Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 05/02/2019 17h02 → Lucacasa [75019] : étude de cas immobilier (télétravail, dans quelles villes investir) (immobilier, location, province, télétravail)

Membre
Réputation :   

Bonjour à tous,
Je project de faire mon troisième investissement locatif à crédit.
Vu que j’ai déjà deux crédits en cours à Paris, je pourrais imprunter 70 000-80 000 euro maximum sur 22 ans.
Pas assez pour un troisième studio à Paris, je me tourne vers la province.

C’est un investissement sur du très long term (>20 ans, pour ma retraite) et je fais le pari que le télétravail va se généraliser sur les deux décennies à venir.

Je me pose la question suivante:
Quelles seront les villes les plus prisés par les jeunes télétravailleurs français ?

Etant né au sud de l’Italie, personnellement je choisirai sans doute un endroit au sud à côté de la mer, comme par example Sète, Agde, (ou les prix sont abordables) mais c’est peut-être pas le désir de la plupart des français ?

De plus vu mon budget limité, mes futures locataires seront des célibataires ou tout au plus des jeunes couples sans enfants. Donc pas d’investissement en pleine campagne, mais plutôt dans des villes avec une certaine vie sociale et culturelle.

Qu’en pensez vous ?
Merci  de vos suggestions !

Mots-clés : immobilier, location, province, télétravail

Hors ligne

 

#2 06/02/2019 10h21 → Lucacasa [75019] : étude de cas immobilier (télétravail, dans quelles villes investir) (immobilier, location, province, télétravail)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   124 

Ca fait 3 décennies que le télétravail sera le futur et une décennie que l’adsl est présent.
Résultat, les très grandes villes aspirent toujours plus de jobs et laissent les campagnes de plus en plus vides.

Le télétravail fonctionne probablement pour les  banlieues des grandes villes.
Télétravail ou pas, il faudra toujours montrer sa minette aux patrons de temps en temps.

J’ajouterais un autre critère : des transports performants et rapides vers les centres de grandes villes.

Ca exclut le massif central, Creuse, etc et vous ramène dans des endroits plus chers.

Dernière modification par kiwijuice (06/02/2019 10h21)

Hors ligne

 

#3 06/02/2019 14h47 → Lucacasa [75019] : étude de cas immobilier (télétravail, dans quelles villes investir) (immobilier, location, province, télétravail)

Membre
Réputation :   

Je suis d’accord qu’on nous en parle depuis longtemps mais je pense que déjà l’adsl n’était pas assez performant pour faire des vrais réunions en videoconference en bonne qualité et en plus il faut du temps pour que les mentalités changent dans les entreprises.

Hors ligne

 

#4 06/02/2019 16h27 → Lucacasa [75019] : étude de cas immobilier (télétravail, dans quelles villes investir) (immobilier, location, province, télétravail)

Membre
Réputation :   20 

Vous commencez par un "pari".
Ensuite vous posez une question qui suppose ce pari gagné.
Puis vous passez à des préférences admises comme strictement personnelles.

Et cela se termine par "qu’en pensez-vous ?"
Eh bien je crois qu’il ne faudrait pas un fort coup de vent pour mettre à bas cet échafaudage.

PS : cela fait aussi plus de 20 ans que l’on annonce l’année Linux.

Hors ligne

 

#5 06/02/2019 16h28 → Lucacasa [75019] : étude de cas immobilier (télétravail, dans quelles villes investir) (immobilier, location, province, télétravail)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1296 

Juste une question : comment pensez-vous prévoir où vont habiter les télétravailleurs, alors qu’ils peuvent habiter où ils veulent, précisément grâce au télétravail ?

Vos spéculations me semblent bien hasardeuses. Je vous suggère plutôt de choisir une zone qui devrait se développer compte tenu des tendances déjà connues.

Hors ligne

 

#6 06/02/2019 17h10 → Lucacasa [75019] : étude de cas immobilier (télétravail, dans quelles villes investir) (immobilier, location, province, télétravail)

Membre
Réputation :   

Bonjour

Je vous soumets mon avis concernant le télétravail.

Je suis d’accord avec vous que le télétravail va se développer dans un avenir très proche. Mais ce sera dans des régions bien spécifiques.

Les intervenants précédents n’habitent probablement pas à la frontière Luxembourgeoise, car ici on ne parle que de cela.

Un Hub vient d’être construit pour accueillir les télétravailleurs et va ouvrir en avril à Thionville.

Pour l’instant la tolérance n’est que de 29 jours de télétravail par an mais je suis persuadé que cette période sera étendue dans un proche avenir, les conditions de circulation étant devenues infernales pour tous les frontaliers.

Car oui je privilégierais les secteurs frontaliers du Luxembourg, de l’Allemagne ou de la Suisse, où il y a de l’emploi et un accès souvent compliqué pour se rendre au travail.

Pour moi télétravail = bassin d’emploi + difficile d’accès + loyers locaux (du lieu de travail) hors de prix

Je ne comprends pas vos exemples de Sète ou d’Agde car c’est tout le contraire.

En ce qui concerne les grandes villes de province, je n’ai pas d’avis. J’ai quand même l’impression qu’en France il n’y aurait que Paris qui justifierait le développement intensif du télétravail pour les mêmes raisons.

Une dernière chose: je confirme les propos ci-dessus: l’employeur, du moins en ce qui me concerne, exige que je sois à distance raisonnable du lieu de travail (de pouvoir venir en cas d’urgence)

Dernière modification par frontalier57 (06/02/2019 17h28)

Hors ligne

 

#7 05/04/2019 10h30 → Lucacasa [75019] : étude de cas immobilier (télétravail, dans quelles villes investir) (immobilier, location, province, télétravail)

Membre
Réputation :   

Il est peu probable que la règle des 29 jours de travail en France soit changée dans un avenir proche puisque c’est une règle introduite dans la dernière convention fiscale franco luxembourgeoise et s’aligne peu a peu sur ce qui est fait dans la région (exemple Allemagne 10 jours si je me souviens bien). Donc oui, je crois que dans ce contexte particulier du cauchemar du trafic frontalier, une offre en espace de teletravail peut marcher, mais cela veut dire que les télétravailleurs acceptent également un impact non négligeable sur leur situation fiscale.

Pour ce qui est du reste du territoire, je rejoins Bernard2K. Par essence un travailleur nomade (c’est à la mode) ne va pas chercher un endroit particulier, mais peut etre bouger. Aussi un pari sur l’explosion du teletravail me semble optimiste, hors contextes particuliers comme les frontaliers ou les travailleurs habitant à Paris ou Bruxelles et vivant dans l’autre ville.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech