne

 

#156 30/04/2021 18h25

Membre (2019)
Top 100 Réputation
Top 20 Portefeuille
Réputation :   227  

Oui, oui, très belle rentabilité des capitaux !

sur la taxation :
- PEA / PEA PME : 15% perdu tout de suite + les prélèvements sociaux à la sortie
- CTO à la flat tax : 30% tout de suite.
=> C’est grosso modo le même combat.

C’est la taxation du gros dividende exceptionnel qui m’a fait sortir (temporairement normalement, je compte bien revenir), je l’avais en CTO.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #157 02/05/2021 10h15

Membre (2019)
Top 100 Réputation
Top 20 Portefeuille
Réputation :   227  

Bonjour.

Suite à plusieurs échanges en MP sur la situation macro-économique et l’intérêt de renforcer les actions cycliques (rotation sectorielle en cours) ou au contraire d’être prudent et de renforcer les défensives (valorisation importante des marchés, incertitudes sur la sortie de crise sanitaire), je précise ma position sur ce sujet : je n’en tiens pas compte dans ma stratégie d’ensemble.

Je ne sais pas dire de quoi sera fait l’avenir aussi j’essaie d’avoir un équilibre entre actions considérées comme cycliques, neutres et défensives.

A fin avril j’ai ainsi environ 36% de cycliques, 33% de neutres et 31% de défensives.

Si la part de l’un de ces types d’actions augmente trop, alors il faudra que je corrige cela (p.ex. si les cycliques dépassent 40%).

Je classe moi-même les actions entre ces différents types et je fais certains ajustements par rapport à ce que dit la littérature générale ; et je tiens compte des profils des sociétés avec différents types d’activités.

Exemples :
- J’ai classé le luxe (consommation discrétionnaire, considérée comme cyclique) en neutre.
- La techno (considérée comme cyclique par la littérature) peut être cyclique (ESN, matériels), défensive (logiciels : revenus récurrents, encore plus avec le passage au SaaS) ou neutre (sociétés à activité mixte).
- Idem pour la construction (industrie / matériaux de base => cyclique) où les groupes se diversifient dans les concessions (=> défensif). J’ai ainsi classé Vinci en neutre.

En cas de doute sur  la classification, on peut aussi regarder le comportement boursier historique.

Ce qui donne :

Cyclique

Conso discrétionnaire

Industrie - Matériaux de base : activités cycliques
=> Construction/Chimie/Matériaux/Papier

Energie/Pétrole/Gaz : activités cycliques
=> Pétrole/Gaz

Financières

Immobilier

Technologie : activités cycliques
=> Services ; Matériels/Equipements ; Conso discrétionnaire via Internet

Neutre

Industrie générale

Industrie - Matériaux de base : activités neutres
=> Mixte Construction + Concession

Energie/Pétrole/Gaz : activigtés neutres
=> Energies alternatives

Télécoms

Technologie : activités neutres
=> Mixte Logiciels/Matériels/Equipements/Services

Luxe

Défensif

Industrie - Matériaux de base : activités défensives
Concession pure

Santé

Consommation de base

Services aux collectivités

Technologie : activités défensives
=> Logiciels

Dernière modification par Korben (02/05/2021 10h28)

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 2   [+5]    #158 15/05/2021 14h05

Membre (2019)
Top 100 Réputation
Top 20 Portefeuille
Réputation :   227  

Bonjour.
Bilan des fonds que je suis pour avril.

I/ Les actions les plus détenues

Détenu par 6 fonds
Esker

Détenu par 5 fonds
Chargeurs

Détenu par 4 fonds

ASM International NV
Bilendi
Delta Plus Group
IGE+XAO
Ipsos
Soitec
Teleperformance
Worldline

Détenu par 3 fonds
Axway Software
Bigben Interactive
Derichebourg
Generix Group
Infotel
Kaufman & Broad
Reworld Media
SES-Imagotag
Sopra Steria Group
Spie

Détenu par 2 fonds
Accell Group NV
Akwel
Aubay
D‘Ieteren BE
Delfingen
Elis
Focus Home Interactive
Fountaine Pajot
Groupe Gorgé
Groupe Guillin
Groupe LDLC
HighCo
Imerys
LVMH
MGI Digital Graphic Technology
Pharmagest Interactive
Publicis Groupe
Robertet
Samse
Sartorius Stedim Biotech
Schneider Electric
SII
Stef
Stellantis NV
Synergie
Thermador Groupe
Trigano
Vente-Unique.com
Voyageurs du monde

II/ Etude des mouvements sur 2 mois


Cohérence à l’achat
Cap Gemini
Kerlink
Klepierre
Largo [IPO]

Cohérence à la vente
Albioma
Dassault Systèmes
Interparfums
Lumibird

Incohérence achat/vente
Ateme
Delfingen Industry
Esker
Faurecia
Linedata Services
Maurel & Prom
Solutions 30
SQLI
Technip Energies NV
Trigano
Vetoquinol

III/ Commentaires des fonds sur les sociétés


ABC Arbitrage : le spécialiste des stratégies d’arbitrage sur les marchés financiers a subi une correction en bourse après une année 2020 exceptionnelle en terme de volatilité. Toutefois, nous jugeons cette baisse exagérée au vue des fondamentaux solides et d’un environnement de marché qui reste attractif à moyen terme.

Akwel : a réalisé une année 2020 exceptionnelle mais les marges réalisées ne seront pas soutenables pour l’exercice 2021. => allégé

Albioma : le spécialiste français des énergies renouvelables en outre-mer et au Brésil souffre, avec un recul de 4% de ses revenus sur le premier trimestre suite à des arrêts de maintenance qui avaient été repoussés pendant la crise COVID pour maintenir une disponibilité la plus importante possible.
+
a souffert de la hausse des taux obligataires.

Argan : la foncière française spécialisée dans le développement et la gestion d’entrepôts logistiques a vu son cours de bourse pâtir de la hausse des taux longs. Les vecteurs de croissance à long terme, notamment le e-commerce, demeurent solides.

Artefact : création de valeur suite au rapprochement de Netbooster et Artefact dans le marketing digital.

Atari : la valorisation ne reflète pas la valeur réelle de la partie cryptomonnaie.

Atos (-15%) : malgré une faible valorisation apparente, nous avons besoin de signes tangibles d’amélioration concernant les perspectives de croissance de la société ainsi que d’une meilleure communication financière.

Aubay : l’Entreprise de Services Numériques française est pénalisée en bourse malgré un chiffre d’affaires du premier trimestre encourageant avec une croissance de 4%. Le management anticipe une accélération de cette croissance dans les trimestres à venir.

Audiovalley : augmentation de capital ayant pour objectif de soutenir le développement de leur seconde activité Jamendo alors que la première activité TargetSpot devrait bénéficier en 2021 d’une reprise des investissements publicitaires post-crise sanitaire et du mouvement déjà entamé vers la radio digitale/podcasts.

Axway (logiciels d’échanges de fichiers) (+11,9%) : la croissance organique du premier trimestre a continué de s’accélérer (+7,5%) ; pourrait dévoiler de nouvelles ambitions lors d’une « journée investisseurs » le 2 juin prochain, une initiative que le groupe n’avait jamais encore organisée.

Bilendi : valorisation attractive pour cet acteur du marché des études en croissance dynamique.

Clasquin : racheté en 1982 par Yves Revol, actuellement président du conseil d’administration, Clasquin est le spécialiste du transport et de la logistique internationale. Le groupe profite de la complexité des approvisionnements dans le monde. Clasquin est la seule multinationale française dans le secteur du Freight Forwarding et de la logistique Overseas.
Ce positionnement unique lui permet d’offrir des solutions globales de bout en bout par voies aériennes, maritimes et routières. Grâce à sa proximité avec ses clients, Clasquin a développé une offre alliant créativité et réactivité qui se différencie des solutions standardisées des géants du secteur comme Kühne + Nagel. Dans un marché fortement perturbé par la crise sanitaire, qui a créé une importante désorganisation des chaines logistiques mondiales, le groupe a su gérer les fortes variations de volumes au cours de l’année. Cette forte résilience a conforté les dirigeants dans leur stratégie. En termes de développement, la priorité demeure la mise en place de nouveaux moteurs de croissance en interne et via des acquisitions ciblées, ce qui devrait permettre à la société de profiter du rebond du marché. Concernant les perspectives 2021, le groupe a annoncé surperformer son marché de référence qui est lui-même attendu en hausse de 8% (en volume). La dynamique depuis le début de l’année semble très bien enclenchée avec une forte reprise de l’activité sur l’ensemble des secteurs et un maintien des taux de fret sur des niveaux très élevés. Nous pensons donc que 2021 sera une belle année pour le groupe dont le potentiel d’amélioration des marges reste important mais ne nous semble pas justifier la décote vis-à-vis des concurrents. Nous sommes donc particulièrement confiants dans les perspectives du groupe.
+
envol de sa marge commerciale au premier trimestre (+39,4%) rendu possible par un double effet volume, mais surtout prix.

Damartex (+14,1%) retrouve aussi des couleurs, avec une excellente activité au premier trimestre (+20,8%) où le groupe gagne des parts de marché grâce à la puissance de son positionnement historiquement « omni-canal » (VPC, e-commerce, boutiques) et devrait pouvoir continuer de bénéficier de puissantes tendances démographiques favorables.

Delfingen : après des résultats 2020 largement supérieurs au consensus, l’expert de la protection des câbles électriques automobiles a atteint un prix que nous avons jugé en ligne avec ses fondamentaux. => vendu

Derichebourg : contexte macro-économique porteur pour les matières premières.

ESI Group (+13,9%) : l’éditeur de logiciels a enfin retrouvé une dynamique d’activité un peu plus forte (+3,7%) et se prépare à présenter un nouveau plan de développement pluri-annuel au début de l’automne prochain.

Esker : le spécialiste français des logiciels de dématérialisation de documents affiche une croissance de 14% de ses revenus sur le premier trimestre et anticipe une accélération au cours de l’année Ainsi, le groupe revoit légèrement ses prévisions 2021 à la hausse passant de 15 à 16% de croissance des revenus [perspectives renforcées par les besoins en digitalisation des entreprises suite à la crise sanitaire].

Fountaine Pajot : a rassuré sur la dynamique des prises de commandes auprès de la clientèle des particuliers ; les loueurs restant absents jusqu’à présent en raison du contexte sanitaire toujours dégradé [publication de perspectives d’activité très confiantes].

Groupe Guillin (-4,2%) : pincement des marges attendu en 2021.

Groupe Gorgé : décote pour ce groupe industriel qui permet de profiter de thématiques de croissance forte dans la robotique et l’impression 3D.

Groupe LDLC : le spécialiste du e-commerce de produits électroniques a bénéficié de la poursuite de l’équipement des foyers et des entreprises en informatique (croissance organique trimestrielle de 31%), ce qui lui a permis de relever de nouveau son objectif annuel de rentabilité.

Groupe SFPI (+39,2%) (serrures « Picard », menuiseries/stores, traitement de l’air) : la rentabilité opérationnelle au second semestre 2020 a atteint un record de 11,2%, grâce à un excellent pilotage des coûts dans un contexte de net engouement pour ses produits.

Ipsos : valorisation décotée face aux concurrents alors que la dynamique semble se redresser post crise.

IT Link (-8,8%) : correction après hausse.

Kerlink : devrait à nouveau profiter d’un regain du marché de l’IoT dans les années à venir ; le groupe malgré des difficultés ces dernières années, a maintenu un niveau de qualité de ses produits lui permettant de rester attractif sur ce marché.

Lacroix (+28.5%) dévoile un plan stratégique (horizon 2025) apprécié par le marché.

Linedata Services : la valorisation nous semble encore trop faible compte tenu de marges opérationnelles de plus de 20%, malgré, il est vrai, une croissance organique demeurée bien anémique ces dernières années.

MG International (+24,0%) : marché de la piscine porteur.

Moulinvest (+13,5%) : hausse de la demande et du prix du bois.

Pharmagest Interactive : société de logiciels de pharmacie / EHPAD / hôpitaux bien placée pour profiter de la digitalisation du système de santé avec une offre "patient centré."

Piscines Desjoyaux (+18%) continue de grimper, alors que ses concurrents font état d’un marché de la piscine, cette année encore, extrêmement dynamique.

Sartorius Stedim Biotech (consommables médicaux) : a remonté ses objectifs de croissance pour 2021.

Sidetrade (+26.1%) : bénéficie déjà des effets de sa récente acquisition (Amalto).

Soitec (matériaux semi-conducteurs, -3,6%) a été l’objet de prises de bénéfices. Le chiffre d’affaires trimestriel de la société a en effet été juste en ligne avec ses propres prévisions et en dessous des attentes du consensus, malgré une conjoncture très porteuse dans le segment des semi-conducteurs. Les prévisions pour l’exercice fiscal 2021/2022 d’une croissance organique supérieure à +30% ont cependant été confirmées.

Somfy : une position unique sur les marchés de l’automatisation de la maison à travers la domotique favorable à la croissance pérenne.

Synergie (+17,3%) : excellent T1.

Technip Energies : issue d’une scission en février du groupe Technip FMC, cette société d’ingénierie se focalise sur les projets de transition énergétique, comme ceux fondés sur le gaz naturel ou encore l’hydrogène. Sa valorisation nous a semblé bien raisonnable en regard du potentiel de son très solide carnet de commandes (17,8 milliards d’Euros).

Thermador (+13,5%) : excellent T1.

Trigano (-6,8%) : la cyber attaque a pesé sur le T2.

Ubisoft (jeux vidéo, -3,7%) a continué à être pénalisée par les craintes concernant ses besoins d’investissement dans de nouveaux jeux, notamment au niveau des jeux gratuits (free to play).

Vilmorin : quatrième semencier mondial, dont le statut boursier semble enfin redevenir plus attrayant, après une période de cinq ans d’investissements soutenus et de contexte de marchés finaux moins porteurs, qui ont significativement détérioré sa marge opérationnelle historique.

Virbac (+23%) est porté par une croissance organique en forte hausse sur le T1 qui surprend favorablement.

Wallix Group : acteur dynamique profitant d’un marché de la cybersécurité en ébullition et évoluant dans une cadre règlementaire favorable.

Wavestone : cabinet de conseil en management et conseil en digital, fondé en 1990 ; figurant parmi les leaders indépendants en Europe. Ses deux cofondateurs, Pascal IMBERT et Michel DANCOISNE sont toujours impliqués, étant respectivement Président du directoire, Président du conseil de surveillance et actionnaires significatifs.
Ce mois-ci, Wavestone a publié un chiffre d’affaires résilient sur l’exercice 2020/21, en décroissance de 1%. La publication reflète une bonne reprise en fin d’année, avec un quatrième trimestre en croissance de 7%. Le management anticipe une marge opérationnelle de l’ordre de 12,5%, intégrant une provision de 3,2M€ liée au remboursement des indemnités perçues au titre des dispositifs d’activité partielle et en déclin contenu par rapport à l’an dernier (13,2%). Le cabinet observe une accélération des grands projets de transformation chez ses clients, ce qui porte son carnet de commandes à plus de 4 mois contre 3,5 mois un an plus tôt. Le chiffre d’affaires pour ce nouvel exercice est ainsi attendu en croissance de presque 8% pour attendre environ 450M€ et la marge opérationnelle devrait revenir à environ 13% hors acquisitions.
Doté de 32 M€ de trésorerie nette et d’une bonne visibilité sur ce nouvel exercice, nous pensons que Wavestone a toutes les cartes en main pour se développer dans un contexte de forte demande de conseil de la part des entreprises.

Worldline (écosystème du paiement) : les revenus étaient en repli de 9% lors du premier trimestre, du fait du contexte sanitaire en Europe et des restrictions afférentes limitant les transactions. La société a confirmé ses objectifs annuels et notamment celui d’une croissance d’au moins 5% de ses revenus sur l’année 2021 suivant la perspective d’une réouverture avec l’avancée des campagnes de vaccination. La société a également fait état d’une accélération de l’activité sur la fin du mois de mars et d’un retour à une croissance des volumes allant dans le sens de ses perspectives annuelles.

X-FAB : société belge (mais cotée à Paris) de production de semi-conducteurs. L’environnement très porteur en termes de demande pour ses produits devrait permettre d’obtenir un fort levier opérationnel sur sa rentabilité, notamment grâce à une meilleure saturation du site français de Corbeil-Essonnes.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #159 01/06/2021 16h12

Membre (2019)
Top 100 Réputation
Top 20 Portefeuille
Réputation :   227  

Bonjour.

Bilan du portefeuille actions sur les 5 premiers mois de l’année : +13,3% à comparer à un CAC 40 GR à +18% et un CAC Mid&Small GR à +13,8%. Mouhai…

Composition relativement équilibrée : 36% de cycliques, 34% de neutres, 30% de défensives. Avec les dividendes à venir je vais renforcer des défensives.

En mai, j’ai acheté Euronext, après l’annonce du financement de l’achat de la bourse italienne, dont l’attente pénalisait le titre. Ainsi que Groupe SFPI (rebond du titre après ses résultats ; Indépendance & Expansion l’a fait entrer en portefeuille récemment).

J’ai vendu Korian. J’espérais un rebond, qui n’arrive pas. Outre le retour en grâce des cycliques au détriment des défensives, j’ai l’impression que les titres fortement endettés sont pénalisés par des perspectives de hausse des taux.

Hors ligne Hors ligne

 

[+4]    #160 20/06/2021 18h33

Membre (2019)
Top 100 Réputation
Top 20 Portefeuille
Réputation :   227  

Bonjour.
Bilan des fonds que je suis pour mai.

I/ Les actions les plus détenues


Détenu par 5 fonds
Esker
IGE+XAO

Détenu par 4 fonds
Bilendi
Teleperformance

Détenu par 3 fonds
Axway Software
Bigben Interactive
Delta Plus Group
Derichebourg
Focus Home Interactive
Generix Group
Infotel
Ipsos
Kaufman & Broad
Samse
Sartorius Stedim Biotech
Soitec
Sopra Steria Group
Thermador Groupe
Wavestone
Worldline

Détenu par 2 fonds
Accell Group NV
Alstom
ASM International NV
Aubay
Catana Group
Chargeurs
D‘Ieteren BE
Delfingen Industry
Elis
Fountaine Pajot
Groupe Gorgé
Groupe Guillin
Hexaom
LVMH
Métropole Télévision
Plastiques du Val de Loire
Publicis Groupe
Reworld Media
Robertet
SES-Imagotag
SII
Stef
Stellantis NV
Synergie
Trigano
Voyageurs du monde

II/ Etude des mouvements sur 2 mois


Cohérence à l’achat
Bastide
Devoteam
Exel Industries
Lectra
SII
Technip Energies
Wavestone

Cohérence à la vente
Interparfums

Incohérence achat/vente
Adyen NV
Alstom
bioMérieux
Delfingen Industry
Derichebourg
Groupe Seb
Largo
Legrand
Linedata Services
Métropole TV
Oeneo
Publicis
Saint Gobain
Samse
Soitec
Solutions 30 (mais à la vente en mai, cf. certification des comptes)
Spie
Stellantis
Trigano
Vetoquinol

III/ Commentaires des fonds sur les sociétés


Akwel : -14,4%
Plastivaloire : -5,1%
Forte baisse des équipementiers automobiles dans un contexte de pénuries sur certains composants et de hausse des coûts de matières premières.

ARTEFACT : création de valeur suite au rapprochement de Netbooster et Artefact dans le marketing digital

Assystem : groupe d’ingénierie notamment spécialisé dans le secteur nucléaire. Son activité devrait continuer d’être portée par les nouvelles générations de réacteurs, mais plus encore, par les grands chantiers de prolongation de la vie des anciennes installations. Après prise en compte de la valeur d’actifs moins visibles (38% d’Expleo, 5% de
Framatome), sa valorisation nous apparaît fort attrayante

Aurès Technologies : solidité de la rentabilité de l’exercice 2020, alors même que la plupart de ses clients, en général des chaînes de commerçants, étaient à l’arrêt. La société va pouvoir développer avec un succès certain toute une gamme de bornes automatiques, maintenant qu’elle dispose de capacités logicielles complémentaires obtenues avec l’acquisition de la société Softavera

Bastide le confort médical : progression organique de 22% au T1, portée par des tendances de fond renforcées par la crise sanitaire

Bénéteau (+30%) : a publié un carnet de commande en forte progression et révise en hausse son objectif de marge, bénéficiant des mesures de réduction de couts mises en place dans le cadre du plan d’optimisation industrielle. Il est en encore loin mais l’objectif d’une marge opérationnelle supérieure à 10% du chiffre d’affaires gagne en crédibilité

Bilendi : se révèle peu à peu aux yeux des investisseurs avec une nouvelle performance très solide au T 121 Malgré un effet de base difficile 7 5 au T 120 l’activité progresse de 11 8 Par ailleurs, l’acquisition par CINT de GAPFISH qui déploie une activité comparable à celle de BILENDI à des multiples deux fois supérieurs à ceux de BILENDI a également mis en lumière la sous valorisation de cette dernière

Carbios (-13.6%) : réalise une augmentation de capital de 114 M€ pour financer son développement industriel. Les fonds levés iront principalement à la construction d’une usine d’une capacité de production de 40,000 tonnes par an qui exploitera la technologie enzymatique de recyclage du PET (plastique polyester)

Catana (+13,8%) : les catamarans se vendent bien

Cegedim : devrait continuer d’être affecté par des impacts négatifs du Covid sur plusieurs de ses divisions au deuxième semestre.

Chargeurs : le marché craignait qu’elle ne parvienne pas à maintenir son rythme de croissance en raison d’un effet de base pas particulièrement favorable et du maintien de fortes restrictions sanitaires dans plusieurs pays, le T 1 a finalement enregistré une accélération 15 6 Nous pensons que le marché ne prend pas en compte le potentiel de rebond dans les filières industrielles et enterre un peu vite la division lainière qui devrait survivre à la fin de la crise sanitaire

Clasquin (-9,0%) : correction après hausse. Pénalisé par les difficultés du secteur aérien

Derichebourg (+20,6%) : porté par de très bons résultats semestriels supérieurs aux attentes ; relève ses guidances pour l’année

Devoteam : va continuer de bénéficier de la bonne tendance sur la transformation digitale des entreprises. La valorisation semble bien en retard depuis que la liquidité et la communication financière ont été réduites à la suite de l’OPA initiée par ses fondateurs appuyés par la célèbre société de fonds de private-equity KKR

Ekinops : un ADN d’innovation fort et de nombreux relais de croissance (5G, virtualisation des réseaux, edge computing) qui leur permet de délivrer une croissance dynamique tout en améliorant leur rentabilité

Esker : des perspectives renforcées par les besoins en digitalisation des entreprises suite à la crise sanitaire

Fountaine Pajot : la crise sanitaire a un impact positif sur le secteur du nautisme

Freelance (+22.5%) : croissance organique au T1 en hausse de +7%

Generix : éditeur de logiciels spécialisé sur les enjeux de la supply chain logisitique renforcés par la crise sanitaire

Groupe Crit (-10,3%) : PER élevé ; VE/REX faible

Groupe Gorgé : une décote pour ce groupe industriel qui permet de profiter de thématiques de croissance forte dans la robotique et l’impression 3D

Groupe SFPI (+8,9%) (serrures « Picard », menuiseries/stores) : porté par l’engouement des Français pour la rénovation de leur habitat, et par une base de valorisation encore fort raisonnable (moins de 7 fois le résultat d’exploitation)

Herige (+12,6%) : bon T1

Hexaom : surfe sur le désir toujours plus marqué des français à vivre loin des villes Les commandes de maisons individuelles connaissent en effet un rebond marqué 35 à fin mars) ce qui d’après nous constitue une simple amorce à une tendance long terme Par ailleurs, la diversification du groupe vers de nouvelles activités semble réussir (aménagement promotion, rénovation) et devrait enclencher une revalorisation du titre (réduction de la cyclicité et amélioration de la rentabilité)

IGE+XAO (+21,4%) : avait traversé 2020 assez sereinement avec une baisse contrôlée de l’activité (-3,7%), a également connu un rebond marqué au T1 (+6,5%) portée par la montée en puissance des ventes en mode souscriptions (+18%) ce qui participe à un renforcement de la récurrence

IT Link (+14,7%) : retour à la croissance attendu en 2021

Lagardère : nous [HMG] doutons que l’accord conclu fin avril entre les principaux actionnaires ne puisse tenir dans la durée

Lectra (+9,7%) : les autorités américaines ont autorisé l’acquisition de Gerber Technology. Réalisée en bas de cycle, cette acquisition est riche de promesses. À plus court terme, le rebond attendu des commandes de machines, dans l’automobile et la mode notamment, devrait entretenir un bon momentum opérationnel

Manitou a fait état d’un carnet de commande de 1,3 milliard d’euros à fin mars, de loin son plus haut niveau historique dans un contexte de forte demande des secteurs miniers et agricoles

Median Technologies : continue sa revalorisation suite à la sécurisation du financement de ses projets de recherche sur iBiopsy post augmentation de capital réalisée fin mars

Moulinvest (+13,9%) : hausse prix et demande de bois

Nacon : depuis l’annonce de la société Bigben Interactive, actionnaire majoritaire, de son intention de procéder à une émission d’actions échangeables en actions Nacon, le titre a perdu son momentum positif

Oeneo : le spécialiste en tonnellerie et bouchage du vin poursuit sa stratégie de premiumisation et va bénéficier de la réouverture des cafés, hôtels et restaurants

Orege : acteur du traitement des boues industrielles, a fait état d’une dynamique commerciale difficile dans le contexte sanitaire toujours existant, entraînant des décalages de projets et projette ainsi une premier semestre 2021 inférieur à leurs anticipations

Orpea : nous [NB : Financière de l’échiquier] avons récemment mis à jour notre analyse ESG d’ORPEA, un des leaders européens des maisons de retraite et des cliniques de soins. Les performances Environnementales, Sociales et de Gouvernance d’ORPEA sont toujours satisfaisantes. La société est dotée d’une gouvernance solide, menée par un directeur général visionnaire qui pousse ORPEA au développement à l’international. La composition du conseil d’administration est également de qualité, même si nous souhaiterions que davantage d’administrateurs indépendants y siègent et amènent un peu plus de contre-pouvoirs face à l’équipe dirigeante. Les enjeux extra-financiers nous semblent bien intégrés par le groupe. Sur le plan environnemental, le groupe concentre principalement ses efforts sur l’efficacité énergétique de ses bâtiments. L’aspect social reste l’enjeu le plus matériel pour ORPEA. Le secteur est en pleine expansion avec le vieillissement de la population et connaît des tensions sur le marché de l’emploi. Pour assurer le bon traitement des patients, le groupe mise avant tout sur la qualité de vie au sein de ses structures, tant pour son personnel que pour ses résidents.

Pharmagest Interactive : a pesé sur le mois sans raison fondamentale alors que le premier trimestre est ressorti en croissance de 8%

Precia : a réussi à dépasser son CA 2019 grâce à une croissance de 20% au T1

Sartorius Stedim Biotech (équipements de production pour la biotechnologie, -7,2%) : a subi des prises de bénéfice après sa très bonne publication du mois dernier

Sidetrade : l’éditeur de logiciels de réduction et de sécurisation des créances clients a une stratégie de croissance ambitieuse alliant croissance organique et croissance externe, qui devrait permettre au groupe d’atteindre les 100 millions de dollars de chiffre d’affaires à horizon 2025

Sogeclair (+13.3%) : renoue avec la croissance notamment grâce à la division spatiale

Somfy : une position unique sur les marchés de l’automatisation de la maison à travers la domotique favorable à la croissance pérenne

SRP Groupe : excellent T1

Trigano (+16,4%) : a publié des marges en très forte progression illustrant l’effet de levier opérationnel du groupe sur son premier semestre. Excellente perspective

Ubisoft : éditeurs de jeux vidéo à succès ; suite à la forte baisse du cours de bourse, ce dernier intègre désormais beaucoup de mauvaises nouvelles alors que le profil de risque du groupe s’est beaucoup amélioré ces dernières années (plus de récurrence et moindre dépendance vis-à-vis des nouveaux jeux) et que la valeur stratégique du groupe n’a fait qu’augmenter

Valneva (-23,6%) : le spécialiste français des vaccins souffre suite à l’abaissement de ses objectifs de vente de vaccins du voyageur en 2021 Ainsi, suite à une reprise plus lente qu’anticipée de la demande, les revenus 2021 du groupe devraient se situer entre 80 et 105 M€ contre une fourchette de 110 115 M€ visée précédemment

Vilmorin : vient de confirmer les bonnes perspectives de ses marchés en relevant ses objectifs annuels d’activité et de rentabilité

Virbac a vu ses ventes progresser de 23 % en organique et bénéficie de la hausse des adoptions d’animaux de compagnie durant la pandémie, qui devrait entrainer une accélération durable de la croissance du marché vétérinaire

Wallix : acteur dynamique profitant d’un marché de la cybersécurité en ébullition et évoluant dans une cadre règlementaire favorable

Hors ligne Hors ligne

 

#161 02/07/2021 13h42

Membre (2019)
Top 100 Réputation
Top 20 Portefeuille
Réputation :   227  

Bonjour.
Des nouvelles du portefeuille.

Perf semestrielle à +16,4% en ligne avec ma composition de début d’année (au même niveau que le benchmark 40% CAC 40 GR + 60% CAC Mid&Small GR).
En réalité j’ai même une toute petite avance si on tient compte que la perf du CTO est en NR avec le PFU à 30% (impact de 0,2 à 0,3% sur la perf) : on se console comme on peut !

Mouvements du mois :
- Vente de M6 : les modalités du rapprochement avec TF1 entraînent une longue période d’incertitude, cela n’est pas favorable à l’évolution du titre
- Vente d’Agripower France : après avoir lu que le procédé est critiqué pour son caractère polluant ; réalité ou pas, je ne sais pas, mais idem cela crée des incertitudes mal-venues, d’autant plus sur un sujet environnemental
- Vente d’Energisme (que j’avais achetée pour suivre de nombreux fonds ayant participé à l’IPO ; combo win-win logiciel + environnement) ; après une 2nde annonce surprise d’augmentation de capital ; l’entreprise brûle beaucoup trop vite son cash
- Achat de Believe : une valeur techno sur le marché prometteur de la musique en ligne ; licorne française prometteuse. Vive la French Tech !

Hors ligne Hors ligne

 

[+4]    #162 14/07/2021 11h22

Membre (2019)
Top 100 Réputation
Top 20 Portefeuille
Réputation :   227  

Bonjour.
Voici des nouvelles des fonds que je suis, pour le reporting de juin.

I/ Les actions les plus détenues


Détenu par 5 fonds

Esker
IGE+XAO


Détenu par 4 fonds

ASM International NV
Bilendi
Chargeurs
Derichebourg
Ipsos

Détenu par 3 fonds

Axway Software
Bigben Interactive
Delfingen Industry
Delta Plus Group
Generix Group
Infotel
Kaufman & Broad
Samse
Sartorius Stedim Biotech
Soitec
Sopra Steria Group
Teleperformance
Thermador Groupe
Wavestone
Worldline

Détenu par 2 fonds

Alten
Aubay
Catana Group
Elis
Focus Home Interactive
Fountaine Pajot
Groupe Guillin
Hexaom
LVMH
Métropole Télévision
Plastiques du Val de Loire
Publicis Groupe
Reworld Media
Robertet
SES-Imagotag
SII
Spie
Stef
Stellantis NV
Synergie
Trigano

II/ Etude des mouvements sur 2 mois


Cohérence à l’achat

Albioma
Delfingen Industry
Devoteam
Generix
Jacquet Metals
NamR (IPO)
Precia

Cohérence à la vente

Energisme
Solutions 30
Sopra Steria
Trigano

Incohérence achat/vente

Adyen NV
Alstom
Bastide le confort médical
bioMérieux
Capgemini
Elis
Faurecia
Herige
Largo
Metropole TV
MGI Digital Graphic Technology
Oeneo
SII
Soitec
Technip Energies NV

III/ Commentaires des fonds sur les sociétés


Les valeurs du secteur du jeu vidéo pâtissent d’un moindre intérêt de la part des investisseurs dans un double contexte de réouverture des économies [les investisseurs craignant un effet de base négatif par rapport à l’année dernière où ces entreprises ont profité des effets de la crise sanitaire] et de pénurie de semi-conducteurs affectant la production de consoles

AB Science : a dû arrêter le recrutement de nouveaux patients dans l’attente des conclusions des autorités sanitaires du potentiel risque cardiovasculaire du médicament

Akwel (-13,5%) : année 2021 difficile [pénurie de composants électroniques]

Alten : nous pensons que le point bas lié à la crise sanitaire a été dépassé dans le secteur de la R&D externalisée. La société devrait retrouver son rythme de croissance et sa marge historique. Elle devrait également continuer à consolider son secteur par des acquisitions ciblées

Artefact : création de valeur suite au rapprochement de Netbooster et Artefact dans le marketing digital

Aubay (+8,9%) : l’Entreprise de Services Numériques française profite de l’initiation à l’achat par un broker ainsi que de perspectives de croissance en 2021 qui devraient dépasser la prévision moyen terme de 5-7% par an

AudioValley : acteur pionnier de l’audio digitale. Ses solutions permettent aux diffuseurs de monétiser leurs audiences digitales et aux artistes indépendants d’optimiser leurs revenus à travers la gestion de leurs droits et la fourniture de services marketing

Bilendi : valorisation attractive pour cet acteur du marché des études en croissance dynamique

Bolloré : la holding de la famille Bolloré bénéficie de vents favorables sur ses deux principaux actifs, la logistique africaine se porte bien tandis que Vivendi attire les investisseurs en raison de l’imminente cotation d’Universal Music Group, dont les actions seront distribuées aux actionnaires de Vivendi d’ici septembre 2021

Catana (+23,3%) : les catamarans se portent bien. Excellent 1er semestre, avec un doublement du résultat opérationnel

Claranova : affiche un retard qui nous semble exagéré

CS Group (+24,5%) : présentation d’un séduisant plan de développement à l’horizon 2024

Dassault Systèmes : sa plateforme Medidata a réalisé plus de 2/3 des simulations pour la production du vaccin contre la COVID

Delfingen Industry : équipementier automobile spécialisé dans la protection des câbles. Cette entreprise bénéficie de la croissance induite par l’essor des véhicules hybrides et électriques. Par ailleurs, Delfingen a mené une opération de croissance externe judicieuse en acquérant Schlemmer lui permettant d’entrer dans le marché du camion en Europe. Le groupe devra réorganiser cette dernière avec l’objectif d’atteindre une rentabilité de près de 10%

Derichebourg : contexte macro-économique porteur pour les matières premières

Energisme : la croissance tarde à se matérialiser alors que la situation de trésorerie se tend

Esker (+8,8%) : le spécialiste français des logiciels de dématérialisation de documents complète sa gamme de produits en lançant une solution de lutte contre la fraude aux paiements lors du règlement digital de factures

Europcar (+19,6%) : hausse suite à la confirmation par Volkswagen de son intérêt en vue d’un rapprochement

flatexDEGIRO : fondé en 1999, flatexDEGIRO est le leader européen du courtage en ligne à bas coûts avec une présence dans plus de 18 pays. Le groupe bénéficie d’une licence bancaire en Europe, lui permettant de proposer des services complémentaires au brokerage. Il regroupe à ce jour plus d’un million de clients particuliers en opérant plus de 75 millions de transactions par an. Ce marché est encore immature et capte année après année davantage de clients attirés par la hausse des ETF et divers produits actions ou fonds dans ce contexte de taux bas. flatexDEGIRO fortifie son positionnement d’acteur best in class dans un marché très fragmenté en raison de la richesse de son offre et de sa capacité à proposer des frais nettement plus bas que la concurrence.
Le groupe a d’ailleurs tenu ce mois-ci son « Strategy Day » et annoncé des objectifs 2026 à première vue ambitieux mais jugés prudents par le management. Le groupe estime pouvoir passer à 8 millions de clients d’ici 5 ans, dépasser une marge EBITDA de 60% et atteindre une croissance annualisée de son chiffre d’affaires de 20-25% sur la période. Cette croissance sera tirée par la hausse du taux de pénétration de ces solutions, une capacité à pousser les frais à la baisse et le lancement de divers services dans de nombreux pays comme le PEA en France d’ici début 2022. Nous pensons que cette société se distingue sensiblement de ses concurrents, aussi bien sur les avantages compétitifs, perspectives, qualité du modèle ou levier opérationnel qui devraient se matérialiser rapidement dans les années à venir.

Graines Voltz : le management a rehaussé ses perspectives de croissance pour l’exercice en cours. Il vise à présent une croissance de plus de 35% (vs. 25% précédemment) confirmant ainsi l’engouement pour les produits frais issus des circuits courts

Groupe Guillin (-6,4%) : hausse prix des matières plastiques

Ipsos : valorisation décotée face aux concurrents alors que la dynamique semble se redresser post crise

Italian Wine Brands (IWB) : Coté depuis 2015, Italian Wine Brands (IWB) est le leader italien dans la production et distribution de vins. Le groupe gère aujourd’hui plus d’une trentaine de marques reconnues et vend plus de 60 millions de bouteilles par an, dont 80% sont destinées à l’international. Cette société affiche un modèle pragmatique. Contrairement aux entreprises de ce secteur, IWB se concentre sur la gestion de son portefeuille de marques et externalise les activités les plus capitalistiques comme la gestion des vignobles ou une grande partie de l’embouteillage. Ce qui lui permet d’afficher une rentabilité bien supérieure à son marché et de réinvestir directement dans sa croissance afin de capter davantage de parts de marché. Par ailleurs, un positionnement sur l’e-commerce et une gestion intégrée de la logistique lui ont permis de sortir renforcé de cette pandémie et d’afficher une croissance nettement supérieure à la concurrence.
Dans cette optique de réinvestissement dans sa croissance, IWB a annoncé ce mois-ci une opération majeure avec l’acquisition d’EnoItalia, un producteur véronais, qui devrait permettre au groupe de doubler de taille et d’accroître fortement sa présence sur de nouveaux marchés. Les expertises des deux groupes sont complémentaires, aussi bien sur le plan des produits que sur les zones géographiques couvertes. IWB est réputé pour sa production de vin rouge lorsque Enoitalia est préféré pour ses vins blancs et son Prosecco. IWB est très présent en Suisse, Allemagne et Autriche tandis qu’Enoitalia est davantage présent au Royaume-Uni et aux Etats-Unis. Nous sommes confiants sur la création de valeur qui découlera de cette opération et qui permettra à IWB de rentrer dans une nouvelle dimension.

Laurent Perrier : cette valeur ‘champagne’ a publié des résultats 2020/21 meilleurs que prévus et réamorce ses investissements dans un contexte de reprise qui semble se dessiner plus rapidement que prévu

Manutan (+14.43%) qui a publié des résultats semestriels de qualité avec une belle résistance de la marge brute non affectée par l’inflation des coûts

Moulinvest (+34,5%) : excellent semestre porté par hausse prix et demande en bois

Pharmagest Interactive : société de logiciels de pharmacie / EHPAD / hôpitaux bien placée pour profiter de la digitalisation du système de santé avec une offre "patient centré"

Reworld Media (-6,0%) : rémunération des dirigeants élevée

SII (+13,4%) : perspectives 2021/22 excellentes

Soitec : la feuille de route annoncée pour tripler son chiffre d’affaires d’ici 2026 [porté par des thèmes de croissance comme la 5G, l’électrification des véhicules et le cloud] a été bien accueillie

Somfy : une position unique sur les marchés de l’automatisation de la maison à travers la domotique favorable à la croissance pérenne

Sopra Steria Group : le redressement des marges de Sopra banking teste la patience des investisseurs

Stellantis NV : continue de bénéficier du rapprochement entre Fiat et Peugeot avec des synergies toujours sous-estimées par le marché. La société profite d’un momentum favorable sur les ventes et les marges et d’une valorisation toujours très attractive

Technip Energies NV (-7,6%) : fin de la période de lockup des actions de Technip FMC qui pesait sur la valeur

Voyageurs du Monde (-7%) : pénalisée par des prises de bénéfices touchant le secteur du tourisme, sur fond d’inquiétudes relatives au variant Delta

Wallix Group : acteur dynamique profitant d’un marché de la cybersécurité en ébullition et évoluant dans une cadre règlementaire favorable

Hors ligne Hors ligne

 

#163 14/07/2021 19h27

Membre (2020)
Réputation :   52  

Bonjour Korben,
Esker, Sartorius et ASM : toujours aussi impressionnant
IGE+XAO : je ne me suis jamais intéressé à cette valeur, notamment à cause du track record, mais le parcours est impressionnant.
Je m’étonne de l’absence d’Adyen, de Hermès ou encore de Eurofins dans les fonds suivis.
Quels sont selon vous les points à surveiller avant d’investir sur FlatexDegiro ? Cette action m’intéresse.


L1vestisseur

Hors ligne Hors ligne

 

#164 15/07/2021 09h53

Membre (2019)
Top 100 Réputation
Top 20 Portefeuille
Réputation :   227  

Bonjour L1vestisseur.

J’ai sélectionné les fonds que je suis essentiellement sur la base de la perf à 5 ans (j’ai vérifié aussi sur 3 et 1 an). J’ai commencé sur des fonds investissant en France puis élargi dans un second temps à des fonds investissant en Europe, mais globalement il y en a moins de cette catégorie. D’où la prépondérance des actions françaises dans ce que je liste (et l’absence d’Adyen que vous mentionnez) (NB : pour les actions non françaises, je regarde celle cotées sur Euronext).

De manière générale, ces fonds sont plutôt investis sur des Mids et Smalls caps, j’ai peu de fonds dans ma sélection s’intéressant uniquement aux Bigs (mais certains fonds Mid & Small en incorporent sans doute pour des raisons de liquidité en cas de retraits massifs, cf. Indépendance & Expansion). On retrouve donc la surperformane à long terme des Mid & Small sur les Big ! Et donc d’où l’absence de Hermès ou Eurofins que vous mentionnez (en fait tous les 2 sont présents uniquement dans 1 des fonds que je suis, mais je publie ceux présents dans les top positions d’au moins 2 fonds).

Concernant FlatexDegiro : je ne l’ai pas dans ma watch list, je n’ai donc pas d’avis précis, si ce n’est que je me méfie en tant qu’investisseur du low cost s’il est in fine synonyme de marges faibles pour l’entreprise.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #165 26/07/2021 11h20

Membre (2019)
Top 100 Réputation
Top 20 Portefeuille
Réputation :   227  

Bonjour.
Une petite sélection de 5 PME de croissance de bonne qualité et valorisation raisonnable selon IDMidCaps.

Source, avec les commentaires

Aures Technologies. Objectif 33,50 euros.
Catana. Objectif de cours à 5,70 euros.
Ekinops. Objectif 8,50 euros.
Mersen. Objectif 37 euros.
et
Artefact. Objectif à 8 euros. NB : OPA annoncée ce matin à 7,80€

Hors ligne Hors ligne

 

#166 30/07/2021 18h38

Membre (2019)
Top 100 Réputation
Top 20 Portefeuille
Réputation :   227  

Bilan du portefeuille à fin juillet : hausse en 2021 de 19,9% à comparer à ma référence de 18,8% (j’ai ressorti mon historique => approximativement 45% CAC 40 GR et 55% CAC Mid & Small GR en début d’année et encore à ce jour).

Cette année c’est mon 2nd PEA PME qui tire son épingle du jeu. Sa composition :
Aubay (position historique, elle n’est plus éligible PEA PME)
Bassac (achat du mois)
Bigben Interactive
Chargeurs
Clasquin
Delta Plus Group
Infotel
Interparfums
(une vraie fusée !)
Lectra (portée par une acquisition structurante cette année)
Linedata Services
Umanis


Ce mois-ci j’ai vendu quelques petites lignes créées en début d’année dans une logique du Momentum pur et qui ne donnent rien de bon après 6 mois : EO2 (alors que Moulinvest se porte très bien quant à elle, je conserve), HiPay, la Française de l’énergie.

A la place j’ai acheté Bassac, bien connue sur le  forum.

J’ai voulu vendre Verimatrix après le 1er coup de calgon avant l’été. J’aurais dû étant donné la nouvelle débandade du jour… Je l’ai conservée pour ses bons ratios type ROIC et les perspectives du secteur des flux vidéo, comme Ateme d’ailleurs. Je vais les conserver malgré tout pour ces raisons et aussi car une OPA à bon compte pourrait survenir sur ces valeurs délaissées, c’est la période, cf. Akka Technologies ou Artefact p.ex. !

Hors ligne Hors ligne

 

#167 11/08/2021 15h34

Membre (2019)
Top 100 Réputation
Top 20 Portefeuille
Réputation :   227  

Bonjour.

Un petit exercice de statistiques sur les performances des actions françaises sur 5 et 10 ans, à fin juillet 2021. Dividende réinvesti.

CAC 40 GR :
- Sur 5 ans : perf annuelle de 11,5%
- Sur 10 ans : 9,6%


Je compare à ma base de données :
-  Sur 5 ans : 622 actions. Perf moyenne (également dividende réinvesti) de 4,10% ; médiane 4,78%. Seules 188 soit 30,2% battent la perf du CAC 40 GR
- Sur 10 ans : 518 actions. On obtient respectivement 3,23% ; 4,97% ; 27,8% (144 / 518)

Bien sûr cela ne tient pas compte des sociétés qui ont disparu de la cote sur la période, mais cela peut jouer favorablement (OPA / retrait obligatoire) ou défavorablement (faillite).

Cela me rappelle les analyses de surperformance des facteurs/critères où les études en général prennent en position longue/acheteuse les 20% meilleures actions sur tel facteur/critère et en position courte/vendeuse les 20% pires actions sur le même facteur/critère.

Un bon filtre de sélection de valeurs se doit garder entre 20 et 30% maximum de la base étudiée. C’est ce que j’essaie d’appliquer maintenant à mes sélections ; avec comme règle complémentaire d’avoir au moins 2 filtres de sélections passés (p.ex. Qualité ou Value + Performance à long terme ou Momentum à 6 mois).

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #168 19/08/2021 14h48

Membre (2019)
Top 100 Réputation
Top 20 Portefeuille
Réputation :   227  

Bonjour.
Voici le bilan des fonds que je suis, reporting de juillet.

I/ Les actions les plus détenues


Détenu par 6 fonds

Esker

Détenu par 4 fonds

ASM International NV
Bilendi
Delta Plus Group
IGE+XAO
Ipsos
Teleperformance
Virbac

Détenu par 3 fonds

Alten
Chargeurs
Derichebourg
Generix Group
Infotel
Reworld Media
Samse
Sartorius Stedim Biotech
SII
Soitec
Sopra Steria Group
Thermador Groupe
Trigano
Wavestone
Worldline

Détenu par 2 fonds

Artefact
Aubay
Axway Software
Bigben Interactive
Catana Group
Delfingen Industry
Elis
Fountaine Pajot
Groupe Gorgé
Groupe Guillin
Groupe LDLC
Groupe SFPI
Hexaom
Kaufman & Broad
LDC
Lectra
Lumibird
LVMH
Métropole Télévision
Plastiques du Val de Loire
Precia
Publicis Groupe
SES-Imagotag
Stef
Stellantis NV
Sword Group
Vente-Unique.com

II/ Etude des mouvements sur 2 mois


Cohérence à l’achat

AudioValley
Devoteam
Lacroix (AK)
LDC
Spartoo (IPO)

Cohérence à la vente

Energisme
Focus Home Interactive
Interparfums
Kaufman & Broad
SES-Imagotag
Sopra Steria
STMicroelectronics
Thermador

Incohérence achat/vente

Air Liquide
Believe
Catana Group
Delfingen Industry
Esker
Exel Industries
Groupe ADP
Groupe LDLC
IGE+XAO (OPA)
Largo
Manitou
Mcphy Energy (mais à la vente en juillet)
Métropole TV
MGI Digital Graphic Technology
Neoen
Pharmagest Interactive
Plastic Omnium
Precia
Trigano
Vetoquinol
Xilam Animation

III/ Commentaires des fonds sur les sociétés


Akwel
Allégé. Nous sommes prudents sur le marché automobile européen qui devrait stagner dans les prochains semestres voire années. Sans compter les problématiques de changement de motorisation des véhicules.

Alstom
-17%. N’arrive pas à rassurer le marché sur sa génération de trésorerie

Alten
+19,9%. Les perspectives d’Alten  se sont elles aussi nettement améliorées à la lumière des résultats du deuxième trimestre. La société est complètement sortie de la crise, avec un retour à une dynamique de croissance élevée (chiffre d’affaires en croissance organique de +19,7%) et un niveau record de 1480 recrutements nets. Le taux d’utilisation des consultants est ressorti à 91.9% en moyenne au cours du trimestre et 93% en juin uniquement, soit un niveau légèrement supérieur au niveau historique habituel.

Ateme
Moindre croissance en raison de l’accélération du modèle par abonnement + décalages de commandes liés à la pénurie de semi-conducteurs

Beneteau
Le constructeur de bateaux diversifie ses activités vers des métiers en aval de la construction

Cafom
+22,8%. Bons résultats de sa filiale Vente-Unique.com

Delta Plus Group
+14,2%. Spécialisé dans les équipements de protection individuelle. Chiffre d’affaire au-dessus du consensus grâce à un fort rebond de ses produits traditionnels notamment en Chine et au Brésil

Esker
Spécialisée dans l’automatisation des processus documentaires et dans la dématérialisation des documents de gestion, a relevé sa prévision de croissance organique pour l’ensemble de l’année suite à la publication en juillet d’un chiffre d’affaire T2 record (+32% vs T2 2020) poussé en partie par les solutions Cloud.

Focus Home Interactive
Avertissement sur résultats résultant du décalage de la sortie de jeux majeurs.

Fountaine Pajot
Les pertes sur Dream Yacht sont derrière

Generix
A publié des comptes en ligne mais les prises de commandes ont été bien plus fortes que prévu (multiplication par deux fois des signatures ACV).

Guerbet
Est plein de promesses puisque d’une part la « réouverture » des hôpitaux s’est concrétisée par un fort rebond de l’activité et d’autre part l’arrivée du générique du Dotarem aux USA ne semble pas entrainer une baisse de prix aussi importante que prévue

Herige
La valorisation est faible après un bon premier semestre. Nous considérons que le marché ne reconnait pas encore la qualité des résultats de l’année en cours.

Interparfums
Excellent chiffre d’affaire sur le trimestre précédent et relèvement de ses prévisions pour 2021

IT Link
+18,7%. Bonne activité des ESN

Kaufman & Broad
-6,7%. Le cours est soutenu par la montée à son capital de Promogim alors que la faiblesse de la délivrance de permis de construire en France nous semble problématique pour le secteur.

Lacroix
Augmentation de capital

Lagardère
+12,96%. Bonne nouvelle côté rentabilité pour ce groupe qui parvient à retrouver un résultat opérationnel positif au premier semestre, malgré son exposition au métier du duty free qui traverse naturellement une période peu favorable.

LDC
Marie confirme son bon positionnement

McPhy Energy
Le départ soudain du directeur général pose question

Plastivaloire
-8,7%. Manque de composants dans l’industrie automobile

SII
+17,2%. Perspectives 2021/22 excellentes

Reworld Média.
Sa capacité à délivrer durablement de la croissance organique reste à démontrer.

SES-Imagotag
Pourrait être pénalisé par la pénurie de composants électroniques

Somfy
Continue à afficher des niveaux de croissance très élevés, bénéficiant d’une demande toujours aussi forte sur les équipements de la maison.

Spartoo
IPO. Un des leaders de la mode en ligne avec un solide historique de croissance et de profitabilité assortie d’un management de qualité

Sword Group
+18,7%. L’ESN voit son activité bondir de près de 21% à périmètre et change constants au cours du 1er semestre 2021. La société dépassera ses objectifs 2021 (qui visaient initialement 13% de croissance et 13% de marge d’Ebitda).

Virbac
Dynamisme du marché de la santé animale et recentrage de la société sur des produits à plus forte croissance

Hors ligne Hors ligne

 

#169 27/08/2021 15h20

Membre (2019)
Top 100 Réputation
Top 20 Portefeuille
Réputation :   227  

Bonjour.
Quelques nouvelles du portefeuille et des mouvements récents :

J’ai vendu : TotalEnergies ; Mersen ; X-Fab.

Ces valeurs ne ressortaient plus favorablement dans mon analyse périodique des ratios Qualité / Value // Performance moyen / long terme.

TotalEnergies n’est plus en odeur de sainteté dans les fonds à cause des critères ESG. Et sa transformation vers des énergies nouvelles sera longue et coûteuse ; comme à chaque fois, autant miser sur des pures players que dans les sociétés en transformation.

J’ai acheté à la place 4 sociétés que j’avais en watch list depuis bien longtemps :
- Generix : une des rares sociétés les plus achetées par les fonds que je suis et dont je n’étais pas encore actionnaire. Combo gagnant logiciels + logistique.
- Lacroix : plan de développement ambitieux. De nombreux fonds que je suis ont acheté ou participé à sa récente augmentation de capital.
- Fountaine Pajot : le secteur des loisirs va remonter la pente avec la normalisation de l’économie post crise sanitaire. Je suis passé à l’achat après avoir constaté qu’Indépendance & Expansion l’avait achetée ainsi que Catana (mais cette dernière me semble plus volatile, je n’aime pas trop cela).
- L’Oréal : depuis le temps que je la visais, il fallait bien passer à l’acte…

Ainsi que Sword : retour à l’achat après la vente du printemps pour éviter de perdre 30% (PFU sur CTO) sur le gros dividende exceptionnel.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #170 01/09/2021 15h40

Membre (2019)
Top 100 Réputation
Top 20 Portefeuille
Réputation :   227  

Bonjour.

Bilan du portefeuille à fin août.

Les mouvements : cf. post ci-dessus.

Liste de surveillance rapprochée pour éventuelle revente : Derichebourg et Delfingen (cf. échanges sur la file de L1vestisseur) ; Ateme et Verimatrix après leurs publications décevantes (et elles ne passent plus mes tests de Qualité - je regarde ROE et ROIC sur 1 et 5 ans, ainsi que la croissance).

Prochain renfort "parce qu’elle le vaut bien" : L’Oréal (ligne créée en août, à étoffer).

Performance 2021 : +23,1% vs référence +20,1% (référence en fonction de ma répartition Big / Mid+Small ; et PEA en indice GR / CTO en indice NR) : une belle satisfaction que cet écart, qui s’est creusé en août. J’espère que c’est lié à l’attention portée sur la qualité des titres en portefeuille et que c’est pérenne.

C’est toujours mon 2nd PEA PME qui tire son épingle du jeu (cf. sa composition dans le reporting de juillet). Il est à +35% en 2021 ! Bon, il s’était un peu trainé en 2020 ;  mais il dépasse maintenant allègrement les 100% de gain depuis sa création !

Ci-après la liste des actions (et quelques ETF) détenues, tri par montant décroissant. La fusée Eurofins Scientific va bientôt recoller au lièvre Air Liquide !

AIR LIQUIDE
EUROFINS SCIENTIFIC
TELEPERFORMANCE
ALTAREA
SII
RUBIS
LVMH
SCHNEIDER ELECTRIC
KERING
DASSAULT SYSTEMES
SANOFI
IPSEN
HERMES INTERNATIONAL
ALTEN
INTERPARFUMS
ESKER
STEF
CHRISTIAN DIOR
DELTA PLUS GROUP
ETF Lyxor Core S&P500 C Non hedgé
REMY COINTREAU
WORLDLINE
VINCI
ETF Amundi MCSI Emerging Asia C
THERMADOR GROUPE
EDENRED
UNIBAIL-RODAM.UNIT
ETF Amundi MCSI Europe Quality C
TRIGANO
BNP PARIBAS ACT.A
SARTOR.STEDIM BIOT
ETF Amundi MCSI Europe Momentum C
KAUFMAN ET BROAD
IMERYS
FOCUS HOME INTERACTIVE
PERNOD RICARD
PHARMAGEST INTERACTIVE
AUBAY
DEVOTEAM
VIRBAC
IDI
LDC
GROUPE FNAC DARTY
ROBERTET
THALES
NEURONES
BIOMERIEUX
UMANIS
GERARD PERRIER INDUSTRIE
INFOTEL
GTT
LINEDATA SERVICES
ETF Lyxor MSCI Disruptive Technology C
EURONEXT
CHARGEURS
ATEME
SOMFY
VETOQUINOL
STREAMWIDE
BIGBEN INTERACTIVE
LECTRA
TECHNIP ENERGIES
CLASQUIN
BELIEVE
SWORD GROUP
AKWEL
ENVEA
WAVESTONE
ETF Lyxor STOXX Europe 600 Healthcare C
DERICHEBOURG
LACROIX GROUP
ETF Lyxor STOXX Europe 600 Real Estate D
BASSAC
GENERIX GROUP RGPT
GROUPE SFPI
FOUNTAINE PAJOT
REWORLD MEDIA
BILENDI
DELFINGEN INDUSTRY
SOITEC
PISCINES DESJOYAUX
NEOEN
PRECIA
NEXITY
GROUPE LDLC
QWAMPLIFY
IPSOS
MOULINVEST
BASTIDE LE CONFORT
L’OREAL
GROUPE GUILLIN
MANUTAN INTERNATIONAL
VENTE-UNIQUE.COM
ALBIOMA
ROCHE BOBOIS
MILIBOO
LEXIBOOK
VERIMATRIX
SRP GROUPE
OSE IMMUNOTHERAPEUTICS

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #171 14/09/2021 12h04

Membre (2019)
Top 100 Réputation
Top 20 Portefeuille
Réputation :   227  

Bonjour.
Traditionnel des fonds suivis [liste inchangée, publiée dans un post ci-dessus], analyse des reportings du mois d’août.

I/ Les actions les plus détenues


Détenu par 5 fonds

Esker

Détenu par 4 fonds

ASM International NV
Bilendi
Chargeurs
Delta Plus Group
IGE+XAO
Ipsos
Teleperformance
Virbac

Détenu par 3 fonds

Catana Group
Delfingen Industry
Derichebourg
Generix Group
Infotel
Kaufman & Broad
Samse
Sartorius Stedim Biotech
SII
Soitec
Sopra Steria Group
Vetoquinol
Wavestone
Worldline

Détenu par 2 fonds

Albioma
Alten
Aubay
Bigben Interactive
Clasquin
Devoteam
ESI Group
Focus Home Interactive
Fountaine Pajot
Groupe Guillin
Groupe LDLC
Hexaom
LDC
Lectra
LVMH
Manitou
Métropole Télévision
Precia
Publicis Groupe
Reworld Media
SES-Imagotag
Stef
Stellantis NV
Sword Group
Thermador Groupe
Trigano

II/ Etude des mouvements sur 2 mois


Cohérence à l’achat

Exel Industries

Cohérence à la vente

Artefact (OPA)
Focus Home Interactive
SII

Incohérence achat/vente

ASM International
BE Semiconductor Industries
Esker
SES-Imagotag
STMicroelectronics NV
Valneva
Verimatrix
Xilam Animation

III/ Commentaires des fonds sur les sociétés


ALD
08/2021 : mal valorisée.

Alten
08/2021 : spécialiste français du conseil en ingénierie dont l’activité a rebondi plus rapidement que prévu au premier semestre et dont les résultats 2021 devraient déjà retrouver leur niveau de 2019. La valeur stratégique de la société a également été renforcée selon nous par l’annonce du rachat d’Akka technologies par Adecco pour une valeur d’entreprise proche de 2 milliards d’euros. Après l’acquisition d’Altran par Cap Gemini début 2020, ALTEN devient l’un des derniers acteurs côtés du secteur de la R&D externalisée en Europe. La valorisation de l’offre sur Akka technologies, autour de 16x le résultat opérationnel attendu en 2022, offre également un potentiel de revalorisation pour le cours de bourse d’Alten.

Bigben Interactive
08/2021 : - 0,9%. Le spécialiste français des accessoires multimédia et jeux vidéo est pénalisé malgré l’annonce de deux acquisitions un studio de jeux vidéo qui viendra renforcer les activités de Nacon et une seconde société, Metronic, qui renforcera le pôle audio-télécom.

Catana
08/2021 : carnet de commande qui continue à fortement progresser.

Cegedim
08/2021 : qui semble enfin devoir retrouver une meilleure trajectoire de croissance et de rentabilité après un historique bien décevant, et en conséquence une valorisation demeurée très abordable (13 fois le ROC en valeur d’entreprise, dans un secteur où ce multiple est vite proche de 20 fois).

Clasquin
08/2021 : porté par la reprise du marché du fret

Devoteam
08/2021 : bénéficie d’un rattrapage de valorisation par rapport à ses comparables.

Focus Home Interactive
08/2021 : +14.7% malgré la déception de sa publication. A fait une entrée remarquée et inattendue dans le retrogaming, en rachetant 77.5% du leader mondial Dotemu, afin de profiter à plein de la montée en puissance du streaming.

Hexaom
08/2021 : est soutenu par un bon niveau de prise de commandes et une forte demande sur les projets de rénovation.

ID Logistics
Fondée en 2001, ID Logistics est une entreprise française spécialisée dans la logistique contractuelle avec une expertise connue dans le e-commerce. Le groupe se positionne au coeur de la stratégie de ses clients avec une organisation logistique dédiée. ID Logistics dispose d’une exposition géographique équilibrée, avec une implémentation dans 17 pays sur 4 continents, et possède un portefeuille clients diversifié.
Le marché de la logistique repose sur des tendances structurelles fortes et a particulièrement accéléré pendant la crise sanitaire. ID Logistics a su profiter de la croissance de son marché depuis sa création en réalisant une croissance annualisée de 26% entre 2001 et 2020. Aujourd’hui la logistique externalisée représente environ 40% du marché, alors qu’elle était inférieure à 30% il y a encore peu de temps, et cette tendance continue de s’accélérer.
Le groupe a publié de bons résultats pour l’exercice du premier semestre 2021. Les activités du groupe à l’international, qui représentent 58% du chiffre d’affaires, continuent de tirer la croissance et les marges commencent à entamer leur phase d’amélioration, +30 points de base par rapport au premier semestre 2020.
Grâce à son excellence opérationnelle, nous sommes convaincus qu’ID Logistics parviendra à accélérer sa présence à l’international et poursuivra sa stratégie d’acquisition afin de profiter des fortes tendances sur le marché de la logistique.

08/2021 : +18,2%. Est parvenu à délivrer une croissance bénéficiaire deux fois supérieure à celle de son activité grâce à la non-récurrence de certains coûts liés à la crise et à une hausse des volumes traités par site.

IT Llink
08/2021 : +17,9%. Spéculatif.

Manitou
08/2021 : vient déjà de remonter par trois fois ses prix de vente depuis le début de l’année et son carnet de commandes est tel que ses clients ne seront désormais livrés qu’à l’été 2022 !

MGI Digital Technology
08/2021 : -9%. Le spécialiste français des systèmes d’impression de spécialité voit son cours reculer alors que les mesures restrictives sur les voyages ralentissent les contacts commerciaux et impactent donc le carnet de commandes de la société.

Moulinvest
08/2021 : +26,1%. Le marché joue un nouvel investissement significatif.

Neurones
08/2021 : le spécialiste français du conseil en management et services numériques a une fois de plus démontré sa forte résilience opérationnelle, sa belle génération de trésorerie tout en révisant à la hausse ses objectifs financiers 2021 lors de la publication des résultats du premier semestre.

Quadient (ex Neopost)
08/2021 :  alors que nous [HMG] étions dubitatifs sur la capacité de cette société leader des machines d’affranchissement du courrier à repositionner son activité sur des métiers plus porteurs (dématérialisation de documents, consignes et gestion des colis), il nous apparaît désormais que cette transformation est en train de réussir plus rapidement que prévu, sans doute aidée par les nouveaux comportements adoptés depuis la crise sanitaire. La valorisation peut sembler bien raisonnable si le pari du retour de la croissance d’activité est gagné.

SII
08/2021 : relève ses perspectives annuelles, tirées par un retour à la normale de son activité en France.

Stellantis NV
08/2021 : le groupe a publié des résultats impressionnants malgré un contexte compliqué par les pénuries de composants électroniques. Le niveau de marge est ressorti bien au-dessus des attentes, et ce dans toutes les zones géographiques. Alors que les volumes ont été impactés au premier semestre par les pénuries de semi-conducteurs, le groupe a surtout orienté ses ventes vers les produits les mieux margés.

Streamwide
0/2021 : +15%. Portée par le très bon CA semestriel publié fin juillet.

Viel et Compagnie
08/2021 : malgré la forte décote du groupe, nous [Gay Lussac] considérons que l’accélération de prise de parts de marché par flatexDEGIRO représente un risque important pour Viel et Compagnie.

X-Fab
08/2021 : révise une seconde fois à la hausse ses perspectives de croissance dans un marché des semi-conducteurs en ébullition.

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Discussions similaires à "portefeuille d'actions de korben"

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur