Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#26 01/05/2019 12h00

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   300  

Pour HEC : idem coté contenu (entrepreneuriat) ; convoc’ mi mai en fait et réponse finale 6 juin.
Il semble plus orienté biotechs et entrepreneuriat pour l’instant.
Edit : diriger les opérations de développement d’une start up, consultant, conseiller en recherche de fonds…Pas forcément uniquement dans le domaine de la santé.

Dernière modification par Iqce (01/05/2019 12h27)


"Quand tu vas commencer à mesurer le fond de la mer, fais bien attention de ne pas trop te pencher, et de ne pas tomber par dessus bord et là où ça sera trop profond, laisse un peu mesurer les autres".

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #27 01/05/2019 12h26

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   344  

carignan99 a écrit :

Sinon et au delà des mots et du fait que les écoles de commerce se soient réservé le qualificatif de ’spécialisé’, quelle est la différence entre un bon M2 et un M. spécialisé?

La différence fondamentale : cela les démarque et c’est plus rentable pour l’école, non?

Ce type de formations n’est pas propre aux écoles de commerce, on les retrouve également en école d’ingénieurs (à côté de la formation ingénieur, la formation par apprentissage, la formation continue, les masters diverses et variés, …).

Après, je n’ai aucun avis sur la formation en elle-même mais le fils de lqce semble avoir la tête sur les épaules : si la formation lui semble appropriée pour lui-même, il le sait certainement mieux que moi (et probablement que tous les contributeurs de cette file).

Bien à vous,
cat

Hors ligne Hors ligne

 

#28 01/05/2019 12h27

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   95  

Bonjour,

Pour intervenir, à bon ou mauvais escient d’ailleurs, la simple mention de EM lyon, HEC ou Essec montre toujours une dose de volonté marquée d’aller dans le privé. Le nom de ces écoles restent très cotées et bon nombre de RH saisissent parfaitement le message de ces logo dans le CV. Malgré la volonté d’excellence qu’elles expriment, il ne faut pas croire qu’elles correspondent à des contenus d’enseignements élevés théoriques. Il en va aussi d’école du groupe A++ scientifique. Il y a des cohortes d’élèves ingénieurs tous les ans très déçus de leur cursus scolaire en 1° ou 2° année d’ingénieurs. Ils ont fait une classe préparatoire et ont un rythme de travail et des niveaux théoriques scientifiques élevés et quand ils passent en école, ils ont parfois l’impression de descendre d’un cran. Le niveau dit "universitaire" (ou l’image que l’on s’en fait) ou théorique est une chose, la vie pratique et opérationnelle ne consiste pas toujours à résoudre des problèmes très complexes. Les relations humaines, le positionnement oral, la manière de défendre et de se rallier à des idées, bref ce que j’appelle un peu vulgairement "la gouaille" ont une importance primordiale dans le monde professionnel privé.

Bien à vous,


Embrassez tous ceux que vous aimez

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #29 01/05/2019 12h42

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   300  

Bon, en résumé, les avis quoique parfois divergents semblent acter que :
- bien que d’un coût élevé, cette formation est un "plus"
- il y a un réseau (je suis contre, mais c’est la vie, je ne vais pas refaire la société)

Effectivement mon gamin sait généralement ce qu’il fait ; il est temps de le laisser décider. J’ai compris. Je vais financer à hauteur d’une année "normale" et le laisser gérer le reste.

NB : je vous remerci.e sincèrement ; à charge de revanche. Souvent "opposé" mais silencieux sur des thématiques essentielles pour moi avec certains d’entre vous (nucléaire par ex), j’apprécie énormément ce moment d’empathie et de partage : merci au forum.

Dernière modification par Iqce (01/05/2019 13h15)


"Quand tu vas commencer à mesurer le fond de la mer, fais bien attention de ne pas trop te pencher, et de ne pas tomber par dessus bord et là où ça sera trop profond, laisse un peu mesurer les autres".

Hors ligne Hors ligne

 

#30 01/05/2019 12h46

Membre
Réputation :   10  

Bonjour,

J’ai moi même fait une école de commerce du top 5 et j’ai été diplôme il y a 7 ans du Programme Grande École.

Le Programme Grande École C’est la vitrine des écoles. Il faut généralement faire une prépa de 2 ans pour y accéder et 3 ans d’études derrière. C’est un diplôme très reconnu.

J’ai beaucoup plus de réserves sur les MS, qui sont souvent la vache à lait des écoles. L’accès y est souvent beaucoup plus facile. Alors certes vous aurez le logo sur le CV, mais un recruteur qui connaît son métier sait que ce diplôme n’a pas beaucoup plus de valeurs qu’un autre.

En revanche, une école de commerce c’est l’occasion de développer son réseau. Dans ces écoles on retrouve beaucoup de personnes issues de bonnes famille, des professeurs avec des carnets d’adresses bien fournis,… Vous développez un réseau que vous n’aurez probablement que très difficilement à la fac. C’est un avantage considérable pour qui sait l’utiliser!

Hors ligne Hors ligne

 

#31 01/05/2019 13h33

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   114  

Bonjour,

  Mon cousin est diplômé de l’EM Lyon dans les années 80, sa fille est en prépa HEC. Voici ce qui s’est dit au repas de famille de Noël, entre le père, qui a réussi brillamment dans la banque d’affaires, et sa fille :  "Dans une école de commerce, on n’apprend pas grand chose, à part une petite culture générale business et des stages, mais on se crée un réseau et une carte de visite de tout premier ordre pour avoir un bon début de carrière". Je précise que mon cousin est entré à l’EM Lyon après une maîtrise, en admission parallèle, et qu’à l’époque "Sup de co Lyon", devenue EM Lyon, était la quatrième école de commerce de France, derrière HEC, Essec, Escp.
  Pour votre fils, je crois que toute la nuance tient en une lettre : le "mastère" vaut-il, plus ou moins, le "master", soit le vrai diplôme de l’école ? Il lui faut se renseigner à ce sujet, le plus sûr est de rencontrer des anciens élèves de la promo précédente. Si le Mastère vaut 80% du Master, c’est intéressant, s’il en vaut que 40 %, il vaut mieux l’éviter.
  Il peut aussi envisager l’Essec qui recrute des bac+4, pour le "vrai" diplôme de l’école, la scolarité dure alors deux ans, je crois (à vérifier). Bref, je penche plus pour un "vrai diplôme" en deux ans, avec des stages à l’étranger, qu’un tout petit très cher en un an…

Rastignac

Dernière modification par Rastignac (01/05/2019 13h35)


“L'épargne est une magnifique réalité, spécialement quand nos parents l'ont pratiquée.” Mark Twain…

Hors ligne Hors ligne

 

#32 01/05/2019 14h39

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   168  

Bonjour

Bien que mon expérience soit ancienne, je me permets de vous livrer mon avis.
Après de double études universitaires niveau master, j’ai fait un 3 e cycle à l’EM Lyon dans les années 80.

Il est indéniable que cette formation (et ce n’est pas qu’une carte de visite, la formation est beaucoup plus pratique) m’a ouvert des portes et offert des opportunités auxquelles je n’aurais pas eu accès avec mes seuls diplômes universitaires.
Donc oui, indéniablement, votre fils a raison de faire une telle formation complémentaire.

Cependant, j’attire votre attention sur un point particulier.
Votre fils doit avoir une idée du parcours professionnel qu’il souhaite mener. EM Lyon a une particularité par rapport aux 3 parisiennes (HEC, ESSEC, ESCP). Beaucoup de ses diplômés ont crée leur propre entreprise. Un mastère dédié à l’innovation lui sera probablement moins efficace s’il compte suivre une carrière dans un grand groupe. Une formation style 3e cycle plus généraliste lui sera certainement plus utile, en particulier quand il aura 35 - 38 ans si on lui demande de diriger un département ou division autonome avec beaucoup de personnel.
Le choix du mastère ou 3 e cycle est donc primordial. De mon point de vue, c’est là la principale difficulté.
Il ne faut pas prendre de décision précipitée. Avec un diplôme en pharmacie, il intéressera les écoles de commerce.

Cordialement


Sur Twitter @Boursovision et Facebook /Boursovision Suggestions gratuites de valeurs pour investir

Hors ligne Hors ligne

 

#33 01/05/2019 15h56

Membre
Réputation :   13  

Bonjour,

Je vais y aller de mon petit témoignage.

A la sortie de ma prépa HEC, en 97, j’ai été pris à l’EM Lyon (ESC Lyon à l’époque) et à l’ESCP. Mon environnement familial n’étant absolument pas issu de ce milieu, j’avais le droit de choisir.

Ma jeunesse et mon amour du ski m’ont clairement fait pencher pour Lyon. Mais au dernier moment, j’ai pris l’ESCP.

J’ai sûrement fait l’une des meilleures opérations de ma vie.

Il me semble que la question n’est absolument pas la qualité des intervenants ou de l’enseignement. Mon expérience personnelle me fait dire que la valeur d’une école se mesure aux clés des portes qu’elles ouvrent. On peut trouver ça injuste, archaïque, stupide… En France, votre diplôme vous poursuit. Toute votre vie.

On pourrait me dire que c’est moins vrai maintenant. Je vais juste citer quelques exemples vécu encore ces deux dernières années :
- Entreprises qui ont des grilles de salaire par diplôme. Et seuls HEC, ESSEC et ESCP sont en catégorie 1
- Entreprises qui ne recrutent pas en deçà de tel niveau. Des fois, cela s’arrête aux parisiennes. Souvent il y a des écoles de Province. Par contre, je n’ai jamais vu des entreprises qui ne recrutent que des Ecoles de Province
- Des clients, certes âgés, me demandent de quelle école je suis diplômé. La réponse détermine la suite.

Oui c’est cher. Oui c’est discutable sur le fonds. Oui ça marche. Par contre, la question que je me poserais c’est : quitte à payer, pourquoi ne pas payer pour la première division, qui n’est pas significativement plus chère ?

Cordialement,
Patator

Hors ligne Hors ligne

 

#34 01/05/2019 16h29

Membre
Réputation :   10  

Vous comparez un MS avec votre Programme Grande École. C’est comme si on comparaît une classe A avec une classe E sous prétexte que c’est le même constructeur. Les grilles de salaire existent mais un MS HEC ne vous permettra pas d’y prétendre. En tout cas pour les entreprises que je connais (Big 4).

Sinon je suis plutôt d’accord avec vous tant qu’à faire un MS autant faire une parisienne

Dernière modification par Stochastic (01/05/2019 16h30)

Hors ligne Hors ligne

 

#35 01/05/2019 16h37

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   300  

C’est écrit plus haut wink : HEC convoque pour la mi mai et EM Lyon veut un engagement pour la mi mai…Ca ne colle pas, pas de choix possible.


"Quand tu vas commencer à mesurer le fond de la mer, fais bien attention de ne pas trop te pencher, et de ne pas tomber par dessus bord et là où ça sera trop profond, laisse un peu mesurer les autres".

Hors ligne Hors ligne

 

#36 01/05/2019 16h38

Membre
Réputation :   13  

Je comprends votre argument. Néanmoins, la dichotomie MS / grande école s’estompe avec le temps. D’ailleurs, les MS tendent à passer sous silence qu’ils sont MS. Ils ont tendance à dire je suis diplômé de telle école.

Si le MS est d’une école d’une autre catégorie. Cette différence ne pourra pas s’estomper.

Au final, le type qui roule en classe A dira qu’il roule en Mercedes. Et c’est vrai.

J’ai croisé quelques personnes intéressantes qui se sont révélés au cours de leurs études. Passer un MS d’une école de premier rang leur a clairement permis de "redresser" leur CV en termes de perception.

C’est clairement du marketing. En le vendant 20 ou 30K, les écoles l’ont compris bien avant moi.

Hors ligne Hors ligne

 

#37 01/05/2019 17h12

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   114  

"L’engagement" mi-mai à Lyon s’accompagne-t-il d’un paiement immédiat et complet ? Existe-t-il un une indemnité de désistement dans le contrat ? S’il s’agit de 1 000 euros, c’est jouable pour HEC… Je sais qu’Ipesup, à Paris, était spécialiste des concours en admission directe aux Grandes Ecoles, peut-être ont-ils la réponse, en tous cas ils en ont l’expérience…
Rastignac


“L'épargne est une magnifique réalité, spécialement quand nos parents l'ont pratiquée.” Mark Twain…

Hors ligne Hors ligne

 

#38 01/05/2019 17h18

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   300  

Je ne sais pas s’il y a indemnité de désistement, mais la somme est de 3500 euros.


"Quand tu vas commencer à mesurer le fond de la mer, fais bien attention de ne pas trop te pencher, et de ne pas tomber par dessus bord et là où ça sera trop profond, laisse un peu mesurer les autres".

Hors ligne Hors ligne

 

#39 01/05/2019 19h43

Membre
Réputation :   12  

Bonjour,

il me semble qu’il n’y ait aucun remboursement possible. Je suis dans la même situation que votre fils à un détail près le versement a déjà été effectué.

J’ai été accepté au Msc Finance de l’EM et je suis en attente de HEC. Je n’ai postulé à aucune autre parisienne en estimant qu’elle valait plus ou moins l’EM. (peut-être à tort selon certains)

Le choix de poursuivre mes études s’est fait pendant mon stage actuel dans un fonds. Aucune possibilité de passer sur des compétences métiers sans formation et besoin d’avoir une école de renommée après avoir fait une école d’ingé de groupe B.

Si vous avez plus de questions n’hésitez pas.

Hors ligne Hors ligne

 

#40 02/05/2019 15h16

Membre
Réputation :   36  

Je pense que les réactions de certain témoignent d’une profonde méconnaissance du marché du travail actuel. Une formation à la fac est peut être de meilleur qualité et peut être que ça ne vaut pas le coup de payer mais il faut savoir que ça dépend de la carrière qu’on vise. Sans un diplôme d’une top école de commerce ou top école d’ingénieur, des postes voir même des entreprises demeureront définitivement fermé.

Finance de marché, conseil en stratégie, M&A, CODIR de boite du CAC, etc;

Tout le monde n’aspire pas à ça mais il faut le savoir quand même.

C’est pas demain la veille qu’on verra un mec qui a fait l’université de Laval en M&A chez Goldman.

En France, le diplôme nous suit toute notre vie, et le plafond de verre est beaucoup plus rapidement atteint quand on a pas le bon background étudiant.

My 2 cents

Hors ligne Hors ligne

 

#41 02/05/2019 15h31

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   272  

Sur le Master dont il est question dans cette file et pour ceux qui connaissent ce monde - est-il habituel qu’une formation à priori de bonne réputation (en tout cas son École), aussi pointue (c’est ce qui est revendiqué par les Masters spécialisés, celui-ci en particulier) ai un profil aussi franco-français (grosso modo : 9 étudiants sur 10 sont français et 4 anciens sur 5 travaillent en France)?

Instinctivement, je me serais attendu à quelque chose de plus international. Mais peut être à tord?

Dernière modification par carignan99 (02/05/2019 15h32)

Hors ligne Hors ligne

 

#42 03/05/2019 08h48

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   300  

Bonjour,

Vous vous en doutez, mon fils continue de réfléchir.
Hier il était prêt à investir (mes) 3500 € dans EM Lyon quitte à les perdre si HEC retenait sa candidature.
A la réflexion, comme il est parfaitement bilingue y compris en Anglais scientifique et médical, il s’orienterait vers une carrière à l’international. Type "consultant".

Or, EM Lyon n’est pas forcément peut être l’école qui offre le meilleur réseau : Classement des Lycées 2019 - L’Etudiant (vu Carignan, la polémique est constructive !). NB : c’est lui qui a fournit ce lien, dans lequel il a confiance).

Mais mon contre argument est que la "qualité" du diplôme ne permet pas d’envisager sereinement un remboursement de 40 ou 50 000 € pour l’année d’HEC + logement à Paris  VS les 25 000 € de Lyon !
En tant que célibataire, avec des frais, il aura sur le dos un énorme crédit qui le stressera.


"Quand tu vas commencer à mesurer le fond de la mer, fais bien attention de ne pas trop te pencher, et de ne pas tomber par dessus bord et là où ça sera trop profond, laisse un peu mesurer les autres".

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #43 03/05/2019 09h02

Membre
Réputation :   4  

Bonjour Iqce,

Pour avoir fait HEC Grande École, je pense qu’au niveau des frais d’inscription on est bien plus proches du niveau EM Lyon que 40000-50000€ pour un MSc (à moins que ça ait brusquement augmenté depuis deux ans ?). Dans mes souvenirs on était autour de 25000-30000.
D’autre part sur le logement, votre « chance » est que HEC Paris n’est pas à Paris mais à Jouy-en-Josas, près de Versailles. Le logement y est donc beauuuucoup plus abordable, et il est surtout possible d’habiter sur le campus moyennant 500€ environ par mois.
Pas sûr donc qu’au global l’année coûte beaucoup plus cher qu’à l’EM Lyon.

Et clairement, sans vouloir être chauvin parce que j’ai fait cette école, à l’international effectivement HEC Paris est beaucoup beaucoup plus reconnue que toutes les autres écoles. Les promos de MSc sont d’ailleurs majoritairement constituées d’etudiants étrangers.

Sur le stress de l’emprunt, j’ai personnellement du emprunter dans les 50000€ pour payer mes études : le niveau de salaire à l’embauche et surtout son augmentation rapide les premières années avec ce type de profil permet de l’envisager très sereinement. A titre d’exemple deux ans après avoir commencé à travailler je vais avoir une première augmentation qui correspond à la mensualité de mon crédit.

J’espere que mon expérience aura pu vous aider smile

Hors ligne Hors ligne

 

#44 05/05/2019 22h08

Membre
Réputation :   84  

Bonjour,

Ma petite experience sur le sujet.
En sortie d’ecole d’ingé / DEA , j’ai voulu me spécialisé en finance et le mastere spécialisé apparaissait comme une excellente poursuite.
j’ai eu la chance de pouvoir choisir entre les 3 parisiennes ou j’avais candidaté ( les frais etaient " moindres" a l’epoque ).
J’y ai recu une formation excellente et tres dense ( par rapport au cursus long de 3 ans), le contenu y etait plus poussé sur les spécialités.

cela etant dit, lors du choix du MS, j’ai refusé HEC ( j’avais trouve une certaine pretention du  jury et un examen d’entree trop facile ) et meme dans l’ecole ou j’ai voulu etudié, il a fallu me justifier…

Aujourd’hui, je dirai que le serieux des formations et des contenus n’est plus a prouver  ( meme si je ne pense pas qu’une formation apprenne a etre co-dir , ou manager  etc ).
Par contre, la renommée de l’ecole fait passer la premiere sélection pour les etudes de dossier et cela est d’autant plus vrai a l’international et donc sur un aspect de pur " employabilité", l’ecole a prendre est celle au meilleur classement ..

cdt

Hors ligne Hors ligne

 

#45 10/06/2019 18h22

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   300  

Bonjour,

Encore mer.ci pour tous ces partages.

Finalement et pour le retour d’infos, mon fils à choisi HEC ; il à déjà une offre d’emploi en France et une à l’étranger, avec des salaires "attractifs". Pour l’offre Française, il va réserver sa réponse, il voudrait intervenir au cours de l’année dans cette entreprise si possible (en tant que consultant ?) ; le poste est orienté sur du médical avec recherche de partenaires à l’étranger. Clairement le fait d’évoquer "HEC" à fait joué, même si l’essentiel est d’être déjà un peu connu.

D’un point de vue pratique, il compte emprunter effectivement 30 K€ en étant logé dans le campus proche Paris (et nourri si j’ai bien compris).
Il est parti pour retenir HSBC qui serait partenaire de l’école ; taux élevé (1%) mais quelques cadeaux qui compenseraient (CB internationale gratuite) et surtout pas de caution demandée.
Y a t’il de vos expériences des choses à négocier, à prévoir/envisager (par ex je lui ai dit de rajouter un budget "sorties culturelles", pour quelqu’un qui veut travailler avec l’étranger cela me semble un plus outre l’enrichissement personnel inestimable à mes yeux) ?


"Quand tu vas commencer à mesurer le fond de la mer, fais bien attention de ne pas trop te pencher, et de ne pas tomber par dessus bord et là où ça sera trop profond, laisse un peu mesurer les autres".

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #46 10/06/2019 19h06

Membre
Réputation :   4  

Bonjour Iqce,

Génial, félicitations à lui !

Concernant les banques, je ne connais pas l’urgence du financement pour vous, mais il y a un forum des banques à chaque rentrée, ce qui permet de comparer pas mal d’offres (et étant donné les taux actuels il doit effectivement y avoir bien mieux que 1%). Les avantages offerts sont pratiquement toujours les mêmes (carte internationale gratuite, assurance habitation à 1€, etc.).
Il y a notamment une banque partenaire du BDE (Bureau des Elèves) chaque année, qui propose généralement des avantages supplémentaires (prime à l’ouverture, etc.)

Pour le montant de l’emprunt, j’aurais tendance à conseiller d’emprunter le maximum possible étant donné les taux proposés (en général 48000 ou 60000€). Cela permet d’une part de financer les études, et aussi les "plus" comme les sorties culturelles que vous évoquez. Mais aussi d’utiliser la partie restante pour un premier projet d’investissement par exemple. Pour ma part j’avais emprunté 60000€ et j’avais immédiatement ouvert un PEA dans la foulée, sur lequel j’ai placé 15000€.

Je lui conseille également de s’impliquer au maximum dans la vie associative de l’école : sport, finance, droit, humanitaire, par secteur, etc. il y en a pour tous les goûts. C’est vraiment là que le réseau se crée, notamment avec les Alumnis.

Hors ligne Hors ligne

 

#47 18/05/2020 14h43

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   300  

Bonjour,

L’aventure se terminant je fais un point sur le sujet et je vous remercie encore pour l’ensemble de ces échanges.

Mon fils à pris l’effet Covid en plein cursus ; il a raté pas mal de cours sympas et le grand voyage à l’étranger (en…Chine). Bref, il "s’ennuyait" et, au culot, a postulé sur un gros poste. L’effet "carte de visite" lui à permis d’avoir le 1er entretien, c’est quasi certain. Mais pour le reste, ce fût du très sérieux coté mises en situation etc Le résultat lui appartient c’est également certain.

Dernière modification par Iqce (18/05/2020 14h43)


"Quand tu vas commencer à mesurer le fond de la mer, fais bien attention de ne pas trop te pencher, et de ne pas tomber par dessus bord et là où ça sera trop profond, laisse un peu mesurer les autres".

Hors ligne Hors ligne

 

Discussions similaires à "em lyon : vos avis sur l'école de commerce em lyon ?"

Pied de page des forums

Don Faites un don
Apprendre le bonheur