Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

[+1]    #26 24/11/2018 10h17 → Contester un diagnostic plomb dans un logement loué ? (obligation, peinture, plomb, rafraichissement)

Membre
Réputation :   31 

Je rebondis sur la suggestion de Rollingstone de contacter le diagnostiqueur en première approche, avant d’aller voir l’Adil, un avocat, de faire des mises en demeure ou que sais-je encore. Parce que jusqu’à preuve du contraire, il vous loue un bien avec du plomb en classe 2, ce qui tout à fait autorisé.

Je l’ai fait a deux reprise et ai obtenu des réponses.

La premiere fois concernant le diagnostic plomb fait par le vendeur de la résidence principale que je venait d’acheter. Je m’était en effet étonné que le diagnostic plomb ne mentionne pas la présence de canalisations d’arrivée d’eau en plomb visibles et non peintes.

La réponse que j’ai obtenu est que le diagnostic plomb ne concerne que les peintures. Pour enfoncer le clou, le diagnostiqueur m’a précisé que les canalisations en question auraient été mentionnées si elles avaient été peintes avec de la peinture au plomb. (Je trouve un peu contradictoire de vouloir nous prévenir du risque d’ingérer du plomb en mangeant des écailles de peinture, et pas de la certitude d’en ingérer dans l’eau du robinet).

La seconde fois à été pour un diagnostic électrique d’un bien que je donne en location. Celui ci m’indiquant que le luminaire de la salle de bain n’était pas IP44. Je trouvait déjà curieux que les précédents diagnostics n’aient jamais rien relevés, mais j’ai tout de même mandaté un électricien pour faire le remplacement pau un lumianire IP65. J’étais présent au moment du remplacement et nous avons pu constaté que le luminaire était IP44 d’après les étiquette, qu’il correctement monté avec les joints en place, et était un modèle connu de chez IKEA. J’ai donc réclamé la correction de mon diagnostic ainsi qu’un geste comercial. J’ai par ailleurs eu confirmation du locataire que le diagnostiqueur n’avait pas démonté l’appareil (le plafond est à 2m70). Depuis, j’essaye de mettre du IP 65 ou 67 partout dans les salles de bain, et surtout je laisse les étiquettes lisibles à l’extérieur (tant pis si c’est moche. J’ai obtenu la correction de mon diagnostic, mais aucune réponse à mes demandes de geste commercial.

Pour la non disparition du plomb en recouvrant de peinture, je confirme. J’ai des gardes corps extérieur de fenêtres qui étaient en classe 2. Après quelques couche de peinture ils sont passé en classe 1. Tant pis, je préviens mes candidats locataires de ne pas lécher les gardes corps de fenêtres, ça me permet de tester leur sens de l’humour.

Pour terminer, je trouve quand même un peu gonflé de prendre un logement que vous jugez vétuste mais bon marché en location, et de vous plaindre de son état dans la foulée.

Hors ligne

 

#27 24/11/2018 10h24 → Contester un diagnostic plomb dans un logement loué ? (obligation, peinture, plomb, rafraichissement)

Membre
Réputation :   27 

Ce n’est pas la vétusté qui me fait tousser, c’est le plomb.

Hors ligne

 

[+1]    #28 10/04/2019 14h36 → Contester un diagnostic plomb dans un logement loué ? (obligation, peinture, plomb, rafraichissement)

Membre
Réputation :   27 

Bonjour à toutes et à tous,

Épilogue de l’histoire !

- Le propriétaire, lors de ma première demande " un mois de loyer contre une remise au propre de l’appartement " avait refusé : à louer en l’état, m’avait-on répondu.
- J’avais alors envoyé des photos de l’appartement, des extraits du diagnostic plomb, explicitant qu’il ne s’agissait pas que de mon confort, mais aussi de santé publique (!), et que si pour l’instant le plomb de catégorie 2 n’imposait pas de contraintes lourdes, son passage probable futur en catégorie 3 imposerait l’emploi d’un professionnel et de mesures de confinement lors des travaux, choses coûteuses. Le propriétaire a alors accepté, sous réserve d’une visite de l’agence immobilière, ce qui est compréhensible.

Je n’ai payé ce mois d’avril que les charges et pas le loyer, après quinze jours de peinture au bas mot et environ 250 euros de peinture (bonne peinture mais à prix cassés). ça n’est pas un travail de professionnel, mais c’est correct.

Au final, j’ai un appartement dont le prix est modéré pour sa taille, à mon goût, et bon état. Le propriétaire a économisé quelques milliers d’euros et quelques années sur le plomb. Tout le monde est gagnant.

Bonne journée !

Dernière modification par Attercap (10/04/2019 14h37)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech