Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 20/12/2018 19h33 → Enfants renonçants à l'héritage au profit des petits enfants ? (droits de succession, héritage, insolvable)

Membre
Réputation :   

Bonjour à tous,

Je suis en cours de réflexion sur un cas particulier (je n’ai pas trouvé de sujet équivalent sur ce forum).

Un de mes 2 parents doit bénéficier d’une succession (logement + terrain) depuis plus de 20 ans mais il ne peut payer les droits de succession (c’est également le cas des autres héritiers).

Comment les enfants peuvent procéder pour régler l’ensemble des droits (à la place du parent) pour récupérer l’ensemble des parts du bien afin de faire des travaux,…. (les autres héritiers reçoivent l’argent correspondant à leur part) sans devoir repayer ces mêmes droits lors de leur propre héritage?

Je ne sais pas si je suis clair. De plus si vous voyez d’autres points bloquants ou à vérifier, n’hésitez pas.

Mots-clés : droits de succession, héritage, insolvable

Hors ligne

 

[+1]    #2 20/12/2018 19h44 → Enfants renonçants à l'héritage au profit des petits enfants ? (droits de succession, héritage, insolvable)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   171 

Il faudrait que le parent renonce à la succession au profit de ses enfants, non?

EDIT - un lien rapide :
Renoncer à une succession pour avantager ses enfants.

Dernière modification par cat (20/12/2018 19h45)

Hors ligne

 

#3 20/12/2018 20h12 → Enfants renonçants à l'héritage au profit des petits enfants ? (droits de succession, héritage, insolvable)

Membre
Réputation :   

Et tout ça en seulement 10 minutes…… Ce forum m’impressionnera toujours ! Je vais creuser dans ce sens, j’ai déjà contacté mon notaire. Bien à vous

Hors ligne

 

#4 20/12/2018 20h16 → Enfants renonçants à l'héritage au profit des petits enfants ? (droits de succession, héritage, insolvable)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   171 

Je ne suis pas expert. C’est juste une suggestion rapide en voyant votre message. Par contre, il y a quelque chose que je ne comprends pas bien : la succession est ouverte depuis plus de 20 ans?

Hors ligne

 

#5 20/12/2018 22h21 → Enfants renonçants à l'héritage au profit des petits enfants ? (droits de succession, héritage, insolvable)

Membre
Réputation :   

C’est bien ça.

Hors ligne

 

[+1]    #6 20/12/2018 23h11 → Enfants renonçants à l'héritage au profit des petits enfants ? (droits de succession, héritage, insolvable)

Membre
Réputation :   47 

Bonsoir,

La situation me semble beaucoup plus délicate.

1 - le décès étant intervenu avant 2007, le délai de perte des droits sur la succession est de 30 ans après le décès, donc de ce coté, pas de problème (c’est 10 ans depuis 2007…)

2 - la déclaration de succession aurait du être déposée dans les 6 mois qui ont suivi le décès… des intérêts de retard importants sont donc dus pour 19 ans et demi…

Vous ne nous avez pas précisé le lien de parenté entre le défunt et les héritiers….

S’il s’agit d’une succession en ligne directe (entre parents / grands parents et enfants/petits enfants) et que la valeur du bien a augmenté sensiblement en 20 ans, les droits + intérêts de retard peuvent rester supportables.

S’il s’agit pas d’une succession en ligne directe, les droits + intérêts de retard peuvent dépasser la valeur du bien au jour du décès.

Je vous recommande de consulter un notaire en ayant une estimation de la valeur du bien au moment de la succession et actuellement… afin d’avoir une estimation des droits dus…

Le fait pour un héritier de renoncer à une succession rend effectivement héritiers ses propres héritiers, votre idée est donc recevable, reste à évaluer l’impact financier.

Canyonneur

Dernière modification par Canyonneur75 (20/12/2018 23h32)

Hors ligne

 

#7 20/12/2018 23h13 → Enfants renonçants à l'héritage au profit des petits enfants ? (droits de succession, héritage, insolvable)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   171 

A mon avis ce n’est plus possible de renoncer alors. Enfin c’est ce que je comprends en lisant ceci :
Accepter ou renoncer à une succession.

Lien ci-dessus a écrit :

Délai minimal

À partir de l’ouverture de la succession, vous avez 4 mois pour exercer l’option successorale.

Durant cette période, personne ne peut vous contraindre à faire un choix.

Passé le délai de 4 mois, et sans décision de votre part, les personnes suivantes ont le droit de vous obliger à prendre parti :
* Créancier de la succession
* Cohéritier
* Héritier de rang subséquent (personne qui hériterait si vous renonciez)
* État
Dans ce cas, vous avez 2 mois pour prendre une décision ou demander un délai supplémentaire au juge. À défaut, vous êtes considéré comme ayant accepté purement et simplement la succession.

Délai maximal

Si personne ne vous contraint à faire un choix, vous avez 10 ans au maximum pour vous prononcer. Passé ce délai, vous êtes considéré comme ayant renoncé à la succession.

Ou alors ils l’ont déjà accepté mais comment est-ce possible sans avoir réglé les frais de succession?
J’avoue ne pas bien comprendre la situation.

EDIT : Je n’avais pas vu votre message Canyonneur75 qui est bien plus détaillé.

Dernière modification par cat (21/12/2018 08h57)

Hors ligne

 

#8 20/12/2018 23h46 → Enfants renonçants à l'héritage au profit des petits enfants ? (droits de succession, héritage, insolvable)

Membre
Réputation :   

J’ai bien noté vos remarques et commentaires. J’attends le retour de mon notaire et du notaire du dossier pour y voir plus clair

Hors ligne

 

#9 21/12/2018 00h21 → Enfants renonçants à l'héritage au profit des petits enfants ? (droits de succession, héritage, insolvable)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1169 

Que les enfants renoncent pour que les petits-enfants héritent est un cas classique, en ligne directe.

Mais effectivement, comme soulevé par Cannyonneur, votre cas semble bien plus complexe :
- comme dit cannyonneur, il y a sûrement un historique ; peut-être que certains héritiers ont déjà accepté ou renoncé ; peut-être une déclaration a-t-elle été déposée… Il faut comprendre cet historique pour comprendre où on en est exactement.
- si les héritiers n’ont pas pu payer les droits, c’est qu’ils étaient élevés ; donc le décédé était un parent probablement éloigné ; donc attention au taux des droits.
- le fisc permet de payer les droits avec retard ou avec étalement ; le temps, par exemple, de vendre le bien pour avoir de quoi payer les droits ; et il reste quand même du cash à la fin ; donc en général on fait cela et tout le monde est content. Si les héritiers n’ont pas fait cela, c’est qu’il y avait peut-être une raison… L’héritage est-il "pourri" ? En particulier, comporte-t-il des dettes ? Attention, on accepte ou on renonce pour la totalité d’un héritage, on ne peut pas dire "je prends le bien mais je ne veux pas des dettes". Pas sûr qu’elles soient prescrites, dans le cas particulier où l’héritage retardé a empêché le créancier de faire valoir ses droits. 20 ans après, il risque d’être particulièrement difficile de savoir ce qu’il y a dans l’héritage, et combien ça vaut (en + ou en -) avec l’effet cumulé des intérêts…
- comme dit Cannyonneur, attention aux arriérés de droits et éventuelles pénalités.

Bref : bien comprendre l’historique, et bien faire chiffrer les conséquences, avant d’accepter un héritage qui peut être ruineux !

Dernière modification par Bernard2K (21/12/2018 00h24)

Hors ligne

 

#10 10/01/2019 19h19 → Enfants renonçants à l'héritage au profit des petits enfants ? (droits de succession, héritage, insolvable)

Membre
Réputation :   

INTÉRÊTS ET PÉNALITÉS DE RETARD
Le taux de l’intérêt de retard est de 0,2 % par mois, soit 2,40 % par an, à partir des 6 mois du décès. Taux
applicable du 01.01.2018 au 31.12.2020 (L. fin. rect. 2017, art. 55). Auparavant 4,80 % par an.
Les pénalités sont de :
– 10 % du montant des droits au premier jour du 13e mois suivant la date du décès;
– 40 % des droits 90 jours après une mise en demeure d’avoir à déposer la déclaration.
Les intérêts sont les mêmes en cas de redressement, assortis d’une majoration de 40 % des droits en cas de manquement délibéré, et de 80 % des droits en cas de manœuvres frauduleuses.
Les pénalités de retard peuvent être remises gracieusement, ou faire l’objet d’une transaction
(art. L247 LPF). Les intérêts de retard peuvent exceptionnellement faire l’objet d’une remise gracieuse ou
d’une transaction.

Source : www.perotin.com/documents/D%C3%A9clarat … ession.pdf

Dernière modification par 1vestisseur (10/01/2019 19h20)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech