Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 03/04/2019 13h17

Membre
Réputation :   1  

Bonjour,

Incessamment sous peu, pour vous, ici, un début de portefeuille de débutant, de nouveau, de noob, d’un ignorant total en épargne boursière, mais qui commence à se soigner !

À 37 ans, petite famille de quatre, un investissement locatif (crédit fini de payer dans 5 ans, et mon logement m’est fourni par mon boulot), de l’épargne sur une assurance-vie mono-support de plus de 8 ans, et encore un peu sur une autre multi-support de même pas deux ans, un peu de liquidité immédiatement disponible….. Bref, je souhaite laisser cette épargne comme elle est et en constituer une autre sur PEA, voire compte-titre.

J’ai commencé à lire pas mal d’informations sur ce forum et sur certains blogs ces dernières semaines, j’ai également regardé comment sont constitués et évoluent certains portefeuilles.
Aparté : merci pour ce forum, à son auteur et à tous ceux qui l’animent !

J’ai donc ouvert un compte PEA et un CTO chez Bourse-Direct (en fait la création du PEA entraîne forcément celle du CTO), et j’ai reçu mes codes de connexion aujourd’hui ! Encore un peu d’attente le temps que le virement soit effectif.

Je pense débuter avec une stratégie orientée dividendes. J’ai notamment bien regardé les portefeuilles de Neo45 et de Prune (au hasard, il y en a certainement d’autres), et le PEA avec les actions accessibles me semblent intéressants. En revanche, j’ai beaucoup de mal à comparer les performances des deux stratégies aux titres radicalement différents.
J’ai énormément de mal, par exemple, à voir quel pourcentage moyen Prune reçoit en dividendes de ses action, net, sur une année. Je comprends bien sûr que ce pourcentage seul ne veut rien dire et qu’il faut prendre en compte la valeur des titres correspondants à ces moments là, mais bon… ça reste un peu flou pour moi qui aime bien pouvoir comparer des nombres.

Voici les titres qui m’intéressent, et que je compte acquérir progressivement, mais ça reste une première ébauche susceptible de bien évoluer.

PEA :
- TOTAL
- AXA
- BOUYGUES
- DANONE
- BNP PARIBAS
- VINCI
- SANOFI
- RUBIS
- AIR LIQUIDE (puis-je convertir ces actions en nominatives une fois achetées sur mon PEA Bourse-Direct ?)

En réflexion :
- LVMH
- SAINT GOBAIN
- PUBLICIS GROUPE
- IPSOS

CTO :
UNIBAIL RODAMCO WESTFIELD
ICADE

Comme vous pouvez le constater, je me suis beaucoup appuyé sur le portefeuille de Neo45 et sur tous les échanges qui en ont découlé (encore merci à lui et aux participants).
C’est surtout parce que j’ai l’impression que ça reste accessible pour moi, tant que mes connaissances sont encore très, très basiques, et cela me semble assez sûr (notez le "assez" ^^).

À terme, mais ce n’est peut-être pas le meilleur indicateur, j’aimerais bien me rapprocher des 4,5% nets pour les dividendes reçus. Je ne me rends pas encore compte si c’est quelque chose de difficile ou pas à atteindre (PEA -> 5,44 % brut et CTO -> 6,43 % brut).

À très bientôt pour la suite ! smile

Mots-clés : dividende, pea (plan d'epargne en actions), portefeuille

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #2 03/04/2019 13h58

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   490  

Boujour Oursin,

Vous avez raison, fiscalement parlant, si votre stratégie s’étend sur plus de 8 ans, l’idéal est de privilégier le PEA. Cela ne fait aucun doute.

Je ne reviendrai pas sur les titres que vous envisagez d’acquérir, puisque je les possède moi-même quasiment tous.
Pour ce qui est de Air Liquide, vous pouvez bien sûr convertir vos titres au nominatif après achat chez Bourse Direct.

Concernant le rendement, avec Unibail et Icade en CTO (si vos deux lignes sont d’égale valeur) vous serez grosso modo à votre objectif.
Sur le PEA par contre, il vous faudra surponderer certains titres (ceux offrant le principal rendement).

Peut-être même serait-il préférable de prendre cet objectif de rendement net de facon globale (PEA + CTO).
Ainsi si vous arrivez à sortir du 7% brut de vos foncières, du 5% brut (je donne ces chiffres au pif, juste pour l’exemple) sur le PEA pourrait vous permettre d’atteindre votre objectif de 4,5% net.


le Petit Actionnaire - Suivi de mes investissements dans les dividendes et Éducation financière.

Hors ligne Hors ligne

 

#3 05/04/2019 14h55

Membre
Réputation :   1  

Bonjour Neo,

Merci pour l’information concernant Air Liquide, je ne connais pas du tout ce système de conversion de titres en nominatif. Je vais me plonger dans les documentations de Bourse Direct pour voir cela en détail.

Effectivement, j’essaierai de pondérer différemment certaines lignes, mais d’après ce que je comprends, peut-être pas immédiatement.

Si je saisis globalement le fonctionnement, j’arrive sur le marché des actions après trois mois de hausse globale. Et ceci après plusieurs mois de baisse. À partir de là, rien d’écrit, ça peut continuer à monter, baisser, et l’un comme l’autre de manière progressive ou brusque.

Donc pour une stratégie dividendes, j’ai à la fois intérêt à essayer d’acheter bas (mais j’ai peut-être raté le coche à deux-trois mois près), ou pour rattraper la casse, lisser le PRU en ne dépensant pas tout mon budget dédié immédiatement, mais en étalant les achats sur plusieurs mois.
Problème, pendant ce temps là, c’est de l’argent qui ne rapporte rien (pire avec l’inflation) et je multiplie les ordres d’achat. Comme c’est une somme importante (pour moi) j’aimerais bien ne pas la laisser dormir trop longtemps quand même.

Je suis preneur de tout conseil à ce sujet. 😉

Hors ligne Hors ligne

 

#4 05/04/2019 15h08

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   130  

Bonjour Oursin,

Je suis un peu comme vous, un "noob".

Je vous recommanderai que grandement Saint Gobain, vraiment sous coté en ce moment. Je suis rentré à 26 € la première fois.

LVMH, j’attendrai la prochaine respiration avant de rentrer. Pour ma part, je suis rentré à 245€ et j’ai pris la PV à 334€. PV réinvesti aussitôt dans Saint Gobain vers 32.5€.

DANONE, je renforcerai.

Bon WE.

Hors ligne Hors ligne

 

#5 05/04/2019 15h11

Membre
Réputation :   43  

Bonjour,

Pour le passage en nominatif chez Bourse Direct, je m’étais renseigné et c’est assez cher (tout est relatif, mais en comparant Boursorama qui fait ça gratuitement, ça l’est je trouve): Chez Bourse Direct la mise au nominatif ou au porteur d’une ligne d’actions est facturée un montant fixe de 18€. A voir si cela vaut le coup/coût de votre point de vue.

Concernant vos choix, pourquoi ne pas partir sur un ETF capitalisant plutôt que sur des actions puisque comme vous les dites vous-mêmes: "mes connaissances sont encore très, très basiques". Je me permets cette remarque pour deux raisons:
1. je fais la même chose que vous et je suis en train de me rendre compte que je sous-performe la plupart des indices
2. j’ai commencé comme vous et n’étant pas très bien préparé, j’ai mal géré la partie psychologique de la détention d’actions (en gros, vous risquez de vendre quand ça baisse et acheter quand ça monte)

Bien sûr, si cela vous amuse (c’était et c’est toujours mon cas), c’est une autre histoire…

Edit: si la réflexion sur les ETFs vous intéresse ou vous questionne, je vous conseille vivement de parcourir le blog d’un des membres du forum, qui est une mine d’information sur la gestion passive

Dernière modification par investissor (05/04/2019 15h16)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #6 05/04/2019 15h14

Membre
Réputation :   90  

Bonjour Oursin et merci pour l’hommage.
Ravi si mon portefeuille a pu vous inspirer.

Vous parlez d’acheter sur un plus bas ; c’est un peu opposé à une stratégie dividendes. En effet, le market timing (Acheter bas, revendre haut) est très compliqué, voire impossible à tenir sur le long terme, même pour des spécialistes. donc pour des investisseurs lambda, comme vous et moi, imaginez bien que vous y arriverez une fois de temps en temps, et encore.

C’est pour cela qu’il est préférable de lisser vos achats, pour diminuer le risque d’un achat sur un plus haut. On peut très bien imaginer être sur un plus bas sur 1 an, tout miser à cet instant donné, et l’action prend une gamelle sans nom et ne s’en remet jamais, et votre perte "théorique" sera vertigineuse.

Donc investissez petit à petit, lissez votre PRU à la baisse, achat après achat. Cela ne sera pas optimisé, mais vous couvrirez les risques.

De mon côté, je n’attache pas d’importance au pourcentage net touché par rapport à une action ; je vise des actions solides, et dont le dividende est garanti. Il vous faut trouver l’équilibre qui vous correspond entre le pourcentage et le risque associé, car souvent, les aristocrates des dividendes ont des taux assez faibles par rapport à d’autres entreprises, mais font augmenter leurs dividendes depuis des dizaines d’années.

En résumé, il n’y a pas de bonne ou de mauvaise stratégie, il vous faut simplement trouver la votre, celle qui vous correspond et vous permet d’être à l’aise. Vous avez raison de vous lancer, vous verrez que vous serez bien plus à l’aise dans quelques mois…

Bon courage !


Parrainage possible pour Boursorama (80€), Linxea (20€), Bourse Direct (50€) et Binck (100€).

Hors ligne Hors ligne

 

#7 05/04/2019 15h24

Membre
Réputation :   61  

Oursin a écrit :

À terme, mais ce n’est peut-être pas le meilleur indicateur, j’aimerais bien me rapprocher des 4,5% nets pour les dividendes reçus. Je ne me rends pas encore compte si c’est quelque chose de difficile ou pas à atteindre (PEA -> 5,44 % brut et CTO -> 6,43 % brut).

En réinvestissant les dividendes des sociétés que vous citez, vous devriez atteindre votre but (rendement sur apport de 4,5% net) au bout de 10 à 15 ans environ .

Hors ligne Hors ligne

 

#8 05/04/2019 15h36

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   490  

Oursin a écrit :

À partir de là, rien d’écrit, ça peut continuer à monter, baisser, et l’un comme l’autre de manière progressive ou brusque.

En effet, ce sont les joie de la bourse. Mais il y a tout de même une troisième possibilité. Cela peut également stagner quelques temps, avant de repartir dans un sens ou dans l’autre.

Oursin a écrit :

Donc pour une stratégie dividendes, j’ai à la fois intérêt à essayer d’acheter bas (mais j’ai peut-être raté le coche à deux-trois mois près), ou pour rattraper la casse, lisser le PRU en ne dépensant pas tout mon budget dédié immédiatement, mais en étalant les achats sur plusieurs mois.

Acheter bas est le souhait de tout investisseur. Mais c’est quelque chose de très difficile à faire. Car pour acheter bas, il faut acheter suite à une baisse. Et de fait, acheter après une forte baisse n’est pas chose aisée :

. comment savoir que la baisse est encore terminée ?
. Si une action a déjà perdu 30%, pourquoi la baisse ne se prolongerai pas encore jusqu’ -40% ou - 50% ? Peut-être faudrait-il alors attendre?
. Et puis, si l’action a tant baissé, c’est qu’il y avoir une bonne raison. Donc est-ce vraiment judicieux de rentrer sur le titre, même si je trouve qu’il n’est plus trop cher ?

Oursin a écrit :

Problème, pendant ce temps là, c’est de l’argent qui ne rapporte rien (pire avec l’inflation) et je multiplie les ordres d’achat. Comme c’est une somme importante (pour moi) j’aimerais bien ne pas la laisser dormir trop longtemps quand même.

Je suis comme vous, je n’aime pas attendre pour acheter lorsque j’ai des liquidités de disponible. Je pars du principe que je ne sais pas comment vont évoluer les marchés à l’avenir. Je peux donc tout aussi bien subir une baisse ou une hausse de 30% (par exemple) à tout moment. Partant de là, j’effectue mes renforcements mensuels sans trop me préoccuper du cours du moment. Si j’achète trop tôt ou trop tard, ce n’est pas grave, ça se lissera dans le futur.

Pour ce qui est d’entrer sur le marché avec de grosses sommes (par rapport aux revenus / au patrimoine), si vous êtes en accord avec vous-même, il n’y a pas de regrets à avoir entrant petit à petit.

A titre d’exemples :
. J’ai ouvert une ligne Plastic Omnium il y a une semaine. Depuis, le titre a bondi de plus de 12%. Manque de bol pour moi, ma ligne est très loin d’être complète. Je n’ai pourtant aucun regret de ne pas avoir une plus grosse ligne que ce que j’ai fait.

. En sens inverse cette fois, lorsque je suis entré sur Unibail par exemple, je l’ai fait trop tôt. J’enregistre encore une performance de -10% sur le titre (hors dividende). J’ai déjà effectué quelques renforcements, au point qu’il s’agisse de ma plus grosse ligne (10% du portefeuille). Là encore, je crois en la société, donc je n’ai aucun regret d’être entré et d’avoir renforcé un peu trop tôt.

A noter que parfois, il vaut mieux attendre que l’orage passe pour investir. Il est préférable de perdre 1% d’inflation et de ne pas subir 20% de baisse des marchés avant d’entrer. Encore faut-il être en mesure de prévoir de ces corrections / krach avec précision. Personnellement je ne peux pas, donc je continue d’investir… sur de valeurs à dividende solides.

Au sujet des frais de courtage, cela reste minime. Pour un ordre de 500€ (chez Bourse Direct) cela représente 0,20% de frais. Pour un ordre de 1k€ cela fait 0,19%. Sur une stratégie dividendes, avec une conservation à long terme de vos positions, ce n’est pas bien grave.


le Petit Actionnaire - Suivi de mes investissements dans les dividendes et Éducation financière.

Hors ligne Hors ligne

 

#9 05/04/2019 22h52

Membre
Réputation :   1  

@LoopHey

Bonjour LoopHey,

Merci pour les conseils, notamment pour Saint-Gobain.
Boulot pour moi ce week-end. wink Bon week-end également. smile

-------------------------------------------
@investissor

Bonjour,

Effectivement ! Et je pensais que les 18 euros étaient uniquement pour la conversion en nominatif pur, mais c’est aussi pour la conversion en nominatif administré ! (Je viens d’avoir une confirmation par téléphone.) Et si je contacte directement l’entreprise pour le nominatif pur, je perds la fiscalité intéressante du PEA… Je me suis fait eu de découvrir tout ça après coup. ^^
18 euros, ils ont quand même la main lourde. Même pas un truc du style une gratuite par an…

Pour les ETF, je commence tout juste à comprendre ce à quoi ça correspond. Je ne sais pas du tout si cela pourrait avoir de meilleures performances que ce vers quoi je pense me diriger. J’ai regardé quelques Amundi et un Vanguard, ça m’a l’air plus volatil que les sociétés que je vise pour l’instant, non ?

Concernant la partie psychologique, je ne pense pas dévier de la stratégie que j’aurais établi sans y réfléchir à trois fois.
Je pense avoir intégré quelques notions qui collent à la stratégie dividendes :
- n’acheter que des actions que je serais heureux de voir baisser pour pouvoir renforcer (sans être parfaitement binaire non plus, il faut quand même savoir un minimum pourquoi l’action baisse) ;
- établir à l’avance sa réaction à avoir selon l’évolution du prix des actions et des dividendes.
Mais cela ne m’empêchera certainement pas de transpirer le jour où….. ^^
Et cela risque de m’amuser plus que les ETF. wink
Pour le blog, c’est celui de Fructif, c’est ça ? Je vais y jeter plus qu’un coup d’œil, merci. smile

-------------------------------------------
@Prune

Bonjour Prune,

Je ne souhaite pas faire de market timing ; simplement ne pas trop attendre pour investir mon capital de départ, en essayant de ne pas acheter au plus haut. Donc même si ça ne me plaît pas trop, il faut que je trouve un compromis entre rapidité d’investissement, et étalement pour lisser le PRU. Il faut que je réfléchisse à comment positionner le curseur entre les deux. wink

Oui, je compte pondérer différemment les différentes lignes selon le pourcentage de dividende versé (et d’autres critères), mais je pense le faire lorsque j’en serais au renforcement. Cela me permettra de voir tourner le portefeuille un moment et de m’y familiariser.

Merci pour les encouragements également. smile

-------------------------------------------
@langoisse

Bonjour langoisse, (pas mal… ^^)

Pouvez-vous m’expliciter le pourquoi du 10 à 15 ans ? Je ne comprends pas.

-------------------------------------------
@Neo45

Bonjour Neo,

J’avais omis la stagnation, c’est vrai. Pour le reste du message plein de bon sens, cela confirme qu’il est plus raisonné d’étaler les achats, on lisse pour limiter la casse comme pour limiter les gains, mais en évitant les coups de poker qui peuvent moins bien se terminer.

Hors ligne Hors ligne

 

#10 08/04/2019 11h47

Membre
Réputation :   43  

Oursin a écrit :

- n’acheter que des actions que je serais heureux de voir baisser pour pouvoir renforcer (sans être parfaitement binaire non plus, il faut quand même savoir un minimum pourquoi l’action baisse) ;
- établir à l’avance sa réaction à avoir selon l’évolution du prix des actions et des dividendes.
Mais cela ne m’empêchera certainement pas de transpirer le jour où….. ^^
Et cela risque de m’amuser plus que les ETF. wink
Pour le blog, c’est celui de Fructif, c’est ça ? Je vais y jeter plus qu’un coup d’œil, merci. smile

Pour le blog, il s’agit bien de celui de Fructif effectivement. Je suis comme vous, je trouve le "stock-picking" effectivement plus amusant que les ETF, mais force est de constater qu’il est difficile de battre les stratégies d’investissement progressif sur les ETF (en ce qui me concerne en tous cas - d’autres personnes sur ce forum y arrivent). En effet, avec un indice, vous ne faites pas d’erreur d’évaluation, de secteur, etc… Disons que je me pose personnellement de plus en plus la question.

Concernant les dividendes, n’oubliez pas qu’il ne s’agit pas d’une fin en soi. En effet, ne vaut-il pas mieux qu’une entreprise conserve ses bénéfices pour les réinvestir de façon intelligente plutôt que de les reverser à ses actionnaires? J’ai l’exemple d’Apple en tête qui n’a pas versé de dividende pendant plusieurs années pour le plus grand bonheur de ses actionnaires… De plus, et Neo45 relève implicitement cela dans ses interventions (voir sa liste des aristocrates qui versent un dividende pérenne à leurs actionnaires), il faut que le dividende soit soutenable pour l’entreprise. Se focaliser exclusivement sur son montant peut être dangereux.

Hors ligne Hors ligne

 

#11 09/04/2019 11h28

Membre
Réputation :   1  

investissor a écrit :

[…..]Je suis comme vous, je trouve le "stock-picking" effectivement plus amusant que les ETF, mais force est de constater qu’il est difficile de battre les stratégies d’investissement progressif sur les ETF (en ce qui me concerne en tous cas - d’autres personnes sur ce forum y arrivent). En effet, avec un indice, vous ne faites pas d’erreur d’évaluation, de secteur, etc… Disons que je me pose personnellement de plus en plus la question.

Même sur un compte à fiscalité avantageuse comme le PEA ? Avec des ETF, on risque d’avoir des retenues supplémentaires si les actions sont situées hors Europe, non ? (en simplifiant)
Je me demande ce que ça donne sur les gains nets, tels qu’ils arrivent dans notre poche toute fiscalité déduite.

investissor a écrit :

Concernant les dividendes, n’oubliez pas qu’il ne s’agit pas d’une fin en soi. En effet, ne vaut-il pas mieux qu’une entreprise conserve ses bénéfices pour les réinvestir de façon intelligente plutôt que de les reverser à ses actionnaires?

Je ne pense pas que la stratégie dividendes doit être opposée à une stratégie de réinvestissement total des bénéfices qui elle, serait intelligente.
Je pense qu’une entreprise qui verse des dividendes souhaite fidéliser ses actionnaires, et a donc une vision de ses objectifs sur le long terme. Le meilleur exemple français est certainement Air Liquide.

investissor a écrit :

[…..]De plus, et Neo45 relève implicitement cela dans ses interventions (voir sa liste des aristocrates qui versent un dividende pérenne à leurs actionnaires), il faut que le dividende soit soutenable pour l’entreprise. Se focaliser exclusivement sur son montant peut être dangereux.

Si vous regardez la liste des sociétés de mon premier post, je ne pense pas m’être focalisé sur le montant des dividendes.

Je m’oriente vers cette stratégie parce qu’elle me semble accessible, qu’elle me convient et qu’elle me plaît, mais effectivement, il en existe certainement d’autres plus performantes. Je changerai peut-être au fil de mes apprentissages.
Ce que j’y vois de positif, c’est un calcul de fiscalité facile, plutôt que d’avoir une surprise à chaque fois que l’on voit ce qui tombe au final réellement dans notre poche, cela permet de facilement voir si on est plus performant ou pas qu’une assurance vie ou autre ; et une relative sécurité et stabilité selon le choix des entreprises.
Mais encore une fois, j’ai énormément de choses à apprendre.

Premiers achats hier, j’essaierai d’ajouter d’autres informations au fil du temps pour que ce soit plus complet, mais là je donne la version rapide et "brute" :
- 20 AXA
- 10 BNP PARIBAS
- 20 TOTAL
- 40 ENGIE
- 50 ORANGE

Hors ligne Hors ligne

 

#12 09/04/2019 13h32

Membre
Réputation :   43  

Vous pouvez mettre des ETF à réplication synthétique dans votre PEA, donc suivre un indice monde en profitant de la fiscalité du PEA (en tous cas sur la fiscalité des plus-values - voir plus bas). Vous pouvez également avoir des ETF à réplication physique dans votre PEA si au moins 75% des titres sont européens, donc suivre un indice comme le CAC40 très facilement.

Par contre il est vrai qu’il y a des frais sur les ETF (0.38% par an pour celui-ci qui suit l’indice MSCI World). Et concernant la fiscalité des dividendes vous avez raison, vous trouverez des informations ici - mais vous aurez a priori les mêmes frais avec des actions en direct.

Hors ligne Hors ligne

 

#13 11/04/2019 17h49

Membre
Réputation :   1  

@investissor
Pas encore eu assez de temps pour m’y pencher, mais j’ai bien noté ce dont vous parliez, et je regarderai, merci.

Quelques achats aujourd’hui pour avoir une base de portefeuille :
Danone, Bouygues, Vinci et Sword Group.

RÉPARTITION DU PORTEFEUILLE AU 11/04/2019

~Consommation discrétionnaire :
n/a

~Consommation de base (11,6%) :
    10 Danone SA_________________________________11,6%

~Energie (17,0%) :
    20 Total SA__________________________________17,0%

~Services financiers (15,3%) :
    20 AXA SA_____________________________________7,8%
    10 BNP Paribas SA_____________________________7,4%

~Santé :
n/a

~Industrie (23,5%) :
     8 Vinci SA__________________________________12,0%
    20 Bouygues SA_______________________________11,4%

~Matériaux de base :
n/a

~Technologie de l'information (11,2%) :
    20 Sword Group SE____________________________11,2%

~Services de télécommunication (12,4%) :
    50 Orange SA_________________________________12,4%

~Services aux collectivités (9,2%) :
    40 Engie SA___________________________________9,2%

~Immobilier :
n/a

~Fonds/Trackers :
n/a

~Liquidité :
_________________________________________________73,9%

Fait avec XlsPortfolio

Dernière modification par Oursin (11/04/2019 18h07)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #14 31/05/2019 14h52

Membre
Réputation :   1  

Bonjour,

Les données parlent d’elles-mêmes.

https://nsa40.casimages.com/img/2019/05/31/190531024418253708.png

RÉPARTITION DU PORTEFEUILLE AU 31/05/2019

~Consommation discrétionnaire :
n/a

~Consommation de base (9,2%) :
    10 Danone SA__________________________________9,2%

~Energie (23,8%) :
    40 Total SA__________________________________23,8%

~Services financiers (10,9%) :
    20 AXA SA_____________________________________5,7%
    10 BNP Paribas SA_____________________________5,2%

~Santé :
n/a

~Industrie (17,1%) :
     8 Vinci SA___________________________________9,0%
    20 Bouygues SA________________________________8,1%

~Matériaux de base :
n/a

~Technologie de l'information (23,6%) :
    10 NVIDIA Corp (USD)_________________________16,1%
    20 Sword Group SE_____________________________7,5%

~Services de télécommunication (9,0%) :
    50 Orange SA__________________________________9,0%

~Services aux collectivités (6,4%) :
    40 Engie SA___________________________________6,4%

~Immobilier :
n/a

~Fonds/Trackers :
n/a

~Liquidité :
_________________________________________________68,4%

Fait avec XlsPortfolio

Ma plus grosse erreur est d’avoir acheté les actions NVIDIA en fin de courbe de montée, mais je n’avais pas trouvé d’informations qui me laisserait penser que ça allait se casser la figure ensuite.
En même temps, je débute, donc ce ne sera certainement pas la dernière erreur. ^^

Je pense ne toucher à rien. Je pense que NVIDIA remontera un jour, mais d’ici combien de semaines, mois, voire années ?

Si vous avez quelques conseils, je suis tout ouïe. wink

Hors ligne Hors ligne

 

Discussions similaires à "portefeuille d'actions d'oursin"

Pied de page des forums

Don Faites un don
Apprendre le bonheur