Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Sondage 

Résultat du sondage :

Le 26 mai, vous votez…


pas (= abstention)

13% - 35
blanc ou nul

1% - 4
France insoumise

2% - 6
Renaissance (LREM, Modem)

40% - 104
Prenez le pouvoir (Marine Le PEN / RN)

7% - 20
Une des listes "gilet-jaune"

0% - 0
Ext.-droite (reconquête, ligne claire, royaliste)

0% - 0
Ext. gauche Lutte ouv., communistes révolutionnaires…

0% - 0
Les européens (UDI)

2% - 6
Envie d'Europe écologique et sociale (PS)

2% - 7
Le courage de défendre les français Dupont-Aignan

2% - 7
Lutte ouvrière – Contre le grand capital, le camp des t

0% - 0
Pour l'Europe des gens, contre l'Europe de l'argent(PC)

0% - 0
Ensemble pour le Frexit (UPR)

4% - 11
Printemps européen (Benoît Hamon Génération.s)

0% - 1
Union de la droite et du centre (Les Républicains)

8% - 22
Une liste écologiste (EELV, MEI…)

9% - 23
Une autre liste

3% - 8
Nombre de votants : 254

[+1]    #26 12/05/2019 09h45

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   649  

Pour une vue synthétique rapide des positions des principaux candidats aux questions clés du scrutin https://www.lefigaro.fr/assets/infograp … nnes_2019/ un bon point de départ, pour donner ensuite envie d’en savoir plus.

Dernière modification par DDtee (12/05/2019 09h49)


Ceux qui dansent sont pris pour des fous par ceux qui n'entendent pas la musique (Nietzsche)

Hors ligne Hors ligne

 

#27 12/05/2019 13h09

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   179  

Dommage qu’il n’y ai pas le parti animaliste ;-) Le seul qui m’intéresse à ce stade


Bien à vous, Dooffy

Hors ligne Hors ligne

 

#28 14/05/2019 19h33

Membre
Réputation :   16  

GoodbyLenine a écrit :

3) L’Europe ne fera probablement jamais les choix que la France toute seule souhaiterait, pas plus que les choix que n’importe quel autre pays souhaiterait (pas plus que les Auvergnats -par exemple- n’ont pu imposer tous leurs choix à la France). Quand on est plusieurs, il faut tenir compte de l’avis des autres, et faire des concessions parfois importantes (ou alors il faut asservir tous ces autres, mais ce n’est pas ici une alternative envisageable). Quand il y a des domaines où il s’avère impossible de faire les concessions requises, il faut les exclure de ce qui est mis en commun.

Je suis relativement en phase sur certains points de @Scipion et j’aimerai réagir au post de @GBL dans le post 22.

Il est intéressant de noter la vision très intéressante sur les compromis quand la réalité semble légèrement différente. Un compromis sous-entend qu’en faisant des efforts dans un sens ou dans l’autre il est possible d’avancer avec son partenaire de négociation. Qu’en faisant du "donnant-donnant" on parviendra à un accord afin de progresser sur des sujets importants. Sauf que dans ce cas il y en a 27 des partenaires de négociation. Et que chaque voix compte.

En effet, les traités se modifient à l’unanimité selon l’article 48 du Traité sur l’Union Européenne. Cette unanimité est malheureusement quasiment impossible à 28 (probabilité d’avoir les 28 pays de la même couleur politique, en considérant seulement deux couleurs politiques, au même moment de  0.5^28 soit 0.00000004%). Donc, avoir les 28 pays en accord  sur des sujets clivants (budget, taxes, immigration, économie, écologie vs chasse etc etc). Si vous voulez changer par exemple la fiscalité, immédiatement le Luxembourg ou l’Irlande mettront leur véto, si vous voulez réguler les travailleurs détachés, ce sont les pays de l’est qui refuseront, pour l’immigration ce sera les pays du centre de l’Europe. Et c’est normal car chacun des pays de l’union européenne ont des intérêts divergeant.

D’ailleurs, puisque cette file semble s’orienter de manière assez prononcée sur l’écologie en règle générale voici une petite lecture assez récente sur un sommet européen. Dans cet exemple très récent, on note que 9 pays sur 27 ont signé cette proposition.

Il faut donc uniquement raisonner sur les points qui peuvent être approuvés par l’ensemble des pays de l’union européenne. Ce qui nous amène à la vraie politique réformiste de l’union européenne, la sauvegarde du terroir (fromage, patrimoine…) et le changement d’heure. Tout le reste "changer l’europe, sauver les droits de telle au ou telle catégorie" n’est que posture purement populiste.

Songez bien que les partis présents depuis 30 à 40 ans au parlement qui promettent une autre Europe auraient agi s’ils en avaient la capacité.

On peut néanmoins conclure comme vous @GBL que l’Union Européenne actuelle n’est pas si mal et cela se défend, mais par contre si on souhaite mieux, il y a très très très très peu de chance que cela arrive.

Dernière modification par Ohpinez (14/05/2019 22h07)

Hors ligne Hors ligne

 

#29 16/05/2019 20h33

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2749  

Selon L214, concernant l’éthique animale, une synthèse des votes des députés sortants selon les partis politiques et thématique :



Les explications complètes sont ici : Européennes 2019 - Politique & animaux

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #30 16/05/2019 20h44

Membre
Réputation :   61  

Il est intéressant de constater que dans ce tableau le RN aurait dû occuper la 6ème place devant Générations et le PS mais qu’il est relégué à la 8ème place, derrière ces deux partis. Cela embête t-il nos amis défenseurs des droits des animaux de montrer que le RN soit plus "progressiste" sur ce sujet que le PS qu’il leur faille bidouiller leur tableau ?

Hors ligne Hors ligne

 

#31 16/05/2019 20h45

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   572  

On peut reconnaitre aux "amis des animaux" d’être sacrément organisé comme lobby…
Partout, tout le temps, surtout où et quand on ne les y attends pas.


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #32 16/05/2019 21h35

Membre
Réputation :   18  

Dans le même genre, de l’association Bloom: BLOOM Evaluation des députés européens

Toujours intéressant d’y jeter un oeil même s’il s’agit évidemment des députés sortants actuels.


"There is no way to Happiness, Happiness is the way.."

Hors ligne Hors ligne

 

#33 16/05/2019 22h01

Membre
Réputation :   33  

Faith a écrit :

On peut reconnaitre aux "amis des animaux" d’être sacrément organisé comme lobby…
Partout, tout le temps, surtout où et quand on ne les y attends pas.

Organisés mais impuissants.
Je vote Vert depuis que je suis en âge de voter (depuis 2008). Je n’ai pas vu de changement dans les politiques publiques allant dans le sens de l’écologie, du moins, très peu - ne compensant pas la dégradation des écosystèmes. En dix ans, quoi ? Un peu de vélo dans certaines grandes villes ? Une vague prise de conscience de la gravité du phénomène de l’étalement urbain ? Et maintenant, on présente la voiture électrique comme la panacée !

Alors oui les "amis des animaux" savent communiquer. Ils savent collecter des dons. Ont-ils des relais concrets vers le pouvoir ? Cela me semble plus incertain. "Partout et tout le temps" vous dites : oui, mais ça n’est pas assez, visiblement ! wink

Je voterai donc Vert ou je ne voterai pas, car j’admets perdre confiance dans les institutions politiques, et notamment perdre confiance dans leur capacité à voir à long terme (la vision d’une Europe Développement Durable, et celle d’une Europe Fédérale).

Hors ligne Hors ligne

 

#34 16/05/2019 23h39

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   572  

Attercap a écrit :

En dix ans, quoi ?

Une taxe carbone… qui n’a pas rencontrée un franc succès populaire…
Le gouvernement a tenté, au moins.


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

Hors ligne Hors ligne

 

#35 17/05/2019 08h49

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   127  

Ouais, la taxe carbone n’est vraiment pas bien passée… En même temps les gens veulent changer les choses sans se changer eux mêmes ou leurs habitudes de consommation… ça ne peut donc pas marcher ! "Sois le changement que t.u veux voir dans le monde"

Quand on voit le nombre de personnes qui va au boulot en voiture alors qu’ils habitent à moins de 10km de celui-ci et qu’ils pourraient prendre le vélo ou les transports en communs…
En habitant à 30km de mon travail, j’ai fais 1300 bornes en vélo (de Mai, date où j’ai acheté mon vélo à Décembre) pour me rendre au boulot, des fois en faisant la totalité du trajet et des fois en posant la voiture a mi-chemin et en pédalant pour le reste du trajet.. (cela représente environ 24% de mes trajets Maison-Travail) et je compte en faire un peu plus cette année si le temps le permet..
C’est économique, écologique et sportif ! Et personnellement le vélo me fait même gagner du temps l’été avec tous les bouchons ! (j’ai mis 2H pour faire 15km en voiture une fois contre 30mn en vélo…)

Quand il fait beau et que les infrastructures le permettent, je ne comprend vraiment pas pourquoi les gens restent enfermé dans leur monstre d’acier…

Bref !


Youtube : Julien destruction nuisibles - Parrainage : Bourse Direct / Binck

Hors ligne Hors ligne

 

#36 17/05/2019 09h53

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2749  

Hunsvestisseur a écrit :

Dans le même genre, de l’association Bloom: BLOOM Evaluation des députés européens

Toujours intéressant d’y jeter un oeil même s’il s’agit évidemment des députés sortants actuels.

Très intéressant.

On a parfois l’impression de n’avoir aucun pouvoir sur les choses.

Mais le diaporama montre qu’il y a des propositions de loi qui sont proposées pour faire évoluer les choses (à tout le moins concernant l’éthique animale ou l’environnement), mais elles ne sont juste pas votées !



Donc avec les bonnes personnes, elles pourraient l’être, et nous avons peut-être plus de pouvoir qu’on ne le pense.



A l’heure actuelle, la composition du parlement européen, avec les différentes alliances, est celle-ci :


Source : Européennes: les libéraux et le parti de Macron feront front commun

Hors ligne Hors ligne

 

#37 17/05/2019 10h26

Membre
Réputation :   81  

"Donc avec les bonnes personnes, elles pourraient l’être, et nous avons peut-être plus de pouvoir qu’on ne le pense."

Reste que ces soit-disant bonnes idées ne rassemblent qu’environ 7 % des intentions de vote (heureusement)

Hors ligne Hors ligne

 

#38 17/05/2019 10h37

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2749  

Et pourtant : L’environnement, principale préoccupation des citoyens européens

D’ailleurs, les principaux grands partis font de la récupération sur le sujet.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #39 17/05/2019 10h47

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   385  

InvestisseurHeureux a écrit :

Selon L214, concernant l’éthique animale, une synthèse des votes des députés sortants selon les partis politiques et thématique :

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/ … eennes.gif

Les explications complètes sont ici : Européennes 2019 - Politique & animaux

Un truc rigolo: le classement est notamment fait à partir d’une recension des votes au Parlement européen dont la source est bien indiqué … mais inaccessible (ex. illustratif concernant le vote sur le transport des animaux en dehors de l’UE Votewatch). On est donc prié de croire L214 sur parole.

Mais passons. Donc sous le vernis d’un algorithme, on aboutit aux conclusions suivantes:
- LFI, EELV adorent les animaux (agissent pour les animaux)
- Urgence écol. DLF, Géné S, PCF, Les Patriotes aiment les animaux (penchent pour les animaux)
- L’UDI, le RN, LO, L’UPS et l’UPR n’aiment pas les animaux (penchent contre les animaux).
- LREM et LR détestent les animaux (agissent contre les animaux)

Une labellisation qui ne veut évidemment rien dire - à le lire, c’est tout juste s’il ne faut pas comprendre que LREM et LR votent des textes qui rendent obligatoire la maltraitance envers les animaux.
Et dont la sémantique reflète une vision du monde où il y a les gentils et les méchants. Avec des méchants vraiment très très méchants.

Dommage parce que L214 m’était sympathique quand ils se contentaient d’être une association, au regard du chouette boulot d’investigation et d’alerte qu’ils font sur les abattoirs.

Mais leur extraordinaire niveau d’intolérance devient affligeant et ils se transforment bien gentiment en parti politique (de nature extrémiste). En ne lésinant pas sur les poncifs et en classant le monde entre les gentils et les méchants: on est pour ou contre les animaux.
N’importe quoi.

Dernière modification par carignan99 (17/05/2019 11h26)

Hors ligne Hors ligne

 

#40 17/05/2019 10h53

Membre
Réputation :   8  

Je voterai pour l’Europe.

Je ne souhaite pas voir ces "haineux" extrémistes de droite ou de gauche arriver en tête.

Hors ligne Hors ligne

 

#41 17/05/2019 10h58

Membre
Réputation :   31  

Scipion8 a écrit :

@Dez67 : Je suis comme vous d’origine espagnole (d’une vague antérieure, au 18e siècle - les Français manquaient d’expertise pour l’artisanat du cuir), comme vous j’ai travaillé en Allemagne (pendant 10 ans, dans une institution européenne) ; ma compagne est lituanienne et travaille en Belgique pour une autre institution européenne. Et je suis Français de toutes mes fibres, je me définis comme tel et non comme Européen.

On peut éventuellement le regretter, mais c’est le cas d’une très large majorité des Européens : ils vibrent beaucoup plus au son de leur hymne national qu’aux accords de l’Ode à la joie. Ils sont attachés, par le coeur et par les tripes, à l’histoire de leur pays, à sa culture, à sa langue, à ses traditions. Et ce sentiment national est partagé autant par ceux qui y ont enterré des générations d’ancêtres que par les nouveaux venus.

Je comprends bien que la majorité des personnes se sentent davantage français, belges, italiens plutôt qu’européens car l’Europe est encore une nouvelle conception. Personnellement, c’est l’inverse. Je me sens davantage européen que belge, pour la simple et bonne raison que je ne comprends pas qu’on fasse une telle différence entre les nationalités en Europe, composé de si petits pays. J’habite dans une petite ville proche de la frontière française, et je devrais me sentir d’une nationalité différente qu’une personne qui habite Lille qui devrait elle, se sentir de la même nationalité qu’un marseillais? C’est dommage. Et si c’est la réalité, alors je pense qu’il faut travailler à la changer. L’histoire d’un pays se crée aussi. Les USA sont au début peuplés (majoritairement) d’européens. Ils se sentent totalement américains maintenant, en seulement 200 ans.

Selon moi, le cloisonnement de l’Europe en petits pays avec chacun ses règles et où chaque pays essaie de tirer la couverture pour lui est une conception du passé. Le futur doit passer par davantage d’Europe (mais au profit de tous les citoyens).

Hors ligne Hors ligne

 

#42 17/05/2019 11h57

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   385  

Twanou, l’exemple des USA ne me semble pas être adéquat : ce pays a été créé à partir d’une page blanche. Ici on parle de 28 pays, donc de 28 histoires différentes, bâties sur au moins 1000 ans d’histoire.

Et je ne vois pas l’intérêt que nous aurions à essayer de singer les États-Unis, qui ont leur propre histoire, bâtie sur un idéal de liberté, de conquête de territoires (de nouveaux espaces), le tout mâtiné de religion.

Quel idéal propose l’Europe?

Le Marché commun et ses variantes (EEE etc.) constituaient un projet fédérateur et c’est pour ça que ça a bien fonctionné. Mais quel intérêt à vouloir faire rentrer de force dans les esprits un sentiment ’européen’, qui très manifestement n’existe pas ou peu.

Hors ligne Hors ligne

 

#43 17/05/2019 12h14

Membre
Réputation :   105  

Bonjour,

L’idée n’est pas de singer les USA mais plutôt de comprendre les USA ou une Russie (qui va de la mer Noire au Pacifique). EN quoi un ingénieur de la silicon valley travaillant chez Alphabet aurait des points commun avec un habitant distribuent de l’essence au fin fond de l’Amérique profonde ?

Pensez vous que rien ne réunit l’Europe ? De la Pologne à l’Espagne ? ou de la Norvège à l’Italie ? Une histoire qui unit les révolution de 1848 jusqu’à la dernière guerre mondiale ?

Quand vous avez des jeunes qui forgent l’Europe avec Erasmus et qui parcourent avec des yeux émerveillés un monde qui s’offre à eux. Vous en trouverez beaucoup qui rêvent d’Europe.

Un idéal social, un idéal écologique et un idéal social et de défense pourraient bien être une Europe forte de demain pour lutter contre les Poutines, Trump, et tous ces pays nationalistes et sans autre âme que des faire un nationalisme égoïste et sans humanité. Alors oui ce n’est qu’un idéal et peut être demain n’aurons nous plus d’Europe.

Bien à vous,

Dernière modification par johntur (17/05/2019 12h15)


Embrassez tous ceux que vous aimez

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #44 17/05/2019 12h15

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   2251  

Bonjour Twanou, je sais que ce sentiment européen est populaire en Belgique (j’y ai de nombreux amis et collègues, ma compagne y réside, je suis à Bruxelles en ce moment).

Ne m’en voulez pas trop, mais à mon avis la raison fondamentale de la popularité de ce sentiment européen en Belgique, c’est la tension entre les communautés wallonne et flamande, qui fragilise beaucoup le sentiment d’appartenir à un même peuple, à une même Nation. La Belgique souffre de cette division et voit dans l’Europe un moyen de la dépasser. C’est peut-être une bonne idée pour la Belgique, mais sans doute moins pour d’autres nations bien plus à l’aise dans leurs baskets. Ce n’est pas parce que 2 personnes sont dépressives dans un appartement que l’on doit mettre tout l’immeuble sous Prozac.

Perso, je pense qu’une communauté nationale doit savoir dépasser ses divisions, ses conflits, et trouver une identité à la fois unique et rassembleuse. Au 13e siècle les croisés de « Saint » Louis ont peut-être fait brûler quelques-uns de mes ancêtres cathares. Mes grands-parents se faisaient taper sur les doigts à l’école s’ils osaient parler la langue du foyer (l’occitan). A maintes reprises dans l’Histoire des Français ont été persécutés pour leur foi religieuse. La France a aussi été un pays esclavagiste.

Le chemin a été difficile, mais nous avons trouvé un modèle, qui certes n’est pas parfait et doit sans cesse se renouveler, mais qui permet à chacun, quelles que soient ses origines ou sa foi, de se sentir (un peu) champions du monde tous ensemble, et tous ensemble de se sentir tristes quand Notre-Dame brûle ou quand des attentats nous frappent. Ce sont ces sentiments partagés, heureux ou tristes, qui forgent une nation.

Mais ces sentiments partagés ne le sont que parce qu’ils ont leurs racines dans une histoire (avec ses noirceurs mais aussi ses moments de gloire), dans une culture, dans des traditions, dans une langue magnifique. Les nouveaux arrivés s’intègrent en faisant leur tout cet héritage. Et la République a les bras larges : la liberté, l’égalité, la fraternité sont des valeurs universelles, mais elles aussi sont la promesse que fait la France à chacun de ses enfants.

La France n’est pas un « petit pays » : c’est un grand pays, dont le modèle intégrateur a une vocation universelle. Je suis très fier d’être Français (désolé de confirmer le cliché). Mais quand je me dis fier d’être Français, ce n’est en rien une marque d’arrogance ou de mépris envers d’autres : j’aime la France comme j’aime ma mère, c’est un sentiment de chance et de bonheur.

Ce sentiment du cœur et de la raison, on ne le décrète pas – même par Directive européenne. Je peine à dire quelle est l’identité de l’Europe. Face à des abus contre les droits de l’homme dans le monde, je suis fier de voir nos soldats intervenir (comme dans le Sahel), alors que l’Allemand moyen voit toute utilisation extérieure des forces armées comme immorale. Sur le niveau des services publics et des impôts qui leur sont associés, les peuples européens ont des préférences très différentes. Nos billets de banques ne figurent ni personnages européens célèbres (il y a pourtant pléthore) ni même des ouvrages remarquables existants : on préfère y dessiner des bâtiments imaginaires, sans histoire et sans âme – belle allégorie de l’UE qu’on nous propose.

Bref, il n’y a à mon sens ni sentiment national européen, ni modèle européen – pour encore quelques décennies, ou quelques siècles. Vouloir l’intégration européenne à tout prix, dans une stricte logique économique, c’est heurter des sentiments nationaux non seulement bien ancrés mais aussi et surtout précieux.

Perso, ce que j’aime en Belgique ce n’est pas le gloubiboulga multiculturel qui me donne parfois le sentiment d’être dans un aéroport sans âme. C’est au contraire la belgitude, l’histoire, la culture et les traditions belges, les centres-villes médiévaux de Bruges et de Gand, le charme des accents wallons et l’identité flamande, Brel, les BD et tout le reste.

Vouloir sacrifier toute cette richesse pour une construction bureaucratique sans âme, où l’on parle anglais ou quelque autre esperanto, c’est à mon avis une impasse, politique et morale. En revanche, il faut bien sûr œuvrer à une UE plus efficace sur des dossiers clefs de coopération où l’échelon national n’est pas optimal.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #45 17/05/2019 12h17

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   572  

carignan99 a écrit :

Quel idéal propose l’Europe?

Pouvoir peser dans le monde plutôt que de se faire ballotter par les géants actuels et futurs (USA, Chine, Inde, peut-être la Russie si elle redécolle, l’Amérique du sud ou l’Afrique s’ils s’unissent)

La France toute seule, c’est une puissance commerciale et politique qui s’amoindrit. Les français ont-ils quoique ce soit à gagner à ne pas s’entendre avec ses voisins (et donc faire des concessions) pour parler d’une voie unique face aux puissances mondiales ?

Scipion8 a écrit :

La France n’est pas un « petit pays » : c’est un grand pays, dont le modèle intégrateur a une vocation universelle. Je suis très fier d’être Français (désolé de confirmer le cliché). Mais quand je me dis fier d’être Français, ce n’est en rien une marque d’arrogance ou de mépris envers d’autres : j’aime la France comme j’aime ma mère, c’est un sentiment de chance et de bonheur.

J’aime la France et sa culture.
Mais j’ai les yeux ouverts: elle ne pèse plus grand chose.

Je rêve d’une France puissante… et je sais qu’elle ne le sera qu’au sein de l’Europe: là où sa voix pèsera dans les décisions.
Les multinationales écouteraient une Europe unie, pas la France dans son coin.

Dernière modification par Faith (17/05/2019 12h21)


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

Hors ligne Hors ligne

 

#46 17/05/2019 12h25

Membre
Réputation :   81  

Aux États-Unis, 1 langue, 1 alphabet.
En Europe : plus de 20 langues, la langue la plus commune ( l’anglais) est celle d’un pays qui bientôt n’en fera plus partie. Et 3 alphabets différents !
Et encore, la plupart des gens baragouinent un anglais , comment dire ? basique.
J’ai 3 spécimens de jeunes à la maison et il me semble que ce qui les fait rêver, c’est plutôt le vaste monde et surtout : Canada, Australie et pour ma fille le Japon ( génération manga sans doute ?) mais l’Europe pas du tout, ou si : Londres (mais Brexit …)

Hors ligne Hors ligne

 

#47 17/05/2019 12h33

Membre
Réputation :   105  

Bonjour,
L’argument de la langue pour les états unis est souvent mise en avant mais il faut voir qu’en Russie beaucoup de personnes ne se comprennent pas du tout. EN Chine c’est la même chose beaucoup de personnes ne se comprennent pas.
Personnellement, mes jeunes qui ont voyagé dans le monde entier aiment bien leur vieille Europe. Car quand vous êtes allé en Chine ou aux USA, vous comprenez qu’il y a une certaine différence avec l’Italie, l’Espagne ou la Suède. Dans les pays Européens, j’ai moi aussi une petite tendance à me retrouver chez moi, avec tous les défauts d’une culture Européenne plus frileuse mais plus sociale aussi. Avoir de la curiosité pour les autres cultures est peut être un élément différents.
Mais bon nous avons tous des ressentis différents.
Bien à vous,

Dernière modification par johntur (17/05/2019 12h34)


Embrassez tous ceux que vous aimez

Hors ligne Hors ligne

 

#48 17/05/2019 13h54

Membre
Réputation :   16  

Faith a écrit :

Je rêve d’une France puissante… et je sais qu’elle ne le sera qu’au sein de l’Europe: là où sa voix pèsera dans les décisions.
Les multinationales écouteraient une Europe unie, pas la France dans son coin.

C’est très intéressant comme vision, mais vous la basez sur quoi?

Les multinationales n’écoutent pas une Europe unie, c’est l’Europe désunie sur les sujets de fond qui écoute les multi nationales.

La voix de la France au parlement c’est environ 10% et pas plus donc non elle ne pèse pas. Le fantasme du couple Franco-Allemand n’existe que de ce coté de la frontière. La voix de la France sur les traités Européens c’est 1 voix sur les 27/28 et pas plus. Et une seule voix peut faire véto à toutes les autres donc elle ne pèse pas.

Cela fait des années que je me bats avec pollinis pour faire interdire des néonicotinoïdes notamment le glyphosate, que c’est chaque fois repoussé et bien devinez? Oui, le Vietnam seul l’a interdit. C’est d’ailleurs la même chose avec Bloom sur laquelle nous galérons sans fin.

Quand la France propose des choses qui nous semble aller dans le bon sens, elle est immédiatement remise à sa place par des pays aux intérêts divergents. Cela vaut aussi pour le bien être animal tant bien même 100% de nos députés voteraient comme le lobby L214 leur demande.

Alors c’est très joli de parler de telle ou telle évolution de l’union européenne, encore faut-il que cette vision soit dans le périmètre de ce que peut voter un député européen et qu’aucun pays n’ait d’intérêt opposé à votre vision.

Faith a écrit :

Pouvoir peser dans le monde plutôt que de se faire ballotter par les géants actuels et futurs (USA, Chine, Inde, peut-être la Russie si elle redécolle, l’Amérique du sud ou l’Afrique s’ils s’unissent)

Ah oui, un peu comme quand l’union européenne met des batons dans les roues de toutes les initiatives pour contrer ces blocs/gafa/autres?

L’union Européenne est un frein pour peser contre des lobbys et des géants actuels. Il suffit de voir le dernier exemple de la fusion des activités ferrovières alstom-siemens

Quand aux populistes qui prétendent que l’Europe fait rêver les jeunes, demandez-leurs, ils ne se limitent pas aux frontières eux.

Dernière modification par Ohpinez (17/05/2019 13h59)

Hors ligne Hors ligne

 

#49 17/05/2019 14h21

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   166  

Honnêtement, je ne sais pas comment se passe les tractations off record. Mais dans ma branche, je traite avec des agences nationales qui doivent se mettre d’accord pour des délivrer des autorisations. Eh ben, oui chacun à son avis mais au final, on s’aperçoit que sur les 27 beaucoup sont des pays trop petit donc qui n’ont pas le personnel ou pas une taille de marché intéressante (et ils le savent). Après, il reste ceux qui ont du poids sur les autres états membres : la France, le UK et l’Allemagne ont un poids et peuvent entraîner les autres. J’irais même plus loin, ce sont les 3 seuls qui ont un avis qui puissent entraîner d’autres Etat membres. La Belgique a un avis mais est incapable d’embarquer.
Donc ce n’est pas aussi tranché qu’il y parait. Je suis de l’avis de Faith pour ma part. La France peut faire pencher la balance à l’échelle de l’EU.

Hors ligne Hors ligne

 

#50 17/05/2019 15h08

Membre
Réputation :   9  

Pour ma part ce sera Les Républicains comme toujours

Tout simplement car :
- Il faut arrêter l’immigration de masse sinon cela va mal se finir
- La Turquie ne mérite pas d’être en Europe à la vue de tout ce qu’il se passe la bas
- Le réhaussement du budget dédié à notre patrimoine est important pour conserver nos beaux monuments
- Le plan européen pour le climat et la lutte contre le dérèglement climatique sont des choses extrêmements importantes
- la préférence communautaire dans le domaine agricole mérite d’être rétablie

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Discussions similaires à "Élections européennes de 2019"

Discussion Réponses Vues Dernier message
71 6 340 24/11/2020 22h47 par Lausm
813 101 842 15/03/2021 21h08 par Caratheodory
10 2 014 05/01/2021 11h44 par Spotlight

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur