Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

#1 12/01/2019 11h53

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   376  

Je souhaitais compléter ma présentation concernant le patrimoine financier familial (essentiellement celui de mon épouse), i.e. hors immobilier physique et société civile (et également sans l’épargne de ma fille), afin de garder une trace dans le temps de l’évolution de celui-ci et à l’occasion de discuter de quelques points.

Sa composition complète est représentée sur la figure ci-dessous (c’est un relevé que je fais manuellement et assez irrégulièrement; ici c’est le relevé de ce matin) :
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/8991_chart.png

Les actions représentent à ce jour un peu plus de 50% du patrimoine financier. Je pense que je pourrais laisser dériver jusqu’à 60% mais au-delà il faudra probablement en vendre une partie (les fonds en assurance-vie en premier) car on sortirait du “profil de risque” acceptable par la famille.

Les fonds flexibles et les fonds actions actions françaises (Moneta Multi Cap et Renaissance Europe notamment) sont détenus depuis plusieurs années sur assurance-vie. On devrait probablement faire un peu de ménage mais ce n’est pas prioritaire.

Les fonds actions hors Union Européenne (ex EU) sont détenus sur PEA et sont essentiellement composés de deux ETF d’Amundi à réplication synthétique : le AEEM (les émergents) et le CM9 (le monde hors zone euro).

Les actions françaises sont toutes détenues sur PEA. La liste complète est la suivante (avec le poids dans le portefeuille et la +/-  value latente à ce jour sur le titre) :

Air France - KLM  6.97%  78.09%
Total SA              5.98%  1.96%
Safran                5.02%  41.96%
Sanofi                4.74%  -10.37%
Peugeot             4.55%  13.44%
Bonduelle           4.47%  -12.54%
Hermès              4.35%  11.76%
Essilor International  4.22%  5.69%
L’Oreal                4.22%  9.14%
LVMH                4.21%  19.75%
Bic                   4.20%  -24.50%
Air Liquide        4.14%  4.15%
Danone            4.12%  2.10%
Carrefour          4.08%  -28.88%
Accor SA           4.08%  0.28%
Plastic Omnium  3.82%  -28.85%
Vinci                 3.75%  -3.69%
Publicis             3.64%  -12.85%
Suez                 3.61%  -15.95%
Orange             3.50%  -7.82%
Nexity              3.39%  -14.21%
Seb                  3.20%  -6.47%
Ingenico           3.11%  -24.76%
BNP Paribas      2.64%  -29.44%

Les titres ont été essentiellement acquis entre décembre 2016 et août 2017. Comme aucune vente n’est envisagée, tous les titres ont été passés au nominatif administré. J’essaie, dès qu’il y a un peu de liquidités disponibles (dividendes essentiellement), de renforcer la plus petite ligne. Si le dividende est proposé en actions, j’y souscris automatiquement sauf si la ligne est déjà “trop” importante (ce qui est le cas de ligne Total actuellement).

Je suis “à peu près” la performance de l’ensemble du portefeuille de titres même si elle ne devrait avoir aucune influence sur le fonctionnement. Depuis le 31/12/2017 et jusqu’à aujourd’hui elle a été de -8.86% dividendes réinvestis contre -7.01% pour le CAC40GR.
La “faute” repose essentiellement sur le titre AF-KLM, la plus grosse ligne du portefeuille qui a bien fondu sur 2018. Néanmoins, comme on était vers +180% début 2018, je n’ai aucune raison de me plaindre de cette ligne.

Le choix des sociétés ne reposaient sur aucune analyse financière. Les critères étaient plutôt :
1/ société française (obligatoire);
2/ intérêt pour la marque/produits/services;
3/ proches travaillant dans la société.
Néanmoins, je suis, au moins a minima, l’actualité de ces différentes sociétés car cela m’intéresse (et en tant que co-propriétaire, c’est mieux d’être un peu informé).

Dernière modification par cat (12/01/2019 11h54)

Mots-clés : etf (exchange traded funds), pea (plan d'epargne en actions), portefeuille

En ligne En ligne

 

#2 24/01/2019 19h58

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   205  

Cat a écrit :

Le choix des sociétés ne reposaient sur aucune analyse financière. Les critères étaient plutôt :
1/ société française (obligatoire);

Bonjour,
pourriez vous expliciter les raisons de cette restriction svp ?
merci.


"Ne nous soumets pas à la tentation du stock picking…" - Portefeuille et Mon blog

Hors ligne Hors ligne

 

#3 25/01/2019 00h32

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   376  

Bonsoir skywalker31,

Je vais essayer de l’expliquer brièvement.

Les différents titres vifs sont détenus par mon épouse et c’est un choix délibéré de sa part :
1/ essentiellement une question de “patriotisme” économique (quitte à avoir des performances boursières moindres);
2/ à degré bien moindre par intérêt pour les avantages actionnaires dont on ne peut pleinement profiter, vivant en France, que pour les actions françaises (et inaccessibles par un etf).

Quelques autres raisons moindres et purement financières :
1/ l’absence de prélèvement à la source;
2/ le PEA de mon épouse est toujours détenu dans une banque physique (comme tout le reste de l’épargne d’ailleurs) et acheter des titres hors euronext est prohibitif.

Bien à vous,
cat

En ligne En ligne

 

#4 02/03/2019 10h21

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   376  

Un petit point de passage en cette période de résultats annuels.

Depuis le début de l’année, la composante actions croît tranquillement dans le patrimoine financier global, portée par la bonne tenue des marchés financiers.

Petit suivi plus particulier sur la partie titres vifs France.
J’ai récupéré le relevé annuel du PEA pour 2018 il y a peu et j’ai pris le temps de noter la valorisation au passage en Janvier et Février. J’ai donc une idée plus “précise” de l’évolution de cette valorisation :
                  2018        01/2019        02/2019           
Titres vifs    -10.56%      6.37%          2.46%
CAC40GR    -8.00%        5.59%          4.97%

La liste des titres a évolué de la manière suivante depuis mon premier message :
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/8991_actions_fr_02_2019.png

Le titre AF-KLM est plus que jamais la première ligne du portefeuille : les résultats annuels 2018 n’ont pas été exceptionnels (inférieurs au consensus) mais je reste optimiste pour la suite. Le titre est par contre volatile et cela se ressent forcément pour l’ensemble du portefeuille.

Total SA et Safran ont présenté des résultats annuels en belle croissance avec des perspectives réjouissantes pour la suite (un peu sous les attentes pour Safran visiblement). Leur contribution depuis le début de l’année est positive.

Excellent début d’année boursier et résultats annuels solides également pour :
* les valeurs du luxe : LVMH, Hermès (publication complète le 20/03) et l’Oréal;
* les valeurs du secteur automobile : Peugeot et Plastic Omnium;
* le “LVMH” du petit électroménager et des ustensiles de cuisine : SEB SA (la meilleure progression du portefeuille depuis le début d’année);
* Vinci.

Carrefour est également en lente évolution et sa contribution est positive sur ce début 2019.

Ingenico a eu le bon goût de faire un avertissement sur ses résultats 2018 courant janvier pour ensuite annoncer des perspectives (que je juge) plutôt positives pour 2019, ce qui fait que le titre après avoir sombré fin janvier présente à ce jour une évolution nettement positive depuis le début de l’année.

Pour Nexity, les résultats 2018 ont été bons mais les perspectives 2019 visiblement pas suffisantes ce qui amène à une petite progression depuis le début de l’année.

BNP Paribas part de loin et malgré des résultats pas nécessairement réjouissants, le titre progresse en 2019. Danone est dans la même catégorie, les résultats ne sont folichons mais le titre progresse légèrement.

Ma déception du début d’année : Bonduelle. Après une annonce décevante de CA en janvier, Bonduelle a fait une publication de S1 (exercice décalé sur 2018-2019) en retrait sensible par rapport à l’an dernier. Le titre est en recul en ce début d’année. J’attends des jours meilleurs.

Les autres résultats moyennement accueillis concernent Accor, Air Liquide, Bic (plus forte baisse du portefeuille en ce début 2019), Orange, Publicis, Suez et Sanofi. Pour ces derniers, l’évolution est soit négative, soit très faible depuis le début d’année.
Les résultats de EssilorLuxottica sont attendus la semaine prochaine mais j’ai l’impression que les acteurs du marché ne sont pas spécialement optimistes et le titre est en retrait en ce début 2019.

Dernière modification par cat (02/03/2019 10h22)

En ligne En ligne

 

#5 06/04/2019 10h20

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   376  

Un petit point rapide :
* la composante "actions" poursuit sa croissance (rapide) depuis le début d’année;
* la composante "titres vifs" a déjà accumulé un bon retard sur l’indice CAC40GR, ainsi pour mars 2019 :
** titres vifs : +0.15% (YTD à la fin du 1T : +9.15%);
** CAC40GR : +2.31% (YTD à la fin du 1T : +13.39%).

Pour la composante "titres vifs", la principale explication vient de la dépendance élevée au titre AF-KLM qui a connu une baisse sensible au mois de mars. Seul (micro) mouvement sur la période, après quelques hésitations, le dividende de Total a été réinvesti en actions.

Ce matin, la composition globale de la composante "titres vifs" est la suivante :
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/8991_titres_vifs_06_04_2019_2.png
Note : en rouge apparaissent les titres ayant connu un renforcement supplémentaire depuis la création du portefeuille.

Dernière modification par cat (06/04/2019 10h21)

En ligne En ligne

 

[+1]    #6 01/05/2019 09h56

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   376  

Un nouveau petit point :
* même remarque que dans mon dernier message concernant la composante "actions" : en croissance (toujours rapide) ce mois-ci.
* la sous-composante "titres vifs" n’a pas accumulé de retard complémentaire par rapport à l’indice CAC40GR, ainsi pour avril 2019 :
** titres vifs : +5.36% (YTD à la fin avril : 15.00%);
** CAC40GR : +4.93% (YTD à la fin avril : 18.98%).

La composition globale "titres vifs" est à ce jour la suivante :
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/8991_ptf_010519.png

Les résultats du 1T ont été dans l’ensemble bons (et souvent bien accueillis). Il manque quand même encore ceux d’AF-KLM (titre en baisse sur le mois d’avril).

En ligne En ligne

 

#7 01/05/2019 16h52

Membre
Réputation :   71  

Chouette pour Air France KLM qui s’envole ! Et chouette d’avoir des petites lignes à renforcer en fin de liste !

Je n’arrive pas à comprendre ce que vous appelez "composante actions" et "composante titrées vifs". Pourriez vous m’expliquer ?

🌸🌸🌷🌷

Hors ligne Hors ligne

 

#8 01/05/2019 19h10

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   376  

Merci Flower pour votre intérêt.

L’envol d’AF-KLM s’est beaucoup joué sur l’année 2017où le titre s’achetait sous les 5 euros en début d’année et a approché les 15 euros dans la même année. Le cours de l’action AF-KLM est assez volatil mais je pense que la société a encore du potentiel et le titre pourrait se valoriser et revenir sur les 15 euros (et probablement plus mais on verra en temps et en heure).

Quand je parle de "composante actions", je me réfère à la partie de notre patrimoine en actions (encore assez minoritaire par rapport à l’immobilier).
Dans cette partie du patrimoine en actions, il y a quelques fonds et ETF (détenus depuis plusieurs années) mais je ne détaille les performances et la composition que de la partie "titres vifs" (la seule partie du portefeuille que je suis avec un peu d’intérêt… mais pas forcément la plus performante ;-)).

Bien à vous,
cat

En ligne En ligne

 

#9 17/05/2019 20h11

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   376  

Bonsoir à tous,

la “saison” des dividendes commence à être suffisamment avancée pour que je songe à passer le premier ordre annuel, hors dividende en actions (il y en aura probablement un second dans quelques semaines/mois).

L’approche (que j’avais proposée) voudrait que je renforce la plus petite ligne du portefeuille, à savoir BNP Paribas (qui détient ce statut depuis déjà au moins 6 mois) mais j’avoue que cette perspective m’inspire peu et que je vais probablement proposer à ma femme d’ouvrir une nouvelle ligne.
Pour renforcer néanmoins la catégorie des services financiers (en lieu et place de BNP), je songeais plutôt à ouvrir une ligne sur une société avec une large part de capital-investissement. Mes recherches m’orientent ainsi vers IDI, Nextstage, voire Eurazeo.
Je n’ai pas encore vraiment tranché la question et si l’un d’entre vous a quelque avis sur ces sociétés (ou une autre de cette catégorie), je suis preneur (j’ai déjà lu la majorité des écrits sur ces sociétés présents sur le forum).

Après avoir effectué ce petit travail, je me pensais tranquille au niveau passage des ordres pour l’année et bien non, il va falloir que je vende les 2 lignes d’ETF Amundi avant fin juillet :
* le CM9 (MSCI World ex-EMU) ne sera plus éligible au PEA et sans remplaçant, je pense donc par souci de simplicité que je vais me tourner vers le CW8 (MSCI World);
* le AEEM (Emerging Markets) ne sera plus éligible mais a un remplaçant naturel sur le PEA (même indice, même frais) sur lequel je vais passer.
Je solderai bien cette histoire dès Lundi en 2 ordres d’achat / 2 ordres de vente mais bon, j’hésite à me précipiter. Cela ne m’arrange pas franchement mais dans cette affaire, au moins, notre banque devrait être contente (cela devrait leur rapporter à peu près le même montant de frais de courtage que ceux déjà acquis depuis l’ouverture du PEA).

cat

En ligne En ligne

 

[+1]    #10 17/05/2019 20h46

Membre
Réputation :   36  

Bonsoir,

Dans la catégorie  des "financières", si vous souhaitez éviter les bancaires, vous pouvez investir sur ABC arbitrage qui comme son nom l’indique fait de l’arbitrage (!) en profitant des écarts d’un marché à l’autre. Les risques de l’activité sont limités si ce n’est la forte dépendance à la volatilité. Le dividende est confortable.

Je suis actionnaire et en suis très satisfait. J’imagine que vous connaissez ce titre. Pourquoi alors ne pas l’avoir sélectionné ?

Cordialement,


Adde parvum parvo magnus acervus erit

Hors ligne Hors ligne

 

#11 17/05/2019 21h18

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   376  

Suggestion intéressante. Je connais effectivement ABC Arbitrage.
Néanmoins, il faut aussi que je "vende" cette idée à mon épouse et il est clair que le capital-investissement avec ses apports à des PME/ETI majoritairement françaises la séduira plus que l’activité d’arbitrage (cela me fait également un peu plus rêver, il faut bien le dire).

Il est clair par contre que si l’un d’entre nous ouvre un PEA-PME dans les mois/années qui viennent, ABC Arbitrage fera certainement partie des titres détenus.

Bien à vous,
cat

En ligne En ligne

 

#12 25/05/2019 10h22

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   376  

Bonjour à tous,

Comme annoncé plus haut, j’ai placé des ordres de vente sur les ETF CM9 (world ex-emu) et AEEM (emerging) en début de semaine et dans la foulée des ordre d’achat sur les ETF CW8 (world) et PAEEM (emerging PEA).

Je me suis dit qu’il valait mieux m’occuper de cette affaire rapidement plutôt que de devoir réaliser les opérations en urgence fin juillet.

J’ai placé les ordres d’achat à des cours plus bas que ceux au moment des ventes pour essayer de compenser les frais engendrés (ou me donner l’illusion de les compenser…).
Par chance, une partie des ordres d’achat est déjà passée cette semaine. J’espère ne pas avoir à patienter trop longtemps pour le reste (en même temps, il n’y pas vraiment de risque sauf celui de rester liquide un moment).

cat

En ligne En ligne

 

#13 25/05/2019 12h15

Membre
Réputation :   43  

Bonjour Cat .
Je découvre votre file . Lorsque vous indiquez patrimoine hors immobilier , vous sous entendez "immo locatif " ou RP ?
Pour la résidence principale , perso je n’en tiens pas compte dans les placements (certains le font mais certains choisiront le logement le plus adapté en théorie, d’autres aimeront les immenses jardins et privilegeront la maison de famille avec parc ..donc choix et prix très différents et histoire personnelle dépendante).
Par contre, à mon avis, si vous avez de l’immobilier locatif, cela doit impacter votre répartition du volet purement financier (actions etc…) . Bien sûr, on peut très bien séparer les enveloppes mais tout dépend de la taille respective de ces enveloppes .
J’apprécie que vos placements soient bien diversifiés entre catégories et que la diversification même si deux/trois valeurs ont de très beaux parcours ,  compense largement les pertes  d’autres valeurs : l’interêt des 15/20 valeurs mini par portefeuille.
Bel équilibre.

ps : n’écoutez pas trop votre épouse : vous risquez de finir comme Warren Buffet smile


Think Happy, Dream Big, Do your Best !

Hors ligne Hors ligne

 

#14 25/05/2019 12h57

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   197  

cat a écrit :

J’ai placé les ordres d’achat à des cours plus bas que ceux au moment des ventes pour essayer de compenser les frais engendrés (ou me donner l’illusion de les compenser…).

Pas convaincu de la validité de cette stratégie par comparaison à vendre et racheter dans la foulée avec des ordres au milieu du bid/ask.
Foncièrement, une fois les titres vendus, on se retrouve dans la même situation que quand on a du cash à investir : dans ce cas placer ses ordres "un peu en dessous du cours actuel" est rarement gagnant.
Qu’en pensez-vous ?

Hors ligne Hors ligne

 

#15 25/05/2019 14h55

Membre
Réputation :   28  

Une alternative qui demande du cash.

Vous ne vendez pas tout de suite, placez votre ordre un peu plus bas que le cours du moment. Si vous etes servi, vous vendez les anciens titres.

Hors ligne Hors ligne

 

#16 25/05/2019 15h52

Membre
Réputation :   68  

sven337 a écrit :

cat a écrit :

J’ai placé les ordres d’achat à des cours plus bas que ceux au moment des ventes pour essayer de compenser les frais engendrés (ou me donner l’illusion de les compenser…).

Pas convaincu de la validité de cette stratégie par comparaison à vendre et racheter dans la foulée avec des ordres au milieu du bid/ask.
Foncièrement, une fois les titres vendus, on se retrouve dans la même situation que quand on a du cash à investir : dans ce cas placer ses ordres "un peu en dessous du cours actuel" est rarement gagnant.
Qu’en pensez-vous ?

En prenant en compte la saisonnalité et l’augmentation récente actuelle de la volatilité, il me semble que c’est un risque raisonnable à prendre. Maintenant, in fine, cat reste le seul juge ….

Hors ligne Hors ligne

 

#17 25/05/2019 20h10

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   376  

Mer.ci de vos retours.

@jctrader
Je ne discute sur cette file que de la partie "financière" de notre patrimoine (la seule dont je puisse vraiment donner la valeur en continu) : cela représente grosso modo 25% de notre patrimoine net global (le reste est constitué des biens d’usage - RP, RS, garages, celliers, … - d’immobilier locatif résidentiel - 2 studios - et professionnel - SCPI via une société civile à l’IS).

@sven337
L’objectif de ces ordres "un peu plus bas" est que le 29 juillet la valeur du portefeuille soit légèrement supérieure ou égale à ce qu’elle aurait été si j’avais gardé les parts d’ETF CM9 et AEEM.
Je ne suis pas fana de ce genre d’aller-retour (je ne l’ai jamais pratiqué auparavant et je doute le pratiquer à nouveau par la suite) mais je juge quand même assez probable que mes ordres soient exécutés d’ici le 29 juillet et que mon objectif initial soit atteint (sinon il faudra que je patiente un peu plus ou bien je l’aurai au final dans les dents mais cette dernière perspective me semble peu probable).

Bien à vous,
cat

En ligne En ligne

 

#18 03/06/2019 18h28

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   376  

Un mois de mai un peu rude pour la composante "actions" du patrimoine. J’espère que juin sera plus ensoleillé sur les marchés.
* coté ETF : transfert complet CM9 vers CW8, transfert encore incomplet AEEM vers PAEEM (un ordre traîne encore);
* coté performances sur les titres vifs : peu brillant sur le mois…
** titres vifs : -6.49% (YTD à la fin mai : 7.54%);
** CAC40GR : -5.27% (YTD à la fin mai : 12.72%).

Voici ce que donne le portefeuille ce soir (la gamelle la plus impressionnante étant sur le titre AF-KLM) :
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/8991_ptf_mai.png

Pas de nouveau achat : j’attends d’avoir la quasi-totalité des dividendes pour trancher entre un renforcement ou l’ouverture d’une nouvelle ligne.

Dernière modification par cat (03/06/2019 19h26)

En ligne En ligne

 

#19 29/06/2019 10h00

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   376  

Juin a été effectivement sensiblement plus ensoleillé sur les marchés (et d’ailleurs pas que sur les marchés).
* côté ETF : transfert encore incomplet avec toujours un ordre en attente. On va patienter un peu.
* coté performances sur les titres vifs : c’est bon mais moins que l’indice de référence :-(.
** titres vifs : +6.27% (YTD à la fin juin : 14.28%);
** CAC40GR : +6.83% (YTD à la fin mai : 20.41%).

Voici ce que donne le portefeuille de titres vifs :
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/8991_ptf_juin.png

Le réinvestissement du dividende en actions est acté (mais non effectif) pour Carrefour et Ingenico.
Le réinvestissement est encore en réflexion pour Publicis car Publicis fait partie des lignes qui pourraient être renforcées de manière plus conséquente (avec BNP, Bic ou Nexity). A moins qu’une nouvelle ligne ne soit ouverte… Le choix définitif sur l’utilisation du gros des dividendes se fera en juillet.

En ligne En ligne

 

#20 01/08/2019 07h52

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   376  

Juillet a été également intéressant pour la partie "actions" du portefeuille.
* côté ETF : transfert toujours incomplet avec un ordre en attente (je vais me laisser encore quelques mois et j’aviserai).
* coté performances sur les titres vifs : c’est cette fois meilleur que l’indice de référence :-).
** titres vifs : +1.49% (YTD à la fin juin : 15.99%);
** CAC40GR : -0.28% (YTD à la fin mai : 20.07%).

Voici ce que donne le portefeuille de titres vifs :
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/8991_ptf_juillet.png

Les quelques nouvelles actions Carrefour, Ingenico et Publicis ont été reçues.
L’essentiel des dividendes a donc finalement servi à ouvrir une nouvelle ligne : Eurazeo, société de gestion d’actifs et de capital-investissement. Cela permet de diversifier la partie "Services Financiers" et cela m’inspirait plus à l’instant "t" que de réinvestir sur BNP.
Il ne reste que quelques dizaines d’euro de liquidités.

En ligne En ligne

 

#21 01/08/2019 11h08

Membre
Réputation :   11  

Un bien fort jolie portefeuille CAT

Je valide votre choix de ne pas renforcer BNP (ou encore moins BIC et Publicis)

Beau rebond d’Air-France surtout que c’est votre 1ere ligne et belle perf annuelle d’Ingenico qui revient de très loin.

Vous ne soldez ou n’allégez jamais de ligne ?

Après un fort rebond (prise de bénéfice légitime afin de ré-équilibrer la pondération des lignes) ou une société dont l’avenir fondamental est obscurci (BIC par exemple plastique jetable et transition écologique ne font pas bon ménage, la mode du vapotage,…)

Amicalement,

Jérôme du restaurant

Hors ligne Hors ligne

 

#22 01/08/2019 15h24

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   376  

Mimosa, merci beaucoup de "ton" intérêt.

Aucune stratégie de vente n’a été prévue. Je pense que le seul élément qui pourrait pousser à vendre serait un élément politique (exemple : la boîte est rachetée et toute la production déménage à l’étranger).

AF-KLM est ainsi la première ligne "quasi-permanente" du portefeuille depuis sa création (achat en 01/2017) et s’il y avait une ligne que l’on aurait pu alléger à un moment c’est bien celle-là (+185% sur le titre en moins d’un an et depuis les montagnes russes).
Pour les lignes types Bic, on y croit toujours mais on évite de trop s’acharner après avoir déjà renforcé une fois. De toute façon :
* on ne pourra pas descendre en dessous de 0 ;-) sur ces lignes-là;
* plus elle descende et moins elle pèse sur la performance globale du portefeuille.

Amitiés,
cat

En ligne En ligne

 

#23 30/08/2019 19h06

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   376  

Le mois d’Août a été négatif pour la partie "actions" du portefeuille.
* côté ETF : le dernier ordre est passé et le transfert est complet depuis le début du mois (AEEM -> PAEEM et CM9 -> CW8).
* coté performances sur les titres vifs : c’est assez stable sur le mois.
** titres vifs : -0.11% (YTD à la fin août : 15.86%);
** CAC40GR : -0.69% (YTD à la fin août : 19.24%).

Le portefeuille de titres vifs ce soir est le suivant :
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/8991_portefeuille_aout19.png

Avec les tensions commerciales, on constate un recul sensible des valeurs luxe (LVMH et Hermès) et auto (Peugeot et POM).
Néanmoins cela est compensé en partie par les valeurs industrielles (notamment AF-KLM, Safran et Vinci) ou les poids lourds comme l’Oreal, Sanofi, Danone, Essilor et Air Liquide.
Mention spéciale également pour Ingénico : le titre fait pour l’instant une phénoménale année 2019.

Dernière modification par cat (30/08/2019 19h08)

En ligne En ligne

 

[+1]    #24 30/09/2019 18h31

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   376  

Le mois de Septembre a été très positif pour la partie "actions" du portefeuille.
* côté ETF : les deux lignes prennent plus de 3.2% sur le mois (PAEEM et CW8).
* coté performances sur les titres vifs : c’est bon… mais moins que l’indice de référence.
** titres vifs : +3.10% (YTD à la fin septembre : 19.46%);
** CAC40GR : +3.74% (YTD à la fin septembre : 23.70%).

Le portefeuille de titres vifs ce soir est le suivant :
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/8991_portefeuille_septembre.png

Petit zoom sur les principaux contributeurs à la performance du portefeuille sur le mois (dans la suite ’bp’ signifie ’points de base’) :
* à la baisse (contribution =< -20bp) : il y a AF-KLM qui contribue pour 44bp de performance négative même si, heureusement, la note s’est un peu allégée les derniers jours du mois.
* à la hausse (contribution >= 20bp) : Safran pour 51bp, les valeurs du secteur auto, Peugeot et Plastic Omnium, pour 50 et 48 bp respectivement, les mastodontes Sanofi et Total pour 39 et 29 bp respectivement et les valeurs financières, Eurazeo et BNP, pour 29 et 20 bp respectivement.

Dernière modification par cat (02/10/2019 18h05)

En ligne En ligne

 

#25 01/10/2019 07h41

Membre
Réputation :   71  

Bonjour,

Je suis impressionnée par vos plus et moins values. J’imagine que vous les calculer depuis que vous les détenez. Est ce que je me trompe ? Si c’est bien ce calcul que vous faites, depuis quand détenez vous ces valeurs ?

Par ailleurs, j’ai relu le premier message de ce post. Je trouve que votre exposition aux SCPI n’est pas énorme. Pouvez-vous expliquer ce choix ?

Vous écrivez aussi "risque tolérable pour notre famille". Comment définissez vous ce taux de risque ? Quels sont les critères / les projets qui entre dans la balance ?

🌳🌳🌳🍁

Hors ligne Hors ligne

 

Discussions similaires à "portefeuille financier familial de cat"

Pied de page des forums

Don Faites un don
Apprendre le bonheur