Informations À propos…   Chercher Cherchez sur le site, les forums et nos screeners :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

#551 16/10/2022 10h01

Membre (2011)
Réputation :   38  

dobletrouble,

voulant vérifier votre affirmation parce que j’étais surpris que ce ne soit pas le RFR, je peux vous dire que vous avez raison.

Rien de mieux que lire le texte légal pour vérifier ce genre de chose.

Hors ligne Hors ligne

 

#552 22/10/2022 19h14

Membre (2019)
Réputation :   4  

Bonjour à tous,

A toutes fins utiles, je vous partage un témoignage sur un transfert de vieil Article 83 (Generali) vers le compartiment 3 versements obligatoires de LinXea Spirit PER.

Envoi par mail du formulaire à LinXea le 25/08
Spirica prend le dossier en charge le 26/08 et gère tout, je dois juste répondre à deux mails de Generali
Fonds transférés selon Generali le 22/09, selon Spirica le 06/10
Transfert finalisé sur contrat LinXea Spirit PER le 11/10. Avec les bonnes données fiscales (entrée sur le contrat = versements faits sur l’article 83, pas valeur de transfert)

Soit environ 6,5 semaines au total. Satisfait de la réactivité des deux acteurs et d’avoir enfin une gestion Internet et un bon choix de supports pour ces avoirs.

aniki

Dernière modification par aniki (22/10/2022 19h17)

Hors ligne Hors ligne

 

#553 01/11/2022 13h53

Membre (2021)
Réputation :   1  

Bonjour,

Une question technique…
Je croyais maîtriser le PER que jai ouvert l’année dernière (tmi 41%) mais pas sûr…

On est en 2022: quels plafonds jai le droit de taper cette annee pour mon PER sur mes revenus 2021?
Ma déclaration d’impots semble me dire:
- plafond non utilisé sur les rev 2019
- plafond non utilisé sur les rev 2020
- plafond non utilisé sur les rev 2021
- plafond calculé sur les rev de 2021

La ligne3 = 0 (ce que j’ai utilisé en fin d’année dernière)

Ca semble m’indiquer que je peux encore utiliser le plafond 2019 des revenus 2018?
Je croyais que c’etait 3ans le report?

Je lis quoi mal?

Merci de votre éclairage !

Hors ligne Hors ligne

 

#554 01/11/2022 14h07

Membre (2017)
Réputation :   26  

Ca semble pourtant clair "plafond non utilisé sur revenus 2019". REVENUS 2019… 2019 +3 = 2022.
Vous confondez probablements revenus 2019 et déclaration 2019 sur revenus 2018.
Pour une fois pourtant les impôts l’écrivent sans la moindre ambiguité.

Hors ligne Hors ligne

 

#555 01/11/2022 14h44

Membre (2021)
Réputation :   1  

Oui, mais jetais surpris…
Donc pour les impots en 2022 de la déclaration de 2021, on a le droit a 2018,2019,2020 en gros et 2021 du coup, soit 4annees et non 3. C’est cela qui me chagrinait & surprenait mais oui, je vois un plafond total englobant ces revenus de 2018.

Merci

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1    #556 01/11/2022 17h21

Membre (2015)
Réputation :   9  

Bonjour Fredaw01,

En complément vous pouvez consulter un document intéressant sur le site des impôts (formulaire 2041-GX) :
Formulaire n°2041-GX | impots.gouv.fr



Pour comparer avec la version de l’année dernière, message Message 462

Hors ligne Hors ligne

 

#557 01/11/2022 20h37

Membre (2017)
Réputation :   26  

Je viens de voir que l’assureur SPIRICA empêche l’utilisateur des ETF en investissement programmé. Impossible il faut faire du ponctuel
Ca se vérifie en linxea av spirit et per spirit

Ca n’est pas le cas sur linxea avenir par exemple ( au moins en AV) ( assureur SURAVENIR )

Ca n’est mentionné dans aucun comparatif à ma connaissance et c’est bien dommage !

Dernière modification par Mettero (01/11/2022 20h38)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #558 02/11/2022 08h56

Membre (2022)
Réputation :   5  

Bonjour

je me permets de "déterrer" le sujet du PERP. Idéalement j’aurai préféré ouvrir une nouvelle discussion plus ciblée du type -Depuis le 1er octobre 2020 le PERP n’est-il devenu ’une « pseudo tontine »?-. Mais comme membre récent,  je ne sais pas comment procéder.

La supériorité patrimoniale du PER(in) sur le PERP me parait moins importante aujourd’hui qu’hier.
La première raison serait la comparaison d’un Perp 100 % investi fonds euros et un " nouveau" PER(in) 100 % euros. Car dans le premier cas, ce sera toujours 100 % investis (versés) qui sont garantis. Sauf à quelques exceptions près (fonds euros exclusif Boursorama-vie et peut être quelques autres), quasiment tous "les assureurs vie" (Spirica, Suravenir, Generali) ne permettent plus la garantie de 100% des fonds euros versés dans leur contrat mais à 97% (ex Suravenir opportunités) .

La deuxième raison est l’absence de cantonnement pour les contrats d’assurance vie et des PER contrairement au PERP. Avec l’inflation qui rend les placements sans risque (LEP,LA,LDD..) sans aucune fiscalité ni PS plus rémunérateurs, cela va obliger les assureurs à ponctionner sur leur PPB (provision pour participation aux bénéfices)  plus rapidement et significativement s’ils ne veulent pas subir des retraits massifs des fonds euros (sans imaginer le pire vis-à-vis de la loi SAPIN 2).
Les effets de l’inflation auront au moins le mérite de mettre en lumière si le délai de 8 ans max pour la redistribution des PB est respectée.
  Aujourd’hui à ma connaissance aucun contrôle sur la réalisation effective de cette obligation des 8 ans max totale pour redistribution de PB (acquises et arrétées à l’année  n-8) n’est vraiment possible car il y " dilution" entre les titulaires anciens de contrats et les nouveaux entrants…
Pour les PERP, comme les fonds sont cantonnés, on ne peut pas "déshabiller Paul pour habiller Jacques (« le nouveau venu  »), c’est à dire pas de tambouille possible entre contrats d’un même assureur.
Le PERP étant dorénavant fermé à la souscription, la PB va bien revenir (enfin) aux souscripteurs et versements anciens qui auront permis l’acquisition d’OAT bien plus rémunératrices : il n’est plus utile pour les gestionnaires de PERP d’afficher chaque année des rendements "dopés" sous conditions pour attirer des nouveaux adhérents ou versements (avec % obligatoire de souscription d’opvcm…).
Ainsi les titulaires de PERP sont dorénavant dans un système plus fermé, contrôlable comptablement et surtout avec un flux CERTAIN de " sortants" : plus d’entrée mais de plus en plus de "sortie" d’adhérents (pardonnez-moi ce cynisme).
A la lecture des avis sur le PERP, il y a jusqu’ici une quasi-unanimité pour écrire que l’on ne retrouvait dans la plupart des cas "sa mise de départ" car il fallait "tenir" plus de 92 voire ,95 ans ( suivant les cas de figure). Les remarques étaient et restent vraies mais en système dorénavant fermé aux entrants , le PERP ne devient-il pas presque une sorte de tontine?.
Pour ceux qui regrettent de s’être fait embarquer trop jeune par un banquier (pardon, il se font nommés conseillers financiers) avec un produit "tunnel", la roue pourrait bien commencer à tourner pour eux. .
Cette démonstration très cynique traduit une réalité. Sauf incompréhension de ma part,  les fonds "perdus" par les adhérents décédés trop jeunes sont cantonnés et appartiennent aux adhérents encore vivants qui eux depuis novembre 2020 sont et seront toujours un nombre fini et en baisse dans le temps, d’où mon insistance sur les adhérents d’examiner et d’exiger des bilans comptables détaillés.  Je ne serai pas surpris que les assureurs cherchent rapidement à faire voter en AG des représentants adhérents de PERP en vigueur le basculement en PER et ou la fin de versements supplémentaires à compter d’une date donnée.

Pour les raisons expliquées plus haut, il serait intéressant de sonder un même assureur pour des montants similaires, même situation d’âge les simulations de rente d’un PERP et d’un PER. En toute logique celle du PERP devrait être plus importante. Si ce n’est pas le cas, un audit comptable pourrait révéler des surprises…On peut rétorquer un impact CSG probablement plus important, ça s’étudie..
Le PERP pourrait être un outil (pas unique mais en " panachage") de protection du conjoint en complément de la carotte fiscale trop exclusivement retenue dans la stratégie d’adhésion. Attention pour ce qui va suivre, c’est un peu "lourd":
1- information normalement connue des souscripteurs, on peut ne pas déclencher la rente d’un PERP à l’âge de la retraite mais la reporter de plusieurs années plus tard (plus de 10 ans), donc on peut continuer à verser si on est encore imposables. Dans l’optique  de la protection du conjoint, on verse alors  SUR le PERP du conjoint (s’il en a un bien sûr !).
2- Comme le PERP n’est toujours pas transformé en rente, les (5) cas de déblocages restent ouverts. Pour les couples dont le conjoint est à différence d’âge significative, en cas de décès de sa moitié avant basculement rente, le conjoint peut demander à fermer son contrat sans fiscalité Ni application de la CSG sur plus-value (une jurisprudence démontre l’absence d’information de taxation prélèvement sociaux dans ce cas de figure dans l’article L123-23 du code des assurances: pas écrit de PS donc pas de raison d’en avoir..)

Si personnellement, la protection du conjoint me préoccupe, ce cas de figure particulier pour démontrer un regain d’intérêts pour les détenteurs de PERP peut ne pas ou peu convaincre.
Prenons alors l’hypothèse que le conjoint du souscripteur ne décède pas avant de transformation en rente. 2 cas de figure :
La rente est effectivement servie avec sa fiscalité et prélèvement sociaux propres à ceux des revenus (pas celui des plus values mobilières  avec la flat tax..). Dans la pratique ET SI le raisonnement plus haut (pseudo- tontine) tient, cette rente sera mécaniquement plus importante que pour une somme équivalente sur un PER(in). Pour ce premier cas de ceux qui privilégient initialement une rente (tranquillité d’esprit au-delà d’un certain âge..) à vie, celle du PERP parait plus favorable pour un montant investi identique.

Autre cas de figure ce complément de rente peut ne pas vous paraître utile ou pertinent car vous avez des revenus globaux pour votre retraite bien suffisants, votre préoccupation est d’avantage la succession, même si vous continuez à payer (légitimement) des impôts vu les ressources régulières confortables.

C’est là que le PER(in) peut prendre le relais: vous versez l’équivalent des  rentes (voire 10% de moins..) issus du PERP dans le PER(In).
A votre décès c’est la règle de l’assurance vie qui s’applique sur le capital PER(in), je n’ai pas cherché en parallèle à développer la clause bénéficiaire un peu travaillée  de votre PER .
Pour ceux qui seront toute leur vie fiscalisés (certes à seuils possiblement â la baisse) et disposent d’un PERP, et d’assurances vie , n’y aurait-il pas intérêt peut être de délaisser un peu  (voire transférer) leurs fonds  d’assurance vie  pour le PERP et PER ?.

Mon hypothèse  de « pseudo tontine »  que seraient devenus les contrats PERP encore ouverts et " actifs" me paraît cohérente.
Si des méconnaissances ou erreurs d’interprétation ne permettent pas effectivement de justifier des rentes futures plus généreuse que le PER, je suis ouvert bien sûr à tous les recadrages et remarques pour peu que la forme ne soit pas trop agressive et constructive.

Si cette hypothèse n’était pas règlementairement battue en brèche, il n’est pas improbable que rapidement les assureurs et Bercy, poursuivent la « mise à mort définitive »   du PERP.
Car plus les années vont avancer, plus des OAT à bon rendements seront « achetées, stockées », et en par conséquences  obligatoirement les PBB redistribués»  aux adhérents dans les 8 ans après leurs achats (comptablement, impossible de  faire « un tour de passe-passe ») . D’autant que les adhérents iront en nombre décroissants : pas intéressant pour l’assureur.
Pour Bercy, outre les cas spécifiques de droits à retrait 100% du capital, la cohabitation PERP et PER(in) est défavorable en terme de rentrées fiscales et CSG .
Il est évident que les motifs officiels possiblement évoqués pour éradiquer définitivement les PERP en cours ne seront pas ceux développés ici.

Je concluerai cette longue (désolé..) intervention sur un mot d’ordre: si les projets de suppression, ou fermeture définitive au versement de ce produit s’annonçaient, soyez réactifs. Légalement ce ne sera pas si facile pour le législateur (et l’ACPR) pour peu que les adhérents s’en mêlent avec les bons arguments.
Les conditions imposées initialement dans un produit tunnel ne peuvent pas être si facilement détricotées si on démontre que les capitaux sont propriété à n’importe quel instant T  des adhérents identifiables (d’où ma remarque sur la vérification comptables des fonds dans cette enveloppe).
Si mon analyse n’est pas tronquée, titulaires de PERP vous avez un peu l’avantage d’avoir été sensibilisés sur de « potentiels » atouts dans le contexte d’aujourd’hui et le risque proche de voir le produit « attaqué » dans sa substance.
Divethewind
PS : comment fait-on pour ouvrir un nouveau sujet ?.

Hors ligne Hors ligne

 

#559 16/11/2022 16h54

Membre (2010)
Réputation :   174  

Bonjour

comme pour les AV tombées en deshérence, il est possible de retrouver trace d’un vieux PER
En 2018, il y aurait eu plus de 10 milliards d’€ dormant sur des contrats d’assurés de plus de 62 ans et non réclamés, dont 5 milliards concernant des + de 65 ans (estimation ACPR)

Pour retrouver un compte, il faut aller sur le site Info-retraite.fr puis le service "mes contrats épargne retraite; enfin, l’application "mon compte retraite" permet de retrouver un contrat oublié

Service rendu possible depuis la loi votée en février 2021 et qui regroupe tous types de contrats (PER individuels, Perco, Madelin etc…)
Mis en service depuis  juillet dernier (100 000 visites quotidiennes en moyenne)


Ericsson…!  Qu'il entre !

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #560 17/11/2022 10h12

Membre (2013)
Réputation :   11  

Hors ligne Hors ligne

 

#561 17/11/2022 10h41

Membre (2016)
Top 5 Année 2022
Top 5 Année 2021
Top 10 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 10 Expatriation
Top 20 Vivre rentier
Top 10 Actions/Bourse
Top 5 Invest. Exotiques
Top 10 Crypto-actifs
Top 20 Entreprendre
Réputation :   1036  

INTJ

@SeptiemeVague : C’est intéressant qu’un autre acteur lance un PER CTO mais visiblement l’offre n’arrive pas à la cheville de celle d’InvestStore : l’éventail de supports accessibles présenté comme très large se limite au SBF 120, une sélection d’ETF et d’OPCVM. Dans mon cas, l’intérêt principal du PER CTO c’est de pouvoir y loger des titres vifs non éligibles au PEA (+ le cantonnement, contrairement aux produits assurantiels).


Parrain Curve ✯ Mangia bene, caca forte, e non aver paura della morte.

Hors ligne Hors ligne

 

#562 17/11/2022 13h49

Membre (2013)
Réputation :   11  

Effectivement mais il s’agit d’un produit qui vient tout juste de sortir et les intervenants indiquaient qu’ils allaient étoffer l’offre et que rien ne les empêchaient de traiter des demandes d’ajout de de supports au cas par cas.

Hors ligne Hors ligne

 

#563 17/11/2022 14h33

Membre (2012)
Top 20 Actions/Bourse
Top 10 Monétaire
Top 20 Invest. Exotiques
Top 10 Entreprendre
Réputation :   558  

M.erci pour l’info, par contre les frais ne sont pas super compétitifs.


Team Pfizer 2+1.

Hors ligne Hors ligne

 

#564 18/11/2022 13h03

Membre (2013)
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   127  

Bonjour,

je suis intéressé par l’ouverture d’un PER, j’aimerais m’assurer que j’en ai bien saisi le fonctionnement. Je me permets de poster sur cette file plutôt que d’en ouvrir une car je ne souhaite pas vraiment faire une "étude de cas" mais plutôt comprendre le fonctionnement général du PER. 

Sur mon avis d’IR il est indiqué que j’ai un plafond d’épargne retraite disponible pour les cotisations versées en 2022 de 70 ke.
J’investis 70 ke sur un ou plusieurs PER individuels en décembre 2022.
Je déclare 200 ke de revenus en 2022.
Je suis imposé sur 130 ke (200 - 70). Les 70 ke étant initialement destinés à être imposés à 41% (à la louche), mon économie d’IR est de 28 ke (70 x 0,41 = 28).
A partir du départ en retraite, je sors ces 70 ke (+ ou – les gains ou les pertes), en K, fractionné ou pas, et je suis imposé, hors plus values, à mon TMI de retraité (pas de PS, des charges sociales ayant déjà été payées en amont). Les plus-values éventuelles sont imposées au PFU ou à mon TMI + prélèvements sociaux.

Je précise que pour l’instant je penche vers le PER Linxea Suravenir (je cherche à panacher fonds euro et trackers), si vous pensez qu’il y de bons PER concurrentiels à celui-ci n’hésitez pas.

Merci pour votre lecture et vos éventuels retours.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #565 18/11/2022 14h35

Membre (2016)
Réputation :   20  

Bonjour pierrejacques11,

Je fais la même lecture que vous de ce produit.

L’alternative en PER pourrait être celui de Linxea Spirit.

Dernière modification par kirikou (18/11/2022 14h36)

Hors ligne Hors ligne

 

#566 18/11/2022 18h37

Membre (2021)
Réputation :   0  

Bonsoir,

Je me permets d’envoyer un message sur ce fil, n’ayant pas réussi à retrouver de comparatif entre PEA, CTO, et PER (de mémoire, je crois me souvenir que quelqu’un ici avait fait une étude comparative assez poussée, avec force graphiques à l’appui, mais je n’arrive pas à mettre la main dessus).

Ma question est la suivante : faut-il alimenter son PER (ou PERco pour ma part) pour profiter de la déduction fiscale avantageuse, même si son PEA n’est pas plein?

Pour ma part, mon TMI étant de 30%, je pourrais profiter dans un premier temps de cette défiscalisation, mais j’ai l’impression que le PERco n’est rentable qu’à moyen terme, la fiscalité de sortie (17,2% vs 30% sur les bénéfices) et les produits du PEA lui redonnent l’avantage sur le long terme (même si ce qui ne part pas chez le trésor public fera + de petits dans le cas du PER…). J’ai l’impression que les seules situations où le PER/PERco seraient vraiment avantageuses seraient la possibilité de baisser son TMI via un heureux évènement, ou de profiter des sommes bloquées à la fin d’un chômage de longue durée.

Quelle est votre stratégie de votre côté ? Versez-y vous une somme jusqu’au plafond de revenus défiscalisable, puis vous redirigez le reste ailleurs ? Ou effectuez-vous juste assez de versements pour profiter des abondements de vos employeurs respectifs? Ou alors vous remplissez le PEA, puis vous vous posez la question après ?

Question subsidaire, cumulez-vous plusieurs PER/PERco?

Edit : En filtrant sur cette même conversation, je retrouve un message que j’avais pu lire précedemment, qui semble confirmer la tendance long-terme qui redonne l’avantage au PEA : p.6 PER Plan Épargne Retraite : la révolution de l’épargne retraite ! Qu’en pensez-vous ?

Merci ! smile

Dernière modification par zurk (18/11/2022 18h41)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #567 18/11/2022 20h11

Membre (2016)
Réputation :   20  

@zurk

Bonsoir,

On a beau retourner la simulation dans tous les sens, à mon humble avis le PER est le choix pertinent lorsque votre TMI de retrait est inférieur à votre TMI d’entrée.

Si vous touchez votre retraite dans 20ans, il y a fort à parier que les tranches d’imposition auront évolué, et pas forcément dans le sens espéré.

Si votre salaire vous fait dépasser de peu le seuil des 30%, go pour défiscaliser votre tranche à 30% seulement, votre retraite sera sûrement imposée à un taux compris entre 14 et 30%
Même cas de figure avec la tranche à 41%.

En revanche, si à ce jour vous êtes dans une tranche x et que votre retraite simulée sera soumise à ce jour à un taux d’imposition identique, le risque réside à ce que le taux réellement effectif en sortie le moment venu soit supérieur au taux d’entrée.

A chacun de voir le degrés d’incertitude qu’il accepte.

Pour répondre à votre question:
Ma tranche d’imposition est identique en activité et en retraite simulée (à ce jour, potentiellement supérieure en retraite donc); je ne verse donc rien en PER.

Dernière modification par kirikou (18/11/2022 20h40)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #568 18/11/2022 20h17

Membre (2021)
Réputation :   26  

Pour le calcul fiscal, effectivement un TMI inférieur à la retraite rend le PER gagnant, mais avez-vous pensé au cumul des frais que les intermédiaires financiers vont vous prélever au total ? Qui dit enveloppe fiscale dit couche de frais supplémentaire. Sur 20 ou 30 ans, ça pèse très lourd. Le PEA ne supporte pas de tels frais récurrents.

Dernière modification par colonel92 (18/11/2022 20h38)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #569 19/11/2022 06h51

Membre (2018)
Réputation :   18  

Bonjour,

Vous avez raison si on ne prend en compte que la comparaison des frais en compte.

Il faut avoir en tête :

- qu’il n’y a pas de limite de versement sur le PER (versus 150 000€ pour le PEA),
- que la réduction d’impôt (si on la réinvestit) revient à un crédit gratuit pour investir,
- qu’il y a une notion de prévoyance en cas de PER assuranciel ( 152 000 € par bénéficiaire hors succession) en cas de décès,
- que les fonds sont bloqués jusqu’au départ en retraite (sauf cas de déblocages exceptionnels).

C’est donc à chacun de voir en fonction de son cas particulier, mais si les conditions d’écart de TMI entre l’activité et la retraite sont respectées comme explicités dans les échanges plus haut, l’utilisation du PER dans les 10-15 ans précédent le départ en retraite peut faire sens à mon avis.

Je pense qu’il ne faut pas opposer/comparer le PEA versus le PER, il faut … utiliser les deux !

Pour répondre à Zurk, personnellement j’utilise un PER pour défiscaliser jusqu’au plafond (je suis à 9-10 ans du départ théorique en retraite) ainsi que des versements sur PEA.
Le plafond est relativement vite atteint dans mon cas  car je bénéficie d’un PERCOL dans mon entreprise qui vient diminuer le plafond d’épargne retraite (abondement et transformation de RTT en argent).


Together we stand, divided we fall

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 3   [+2]    #570 22/11/2022 12h00

Membre (2013)
Réputation :   31  

@Zurk
vous avez le bon réflexe de vouloir le PER, le PEA et l’AV.
Bien sur, il faut d’abord considérer si ces enveloppes sont pertinentes par rapport à vos objectifs. En particulier pour le PER qui est un produit tunnel jusqu’à la retraite avec peu de possibilités de sortie anticipée

Vous serez intéressé par des messages précédents de cette file
p.13 PER Plan pargne Retraite : la rvolution de l’pargne retraite!
p.16 PER Plan pargne Retraite : la rvolution de l’pargne retraite!

et le simulateur de @GlobuleJohn
https://docs.google.com/spreadsheets/d/ … edit#gid=0

Ce simulateur vous permet de calculer à l’euro près les performances des enveloppes
PER
PEA
AV
Mais également, et c’est la le plus intéressant, les combinaisons comme le PER en PEA.
Cela correspond au fait que vous réinvestissiez l’économie d’impôts du PER sur votre PEA

Au final même avec une TMI de 30% à l’entrée et de 30% à la sortie, le PER est plus intéressant que le PEA et l’AV.
La raison tient au fait que l’on peut réinvestir l’économie d’impôt du PER sur un PEA, un PER ou une AV.
Le meilleur combo est logiquement le PER en PEA

L’incertitude est surtout liée à la sortie selon moi. Nous ne pouvons pas savoir quelle sera notre TMI et je n’ai pas de boule de cristal sur la fiscalité à 20 ans !  Par contre il est possible d’optimiser la sortie en fractionnant les retraits

Dans mon cas, je fais donc all in sur le PER en maximisant mes versements et en réinvestissant l’économie d’impôt sur mon PEA (puis sur un CTO post plafond)

Dernière modification par Tanguy (22/11/2022 12h01)

Hors ligne Hors ligne

 

#571 23/11/2022 17h33

Membre (2021)
Réputation :   0  

Merci pour vos retours !

@Tanguy, j’ai bien pris en compte vos remarques, j’ai utilisé ce superbe simulateur, en m’appuyant sur le produit PER Linxea Spirit, en supposant y acheter de l’ETF World.

Frais de gestion annuels de l’ETF de 0,08% à priori?


Frais de gestion du support UC de 0,5%


=> Total de frais annuels de 0,58% de ma compréhension? (pas de frais de versements selon la notice)

En effectuant une simulation avec des versements à la hauteur de mon niveau de déduction fiscale max annuelle, l’investissement en PEA only semble être la meilleure solution pour moi (de très peu, soi dit en passant!). Si mon TMI passe à 41%, j’ai également effectué la simulation, et je serai alors gagnant à utiliser le PER. Mais pour le moment, PEA vainqueur par KO !


Merci pour vos messages fort instructifs! smile

Dernière modification par zurk (23/11/2022 17h33)

Hors ligne Hors ligne

 

#572 23/11/2022 17h48

Membre (2021)
Réputation :   25  

Sauf erreur, il y a des frais de versement et de retrait sur les ETF (0,1% à chaque mouvement).

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #573 24/11/2022 09h41

Membre (2021)
Réputation :   17  

A mon avis il ne faut pas uniquement regarder le gain par rapport au PEA lorsque l’on réfléchi au PER.
Dans mon cas, j’avais fais la simulation sur une trentaine d’années, et le PEA était effectivement gagnant de quelques pourcents à support égal (mais sur 30 ans d’investissement BH c’est négligeable)
En revanche c’était uniquement le cas où le TMI restait à 30%. Or si mon TMI à la retraite baisse à 14% le PER devient très largement gagnant.

En théorie mon TMI à le retraite sera de 30%, mais sur 30ans on ne sait pas ce que la vie nous reserve. Si jamais j’ai un accident de la vie, il est fort probable que mon TMI soit inférieur.

Donc pour moi PEA et PER sont complètementaire pour un objectif de retraite.

Le PEA car il est potentiellement plus gagnant si tout se passe bien, mais de l’autre côté le PER peut jouer comme une sorte d’assurance en cas d’accident de la vie (en devenant plus gagnant que le PEA lorsque l’on en a le plus besoin).

Dernière modification par Morpheus (24/11/2022 09h44)

Hors ligne Hors ligne

 

#574 24/11/2022 15h48

Membre (2020)
Réputation :   4  

De plus le PEA est limité à 150k€ de versement donc vite limité pour la plupart des rentiers.

Hors ligne Hors ligne

 

#575 24/11/2022 18h20

Membre (2018)
Réputation :   10  

zurk, le 23/11/2022 a écrit :

Frais de gestion annuels de l’ETF de 0,08% à priori?

Sur lynxea oui, sur le site de l’emetteur 0,18%Amundi
donc pas facile de savoir …

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur