Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 14/12/2018 14h32

Membre
Réputation :   9  

Bonjour,

Je suis un actionnaire de la société Officiis Properties et je suis assez étonné des récentes nouvelles sur cette valeur. J’ai réellement l’impression que le créancier et l’actionnaire majoritaire veulent spoiler les actionnaires minoritaires.

Un actionnaire a mis en ligne un blog (Actionnaires de Officiis Properties - Blog d’information et de défense des actionnaires minoritaires) mais je serai curieux de discuter de cette valeur.

Merci !

Vincenzo

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Mots-clés : immobilier, officiis, properties, zublin

Hors ligne Hors ligne

 

#2 21/01/2019 17h31

Membre
Réputation :   9  

Bonjour,

J’avais une question plus technique. Quelqu’un a-t-il déjà vu un taux d’emprunt de 14% quand la dette représente 90% de la LTV ?

J’aimerai faire un échantillon pour voir si ce taux est prohibitif ou non.

Merci !

Vincenzo

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#3 22/01/2019 10h24

Membre
Réputation :   61  

Il y a un gros problème de gouvernance si ce que dit le blog est vrai. Ça ressemble à une forme de tunneling.
Je ne sais pas si une action en justice est possible. Il faudrait démontrer que la société avait d’autre possibilité de se financer que le prêt à 14% proposé par le groupe contrôlant.

Je vous réponds seulement par ce que j’ai vu en cours de gouvernance d’entreprise à l’université.
Le problème est que les pays qui ont un système judiciaire basé sur un code civil, comme la France, protègent mal les actionnaires minoritaires victime de tunneling. Les pays anglo-saxons qui ont un système basé sur la commun law condamnent plus facilement.

Dernière modification par Stouf (22/01/2019 11h06)

Hors ligne Hors ligne

 

#4 23/01/2019 19h08

Membre
Réputation :   9  

Merci pour votre commentaire. En réalité ce que je ne comprends pas c’est comment l’AMF ait pu autoriser une restructuration de la société par un groupe d’investisseur (Massena et TTC1) qui sont à la fois actionnaires et créanciers. D’autre part, le dirigeant est salarié non pas par OFP mais par une société SCAPRIM, détenue par le créancier. C’est la première fois que je vois ça. J’aimerai imaginer la réunion où a eu lieu la re-négociation du taux de 8% à 14%…

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

Pied de page des forums

Don Faites un don
Apprendre le bonheur