Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ? Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

#101 13/01/2020 12h24

Membre
Réputation :   44  

Bonjour Smad,

Mon portefeuille est récent. Au départ je voulais simplement suivre la méthode de Fructif en prenant un ETF world et le renforçant tous les mois.

Puis j’ai découvert la méthode dividende que je trouve "plusdynamique" et permettant de petit à petit se constituer un portefeuille rentier distribuant. De plus elle permet de toucher un dividende meme si le marché stagne.
J’aime l’idée de me constituer petit à petit un portefeuille avec des actions que j’aurai j’espère acquis à un PRU faible et dont le dividende croitra avec le temps.


Cela me permet de connaitre mes biais petit à petit :

- A tord, J’ai du mal à investir sur une action qui monte (ETF World, LVMH…).
- J’ai du mal à investir dans un marché qui bat des records.
- Au départ ma watchlist était trop large et pas assez cadré. Je n’investissais que sur des rendements assez forts (Publicis, eutelsat…).
- Je ne suis pas encore figé sur une méthode donc je reste à l’affut et m’éparpille un peu parfois.

Actuellement
- Après pas mal de lecture j’ai rétréci cette liste aux actions types Aristocrates avec j’espère une croissance stable ou positive (exclu BIC et autres) et je l’ai ouverte au rendement relativement faibles mais croissants --> Liste PEA
- Je guette les actions de ma liste qui sont dans un trou d’air tout en excluant des actions qui ne correspondent plus à ma stratégie (TF1, PUBLICIS, EUTELSAT, METROPOLE TV).
- J’ai ouvert un PME-PEA pour basculer mes renforcements des actions éligibles dessus (CBO, ABC).
- Je vais surveiller ma watchlist PME-PEA avec des actions qui devraient correspondent à ma stratégie.
- Je pense reprendre des investissements régulier dans l’ETF WORLD malgré les records boursiers.

Etant débutant et peu expérimenté, je lis beaucoup, je pose des questions et j’essaye de confronter mes idées à celles des autres membres. J’essaye de ne pas avoir d’avis tranché car je pense que cela me desservirait étant donné ma faible expérience.
Ainsi je souhaite me créer une stratégie qui me convienne et j’espère éviter des grosses erreurs ou de perdre trop de temps dans des tâtonnements inutiles.

Il y a du mieux par rapport à il y a 1 an où mes économies étaient sur Livret A et Super Livret à…. 0,6 %

Dernière modification par gandolfi (13/01/2020 16h05)


PARRAINAGE : BINCK, DEGIRO, ING, BOURSORAMA, MES-PLACEMENTS.FR - MESSAGE

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #102 04/03/2020 10h56

Membre
Réputation :   44  

Portefeuille début MARS

Achats :
- Vinci. Belle valeur que je trouvais chère. Je l’ai acquise hier avec un prix équivalent à 6 mois en arrière environ.
- Sodexo : Ouverture d’une ligne juste avant la crise. Valeur de diversification. J’attends un peu avant de renforcer.
- Renforcement de Pernod juste avant la crise.
- Gros renfort de Total juste avant la crise car je pensais que la valeur continuerai d’osciller entre 45 et 50 pour les prochaines années. Je voulais faire un investissement pour profiter d’une petite baisse au départ. De plus il y avait de bonnes nouvelles avec le dividende. Je ne pensai pas qu’elle allait tomber si bas.

PEA
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/17185_mars1.png

AV
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/17185_mars2.png

Remarques :

- J’ai voulu timer le marché avec Total et je m’en mord les doigts car le pru de 46, qui apparaissait pas mal au départ parait désormais très haut. J’hésite à renforcer encore un peu pour profiter d’un futur rebond et baisser mon pru ou ne rien faire. Cette valeur me parait très solide et avec un fort rendement assuré. Je ne voudrais pas commettre deux fois la meme erreur. Qu’en pensez vous ?
- Sodexo et Pernod sont en attente car elle ont souffert avec le crise je renforcerai dès que je "sentirai" une reprise.
- Je guette Kering et LVMH qui devraient encore plus souffrir mais pour l’instant cela ne se traduit pas beaucoup sur leurs cours.
- Je guette également DANONE.

- Dossiers difficiles avec Eutelsat, Lagardère, Publicis, TF1. J’ai envie de couper ces positions qui accusent de grosses pertes mais je ne voudrais pas agir à contre sens et le regretter dans un mois en cas de reprise. Eutelsat me parait la plus prioritaire à dégager. Qu’en pensez vous ?

- Difficile également de gérer mes foncières en AV qui accusent également de grosses pertes. URW n’en finit plus de baisser.

C’est un moment difficile pour ma stratégie. J’essaye d’analyser mes "erreurs"  et éviter d’en accumuler d’autres.


- A mes débuts j’ai acheté des valeurs "bancales" (Lagardère) ou ne correspondant pas à la stratégie dividende (Eutelsat, TF1, M6). Je n’ai pas besoin des fonds mais j’ai du mal à décider entre vendre pour éviter de creuser les pertes ou attendre quelques mois voir années en espérant une reprise pour limiter la perte.
- J’ai voulu tenter l’aventure des foncières cotés avec URW, Klepierre et Mercilays mais cela apparait comme une grosse erreur avec une perte de 20% en quelques mois (2,7k). Je me pose la meme question de couper mais perdre ou attendre.

1er enseignement : Je me cantonnerai désormais à ma watchlist d’aristocrates à dividendes croissants.
2eme enseignement : Les foncières cotées sur lesquelles j’ai investi m’apparaissent comme un miroir aux alouettes avec un fort rendement qui ne compensera pas la perte et un coté immobilier qui n’a pas du tout permis de résister aux mouvements du marché. J’hesite vraiment à réinvestir sur ce type de support dans le futur ou alors aux USA avec des secteurs plus diversifiés.


PARRAINAGE : BINCK, DEGIRO, ING, BOURSORAMA, MES-PLACEMENTS.FR - MESSAGE

Hors ligne Hors ligne

 

#103 04/03/2020 11h48

Membre
Réputation :   19  

J’ai appris par expérience que les gros rendements sont presque toujours un piège. L’actionnaire individuel alléché par ce qui lui semble un beau cadeau est perdant car soit le cours baisse en parallèle, soit le dividende n’est pas maintenu à terme et le cours finit par chuter. 
C’est la leçon que j’ai apprise il y a quelques années avec les bancaires. Depuis, en ce qui me concerne, c’est un critère suspicieux de rapporter 5% et plus pour les grosses capitalisations.

Hors ligne Hors ligne

 

#104 04/03/2020 12h09

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   495  

Au niveau des foncières, pour le moment les résultats publiés restent plutôt bons,et ce dans l’ensemble. Ce que le marché price c’est surtout un avenir qui pour le moment ne se matérialise pas vraiment.


le Petit Actionnaire - Suivi de mes investissements dans les dividendes et Éducation financière.

Hors ligne Hors ligne

 

#105 04/03/2020 12h38

Membre
Réputation :   19  

Peut-être que les craintes sont exagérées concernant l’immobilier commercial. Je ne suis pas assez expert pour le dire. N’oublions pas aussi qu’il y a des modes en bourse: selon  les périodes, certains secteurs sont prisés et d’autres maltraités injustement.

Dernière modification par Canis (04/03/2020 12h39)

Hors ligne Hors ligne

 

#106 04/03/2020 12h54

Membre
Réputation :   85  

Bonjour Gandolfi,

Concernant Total, et pour faire court, le cours de Total fluctue en fonction du prix du pétrole.
Partir du principe que le cours de Total oscillera entre 45 et 50 Euros au cours des prochaines années, revient à partir du principe que le cours du pétrole restera stable, ce qui ne se vérifie pas historiquement (ni le cours de Total d’ailleurs).
Les marchés pricent actuellement un ralentissement économique à cause du Coronavirus, donc une baisse de la demande de pétrole, donc les cours du pétrole et de Total s’ajustent en conséquence.

Maintenant de deux choses l’une:
- soit vous pensez que ce ralentissement est conjoncturel et que les cours du pétrole vont remonter, et c’est une opportunité de renforcer une belle valeur de rendement.
- soit vous pensez que la demande de pétrole va être structurellement déprimée pour longtemps (transition énergétique / électrification et bashing sur le plastique et les dérivés du pétrole en général), et il faut vendre Total, qui est condamnée à terme à la décroissance.
- (une troisième voie serait la transformation en fournisseur d’électricité, mais je ne veux pas recopier toute la discussion de la file Total)

Si vous n’avez pas de conviction sur le sujet, ou n’avez pas creusé la question, peut être aurait il été plus sage de ne pas acheter Total, car vous allez vous poser des questions à chaque fluctuation du cours :-)

Pour le reste, je vous invite à (re)lire la discussion sur Total ou tous ces enjeux sont abordés plus en détail.
Et je plussoie: se méfier des gros dividendes, à minima il faut comprendre pourquoi le marché boude ces valeurs à gros rendement et quels risques sont anticipés.

Bonne journée

Hors ligne Hors ligne

 

#107 04/03/2020 12h54

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   495  

Tout à fait. Ce que je voulais dire c’est que deux sociétés peuvent voir leur cours chuter mais pour des raisons bien différentes. Prenez URW et Eutelsat, les deux ux boivent le bouillon. Pourtant détenir la première ne me dérange pas, alors que la seconde ne m’intéresse absolument pas.


le Petit Actionnaire - Suivi de mes investissements dans les dividendes et Éducation financière.

Hors ligne Hors ligne

 

#108 04/03/2020 13h09

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   382  

gandolfi a écrit :

- J’ai voulu timer le marché avec Total et je m’en mord les doigts car le pru de 46, qui apparaissait pas mal au départ parait désormais très haut. J’hésite à renforcer encore un peu pour profiter d’un futur rebond et baisser mon pru ou ne rien faire. Cette valeur me parait très solide et avec un fort rendement assuré. Je ne voudrais pas commettre deux fois la meme erreur. Qu’en pensez vous ?

Vous me paraissez déjà largement surpondéré sur Total : est-il vraiment la peine d’en ajouter?

gandolfi a écrit :

- Dossiers difficiles avec Eutelsat, Lagardère, Publicis, TF1. J’ai envie de couper ces positions qui accusent de grosses pertes mais je ne voudrais pas agir à contre sens et le regretter dans un mois en cas de reprise. Eutelsat me parait la plus prioritaire à dégager. Qu’en pensez vous ?

Arrêter de les renforcer n’est-il pas simplement suffisant?

gandolfi a écrit :

2eme enseignement : Les foncières cotées sur lesquelles j’ai investi m’apparaissent comme un miroir aux alouettes avec un fort rendement qui ne compensera pas la perte et un coté immobilier qui n’a pas du tout permis de résister aux mouvements du marché. J’hesite vraiment à réinvestir sur ce type de support dans le futur ou alors aux USA avec des secteurs plus diversifiés.

Vous me semblez tirer des conclusions définitives sur un horizon de temps faible (2-3 ans max)… Peut-être avez-vous raison ou peut-être pas…

Bien à vous,
cat

Hors ligne Hors ligne

 

#109 04/03/2020 13h59

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   495  

gandolfi a écrit :

J’ai voulu timer le marché avec Total et je m’en mord les doigts car le pru de 46, qui apparaissait pas mal au départ parait désormais très haut. J’hésite à renforcer encore un peu pour profiter d’un futur rebond et baisser mon pru ou ne rien faire. Cette valeur me parait très solide et avec un fort rendement assuré. Je ne voudrais pas commettre deux fois la meme erreur. Qu’en pensez vous ?

Ce n’est pas parce que vous n’avez pas eu le meilleur des timi’g que vous avez commis une "erreur". Personnellement j’ai u. peu de 49€ sur Total. Oui, c’est élevé, mais non, je ne considère pas que cela soit une "erreur".
La bourse est faite de hauts et de bas. Il est donc normal que vous soyez parfois dans le rouge, et parfois dans le vert.

Dossiers difficiles avec Eutelsat, Lagardère, Publicis, TF1. J’ai envie de couper ces positions qui accusent de grosses pertes mais je ne voudrais pas agir à contre sens et le regretter dans un mois en cas de reprise. Eutelsat me parait la plus prioritaire à dégager. Qu’en pensez vous ?

Si vous estimez que telle ou telle société ne vous convient plus, quelles qu’en soient les raisons, alors débarrassez-vous en ! Il est absolument idiot (sans vouloir vous offenser) de conserver une ligne sur laquelle vous doutez et qui vous empêche de dormir sereinement.
Si elle remonte par la suite ? Ce sera le jeu. Mais en attendant vous aurez certainement beaucoup gagné en tranquillité d’esprit. Et ça, ça vaut toutes les hausses boursières possible. Et puis dites vous aussi que le titre peut très bien continuer à baisser. Rie’ ne garanti qu’il va remonter un jour. Dans ce cas il serait donc préférable de sortir à 10€ plutôt qu’à 2€ (ces chiffres sont juste pour l’exemple).

Difficile également de gérer mes foncières en AV qui accusent également de grosses pertes. URW n’en finit plus de baisser.

C’est un moment difficile pour ma stratégie. J’essaye d’analyser mes "erreurs"  et éviter d’en accumuler d’autres.

Là encore, pourquoi considérer votre achat comme une erreur juste parce que vous êtes en moins-value ?
Vous avez acheté trop tôt, c’est une certitude. Pour autant les résultats publiés sont bons. Le cours baisse donc sur des anticipations qui pour le moment ne se réalisent pas. Actuellement kmje ne vois pas "d’erreur" manifeste dans le fait de m’avoir ces foncières. Si ce n’ est d’avoir acheté trop tôt. Mais bon… rien de catastrophique si vous visez les dividendes.
Mais là encore, si vous n’êtes plus à l’aise avec ces lignes, séparez-vous en plutôt que de les traîner en les considérant comme un fardeau smile

Dernière modification par Neo45 (04/03/2020 14h00)


le Petit Actionnaire - Suivi de mes investissements dans les dividendes et Éducation financière.

Hors ligne Hors ligne

 

#110 04/03/2020 13h59

Membre
Réputation :   28  

gandolfi a écrit :

Remarques :[/u]
- J’ai voulu timer le marché avec Total et je m’en mord les doigts car le pru de 46, qui apparaissait pas mal au départ parait désormais très haut. J’hésite à renforcer encore un peu pour profiter d’un futur rebond et baisser mon pru ou ne rien faire. Cette valeur me parait très solide et avec un fort rendement assuré. Je ne voudrais pas commettre deux fois la meme erreur. Qu’en pensez vous ?

Vous l’avez acheté pour le dividende. Est-ce que la baisse du cours reflète une détérioration des fondamentaux qui l’empercherait de verser ce dividende?

gandolfi a écrit :

- Sodexo et Pernod sont en attente car elle ont souffert avec le crise je renforcerai dès que je "sentirai" une reprise.
- Je guette Kering et LVMH qui devraient encore plus souffrir mais pour l’instant cela ne se traduit pas beaucoup sur leurs cours.
- Je guette également DANONE.

Attention que les belles sociétés baissent en général moins que celles de moindre qualité. A force d’attendre, vous risquez de manquer une opportunité.

gandolfi a écrit :

- Dossiers difficiles avec Eutelsat, Lagardère, Publicis, TF1. J’ai envie de couper ces positions qui accusent de grosses pertes mais je ne voudrais pas agir à contre sens et le regretter dans un mois en cas de reprise. Eutelsat me parait la plus prioritaire à dégager. Qu’en pensez vous ?

Encore une fois, quels sont les fondamentaux ? Dans quel objectif ont-elles été acquises? Pour le dividende? Un pari sur le retournement suite à une grosse chute? Société défensive qui peut constituer un fond de portefeuille?

Eutelsat je constate que le CA baisse chaque année. Le cash flow opérationnel suit aussi cette tendance et les ratios de rentabilité ne sont pas exceptionnels.

A l’opposé Publicis continue de croître, son dividende est largement couvert par son FCF et les ratios de rentabilité sont plus intéressant.

gandolfi a écrit :

- Difficile également de gérer mes foncières en AV qui accusent également de grosses pertes. URW n’en finit plus de baisser.

C’est un moment difficile pour ma stratégie. J’essaye d’analyser mes "erreurs"  et éviter d’en accumuler d’autres.

- J’ai voulu tenter l’aventure des foncières cotés avec URW, Klepierre et Mercilays mais cela apparait comme une grosse erreur avec une perte de 20% en quelques mois (2,7k). Je me pose la meme question de couper mais perdre ou attendre.

Il faut se poser les bonnes questions. Quand vous achetez une société, ce qui compte c’est sa capacité à générer de l’argent et à faire croître ses bénéfices. Si le cours baisse sans que les fondamentaux ne changent, pourquoi vendre?

Vous semblez fort influencé par le prix de l’action (au lieu de la performance réelle de la société derrière). Une bonne manière d’éviter les regrets (si l’action monte) ou limiter les déconvenues (si l’action baisse) est d’ouvrir une petite ligne au début et d’attendre de voir comment la société évolue. Si elle évolue dans le bon sens, vous pouvez renforcer progressivement jusqu’à atteindre un montant qui correspond à l’allocation cible. De cette manière, vous avez un peu profité du prix faible au moment de l’achat (ou si le prix continue de baisser malgré les bons résultats, de pouvoir abaisser le PRU par la suite). Si la société évolue dans le mauvais sens, ça vous permet de liquider la ligne sans avoir une grosse perte.

Hors ligne Hors ligne

 

#111 04/03/2020 15h47

Membre
Réputation :   19  

Nemesis a écrit :

Bonjour Gandolfi,

Concernant Total, et pour faire court, le cours de Total fluctue en fonction du prix du pétrole.
Partir du principe que le cours de Total oscillera entre 45 et 50 Euros au cours des prochaines années, revient à partir du principe que le cours du pétrole restera stable, ce qui ne se vérifie pas historiquement (ni le cours de Total d’ailleurs).
Les marchés pricent actuellement un ralentissement économique à cause du Coronavirus, donc une baisse de la demande de pétrole, donc les cours du pétrole et de Total s’ajustent en conséquence.

Maintenant de deux choses l’une:
- soit vous pensez que ce ralentissement est conjoncturel et que les cours du pétrole vont remonter, et c’est une opportunité de renforcer une belle valeur de rendement.
- soit vous pensez que la demande de pétrole va être structurellement déprimée pour longtemps (transition énergétique / électrification et bashing sur le plastique et les dérivés du pétrole en général), et il faut vendre Total, qui est condamnée à terme à la décroissance.
- (une troisième voie serait la transformation en fournisseur d’électricité, mais je ne veux pas recopier toute la discussion de la file Total)

Si vous n’avez pas de conviction sur le sujet, ou n’avez pas creusé la question, peut être aurait il été plus sage de ne pas acheter Total, car vous allez vous poser des questions à chaque fluctuation du cours :-)

Pour le reste, je vous invite à (re)lire la discussion sur Total ou tous ces enjeux sont abordés plus en détail.
Et je plussoie: se méfier des gros dividendes, à minima il faut comprendre pourquoi le marché boude ces valeurs à gros rendement et quels risques sont anticipés.

Bonne journée

Le souci principal -si on considère que l’environnement est secondaire-, c’est effectivement que Total ne maîtrise pas le prix du pétrole. C’est un critère qu’on peut trouver rédhibitoire car une baisse importante et longue peut mettre en péril le dividende et le modèle de développement.
Inversement, pouvoir augmenter le prix de ses produits restent toujours un avantage (de même qu’avoir un moat). C’est même recommander de le faire dans le marché du luxe pour sélectionner les clients !

Hors ligne Hors ligne

 

#112 04/03/2020 15h53

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   363  

gandolfi a écrit :

- J’ai voulu timer le marché avec Total et je m’en mord les doigts car le pru de 46, qui apparaissait pas mal au départ parait désormais très haut. J’hésite à renforcer encore un peu pour profiter d’un futur rebond et baisser mon pru ou ne rien faire. Cette valeur me parait très solide et avec un fort rendement assuré. Je ne voudrais pas commettre deux fois la meme erreur. Qu’en pensez vous ?

Votre stratégie prévoit-elle de renforcer une seconde fois un titre qui baisse juste après un premier renforcement ?

gandolfi a écrit :

- Dossiers difficiles avec Eutelsat, Lagardère, Publicis, TF1. J’ai envie de couper ces positions qui accusent de grosses pertes mais je ne voudrais pas agir à contre sens et le regretter dans un mois en cas de reprise. Eutelsat me parait la plus prioritaire à dégager. Qu’en pensez vous ?

Aucun intérêt à conserver en portefeuille des titres auxquels on ne croit plus. Le meilleur moment pour s’en débarrasser c’est : dès que possible.

gandolfi a écrit :

- Difficile également de gérer mes foncières en AV qui accusent également de grosses pertes. URW n’en finit plus de baisser.

Et ? Vous l’aviez achetée pour faire une plus value à court terme ?

Globalement, je vais vous dire la même chose que je dis aussi quand les marchés sont au plus haut, déterminez une stratégie correspondant à vos besoins notamment votre horizon de placement, et suivez cette stratégie.

Hors ligne Hors ligne

 

#113 04/03/2020 16h01

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   357  

Bonjour Gandolfi,

[Total…] Cette valeur me parait très solide et avec un fort rendement assuré. Je ne voudrais pas commettre deux fois la meme erreur. Qu’en pensez vous ?

Je rejoins l’avis de Cat sur le sujet, vous êtes déjà bien pondéré sur Total (peut être même trop, à mon avis une position ne devrait jamais dépasser 10% de votre portefeuille même en cas de forte conviction). Un renfort n’est donc pas optimal.

Dossiers difficiles avec Eutelsat, Lagardère, Publicis, TF1. J’ai envie de couper ces positions qui accusent de grosses pertes mais je ne voudrais pas agir à contre sens et le regretter dans un mois en cas de reprise. Eutelsat me parait la plus prioritaire à dégager. Qu’en pensez vous ?

Si vous n’avez plus confiance en ces entreprises le mieux est de revendre. D’ailleurs il ne faut pas se dire « je vais regretter en cas de reprise ». Elles peuvent très bien rebondir mais moins fortement que le marché. Il faut regarder leur évolution relative au marché et non absolue. Si elles reprennent 10% mais que le marché prend 20%…
En tout cas selon les fondamentaux Lagardère et Eutelsat sont probablement les 2 « moins bonnes » valeurs sur les 4 citées (ce n’est que mon avis).

J’ai voulu tenter l’aventure des foncières cotés avec URW, Klepierre et Mercilays mais cela apparait comme une grosse erreur avec une perte de 20% en quelques mois (2,7k). Je me pose la meme question de couper mais perdre ou attendre.

Le problème ce n’est pas les foncières, c’est que vous n’avez que de la foncière commerciale.  Il ne faut pas oublier qu’il existe énormément de secteurs immobiliers (santé, immobilier d’habitation, centres de données, infrastructures telecoms, petits commerces extérieurs, stockages…). Tous ces secteurs se portent très bien. Malheureusement ils ne sont disponibles pour la plupart que pour les REITS US. Il faut donc vous demander : vaut-il mieux chercher à faire un gain de fiscalité sur l’AV (au détriment de la performance et de la diversification), ou prendre des REItS US sur un CTO et payer des impôts ?

Hors ligne Hors ligne

 

#114 04/03/2020 16h20

Membre
Réputation :   27  

MrDividende a écrit :

Le problème ce n’est pas les foncières, c’est que vous n’avez que de la foncière commerciale.  Il ne faut pas oublier qu’il existe énormément de secteurs immobiliers (santé, immobilier d’habitation, centres de données, infrastructures telecoms, petits commerces extérieurs, stockages…). Tous ces secteurs se portent très bien. Malheureusement ils ne sont disponibles pour la plupart que pour les REITS US. Il faut donc vous demander : vaut-il mieux chercher à faire un gain de fiscalité sur l’AV (au détriment de la performance et de la diversification), ou prendre des REItS US sur un CTO et payer des impôts ?

Il est possible d’investir dans des foncières diversifiées en restant dans un contrat d’AV.
Personnellement j’ai 50K€ sur l’OPCI Immo Diversification dans une de mes AV, et je n’ai pas de raison de me plaindre comparé à d’autres fonds éligibles dans la même AV.

Hors ligne Hors ligne

 

#115 04/03/2020 16h35

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   357  

Bonjour Audois,

Il est possible d’investir dans des foncières diversifiées en restant dans un contrat d’AV.
Personnellement j’ai 50K€ sur l’OPCI Immo Diversification dans une de mes AV, et je n’ai pas de raison de me plaindre comparé à d’autres fonds éligibles dans la même AV.

J’évoquais la détention de foncières en direct. Sinon il existe d’autres solutions bien plus simples comme L’ETF PMEH de Lyxor qui est éligible au PEA et permet d’être investi sur toutes les foncières d’Europe. Mais ça ne colle pas avec la stratégie de Gandolfi qui cherche à détenir des titres en direct et de toucher des dividendes en croissance.

Dernière modification par MrDividende (04/03/2020 16h36)

Hors ligne Hors ligne

 

#116 04/03/2020 17h20

Membre
Réputation :   27  

gandolfi a écrit :

Mon portefeuille est récent. Au départ je voulais simplement suivre la méthode de Fructif en prenant un ETF world et le renforçant tous les mois.

Puis j’ai découvert la méthode dividende que je trouve "plusdynamique" et permettant de petit à petit se constituer un portefeuille rentier distribuant. De plus elle permet de toucher un dividende meme si le marché stagne.
J’aime l’idée de me constituer petit à petit un portefeuille avec des actions que j’aurai j’espère acquis à un PRU faible et dont le dividende croitra avec le temps.

….

Etant débutant et peu expérimenté, je lis beaucoup, je pose des questions et j’essaye de confronter mes idées à celles des autres membres. J’essaye de ne pas avoir d’avis tranché car je pense que cela me desservirait étant donné ma faible expérience.
Ainsi je souhaite me créer une stratégie qui me convienne et j’espère éviter des grosses erreurs ou de perdre trop de temps dans des tâtonnements inutiles.

Il y a du mieux par rapport à il y a 1 an où mes économies étaient sur Livret A et Super Livret à…. 0,6 %

Bonjour Gandolfi,

Je pense que le problème est plus global que de savoir si telle ou telle valeur est bonne ou pas.
Vous avez créé cette discussion il y a un an, avec 250k de patrimoine, vous dites être débutant et vous vous retrouvez après 1 ans à une exposition de 70k en titres vifs, bien loin de la stratégie initiale (ETF) on dirait.

Mon premier achat en bourse était il y a 10 ans sur une SICAV, 50EUR… En debutant, je mettrais 1k sur un tracker et attendrais un peu pour voir comment ca réagit sur le compte, et sur les émotions du propriétaire, c’est le plus important. Tout le mois de février, j’ai passé des heures a analyser les sociétés Euronext, pour au final renforcer un tracker US de 500 EUR comme unique transaction du mois…

Tout ca pour dire que -5% de moins value latente dans votre portefeuille, ce n’est rien sur une réélle stratégie de long terme, pour des titres vifs, et que ca peut se rattraper avec le temps
Et pour les foncières, vous avez bien dû voir sur le forum la spéculativité sur Unibail. Comment vous retrouvez vous 3 fois plus exposé que sur Klepierre et Mercyalis? qui sont également du Commerce comme cela vous a été dit ici, et les foncières Commerce sont clairement massacrées ces derniers mois comme on peut le lire régulièrement sur la file Unibail.
Avez-vous les fluctuations des autres membre du forum? (IH, Scipion8 etc…) pour pouvoir relativiser sur votre stratégie
Comment se comporte l’ensemble de votre patrimoine? Normallement cela devrait être plus stable que votre portefeuille d’actions seul.

J’espère ne pas être trop agressif dans ce message, c’est plus pour aider, mais les questions, c’est plutôt à vous de vous les poser je dirais.

Hors ligne Hors ligne

 

#117 04/03/2020 21h55

Membre
Réputation :   44  

Merci à tous pour votre participation.

Ce qui est à la fois une opportunité mais qui me fait me poser beaucoup de questions est :  la phase de construction de mon portefeuille. J’en suis à 1/3 de mon PEA et mème si j’ai les fonds j’essaye d’etre progressif.

Au départ j’ai testé diverses stratégies pour voir celle qui me convient le mieux (ETF/ titres vifs, dividende/croissance, PEA/CTO…). J’ai préféré les titres vifs avec dividende.
Puis ayant la chance d’avoir de la trésorerie j’ai cherché à investir progressivement en essayant de trouver les valeurs aristocrates qui ne soient pas surcotés.

Cela ne me dérange pas que mon portefeuille soit à -5%, surtout suite à cette crise et étant donné sa jeunesse. Je me sens désormais "relativement" à l’aise avec ma watchlist. Je pense avoir sélectionné des valeurs solides, avec dividendes croissants et dans différents domaines. De toute façon j’ai un horizon d’investissement de 10 ans et plus.

J’essaye juste d’analyser mon année pour corriger des comportements déviants ou erronés.

A mon avis, mes écarts sont:
- Achats Eutelsat, Lagardère,  TF1 et M6 car ne correspondant pas à mes critères principaux. Je peux les caser dans une partie spéculative du portefeuille pour éviter de me mettre martel en tete. J’ai chercher le dividende ou la reprise après un trou d’air. J’ai eu effectivement une plus value à courte treme mais j’aurai du revendre car moins value par la suite.
Il faut simplement que j’arrive à gérer cette perte soit en vendant soit en attendant un éventuel rebond.
La décision est difficile car je n’ai pas d’impératif de temps. En effet, l’argent dégagé par la revente ne me servira pas à investir dans l’immédiat. J’essaye d’être progressif (il me reste encore 2/3 de mon pea à compléter).

- Surponderer TOTAL. Effectivement mon PEA étant en construction j’ai voulu investir plus rapidement sur Total pour ensuite ponderer en achetant d’autres valeurs d’ici les prochains mois. J’ai fais ce choix car je pensais que le pru de TOTAL était bon mais je n’ai pas du tout anticipé que cela pouvait tomber si bas. Je me suis laissé berner en croyant faire "une bonne affaire".

- Surpondérer URW et les foncières cotées commerciales. Ce choix a été dicté par mon désir d’investir en UC avec mon AV SPirica en complément des fonds euros. Les SCPI sont peu performantes et peu liquides. A coté de cela les foncières m’ont attirées car plus liquides et avec un meilleur rendement. De plus en fin d’année 2019, les foncières paraissaient rebondir. Je me suis donc laissé tenter. Le choix sur SPIRICA s’est ensuite énormément réduit et il n’en reste quasiment aucune. URW me paraissait la plus diversifiée et la plus solide.
J’aurai peut etre du ouvrir mes horizons et me renseigner aux USA avec un CTO malgré la fiscalité.
Je m’inquiète juste d’avoir mon dividende coupé ou drastiquement baissé. Si elle reste à -20% durant 10 ans mais dégage des dividendes cela me convient smile

Je n’ai pas vu les fluctuations des autres membres du forum. Dans le cadre d’une stratégie dividende je sais qu’il faut accorder peu d’importance aux fluctuations du portefeuille car ce qui est important c’est les dividendes. Ce sont mes débuts et j’ai juste peur d’investir sur le mauvais cheval et qu’a force de baisser il coupe les dividendes. Cela me ferait une double peine (perte rendement et perte de valeur).

PS: A coté de cela j’ai investi sur des placements stables : SCPI (40K) et fonds euros (40k)


PARRAINAGE : BINCK, DEGIRO, ING, BOURSORAMA, MES-PLACEMENTS.FR - MESSAGE

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #118 04/03/2020 22h34

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   495  

Bonsoir Gandolfi,

Si vous avez peur des coupes de dividendes, alors ne prenez pas drisques avec des valeurs type Eutelsat et Lagardère. Pour moi (ce n’est que mon point de vue) le risque est grand que le dividende diminue. Si je me base sur mon screener :

. Total a une note de 5,9/10 => pas exceptionnel, mais pas ridicule non plus. Ce qui lui fait le plus défaut c’est la croissance du dividende ainsi que quelques périodes de stabilité de celui-ci.

. Lagardère obtient une note faible. Ce qui lui fait défaut c’est la stabilité totale du dividende mais aussi la non couverture de celui-ci.

. M6 fait à peine mieux que Lagardère, avec comme gros points négatifs un dividende ayant diminué au moins une fois au cours des années passées, augmentant relativement peu, et représentent un niveau de distribution important (bien qu’il soit actuellement couvert).

. Eutelsat, je n’ai pas encore calculé son score, attendant les résultats annuels pour le faire. mais la baisse possible à venir, le marché hype compliqué et les resutat peu flamboyants m’incitent à ne plus toucher à ce titre.

. Unibail, son score est faible (3,1/10). Cela est notamment dû à une faible croissance du dividende ces dernières années, un fort taux de distribution (pas anormal pour une foncière) et une rentabilité qui a diminué suite au rachat de Westfield. À vous comment cela évoluera dans les années à venir.

Toujours de mon strict point de vue, les deux meilleures valeurs parmi celles citées ci-dessus sont clairement Total et Unibail. En outre, vous dites ne pas avoir d’imperatif de temps. C’est déjà une bonne chose, dans le sens où vous n’avez pas besoin de ces fonds. Mais demandez-vous ce que risque de faire une valeur "bancale" dans un marché baissier alors qu’elle baisse déjà quand tout le reste monte…


le Petit Actionnaire - Suivi de mes investissements dans les dividendes et Éducation financière.

Hors ligne Hors ligne

 

[+4]    #119 04/03/2020 22h44

Membre
Réputation :   63  

Comme déjà expliqué, maintenez votre cap cessez de vous questionner tout les 15 jours et à chaque soubresaut du marché.

Fixez votre stratégie et tenez vous y ! N’essayez pas de timer le marché, vous n’y arriverez pas.

Si vos « écarts » vous pose tant de problèmes, vendez les, même à perte, ce sera le prix de votre leçon.

Soyez rigoureux dans vos investissement et si vous avez les fonds, investissez les régulièrement et méthodiquement, sans vous soucier des variations .

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #120 04/03/2020 23h32

Membre
Réputation :   43  

Les périodes les plus enrichissantes en terme d’apprentissage et de définition d’une stratégie sont les périodes de baisse du marché.
Et encore, il s’agit pour le moment d’une baisse modérée par rapport aux fortes hausses de ces derniers mois.

Pour ma part chaque baisse me rappelle que le choix de la qualité prévaut en toutes circonstances. C’est donc pour vous l’occasion de vous rendre compte du type de valeur avec lequel vous êtes le plus à l’aise.

Il ne faut donc pas hésiter à réorienter votre portefeuille en le recentrant sur ce que vous jugez vous convenir le mieux pour bien dormir la nuit. La bourse est source de gains à long terme à condition d’accepter de temps en temps de perdre à court terme.

Pour vos inquiétudes du moment, il me semble que votre principale erreur est le manque d’équilibre dans la pondération de vos lignes.

Hors ligne Hors ligne

 

#121 05/03/2020 23h41

Membre
Réputation :   44  

Bonjour,

Effectivement j’ai manqué de patiente et j’ai voulu "jouer des coups". Cela a marché à court terme puis s’est retourné contre moi. On ne joue pas une stratégie court terme sur des reprises de cours quand on vise du long terme avec dividende. J’aurai du me contenter d’acheter et vendre ce type d’actions.

- J’ai profité pour ouvrir une ligne sur Danone qui est dans ma liste. C’est une aristocrate de dividende qui couvre mon secteur de "biens de consommation courante". Je la pense à un prix très correcte à63.6 euros et un rendement de 3.3%.

- Axa, Michelin, BNP ont effacé leurs belles plus values des derniers mois. Je me rend compte que si on a une stratégie dividende il ne faut trop regarder l’évolution des cours mais surtout acheter des entreprises solides qui couvrent leurs dividendes.

- Vous avez l’exemple de personnes profitant de leurs dividendes depuis des années alors que leur portefeuille est fortement négatif ? Cela me rassurerait dans le fait qu’un portefeuille négatif pendant des années peut tout autant rapporter des dividendes qu’un portefeuille en croissance.

Dans le principe j’achète des valeurs, je les garde à vie et je me fiche de l’évolution du portefeuille (espérant que les dividendes ne soient pas coupés). C’est un raisonnement fiable ?

Dernière modification par gandolfi (05/03/2020 23h51)


PARRAINAGE : BINCK, DEGIRO, ING, BOURSORAMA, MES-PLACEMENTS.FR - MESSAGE

Hors ligne Hors ligne

 

#122 06/03/2020 00h09

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   495  

Conserver ses valeurs sur du très long terme (pour ne pas dire "à vie"), pourquoi pas. Mais à la condition expresse que leurs perspectives restent bonnes. Sans quoi, il faut s’en défaire sans regret. Quitte à les garder moin longtemps que ce qui avait été envisagé à l’origine. Savoir s’adapter à des circonstances nouvelles est l’une de caractéristique que doit posséder un investisseur.

Pour ce qui est d’un "exemple de personnes profitant de leurs dividendes depuis des années alors que leur portefeuille est fortement négatif", je n’en ai pas. Mais il vous suffit de faire un petit backtest. Prenez les valeurs de votre portefeuille. Regardez quel était leur cours (et leur dividende) en juin 2007, et comparez avec leur cours (et dividende) de septembre 2011, alors même que le CAC 40 avait perdu environ 50%.


le Petit Actionnaire - Suivi de mes investissements dans les dividendes et Éducation financière.

Hors ligne Hors ligne

 

#123 06/03/2020 00h36

Membre
Réputation :   44  

- Que me conseillez vous comme moyen relativement facile d’estimer les perspectives ?

Pour l’instant je reporte les valeurs de xlsValorisation dans un tableau avec différents ratios pour estimer la cherté de l’action, la pérennité du dividende et sa prospérité. Qu’en pensez  vous ?
C’est hélas souvent basé sur des bilans de 2018 et donc des chiffres un peu ancien.

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/17185_xls.png

- Pour le backtest vous avez des outils ou test à conseiller ?


Merci


PARRAINAGE : BINCK, DEGIRO, ING, BOURSORAMA, MES-PLACEMENTS.FR - MESSAGE

Hors ligne Hors ligne

 

#124 06/03/2020 00h50

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   363  

gandolfi a écrit :

- Vous avez l’exemple de personnes profitant de leurs dividendes depuis des années alors que leur portefeuille est fortement négatif ? Cela me rassurerait dans le fait qu’un portefeuille négatif pendant des années peut tout autant rapporter des dividendes qu’un portefeuille en croissance.

Si votre objectif est de vivre de la rente formée par les dividendes, peu importe l’évolution du capital.
Imaginez que vous êtes rentier "immo" et que vos revenus sont les loyers que vous versent les locataires de votre parc immobilier : dans cette situation vous ne suivez pas mois par mois l’évolution des prix de l’immobilier. Vous encaissez vos loyers et vous les dépensez. Faites pareil ou changez d’objectif et/ou de stratégie.

gandolfi a écrit :

Dans le principe j’achète des valeurs, je les garde à vie et je me fiche de l’évolution du portefeuille (espérant que les dividendes ne soient pas coupés). C’est un raisonnement fiable ?

C’est le principe oui. Comme en immobilier il faut garder un oeil dessus pour s’assurer que tout va bien.
En immobilier ça peut être rénover un bien, envoyer un rappel à un locataire voire revendre un bien moins rentable pour en acheter un autre etc.
En bourse ça peut être rééquilibrer le portefeuille en réinvestissant les dividendes non consommés, en allégeant des lignes en forte plus value, voire en revendant une valeur qui ne tient pas ses promesses.

À mon avis vous regardez trop la bourse qui clignote. Je rappelle une fois de plus que dans gestion passive il y a "passive". Si votre stratégie prévoit d’investir chaque début de mois et que votre investissement de mars est fait, éteignez tout et revenez voir dans un mois.

Dernière modification par dangarcia (06/03/2020 00h51)

Hors ligne Hors ligne

 

#125 06/03/2020 09h12

Membre
Réputation :   27  

Vous avez beaucoup de choses dans votre tableaux
Quelques remarques:
- Le FCF yield serait plus dans "Prix de l’action"
- Payout Ratio et Div / Résultat Net, c’est la meme chose normallement
- Etonnant que vous ne suivez pas le rendement sur dividende
- Piotroski est un nombre entier, il vaudrait mieux prendre la dernière année qu’une moyenne sur plusieurs années
- Il vous manque un ratio de profit comme le ROE ou ROIC

Pour une stratégie dividende stricte, je dirais que la priorité est le payout ratio (<60), la valorisation, et l’evolution du BNA (pas de trou d’air d’années en années, trimestre par trimestre)
Du coup, les SIIC, populaires sur ce site, n’en font pas partie, en theorie.

Pour ce qui est des données, avez-vous un abonnement sur ce site? normallement, les données sont en temps reel, si j’ai bien suivi. Dans tous les cas, apprendre a retrouver ces données par soi-meme est assez important.

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ? Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Discussions similaires à "portefeuille d'actions de gandolfi"

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur