Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

[+1 / -3]    #101 02/01/2019 16h11 → Les nouvelles mafias américaines : Amazon, Booking, Airbnb, Expedia… (airbnb, amazon, booking, expedia, mafias)

Banni
Réputation :   59 

Intéressant ce petit coté envieux. Au lieu de postuler, créer un concurrent, se passer de certain préféreraient que l’état réglemente…. Ceci dit je suis d’accord sur le fait que l’Europe est d’une faiblesse inouïe en ne protégeant pas son marché intérieur et empêche ainsi la naissance d’une offre européenne.

La seule arme massive que nous avons nous consommateurs est le famoso délai de 14J de rétractation. Depuis 5 ans je lis un livre par semaine (y compris de bon livres sur l’investissement) gratuitement car je demande leur remboursement sous 14J. Certes ils sont ensuite effacés de ma kindle mais au pire si j’ai envie de les relire je peux réitérer l’opération.
Cela fonctionne sur toutes les offres digitales y compris les applications de rencontre ;-)

Hors ligne

 

[+13]    #102 02/01/2019 23h39 → Les nouvelles mafias américaines : Amazon, Booking, Airbnb, Expedia… (airbnb, amazon, booking, expedia, mafias)

Membre
Réputation :   35 

Je vais vous donner mon point de vue de professionnel (je suis hôtelier) sur les OTA (Online Travel Agency) comme booking ou expédia.

Tout d’abord et contrairement à ce que j’ai lu plusieurs fois sur ce fil de discussion, il faut savoir qu’en France la clause de parité tarifaire des contrats avec les OTA a été jugé illégal et aujourd’hui les hôteliers ont récupéré la liberté de fixer les tarifs qu’ils souhaitent, par exemple en étant moins cher en direct ou en privilégiant un OTA au détriment d’un autre (mais si vous n’êtes pas compétitif en terme de prix vous serez mal classé dans les résultats de recherche).

Concernant la commission, pour Booking et à Paris (car chez booking la commission change en fonction des pays voir des villes) elle est bien de 17%. Chez Expédia c’est négociable (moi je paie 20%) et chez Agoda 14,5%.

En gros Booking est leader en Europe, Expédia aux USA et Agoda (qui appartient au groupe Priceline comme booking) en Asie.

En plus de ces acteurs B to C il y a de nombreux acteurs B to B dont le nom ne vous diront rien : HotelBeds, GTA, Hotusa, etc La distribution auprès de ces acteurs B to B fonctionne plus ou moins sur le même principe qu’avec les OTA B to C avec quelques subtilités.

La grande différence étant que les clients des OTA types booking sont généralement des particuliers alors que les clients des OTA B to B sont des agences de voyages. Chez les OTA B to C l’hôtel envoi uniquement un prix brut de commission alors que pour les OTA B to B l’hôtel peut envoyer deux types de prix :

1) un prix brut de commission  sur lequel est prélevé une commission d’environ 20% en moyenne que se partage l’OTA B to B et l’agence qui a vendu le séjour au client (soit plutôt plus que la commission booking)

2) un prix net de commission, à charge ensuite à l’agence de revendre la chambre plus cher au client final. Cela peut-être 5% ou 50% plus cher, l’hôtel n’ayant pas connaissance du prix de vente réel payé par le client final.

Avant l’arrivée des OTA B to C les hôteliers étaient tenu par les agences et par les intermédiaires (grossistes) qui revendaient aux agences. Et la marge réalisée par ces agences était bien supérieure au 17% que prélève booking. Il ne faut pas croire que par le passé les clients réservés en direct avec l’hôtel, la grande majorité des clients réservaient au travers d’une agence qui prélevait donc une commission… Sauf que l’hôtelier la « sentait » moins car en général il était lié à l’agence avec des prix fixes et c’était le client final qui payait la commission mais cela revenait au même… une bonne partie du prix de vente réel échappait à l’hôtelier et revenait à l’agence.

Les OTA B to C ont donc plutôt fait baisser la part du montant du prix de la chambre revenant à des intermédiaires en limitant le nombre de ces intermédiaires (il n’y a plus que booking entre l’hôtel et le client la ou avant, souvent, il y avait des grossistes qui revendaient à des agences qui revendaient au client final). Ces grossistes se sont progressivement transformés sous la pression des booking etc pout devenir des OTA B to B et ont du baisser leur commission pour que les hôtels continuent à leur donner des chambres (vu que les hôteliers ont maintenant la possibilité de s’adresser directement au client final ils ont moins besoin des grossistes qui ont du s’aligner sur les commissions des OTA B to C).

Les OTA B to C ont aussi offert une flexibilité en terme de politique tarifaire (surtout depuis la fin de la parité obligatoire il est vrai) mais surtout ils ont permis aux hôteliers de s’adresser directement à des clients de pays lointains ce qui était très compliqué auparavant pour des hôtels indépendants ne pouvant se permettre de faire de la publicité au Japon ou en Australie ou même en France d’ailleurs. Booking et Expédia font cette publicité pour nous mais ne nous facture que lorsqu’il y a effectivement une réservation… Ce qui est plutôt pas mal!

Personnellement je suis donc plutôt favorable aux OTA B to C et ne me sens pas pris en otage par eux. D’autant plus qu’une fois qu’un client nous a découvert par Booking si l’hôtel lui a plu il y a de fortes chances que je réussisse à le fidéliser et que la prochaine fois il réserve en direct alors que sans Booking il n’aurait peut-être jamais connu l’hôtel. Sachez que dans les hôtels indépendant vous obtiendrez en général le petit-déjeuner offert, ou 10% de remise par rapport au prix booking si vous les appelez en direct.

Ce qui est important c’est de ne pas être trop dépendant d’un OTA en particulier (mon hôtel c’est, en gros, 30% des clients par booking, 10% par Expedia, 10% par Agoda, 5% par d’autres OTA B to C, 25% par des OTA B to B et 20% en direct.

Mon OTA préféré c’est AGODA, d’abord parce qu’il ne prend que 14,5% de commission mais aussi parce qu’il garanti le paiement des réservations en chargeant directement le client et en nous transmettant une carte virtuelle AGODA. (Expedia fait aussi cela mais me prend 20%). Ce mode de fonctionnement est très important pour les réservations NON REMBOURSABLE. En effet lorsque vous réservez un hotel vous avez le choix entre le tarif NON Remboursable et le Tarif Flexible. Le premier est moins cher mais votre réservation n’est ni modifiable ni annulable (même principe que pour les billets d’avion). Cependant en cas d’annulation par un client d’une réservation non remboursable, va se poser le problème de se faire payer… Et en général c’est très compliqué si le paiement n’est pas garantie par une grosse société.

Par exemple Booking se contente de transmettre les numéros de carte bancaire du client final à l’hôtel, à charge pour l’hôtel de se faire payer. Donc si par exemple Monsieur X réserve au tarif Non Remboursable 10 nuits à 200€ pour un total de 2000€ au travers de booking puis décide d’annuler son séjour, l’hôtelier va débiter la carte transmise par booking mais si le client fait oppositions au débit la banque va le rembourser puis demander à l’hôtel de prouver qu’il avait le droit de débiter. L’hôtelier va donc transmettre la réservation booking à la banque mais celle ci va juger que ce n’est pas un élément suffisant car en effet, je peux très bien voler une carte et réserver avec sur booking… Rien ne prouve que c’est bien le porteur de la carte qui a effectué la réservation … Donc en cas d’opposition du client la banque le rembourse et l’hôtelier ne peut obtenir le paiement.

Cela ne fonctionne pas ainsi avec Agoda ou Expédia. En effet ces OTA se chargent eux même de débiter le client puis transmettent à l’hôtel une carte bancaire EXPEDIA ou AGODA à débiter. Dans notre exemple ci dessus l’hôtel a donc la certitude de pouvoir débiter 2000€ non pas sur la carte du client final mais sur une carte au nom de l’OTA. Cela fonctionne aussi ainsi avec les OTA B to B qui se chargent d’encaisser  le client final et garantisse le paiement à l’hôtelier.

C’est bon à savoir… Si vous réserver au tarif Non Remboursable un hôtel sur Booking puis que vous souhaitez annuler, sachez qu’un simple courrier à votre banque vous permettra de récupérer le montant débiter (mais c’est malhonnête et il faut mentir au banquier en disant qu’on vous a volé votre carte).

Pour se protéger de ce genre d’agissement il faut faire signer au client un formulaire d’autorisation de débit, demander la copie de la pièce d’identité et la copie de la carte bancaire et s’assurer que le nom du porteur de la carte est bien le même que sur la pièce d’identité, en faisant cela on aura suffisamment d’éléments à transmettre à la banque pour qu’elle refuse l’opposition au paiement mais une simple réservation booking ne suffit pas. Bref autant vous dire que si les entreprise qui réservent pour leur collaborateurs acceptent de se plier à ce process les particuliers on ne leur demande même pas car sinon ils vont réserver un autre hôtel immédiatement. L’autre moyen de se protéger c’est d’utiliser le système 3D SECURE avec validation du paiement par un code sur le téléphone mobile mais Booking refuse de le mettre en place car il semblerait que cela diminue le taux de conversion.

Bref… Il n’y a pas que du bons chez les OTA B to C mais il me semble que cela reste un progrès pour l’hôtelier par rapport au système en place avant leur arrivé (grossiste et agence de voyage) . Aussi ils ont obligé les grossistes et agence à une profonde mutation (transformation en OTA B to B) qui a plutôt bénéficié aux hôteliers il me semble.

Je ne sais pas si j’ai été très clair dans mes explications car j’ai voulu dire pas mal de choses et c’est un peu long à l’écrit mais je me ferai un plaisir de répondre à vos questions ou vous apporter tout éclairage que vous jugerez utile sur le sujet.

Dernière modification par Frankymal (02/01/2019 23h52)

Hors ligne

 

#103 03/01/2019 00h39 → Les nouvelles mafias américaines : Amazon, Booking, Airbnb, Expedia… (airbnb, amazon, booking, expedia, mafias)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

je suis très intéressé par le secteur hotellier.
Je m’étais déjà demandé si il existait des sites qui listent les hôtels et le prix de leur chambres disponibles de façon gratuite ou presque sans commission pour l’hotellier.

Histoire de favoriser ce genre de sites (car je trouve gros quand même qu’un type qui a juste coder quelques bêtes pages web + un calculateur en ayant rien foutu gagne limite plus que la femme de chambre qui s’occupe de tout remettre en ordre et que le gars qui s’est lever à 5 heure du mat’ chaque jour pour mettre le petit déjeuner en place).

Aussi si je peux vous poser une question, vu que je vais continuer en licence 3 (option tourisme) l’année prochaine, quelle type de formation/Master serait le plus adapté pour devenir réceptionniste, selon vous ?

Hors ligne

 

#104 03/01/2019 03h29 → Les nouvelles mafias américaines : Amazon, Booking, Airbnb, Expedia… (airbnb, amazon, booking, expedia, mafias)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   122 

Michel1993 a écrit :

Histoire de favoriser ce genre de sites (car je trouve gros quand même qu’un type qui a juste coder quelques bêtes pages web + un calculateur en ayant rien foutu gagne limite plus que la femme de chambre qui s’occupe de tout remettre en ordre et que le gars qui s’est lever à 5 heure du mat’ chaque jour pour mettre le petit déjeuner en place).

C’est la base du capitalisme et de l’entreprenariat, le gars qui n’a rien foutu comme vous dites a eu une idée a su la mettre a profit avant tout le monde, il a travaillé sur son idée souvent sur ses fonds propres avant de se lancer dans une aventure entreprenariale.

La femme de chambre elle execute les consigne, ce qui n’est pas un reproche au contraire, il en faut, mais vous ne pouvez pas demander que ceux qui créent ne soient pas mieux rétribués que ceux qui éxecutent


Tyrion Lannister - "a Lannister always pays his debt"

Hors ligne

 

#105 03/01/2019 08h25 → Les nouvelles mafias américaines : Amazon, Booking, Airbnb, Expedia… (airbnb, amazon, booking, expedia, mafias)

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2076 

Alexis92 a écrit :

La seule arme massive que nous avons nous consommateurs est le famoso délai de 14J de rétractation. Depuis 5 ans je lis un livre par semaine (y compris de bon livres sur l’investissement) gratuitement car je demande leur remboursement sous 14J. Certes ils sont ensuite effacés de ma kindle mais au pire si j’ai envie de les relire je peux réitérer l’opération.
Cela fonctionne sur toutes les offres digitales y compris les applications de rencontre ;-)

Fidèle à vous-même.

Dans le cas présent, vous ne payez certes pas la commission Amazon, mais vous volez aussi le créateur de l’œuvre.

Vu votre niveau de revenu, que vous nous rappelez régulièrement, c’est assez lamentable de magouiller jusqu’à ses lectures Kindle et en plus de se vanter…

Hors ligne

 

#106 03/01/2019 11h09 → Les nouvelles mafias américaines : Amazon, Booking, Airbnb, Expedia… (airbnb, amazon, booking, expedia, mafias)

Banni
Réputation :   59 

@ IH en quoi mon comportement (au demeurant parfaitement légal) est il plus immoral que celui qui utilise RBNB ou booking pour toute sa recherche et au dernier moment cherche à passer en direct ?

Hors ligne

 

#107 03/01/2019 11h17 → Les nouvelles mafias américaines : Amazon, Booking, Airbnb, Expedia… (airbnb, amazon, booking, expedia, mafias)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   127 

Déjà se poser la question du "plus ou moins amoral" est une réponse en soi…


Parasite assumé, reconnaissant et partageur (un peu moins)

Hors ligne

 

[+1]    #108 03/01/2019 11h33 → Les nouvelles mafias américaines : Amazon, Booking, Airbnb, Expedia… (airbnb, amazon, booking, expedia, mafias)

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2076 

Alexis92 a écrit :

@ IH en quoi mon comportement (au demeurant parfaitement légal) est il plus immoral que celui qui utilise RBNB ou booking pour toute sa recherche et au dernier moment cherche à passer en direct ?

Déjà, la loi sur les 14 jours de rétraction ne concerne pas les livres électroniques :

Service Public a écrit :

Le droit de rétractation ne s’applique pas aux achats suivants : contenu numérique fourni sur un support immatériel et contrat d’abonnement à ces prestations dont l’exécution a commencé avec votre accord et pour lequel vous avez renoncé à votre droit de rétractation (exemple : un film téléchargé),

Source : Vente à distance : délai de rétractation du consommateur | service-public.fr

Il se trouve qu’Amazon applique la loi sur les Kindle, mais rien ne lui obligeait.

Quand vous lisez un livre électronique que vous avez acheté, puis demandez volontairement son remboursement, vous ne payez pas le service consommé, c’est une forme de vol.

Quand vous utilisez la recherche Booking, mais finalement contactez l’hôtel en direct, vous n’avez pas utilisé les services de Booking de bout en bout. Vous ne bénéficiez par exemple pas des garanties Booking sur votre paiement ou réservation.

Du reste, même la DGCCRF recommande de comparer les prix sur différentes plateformes : "Avant de réserver sur une plateforme, vous pouvez vous rendre sur le site de l’hôtel ou sur le site d’autres plateformes afin de comparer les tarifs et les disponibilités." (DGCCRF - Les plateformes de réservation en ligne (hôtels et restaurants) : prenez le temps de comparer ! | Le portail des ministères économiques et financiers)

Par contre, je n’ai pas vu qu’elle recommandait de se faire rembourser systématiquement ses ebooks…

Hors ligne

 

#109 03/01/2019 11h46 → Les nouvelles mafias américaines : Amazon, Booking, Airbnb, Expedia… (airbnb, amazon, booking, expedia, mafias)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   98 

j’ai un peu le blues à lire cette file de discussion, je sais bien qu’il faut vivre avec son temps, s’adapter, se former aux nouvelles technologies mais c’est parfois à se demander si ce n’était pas mieux avant…
quand il n’y avait que les Beatles et les Stones et quand vous entriez dans une Maison de la Presse sans mettre des plombes à trouver votre hebdo smile


Ericsson…!  Qu'il entre !

En ligne

 

#110 03/01/2019 12h02 → Les nouvelles mafias américaines : Amazon, Booking, Airbnb, Expedia… (airbnb, amazon, booking, expedia, mafias)

Banni
Réputation :   59 

Vous avez quand même utilisé une bonne part du produit booking que ce soit l’effort de référencement des logements, le marketing, la plateforme web, le référencement web  voir même la puissance de calcul….
Alors certes vous n’utilisez pas cela jusqu’au bout mais je peux dire la même chose de ma kindle (que j’ai d’ailleurs payé) : j’ai lu les livres mais je ne les possède pas. Comme vous j’en ai retiré l’information que je souhaitais. D’ailleurs IH n’avez vous jamais regardé un film en streaming illégal ? Ceux qui m’ont mis des recos négatives non plus ?

Attention je ne critique pas le fait de chercher à  court circuiter booking and vo je le fais des que possible aussi car ce n’est que profiter des astuces de la loi comme eux même le font en ne payant pas d’impôts….

Ce que je trouve ironique c’est votre double discours.

Hors ligne

 

#111 03/01/2019 12h14 → Les nouvelles mafias américaines : Amazon, Booking, Airbnb, Expedia… (airbnb, amazon, booking, expedia, mafias)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   608 

Je rebondis sur l’excellent message de Frankymal :

Frankymal a écrit :

Tout d’abord et contrairement à ce que j’ai lu plusieurs fois sur ce fil de discussion, il faut savoir qu’en France la clause de parité tarifaire des contrats avec les OTA a été jugé illégal et aujourd’hui les hôteliers ont récupéré la liberté de fixer les tarifs qu’ils souhaitent, par exemple en étant moins cher en direct ou en privilégiant un OTA au détriment d’un autre (mais si vous n’êtes pas compétitif en terme de prix vous serez mal classé dans les résultats de recherche).

Tout est dit, la concurrence fonctionne, en tant que loueur il m’est arrivé de privilégier tel ou tel site en proposant de meilleurs tarifs car les conditions me paraissaient meilleures (politique d’annulation, type de clientèle notamment en exigeant le règlement total ou en étant trop permissif sur les annulations).
Du coup on se retrouve moins mis en avant sur les site sur lesquels on est plus cher.

Frankymal a écrit :

Ce qui est important c’est de ne pas être trop dépendant d’un OTA en particulier (mon hôtel c’est, en gros, 30% des clients par booking, 10% par Expedia, 10% par Agoda, 5% par d’autres OTA B to C, 25% par des OTA B to B et 20% en direct.

C’est essentiel, on a la chance pour les locations de vacances ou nuitées que la concurrence fonctionne à plein, personne ne doit se rendre dépendant d’un seul acteur car au moindre client de mauvaise foi, celui-ci peut remettre en cause le partenariat.

Globalement ces sites doivent permettre à tout hôtelier ou loueur de garantir un bon remplissage tout au long de l’année à un juste prix qu’il faudra adapter en fonction des saisons. C’est un travail permanent et de fond pour être référencé correctement sur plusieurs plate-formes.

Concernant les paiements, je n’ai jamais eu de problèmes d’impayés suite à annulation, y compris ceux qui déclaraient un incident de paiement à leur banque. D’abord il faut que le client mente en général à son établissement et à chaque fois que j’ai été interrogé, j’ai répondu que le client avait loué à telle ou telle date, en précisant d’où il avait réservé si par exemple lors d’échanges par mail celui-ci m’explique où il est actuellement et les paiements ont toujours été honorés.
Booking permet le "paiement par Booking" ce qui est le meilleur moyen d’être payé dans tous les cas, c’est fastidieux à mettre en place, le paiement a lieu un mois après les séjours mais ça fonctionne bien.

En ligne

 

#112 03/01/2019 20h09 → Les nouvelles mafias américaines : Amazon, Booking, Airbnb, Expedia… (airbnb, amazon, booking, expedia, mafias)

Membre
Réputation :   35 

Michel1993 a écrit :

Je m’étais déjà demandé si il existait des sites qui listent les hôtels et le prix de leur chambres disponibles de façon gratuite ou presque sans commission pour l’hotellier.

Aussi si je peux vous poser une question, vu que je vais continuer en licence 3 (option tourisme) l’année prochaine, quelle type de formation/Master serait le plus adapté pour devenir réceptionniste, selon vous ?

Il y a eu certaines initiatives de sites sans commissions, l’idée étant que l’hôtel offre un avantage au client au lieu de payer une commission. Je pense par exemple à Fair Booking : Réservation en direct de séjours aux meilleurs prix ? Fairbooking

Mais ces sites n’ont aucun moyen financier et du coup n’ont pas la capacité de générer un volume de réservation significatifs pour les hôtels et ne sont donc pas vraiment intéressant pour les hôteliers.

Concernant la formation, pour devenir réceptionniste vous n’avez pas besoin d’aller jusqu’en Master! Une bonne maîtrise de l’anglais + 1 ou idéalement 2 autres langues en plus de votre langue maternelle + être à l’aise avec les outils informatiques + réussir à obtenir des stages seront suffisant pour trouver un poste de réceptionniste si vous êtes motivé. En général les réceptionnistes ont plutôt des formations professionalisantes et courtes type CAP ou BEP. Un BTS (bac +2) c’est déjà une formation longue pour un poste de réceptionniste.

Par contre si vous souhaitez pouvoir évoluer comme directeur d’hôtel il vous faudra une formation plus solide. VATEL en France a une très bonne formation et réputation.

kc44 a écrit :

Booking permet le "paiement par Booking" ce qui est le meilleur moyen d’être payé dans tous les cas, c’est fastidieux à mettre en place, le paiement a lieu un mois après les séjours mais ça fonctionne bien.

Pouvez vous me donner plus de détails sur cette option ? L’avez vous utilisé en France ? A ma connaissance le paiement par booking n’est pas possible en France pour les hôtels (j’ai réclamé plusieurs fois cette possibilité à mon chargé de compte et on m’a toujours répondu que ce n’était pas possible sauf dans de rares cas par exemple si le client a payé par PayPal etc). Ils avaient brièvement mis en place un système de carte virtuel en 2016 sur le modèle d’Agoda ou d’Expédia mais l’avaient rapidement supprimé car ils ont été victimes de fraudes massives. Et depuis à chaque fois que je les relance sur le sujet ils me répondent qu’ils sont en train de travailler sur le déploiement d’une solution plus sécurisé.

Hors ligne

 

#113 08/01/2019 02h11 → Les nouvelles mafias américaines : Amazon, Booking, Airbnb, Expedia… (airbnb, amazon, booking, expedia, mafias)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   608 

Sur le paiement par Booking, ça fonctionne c’est sûr, notamment en France :
Paiements par Booking.com : virement bancaire - Centre d’aide aux partenaires - Booking.com
Après j’ai l’impression qu’ils le font à la carte, je ne connais pas leurs critères. Il faut insister sans relâche, demander à parler aux responsables, relancer et insister.

En ligne

 

#114 09/01/2019 11h35 → Les nouvelles mafias américaines : Amazon, Booking, Airbnb, Expedia… (airbnb, amazon, booking, expedia, mafias)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

5 pages plus tard, je ne vous cache pas que je suis un peu "déçu" : on critique ou on juge l’autre.
on se disperse, non ?
Premier point : évidemment que le mot mafia n’est pas totalement approprié. Voire exagéré. IH veut "vendre" son post, il met un titre accrocheur. Je reconnais que je n’aurais peut-être pas lu le sujet sans ce titre. Et dès le premier paragraphe, IH reste dans la comparaison sur l’usure. Bref.

Deuxième point : J’ai l’impression de voir un débat ou un documentaire sur l’écologie/climat/planète/humanité; untel fait le constat du comportement "mafieux" de ces grandes entreprises; tel groupe de personnes est d’accord, tel autre est contre. La critique est sévère, mais qui propose une alternative ? La seule issue serait-elle de ne plus du tout utiliser ces sites ?
Personnellement je n’utilise presque plus Google, mais Duduckgo; parce que l’alternative existe, je n’ai rien créé.
Comment utiliser une alternative à Amazon ?

Troisième point : Le reproche que je ferais à ces entreprises est d’un autre ordre. Si le vendeur s’estime lésé par une commission, qu’il passe par un autre moyen de vente. Facile à dire, j’imagine. Désolé auprès de ceux qui vendent par ce support. Mais si vous deviez trouver un moyen d’être vendu en librairie (physique), seriez-vous sûrs de pouvoir vendre aussi bien, sans que cela vous coûte plus ? (ça n’est pas un procès, mais bien une réelle question)

Le vendeur supporte une commission, l’acheteur supporte une commission, c’est pas cool, c’est sûr. Mais je suis plus insupporté par le fait que ces entreprises brassant et gagnant des sommes considérables ont 98%(chiffre non vérifié) de leurs employés payés à coup de lance-pierre.
Oh, c’est valable pour… de nombreuses entreprises, viruelles, physiques, numériques, etc…
Lorsqu’on a la chance de ne pas payer d’impôts, par les biais vus et expliqués plus avant, on pourrait au moins avoir la décence de faire quelque chose de constructif derrière (exemple à l’appui).

Quatrième point : IH, dans votre premier post, vous parlez de commission qui ne devrait pas dépasser 10%. Pourquoi pas 7% ou 12% ? Quel est le référentiel ?

Maintenant il serait bon de savoir comment, en tant qu’acheteur, il serait possible de se passer totalement des ces sites.
Hier je suis allé dans un magasin franchisé (Cultura, pour ne pas le nommer) afin d’y acheter 2 romans, l’un assez ancien, l’autre très récent. "pas en stock", me répond le vendeur au bout d’une éternité passée à chercher flegmatiquement sur son smartphone, "on peut commander".
J’ai le choix :
- je commande ici et j’y retourne pour chercher ma commande (1 semaine + carburant consommé)
- je vais dans une librairie du centre-ville qui possède au moins un des 2 livres ( stationnement + carburant)
- je commande chez Amazon, livré chez moi en 48h
Quoiqu’il en soit, je verse une commission indirectement.

Hors ligne

 

#115 09/01/2019 16h33 → Les nouvelles mafias américaines : Amazon, Booking, Airbnb, Expedia… (airbnb, amazon, booking, expedia, mafias)

Membre
Réputation :   32 

Difficile de vous répondre, parce que vous dites beaucoup de choses…

Ne perdons pas de vue la base: si ces sociétés existent et prospèrent, c’est qu’elles proposent des services pertinents qui fonctionnent très bien du point de vue du client final. Pour ce dernier, l’intérêt d’aller voir ailleurs n’est pas évident. Que ça bataille ferme au sein de la chaine de fournisseurs, au besoin en prenant l’opinion publique à témoin, rien de nouveau sous le soleil.

Pour revenir à Booking:
La discussion typique que plein d’entre nous ont eue en tant que client avec un hôtelier à propos de Booking est quand même assez biaisée ("rendez-vous compte, x%, c’est énorme, en plus au final c’est vous qui payez"), et confirme que les absents ont toujours tort, rien de plus.

Dernière modification par Yonz (09/01/2019 16h34)

Hors ligne

 

#116 09/01/2019 16h50 → Les nouvelles mafias américaines : Amazon, Booking, Airbnb, Expedia… (airbnb, amazon, booking, expedia, mafias)

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2076 

Yonz a écrit :

Ne perdons pas de vue la base: si ces sociétés existent et prospèrent, c’est qu’elles proposent des services pertinents qui fonctionnent très bien du point de vue du client final. Pour ce dernier, l’intérêt d’aller voir ailleurs n’est pas évident. Que ça bataille ferme au sein de la chaine de fournisseurs, au besoin en prenant l’opinion publique à témoin, rien de nouveau sous le soleil.

C’est un problème quand la société a construit sa position dominante en vendant à perte, et que petit à petit elle devient oligopolistique.

Je vous souhaite que ça n’arrive pas dans votre secteur d’activité.

Au passage, si vous tapez "Amazon should be broken up" dans Google, vous verrez que le débat fait rage depuis 2017, preuve que je ne suis peut-être pas complètement à côté de la plaque dans mon argumentation.

Hors ligne

 

[+1]    #117 09/01/2019 17h29 → Les nouvelles mafias américaines : Amazon, Booking, Airbnb, Expedia… (airbnb, amazon, booking, expedia, mafias)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   71 

Bonjour,

Rien ne vous oblige à être client de ces "mafias".
je ne suis ni client Amazon, ni Booking, ni Airbnb, ni Expedia….et je vis très bien.

J’achète mes biens culturels principalement à la FNAC, mes hôtels en Afrique sur Jumia Travel (25 à 50% moins cher que Booking), je privilégie le contact direct pour la location et j’achète mes billets d’avion directement auprès des compagnies aériennes (C’est souvent moins cher, avec plus d’options disponibles).

Il est parfois bon de s’écarter d’une foule qui marche dans la même direction pour suivre son propre chemin…

Mafo


Travail: 750 h/an. Siestes, voyages et loisirs le reste du temps…

Hors ligne

 

#118 09/01/2019 19h57 → Les nouvelles mafias américaines : Amazon, Booking, Airbnb, Expedia… (airbnb, amazon, booking, expedia, mafias)

Membre
Réputation :   32 

@IH Je ne dis pas que vous êtes à côté de la plaque, d’autant que je ne connais pas la situation des vendeurs sur Amazon. Je viens de lire un post de Fructif qui sur une autre file explique ne pas avoir accès à ses clients (qui du coup ne sont pas vraiment les siens),
et effectivement ça fait réfléchir.
Je dis seulement que ces services existent parce qu’ils remplacent des façons de faire qui étaient auparavant moins pratiques pour le client ou plus chères pour le fournisseur (et souvent les deux à la fois).
Et je doute qu’ils aient à craindre quelque attitude rebelle émanant d’un nombre limité de personnes.
note: je fais du adwords et moi aussi ça me gonfle de voir la façon dont Google peut tondre la laine sur le dos d’un secteur par le mécanisme des enchères.

Hors ligne

 

#119 10/01/2019 14h32 → Les nouvelles mafias américaines : Amazon, Booking, Airbnb, Expedia… (airbnb, amazon, booking, expedia, mafias)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

Vous trouverez ci-dessous quelques références que j’ai trouvé concernant les commissions évoquées dans le fil de discussion :
Booking 15 à 17%
Amazon Kindle 30 à 65%
La Fourchette 2€ par couvert (et pas par réservation)

Pitou,

Hors ligne

 

#120 11/01/2019 18h56 → Les nouvelles mafias américaines : Amazon, Booking, Airbnb, Expedia… (airbnb, amazon, booking, expedia, mafias)

Membre
Réputation :   35 

kc44 a écrit :

Sur le paiement par Booking, ça fonctionne c’est sûr, notamment en France :
Paiements par Booking.com : virement bancaire - Centre d’aide aux partenaires - Booking.com
Après j’ai l’impression qu’ils le font à la carte, je ne connais pas leurs critères. Il faut insister sans relâche, demander à parler aux responsables, relancer et insister.

J’ai eu un retour de ma chargée de compte booking :

"Nous proposons de collecter le paiement des clients et ensuite de payer l’établissement par virement bancaire aux établissements qui ne peuvent pas prendre les CB en paiement comme les chambres d’hôtes.

Ce service est pour le moment limité qu’à ce type d’établissement et à certains pays."

Hors ligne

 

#121 14/01/2019 13h58 → Les nouvelles mafias américaines : Amazon, Booking, Airbnb, Expedia… (airbnb, amazon, booking, expedia, mafias)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   411 

Juste pour donner des nouvelles d’Amazon : si vous cherchez cette batterie de téléphone
"Samsung EB454357VU" par exemple, vous tombez sur 4 vendeurs :

Samsung EB454357VU batterie pour Galaxy Y Pro: Amazon.fr: High-tech

Les deux premiers ont un prix inférieur d’environ 20% aux deux seconds et en cliquant sur le nom de ces winners, vous lisez quoi ? Une adresse à Jersey, vous avez donc deviné à quoi correspondent ces 20% de différence : la TVA.

Sur la facture que j’avais reçue il y a quelques semaines, il y avait indiqué

Nous ne sommes pas soumis à la TVA car nous sommes basés sur les îles anglo-normandes.

Dernière modification par ZeBonder (14/01/2019 14h00)

Hors ligne

 

#122 14/01/2019 15h32 → Les nouvelles mafias américaines : Amazon, Booking, Airbnb, Expedia… (airbnb, amazon, booking, expedia, mafias)

Modérateur
Top 20 Réputation
Réputation :   1610 

En théorie, la douane ne devrait-elle pas faire payer la TVA à l’entrée de la marchandise en France ?  (même si en pratique, ça passera souvent sous le radar).

A défaut, n’est ce pas l’acheteur qui est en faute ?


J'écris comme "membre" du forum, sauf mention contraire. (parrain Fortuneo: 12356125)

Hors ligne

 

[+1]    #123 14/01/2019 15h34 → Les nouvelles mafias américaines : Amazon, Booking, Airbnb, Expedia… (airbnb, amazon, booking, expedia, mafias)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   411 

Le pire est qu’Amazon affiche cette affirmation trompeuse :

Prix :     EUR 6,60
LIVRAISON GRATUITE.
Tous les prix incluent la TVA

Hors ligne

 

#124 14/01/2019 15h35 → Les nouvelles mafias américaines : Amazon, Booking, Airbnb, Expedia… (airbnb, amazon, booking, expedia, mafias)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   380 

GoodbyLenine a écrit :

En théorie, la douane ne devrait-elle pas faire payer la TVA à l’entrée de la marchandise en France ?

Il arrive de recevoir quelques semaines plus tard une demande de régularisation des douanes wink


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

Hors ligne

 

#125 14/01/2019 15h48 → Les nouvelles mafias américaines : Amazon, Booking, Airbnb, Expedia… (airbnb, amazon, booking, expedia, mafias)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   411 

Le pire est que ça semble être des vendeurs Européens qui n’ont jamais mis les pieds à Jersey, ils commandent en gros en Chine, c’est livré directement à Jesey d’où un prestataire logistique gère les envois, la facturation hors taxes, emballage …

Comme adresse de facturation ils mettent leur nom et l’adresse de la société logistique basée à Jersey, un numéro de TVA bidon ( un numéro personnel de TVA ) et un numéro d’entreprise bidon aussi ( ou celui de la société de logistique ), le tout sans qu’Amazon ne réagisse ( ils se contentent de prendre leurs commissions et de mettre la pression sur les autres vendeurs pour qu’ils alignent leurs prix ! ).

Hors ligne

 

Discussions similaires à "les nouvelles mafias américaines : amazon, booking, airbnb, expedia…"

Discussion Réponses Vues Dernier message
5 1 312 29/12/2018 20h22 par Alexis92

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech