Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Les forums seront inaccessibles mercredi 14 avril 2021 matin
pour cause de changement de serveur.

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

#1 08/12/2018 14h14

Membre
Réputation :   34  

J’ai pu trouver une information qui indique que certains prestataires permettent d’investir dans des parts de SCPI de manière programmé.

A l’instat d’un versement vers une assurance vie, il est désormais possible de verser chaque mois une somme d’argent qui permette d’acheter une ou plusieurs parts "au fil de l’eau".

L’inconvénient de l’achat sans crédit est que l’imposition est à son maximum (aucun charge à déduire).

J’y vois cependant un avantage par rapport à un crédit, qui doit être remboursé sur une longue durée.

L’octroit du crédit n’étant pas ouvert à tous les profils, tout le monde peut acheter des SCPI de cette manière.

Certains d’entres vous ont il adopté ce principe d’achat ?

Mots-clés : achat comptant, scpi, versements programmés

Hors ligne Hors ligne

 

#2 08/12/2018 14h31

Membre
Réputation :   36  

Bonjour titoux.

Effectivement, c’est possible d’investir selon ce principe en SCPI.

C’est notamment le cas de CORUM qui propose un Plan d’Epargne Immobilier. Celui-ci vous permet d’investir progressivement soit dans des parts de CORUM Origin soit dans des parts de CORUM XL. La condition est de détenir ou de souscrire a minima 1 part d’un de ces SCPI. Ensuite, vous effectuez des versements (minimum 50€) à votre guise.

Personnellement, je n’ai pas testé cette façon d’investir. J’ai récemment acheté 2 parts de CORUM Origin, mais en direct.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#3 08/12/2018 22h14

Membre
Réputation :   35  

J’ai identifié et utilisés deux possibilités pour des achats programmés: Corum, qui commercialise Corum Origin et Corum XL et Moniwan, qui propose une bonne partie des SCPI de la Francaise.

Chez Corum on peut effectivement acheter de fractions de parts, tandis que chez Moniwan ce sont forcement des parts entières.

Hors ligne Hors ligne

 

#4 09/12/2018 09h18

Membre
Réputation :   34  

L’idée de pouvoir investir en SCPI sans crédit…mais sans avoir à posséder les liquidités pour acheter Cash me semble intéressante.

L’imposition restera cependant au maximum.

Je vais continuer à étudier ce dossier de mon côté.

Hors ligne Hors ligne

 

#5 11/12/2018 21h37

Membre
Réputation :   35  

C’est exact, l’imposition d’un achat comptant est maximale. C’est pourquoi j’ai décidé de privilégier l’acquisition de parts de SCPI fortement investies à l’étranger, et en particulier celles de Corum. Les revenus étrangers sont moins fiscalisés que des revenus français(puisque la SCPI a déjà réglé des impôts dans le pays d’origine), ce qui fait que la déduction des intérêts d’emprunts est elle aussi plus limitée et plus compliquée à calculer.

Dernière modification par petitproprio (11/12/2018 21h39)

Hors ligne Hors ligne

 

#6 12/12/2018 01h00

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1017  

Personnellement ce critère de la fiscalité est un des derniers qui me permet de sélectionner telle ou telle SCPI. Je vais privilégier la qualité du patrimoine, en premier lieu ses emplacements (2° et 3° aussi), puis regarder les performances, le type d’immeubles etc.

La fiscalité pourra plutôt influencer le montage, crédit ou non, SCI, nue-propriété.
Je reste persuadé que privilégier la fiscalité pour un choix d’investissement fera faire les mauvais choix à long terme.

Hors ligne Hors ligne

 

#7 13/12/2018 11h44

Membre
Réputation :   1  

Bonjour,

Je comprends l’intérêt d’investir au fil de l’eau de la même façon que sur une AV.

J’y ai moi-même déjà songé.

Cependant, j’y vois une ’difficulté administrative’ potentielle : au moment de la revente des parts, les investissements étant réalisés à la maille ’mois’ sur plusieurs années, il me semble que la détermination des abattements (Impôts et PS) pour durée de détention pourrait se révéler bien complexe, voire un véritable casse-tête, dans lequel j’ai renoncé à me lancer.
Ceci étant, il se peut que quelque chose m’échappe (et par ailleurs il faut avouer que la complexité de la détermination de la fiscalité sur AV est devenue complexe elle aussi depuis la réforme de 2017).

Hors ligne Hors ligne

 

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur