Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

#1 10/04/2012 15h24

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   318  

VALORISATION DU PORTEFEUILLE AU 10/04/2012

~Consommation discrétionnaire (1,7%) :
    XX Thomson Reuters Corp (CAD)_________________1,2%
    XX Peugeot SA_________________________________0,5%

~Consommation de base (9,2%) :
    XX Coca-Cola Co/The (USD)_____________________5,8%
    XX Procter & Gamble Co/The (USD)______________2,3%
    XX Unilever PLC (USD)_________________________1,2%

~Energie (41,0%) :
   XXX Total SA__________________________________16,1%
    XX Technip SA_________________________________8,8%
   XXX Cie Generale de Geophysique - Veritas______4,6%
   XXX Bourbon SA_________________________________3,0%
   XXX Etablissements Maurel et Prom______________2,6%
   XXX Encana Corp (CAD)__________________________2,3%
    XX Heurtey Petrochem SA_______________________1,4%
    XX Trican Well Service Ltd (CAD)______________0,9%
    XX Chesapeake Energy Corp (USD)_______________0,8%
   XXX Maurel & Prom Nigeria______________________0,4%

~Services financiers (6,5%) :
    XX Berkshire Hathaway Inc (USD)_______________5,0%
   XXX Credit Agricole SA_________________________0,8%
    XX AXA SA_____________________________________0,7%

~Santé (7,1%) :
    XX Sanofi_____________________________________3,4%
    XX Becton Dickinson and Co (USD)______________2,3%
    XX Johnson & Johnson (USD)____________________1,5%

~Industrie (6,9%) :
    XX Vallourec SA_______________________________4,5%
    XX Entrepose Contracting______________________2,3%

~Matériaux de base (0,6%) :
    XX Silver Wheaton Corp (USD)__________________0,6%

~Technologie de l'information (2,3%) :
    XX Microsoft Corp (USD)_______________________2,3%

~Services de télécommunication (7,3%) :
   XXX France Telecom SA__________________________3,6%
   XXX Vivendi SA_________________________________3,6%

~Services aux collectivités (8,6%) :
   XXX GDF Suez___________________________________4,2%
   XXX EDF SA_____________________________________2,3%
   XXX E.ON AG____________________________________2,0%

~Foncières cotées (8,7%) :
   XXX Fonciere des Murs__________________________2,4%
    XX Fonciere Des Regions_______________________2,0%
    XX Klepierre__________________________________1,3%
    XX RioCan Real Estate Investment Trust (CAD___1,2%
    XX Societe Fonciere Lyonnaise SA______________1,1%
    XX Societe de la Tour Eiffel__________________0,7%

~Fonds/Trackers :
n/a

~Liquidité :
__________________________________________________0,9%

Fait avec xlsPortfolio

VALORISATION DU PORTEFEUILLE AU 10/04/2012 (foncières cotées uniquement)

~REITS-Diversified (78,4%) :
   XXX Fonciere des Murs_________________________27,8%
    XX Fonciere Des Regions______________________22,7%
    XX Klepierre_________________________________15,2%
    XX Societe Fonciere Lyonnaise SA_____________12,7%

~REITS-Office Property (7,5%) :
    XX Societe de la Tour Eiffel__________________7,5%

~REITS-Shopping Centers (14,2%) :
    XX RioCan Real Estate Investment Trust (CAD__14,2%

Fait avec xlsPortfolio

Voici mon tour de partager mon portfeuille actions.

Vous noterez qu’il est surpondéré en Energie pour 2 raisons :

   - Je m’autorise une part de 10% d’achats de convictions, car travaillant dans le secteur je le connais un peu plus que les autres (même si je suis conscient qu’en raisonnant ainsi on peut  friser  la spéculation plutôt que l’investissement…)
   - Sur les parapétrolières (Technip, Entrepose…), je les avais ramassées pendant le crise de 2009 quand elles affichaient un PER de 5. Beaucoup ont fait entre *2 et *4 . J’ai juste retiré mes billes initiales (PRU ramené à "zéro") mais je n’ai pas encore arbitré à la vente au delà et ai donc gardé le reste pour le moment, en ayant une sorte de stop loss glissant pour alléger le secteur (plutôt les parapétrolieres que Total) pour schématiser

Dernière modification par julien (10/04/2012 15h28)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #2 04/10/2012 10h42

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   318  

Petite mise à jour du portefeuille.

Mouvements depuis la dernière fois :

   - Allègement du secteur énergie (Technip, CGG Veritas) pour renforcer le secteur consommation de base et santé afin de rendre le portefeuille plus acyclique. Pour le secteur santé, j’ai eu le temps de reprendre une une louche de Sanofi avant qu’elle ne se réveille cet été : j’en aurais bien pris + mais elle est désormais un peu chère par rapport à mon seuil d’achat. Sur la consommation de base, j’ai privilégié Danone à la faveur de la baisse des cours, même s’ils ont qqs problèmes en Espagne et si Morningstar ne la classe que comme "narrow moat" (il y a un peu d’anticipiation fiscale visant à privilégier le PEA derrière ce choix). Quelques liquidités me restant des allègements, je compte poursuivre si les prix me le permettent.

   - Ouverture de petites lignes Dell et Hewlett hier

    - Le secteur service financier s’est aussi pondéré mais à part une petite ligne de warrants AIG sur laquelle je me suis laissé tenté, c’est plutôt dû à la hausse des cours.

   - Les  plus grosses lignes sont aujourd’hui Total, Vivendi, Berkshire, Coca, Technip et Sanofi. Au delà on est plutôt dans une forte diversification.

En terme de performance, je ne suis le PF complet que depuis le 27/02/2012 dans xlsPortfolio donc les résultats suivants ne sont pas encore significatifs : TRI annualisé de 9.27% contre un TRI du CAC GRoss Return de 5.42% (et CAC -1.19%). La petite surperformance du TRI du PF étant + due au choix des points d’entrée  (pas mal d’achats sur le point bas de fin mai) qu’au choix d’actions puisque la valeur  de la part du PF calculée dans Xlsportfolio est à peine plus élevée que celle du CAC GR.
   
VALORISATION DU PORTEFEUILLE AU 04/10/2012

~Consommation discrétionnaire (4,0%) :
    XX Thomson Reuters Corp (CAD)_________________1,8%
   XXX Peugeot SA_________________________________1,1%
    XX McDonald's Corp (USD)______________________1,1%

~Consommation de base (9,9%) :
    XX Unilever PLC (USD)_________________________1,3%
    XX Coca-Cola Co/The (USD)_____________________5,4%
    XX Procter & Gamble Co/The (USD)______________1,2%
    XX L'Oreal SA_________________________________1,0%
    XX Danone SA__________________________________1,0%

~Energie (32,8%) :
   XXX Total SA__________________________________16,6%
    XX Technip SA_________________________________5,4%
   XXX Bourbon SA_________________________________2,9%
    XX Cie Generale de Geophysique - Veritas______2,4%
   XXX Etablissements Maurel et Prom______________2,1%
    XX Encana Corp (CAD)__________________________1,8%
    XX Heurtey Petrochem SA_______________________1,2%
       XXX Maurel & Prom Nigeria SA___________________0,4%
   

~Services financiers (12,9%) :
    XX Berkshire Hathaway Inc (USD)_______________5,9%
   XXX Credit Agricole SA_________________________2,4%
    XX FFP________________________________________1,5%
    XX Caisse Regionale Credit Agricole Mutuel ___1,4%
    XX AXA SA_____________________________________0,7%
  XXX AIG Warrants________________________________1,0%

~Santé (7,4%) :
    XX Sanofi_____________________________________4,1%
    XX Johnson & Johnson (USD)____________________1,1%
    XX Becton Dickinson and Co (USD)______________2,1%

~Industrie (3,5%) :
    XX Vallourec SA_______________________________3,5%

~Matériaux de base (0,7%) :
    XX Silver Wheaton Corp (USD)__________________0,7%

~Technologie de l'information (5,8%) :
    XX Microsoft Corp (USD)_______________________2,0%
   XXX Nokia OYJ__________________________________1,5%
   XXX Dell Inc (USD)_____________________________1,2%
    XX Hewlett-Packard Co (USD)___________________1,1%

~Services de télécommunication (10,5%) :
   XXX Vivendi SA_________________________________6,6%
   XXX France Telecom SA__________________________3,4%
    XX Telefonica SA______________________________0,5%

~Services aux collectivités (8,3%) :
   XXX GDF Suez___________________________________4,2%
   XXX Electricite de France SA___________________2,1%
   XXX E.ON AG____________________________________2,0%

~Foncières cotées (11,2%) :
    XX Klepierre__________________________________2,4%
    XX Fonciere Des Regions_______________________2,1%
   XXX Dundee International Real Estate Investm___1,9%
   XX RioCan Real Estate Investment Trust (CAD___1,2%
    XX Unibail-Rodamco SE_________________________1,7%
   XXX Investors Real Estate Trust (USD)__________1,2%
    XX Fonciere des Murs__________________________0,7%

~Fonds/Trackers :
n/a

~Liquidité :
__________________________________________________8,9%

Fait avec xlsPortfolio

Dernière modification par julien (04/10/2012 11h08)

Hors ligne Hors ligne

 

#3 04/10/2012 18h37

Membre
Réputation :   87  

Bonjour Julien,

J’aime bien votre portefeuille, même s’il est marqué part de fortes pondérations de certaines valeurs, c’est aussi le signe de fortes convictions.

Question sur Vivendi et Berkshire :
Vivendi : visiblement vous vous êtes renforcé sur Vivendi depuis avril, êtes buy & hold sur cette valeur ou bien opportuniste ? quelle est votre thèse / ou cours de sortie prévu?

Berkshire : vous renforcez vous de façon "mécanique" / régulière pour augmenter de façon continue cette ligne ou bien pour des raisons d’équilibre / diversification allez-vous maintenir cette ligne à son niveau? (pourquoi cette question : parce que je réflechi sur cette valeur, qui est finalement un concentré de diversification en elle même - donc, mis à part les dividendes, je me "tate" à acheter des titres vifs en direct compris dans / détenus par  Berkshire ou bien Berkshire seulement avec renforcement tous les moi sans réfléchir plus que cela).

J’aime beaucoup votre biais énergie, que j’aurais peut être plus diversifié d’un point de vue international (GBP / US).

Dernière modification par BearBullCarpeDiem (04/10/2012 18h39)


Parrainage : Boursorama

Hors ligne Hors ligne

 

#4 04/10/2012 20h28

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   318  

Bonjour BearBullcarpediem,

Sur Vivendi je reste buy and hold pour l’instant (si le cours s’envolait vraiment, j’allègerai) sachant que les renforcements ont eu lieu sensiblement en dessous du cours actuel (avant la rentrée de Bolloré). Je cherchais une action à rendement fort. J’ai privilégié Vivendi pour son coté + diversifié que les pures téléphoniques, parce que j’avais un rendement de 8% sur le dividende déjà corrigé fortement à la baisse lors de mon achat, et enfin parce que la petite ligne détenue par le Baupost Group m’a rassuré.

Sur Berkshire je maintiens la position et ne suis pas acheteur au cours actuel. Warren Buffett avait déclaré procéder à des rachats d’actions à un prix en dessous de 110% des capitaux propres. Je m’étais fixé un prix d’achat < 115% pour un Eurusd>1.30 comme seuil d’achat, histoire qu’il n’y ait que 5% à perdre éventuellement avant que les rachats d’actions ne freine une éventuelle baisse du cours. Aujourd’hui, on est plus haut que ça.

Entre les valeurs en direct de Berkshire et Berkshire elle-même, je me dit que vu la fin des abattements forfaitaires sur les dividendes, avoir qqs vecteurs purement capatilisant comme Berkshire dans son PF n’est pas une si mauvaise idée que ça….

Dernière modification par julien (04/10/2012 21h56)

Hors ligne Hors ligne

 

[+2 / -1]    #5 13/02/2013 11h05

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   318  

Petite mise à jour puisque ça fait plus de 3 mois que ça n’avait pas été fait.
Le marché ayant été haussier, il y a eu moins d’occasion d’achat :
   - Principaux mouvements en volume financier : j’ai bien chargé la ligné Microsoft & ouvert GlaxoSmithKline PLC
   - Mouvements plus marginaux : pour ajouter un peu de piment à mon PF constitué de lignes plutôt Garp buy & hold d’une part et de lignes value d’autre part (= destinées + à une rotation), ouverture d’une ligne Leapfrog dans un style "Lynchien-observation de la rue" (merci Sylvain pour avoir repéré…), et d’un petit compartiment "situations spéciales" (WPX Energy, AIG, BAC)
    - Enfin, du coté des foncières, sortie de Riocan remplacée qqs temps plus tard par Cominar (raison : Riocan est une belle valeur mais la marge dé sécurité  s’était nettement réduite depuis mon prix d’achat lors de la vente, Cominar étant quant à elle à son prix voire légèrement en dessous lors de son achat). Je ferais bien une rotation du même type sur les grandes foncières françaises (Klepierre, Unibail) sur lesquelles j’ai une grosse plus-value latente pour les remplacer par des plus petites qui me semblent désormais avoir une meilleure marge de sécurité, mais le biais "elles sont encore bien au chaud dans mon PEA et si je les sors ce sera fini" m’a pour le moment retenu…

En terme de performances, depuis la suivie avec Xlsportfolio (presque 1 an), ça donne + 13 % (contre +12 % pour le CAC GR, et + 7% pour le CAC, ceci étant juste pour rmq car c’est bien la performance absolue sur le long terme plutôt que la performance relative sur le court terme qui m’importe le plus)
Toujours une performance qui a profité des points d’entrée au-delà du choix des valeurs car la valeur le la part (graph Xlsportfolio) reste légèrement en dessous de celle du CAC GR, malgré un TRI du PF qui lui est quant à lui supérieur; =  les renforcements ont été effectuées sur des valeurs de part faibles.

VALORISATION DU PORTEFEUILLE AU 13/02/2013

~Consommation discrétionnaire (5,8%) :
    XX McDonald's Corp (USD)______________________1,9%
    XX Thomson Reuters Corp (CAD)_________________1,6%
   XXX LeapFrog Enterprises Inc (USD)_____________1,2%
   XXX Peugeot SA_________________________________1,1%

~Consommation de base (10,4%) :
    XX Danone SA__________________________________2,3%
    XX Coca-Cola Co/The (USD)_____________________5,0%
    XX Procter & Gamble Co/The (USD)______________1,1%
    XX L'Oreal SA_________________________________1,0%
    XX Lanson-BCC_________________________________0,9%


~Energie (26,6%) :
   XXX Total SA__________________________________14,4%
    XX Technip SA_________________________________4,2%
   XXX Bourbon SA_________________________________2,5%
   XXX Etablissements Maurel et Prom______________2,2%
    XX Encana Corp (CAD)__________________________1,3%
    XX Heurtey Petrochem SA_______________________1,2%
    XX WPX Energy Inc (USD)_______________________0,5%
   XXX Maurel & Prom Nigeria SA___________________0,5%

~Services financiers (11,1%) :
    XX Berkshire Hathaway Inc (USD)_______________5,0%
   XXX Credit Agricole SA_________________________1,8%
    XX FFP________________________________________1,4%
    XX Caisse Regionale Credit Agricole Mutuel ___1,3%
    XX AXA SA_____________________________________0,7%
    XX Bank of America Corp (USD)_________________0,5%
    XX American International Group Inc (USD)_____0,5%

~Santé (7,7%) :
    XX Sanofi_____________________________________3,8%
   XXX GlaxoSmithKline PLC (GBP)__________________1,9%
    XX Johnson & Johnson (USD)____________________1,1%
    XX Becton Dickinson and Co (USD)______________1,0%

~Industrie (3,5%) :
    XX Vallourec SA_______________________________3,5%

~Matériaux de base :
n/a

~Technologie de l'information (10,6%) :
   XXX Microsoft Corp (USD)_______________________5,0%
   XXX Hewlett-Packard Co (USD)___________________2,1%
   XXX Nokia OYJ__________________________________2,0%
   XXX Dell Inc (USD)_____________________________1,5%

~Services de télécommunication (10,0%) :
   XXX Vivendi SA_________________________________5,8%
   XXX France Telecom SA__________________________3,8%
    XX Telefonica SA______________________________0,4%

~Services aux collectivités (5,2%) :
   XXX GDF Suez___________________________________3,7%
   XXX Electricite de France SA___________________1,5%

~Foncières cotées (10,2%) :
    XX Klepierre__________________________________2,2%
    XX Fonciere Des Regions_______________________2,0%
    XX Unibail-Rodamco SE_________________________1,6%
   XXX Dundee International Real Estate Investm___1,5%
    XX Cominar Real Estate Investment Trust (CA___1,2%
   XXX Investors Real Estate Trust (USD)__________1,1%
    XX Fonciere des Murs__________________________0,6%

~Fonds/Trackers :
n/a

~Liquidité :
__________________________________________________3,4%

Fait avec xlsPortfolio

VALORISATION DU PORTEFEUILLE AU 13/02/2013 (foncières cotées uniquement)

~REITS-Diversified (100,0%) :
    XX Klepierre_________________________________21,6%
    XX Unibail-Rodamco SE________________________15,4%
    XX Fonciere Des Regions______________________19,4%
   XXX Investors Real Estate Trust (USD)_________11,1%
    XX Fonciere des Murs__________________________6,0%
   XXX Dundee International Real Estate Investm__15,0%
    XX Cominar Real Estate Investment Trust (CA__11,5%

Fait avec xlsPortfolio

Dernière modification par julien (13/02/2013 11h12)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #6 09/07/2013 16h39

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   318  

Petite mise à jour.

Peu de mouvements, les valos restent assez élevées.

Seulement des petites opérations : initiation d’une ligne Tesco et renforcement à la baisse des foncières en CAD (Cominar et Dundee International).

Pour donner un peu d’intérêt à cette mise à jour, et sur une inspiration qui m’est venue à la la lecture du portefeuille de BearBullCarpeDiem et de la façon qu’il a de présenter celui-ci, je me suis amusé à une nouvelle représentation de mon PF. Il s’agit de classer mes valeurs dans les 6 catégories d’actions données par Lynch ,et d’examiner les perfs des différentes catégories (NB : les plus-values ne se comparent pas directement au TRI des précédents suivis car des lignes ont tourné et je n’applique la répartition que sur les lignes présentes dans le PF à ce jour).

Constat amusant, les moins-values sont sur les "cycliques", et les "croissances lentes". Les piliers, redressements, ou jeux d’actifs se portent bien. Même s’il faut prendre les résultats avec quelques pincettes (je traine encore quelques boulets dans le PF d’une époque où ma méthode d’investissement était moins "sérieuse" ), cela tendrait à confirmer qu’il y a des jeux plus faciles que d’autres…

Dernière modification par julien (09/07/2013 16h42)

Hors ligne Hors ligne

 

#7 18/10/2013 17h52

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   318  

Petite mise à jour, je garde le format de l’autre fois pour voir les différences.

Les plus gros contributeurs de performance sur cet été sont une fois n’est pas coutume le pôle "croissance lente" (effet ressenti globalement sur les marchés de "réveil" de ces valeurs) et les redressements (là c’est plutôt l’effet Nokia qu’un effet généralisé de surperformance de ce pôle sur le marché)

Un peu de cash supplémenaire ajouté dans le PF mais beaucoup moins que sur les périodes équivalentes d’il y a un ou 2 ans (niveau des marchés), et vente de Dell.

Ce cash a été réinvesti d’une part sur le pôle pilier dans Intel (22,50 USD), Unilever (2337 GBP) . Chacune sur mon unité d’invetsissement minimale, le cours n’ayant pas continué à descendre par la suite.
Le reste a d’autre part donné lieu à un renforcement de WPX Energy aux alentours de 18,60 USD dans le pôle jeu d’actifs.

Je lorgne du coté de mes foncières en CAD sur l’immo canadien (Cominar) et allemand (Dundee International) pour en reprendre une petite  louche si elles baissent encore un peu plus sans correction en parallèle de l’Eurcad.

Dernière modification par julien (18/10/2013 17h59)

Hors ligne Hors ligne

 

#8 13/02/2014 18h49

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   318  

Quelques nouvelles rapides du portefeuille.

Outre le léger renforcement de Cominar et Dundee International que je prévoyais dans le post précédent, mes derniers achats ont été sur Unilever à 2325 GBx et Bershire Hathaway vers 109 USD.

Les raisons pour Unilever : c’est une rares valeurs wide-moat avec une culture anglo-saxonne (orientée actionnaire en général, en tout cas plus que la culture latine) qu’on peut mettre en PEA. Elle cotait à son plus bas de 1 an.

Pour Berkshire, j’ai profité du trou d’air, puisqu’on a toujours un coussin de sécurité virtuel à 1,20 fois les capitaux propres (où oncle Warren a dit qu’il attaquait les rachat d’actions), capitaux propres qui devraient continuer à augmenter régulièrement vu la résilience des différents business du Conglomérat. Et Berkshire, c’est comme ça ,tous les 5 $ de baisse j’en reprends une bonne louche : je pense que le cours intègre déjà en partie l’âge d’oncle Warren et décote sur sa fair value pour cette raison "psychologique". C’est adapté à la phase d’accumulation dans laquelle je suis actuellement (CTO + pas de dividendes = pas de frottement fiscal sur le phénomène d’intérêts composés).

Achats financés par apports et par cession d’1 ou 2 petites lignes (en plus-values et trop petites) comme Lanson BBC.

Malgré tout, on ne peut pas dire que les Blues Chips (même Unilever à son plus bas de 1 an) soient données par les temps qui courent.

Du coup, pour pondérer un peu, j’aimerais pour mes prochains achat :
      - m’orienter vers une Valeur GARP, avec des avantages concurrentiels, mais sur une capitalisation beaucoup plus faible (mid, small, voire nano), histoire de la payer moins cher. Un peu dans la philosophie de l’achat de Precia que j’avais fait à une époque (à un cours inférieur à celui d’aujourd’hui). Je suis en investigation là dessus…
       - Et une valeur plutôt value, décoté sur actifs (qui ne fait pas un business trop pourri non plus…), type daubasse rentable quoi wink

Dernière modification par julien (13/02/2014 18h56)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #9 15/09/2014 14h56

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   318  

Une petite mise à jour, car je n’en ai pas fait depuis longtemps.

Les derniers mois ont donné lieu à une diminution du nombre de lignes. J’estimais d’une part que certaines entreprises qui avaient été achetées pour leur décote étaient désormais à leur prix, et d’autre part que le portefeuille nécessitait une concentration + importante :

- Total
- Intel
- Becton & Dickinson

J’ai aussi vendu des lignes qui avaient été achetées à un point de pessimisme très élevé pour les entreprises considérées : 
- Nokia
- Crédit Agricole

Hewlett-Packard devrait suivre, mais je dois attendre un mois pour profiter de l’abattement sur la plus-value après 2 ans.

Je cherche un point de sortie pour Orange et Maurel (lignes trop petites, pas si chèrement valorisées que ça, mais le catalyseur peut se faire attendre longtemps).

Les liquidités dégagées ont été réinvesties sur Berkshire (vers 128 USD), Sears, Investisseur Français 1, et Leucadia.
Il me reste encore un peu de puissance de feu issue des ventes (l’image ci-dessous présente le PF hors liquidités).

L’écart avec le CAC GR se creuse au bénéfice du portefeuille, mais il faut dire que ce dernier a bénéficié de la revalorisation du dollar ces derniers mois. L’écart est plus important en termes de TRI que de valeur de part, ce qui montre que les points d’injection de liquidité sont plutôt bons, mais que le stock-picking garde un potentiel d’amélioration.



Si je compare à la capture d’écran d’il y a un an, on voit donc :

  - Que ce sont les familles "redressement" et "croissance lente" qui ont été le plus désinvesties;
  - Que la proportion des "piliers" et "foncières" a peu changé
  - Que le secteur "small caps" est celui qui a le plus été investi : peut-être parce qu’il reste aujourd’hui moins de belles entreprises à bas prix sur les bigs-caps que sur les smalls…

Dernière modification par julien (15/09/2014 15h18)

Hors ligne Hors ligne

 

#10 23/12/2016 15h07

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   318  

Je ne suis pas aussi assidu et régulier que certains en terme de reporting de portefeuille, mais puisque la fin de l’année approche et que j’ai un peu de temps aujourd’hui, profitons-en :



Quelques prises de plus-values récentes :

- J’ai liquidé un tiers de la ligne IF1 et compte poursuivre prochainement.
- Prise de plus-value sur Era group à 14 € (trop tôt, comme d’hab mais un 2-bagger quand même). (totalité de la ligne vendue)
- Prise de plus-value sur Avanquest (totalité de la ligne vendue)
- Vente de 20% de ma ligne BRK après avoir pas mal hésité car j’étais parti au départ pour ne jamais en vendre de celle-là…

Arbitrage :

- Remplacement de Neurones par Prodware dans le même secteur (certes qui n’est pas super funky). La décote sur Neurones s’était réduite depuis mon achat sur Neurones. J’essaie de "rejouer" une autre décote. Comme c’est sur PEA, j’essaie de créer du ROA par rotation de mes actifs wink

Achats récents :
  - Coty

Couverture de la parité Eurusd à 1.08 sur 80% de mon montant en valeur USD pour sécuriser a performance due au change (Les premières actions US, comme la ligne BRK,  ont été achetées sur une base de parité à 1.35-1.40)

Les liquidités n’apparaissent qu’à 5% malgré les ventes mais en pratique je tourne à 110% sur le PF (un très léger levier utilisé mais qui n’en est pas un vrai car contrepartie d’un volant cash "piégé" fiscalement dans une enveloppe à coté et que j’utiliserais sinon)

La performance de 2016 va être de l’ordre de 20% (OK 19.91 % si on arrête à aujourd’hui à cette heure h wink ).

Elle aurait été encore bien plus sympathique sans Sears. Comme dit IH le forum se serait peut-être mieux porté si  cette file n’avait jamais existé. Et encore, je m’en sors mieux que d’autres sur ce dossier car j’avais vendu mes Land’s End à 52 €, j’ai gardé les Seritage, et j’ai profité de la surcote du warrant pour les balancer sans trop de bobo il n’y a pas si longtemps.
Paradoxalement, même si la ligne SHLD pèse encore 10% du PF, je ne sais pas vendre la ligne à 9$ aujourd’hui. Biais d’ancrage irrationnel ? Ou convaincu rationnellement que même en cas de liquidation il restera à minima pas loin de ça pour les actionnaires ? Enfin, on va attendre la fin de l’histoire, ne recommençons pas l’interminable débat sur ma file de PF please…
Mes autres lignes IF ont plutôt bien marché. Toutefois, les récents changements font que je ne suis pas sûr à ce jour de renouveler mon abonnement (j’ai encore un peu de temps pour me faire une idée, il finit fin mars).
J’ai repris un abonnement aux daubasses. Je l’avais arrêté car ce n’est pas mon pur univers d’investissement. Mais le prix reste modique, et je suis curieux de leurs découvertes.

Renforcement éventuels à venir : possibles à ces cours sur Coty, Lbrands, Baidu, et pour les liquidités dégagées en PEA IF3.
Possible achat à venir : Allergan

Dernière modification par julien (23/12/2016 15h27)

Hors ligne Hors ligne

 

#11 22/05/2018 12h32

Membre
Réputation :   81  

Bonjour,

une mise à jour prochaine peut être?

Au plaisir de revenir sur cette file.

Hors ligne Hors ligne

 

#12 25/07/2018 11h57

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   907  

Je plussoie, une mise à jour serait très instructive. Votre portif avait une approche intéressante.


Parrain pédago pour Bourso, Binck et Bourse Directe. Meduse Paris :)

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1   [+5]    #13 13/01/2021 15h45

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   318  

Allez, je me plie aussi à la petite mise à jour de début d’année :

Tout d’abord l’état du Portefeuille à date :



Note : les "daubasses japonaises" sont masquées car les 2 tiers environ sont sourcées par mon abonnement chez les daubasses. Donc par respect pour leur travail.

Résumé de l’année.

La performance est de +12% sur 2020. J’estime que cela reste honorable si on tient compte :

- Qu’une partie est en USD non couvert qui a été déprécié par rapport à l’euro pendant l’année.
- Que j’avais eu la "bonne idée" de charger URW fin 2019 estimant que la décote lié à l’anticipation de cannibalisation du commerce physique était exagérée…
- Que la valeur de la part n’augmente quant à elle que de +7% contre +12% en TRI. On sent l’effet des achats "courageux" pendant la panique d’avril.

La grosse position Unibail a été rattrapée par l’exceptionnelle performance de mes actions que l’appelle de la poche "T.Rowe Price Style" (l’un des investisseurs cités dans le très sous-estimé livre de John Train Money masters of our Time, livre qui m’a d’ailleurs accompagné pendant la crise puisque je l’ai relu [c’est la 3ème fois…] pour prendre du recul et orienter mes choix).

Beaucoup de ces lignes avaient été initiées fin 2019, et ont été renforcées pendant la crise (En parallèle de quelques beaux business de royalties comme facebook qui alors étaient accessible à un prix d’ami) avant qu’elles ne deviennent très à la mode fin 2020.

L’autre livre qui m’a aidé pendant la crise, s’est trouvé être Debunkery de Ken Fisher, le fils de Phil. C’est un livre qui s’emploie à casser, démonstration à l’appui, un par un les "Wall Street’s Money Killing Myths" , style ’Stop Loss stop losses", "Low P/E means low Risk", "Passive Investing is easy", etc. La coïncidence fait que je l’ai lu lors du 1er confinement. Or, il y avait un chapîire sur le mythe " Grippe espagnole, SARS, Ebola, et les autre maladies virales sont des désastres pour les marchés". L’auteur, sur ce livre écrit en 2010, faisait un rappel sur la grippe espagnole de 1919. Une sorte de Covid puissance 100, où les gens limitaitent les sorties, ne sortaient pas dans la rue sans maque, et de jeunes couples se levaient le matin en pleine forme et étaient tous les 2 morts et bleus le soir. Année où les marchés actions avaient eu une performance positive…

Derniers mouvements.

Même s’il faut essayer de ne pas tenir compte de son PRU, et que la croissance reste présente, je n’ai pu m’empêcher de faire de légers écrêtements sur cette poche cette semaine, selon l’avance du cours sur la croissance que j’estimais :

- ETSY  : -5%
- Shopify : -10% mais réinvesti dans We Commerce Holdind, sorte de Constellation Software autour des applications Shopify (Ackman y a mis des billes)
- Square : -10%, mais réinvesti ou en train de l’être dans Fiserv donc sur Business en partie similaire (un peu moins typé hyper-growth mais aussi moins cher)
- Roku : -10%
- Twilio : -15%

Achats récents :
-Foley Trasimene Acquisition II Corp, discutés sur les files de Lopazz et corran
- Enghouse Systems Ltd

Achat récents destinés à être renforcés :
- Pershing Square, Orange (celle là je n’aurai pas imaginé initier une ligne…)
- Danone
- Desjoyaux, et autres small cap value / value to growth donc je détiens des petites lignes.

Bref, je suis contrarien sur les nouveaux achats en allant plutôt sur du value, qui est en retard. Et je commence à trouver les prix du growth, même dans un contexte de taux zéro bla bla, relativement élevés. Et les entreprises value pas chères du tout dans ce contexte de taux justement.
En tout cas pour acheter. : je ne balance pas mes lignes growth non plus, avec tout l’argent qui a été imprimé…

Une année où j’ai maximisé mon TMI avant départ en retraite précoce a été mise à profit pour ouvrir des PER qui ont été investi en ETF (mes premiers), et en fonds I&E, HMG Decouverte, Moneta MultiCaps, et Sextant Grand Large, alors que j’étais jusque là purement actions en direct. J’aurais bien rajouté un fonds Cobas, mais que ce soit en assurance-vie, PER, ou même CTO, je n’ai jamais trouvé où ils étaient achetables.
La somme que j’aurai encore en 2021 pour la dernière année en TMI élevée va commence à être investi en commençant par une ligne Alphabet, que je n’ai pas, et qui me semble plus à un "cours pas si cher" que les autres GAFA.

Je suis dans le cas idéal pour le PER. Je sais que mon TMI va tomber l’année prochaine. Mon TMI a été à 30% pendant la quasi totalité de ma carrière, sauf en 2020 où il sera rentré significativement dans la tranche à 41% grâce à un variable assis sur 2019 exceptionnel. J’aurai potentiellement une RP (plus grande, ailleurs, etc.) à acheter sous horizon 5 à 10 ans. L’apparition de ces produits en 2020 aura donc été une aubaine dans mon cas, et j’y ai versé pour le montant total de mes droits accumulés sur les 3 dernières années.

Arbitrages à venir

Les arbitrages qui me restent à faire sur ces prochains jours par rapport au PF publié :

Tidewater -> Teekay LNG : L’une a profité de la hausse du pétrole, et son bilan n’est pas à toute épreuve, bref ce qu’il y avait à gagner est pris. L’autre va faire des résultats record en 2020 et a à peine monté.

Comptes/brokers/courtiers


Coté PER, je me suis retrouvé à en ouvrir 3, peut-être un peu beaucoup. Mais chacun a eu un rôle différent :
- Placement Direct, car le seul donnant accès à des ETF qui était accessible pendant le krach. Et celui qui a le plus d’ETF dispo. Si je veux un ETF Atioons Value Europe par exemple, on ne trouve un.
- Ma Solution PER, car le seul qui donne accès à l’intégralité des 4 fonds I&E, HMG, Moneta, Amiral.
- Mes placements Titres PER, sorti plus tard. Car celui qui a le moins de frais sur un ETF World.

Les PEA et PEA/PME sont chez Bourse Direct.

Coté CTO, c’est Saxo/lynx. Comme tout le monde, je regrette Binck. Je ne vais pas faire de transfert de CTO. En revanche, pour les lignes vendues chez Saxo, quand elle seront destinées à être réinvestis sur une action ne distribuant pas de dividende, je pense que je transfèrerai le cash chez Lynx/IB avant réinvestissement.

Réflexions globales

- Le PF est plus diversifié qu’à une époque. La concentration crée la richesse (enfin en réalité, ça c’est si on oublie le biais du survivant), la diversification la préserve. Ma phase de consommation / indépendance financière à partir du printemps 2021 m’y contraint.

- Le PF dépasse ma part d’allocation stratégique à cause de sa hausse et des apports pendant le krach. Il doit donc tourner sur lui même. Le fait de passer en mode "indépendance financière" au printemps va par ailleurs limiter les apports : je pense que les nouveaux apports se limiteront à partir de là aux cas de krachs. Hors quelques dividendes à réinvestir, les nouvelles idées devront donc + systématiquement entraîner la vente d’une autre. Cela peut changer un peu l’approche.

- Oui les marchés sont haut, et ça ne va pas bien dehors. Pour autant, le fait d’avoir une part importante de mes actifs en bourse ne m’inquiète pas plus qu’il ne me rassure. Pour citer Sir John Templeton, "never sell on war news, war is bearish for money and bullish for things… including stocks because stocks owns things"

- Le fait d’avoir du temps pendant le confinement m’a aidé à prendre le temps de rationnaliser et à agir : l’expérience aide car sans elle, ça aurait pu avoir l’effet inverse. Le fait d’avoir moins de temps en automne m’a aidé à ne pas être tenté de couper les belles fleurs trop tôt : pour la revue des positions et décisions de vente, tous les 6 mois c’est peut-être suffisant.
J’ai juste loupé le retrait de Rocket Internet comme je l’expliquais ici, le détachement quotidien du PF n’a donc pas que des avantages, et entraîne donc qqs loupés. Je ne sais pas encore trop comment je vais pouvoir récupérer ces titres ou leur contrevaleur.
Je suis peut-être sursensible au risque de vendre trop tôt en ce moment. Il faut dire qu’il m’ait arrivé une aventure particulière. En classant mes fichiers il y a qqs semaines, je suis tombé sur un xlsPortfolio avec mon PF de 2015 que j’avais gardé en sauvegarde (à l’occasion d’une montée en version je suppose). Par curiosité, j’ai voulu simuler ce que ça aurait donné en TRI si je n’y avais pas touché, simplement avec la mise à jour avec les cours d’aujourd’hui. Et j’ai donc valorisé les titres au cours d’aujourd’hui en les copiant dans un xlsPortfolio d’aujourd’hui. J’ai le vague souvenir d’avoir entendu parler d’une étude qui montrait que les PF oubliés des morts superformaient. Je ne sais pas si elle existe vraiment…Mais en tout cas mon PF de ce fichier, sans y toucher, aurait fait une performance remarquable : tout ça grâce à un titre, Xpel, sur lequel j’avais mis 3000 € et qui a fait *40 par rapport à mon PRU. Du coup, elle compense largement celles qui ont été au tapis dans le PF de l’époque.
Le pire c’est que je ne l’avais pas achetée comme éventuel ticket de loto, mais comme action "value". Et, dans le monde réel, je l’ai vendue en "seulement" 3 bagger. Cela encouragerait presque à la diversification, car si j’avais dû à l’époque réduire ce PF à 10 lignes, Xpel n’aurait vraisemblablement pas été parmi celles-ci.

Et après avoir évoqué le fils de Phil Fisher, illustrons ce paragraphe par une citation du fils d’Howard Marks, Andrew : "Lorsque vous trouvez un investissement susceptible de fructifier sur une longue période, l’une des choses les plus difficiles est de maintenir votre position tant que le rendement et le risque le justifient. Les investisseurs peuvent facilement être poussés à vendre par des nouvelles, l’émotion, le fait qu’ils ont gagné beaucoup d’argent, jusqu’à l’excitation d’une idée plus prometteuse. La prochaine fois que vous regarderez le graphique d’un actif haussier sur le long terme, pensez à toutes les fois où le détenteur aura du se convaincre de ne pas vendre".
D’ailleurs, j’encourage tout le monde à aller lire de dernier mémo d’Howard : je l’ai trouvé excellent !

- J’ai pris quelques ETF dans le cadre du PER. Mais je ne suis toujours pas fan. Même si je vais me retrouver avec les 4  Gafa et qu’on pourrait dire que je m’embête pour rien, acheter celle qui me semble la plus décotée colle plus à mon style d’investissement : Amazon il y a 2 ans, Facebook pendant le 1er confinement, Alphabet aujourd’hui. Oui, pour le moment les ETF m’auraient battu. Mais n’est-on est pas à la veille d’une décennie de revanche du value ? Comme on dit dans ma Creuse natale, c’est à la fin de la foire qu’on compte les bouses. En en bourse, une foire ça dure au moins 20 ans.

- Psychologiquement, le fait d’avoir 41% de gain à l’entrée sur PER peut me conduire à franchir le pas sur des big caps à moat dont je trouve le prix un poil trop cher alors que je ne le ferai peut-etre pas en pur CTO. Biais ou pas ?

Dernière modification par julien (22/01/2021 13h18)

Hors ligne Hors ligne

 

#14 13/01/2021 23h54

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   552  

Bon finalement j’ai aujourd’hui fait l’inverse de ce que je vous ai écrit en réputation : je suis rentré sur Wecommerce après avoir à nouveau regardé le dossier (m.erci encore) et je laisse Enghouse de côté smile

Hors ligne Hors ligne

 

#15 14/01/2021 05h59

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   374  

Bonjour @julien

Votre sélection de valeurs est un très beau florilège !

Je me retrouve dans plusieurs aspects de votre approche.
La diversification factorielle est une tentation permanente que j’avais soigné en 2020, mais le contexte et les craintes qu’inspire cette année m’ont conduit à y revenir un peu (retour de la value ?), malgré le probable coût d’opportunité.

Search ? c’est Sears ? Vous le gardez comme épouvantail ? Vous en gardez d’autres ou vous y croyez jusqu’au bout ?

Votre portefeuille oublié rappelle le "coffee can portfolio » de Robert Kirby,évoqué par les Daubasses. C’est peut-être efficace, mais réservé à ceux que la bourse n’intéresse pas !

Bravo pour votre parcours et bonne première année d’indépendance !


Ceci n'est en aucun cas un conseil achat ou vente… Mais un conseil de verdissement, oui !

Hors ligne Hors ligne

 

#16 14/01/2021 08h20

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   318  

Non, Search, c’est CBL…
Mais la conclusion est la même : c’est à la fois pour la garder comme épouvantail, et pour ne pas changer artificiellement la perf de ma catégorie foncière. Car pour le coup, quand j’ai acheté mes foncières, dans l’esprit c’était un peu pour ne jamais les vendre, contrairement à d’autres lignes "casseroles" (Sears, Orchestra).

Dernière modification par julien (14/01/2021 08h20)

Hors ligne Hors ligne

 

#17 21/01/2021 22h49

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   552  

Julien je reviens sur votre poche de japonaises que vous appelez "net-net" (pas sûr de comprendre à quoi ça se réfère ? une capitalisation inférieure à la book value ?). Comment les avez-vous trouvées ?

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #18 22/01/2021 13h10

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   318  

Elle correspondent à des net-net au sens de Graham :

- soit capitalisation < actifs courants - ensemble des dettes
- soit capitalisation < (ou très proche) trésorerie nette (mes préférées)

On n’en trouve à ma connaissance quasiment que sur le marché japonais (si on exclut les Sociétés qui creusent des pertes abyssales bien sûr).

Je les source essentiellement grâce à mon abonnement aux daubasses.

Et je n’en choisis qu’un certain nombre parmi celles qu’ils achètent en fonction de mon "jugement" sur le type de business : en fonction de mon idée du secteur d’activité (correct, difficile, etc.) d’une part, et des infos qu’ils remontent sur les résultats de l’entreprise en question dans leur synthèse d’analyse d’autre part.

C’est la majorité du sourcing. Et de façon annexe, sur quelques lignes, j’avais suivi "un peu aveuglément" Michael Burry. Avec quelques calculs basiques de décote, mais sans faire + de devoirs que ça car ce sont de petites lignes… Mais en sachant que la raison d’achat de M.Burry était dans l’esprit très proche de la philosophie exposée au début de mon message car il avait à l’époque justifié ses achats par des décotes sur actifs criantes.

Dernière modification par julien (22/01/2021 19h10)

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #19 27/03/2021 12h08

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   318  

Petit point trimestriel au 31/03/21

Positions.

- Entrées croissance : Dye & Durham, Sangoma Technologies, Autohome.
- Renforcements value & Piliers : MG International (pas jusqu’où j’aurais espéré, a explosé avant que j’ai déployé toutes les billes, le reste étant du coup réorienté sur Desjoyaux) ,Piscine Desjoyaux et Enghouse.

Je n’ai pas touché au reste, idem screenshot du message précédent aux variations de cours près.

Les apports ci-dessus sont 50% pour la croissance, 50% pour le Value. Je me refuse actuellement à faire un choix entre les 2, vu la période actuelle de grande incertitude. Y’aura-t-il de l’inflation, des taux qui remontent ou qui restent bas, on n’en sait rien. Les manipulations des banques centrales pourraient même à mon sens nous conduire à une décorrélation et avoir taux bas et inflation en parallèle, en tout cas c’est un scénario que je n’exclus pas totalement.

Du coup, je choisis de ne pas choisir entre ces hypothèses, j’achète autant de value que de croissance, en essayant de faire les courses au bon moment opportun selon la rotation sectorielle pour payer (un peu) moins cher.

Réflexion 1 : la taille des lignes.

Je pense à rationnaliser mes lignes "trop petites". Ceci dit, je me dis qu’en parallèle plus le portefeuille grossit, plus il y a pertinence à avoir des petites lignes (peut-être pas de 0,x% mais disons de 1%)

Exemple (ce ne sont pas mes chiffres, la taille du portefeuille actions étant inférieur au cas B,  mais c’est pour illustrer l’idée):

Cas A : portefeuille de 100 k€

Une ligne de 1% fait 1000 €. Même si c’est une action de croissance qui devient un 4-bagger, ça ne fera que 3000 € et cela se verra peu en pourcentage sur la performance.

Cas B : portefeuille de 1 M€

Une ligne de 1% fait 10 k€. Si elle devient un 4-bagger, cela sera le même chose en pourcentage de portefeuille et se verra peu.
Mais en valeur absolue, ça fera 30 k€ soit qqch se rapprochant peut-être d’une année de dépense pour moi.

Du coup, de petites lignes de 1% un peu plus spéculatives peuvent se défendre sur un tel PF.

Réflexion 2 : Le biais value dans l’hypergrowth

Même si à une époque je ne me serais pas aventuré à investir dans des Sociétés non encore rentables comme je l’ai fait pour certaines depuis 2 ans, je garde un biais value pour mes choix de celles-ci.

J’essaie en effet quand je m’aventure dans ces contrées de choisir celles qui ont le plus petit P/S rapporté au %croissance (actuelle et prévisionnelle) et à la Marge d’EBITDA normalisée. Et seulement si je pense que le business est bon bien sûr.

Réflexion 3 : la phase rentier.

J’attaque la phase rentier le mois prochain. Ce qui veut dire qu’il n’y aura a priori plus de nouveaux apports réguliers au portefeuille comme c’était le cas jusque là.

Donc, la plupart du temps, toute nouvelle idée devra en chasser plus ancienne.

Tiens, je me rends compte que la gestion de portefeuille, ce ne sera alors plus tout à fait le même "job". Je vais + me retrouver dans la position d’un gérant…

Dernière modification par julien (06/04/2021 23h22)

Hors ligne Hors ligne

 

#20 05/04/2021 21h05

Membre
Réputation :   81  

Bonjour Julien,

Quelle est la répartition de votre patrimoine entre immobilier, bourse et autres supports?
Quelle est votre stratégie de consommation?

Votre retour sera très intéressant.

Hors ligne Hors ligne

 

#21 05/04/2021 21h33

Membre
Réputation :   76  

julien, le 27/03/2021 a écrit :

Cas A : portefeuille de 100 k€
Une ligne de 1% fait 100 €

Il semble manquer un 0 ? Une ligne devrait faire 1k.


Parrainage LINXEA / MesPlacements / BourseDirect et Wesave:(AG6FA2): Cliquez sur mon nom puis Courriel :" Envoyer un courriel ".

Hors ligne Hors ligne

 

#22 06/04/2021 02h02

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   206  

Colia a écrit :

Il semble manquer un 0 ? Une ligne devrait faire 1k.

En effet, c’est pour cela que

Julien a écrit :

Même si c’est une action de croissance qui devient un 4-bagger, ça ne fera que 3000 €

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #23 06/04/2021 12h50

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   318  

Effectivement, il manquait un zéro. Coquille de frappe de ma part, je l’ai corrigée. merci à vous

@swantonbomb.

J’avais un peu + développé dans ma file de présentation.

Pour résumer :

L’allocation est la suivante (même si elle dépend un peu de comment on valorise l’immo, de façon conservative ou non, les prix ayant eu tendance à flamber ces 12 derniers mois dans les villes moyennes où j’ai majoritairement investi) :

- 1. 39% Actions
- 2. 32% : Immobilier net (en pratique 81% Brut / - 49% Crédit)
- 3. 23%  Cash / Obligations
- 4. 6% Autre

A ce jour, aucun bien immobilier n’a son crédit terminé.

La stratégie de consommation est de taper dans la poche actions et cash. Pendant ce temps, les crédits continuent à se rembourser en cash-flow neutre (cash-flow neutre = où se situe en moyenne mon patrimoine immo aujourd’hui, en prenant en compte les qqs travaux d’entretien nécessaires pour maintenir le parc à flot) à peu près à mon rythme de consommation des poches 1 et 3, de sorte que le patrimoine total ne diminue pas ou peu.

Ensuite, quand les crédits arrivent au bout (le 1er sera terminé dans 5 ans), une partie de la consommation viendra directement des loyers immobiliers, et cette part s’intensifiera au fure et à mesure. Les revenus immobiliers, ayant le confort psychologique de la régularité métronomique pour le rentier par rapport à  la performance d’un portefeuille d’actions, qui peut être supérieure mais beaucoup plus volatile.
C’est d’ailleurs pour moi une erreur pour le rentier de cibler uniquement les actions à dividendes, car il se prive de trop d’opportunités : je n’ai d’ailleurs pas et ne prévois pas de reconfigurer mon portefeuille boursier pour y inclure + d’actions à dividendes, malgré mon changement de situation.

Sachant en sus que :

-  La vraie phase de consommation ne commencera que dans 12 mois, car j’avais 6 mois de stock sur mon CET que j’ai pu me faire payer sur 12 mois sur un rythme de mi-temps. Histoire de lisser, baisser mon TMI, et qu’il m’en reste plus dans la poche in fine.

- Je pense avoir de quoi me débrouiller pour encaisser quelques menus revenus à part du patrimoine (revenus d’activité réduite), de quoi cotiser faire le minimum pour des trimestres de retraite et éviter la Puma, au moins pour les quelques premières années.

Dernière modification par julien (07/04/2021 12h19)

Hors ligne Hors ligne

 

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur