Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

[+3]    #1 09/04/2019 12h04 → Titres non-cotés après un retrait de cotation : que faire ? (frais de garde, non-coté, radiation, retrait de cotation)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1177 

J’initie cette file pour partager nos expériences sur le non-coté "involontaire" : la détention involontaire de titres devenus non-cotés à la suite d’un retrait de la cotation. (Et je crée cette file à dessein dans la section "Actions" plutôt qu’"Entreprendre : PME et sociétés non cotées" - mais libre à la modération de la replacer si besoin.)

Avec mon portefeuille très diversifié (près de 450 lignes), ce genre d’événement est inévitable et je détiens désormais 2 titres non-cotés, de façon bien involontaire :

- Novae Aerospace (MLNOT) était une nano cap d’Euronext Access (ex Marché libre), d’une capitalisation de 5 millions € selon la dernière cote disponible. Elle a été radiée de la cotation le 1er octobre 2018 par une décision d’Euronext, en même temps qu’une trentaine d’autres valeurs du marché libre, pour manquement aux obligations de communication et de notification (manquement difficilement contestable, il est vrai). Selon des échanges récents avec la société, rapportés sur le forum Boursorama par des petits porteurs, la société envisagerait de "prochainement lancer une offre de reprise des titres de cette société détenus au nominatif ou au porteur par des actionnaires minoritaires" (l’information sur cette offre étant communiquée via le BALO).

- Patisserie Valerie (CAKE) était une (apparemment) belle entreprise britannique de vente de pâtisseries, avec une forte croissance des ventes et du réseau de magasins (capitalisation > 500 millions € au moment du retrait de la cotation). Elle a été placée sous administration et sa cotation a été suspendue après la découverte d’un "trou" de 40 millions GBP dans ses comptes, comme expliqué sur ma file de portefeuille. Aux dernières nouvelles, Patisserie Valerie a été vendue à un fonds irlandais de private equity, Causeway Capital, pour 13 millions GBP (permettant de sauver 2000 emplois). Apparemment la fraude consistait notamment en un double-comptage des ventes par vouchers (afin d’augmenter artificiellement le chiffre d’affaires) et une manipulation des coûts (avec un non-paiement de la TVA). 6 personnes sont sous investigation par la police : elles ont échangé des emails discutant de la fabrication de fausses factures et sont soupçonnées d’avoir émis des chèques frauduleusement. Bon sur celle-ci, je crois que je peux oublier tout espoir de récupérer ne serait-ce qu’une fraction de ma mise…

J’ai Novae Aerospace chez EasyBourse et Patisserie Valerie chez Binck.

Je suis novice sur le non-coté "non choisi". Je serais intéressé par les retours d’expérience notamment sur les points suivants :
- versement des dividendes
- frais de transactions (par exemple en cas d’offre de retrait)
- éventuels frais de garde
- communication / comment suivre la situation de l’entreprise

Apparemment les pratiques des courtiers sur ces points varient beaucoup. Evidemment, je mettrai à jour cette file avec mon propre retour d’expérience (principalement sur Novae, car sur Patisserie Valerie je crois que c’est maintenant de l’histoire ancienne).

Mots-clés : frais de garde, non-coté, radiation, retrait de cotation

Hors ligne

 

[+1]    #2 09/04/2019 12h57 → Titres non-cotés après un retrait de cotation : que faire ? (frais de garde, non-coté, radiation, retrait de cotation)

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   104 

Bonjour,

Voici mon expérience, même si j’avoue (non sans honte) avoir lâché l’affaire en cours de route, en espérant le meilleur.

ZAMANO PLC, logé chez Binck en PEA.

- Octobre 2017 : cession des activité. L’entreprise devient une coquille vide. Annonce de retour du cash aux actionnaires.
- Avril ou mai 2018 : annonce de suspension de la cote pour 6 mois, qui s’est transformée en retrait de la cote courant 2018. Binck fait apparaitre le titre comme "délisté" (aucun mouvement possible). A partir de là, difficile voire impossible de trouver des infos sur la société. Peu ou pas de données sur le site de la place de Londres, avant qu’ils ne retirent tout bonnement le titre de leur listing. Le site de la société ne diffusait aucune info. Je n’ai pas cherché à contacter le service investisseur.
- Mars 2019 : sans autre nouvelle, ni du courtier, ni de la société, la ligne délistée au sein du PEA se transforme en cash. Le titre apparait dans les mouvements comme "vendu"

Résultat : des pertes, d’argent et de temps.
Pas de frais de garde chez Binck. Pas de frais de courtage au moment de la vente, mais des frais liés au change (0,33€)

Sylvain

Dernière modification par monpersylv (09/04/2019 13h02)


Be the change that you wish to see in the world

Hors ligne

 

[+2]    #3 09/04/2019 15h09 → Titres non-cotés après un retrait de cotation : que faire ? (frais de garde, non-coté, radiation, retrait de cotation)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   546 

Sujet intéressant à partager.

J’ai, ou j’ai eu, 4/5 sociétés dans ce cas :

- Biolitec, société de matériel médical allemande. Quand elle est sortie de la cote j’ai décidé de la garder. Elle a ensuite proposé plusieurs fois de racheter les actions. J’ai refusé, jugeant le prix trop bas. Depuis j’ai reçu de copieux dividendes, mais je ne sais pas combien, je ne surveille pas mes dividendes. Et, en écrivant ce message, je m’aperçois …. qu’elle a disparu de mon portefeuille ! Je me renseigne auprès de Binck.

- Menuiseries Vial. Pas vraiment sortie de la cote, mais mise en faillite. Aurait probablement dû être annulée depuis des années mais figure encore sur mon PEA comme délistée.

- PowerFilm. Panneaux solaires flexibles US. Une boite qui cotait à la moitié de son cash net quand je l’ai achetée. A la sortie de cote, j’ai doublé ma position. On a eu un rapport annuel la première année. Depuis plus rien. J’y crois encore mais je n’ai aucune nouvelle malgré mes demandes.

- Eastern european property found. Une ex-daubasse dans l’immobilier à l’est de Europe. Je n’ai pas trop suivi le dossier. 

- Matica technologies. Une ex-daubasse allemande. Etait annoncée comme délistée, mais intéressante, donc je l’avais gardée. Les rapports étant en allemand, et étant a priori non cotée, j’avais renoncé à la suivre. L’an dernier, je me suis aperçu qu’elle cotait en fait sur un autre marché allemand (Hambourg). Je l’ai revendu au téléphone à la suite d’une remontée du cours.

A noter que les valorisations indiquées par le courtier sont diverses : parfois c’est zéro, parfois c’est le prix de dernière cotation.

En ce qui concerne les questions posées :

- versement des dividendes : j’ai reçu des dividendes sur une au moins des actions délistées.

- frais de transactions (par exemple en cas d’offre de retrait) : a priori, chez Binck, les frais de transactions sont nuls en cas d’offre publique.

- éventuels frais de garde : idem pas de frais de garde.

- communication / comment suivre la situation de l’entreprise : en général, la communication s’amenuise… Il faut la contacter directement, mais elle n’a presque plus d’obligation.

JL

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


Investisseur value et deep value. Blog : Le projet Lynch. Parrainages Binck et Boursorama.

Hors ligne

 

#4 17/04/2019 18h57 → Titres non-cotés après un retrait de cotation : que faire ? (frais de garde, non-coté, radiation, retrait de cotation)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   717 

Tenez-nous au courant pour Biolitec!

Quel retour passionnant JeromeLeivrek !


Do your homework! Parrain pédago pour Bourso, Binck et Bourse Directe : écrivez-moi en MP :-) et  mon portif

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech