Informations À propos…   Chercher Cherchez sur le site, les forums et nos screeners :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Screeners actions Consultez l’analyse graphique et les dividendes de Groupe Open sur nos screeners actions.

[+1]    #1 28/03/2019 10h57

Membre (2012)
Top 20 Expatriation
Top 5 Actions/Bourse
Réputation :   683  

Bonjour,

J’ouvre une file sur Groupe Open.La société vient de publier ses résultats annuels 2018 qui ne sont pas exceptionnels (sans être catastrophique non plus).
La société était précédemment vue comme une société de croissance et était présente dans beaucoup de portefeuilles de gérants small (impliquant une valorisation "généreuse").
Hors la société est en décroissance depuis le S2 2018 et devrait le rester au S1 2019. Les effectifs au 31/12/2018 sont étals par rapport au 31/12/2017 à cause d’un turn over beaucoup trop important (26%) (grosse tension sur les ressources humaines dans tout le secteur).
Il faudra donc que Groupe Open parvienne d’abord à corriger son problème RH avant d’envisager un retour à la croissance. Ceci me rappelle d’autres ESN telles que ITL ou SQLI qui ont subits un passage à vide de 12 à 18 mois.
En attendant, les ratio de Groupe Open sont très abordables et bien en deçà du secteur (VE/CA <0,40).
Pour l’instant, je devrais rester attentiste. Il ne devrait pas y avoir de catalyseurs avant le Q3 2019 et le dossier pourrait rester oublié.

En bonus, le conseil du jour de Bourier.com sur la valeur

Boursier.com a écrit :

Groupe Open : des annonces frustrantes

Comptes. Nouveau coup de bambou pour Groupe Open après la parution des chiffres annuels. La société a été pénalisée au quatrième trimestre par des tensions sur les ressources humaines. Un turnover trop élevé a conduit à un manque d’effectifs pour assurer les développements en cours. Les ventes sur le dernier trimestre 2018 sont ainsi ressorties en léger repli… Dans ce contexte délicat, la marge opérationnelle courante a perdu un peu de terrain sur le dernier exercice à 7,5% contre 8% en 2017. Par ailleurs, Groupe Open n’a pas été en mesure de concrétiser les opérations de croissance attendues. Trop chères ou mal positionnées, les cibles étudiées ont finalement été abandonnées. De plus, les prévisions 2019 de la SSII apparaissent relativement ternes…

2019.
Compte tenu des problématiques de recrutement, la société devrait afficher une croissance interne négative sur la première partie de l’année en cours. Groupe Open avance un autre élément d’explication à sa méforme actuelle en indiquant que le marché des projets digitaux manque de maturité. N’est-ce pas plutôt le positionnement de Groupe Open qui n’est pas complètement en phase avec la demande actuelle du marché ? Quoi qu’il en soit, les ambitions contenues dans la feuille de route 2020 sont décalés à une date inconnue… Jusqu’à alors, Groupe Open visait pour l’année prochaine un chiffre d’affaires de 500 Millions d’Euros avec une marge opérationnelle courante de 10%. Dans la mesure où la société s’attend à des performances 2019 similaires à celles de 2018, le retard est désormais trop important pour tenir cette guidance…

Dégâts. Les dégâts boursiers infligés au titre Groupe Open sont importants avec une dégringolade de 60% sur les sommets de début 2018. Mais finalement ce sont plutôt les niveaux atteints à l’époque par la valeur qui semblent déconnectés de la réalité économique… Aujourd’hui, Groupe Open se négocie sur la base de 13 fois son résultat net 2018 ce qui n’est pas finalement pas si mal pour une firme en panne de croissance… De plus, la spéculation s’est calmée sur le dossier alors que les acquéreurs potentiels privilégient les pure players du digital ce qui ne correspond pas à la carte d’identité de Groupe Open. Pour l’heure, on évite de se renforcer sur ce titre après avoir des profits bien mérités fin 2017 à l’approche des 30 Euros. Avec des prévisions 2019 qui manquent de saveur, on ne se renforce pas sur Groupe Open…

Pour l’instant, je préfère Keyrus et IT Link qui sont légèrement plus décôtés mais surtout dans une meilleure dynamique commerciale.
A suivre

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Mots-clés : 2019, année de transition, esn, groupe open, recovery


"Espérez le meilleur, préparez le pire et attendez vous à être surpris" @StockPick_fr

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #2 20/04/2019 09h58

Membre (2012)
Top 20 Expatriation
Top 5 Actions/Bourse
Réputation :   683  

CA Q1 2019

Groupe Open a écrit :

Groupe Open enregistre sur ce premier trimestre 2019 un chiffre d’affaires de 82,7 M€, en décroissance de -2,8%.

Comme évoqué lors des résultats annuels 2018, ce premier trimestre 2019 est impacté par l’effet embarqué de 2018 et calendaire (1 jour en moins, soit -1,6%).


Perspectives

Ce début d’année s’inscrit encore dans un contexte de marché tendu sur les ressources et d’un embarqué 2018 défavorable. Groupe Open devrait donc connaitre un premier semestre en décroissance et reprendre sa croissance organique dès le second semestre.

Mauvais S1 comme annoncé, à suivre au S2 …


"Espérez le meilleur, préparez le pire et attendez vous à être surpris" @StockPick_fr

Hors ligne Hors ligne

 

#3 16/09/2019 16h10

Membre (2012)
Top 20 Expatriation
Top 5 Actions/Bourse
Réputation :   683  

Les résultats semestriels sont mauvais, le cours est en chute libre et investir enfonce le clou et passe à la vente:

Investir a écrit :

Des résultats semestriels dans le rouge chez Groupe Open
Dans un marché de l’emploi tendu pour les entreprises de services numériques, la société paie au prix fort ses difficultés de recrutement. Nous préférons sortir de ce dossier pour le moment.

L’analyse (Investir)
Dans un marché de l’emploi tendu pour les entreprises de services numériques, Groupe Open paie au prix fort ses difficultés de recrutement. La société a enregistré au premier semestre de l’année une perte de 0,7 million d’euros, après un bénéfice net de 7,2 millions pour la même période en 2018.

Le résultat opérationnel courant a reculé de 12,3 millions d’euros sur les six premiers mois de l’an dernier, à 5,8 millions, pour un chiffre d’affaires en retrait de3 %, à 156,3 millions, faisant ressortir une marge opérationnelle courante de 3,7%, contre 7,6% à fin juin 2018.

Baisse des effectifs
Le groupe explique cette contre-performance par une baisse de l’effectif productif de cinquante collaborateurs, porté à 3.500 au 30 juin, et par une diminution du recours à la sous-traitance pour une mise en conformité qui se prolongera sur l’année 2019.

Enfin, le taux d’occupation moyen sur le semestre a reculé par rapport au premier semestre 2018, tout en restant dans la continuité de fin 2018. « Pour les autres indicateurs d’activité, l’augmentation du salaire moyen est supérieure à celle du tarif journalier moyen, traduisant la tension sur les ressources », ajoute la société. Groupe Open renforce actuellement son dispositif de recrutement pour favoriser un retour à un solde net positif, tout en continuant d’améliorer le taux d’occupation constaté au cours du premier semestre. Il vise donc une progression du résultat opérationnel courant en seconde partie d’année et l’an prochain.

Après ces annonces, le titre perdait près de 6% dans les premiers échanges, portant sa baisse, depuis le début de l’année, à plus de 30%. Le bureau d’analyse d’Oddo BHF déplore surtout le manque d’éléments de nature à infléchir la tendance avant 2020. Un nouveau plan stratégique sera présenté en mars, l’an prochain.

Le conseil
Depuis que nous sommes passés à l’achat sur le titre en octobre 2015, le titre n’a gagné que 10%. Compte tenu de cette dernière publication, il est peu probable que le parcours boursier s’améliore franchement dans les prochains mois : nous conseillons donc de vendre le titre.

Je pense qu’il faut laisser passer l’orage et commencer à recalculer les multiples qui ont du bien dégonflé depuis 2 ans. De nombreux gérants vont sortir le dossier de leur portefeuille. Il est possible que l’action soit sous pressions jusqu’à la fin de l’année.
En contrariant, ca peut valoir le coup de garder un œil dessus (cf les cours d’ITL et SQLI en fin d’année 2018 et leur rebond début 2019).


"Espérez le meilleur, préparez le pire et attendez vous à être surpris" @StockPick_fr

Hors ligne Hors ligne

 

#4 17/09/2019 09h00

Membre (2019)
Réputation :   0  

Oliv21, pourriez-vous nous donner votre avis sur les résultats semestriels d’UMANIS. Le FCF est de 5 M € au 1 er semestre, annualisé de 10 M € minimum. H2 est toujours meilleur que H1. Et ses objectifs de vente continuent d’estimer une croissance annuelle de 10%. Il est actuellement à 7xFCF 2019. Je pense que c’est une bonne opportunité, mais je crains que les marges se détériorent. Ils ont déclaré s’attendre à une amélioration de leurs marges.

Merçi.

Hors ligne Hors ligne

 

#5 17/09/2019 09h47

Membre (2012)
Top 20 Expatriation
Top 5 Actions/Bourse
Réputation :   683  

Je n’ai ré-étudié Umanis récemment et n’ai pas d’avis actualisé.
Jusqu’à présent, j’avais du mal à expliquer la prime de valorisation. Selon ma compréhension, le marché pensait qu’Umanis pouvait continuellement acheter des sociétés externes à prix très avantageux (6x ebit maxi) présentant de grosses synergies et un potentiel de remontée des marges.
Hormis certaines ESN qui ont des avantages compétitifs / marché de niche / forte croissance, j’aime bien comparer les ESN sur la base de leur VE/CA car le marché est concurrentiel et que je pense que leurs marges opérationnelles devraient converger vers 6/7%.
Il y a deux points à bien vérifier sur les croissances externes :
- quelle est la part résiduelle de croissance organique. Quand c’est pas détaillé dans les CP, alors c’est louche … (c’est précisément ce que je reprochais à Umanis)
- inclure le prix d’achat des dernières croissances externes dans la VE (qui ne sont pas encore intégré au bilan en année n-1).
Ma préférée dans le secteur reste Keyrus, ma watch list comprendrais Open et SQLI. Devoteam pourrait peut être aussi valoir le coup d’oeil après la déception des derniers chiffres. La boite est beaucoup mieux positionnée que ses concurrentes et mériterait une prime. Il faut refaire les calculs smile

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


"Espérez le meilleur, préparez le pire et attendez vous à être surpris" @StockPick_fr

Hors ligne Hors ligne

 

#6 17/10/2019 19h32

Membre (2012)
Top 20 Expatriation
Top 5 Actions/Bourse
Réputation :   683  

CA 2019 Q3 : -4,0% en organique. La dynamique commerciale ne s’est toujours pas arrangée après un Q1 à -2,7% et un Q2 à -3,5%.
Dans le détail :
France - 3,3%
International -8,3% !
Le management annonce une stabilisation des effectifs et une recovery pour 2020.
Le cours est déjà très bas. Si les résultats sont mal accueillis, on pourrait avoir une opportunité intéressante en spéculatif pour le MT.
A suivre.


"Espérez le meilleur, préparez le pire et attendez vous à être surpris" @StockPick_fr

Hors ligne Hors ligne

 

#7 25/10/2019 20h36

Membre (2012)
Top 20 Expatriation
Top 5 Actions/Bourse
Réputation :   683  

Boursier.com a écrit :

Groupe Open : une valorisation sur un point bas ?

Dynamique.
L’action Groupe Open a été divisée par trois depuis le printemps 2018… De manière anecdotique, on peut évoquer une dynamique des services informatiques qui a tendance à s’émousser. Le peu d’intérêt des investisseurs pour la classe d’actif des smallcaps est également mis en avant. Mais la raison principale à la chute du titre Groupe Open est liée à des facteurs internes à la société… La croissance a nettement ralenti sur l’année 2018 à +3,2% contre +7% en 2017. Les revenus se sont même inscrits en baisse sur le quatrième trimestre 2018. Le management de la SSII indique avoir été pénalisé par une augmentation du turnover mais cette explication semble être un peu courte. Dans le même temps, la plupart des autres acteurs de la profession présents en Bourse de Paris constatent plutôt une accalmie sur ce sujet sensible du manque de ressource humaines.

Résultat. La dynamique de progression continue de la profitabilité a connu un coup d’arrêt sur le dernier exercice avec une baisse de 50 points de base de la marge opérationnelle courante à 7,5%. La situation continue de se détériorer comme le montre le repli de 3,4% des facturations à l’issue des neuf premiers mois de 2019. A fin juin, le résultat opérationnel courant est revenu à 5,8 Millions d’Euros contre 12,3 ME un an plus tôt avec la baisse du taux d’occupation et une augmentation sensible des salaires. Alors que fin mars Groupe Open visait des résultats 2019 comparables à ceux de 2018, cette ambition est désormais abandonnée de même que l’idée d’atteindre la barre des 10% de marge opérationnelle courante en 2020.

Période. On en vient à se demander si l’offre de la société colle bien aux aspirations de la clientèle… Même si Groupe Open vit une période difficile, la valorisation pourrait bien avoir touché un point bas. Alors que la trésorerie nette est positive à 5 ME, la valeur d’entreprise représente seulement 25% du chiffre d’affaires. Ce niveau est nettement plus faible que la moyenne sectorielle qui se situe plutôt autour de 40%. C’est sur cette valorisation que les actionnaires de référence d’ITS Group viennent de lancer une offre sur leur société. Cette opération pourrait donner des idées à Frédéric Sebag, Laurent Sadoun et Guy Mamou-Mani qui détiennent conjointement 35% des parts de Groupe Open. En conclusion, nous sommes d’avis d’acheter des titres Open dans les prix actuels… On achète Groupe Open dans les prix actuels.

Source

Avis perso : pour une fois, je suis d’accord avec eux sur une ESN.
Je pense que Keyrus / Open / SQLI devraient se reprendre sur 2020. Je pense que l’on est proche des points bas sur ces dossiers.
Pour l’instant je n’ai que du Keyrus (conviction MT) et SQLI (la recovery est un peu plus avancée chez eux).
Pas encore d’actions d’Open, je rentrerais surement d’ici la fin d’année. Les dossiers les moins performants sont souvent nettoyés des portefeuilles des sociétés de gestion. Cela offre parfois de bonnes opportunités pour le MT.  A suivre.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


"Espérez le meilleur, préparez le pire et attendez vous à être surpris" @StockPick_fr

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #8 23/01/2020 20h21

Membre (2012)
Top 20 Expatriation
Top 5 Actions/Bourse
Réputation :   683  

CA Q4 2019 : 77,5M€, -5,3% en consolidé

La bonne nouvelle est stabilisation du nombre de collaborateur 3444 vs 3427 fin Q3 2019.
Le S1 2020 devrait logiquement être encore sous pression compte tenu du nombre de collaborateur encore bien inférieur par rapport au Q4 2018 (3593) et Q1 2019 (3582).
[aparté sur ITL qui est dans la situation diamétralement opposé avec une croissance des effectifs de 20% (fin Q3 2019) qui leur assurera un CA 2020 en croissance "quasi garantie" d’au moins 10% voir plus s’ils arrivent à maintenir leur le rythme de croissance des effectifs]

Difficile d’estimer la réaction du marché sur OPN concernant cette publication. D’un côte, la situation sera encore difficile pendant encore 6 mois mais, d’un autre côte, la stabilisation des effectifs est un premier signe de retournement et invite à l’optimiste considérant la valorisation est à la casse.

J’ai ouvert une ligne sous 11€ fin 2019 comme suggéré précédemment. Pour l’heure, je me contenterais de conserver jusqu’aux premiers chiffres tangibles qui devraient déclencher le réel mouvement de reprise des cours. Pour l’instant, c’est un achat spéculatif.

En attendant, il peut toujours y avoir OPA pour profiter de la valorisation faible (cf cas ITS racheté proche des plus bas mi 2019) …

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


"Espérez le meilleur, préparez le pire et attendez vous à être surpris" @StockPick_fr

Hors ligne Hors ligne

 

#9 16/04/2020 22h05

Membre (2012)
Top 20 Expatriation
Top 5 Actions/Bourse
Réputation :   683  

CA Q1 2020 : -3,2%
C’est pas exceptionnel mais très difficile à interpréter compte tenu de la situation sanitaire.
Le Q2 sera bien évidemment encore en retrait plus marqué :

Open a écrit :

Concernant la situation actuelle, une réduction temporaire de l’activité de l’ordre de 15% peut être anticipée mais accompagnée des réserves d’usage, compte tenu de la forte volatilité des situations sanitaires selon les régions en France et les pays en général et selon les contraintes propres de nos clients.

A suivre avec les chiffres des concurrents

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


"Espérez le meilleur, préparez le pire et attendez vous à être surpris" @StockPick_fr

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #10 01/06/2020 18h40

Membre (2012)
Top 20 Expatriation
Top 5 Actions/Bourse
Réputation :   683  

Open est IMO la meilleure piste actuellement en terme de risk / reward dans le secteur ESN.
On a une décôte historique en terme EV/CA 2019 < 0,17. A titre de comparaison, Open était à 0,23x lors du la crise de 2009 et la moyenne / mediane actuelle du secteur est vers 0,60x

Pourtant, OPEN est restée bénéficiaire en 2019 avec une marge ROC à 5,0% et une moyenne sur 5 ans à 6,7%. Ce niveau reste honorable et dans la moyenne basse du secteur.

Pourquoi le multiple VE/ROC est si bas ?
1. la société est en décroissance depuis les 6 derniers trimestres (Q4 2018). Les gérant n’aiment pas les sociétés en décroissance. Le CA a décru de 3,9% en 2018 dont 1% à 2% est due à une nouvelle loi qui limite le recours à la sous-traitance de freelancer. Après retraitement, le CA est en baisse d’environ 2% ce qui est loin d’être dramatique … d’autant plus que la société RESTE BENEFICIAIRE !

2. la société est position de trésorerie nette 11,4M€ vs une capitalisation de 63M€. Contrairement à d’autres sociétés du secteur, la gestion d’OPN a été conservatrice ces dernières années en ne participant pas la course à la taille et aux enchères sur les croissances externes. Résultat, ils ont accumulés d’appréciables liquidités dans les temps qui courent…

3. Après avoir atteint ses plus haut vers 35€ en 2018, la valorisation s’est progressivement dégonflée au fur et à mesure que le CA était en décroissance. Comme j’indiquais lors de l’ouverture de cette fille au S2 2019, la société était value. Je n’ai pas été le seul à m’intéresser au dossier : Amiral est rentré au capital début 2020 (dépassé les 5% du capital en février)… Ces nouveaux acheteurs ont temporairement remonté le cours vers 14€… avant que le covid n’arrive. La cours a alors sombré sous les 8€ …
Cette dernière chute est totalement irrationnelle car elle survient à partir d’un cours d’environs 10€, qui matérialisait déja les multiples historiquement bas de 2009 (VE/CA 0,23; VE/ROC 4,5x) et offre IMO.

Bref, OPEN n’a jamais été aussi peu chère.
Les inquiétudes sur la croissance sont à relativiser :

- dans l’absolu (2% après retraitement),
- par rapport à l’historique (4 années de décroissances entre 2009 et 2013)
- par rapport aux comparables qui sont également touchés par le turnover important, la concurrence sur les recrutement… mais qui côtent à des multiples beaucoup plus élevés (Umanis est IMO plus proche comparable et côte actuellement à 10x ROC 2019 et 0,7x CA …),
- la société a déja stabilisée ses effectifs à fin 2019, signe précurseur et indispensable pour un prochain retour à la croissance. Hors covid, la recovery était bien lancée …

Je pense que le cours ne pourra pas rester éternellement à ces niveaux. Soit des gérants reviennent sur le titre, soit il y a aura une opération sur le capital comme pour SQLI en 2019.

Je vise un retour vers 20€ sous 12 mois. Sur la base des résultats 2019, cela représenterait un simple retour à la moyenne des valorisation du secteur :
VE/CA19 : 0,50x
VE/ROC19 : 10x
Sur la base d’un cours vers 8€, le potentiel est de 150% … avec des risques plus limités que sur d’autres sociétés du secteur …
Ensuite, si le retour à la croissance se confirme, on pourra viser plus haut à MT… (rappel, les plus hauts historiques sont à plus de 35€ …).

En bonus, une interview du PDG fin 2019

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par oliv21 (01/06/2020 18h44)


"Espérez le meilleur, préparez le pire et attendez vous à être surpris" @StockPick_fr

Hors ligne Hors ligne

 

#11 02/06/2020 00h19

Membre (2018)
Réputation :   14  

Par ailleurs, les dirigeants semblent plutôt bons dans le timing achat/vente de leurs propres actions

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#12 08/06/2020 18h16

Membre (2019)
Réputation :   46  

bonjour,

Une tribune intéressante du directeur adjoint groupe open, M. Guy Mamou Mani:

Opinion | Le Health Data Hub, un outil à la pointe de l’innovation numérique publique | Les Echos

Assurément une facette positive du covid19 pour le groupe Open dans ses ambitions de developement.

Qu’en pensez-vous ?

Au plaisir d’echanger

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#13 10/06/2020 16h07

Membre (2012)
Top 20 Expatriation
Top 5 Actions/Bourse
Réputation :   683  

Pour les amateurs de graphique et de mometum, Open est en train de casser son oblique baissière de LT de 2018.

Dans mes souvenirs ésotériques d’analyse graphique, cela implique un potentiel de la hauteur du range (12€). Donc l’objectif théorique serait entre vers 22€ ramené vers 20€ considérant que le canal est descendant. Ça correspond aussi à mon objectif de cours sur le plan fondamental.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


"Espérez le meilleur, préparez le pire et attendez vous à être surpris" @StockPick_fr

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #14 25/06/2020 19h48

Membre (2012)
Top 20 Expatriation
Top 5 Actions/Bourse
Réputation :   683  

Boursier.com a écrit :

Groupe Open : faibles multiples

Réalisations.
Même si les réalisations de Groupe Open ne sont pas du niveau des meilleures SSII de la place, le niveau actuel des cours rend le dossier intéressant. Le chiffre d’affaires de Groupe Open a diminué de 3,9% l’an dernier avec, comme raison officielle évoquée, la difficulté à trouver de nouveaux collaborateurs. Alors que cette problématique est mise en avant par l’ensemble des acteurs de la profession depuis plusieurs années, ils ont pour la plupart affiché des revenus en hausse sur la période… Groupe Open est peut-être affecté par un sous-dimensionnement de ses équipes RH à moins de souffrir d’un déficit de notoriété. En tout état de cause, la marge opérationnelle courante a été pénalisée en revenant à 5% contre 7,8% en 2018.

Amélioration. On constate tout de même une nette amélioration sur le second semestre 2019 avec une marge à 6,3% vs 3,7% sur les 6 premiers mois de l’année… Par ailleurs, la trésorerie nette est solide à 11,4 Millions d’Euros en fin d’exercice 2019. Face à la crise sanitaire et à ses implications économiques, Groupe Open pourrait mieux résister que d’autres acteurs. La SSII de Frédéric Sebag est peu exposée aux difficultés de l’aéronautique et de l’automobile alors que l’industrie dans son ensemble ne représente que 15% de l’activité. La répartition clientèle montre le poids élevé de la banque-assurance à 35% du total, l’énergie est à 15% tout comme les services. Par ailleurs, la situation actuelle va conduire les salariés à être moins mobiles ce qui devrait réduire le turnover chez Groupe Open.

Adossement. Avec le double effet d’une baisse de la demande et d’une moindre difficulté à recruter, la problématique du manque de main d’oeuvre ne doit plus se poser chez Groupe Open. Même si les valorisations du secteur ont baissé, l’idée d’un adossement de cette entreprise continue de trotter dans la tête de certains gérants. Autour de 75 Millions d’Euros, la valorisation de Groupe Open peut inciter un des leaders des services informatiques à dégainer pour s’offrir cet acteur de taille moyenne. En tenant compte du cash, la société se paye seulement 4 fois le résultat opérationnel courant de l’an dernier. Ce niveau très faible incite à se placer sur Groupe Open même si l’environnement économique demeure encore compliqué. Les faibles ratios et l’aspect spéculatif nous conduisent à recommander positivement Groupe Open…

Source
Cela résume bien ma vision de la société. La valorisation est si (absurdement) basse que ça pourrait déclencher une OPA / OPR dans un avenir proche. Les prédateurs sont nombreux et divers :
- le management (cf ITS)
- les concurrents plus gros (Steria, Atos, Cap Gemini, Orange)
- les fonds d’investissements (cf SQLI)
En attendant, le bilan est ultra sain et permet de passer la crise sans stress…
La société a IMO un des meilleurs ratio risques / reward du secteur !

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


"Espérez le meilleur, préparez le pire et attendez vous à être surpris" @StockPick_fr

Hors ligne Hors ligne

 

#15 01/07/2020 10h32

Membre (2012)
Top 20 Expatriation
Top 5 Actions/Bourse
Réputation :   683  

Market review ESN d’Euroland finance au 01/07
On voit clairement la décôte d’Open par rapport aux comparables !
Dans les comparables direct, Umanis est presque 2x mieux valorisé…

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


"Espérez le meilleur, préparez le pire et attendez vous à être surpris" @StockPick_fr

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #16 16/07/2020 18h48

Membre (2012)
Top 20 Expatriation
Top 5 Actions/Bourse
Réputation :   683  

CA Q2 2020
Très bonne résistance du CA au Q2 2020 avec seulement -7,8% de baisse malgré le confinement.
Le CA au S1 fini à 5,4%
Je m’attendais à bien pire… Le groupe reste très conservateur dans ses guidances avec CA annuel à -5% (cela sous entend aucune amélioration au S2 alors que le marché table sur une reprise en "V"… ) et marge ROC entre 3% et 4% (soit un exercice bénéficiaire et un ROC qui devrait être un peu au dessus de 10M€).

Sur la base d’un cours à 9,50€ et d’une VE de 65M€, la valorisation est toujours aussi absurde :
VE / CA  2020 : 0,23
VE / ROC 2020 : 6,50
(malgré des résultats aux tapis à cause de la crise covid …)

Si l’on considère une certaine normalisation en 2021 avec un retour à marge ROC à 7% (qui reste en deçà des niveaux de 2016 / 2017 / 2018…) et un retour à la croissance organique, le ROC devrait repasser les 20M€. Sur ces hypothèses, la VE/ROC 20201 n’est 3,25x... le tout avec une situation financière très saine.

Open reste IMO la société avec le meilleur ratio risk / reward du secteur.
Objectif maintenu à 20€.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


"Espérez le meilleur, préparez le pire et attendez vous à être surpris" @StockPick_fr

Hors ligne Hors ligne

 

#17 22/07/2020 09h42

Membre (2015)
Réputation :   63  

Bonjour à tous,

Ce matin, annonce de la suspension du cours à la demande de la société, dans l’attente de publication d’un communiqué.

zone bourse a écrit :

La cotation des actions Groupe Open est suspendue sur Euronext Paris à la demande de la société, dans l’attente de la publication d’un communiqué de presse et jusqu’à nouvel avis.

oliv21 parlait d’une OPA/OPR possible, a-t-il été visionnaire ?

Bonne journée.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#18 22/07/2020 10h57

Membre (2012)
Top 20 Expatriation
Top 5 Actions/Bourse
Réputation :   683  

Intéressant ! Je pencherais plus vers une offre des dirigeants (comme pour ITS l’année dernière ou Devoteam plus récemment). Quand la valorisation deviens si basse, cela aiguise les appétits …
Au niveau du prix de l’offre, soit ils sont radins et proposent 15€ et c’est pas sûr qu’ils obtiennent le seuil des 90% (perso : je suis pas sûr d’apporter toutes mes actions à ce niveau), soit ils sont plus généreux et offrent 20€. A ce prix, ça serait toujours une très bonne affaire pour l"acquéreur avec un ratio VE/CA 20 à 0,52x …
A horizon 2021, la société devrait valoir plus 25€ / 30€ avec la recovery du CA et de la marge ROC…

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


"Espérez le meilleur, préparez le pire et attendez vous à être surpris" @StockPick_fr

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #19 22/07/2020 19h43

Membre (2012)
Top 20 Expatriation
Top 5 Actions/Bourse
Réputation :   683  

Confirmant d’une OPA à 15€
Le prix de l’offre est EXTREMEMENT bas. Le management profite des soldes sur leur titres pour monter au capital. Il est IMO quasiment impossible qu’ils atteignent le seuil de retrait des 90% et même si par le plus grand des miracles il arrivaient à ce niveau, l’AMF n’autorisera pas un retrait forcé à ce prix la. (seulement 0,38x CA de bas de cycle …)

Bref, extrêmement déçu à CT sur le prix proposé … mais cela conforte bien ma thèse sur l’énorme sous valorisation de la société par rapport à son secteur et de la forte incitation du management à en profiter…
Je vais réfléchir si j’apporte une partie de mes actions ou pas. A priori, l’offre est tellement basse qu’il me semble difficile de trouver d’autres dossiers moins valorisés pour arbitrer (peut être Keyrus mais c’est pas le même profil de risque en ce moment)… du coup, je pourrais conserver la plupart de ma position …

Mon scénario central est qu’ils arriveront à voler "se faire offrir à un prix d’ami" les actions des petits porteurs les moins  "aguerris" et pourraient peut-être atteindre 50% du capital. Néanmoins, la société restera cotée et devrait progresser vers des cours bien supérieur en 2021 si l’environnement sanitaire et économique continue sa "normalisation". A cet échéance, il est probable qu’une VRAI seconde offre soit proposée avec un prix plus adéquation avec les chiffres de la sociétés (cf le cas sur GFI informatique il y a quelques années qui a finalement été racheté à 0,70x CA). En considérant un retour du CA 2021 vers le niveau de 2019 (qui était déjà un point bas …), il faudrait une offre à plus de 28€ pour atteindre une valorisation à 0,7x CA 2021…

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par oliv21 (22/07/2020 19h53)


"Espérez le meilleur, préparez le pire et attendez vous à être surpris" @StockPick_fr

Hors ligne Hors ligne

 

#20 22/07/2020 21h13

Membre (2015)
Réputation :   63  

Rebonjour,

Effectivement, déçu aussi de mon côté sur le prix un peu chiche. Néanmoins, ils ont raison de tenter le coup et d’éventuellement récupérer nombre d’actions à ce prix.

Concernant le potentiel seuil atteint, il est précisé que :

businesswire a écrit :

Il est rappelé que les fondateurs détiennent à ce jour ensemble (avec les membres de leur groupe familial respectif) environ 38% du capital social et 52% des droits de vote de Groupe Open

Ils partent donc d’un niveau non négligeable, à voir le seuil final atteint sur cette offre.

De mon côté, je m’accroche à mes titres pour l’instant.

Bonne soirée !

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#21 22/07/2020 21h28

Membre (2015)
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Réputation :   88  

Pardon, c’est la 1ere fois que je me retrouve possesseur d’une action dans cette situation. Le cours  evoluera t’il a court terme de maniere previsible desormais, par exemple demain, va t’il se situer automatiquement a 15e ?


Parrainage LINXEA / MesPlacements / BourseDirect et Wesave:(AG6FA2): Cliquez sur mon nom puis Courriel :" Envoyer un courriel ".

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #22 22/07/2020 21h47

Membre (2012)
Top 20 Expatriation
Top 5 Actions/Bourse
Réputation :   683  

@fabipm :
le niveau de détention actuel des managers est largement insuffisant pour espérer atteindre les 90%. Ce qui est important n’est pas leur niveau de participation pré-OPA mais le prix proposé et la propension (ou pas) des minoritaires et autres fonds d’accepter leur offre.
En pratique, Amiral gestion est rentré vers 12€ fin 2019 et on franchi le seuil des 5%. Je doute qu’ils soient vendeur à seulement 25% plus haut …

@colia :
oui, le cours devrait s’ajuster demain matin à 15€. Ensuite, il est IMO possible que le cours monte un peu au delà suite à quelques épisodes de spéculation ou simplement des fonds qui souhaitent rafler une part importante du capital rapidement dans l’optique de conserver pour jouer soit un relèvement à CT soit une prochaine offre à un prix substantiellement plus élevé !

_

Personnellement, je trouve leur offre très "petit bras" et potentiellement contre-productive. S’ils avaient proposé une prix plus acceptable comme 20€, ils auraient surement pu atteindre le seuil des 90% et espérer passer en force avec une OPAS au S2 2020. Avec une offre si basse, ils vont racheter beaucoup moins d’actions et risquent de devoir les racheter beaucoup haut plus l’année prochaine s’ils veulent réellement sortir le dossier de la côte à cause de la spéculation et de la recovery des résultats.

_

Etude comparative en fonction du benchmark Market review Euroland juillet 2020

Estimations exerice 2021 :
moyenne / mediane du secteur
VE/CA : 0,6x à 0,7x
VE/EBIT : 8,2x

Multiple sur offre Devoteam à 98€ :
VE/CA : 1,0x
VE/EBIT :8,7x (légère prime sur le secteur)

Multiples sur offre Open à 15€
VE/CA : 0,36x
VE/EBIT : 5,5x

Cherchez l’erreur…. A votre avis, qui de devoteam ou de Open sera retirée de la côte ?

Le juste prix sur Open serait aux alentours de 24€ (multiples 2021 VE/CA : 0,6x et VE/BIT : 8,7x). En grattant un peu, une offre avec une petit rabais vers 20€ aurait même pu boucler l’affaire …

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par oliv21 (22/07/2020 22h11)


"Espérez le meilleur, préparez le pire et attendez vous à être surpris" @StockPick_fr

Hors ligne Hors ligne

 

#23 22/07/2020 22h04

Membre (2017)
Réputation :   7  

Bonjour Olivier,

J’étais rentré en fin d’année avec un objectif à un an entre 15 et 20 hors OPA.

Pour moi aussi la fourchette basse se situait à 18/20€.

La j’ai un peu de mal à comprendre un prix si bas.

Je ne pense pas apporter mes titres à ce prix.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


Benjamin

Hors ligne Hors ligne

 

#24 22/07/2020 22h30

Membre (2012)
Top 20 Expatriation
Top 5 Actions/Bourse
Réputation :   683  

Le communiqué est vraiment sur-réaliste :

Groupe Open a écrit :

(1)Pour autant, il est précisé que les fondateurs (y compris leur groupe familial respectif) (i) n’apporteront l’essentiel des actions Groupe Open qu’ils détiennent (directement ou via leur holding personnelle) à New Go par voie d’apport en nature sur la base du prix de l’offre à la date de réalisation de l’offre publique et (ii) ne céderont le solde de leur participation à New Go au prix de l’offre (le cas échéant, par apport à l’offre publique réouverte), qu’à condition que le concert détienne plus de 50% du capital et des droits de vote de Groupe Open à la clôture de l’offre publique. Cette structuration vise à sécuriser la détention par le concert d’au moins 50% des droits de vote à l’issue de l’opération en dépit de la perte des droits de vote doubles attachés aux actions transférées à New Go par les fondateurs (et leur groupe familial respectif).



(2) En fonction des besoins de financement de Groupe Open, les fondateurs et dirigeants pourraient faire appel aux capacités additionnelles d’investissement de Montefiore Investment.

L’équipe dirigeante de Groupe Open, hors les fondateurs, se verra offrir l’opportunité d’investir dans New Go, à des conditions cohérentes avec le prix de l’offre et qui seront revues par un expert indépendant, et ainsi d’accompagner l’entreprise dans la durée.

(3) New Go n’a pas l’intention de mettre en œuvre une procédure de retrait obligatoire.

En lisant entre les lignes, on comprend :
(1) : qu’ils ne sont même pas sûr d’arriver à récupérer 12% du capital avec leur offre au rabais qui leur permettrait de conserver le seuil de 50% sur des droits de vote…
(2) : ils ne sont même pas sûr de devoir solliciter le levier de leur partenaire financier (compréhensible s’ils ne tablent pas sur beaucoup d’actions apportées…)
(3) Pour lever tout doute sur une OPAS. Astucieux car cela évitera de demander l’avis de l’AMF sur le niveau de prix proposé. Une refus d’OPAS aurait surement encouragé les minoritaires à conserver pour jouer une offre plus généreuse.

La partie est loin d’être bouclée et je pense que le management sera plus malin et proposera un relèvement du cours d’OPA pour ramasser plus de titres (cf cas Coheris en 2019 avec un relèvement de l’offre … j’avais finalement cédé mes titres malgré le prix qui me semblait encore chiche après le relèvement …). Etant donné leur "pingrerie", je verrais un petit relèvement vers 18 bien en deçà de la valorisation intrinsèque mais suffisante pour rafler quelques pourcentages supplémentaires du capital (mais en restant encore très en deçà du seuil des 90%…).

_

EDIT : un peu d’humour, on appréciera le sacré timing visionnaire de la financière de l’échiquier qui vient de franchir à la baisse le seuil des 5% du capital  ces derniers jours. J’avais vu les gros volumes post publication du CA Q2. Il était clair qu’il y avait un "gros" qui s’allégeait sinon le cours aurait décollé beaucoup plus vite…

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par oliv21 (23/07/2020 11h46)


"Espérez le meilleur, préparez le pire et attendez vous à être surpris" @StockPick_fr

Hors ligne Hors ligne

 

#25 23/07/2020 09h24

Membre (2019)
Top 20 Année 2021
Top 20 Portefeuille
Réputation :   313  

Bonjour.
C’est bizarre, la cotation n’a toujours pas repris (prix théorique d’ouverture à 14,90 € à cet instant). Savez-vous pourquoi ?

Hors ligne Hors ligne

 

Screeners actions Consultez l’analyse graphique et les dividendes de Groupe Open sur nos screeners actions.

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur