Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

[+1]    #1 23/03/2019 09h56

Membre (2013)
Réputation :   7  

A mes heures perdues j’écoute un podcast US "radical personal finance"
je vous partage ici ce que j’en ai tiré, l’intéressant n’est pas ce qui est  directement axé sur l’investissement, mais plutôt sur ce qui va autour : 

Principe 1- Augmenter les revenus.

    La plupart des gens commencent par tirer leur revenus  de leur travail.

    Si vous êtes salarié sous le salaire médian de votre pays (autour de 1800 euros net en France),
    la bonne nouvelle est que vous avez une très bonne marge de progression.
    Sauf cas spécial toute personne honnête et motivée peut y arriver en 2-5 ans. 
   
    - Soyez honnête et "réglo", travaillez plus que les autres.
    - Comprenez votre chef, et rendez le satisfait.
    - Faites toujours en sorte de rapporter plus a votre société que ce que vous lui coûtez.
    - Découvrez qui est vraiment votre client et apportez lui de la valeur.
   
    Si vous êtes entre le salaire médian et le neuvième décile (autour de 3700 euros net en France), il y a encore une marge de progression.

    - Essayez de vous diriger vers un secteur en expansion. (beaucoup plus facile de faire carrière),
    - essayez de vous diriger vers un gros acteur dans ce secteur (premier ou deuxième).
   
    Arrivé au 99eme percentile ( vers les 10000 euros en France ) c’est toujours possible de monter mais ça devient plus tendu. Ce sont souvent des professions qui demandent  des sacrifice sur des aspects de sa vie perso.

        Passé un certain niveau il devient plus efficace de passer du temps et de l’énergie a maîtriser les dépenses et investir que de pousser a l’augmentation des revenus du travail.

Je posterai sur les autres principes plus bas dans cette file :

Principe 1- Augmenter les revenus.
Principe 2- Maîtriser les dépenses
Principe 3- Investir avec sagesse
Principe 4- Se prémunir des catastrophes
Principe 5- Tout optimiser

Dernière modification par Paranoide (23/03/2019 09h59)

Mots-clés : catastrophes, dépenses, optimiser, revenus


“The trouble with not having a goal is that you can spend your life running up and down the field and never score.” - Bill Copeland

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #2 23/03/2019 11h38

Admin (2009)
Top 20 Réputation
Top 20 Portefeuille
Top 20 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 5 Actions/Bourse
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 10 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 20 SCPI/OPCI
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   2890  

M-erci pour le partage mais je ne sais pas si pareilles banalités méritaient un sujet dédié…

Hors ligne Hors ligne

 

#3 23/03/2019 12h14

Membre (2012)
Réputation :   -2  

Bonjour,
Des banalités, c’est vrai mais ce n’est pas le seul sujet qui manque d’intérêt. Ils sont nombreux même si ce forum est globalement de grande qualité. Bon we à tous.

Hors ligne Hors ligne

 

#4 15/04/2019 02h43

Membre (2017)
Réputation :   0  

Bonjour, est-ce possible d’avoir le reste des principes détailés.
merci d’avance et bonne semaine.


J'aspire à être un gagnant donné perdant… code parrainage ING: SEMYEWS

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #5 15/04/2019 06h57

Membre (2015)
Top 50 Réputation
Top 10 Vivre rentier
Top 10 Obligs/Fonds EUR
Top 20 Monétaire
Top 20 Invest. Exotiques
Top 20 Finance/Économie
Top 10 Banque/Fiscalité
Réputation :   538  

Bonjour !

J’hésite, entre le terme "banalités" qu’a fourni I.H. et "descriptif de la rat-race" qui me semble plus populistement adapté…

Désolé, mais j’ai l’impression d’avoir lu une leçon de morale du politiquement/socialement correct.

Dernière modification par M07 (15/04/2019 06h58)


M07

Hors ligne Hors ligne

 

#6 20/04/2019 21h19

Membre (2018)
Réputation :   13  

Bonjour,

Principe 6
Donner, redistribuer…

J’encaisse mes salaires, mes loyers et mes dividendes, mais à mon sens une saine gestion ne peut-être optimale sans la redistribution d’un pourcentage, aussi infime soit-il, à ceux / aux causes, qui en ont besoin. Car il ne faut pas se leurrer, on ne devient pas rentier en partant de rien voire moins que rien (en n’étant pas aidé par la génétique / le niveau social / le niveau d’études / le patrimoine familial).

Peut-être va t-on me répondre que le sujet initial n’était pas là, mais je tiens à persister: la gestion de son patrimoine ne peut - à mon sens - être pensé sans ce volet "redistribution".

Dernière modification par Emma10 (20/04/2019 21h23)


"Choisissez un travail que vous aimez, et vous n'aurez pas à travailler un seul jour de votre vie"

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #7 20/04/2019 22h12

Membre (2016)
Top 20 Réputation
Top 10 Portefeuille
Top 5 Actions/Bourse
Top 20 Monétaire
Top 10 Banque/Fiscalité
Réputation :   1182  

"A minima", les impôts et prélèvements sociaux sont là pour s’en occuper n’ayez crainte smile


Parrain InteractiveBrokers IngDirect SENZYDB Boursorama Degiro Fortuneo 12470190 iGraal eBuyClub RedSFR BSDirect

Hors ligne Hors ligne

 

#8 21/04/2019 16h08

Membre (2018)
Réputation :   18  

Bibike a écrit :

"A minima", les impôts et prélèvements sociaux sont là pour s’en occuper

Je dirais même "a maxima"

Emma10 a écrit :

Principe 6
Donner, redistribuer…

Certes, mais c’est déjà largement fait…

Emma10 a écrit :

J’encaisse mes salaires,

que j’ai gagnés grâce à mon travail, utile pour la société (et sur lequel différentes cotisations sont déjà prélevées pour alimenter les systèmes de solidarité (Sécu, retraite, cotisations sociales)

Emma10 a écrit :

mes loyers

que j’ai gagnés parce que j’ai investi dans l’immobilier et permis ainsi à quelqu’un de se loger,et sur lesquels je paie IR et prélèvements sociaux

Emma10 a écrit :

et mes dividendes

que j’ai gagnés grâce à des investissements boursiers qui contribuent à l’économie et qui soutiennent des entreprises qui fabriquent des produits et des services (espérons-le) utiles pour l’humanité ; et sur lesquels je paie au moins les cotisations sociales.

Et quand je consomme je donne la TVA à l’État, qui, à son tour, donne de l’argent à ceux qui en ont besoin.

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #9 21/04/2019 18h23

Membre (2017)
Top 20 Finance/Économie
Réputation :   92  

Comprenez votre chef, et rendez le satisfait.

Variante : soyez le chef, faites travailler les autres et vous en serez satisfait.big_smile

Hors ligne Hors ligne

 

#10 03/05/2019 18h14

Membre (2017)
Réputation :   21  

Pour être moi-même chef de service, on a toujours un chef au dessus à satisfaire….

et faire travailler les autres (les motiver, les retenir dans la societé, etc…) c’est un travail !


L'argent, c'est de la liberté frappée.

Hors ligne Hors ligne

 

#11 03/05/2019 18h19

Membre (2015)
Réputation :   71  

Bonsoir

Et s’il n’y a pas de chef au dessus, il y a des clients à satisfaire ! Et les créanciers à payer..

Chtirentier

Hors ligne Hors ligne

 

#12 11/05/2019 15h17

Membre (2019)
Réputation :   3  

InvestisseurHeureux a écrit :

M-erci pour le partage mais je ne sais pas si pareilles banalités méritaient un sujet dédié…

Bonjour,

Ce n’est pas l’audience de votre site, mais quand je vois les interviews de gilets jaunes pris au hasard ayant des revenus autour du salaire médian et se pensant dans une pauvreté extrême, je me dis que ce genre de message peut servir à certains.

Bien à vous.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #13 03/06/2019 19h37

Membre (2015)
Top 50 Réputation
Top 10 Vivre rentier
Top 10 Obligs/Fonds EUR
Top 20 Monétaire
Top 20 Invest. Exotiques
Top 20 Finance/Économie
Top 10 Banque/Fiscalité
Réputation :   538  

Bonsoir !

En fait, seuls deux principes suffisent, pour optimiser ses finances personnelles :
1) Dépenser moins.
2) Gagner plus.
Tout le reste découle de ces deux items.

Le problème, c’est que si ces principes sont faciles à comprendre, les multiples variantes d’application deviennent bien plus subtiles, ou compliquées, voire complexes, à mettre en œuvre.


M07

Hors ligne Hors ligne

 

#14 03/06/2019 20h20

Membre (2018)
Réputation :   25  

Pour ma part, c’est gagner plus pour dépenser plus et épargner plus.
Même si l’objectif est d’arrêter de bosser en 2027 soit à 55 ans, je n’ai aucune envie de passer à côté de la chose que l’on ne peut acheter, à savoir le temps.
aucune envie d’être rattraper par le crabe ou une crise cardiaque et d’avoir vécu comme un moine en attendant d’avoir….du temps.

Hors ligne Hors ligne

 

#15 03/06/2019 20h45

Membre (2016)
Top 50 Réputation
Top 20 Portefeuille
Top 20 Monétaire
Réputation :   520  

Bonsoir Coriace,

Bien-sûr que vous pouvez acheter du temps. En réduisant votre temps de travail (donc en réduisant vos revenus du travail), vous achetez du temps. Si vous passez d’un 100% à un mi-temps en perdant a moitié de vos revenus professionnels alors vous vous achetez du temps. Celui-ci vous coûte alors )l’équivalent de la moitié de vos ancien revenus pro.

Le tout est de savoir se fixer clairement le niveau de compensation que vous offriront vos revenus de "substitution". Souhaitez-vous compenser chaque euro "perdu" du fait de la réduction / arrêt de votre activité pro, ou bien estimerez-vous que la valeur réelle du temps est telle qu’une "perte sèche" de 25% de vos revenus totaux vaut largement un gain de temps de 50% ?

Puisque vous semblez accorder une grande valeur au temps, pourquoi ne pas envisager d’en avoir plus encore plus tôt ? Quitte à un peu moins compenser l’arrêt de votre activité pro ?
Dans la même idée, vaut-il mieux passer (par exemple) à mi-temps à 40 ans et ce jusqu’à la retraite, ou bien travailler "normalement" jusqu’à 55 ans et prendre une "pré-retraite" ?
Il n’y a pas de bone ou de mauvaise réponse, mais je pense que c’est une question que chacun doit se poser.

Dernière modification par Neo45 (03/06/2019 20h46)


le Petit Actionnaire - Suivi de mes investissements dans les dividendes et Éducation financière.

Hors ligne Hors ligne

 

#16 04/06/2019 10h59

Membre (2018)
Réputation :   22  

Vous posez de très bonnes questions Neo45 ! Pour ma part je lorgne vers un 90%, ce qui me permettrait d’obtenir une vingtaine de congés supplémentaires annuels  smile
Évidement cela aura des conséquences négative sur le salaire et la retraite.. mais d’autres plus positives sur ma vie personnel.

A date ma situation financière ne me parait pas suffisamment développée pour passer le cap, mais je me fixe 5 ans max pour "basculer". Le but étant que cela ne génère pas de frustration sur le plan des finances personnelles. A moi de trouver le levier pour compenser cette baisse de salaire d’un peu plus de 10%.

Dernière modification par OnclePicsou (04/06/2019 11h00)

Hors ligne Hors ligne

 

#17 04/06/2019 14h21

Membre (2018)
Réputation :   25  

Neo45 a écrit :

Bonsoir Coriace,

Bien-sûr que vous pouvez acheter du temps. En réduisant votre temps de travail (donc en réduisant vos revenus du travail), vous achetez du temps. Si vous passez d’un 100% à un mi-temps en perdant a moitié de vos revenus professionnels alors vous vous achetez du temps. Celui-ci vous coûte alors )l’équivalent de la moitié de vos ancien revenus pro.

Le tout est de savoir se fixer clairement le niveau de compensation que vous offriront vos revenus de "substitution". Souhaitez-vous compenser chaque euro "perdu" du fait de la réduction / arrêt de votre activité pro, ou bien estimerez-vous que la valeur réelle du temps est telle qu’une "perte sèche" de 25% de vos revenus totaux vaut largement un gain de temps de 50% ?

Puisque vous semblez accorder une grande valeur au temps, pourquoi ne pas envisager d’en avoir plus encore plus tôt ? Quitte à un peu moins compenser l’arrêt de votre activité pro ?
Dans la même idée, vaut-il mieux passer (par exemple) à mi-temps à 40 ans et ce jusqu’à la retraite, ou bien travailler "normalement" jusqu’à 55 ans et prendre une "pré-retraite" ?
Il n’y a pas de bone ou de mauvaise réponse, mais je pense que c’est une question que chacun doit se poser.

Bonjour Neo,

Tout cela est valable quand vous êtes salarié.
Quand vous avez votre boite, vous êtes 100% du temps au travail y compris en vacance(merci le téléphone portable).
Quand il faut ramener du CA pour faire vivre 15 personnes, chaque appel est important et potentiellement du chiffre.
Pas question de temps partiel ou de mi temps.

Dans mon cas, il me parait évident que j’arrêterais complètement et non partiellement, chose impossible dans mon cas.
Une petite structure est basé sur le chef d’entreprise et c’est lui qui fait tourner la boutique.

Donc oui pour arrêter complètement mais non pour "acheter" du temps.

Mais en attendant, il me parait vital de vivre quand même des choses et non d’attendre cette instant d’arrêt total qui ne pourrait très bien jamais arriver au vu de ce que la vie peut réservé de mauvaise surprise.

C’est bien sur très personnel mais quand je vois ici et la, des gens de 25 ans qui commencent a ne plus se faire plaisir pour avoir une chance d’arrêter de bosser à 50 ans, je me dis que de temps perdu.
Les années qui passent ne se rattrape jamais.

Dernière modification par coriace (04/06/2019 14h23)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #18 04/06/2019 14h40

Membre (2017)
Top 20 Finance/Économie
Réputation :   92  

Quand on n’est pas salarié, il est possible de commencer, calmement, à envisager de trouver un repreneur pour son affaire.Il y a des quantités de gens valables, pas forcément très argentés mais qui ont la gniaque.
Un objectif peut être de transmettre progressivement son affaire.
Avoir un peu de cash immédiatement.
Avec 200 k€ par an, il y a moyen de vivre à deux sur l’affaire surtout que les charges sociales et les impôts ne varient pas de façon proportionnelle avec les revenus.
La seule vraie question est le niveau de vie que vous voulez sans pour autant vous priver, sinon à 55 ans, vous trouverez une bonne raison pour repousser votre décision à 57 ans, puis 60, puis …
Et si les affaires marchent moins bien, vous pousserez jusqu’à 67 ans ?

Hors ligne Hors ligne

 

#19 04/06/2019 20h51

Membre (2018)
Réputation :   61  

Bon post, ce sont peut être des banalités, mais appliqués dans un ordre précis cela fait une grosse différence et c’est toujours bon d’en apprendre plus.

Hors ligne Hors ligne

 

#20 04/06/2019 21h04

Membre (2018)
Top 50 Réputation
Top 20 Vivre rentier
Top 5 Entreprendre
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   332  

@toufou

Votre approche de transmission progressive est intéressante comme concept, mais pas toujours faisable.

Un de mes amis avait plusieurs affaires et cédait a prix préférentiel des parts de celles-ci à hauteur de 2% chaque année à ses directeurs de site en guise de prime, avec une clause de rachat au prix initial en cas de départ de la société : il a ainsi pu les faire bosser des années avec cette « carotte », sans les rémunérer à leur vraie valeur à mon avis… et transmis ses boîtes tranquillement. Actuellement il ne bosse plus et leur fait une cession progressive désormais de l’immo qui apparemment était dans le deal global.

Une autre approche est la holding sur lequel j’avais échangé  avec Coriace : bien pilotée, on peut ainsi anticiper une cession et utiliser partie des fonds à sa rémunération pour boucler la boucle jusque l’age Légal.

Hors ligne Hors ligne

 

#21 04/06/2019 21h15

Membre (2017)
Top 20 Finance/Économie
Réputation :   92  

Dans mon cas, ça c’est fait progressivement. Je ne m’occupe  plus que de l’aspect gestion ( une ou deux demi-journées par semaine).
Petit à petit, les autres revenus ( immobilier, forêt, bourse) sont devenus plus importants que mon revenu professionnel et suffisants (pour moi).

Hors ligne Hors ligne

 

#22 04/06/2019 22h07

Membre (2018)
Réputation :   1  

Je mets ce fait dans tout optimiser principe 5, mais également il a sa place dans les dépenses.
Principe très clair mais qui paraît stupide, éviter au maximum les ’’doubles emplois’’ prenant en compte tout les domaines (abonnements, fonction etc etc…)
Ça parait bénin mais c’est incroyable le nombre de choses ou d’objets qu’on possède ayant la même utilité.

Hors ligne Hors ligne

 

#23 04/06/2019 23h22

Membre (2016)
Top 50 Réputation
Top 20 Portefeuille
Top 20 Monétaire
Réputation :   520  

OnclePicsou a écrit :

Vous posez de très bonnes questions Neo45 ! Pour ma part je lorgne vers un 90%, ce qui me permettrait d’obtenir une vingtaine de congés supplémentaires annuels  smile
Évidement cela aura des conséquences négative sur le salaire et la retraite.. mais d’autres plus positives sur ma vie personnel.

C’est exactement ce que je vais faire dès le mois de septembre… arrêter l’un de mes deux emplois afin de me libérer 1h30 par journée scolaire. De quoi ne plus mettre ma fille à la cantine et passer un peu plus de temps avec elle chaque jour. Ça peut paraître bizarre, mais pouvoir aller la chercher à la sortie de l’école est pour moi quelque chose d’important. Même si pour cela je dois voir me revenus diminuer quelque peu.

@Coriace,
En effet, je n’avais pas envisagé que vous puissiez être entrepreneur et que es choses étaient différentes.


le Petit Actionnaire - Suivi de mes investissements dans les dividendes et Éducation financière.

Hors ligne Hors ligne

 

#24 04/06/2019 23h58

Membre (2017)
Réputation :   51  

dreamst a écrit :

Je mets ce fait dans tout optimiser principe 5, mais également il a sa place dans les dépenses.
Principe très clair mais qui paraît stupide, éviter au maximum les ’’doubles emplois’’ prenant en compte tout les domaines (abonnements, fonction etc etc…)
Ça parait bénin mais c’est incroyable le nombre de choses ou d’objets qu’on possède ayant la même utilité.

Je vous rejoins notamment sur le double emploi de certaines assurances. On nous fait sans cesse souscrire des assurances pour des responsabilités civiles a l’étranger, le rappatriements ou des assurances neige alors qu’elles sont souvent compris dans les assurances des cartes de crédit gold.

Exemple:
https://www.bforbank.com/compte-bancair … caire.html

Dernière modification par FunnyDjo (04/06/2019 23h58)

Hors ligne Hors ligne

 

#25 05/06/2019 00h02

Membre (2016)
Top 50 Réputation
Top 20 Portefeuille
Top 20 Monétaire
Réputation :   520  

Les assurances c’est ce qui revient souvent.
Mais combien de personnes possèdent, par exemple, deux numéros de téléphones (un fixe et un mobile) ainsi que deux accès internet (un fixe et un mobile) ? Alors même que dans un nombre probablement important de cas, le mobile peut largement suffire, et ce pour moins de 20€ par mois…


le Petit Actionnaire - Suivi de mes investissements dans les dividendes et Éducation financière.

Hors ligne Hors ligne

 

Discussions similaires à "5 principes de finance personnelle"

Discussion Réponses Vues Dernier message
83 89 439 25/01/2021 10h05 par icioujamais

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur