Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 24/01/2018 21h46 → Wirecard : entreprise de technologies et services financiers

Banni
Réputation :   281 

En 2 séances , le leader du paiement électronique Wirecard s’est effondré de 15%, sur la base d’un article alléguant des fraudes suite au rachat d’un opérateur indien de commerce électronique, acheté 340M€ à l’automne 2015 :

Wirecard AG: The Great Indian Shareholder Robbery | Southern Investigative Reporting Foundation

A en croire cet article, une partie de ces 340 M€, au moins 175M€, voire jusqu’à 285M€, n’aurait pas été versée au vendeur, mais aurait été détournée ; dit autrement, les actionnaires de Wirecard auraient été grugés par l’entreprise !

Je venais juste d’entrer sur le titre il y a 8 jours et je me retrouve en perte de 7% ; c’est ballot !

Si Wirecard est en mesure de démontrer qu(il s’agit de fausses rumeurs pour nuire à la société, le titre devrait rapidement retrouver des couleurs ; dans le cas  contraire, il pourrait s’effondrer en quelques jours.

Les audacieux pourront profiter de ce trou d’air pour se placer ; les prudents resteront à l’écart.

Une chose m’inquiète : l’absence complète de réaction de la société alors que ces allégations sont connues depuis hier matin. Sauf erreur, je ne vois pas trace d’un communiqué officiel de Wirecard sur leur site.

Ce qui en revanche me rassurerait plutôt, c’est de noter que le SIRF, l’officine ayant levé ce lièvre, reconnaît toucher des pourboires (des "tips") de la part des vendeurs à découvert

Peut-être ne s’agit-il pas d’une fraude de la part des dirigeants de Wirecard, mais d’un genre de dessous de table évitant au vendeur indien de payer trop d’impôts…enfin çà aussi c’est illégal et cela laisserait augurer des difficultés avec l’administration indienne.

A suivre….

Dernière modification par stokes (24/01/2018 21h53)

Hors ligne

 

#2 13/09/2018 22h40 → Wirecard : entreprise de technologies et services financiers

Banni
Réputation :   281 

9 mois après ma contribution, je suis heureux de constater que Wirecard ne s’est pas effondrée bien au contraire : le spécialiste des logiciels de paiement électronique gagne 94% en YTD et 155% sur une année glissante. Il vient de rentrer dans le DAX la semaine dernière.

Hors ligne

 

#3 30/01/2019 21h59 → Wirecard : entreprise de technologies et services financiers

Banni
Réputation :   281 

stokes a écrit :

En 2 séances , le leader du paiement électronique Wirecard s’est effondré de 15%, sur la base d’un article alléguant des fraudes suite au rachat d’un opérateur indien de commerce électronique, acheté 340M€ à l’automne 2015 :

Wirecard AG: The Great Indian Shareholder Robbery | Southern Investigative Reporting Foundation

A en croire cet article, une partie de ces 340 M€, au moins 175M€, voire jusqu’à 285M€, n’aurait pas été versée au vendeur, mais aurait été détournée ; dit autrement, les actionnaires de Wirecard auraient été grugés par l’entreprise !

Je venais juste d’entrer sur le titre il y a 8 jours et je me retrouve en perte de 7% ; c’est ballot !

Si Wirecard est en mesure de démontrer qu(il s’agit de fausses rumeurs pour nuire à la société, le titre devrait rapidement retrouver des couleurs ; dans le cas  contraire, il pourrait s’effondrer en quelques jours.

Les audacieux pourront profiter de ce trou d’air pour se placer ; les prudents resteront à l’écart.

Une chose m’inquiète : l’absence complète de réaction de la société alors que ces allégations sont connues depuis hier matin. Sauf erreur, je ne vois pas trace d’un communiqué officiel de Wirecard sur leur site.

Ce qui en revanche me rassurerait plutôt, c’est de noter que le SIRF, l’officine ayant levé ce lièvre, reconnaît toucher des pourboires (des "tips") de la part des vendeurs à découvert

Peut-être ne s’agit-il pas d’une fraude de la part des dirigeants de Wirecard, mais d’un genre de dessous de table évitant au vendeur indien de payer trop d’impôts…enfin çà aussi c’est illégal et cela laisserait augurer des difficultés avec l’administration indienne.

A suivre….

Cela recommence un an plus tard !

Wirecard perd ce jour 13% (25% en séance) suite à un article du Financial Times faisant état de fraudes menées par un cadre de l’entreprise (transactions suspectes sur contrats contrefaits) :

www.bloomberg.com/news/articles/2019-01 … d-of-fraud

Ce qui est ici incroyable, c’est que le nom et la photo du présumé fautif sont jetés en pâture à l’opinion sur la base d’allégations anonymes alors même qu’aucune enquête judiciaire n’est en cours :

www.ft.com/content/03a5e318-2479-11e9-8ce6-5db4543da632

Jusqu’ici Wirecard a toujours réussi à démentir les accusations qui reviennent régulièrement à la surface.

Dernière modification par stokes (30/01/2019 22h09)

Hors ligne

 

#4 04/02/2019 07h46 → Wirecard : entreprise de technologies et services financiers

Banni
Réputation :   281 

Nouvelle glissade de 25% vendredi pour Wirecard suite à un second article du FT confirmant les irrégularités comptables dans la filiale singapourienne ; le titre aura perdu 40% de sa capitalisation en même pas une semaine et est la cible des vendeurs à découvert.

La police de Singapour a annoncé ce matin l’ouverture d’une enquête suite aux allégations du FT :

Singaporean police looking into FT reports on Wirecard | Reuters

Wirecard fera une communication ce jour à 13h ; l’évolution du titre promet donc d’être très volatile dans un sens comme dans l’autre…..à suivre !

Hors ligne

 

#5 04/02/2019 22h50 → Wirecard : entreprise de technologies et services financiers

Banni
Réputation :   281 

Volatilité ce jour vers le haut : Wirecard reprend 14% après que la société ait déclaré que les investigations qu’elle avait diligentées n’avaient mis en évidence aucune fraude ou irrégularité du collaborateur singapourien visé dans les articles du FT.

Le parquet allemand a ouvert une enquête sur d’éventuelles manipulations de cours.

Pas de preuve, dit Wirecard… et le titre rebondit de 20% après le plongeon de vendredi

Dernière modification par stokes (04/02/2019 22h50)

Hors ligne

 

#6 07/02/2019 16h57 → Wirecard : entreprise de technologies et services financiers

Banni
Réputation :   281 

Le feuilleton continue : Wirecard perd à nouveau 15% ce jour suite à un 3ème article du FT confirmant les malversations dans la filiale singapourienne.

Wirecard rechute, à nouveau mis en cause par le Financial Times, Actualité des sociétés - Investir-Les Echos Bourse

La suite au prochain épisode

Hors ligne

 

[+1]    #7 08/02/2019 15h55 → Wirecard : entreprise de technologies et services financiers

Banni
Réputation :   281 

La suite aujourd’hui : comme l’affaire Benalla, le feuilleton Wirecard apporte du nouveau chaque jour ; ce qui ne change pas c’est la chute de l’action qui perd encore 19% à l’instant

Depuis le 29 janvier, Wirecard, pourtant une grosse capitalisation allemande, a perdu presque la moitié de sa valeur.

Les nouveautés de ce jour :

- Wirecard a attaqué le FT en justice ;

- la police de Singapour a perquisitionné cette nuit les locaux de la filiale locale ;

- la police allemande poursuit ses investigations sur d’éventuelles manipulations de cours.

- l’ampleur de la fraude comptable, si elle était confirmée, serait de l’ordre de 7M€ à comparer à un CA de plus de 2 Md€.

www.bloomberg.com/news/articles/2019-02 … cal-police

A suivre….

Hors ligne

 

#8 10/02/2019 00h21 → Wirecard : entreprise de technologies et services financiers

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   95 

Bonsoir

L’avis d’un gérant sur cette dernière "affaire"

Les valeurs à l’achat: Wirecard et Vertex - 08/02

Hors ligne

 

#9 10/02/2019 09h03 → Wirecard : entreprise de technologies et services financiers

Banni
Réputation :   281 

Un avis un peu culotté quand même.

Je conserve mes titres, mais je ne prendrais pas le risque de rentrer sur ce dossier dans les circonstances du moment…..sauf à être initié faisant partie de la police de Singapour ou de Munich !

Hors ligne

 

#10 10/02/2019 10h49 → Wirecard : entreprise de technologies et services financiers

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   241 

Attention Stokes on pourrait croire avec votre dernier propos que le delit d’initie ne vous derangerait guère

En ligne

 

#11 13/02/2019 20h21 → Wirecard : entreprise de technologies et services financiers

Banni
Réputation :   281 

Si c’est ce que vous croyez, il ne faut pas l’écrire ici mais simplement le signaler à l’AMF.

Hors ligne

 

#12 18/02/2019 10h13 → Wirecard : entreprise de technologies et services financiers

Banni
Réputation :   281 

+9% ce matin pour Wirecard après que le régulateur allemand ait interdit les ventes à découvert sur le titre, cela pour une période de deux mois.

La Bafin interdit les prises de position à découvert sur Wirecard, Actualité des sociétés - Investir-Les Echos Bourse

Edit à 16h40 : +15%……merci le régulateur allemand.

Dernière modification par stokes (18/02/2019 16h40)

Hors ligne

 

#13 12/12/2019 09h29 → Wirecard : entreprise de technologies et services financiers

Membre
Réputation :   18 

A 100€ ça me parait un point d’entrée intéressant, le titre glisse depuis plusieurs semaines sur fond de suspicion de fraude et pratique comptable douteuse, j’ai consulté les articles du FT ils ont l’air de s’appuyer sur des documents et des mails internes; wirecard se défend en disant que ses comptes ont été certifiés par des auditeurs mais au vu de la complexité du business model de wirecard je doute qu’ils aient vu quoi que ce soit, si la fraude est bien élaboré et porte sur des montants relativement faible.

La question est de savoir ce que price le marché en ce moment, une fraude avéré mais sur des montants faibles ? Ou pas de fraude du tout ?

Le titre se traite sur des multiples bien inférieur à son concurrent Français Worldline donc une prime de risque est déjà matérialisé dans les cours.

Des avis sur la question ?

Hors ligne

 

#14 12/12/2019 09h33 → Wirecard : entreprise de technologies et services financiers

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   149 

Il y a 90,000 actions dans le monde.
Probablement 20,000 sont disponibles chez les courtiers mentionnés sur ce site.

Donc parmi ces 20k actions, vous voulez absolument investir dans un titre qui subit les attaques des short sellers, une campagne longue et sérieuse d’investigation par le FT, un journal au professionnalisme et à l’impartialité qui ne font aucuns doutes.

Moi ce que je dis de cette situation: j’entends "fraude", "irrégularité", je vends, je passe mon chemin.

Même si les allégations sont fausses, pourquoi prendre un tel risque?

J’ai 19,999 autres choix pour investir mon capital.

Hors ligne

 

#15 12/12/2019 09h40 → Wirecard : entreprise de technologies et services financiers

Membre
Réputation :   18 

Parce qu’on est sur un secteur extrêmement porteur, que c’est une des actions qui a la plus belle croissance passé et futur et qu’à ce prix la ça me semble être une bonne opportunité.

Après je suis d’accord avec vous sur les risques importants, mais c’est aussi ce qui explique la décote.

Hors ligne

 

#16 12/12/2019 10h53 → Wirecard : entreprise de technologies et services financiers

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   149 

Il doit y avoir 20 titres au moins accessibles chez nos brokers, dans le domaine des paiements.
Vraiment, je ne comprends pas pourquoi tenter le diable.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech