Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

[+1]    #51 17/04/2019 01h58

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   215  

Quand on donne de l’argent ou de son temps pour une cause, il y a toujours la volonté d’aider l’autre mais également une démarche par rapport à soi-même. Chacun utilise le cadre fiscal qui lui est propre, la "publicité" qui va avec, joue avec des rapports de force (Pinault - Arnault), … Mais finalement, peu importe le "moteur", l’important est que des solutions soient trouvées.

A titre personnel, même si c’est "politiquement" certainement incorrect et si j’ai bien conscience qu’il ne faut pas opposer "les misères" ou les situations plus ou moins tragiques, cette mobilisation massive comparativement à ce qui - humainement - se passe / et ou s’est passé que ce soit par exemple le 11 septembre 2001 (à la fois cette journée mais également depuis en traumatismes divers), que ce soit la situation humanitaire au Yemen, la tragédie de Fukushima… me trouble quelque peu.

Qui d’entre nous s’est mobilisé pour ces causes ? … Certes nous avons notre histoire, nos croyances, les symboles de notre état et république… mais on perd l’humain au centre de l’échiquier.

Crown

Dernière modification par Crown (17/04/2019 02h05)

Hors ligne Hors ligne

 

#52 17/04/2019 05h03

Membre
Réputation :   21  

Geoges a écrit :

Rappel de définitions prises dans le dictionnaire :

Tragédie : Évènement ou ensemble d’évènements tragiques.
Tragique : Qui inspire une émotion intense, par un caractère effrayant ou funeste.
Effrayant : Qui inspire ou peut inspirer de la frayeur.
Frayeur : Peur très vive, généralement passagère et peu justifiée

De fait, le mot tragédie est tout à fait adéquat.
Drame : Événement ou suite d’événements tragiques, terribles

Drame l’est tout autant ceci dit…

Quitte à vouloir être précis sur la sémantique…

Dans quel dictionnaire ?  Car il y a dictionnaire et dictionnaire…Dans le vocabulaire littéraire, est tragique ce qui ne peut être surmonté que par une situation pire encore et voulue par le destin. Voir par exemple les tragédies raciniennes. Cela ne me semble pas du tout s’appliquer, du moins je l’espère, à Notre-Dame. Rappelons aussi que "funeste" (cf votre définition) signifie qui est lié à la mort. Ce n’est pas non plus le cas ici.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #53 17/04/2019 07h46

Membre
Réputation :   55  

@Crown je partage ce point de vue. Je suis heureux de voir tout ce monde uni face à la catastrophe, mais aussi un peu dépité à la vue de notre sens des priorités.

Dernière modification par nor (17/04/2019 07h48)

Hors ligne Hors ligne

 

#54 17/04/2019 08h14

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   378  

Victoire a écrit :

Les sous c’est bien beau , mais est-on sûr à l’heure actuelle que tout est réparable?

Si par chance ça l’est , il va y avoir du boulot pour les entreprises spécialisées , pour des dizaines d’années…

Tout est faisable, question de prix et de délai. À cette heure, soit à peine 24h après l’annonce de la fin de l’incendie, des poutres de 20m de long sont en cours de montage pour consolider l’édifice. Ces poutres, transportées depuis la Belgique, ont ete tranportees un convoi exceptionnel par camion. Ce genre de transport nécessite entre 4 et 6 semaines pour obtenir les autorisations en France en mode "normal" d’une demande de transport. Donc si tout est fait de cette façon, ça risque de prendre moins de temps que prévu. Je crois qu’il suffit qu’il y ait une volonté sur toute la durée du projet et une equipe efficace pour mener à bien cette rénovation hors norme.

Dernière modification par lachignolecorse (17/04/2019 08h15)


Faire et laisser dire

Hors ligne Hors ligne

 

#55 17/04/2019 08h27

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   122  

Oui on peut penser que tout sera fait pour que ce soit bouclé en 2024.

Hors ligne Hors ligne

 

#56 17/04/2019 09h06

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   505  

Oui enfin… Combien de temps devaient durer les *simples" travaux de restauration qui étaient en cours ? Il me semble que cela devait déjà s’étaler sur un bon bout de temps. Aussi, même si les moyens financiers nécessaires seront trouvés, j’ai du mal à penser qu’un tel chantier que celui de Notre Dame puisse être bouclé en a peine 5 ans.

Il ne s’agit pas là de reconstruire en mode "industriel moderne" en y mettant autant de toupies et d’ouvriers du BTP que nécessaire. Là ce sera (thêoeiquement) une reconstruction caractère Historique. Du travail d’orfèvre que (probablement) peu d’ouviers / entreprises sont encore capable de réaliser dans le règles de l’art à notre époque.
M’est avis qu’on sera plus dans un chantier type "Château Médiéval de Guedelon" plutôt que "médiathèque HQE de trifouillis les oies".


le Petit Actionnaire - Suivi de mes investissements dans les dividendes et Éducation financière.

Hors ligne Hors ligne

 

#57 17/04/2019 09h15

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   122  

Oui "bouclé" n’est pas le mot approprié, on peut imaginer un compromis comme une ouverture au public pour les JO avant la fin définitive des travaux. Enfin une volonté politique qu’il en soit ainsi.

Hors ligne Hors ligne

 

#58 17/04/2019 09h56

Membre
Réputation :   83  

J’ai en tête que la reconstruction peut être plus facile que la rénovation.
En effet, rénover implique prendre un sacré paquet de précautions pour ne pas abimer l’existant (bon, il se trouve que c’est raté pour la coup). Mais quand il faut reconstruire, je pense (peut etre à tort) qu’il y a moins de précautions à prendre.
Je vois la rénovation comme l’archéologue qui creuse à coup de pinceau alors que le re-constructeur est quand même plus "libre"

La seconde interrogation à laquelle je ne sais répondre mais qui me titille est la faisabilité d’une rénovation avec projection dans l’avenir.
En effet, bon nombre d’oeuvre historiques ont inclus dans leur définition les dernières technologies de l’époque, voie des designs audacieux (pour l’époque encore une fois).Ces grands édifices ont souvent été réalisés en plusieurs siècles, donc avec différentes influences, le Louvre est en l’exemple ultime avec sa pyramide décriée à l’origine mais aujourd’hui totalement intégrée.
Donc le meilleur hommage à Notre-Dame est-il :
- de reconstruire à l’identique strict : on répare juste les dommages de l’incendie
- de reconstruire dans le même esprit mais en y ajoutant la patte du 21ième siècle. Je sais que le principe des tuiles solaires existe. N’y en aurait-il pas une version qui serait esthétiquement  compatible de l’esprit Notre-Dame mais qui donnerait une touche moderne dans sa fonction? Et quel beau pied de nez ce serait envers Trump et sa sortie des accords de Paris… :-D


"We judge a book by its cover ; And read what we want ; Between selected lines"

Hors ligne Hors ligne

 

#59 17/04/2019 10h03

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   505  

J’avoue que le côté "touche de modernité" ne serait pas pour me déplaire. À la condition bien sûr que cela ne dénature pas l’édifice lui-même (j’ai bien conscience que cela reste une appréciation totalement subjective).
Néanmoins, je pense que même dans le cas d’une reconstruction plus ou moins moderne, ce chantier restera hors normes et ne pourra as être mené à la va-vite. Car malgré tout, l’ossature gothique reste présente et devra être préservée par ces travaux de reconstruction, qu’ils soient "modernes" ou "d’époque".

Dernière modification par Neo45 (17/04/2019 10h04)


le Petit Actionnaire - Suivi de mes investissements dans les dividendes et Éducation financière.

Hors ligne Hors ligne

 

#60 17/04/2019 10h14

Membre
Réputation :   83  

La touche de modernité dont je parle est à mes yeux une bonne idée si et seulement si elle apporte quelque chose à la cathédrale. Elle n’aura aucun intérêt si c’est pur limiter les coûts ou aller plus vote (charpente acier par exemple)


"We judge a book by its cover ; And read what we want ; Between selected lines"

Hors ligne Hors ligne

 

#61 17/04/2019 10h19

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   150  

Le Président de la République, comme ses prédécesseurs, a désormais son chantier emblématique; même si les circonstances ne sont pas comparables évidemment


Ericsson…!  Qu'il entre !

Hors ligne Hors ligne

 

#62 17/04/2019 10h22

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   522  

S’il faut absolument "moderniser", un toit végétalisé ou un grand jardin sur les toits pourrait être un moindre mal, un peu dans le style de l’Abbaye de Beauport…


Parrain Stockopédia ✯ Mangia bene, caca forte, e non aver paura della morte.

Hors ligne Hors ligne

 

#63 17/04/2019 13h30

Modérateur
Top 50 Réputation
Réputation :   568  

Voilà qui répond (ou pas) à la polémique naissante.
Les autres grands bienfaiteurs suivront-ils ?

Notre-Dame : la famille Pinault renonce à l’avantage fiscal lié à son don


"Never argue with an idiot. They will drag you down to their level and beat you with experience" Mark Twain

Hors ligne Hors ligne

 

#64 17/04/2019 13h57

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   241  

Je vous trouve bien optimiste smile. Si cette polémique était éteinte, ce ne serait hélas que le départ d’une autre tout aussi vaine et stérile !

C’est le fameux l’esprit français qui fait à la fois la fierté de certains (beaucoup) de nos compatriotes tout en agaçant souverainement le reste du monde (dont je fais partie).


"Il ne faut pas voir les héros de la coulisse. Quand ils coïncident un moment avec leur légende c'est déjà beaucoup."

Hors ligne Hors ligne

 

#65 17/04/2019 14h33

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   505  

En tout cas il est désormais prévu une defidcalisariondes dons des particuliers à hauteur de 75% pour les 1000 premiers euros donnés. Au-delà de 1k€ de dons, la de fiscalisation restera à 66%.

Bien sur, defiscaliser n’est pas un but en soit.


le Petit Actionnaire - Suivi de mes investissements dans les dividendes et Éducation financière.

Hors ligne Hors ligne

 

#66 17/04/2019 22h05

Membre
Réputation :   17  

Selon Capital, la famille Pinault renonce à sa réduction d’impôt sur son don.

Message édité par l’équipe de modération (17/04/2019 22h50) :
Ce qui est déjà écrit 3 messages juste au dessus smile


L'argent n'a pas d'odeur, mais a partir d'un million il commence a se faire sentir. T.Bernard

Hors ligne Hors ligne

 

#67 18/04/2019 11h43

Membre
Réputation :   30  

Je trouve très triste la destruction du toit de la cathédrale de Paris. Je ne cherche pas la polémique mais de la même façon que crown je pense que le symbole actuel du monde devrait être la sauvegarde de notre planète et je me prends à rêver de tout ce que l’on pourrait faire avec un milliard d’euros dans la lutte contre la pollution et le réchauffement climatique. Les baleines, dauphins, tortues qui meurent a cause du plastique, la neige polluée par du plastique dans les Pyrénées, la fonte des glaciers… M’emeuvent plus. La cathédrale c’est le passé, la terre c’est l’avenir de nos enfants et petits enfants. Cordialement

Hors ligne Hors ligne

 

#68 18/04/2019 11h54

Membre
Réputation :   30  

fifi54 a écrit :

Je trouve très triste la destruction du toit de la cathédrale de Paris. Je ne cherche pas la polémique mais de la même façon que crown je pense que le symbole actuel du monde devrait être la sauvegarde de notre planète et je me prends à rêver de tout ce que l’on pourrait faire avec un milliard d’euros dans la lutte contre la pollution et le réchauffement climatique. Les baleines, dauphins, tortues qui meurent a cause du plastique, la neige polluée par du plastique dans les Pyrénées, la fonte des glaciers… M’emeuvent plus. La cathédrale c’est le passé, la terre c’est l’avenir de nos enfants et petits enfants. Cordialement

Pour la cathédrale, les fonds sont faciles à utiliser c’est matériel !
Pour les exemples que vous citez, l’argent n’est pas vraiment la solution puisque le problème est humain (causé par les humain même)

Hors ligne Hors ligne

 

#69 08/07/2019 21h42

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2742  

Après toutes les polémiques, notamment sur les dons des riches français qui faisaient un coup de com’ défiscalisé, patati, patata, voilà où on en est :

A ce jour, seuls 38 millions d’euros sur les 850 promis pour financer les travaux de réfection ont effectivement été remis, confirme ce lundi 8 juillet sur RTL l’archevêque de Paris Mgr Michel Aupetit.

Source : Les milliardaires français n?ont pas versé leurs dons pour Notre-Dame (mais les Américains, si)

Mais selon le ministère de la culture, c’est "normal" !

Pourquoi alors, les donateurs français tardent-ils tant à remettre les fonds promis ? Ils attendent de savoir comment leurs dons seront utilisés, temporisait en juin Franck Riester. Un texte de loi est actuellement en débat au Sénat pour encadrer cette réfection. Et il est, « bien légitime que les donateurs importants donnent au fur et à mesure de l’avancée des travaux et que les fondations ne donnent que lorsque [des] conventions seront signées et étalent leurs versements dans le temps », estime le ministre de la Culture.

Si j’étais médisant, je dirais que tout est comme d’habitude.

En France, on est champion du blabla (émotion, patati patata, larme à l’oeil, symbole de la France, patati patata polémique, défiscalisation, patati patata, flèche qui doit être refait à l’identique ou modernisée patati patata).

Mais au final, quand il s’agit d’agir, ça donne ça : 38 M sur 850 M, soit 4% ! La classe.

Hors ligne Hors ligne

 

#70 09/07/2019 07h53

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   150  

Certes, mais je comprends parfaitement qu’ils se préoccupent de savoir comment leur argent sera dépensé, car eux savent le gérer contrairement à leurs interlocuteurs !


Ericsson…!  Qu'il entre !

Hors ligne Hors ligne

 

#71 24/09/2019 22h52

Modérateur
Top 50 Réputation
Réputation :   568  

Bonsoir,

IH a écrit :

Après toutes les polémiques, notamment sur les dons des riches français qui faisaient un coup de com’ défiscalisé, patati, patata, voilà où on en est :

A ce jour, seuls 38 millions d’euros sur les 850 promis pour financer les travaux de réfection ont effectivement été remis, confirme ce lundi 8 juillet sur RTL l’archevêque de Paris Mgr Michel Aupetit.

Pour être fair:
Arnault et Pinault confirment leurs dons pour la restauration de Notre-Dame

Ces textes encadrent les versements des grands mécènes, qui devraient s’étendre sur plusieurs années, au gré des besoins de restauration.
(…)
Dans un communiqué publié dans la foulée de la signature avec Bernard Arnault, la Fondation Notre-Dame a rappelé qu’elle avait reçu, depuis le 17 avril, 380 millions d’euros de dons et de promesses de dons. Aux versements des grands mécènes s’ajoutent ceux de 46.000 particuliers, de 60 entreprises et de 29 collectivités publiques, françaises et étrangères. Chaque semaine, 140 dons de particuliers continuent d’arriver sur le bureau de Mgr Aupetit.
(..)
La cathédrale pourra aussi compter sur les dons versés à la Fondation du Patrimoine (218 millions d’euros), ainsi que sur les 200 millions promis par la fondation Bettencourt et par l’Oréal.

Donc pour le moment 218 + 200 LVMH + 100 Pinault = 518M€, 61% c’est mieux que 4 % ! smile
Édit: finalement pas sûr de ce dernier point, les communications ne sont pas claires…


"Never argue with an idiot. They will drag you down to their level and beat you with experience" Mark Twain

Hors ligne Hors ligne

 

[+4]    #72 14/10/2020 15h12

Membre
Réputation :   69  

Bonjour,

Sur ce sujet il est intéressant de prendre connaissance du rapport publié récemment par la Cour des Comptes :

La conservation et la restauration de la cathédrale Notre-Dame de Paris | Cour des comptes

On y apprend que seuls 184M€ ont été versés au 31 décembre 2019, le reste n’étant qu’à l’état de promesses qui n’ont évidemment aucune valeur contractuelle.

Plus ennuyeux, l’établissement public créé pour conduire ces travaux de restauration, est entièrement financé par la charité publique, ce qui représente un budget annuel d’environ 5M€ et contrevient explicitement aux dispositions de la loi du 29 juillet 2019 qui affecte les fonds levés par la souscription exclusivement aux travaux de restauration.

Encore plus cocasse, cet établissement est logé par l’Etat dans un ensemble immobilier sis Rue de Martignac pour lequel il doit s’acquitter d’une indemnité d’occupation correspondant aux prix du marché dans cet arrondissement très côté. Non seulement l’Etat ne verse pas un € à l’établissement pour son fonctionnement mais il détourne illégalement les dons des souscripteurs. Même la Cour des Comptes, pourtant très vigilante en matière de dépenses publiques, s’émeut de cette situation !

La publication de ce rapport ne va sans doute pas faciliter la collecte des fonds promis, les souscripteurs n’ayant pas forcément envie de payer le salaire des généraux en retraite qui dirigent l’établissement ni de verser des loyers à l’Etat.

A titre personnel, je serais curieux de connaître les raisons qui ont conduit le Gouvernement à mettre à la tête de cet établissement les généraux en retraite Georgelin et Jost, des officiers sans doute fort dévoués doublés de bons paroissiens, mais dont on comprend mal en quoi le parcours sous les armes leur a donné les compétences requises pour assurer la maîtrise d’ouvrage d’un chantier de restauration de cette nature, qui n’a quand même pas grand-chose à voir avec l’acquisition d’un sous-marin ou d’un avion de combat……Ces nominations sont d’autant plus étonnantes que l’Etat dispose en son sein de corps d’architectes (ABF, AUE) dont les compétences sont a priori plus en phase avec les missions dévolues à l’établissement de restauration de Notre-Dame.

Dernière modification par gustou (14/10/2020 15h14)

Hors ligne Hors ligne

 

#73 15/10/2020 13h50

Membre
Réputation :   109  

InvestisseurHeureux, le 08/07/2019 a écrit :

Pourquoi alors, les donateurs français tardent-ils tant à remettre les fonds promis ? Ils attendent de savoir comment leurs dons seront utilisés, temporisait en juin Franck Riester. Un texte de loi est actuellement en débat au Sénat pour encadrer cette réfection. Et il est, « bien légitime que les donateurs importants donnent au fur et à mesure de l’avancée des travaux et que les fondations ne donnent que lorsque [des] conventions seront signées et étalent leurs versements dans le temps », estime le ministre de la Culture.

Mais au final, quand il s’agit d’agir, ça donne ça : 38 M sur 850 M, soit 4% ! La classe.

Pour un  particulier, la défiscalisation sur du MH est effective au moment du versement des appels de fond pour les travaux de l’année en cours comme vous le savez, donc il est pas anormal que les versements se fassent au fur et a mesure de l’avancement des dits travaux.

Faudra voir au moment des appels de fond qui verse ?

Dernière modification par bascarol (15/10/2020 13h51)

Hors ligne Hors ligne

 

Discussions similaires à "incendie à notre dame de paris : faire un don ?"

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur