Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

[+1]    #1 22/11/2018 15h24

Membre
Réputation :   1  

Bonjour,

Je m’appelle Charles Robin, 38 ans, marié.

Je ne sais pas si j’ai posté dans la bonne catégorie du forum et si je me suis trompé, toutes mes excuses.

Je suis nouveau sur le forum mais j’ai lu un certain nombre de contributions que j’ai trouvées très enrichissantes, alors avant tout merci à IH et à vous tous.

Après la vente récente d’un bien immobilier et quelques économies mises de côté, je me retrouve avec une somme que je souhaite investir mais pas dans l’immobilier car je souhaite quelque chose qui soit plus flexible, plus diversifié et plus liquide.

Mon patrimoine :

RP - 100.000 euros - payée à 100%, bon état,
Véhicule - 10.000 euros - payé à 100%,
Vélos, etc - 5.000 euros - payé à 100%,
Cash à investir - 400.000 euros,
Pas de dettes ni de crédits.

Mon style de vie :

J’ai opté depuis déjà quelques temps pour une vie beaucoup plus simple, n’étant pas très concerné par la consommation ni même par mon statut socio-économique. Je comprends pourtant bien ceux pour qui c’est important et je suis idéologiquement un capitaliste convaincu.

Je gagne désormais grosso modo l’équivalent d’un SMIC en tant qu’indépendant TNS, cotisant RSI et/ou partiellement en PV quand j’en fais. C’est peu mais je n’ai pas de loyer, je travaille vraiment quand je le souhaite et parfois c’est plus, parfois c’est moins. Ma capacité d’épargne est donc au mieux variable, au pire inexistante.

Je ne parle ici que de moi car je préfère gérer ma vie patrimoniale séparément de celle de ma conjointe.

Vivant simplement, dans une région rurale, et appréciant surtout la nature, la lecture, Netflix et le sport, mes loisirs ne sont pas onéreux. Je suis économe et m’efforce de tout acheter en promotion. Je sais que c’est extrême mais cela ne me prend que quelques minutes supplémentaires que si j’achetais sans regarder et l’économie à long terme est appréciable.

Je m’intéresse aux marchés depuis plusieurs années et j’ai traité des actions avec un peu de succès et des CFDs avec moins de succès mais sur des sommes beaucoup plus limitées.

Mes priorités :

1) Couvrir a minima l’inflation afin que mon capital conserve son pouvoir d’achat,
2) Accroître le capital par des intérêts composés réinvestis.

Horizon de temps :

8 ans, sans sortir d’argent.

Mon objectif :

Bénéficier d’une rente par dividendes.

Ma réflexion :

Je souhaite investir mon capital mais j’ai lu que le moment où l’on investit est primordial. Je peux faire du "euro-averaging" mais j’ai lu dans le livre de Laulanié (Les placements de l’épargne à long terme) que cette méthode ne change finalement pas grand chose à la performance sur le long terme. J’ai aussi lu les livres de Philippe Proudhon et le livre de Edouard Petit sur les ETF.

Mon projet au 22/11/2018 :

- 50.000 euros en livrets (pour parer à l’imprévu, je suis plutôt un pessimiste)
- 100.000 euros en PEA (ETF capitalisants CW8, ESEH, PSP5 et un peu de AEEM)
- 50.000 euros supplémentaires en PEA (grosse hésitation, serait-ce mieux ailleurs ?)
- 100.000 euros en AV 100% fonds euros (envisage possible nantissement pour acheter un petit bien locatif dont je souhaiterais qu’il couvre les charges et le coût du prêt)
- 70.000 euros en AV multi-supports (pour dynamiser, en gestion profilée)
- 30.000 euros en CTO (pour acheter des foncières cotées, suite à la lecture de Investir dans l’immobilier depuis chez soi de Philippe Proudhon)

Ma problématique :

Vu la valorisation des marchés actuellement (financiers comme immobiliers), ne devrais-je pas plutôt tout mettre en fonds euros et attendre une correction amplifiée voire un krach pour réaliser le projet indiqué ci-dessus. Ma crainte c’est vraiment de rentrer pile quand il faut pas après 10 ans - ou presque - de hausse ininterrompue et de me faire exploser d’ici un an ou deux ans et me retrouver dans 8 ans avec tout juste ce que j’avais investi au départ.

Ma problématique doit vous sembler répétitive car j’ai lu de nombreux posts similaires mais autant je me suis beaucoup documenté, autant là je "cale" quand je regarde les courbes et que je me dis "ouaah c’est haut tout ça quand même."

Je vous remercie de votre attention et de vos éclairages futurs,

Très bonne journée smile

Mots-clés : assurance-vie, etf (exchange traded funds), pea (plan d'epargne en actions), portefeuille

Hors ligne Hors ligne

 

#2 22/11/2018 15h50

Membre
Réputation :   26  

Bonjour et bienvenue,

Vous n’êtes pas dans la bonne partie mais un modérateur déplacera le sujet dans la bonne partie (celle au dessus).
Belle présentation en tout cas !

A attendre la meilleure période pour rentrer, on ne rentrerai jamais. En tout cas, on a une (légère?) correction en ce moment et les foncières côtées offrent un point d’entrée intéressant. Ensuite pour la bourse, les actions ont baissées aussi mais est ce le début seulement… aucune idée !

Hors ligne Hors ligne

 

#3 14/01/2019 12h09

Membre
Réputation :   1  

J’ai profité de ces deux derniers mois pour avancer dans la répartition de mon épargne.
Prudent concernant la hausse des marchés boursiers depuis 2009, j’ai choisi – pour le moment – une stratégie prudente – peut-être trop vu mon âge (38 ans).

Au 14/01/2019, j’ai réparti les choses comme suit :

- 30.000 euros en livrets, réduits donc de 20.000 euros par rapport à mon projet initial estimant finalement excessive la somme de 50.000 euros d’épargne « de secours »,
- 330.000 euros répartis sur 4 AV de 4 assureurs différents avec une allocation cumulée d’environ 85% fonds euros, 15% Lyxor MSCI World (WLD) - je précise que je n’ai choisi aucune autre UC hormis cet ETF à l’exception d’une des AV d’un total final de 58.000 euros qui seront répartis sur les 12 prochains mois du compte d’épargne vers une gestion pilotée (profil prudent),
- 10.000 euros sur PEA afin de « trader » quelques divergences d’analyse technique,
- 20.000 euros sur CTO afin d’acheter des Dividend Aristocrats US,
- 10.000 euros encore sans affectation particulière.

Mon idée de fond est la suivante :

Déplacer le curseur de toutes les AV réunies de 85% fonds euros / 15% ETF WLD à 80/20 puis 75/25 puis 70/30 puis 65/35 puis 60/40. Je sais qu’il est difficile – certains disent même impossible – de « timer » le marché donc je réfléchis à une évolution « mécanique » selon deux hypothèses : 1) définir un pourcentage de baisse de l’indice monde à partir duquel je bouge le curseur, 2) définir un calendrier (une fois par semestre, une fois par an ?) fixe et selon lequel je déplace le curseur dans le sens fonds euros vers ETF WLD afin d’arriver à une répartition 60/40 d’ici 3 à 5 ans.

A ceci s’ajoute un plan d’investissement progressif mensuel d’environ 10.000 euros par an sur cinq ans – par rachat d’AV – en ETF NOBL, foncières cotées, ou actions PEA spécifiques quelles que soient les conditions de marché.

Cela vous semble-t-il une méthode pertinente en vue d’un « cost-averaging » global ?

Hors ligne Hors ligne

 

Discussions similaires à "portefeuille d'actions de robin75"

Pied de page des forums

Don Faites un don
Apprendre le bonheur