Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ? Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

#51 12/10/2020 16h25

Membre
Réputation :   21  

oui ou alors on arrive a retourner la situation, du style: regardez même les hackers ne nous franchisse pas ! ou c’était un Inside job pour tester nos résistances !

affaire a suivre…

Hors ligne Hors ligne

 

#52 02/11/2020 14h50

Membre
Réputation :   85  

Bonjour, voici le bilan du mois d’octobre

*Bilan du mois écoulé

Eh bien voilà, cette fois on est en plein dedans, la deuxième vague, et on reconfine l’Europe… Du coup cela tangue sur les marchés et on nage en plein brouillard.
Ce confinement étant plus light, il risque d’être moins efficace, voir insuffisant, on n’est donc pas du tout à l’abri de nouvelles salves de restrictions.
Idem aux US où des mesures de restrictions risquent de s’avérer nécessaires dans les semaines qui viennent, ce qui génèrerait une baisse plus violente sur les marchés, je suppose.

Dans l’ensemble les publis du T3 ont été solides, avec de beaux rattrapages de l’activité sur certains dossiers comme Thermador ou Somfy.
Mais le marché a déjà les yeux tournés sur la suite, avec la deuxième vague cet hiver, et des rattrapages qui risquent de prendre longtemps pour les secteurs sinistrés.

*Les mouvements du mois

Achats:
- Fagron 12 x 20,88: société belge leader dans la médication personnalisée (je ne sais pas si c’est le bon terme, en gros c’est tout ce qui touche à la préparation de traitements ou dosages "sur mesure").
L’activité est défensive et résiliente au covid (en gros dans le contexte de la pandémie, la hausse des ventes de certains produits compense la baisse des autres), et la société croît régulièrement ces dernières années, pour partie en organique, et pour partie en rachetant des concurrents.
La publi du T3 a été mal accueillie, puisque bien qu’en forte croissance à taux de change constant (+10%), le CA est flat à taux de change réel, la société payant ainsi une forte exposition aux devises émergentes, Bresil en tête.
Outre ce bémol, la société aime bien la dette, ce qui lui a valu quelques déconvenues par le passé, après une boulimie d’acquisitions. Depuis elle a été redressée et se trouve de nouveau dans une bonne dynamique. Espérons qu’ils aient tiré les leçons du passé ! On devrait être autour de 2,4x l’EBITDA cette année, ce qui n’est pas déraisonnable compte tenu de la récurrence de l’activité, mais cela reste un point à surveiller.
Outre le CA en croissance, les marges sont très correctes (marge expl. vers 16,5%, marge nette vers 10%), et la rentabilité au rendez vous (ROE vers 25%, ROIC vers 11%, ROA vers 8%).
Pour ce qui est de la valo, ce n’est pas cadeau (PER à 25, EV/EBITDA à 15, EV/EBIT à 20), mais pas stratosphérique pour de la santé. Bref, c’est du GARP de mon point de vue :-)

- Verimatrix (ex Inside Secure) 120 x 2,485: j’ai finalement franchi le pas et considéré la cyber attaque comme une opportunité, et acheté à l’ouverture sur la bonne publi du T3.
Une société qui s’est transformée en rachetant l’américain Verimatrix et en se séparant de ses activités hardware.
Un secteur "sexy", porteur, et résilient au covid: du logiciel en mode SAAS, pour la gestion des DRM et la cyber sécurité (protection du code, IOT …).
La transition vers le SAAS pèse sur le CA à court terme, qui devrait néanmoins rester en croissance, mais augmente la récurrence, donc la visibilité. Ca le marché apprécie en général.
Pour 2020 on anticipe une marge d’exploitation >20% et une marge nette >10%, pratiquement sans dette (nette). Pour la valo c’est très raisonnable, puisqu’à ce prix on devrait être sur un PER < 20, EV/EBITDA vers 9 et EV/EBIT vers 11.

Ventes:
- Generix 20 x 7.66: J’ai allégé du tiers de la ligne, en PV de 35% environ, sur la publication du CA semestriel. Non pas qu’elle ait démérité, avec un CA peu ou prou flat dans cette période difficile…
Mais pour une small cap sans moat, et désormais sans croissance (voire légère décroissance annoncée par la direction), ça devenait chèrement valorisé à 60X les bénéfices et 18X l’EBITDA et j’ai pensé que le marché n’allait pas apprécier. Bien m’en a pris puisqu’on est désormais à -17% par rapport à mon cours de vente. Restera à trouver un point pour renforcer plus tard, mais je crois dans la capacité du virus à nous offrir des opportunités de ce côté là :-)

*Performance mensuelle:
- Valo totale: 19547 Euros pour 18592 Euros investis (350 Euros versés ce mois - ci)
- Valeur de part: 113,44 (-4,20%)
- Cash dispo: 1132 Euros

Régression en ligne avec l’indice de référence.
Si je retire une relative satisfaction intellectuelle d’avoir pour le moment raison sur les derniers allègements, l’impact sur la performance du portefeuille reste tout à fait marginal.

Bonne journée à tous

Watchlist: Essity, Philips, Corbion, Biomerieux, Qiagen, Medtronic, Novozymes/Chr Hansen, Sartorius Stedim Biotech, SAP, Sidetrade, Wiit

Dernière modification par Nemesis (02/11/2020 15h45)

Hors ligne Hors ligne

 

#53 05/11/2020 11h34

Membre
Réputation :   15  

Bonjour Nemesis,

Comment calculez-vous votre valeur de part ?
Si je prend (la valeur de votre portefeuille / la somme investi )*100
J’obtiens plutôt 105.1

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #54 05/11/2020 14h09

Membre
Réputation :   85  

Bonjour Ares,

Oh la la, vous avez plein de sites de finance, qui évoquent le calcul de valeur de part, je ne me rappelle plus sur lequel je m’étais basé… Mais en gros les premières pages qui sortent avec google "calcul valeur de part portefeuille" semblent pertinentes.

Pour résumer: je suis parti d’une base 100, pour le premier apport (logique), à T = 0. J’ai acheté X parts au départ à 100, en l’occurrence 35 parts à 100 Euros (apport initial de 3500 euros).

Ensuite, et sur une base mensuelle:
- Le nouveau nombre de parts est recalculé, en fonction de l’apport (ou le retrait) en cash du mois écoulé, divisé par le prix de la part.

- La valeur de part est recalculée, en prenant la valorisation en fin de période, divisé par le nombre de part.

Et bis repetita chaque mois.

Exemple:
- au 30 septembre / 1er octobre, j’avais 169,36 parts d’un portefeuille valorisé 20055,42 Euros, soit une valeur de part à 118,4 Euros
- au cours du mois d’octobre, je fais un apport de 350 euros, j’ai donc "acheté" 2,96 parts. Mon nouveau nombre de parts au 31 octobre/1er novembre est 172,32.
- or, ce jour là, mon portefeuille est valorisé 19547,59 Euros, donc la nouvelle valeur de part est 19547,59 / 172,32 = 113,43 Euros aux erreurs d’arrondi près :-)

La valeur de part permet d’évaluer le gestionnaire en faisant en quelque sorte abstraction du niveau des marchés (reflété dans la valorisation du portif): la performance d’un gérant doit s’évaluer à l’aune du niveau des indices au moment où vous lui apportez votre argent, c’est une notion relative en quelque sorte: on veut savoir si le stock picking et le timing des opérations sont bons, et s’ils génèrent une sur ou sous performance par rapport aux indices, pas si les indices étaient élevés ou bas au moment du versement des fonds.

Une autre mesure de performance est le TRI, mais c’est délicat à calculer sur un portefeuille où l’on fait de fréquents apports / retraits, puisque chaque euro apporté ne travaille pas sur la même durée. Il faut donc calculer une espèce de TRI global, en considérant chaque apport / retrait comme un investissement / désinvestissement indépendant. Apparemment la formule TRI.PAIEMENT d’Excel le permet, mais je ne me suis jamais beaucoup penché sur la question car je ne suis pas fétichiste de la performance ;-)

Ceci explique d’ailleurs en partie la différence entre la plus value que vous observez, et la valeur de part: les euros investis il y a un mois n’ont pas eu le temps de faire autant de petits que ceux investis il y a bientôt 2 ans. Calculer un TRI en faisant valeur_portefeuille / somme_investie n’est pas pertinent, puisque la totalité de la somme n’a pas été investie sur la même durée :-)

J’espère que ces explications vous aideront à y voir plus clair, certaines notions sont encore un peu confuses pour moi, et difficiles à faire passer. Je vous invite à consulter les nombreux sites de finance pour des approches peut être plus pédagogiques… Pour l’instant je me contente surtout de recueillir les données historiques, et me suis dit que je ferais une analyse plus détaillée de la performance dans quelques années …

Bonne journée

Hors ligne Hors ligne

 

#55 05/11/2020 14h28

Membre
Réputation :   15  

Okai,ce n’est donc pas la même information la valeur de la part et le rendement de votre investissement.

Mais de ce fait je ne sais pas trop ce que représente votre calcul de part.

Dans mon cas, chaque part vaut 100, et je regarde ensuite l’évolution, mais de ce fait ce que j’observe c’est juste le rendement, et je peux comparer avec le rendement que j’aurais sur un ETF world, mais ce n’est pas encore correct, par rapport au temps où sont investi les sommes, elles ne pas toutes autant travaillé comme vous dites.

A priori, la façon dont vous calculez la valeur de part devrait permettre de comparer directement avec un indice, si je ne m’abuse. Je devrais plutôt me dirigez dans ce sens là !

Hors ligne Hors ligne

 

#56 05/11/2020 15h40

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   362  

Ares a écrit :

Dans mon cas, chaque part vaut 100, et je regarde ensuite l’évolution, mais de ce fait ce que j’observe c’est juste le rendement, et je peux comparer avec le rendement que j’aurais sur un ETF world, mais ce n’est pas encore correct, par rapport au temps où sont investi les sommes, elles ne pas toutes autant travaillé comme vous dites.

Il suffit de comparer l’évolution de votre portefeuille, sur lequel vous faites des apports réguliers, avec un investissement fictif consistant à investir immédiatement et intégralement ces apports sur un tracker world.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #57 05/11/2020 16h21

Membre
Réputation :   4  

Nemesis a écrit :

Bonjour Ares,

on veut savoir si le stock picking et le timing des opérations sont bons, et s’ils génèrent une sur ou sous performance par rapport aux indices, pas si les indices étaient élevés ou bas au moment du versement des fonds.

Bonne journée

La méthode des parts permet d’évaluer la performance globale des valeurs détenues indépendamment du timing. Cela permet effectivement de se comparer à un indice, comme le font les opcvm. Cela a d’autant plus de sens pour ces derniers car prendre en compte les entrées/sorties des investisseurs serait compliqué et rendrait les comparaisons impossibles.
Cela permet de mesurer la qualité du picking par rapport à un indice de référence.

Pour les particuliers en revanche, le TRI est intéressant car il prend en compte le timing des opérations. Cela reflète même plus votre réelle performance financière (vous pouvez très bien être en gain sur l’année avec une valeur de part flat, si les investissements ou retraits avaient le bon timing).

Hors ligne Hors ligne

 

#58 05/11/2020 17h15

Membre
Réputation :   85  

Pour l’instant je regarde surtout l’évolution de la valeur de part par rapport à l’évolution de l’indice, d’un mois sur l’autre… Sans grande surprise, je suis très corrélé au CAC40GR :-)

Je n’ai vraiment pas beaucoup creusé ces questions d’évaluation de la performance jusqu’ici, mais vais m’y intéresser d’avantage !

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1    #59 05/11/2020 17h26

Membre
Réputation :   4  

Le calcul du TRI via Excel est très facile si vous avez l’historique de vos versements (dates, montants).
Il suffit de mettre les dates de versements en colonne A, les montants de versements (en négatif) en colonne B et en dernière ligne de mettre la date du jour en colonne A, et la valorisation du PTF en colonne B (pour un calcul de TRI brut, sinon calculer la valeur que vous récupéreriez si vous liquidiez tout incluant frais et taxes pour un TRI net).
Et la fonction Excel TRI.PAIEMENTS(colA;colB) fait le calcul.

Hors ligne Hors ligne

 

#60 05/11/2020 18h30

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   362  

Ririsama a écrit :

Le calcul du TRI via Excel est très facile si vous avez l’historique de vos versements (dates, montants).

Exact et c’est largement suffisant pour l’investisseur individuel lambda et encore. Le reste (calcul de valeur de part etc.) vaut surtout pour l’exercice intellectuel et apprendre à jouer avec les maths financières, au final ce n’est pas ça qui vous fera gagner de l’argent.

Hors ligne Hors ligne

 

#61 06/11/2020 10h21

Membre
Réputation :   85  

MrDividende, le 05/11/2020 a écrit :

Ares,

Si cela vous intéresse, voici la méthode que j’utilise pour se mettre en base 100 et se comparer à un indice :

Portefeuille


Pour tracer sa performance et la comparer avec un indice, il faut tout mettre en valeur de part et soustraire les apports. La méthode :

Au début, on donne une valeur de 100 au portefeuille en disant que 100 = montant initial = 10 000€ (par exemple, doit correspondre à la valeur de votre portefeuille au démarrage).

Ensuite, chaque mois nouvelle part = (nouveau montant ptf - apport du mois) / ancien montant x ancienne part.

Par exemple si le mois suivant le portefeuille vaut 11 000€ et que vous avez fait 500€ d’apport :

Nouvelle part = (11000-500)/10000 x 100 = 105.

Et ainsi de suite chaque mois.

Bonjour,

J’ai recalculé ma valeur de part hier soir avec la méthode de Mr Dividende sur le portefeuille d’Ares, et j’obtenais 119 au lieu de 113 fin octobre, ce qui n’est pas négligeable en terme d’impact. La différence s’explique par le fait que je considère l’apport du mois écoulé dans le calcul de ma valeur de part, alors que Mr Dividende, non. Du coup je me demande quelle est la bonne approche ? Intuitivement je dirais la vôtre, car les fonds qui viennent juste d’être versés n’ont en général pas eu le temps de faire grand chose (d’autant plus dans mon cas que je fais le virement en fin de mois).
Bon au final cela reste de la masturbation intellectuelle, qui ne changera pas le montant en euros sonnants et trébuchants sur mon PEA :-)

Edit: ortograf

Dernière modification par Nemesis (06/11/2020 10h35)

Hors ligne Hors ligne

 

#62 06/11/2020 10h32

Membre
Réputation :   15  

Je faisais intuitivement comme MrDividende, c’est à dire que je retire les virements fait entre aujourd’hui et le dernier calcul de la part pour pouvoir calculer une nouvelle part, et donc savoir combien de part achète mon virement.

L’algorithme est le suivant :
On connait :
Le nombre de part qu’on possède, la valeur du portefeuille (enlever les virements récents du coup), la valeur ancienne de la part.

On calcule la nouvelle valeur de part par rapport à la valeur du portefeuille au temps T, et le nombre de part au temps T-1.
Puis on calcul le nombre de part acheter au temps T, avec la valeur de part nouvellement calculée.

On obtient notre nouveau nombre de part.

Bon après tout ça j’ai juste envie d’acheter des etfs world ^^.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #63 06/11/2020 13h28

Membre
Réputation :   85  

Alors, je me suis "amusé" à implémenter la formule TRI.PAIEMENTS dans mon suivi de portefeuille.
Par ailleurs j’ai comparé à un portefeuille fictif qui aurait acheté chaque mois un ETF world avec les sommes versées. Celui ci aurait été valorisé 20493 Euros fin octobre.

Si je n’ai pas fait d’erreur, voici ce que ça donne au 31 octobre 2020  (après la mini correction).

TRI portefeuille: 3,89%
TRI portefeuille fictif WORLD: 7,35%

Bon, je crois que c’est assez éloquent !
La bonne nouvelle: pour le moment je m’enrichis en bourse, et c’est déjà pas mal.
La mauvaise: j’aurais pu "gagner" 1000 euros de plus en minimisant le travail fourni.

Même si la comparaison avec le world n’est pas forcément pertinente, dans la mesure où mon univers de stock picking se limite aux valeurs européennes, et que le timing de comparaison n’est pas favorable à mon portif, ça donne tout de même à réfléchir…

Dernière modification par Nemesis (06/11/2020 13h29)

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1   [+1]    #64 12/11/2020 15h59

Membre
Réputation :   85  

Bonjour,

Je continue mon exploration de la cote européenne avec deux achats hier sur Xetra, de la tech et de la santé (j’aime bien la tech et la santé…) :

- SAP SE 6 x 99,99: Pour ceux qui suivent le dossier, SAP s’est pris une grosse claque après un profit warning lors de la publication du T3. La conjoncture provoque un certain attentisme des clients, ainsi qu’une baisse des revenus liés aux transactions (notamment SAP Concur, relatif aux voyages/notes de frais). Par ailleurs et surtout, la société annonce une accélération de sa transition vers le cloud, ce qui va peser sur les marges et le CA pour les deux années à venir (au moins, ils annoncent la couleur !), puisque les revenus issus du cloud sont reconnus en différé par rapport à des licences classiques, on connaît la musique…
Le marché n’a donc logiquement pas apprécié ! A long terme néanmoins, cela augmentera la récurrence du CA, et le "volume" potentiel total d’affaires, la société proposant l’infrastructure en plus de l’application.
Toute la question étant de savoir si leurs clients actuels vont tous bien vouloir les suivre sur ce chemin, ou bien si ce sera l’occasion de changer de crèmerie…
Cela je n’en sais rien, néanmoins:
  - la société reste incontournable sur le marché des ERP et conserve un moat.
  - malgré une légère érosion des marges, elle reste très rentable (avec un ROIC d’environ 14% pour 2020 et un ROA très honorable d’environ 10%)
  - l’endettement est très raisonnable avec une grosse génération de cash flow en 2020. On devrait finir l’année vers 0.8x EBITDA, ce qui laissera la porte ouverte à de la croissance externe.
  - en dehors de la transition accélérée vers le cloud, certains aspects du dossier sont conjoncturels (les services et les revenus de transaction) et devraient remonter la pente dans les années qui viennent
  - à 25 fois les bénéfices ou 13 fois l’EBITDA 2020, c’est raisonnablement abordable je trouve.

Donc je considère que l’on a un potentiel point d’entrée sur cette grosse valeur de la tech européenne, l’une des rares qui puisse vaguement se comparer aux géants américains. Ah oui je pense aussi que tout le monde n’aura pas forcément envie d’héberger ses données chez un GAFAM, même si c’est peut être un autre débat.

- Siemens Healthineers 15 x 39,46: alors ici nous avons un spin off de Siemens (qui reste pour l’instant largement majoritaire néanmoins), qui produit notamment des équipements d’imagerie médicale, mais a aussi une division dédiée au diagnostique. A l’instar des Philips ou Medtronic, elle fait partie des valeurs de la santé qui n’ont pas profité du Covid, mais en ont plutôt souffert, j’y vois donc une petite opportunité.
L’exercice 2020 aura été en demi teinte, à peu près flat, avec un business d’imagerie très résilient, alors que le business du diagnostique souffre. En effet celui ci repose sur la vente de réactifs, ce qui est bien normalement car récurrent, néanmoins le Covid a conduit à une moindre prise en charge des pathologies "classiques" en 2020, donc un ralentissement de l’activité de cette branche. Par contre le T4 aura été plutôt bon avec une remontée du carnet de commande, et des perspectives plus encourageantes pour l’année 2021.
Enfin, en 2019 la société a pris une position intéressante sur la chirurgie non invasive assistée par robotique, avec le rachat de Corindus, et elle réalise une acquisition transformante en 2020, avec l’achat de Varian, société leader en radiothérapie, ce qui donnera une position très forte en oncologie. Le cancer ayant malheureusement de beaux jours devant lui à priori, le potentiel de croissance est conséquent…
Par ailleurs et même si cela reste anecdotique, la société propose depuis quelques moins un test covid, qui ajoutera un peu de CA à la branche diagnostique.

Donc on obtient:
  - un secteur résilient et porteur d’avenir
  - un CA plutôt en tendance croissante
  - une dimension conjoncturelle au ralentissement, qui se résorbera lorsque le covid sera sous contrôle (on ne pourra pas repousser la prise en charge des autres pathologies ad vitam aeternam), et les hôpitaux vont apprendre à s’organiser avec.
  - de gros efforts de R&D (environ 10% du CA), afin de maintenir une bonne position concurrentielle et défendre les marges
  - des marges très honorables (environ 10% de marge nette)
  - une rentabilité très correcte (ROIC vers 10~12% et ROA à 6~7%)
  - une valorisation élevée mais pas délirante pour le secteur (PER à 24 et EV/EBITDA à 14)

Dans les comparables en Europe, nous avons Philips et Elekta (enfin je crois). J’ai hésité avec Philips qui se paie un peu moins cher, mais je trouve le dossier Siemens un poil plus qualitatif (meilleures marges et renta), j’apprécie le business et les acquisitions récentes. Après peut être que je finirai avec les deux en portif, on ne sait jamais :-)
Elekta est selon moi trop petite par rapport au couple Varian + Siemens, après je ne connais pas personnellement les produits donc peut être qu’elle tirera son épingle du jeu. Dans le doute, je privilégie Goliath à David :-)

Un peu de lecture sur le sujet:
https://www.evaluate.com/vantage/articl … varian-buy

Enfin j’ai allégé un peu la BNP en vendant 4 actions à 42,13, soit le tiers de la ligne, en PV de 2% environ. Je me suis dit qu’après avoir fêté Biden et le vaccin, on allait se pencher sur les détails, que cela allait prendre du temps de vacciner tout le monde et de sortir de la crise, et que la seconde vague continue d’accélérer aux US par ailleurs…
Bref, les cycliques ne sont pas encore tirées d’affaires, à mon avis, et on va revoir des corrections (-5% aujourd’hui pour la BNP).
J’hésite à alléger d’autres dossiers mais je n’ai pas eu trop le temps de me pencher sur la question, malheureusement…

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ? Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur