Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

#726 27/12/2019 20h47

Banni
Réputation :   -1  

Yonz a écrit :

Arnvald… a écrit :

Quand on dispose d’une flotte d’avions, de chauffeurs, on n’est pas embêté par les grèves …

Allons, allons, il y a plus simple pour ne pas être dérangé par les grèves:

Trois fois plus d’arrêts maladie que d’habitude à la RATP

Intéressant tout cela, mais il faut creuser un peu quand même et je pas prendre pour argent comptant le journal de Bernard Arnault :

- qu’est ce qui permet de penser que les agents arrêtés seraient des grévistes ne voulant pas perdre leur salaire ? Ne s’agirait-il pas au contraire de non grévistes épuisés par le stress et l’agressivité des usagers ?

- les médecins ne sont-ils pas quand même les mieux placés pour juger de la pertinence d’un arrêt, cela que le patient soit gréviste ou non ?

Brefs, les amalgames auxquels vous procédez de façon expéditive n’augurent pas vraiment de grandes qualités de discernement dans le choix de vos investissements.

Comme vous m’êtes malgré tout sympathique, je vais vous gratifier d’un bon tuyau, vous indiquer une affaire qui marche, qui récolte des milliers d’euros heure après heure, plus de 1,4 M€ ce soir, cette affaire c’est la caisse de solidarité de la CGT :

Cagnotte en ligne CGT : le pot commun pour les salariés en grève

Je connais bien des aigris piètres investisseurs qui aimeraient voir grossir leur portefeuille à pareille allure !

Comme vous n’êtes pas un aigri Yonz mais au contraire un type épatant et ouvert, je suis sûr que vous allez faire un don à cette caisse, merci d’avance ! lol

Dernière modification par fbastiat (27/12/2019 20h48)

Hors ligne Hors ligne

 

#727 27/12/2019 21h15

Membre
Réputation :   64  

Les journalistes du Parisien sont à la botte du grand capital, les agents de la RATP en arrêt maladie victimes de clients agressifs, les arrêts de travail de complaisance une invention et moi je suis naïf et aigri, mais comble de bonheur, j’ai toute votre sympathie.

Pas mal pour un premier message.

Hors ligne Hors ligne

 

#728 27/12/2019 21h31

Membre
Réputation :   6  

@Yonz
Rien ne permet d’affirmer que les arrêts maladies sont des arrêts de complaisance.
Quels sont vos preuves, si il y a des arrêts de complaisance il y a un organisme de contrôle dont c’est la mission de vérifier la conformité de l’arrêt.

Hors ligne Hors ligne

 

[-1]    #729 27/12/2019 21h35

Banni
Réputation :   -1  

1 411 956 € à cette heure !

Vous devriez vous dépêcher de souscrire cher Yonz car il risque de ne pas y en avoir pour tout le monde, les souscriptions pouvant être clôturées à tout moment sans préavis.

Cet engouement est digne de la privatisation de la Française des Jeux il y a quelques semaines et il est ici d’autant plus méritoire qu’il s’agit d’un investissement à fonds perdus.

Hors ligne Hors ligne

 

#730 27/12/2019 21h47

Membre
Réputation :   94  

@Fred03

Sur un échantillon dont on ne sait pas s’il est représentatif, 25% de malades imaginaires et 75% d’arrêts conformes.

(source : le journal de Bernard Arnault)

https://www.lci.fr/social/greve-trois-f … 41140.html

On ne peut pas non plus en tirer une grande leçon car un malade de bonne fois peut être non conforme, comme un fraudeur peut passer dans les mailles du filet…


Parrainage Bourse Direct et Fortuneo (code 12583139)

Hors ligne Hors ligne

 

#731 27/12/2019 21h53

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   218  

Et puis c’est la saison de la gastro smile smile smile

LOL

Conclusion : A la SNCF et à la RATP, ils ne se lavent pas assez les mains smile smile


Tout ce qui peut merder, va inévitablement merder.

Hors ligne Hors ligne

 

#732 27/12/2019 21h55

Membre
Réputation :   6  

@Nek

Donc on ne peut pas être catégorique.

Je veux dire que je ne suis pas l’organisme de contrôle ni médecin qui a délivré l’arrêt , donc je vais pas affirmer que il y a des arrêts de complaisance ou autre il y a des gens qui sont payés pour cela.

Je préfère parler du projet de réforme des retraites et m’en tenir au fait.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #733 27/12/2019 22h14

Membre
Réputation :   64  

Parmi les faits il y a ça:

un conducteur non gréviste témoigne
Bon, il dit qu’il est menacé mais peut-être qu’il ment, hein?

Martinez participe au blocage d’un dépôt de bus
Là c’est plus net: les non grévistes sont bloqués.

Insultes en tous genres
Encore un fake ?

Hors ligne Hors ligne

 

#734 27/12/2019 22h21

Membre
Réputation :   6  

@Yonk

Je ne sais pas ou vous voulez en venir tous les gens de la SNCF ou RATP qui font grevè ne sont pas menacé je sais de quoi je parle aussi je suis cheminot je ne fais pas grevè on ne m’a pas menacé ni empêcher de travailler .

Comme je vous le redis ce qui m’intéresse dans cette file c’est de parler de la réforme, de ce qui a mon sens et bien ou pas etc… et non de commenter des articles du parisien ou autre.

Si vous voulez on peut discuter de la réforme….

Hors ligne Hors ligne

 

[+6]    #735 27/12/2019 22h50

Membre
Réputation :   64  

Moi ce qui m’intéresse c’est de comprendre comment des non grévistes peuvent être empêchés de travailler par des grévistes. Et que ça passe à la télé, à la radio, dans les journaux.

Par quel enchainement de renoncements et de lâchetés en sommes-nous arrivés à ce qu’un presse-boutons assis dans une locomotive prenne sa retraite 10 ans avant celui qui se fait secouer la carcasse par un marteau piqueur ?

J’espère que Macron tiendra.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #736 28/12/2019 01h17

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   128  

Si le problème était les régimes spéciaux de la SNCF et de la RATP pourquoi n’avoir pas fait une réforme de ces seuls régimes spéciaux?

A la fin il est possible qu’ils obtiennent pour eux seuls  la clause du grand-père et par suite un régime encore plus favorable qu’avant par rapport au droit commun.

Il y a une idée que j’ai entendue défendue par P. Artus, et qui me parait pertinente:
Dans notre type de société où règne une compétition économique féroce entre individus,  si quelqu’un dispose d’un avantage abusif et que la communauté décide de l’en priver, il faut indemniser au juste prix cette personne de la privation de cet avantage.

Exemple: si vous voulez libéraliser le secteur des taxis, il faut supprimer les licences et pour cela les racheter au prix du marché à leurs titulaires.

Maintenant, essayons d’évaluer le juste prix de l’avantage que procure le régime de retraite des personnels sédentaires de la sncf par rapport à celui des fonctionnaires civils, lui même plus favorable que celui des salariés du privé (malgré quelques nuances à apporter).

A niveau de responsabilité égale, il y aura à peu près les mêmes salaires et le même niveau de pension. Soit 3000€ brut par mois pour un cadre moyen. Le cadre de la sncf pourra prendre sa pension 5 ans soit 60 mois avant le fonctionnaire civil. Ces seules données permettent d’évaluer à 180 k€ l’ordre de grandeur de l’avantage dont dispose le cadre de la sncf.

Je ne doute pas qu’il y ait des façons plus raffinées de calculer et ca m’intéresserait de voir comment valoriser ce type d’avantage contractuel. En revanche je ne doute pas que ce soit dans l’intervalle 100k€ - 300k€.

Il n’est pas possible de faire une reforme impliquant de tels enjeux financiers sans l’étaler dans le temps ni sans gros problèmes d’acceptabilité …. ou de coût pour les finances publiques.

Je suis sur que cet argument amoral choquera mais il ne faut pas mélanger de la  morale dans le calcul économique sinon il sera faux. Adam Smith disait fort justement qu’il ne faut pas attendre sa viande de la bienveillance du boucher.

Dernière modification par Caratheodory (28/12/2019 01h17)

Hors ligne Hors ligne

 

#737 28/12/2019 02h47

Membre
Réputation :   44  

La cagnote… Le dernier nombre de salariés SNCF que j’ai trouvé : 260 000.
Le dernier taux de grévistes est 38 % environ.
On lit plus haut dans ce fil que la cagnote serait donc arrivée vers 1 400 000 €
Peut-on dire, alors, qu’avec un peu plus de 14 € par gréviste ils vont encore tenir un bon bout de temps ?
Conclusion : cette histoire de cagnote est un noyage de poisson, un pur effet d’annonce.

PS : j’ai fait erreur, 38 est le taux de grévistes chez les conducteurs ; le taux global est désormais d’environ 8,5 %, je crois ; donc leur part de cagnote serait 4 à 5 fois les 14 € calculés plus haut, mais ce n’est tout de même pas en rapport avec le coût réel de la grève pour eux, et je ne vois pas comment ils pourraient tenir encore longtemps.

Dernière modification par Deb67 (28/12/2019 02h57)

Hors ligne Hors ligne

 

#738 28/12/2019 11h00

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   128  

Je vais essayer de faire une analyse du rapport de forces dans ce mouvement social sans porter de jugement moral.
Le jugement moral obscurcit la pensée et empêche de voir les solutions.

Une majorité des cheminots grévistes s’est probablement rendu compte que faire la grève entre le 20/12 et le 05/01 ne les amènerait à rien si ce n’est à perdre des jours de paye.

La manoeuvre de temporisation du gouvernement a marché, mais son but était de gagner 3 semaines, pour arriver à peu près entier à la phase de négociation entre marchands de tapis qui va s’ouvrir en Janvier et dont le gouvernement avait cru sottement pouvoir se dispenser. (*)

En effet, la clause du grand-père suffirait probablement à la majorité des cheminots grevistes. Et c’est un but de négociation ambitieux mais accessible. C’est pourquoi il y a tant de non-grevistes.

Le retrait de la reforme pour le 31/12 , comme le demande la CGT,  est un but de guerre trop ambitieux.

Pour le 28/02, c’est peut être jouable si les marchands de tapis ne se mettent pas d’accord.

Les cheminots grévistes ne pourraient "gagner" que s’ils sont rejoints par les autres catégories qui s’estiment lésées par la réforme et aimeraient bien faire capituler le gouvernement en rase campagne au lieu de se contenter de le renvoyer méditer sur comment gouverner le pays des 365 fromages.

Or ces autres catégories ne répondent généralement pas aux mots d’ordre de grève illimitée pour différentes raisons, notamment parce que si les cheminots ont gain de cause en 1 mois s’ils arrivent à bloquer totalement le trafic, si les policiers gagnent en une semaine s’ils se font porter pales massivement, il faudrait bien 6 mois aux enseignants et au personnel hospitalier pour arriver à quelque chose. Quant à la plupart des salariés du privé, ce qu’ils obtiennent de ce type d’action, c’est la délocalisation de leur boite.

Il eût été plus impressionnant d’arrêter la grève tous comme un seul homme le 20/12 et de la reprendre massivement  au moment de la prochaine grande journée interprofessionnelle début Janvier. En conflit social aussi, la discipline est la force principale des armées.

Une avant-garde qui n’est pas suivie s’expose à des replis stratégiques douloureux. Cela dit, si mon analyse est correcte, le premier semestre 2020 pourrait être agité. L’issue en reste incertaine.

(*)En fait, on est depuis le discours du premier ministre dans une phase de pré-négociation. Tout ce qu’ils ont fait avec Delevoye, c’était émettre des écrans de fumée. Delevoye est très bon pour les écrans de fumée, il lui suffit de laisser libre cours aux productions de ses processus mentaux.

Hors ligne Hors ligne

 

#739 28/12/2019 12h10

Banni
Réputation :   1  

Yonz a écrit :

Moi ce qui m’intéresse c’est de comprendre comment des non grévistes peuvent être empêchés de travailler par des grévistes. Et que ça passe à la télé, à la radio, dans les journaux.

Par quel enchainement de renoncements et de lâchetés en sommes-nous arrivés à ce qu’un presse-boutons assis dans une locomotive prenne sa retraite 10 ans avant celui qui se fait secouer la carcasse par un marteau piqueur ?

J’espère que Macron tiendra.

Bonjour Yonz,

Il faudrait sans doute vous amener dans la cabine de conduite d’un RER en période dé grève et aux heures de pointe ; cela vous permettrait d’affiner votre analyse nuancée.

Pour les travailleurs du marteau-piqueur, proposez-vous que l’on crée un compte pénibilité à leur intention pour partir en retraite à 52 ans ? Altruiste comme vous l’êtes c’est ainsi que j’interprète votre prose.

Plus sérieusement, mon cabinet a besoin de gens comme vous, ceux qui refusent le "renoncement et la lâcheté", mais au contraire savant faire preuve en toutes circonstances de volonté et de persévérance, le tout allié au sens de la nuance et de la diplomatie. Je suis tout-à-fait disposée à vous recruter dès que vous ferez acte de candidature. Je ne doute pas un instant que vous saurez vous "secouer les méninges"….

J’ai évoqué ce forum avec le Président Macron : il va s’en inspirer et proposer une loi de bannissement qui permettra de retirer la nationalité des grévistes, des gauchistes, des fainéants et des provocateurs de tous poils.

Caratheodory a écrit :

(*)En fait, on est depuis le discours du premier ministre dans une phase de pré-négociation. Tout ce qu’ils ont fait avec Delevoye, c’était émettre des écrans de fumée. Delevoye est très bon pour les écrans de fumée, il lui suffit de laisser libre cours aux productions de ses processus mentaux.

Euh…..j’ai un  peu observé mon collègue à la table du conseil des ministres : lorsqu’il intervenait et donnait l’impression de réfléchir, j’ai en effet aperçu de fines volutes de fumée s’échappant de ses oreilles…

Dernière modification par penicaud (28/12/2019 12h14)

Hors ligne Hors ligne

 

#740 28/12/2019 12h33

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   128  

Vous allez bientot battre votre record de longévité sur le forum.  Ca fait au moins 10 minutes que vous êtes inscrit.

Le forum me semble un peu léger sur l’analyse politique des phénomènes sociaux. C’est la faiblesse des économistes  libéraux français, tel votre précédent avatar.

Je ne sais pas si vos provocations  aident les forumeurs à mieux comprendre ce qui se passe. L’appréhension réaliste des rapports de forces manquent à leur culture politique, ainsi malheureusement pour lui et nous qu’a notre monarque électif. Lui, il lui manque d’avoir été maire ou député. Si on saute le CP faut pas sauter le CE1…..  Enfin,  il faut s’en méfier, d’après ma femme, il a lu Machiavel.

EDIT: bravo vous avez atteint 40 minutes avant votre ban.

Message édité par l’équipe de modération (29/12/2019 11h52) :
Merci d’éviter de l’encourager, le mieux à faire est d’ignorer, signaler et neutraliser au moyen de la réputation

Dernière modification par Caratheodory (28/12/2019 12h51)

Hors ligne Hors ligne

 

#741 28/12/2019 18h41

Membre
Réputation :   8  

Yonz a écrit :

Par quel enchainement de renoncements et de lâchetés en sommes-nous arrivés à ce qu’un presse-boutons assis dans une locomotive prenne sa retraite 10 ans avant celui qui se fait secouer la carcasse par un marteau piqueur ?

Quand une personne maniant un marteau-piqueur se met en grêve et cesse son travail, tout le monde est content car la nuisance sonore cesse.
Pour le train, c’est quand ca s’arrête que cela devient gênant.

Hors ligne Hors ligne

 

#742 29/12/2019 00h16

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   672  

Le Premier ministre le 11 décembre sur TF1 a écrit :

être "ferme sur le principe (…) d’un système qui concernera tout le monde (…) véritablement universel"

MdR comme disent les jeunes …

Depuis, la liste des ministres qui n’appliquent pas sa réforme s’allonge.
Après les armées, l’intérieur, l’éducation nationale et la santé, la ministre des transports fait preuve d’un zèle particulier pour saboter la réforme dans tous les domaines de sa compétence (transports aérien, maritime, par route, par rail, urbains à la RATP, etc.).
Dernier en date : le ministre de la Culture.
Confronté à la grève des danseurs de l’Opéra de Paris

(qui partent actuellement à la retraite à 42 ans, mais imagine-t-on une danseuse de 64 ans ?)
il a cédé en accordant la "clause du grand-père"

le ministre de la Culture Franck Riester et le secrétaire d’État chargé des retraites Laurent Pietraszewski a écrit :

"La réforme entrera en vigueur pour les danseurs recrutés après le 1er janvier 2022, tandis que les règles actuelles seront maintenues pour les danseurs recrutés avant cette date"

Proposition rejetée par plusieurs danseurs de l’Opéra, ces derniers opposent une fin de non-recevoir au gouvernement.

danseurs de l’Opéra a écrit :

"Il nous est proposé d’échapper personnellement aux mesures, pour ne les voir appliquées qu’aux prochaines générations. Mais nous ne sommes qu’un petit maillon dans une chaîne vieille de 350 ans. Cette chaîne doit se prolonger loin dans le futur : nous ne pouvons pas être la génération qui aura sacrifié les suivantes", écrivent-ils dans un "communiqué collectif".

Retraites : des danseurs de l’Opéra de Paris refusent la "clause du grand-père"
La "clause du grand-père était une concession majeure, mais ça ne suffit plus.

On est mal parti avec ce Premier ministre, mais au moins il nous fait rigoler …


Dif tor heh smusma

Hors ligne Hors ligne

 

#743 29/12/2019 10h08

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   607  

Avec un départ à 42 ans on peut imaginer qu’en 2045 ce régime aurait disparu (comme ce qui est proposé aux ratp/sncf 1985).

La moyenne des dernières années c’est 6 danseurs par an entrant dans le régime.

C’est le seul régime de ce type concernant la culture en France, que font les danseurs à 42 ans dans les autres villes ? Ils deviennent prof ou se reconvertissent. Désolé mais on est encore avec des privilèges éhontés. L’attitude jusqu’au boutiste rapportée en fin d’article en est typique.

Pour rappel le PM dans son allocution de début décembre avait laissé entrevoir tout ça, «négociations sur l’installation progressive du régime et la pénibilité» et pas touche au regalien.

Pas de surprise  que certains partirons plus tôt ou que le régime à point s’installera progressivement dans certaines branches.

Concernant les transports il est ancré dans l’ADN de la cgt et de sud de ne connaître que la confrontation. Depuis 1995 ça été un échec mais ils rêvent de rééditer. En attendant l’unsa et la cfdt on déjà obtenu des aménagements avant Noël, eux.


Portefeuille - Le poker est un jeu passionnant permettant de perdre son argent, son temps et ses amis

Hors ligne Hors ligne

 

#744 29/12/2019 11h39

Membre
Réputation :   20  

Cette réforme a au moins un mérite, me faire découvrir des spécificités incroyables de certains régimes de retraite. J’ai toujours l’impression que nous sommes le pays des exceptions !

Hors ligne Hors ligne

 

#745 30/12/2019 14h47

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   128  

Une interview que je trouve intéressante:
Interview Boursorama P. Artus

L’idée du référendum est une pure folie politique et polariserait encore davantage l’opinion. 

Artus propose en revanche une idée qui n’est pas inintéressante économiquement:  en gros que l’Etat abonde des PER pour compenser les fonctionnaires sans primes perdants de la reforme des retraites (ou les salariés des régimes spéciaux).

Cela permettrait de renforcer la détention des actions cotées à Paris par des acteurs français.

Cela permettrait de limiter l’explosion de la masse salariale de la FPE en séparant la question d’une éventuelle revalorisation des salaires des enseignants et la reforme des retraites.

Cela permettrait d’expliciter les pertes que la réforme fait subir aux uns et aux autres. Tant que le débat ne sera pas de meilleure qualité sur ce point, il n’y aura pas d’apaisement possible.

L’inconvénient majeur est qu’il serait difficile de faire accepter ça aux personnes concernées puisque ce serait de la capitalisation.  Dans les milieux concernés, il y a un tropisme de gauche très marqué et une opposition idéologique à la capitalisation ou à la détention d’actions. Je ne partage pas ces positions (*) mais  le fait est qu’elles ont plus qu’une minorité de blocage. 

(*) Si un régime 100% capitalisation me semble dangereux, un régime à 0% capitalisation pour les petits revenus du travail (1.4 smic ou moins), à 10% pour les moyens,   et 25% pour les élevés (2.5 smics ou plus) ne me stresserait pas outre-mesure si on y passait graduellement sur 40 ans. C’est ma position personnelle, mais il n’y a aucune chance qu’elle soit majoritaire parmi le personnel de mon université d’affectation. Je suis plus riche et nettement moins marxiste que la moyenne.

starlord72 a écrit :

Cette réforme a au moins un mérite, me faire découvrir des spécificités incroyables de certains régimes de retraite. J’ai toujours l’impression que nous sommes le pays des exceptions !

Le cas des danseurs de l’opéra est un cas extrême. Pour comprendre un peu mieux ce dossier, il faudrait faire une description plus complète de la carrière et de la rémunération de ces danseurs. Ainsi que des possibilités de reconversion qui leur sont offertes. Il y a peu de carrières qui impliquent des choix de vie aussi drastiques sinon dans le sport professionnel. Les barrières à l’entrée y sont absolument terrifiantes. Les autres carrières artistiques, qui ont des barrières à l’entrée comparables si l’excellence est visée, peuvent s’étaler sur de plus longues durées.

Dernière modification par Caratheodory (30/12/2019 15h06)

Hors ligne Hors ligne

 

#746 11/01/2020 23h52

Membre
Réputation :   109  

Quand j’entends la porte parole d’EELV dire ce soir à la télé (sur BFM TV) "pourquoi le gouvernement ne peut pas faire autre chose qu’un simple équilibre financier… ?", les bras m’en tombent, je me suis même demandé à plusieurs reprises si j’avais bien entendu….
Délirant ! Comment une telle personne, qui a fait des études supérieures peut-elle dire des choses pareilles ?


Parrainage Binck (100€)

Hors ligne Hors ligne

 

#747 12/01/2020 01h33

Membre
Réputation :   34  

Vous avez un lien vers l’interview ? Je me méfie toujours des phrases sorties de leur contexte général.

Hors ligne Hors ligne

 

#748 12/01/2020 01h49

Modérateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2364  

Je n’ai pas le lien que vous demandez. Mais la lecture de L’avenir des retraites, le présent de la planète – EELV devrait vous donner une idée de la position EELV sur le sujet (c’est tout un programme, sur lequel chacun peut se faire une opinion, et l’équilibre financier ne semble en effet pas être son 1er objectif), qui a pu conduire à prononcer une telle phrase.

Il me semble cependant que le gouvernement, dans le cadre de la réforme des retraites qu’il propose, ne se préoccupe pas uniquement des équilibres budgétaires (sinon, la réforme serait ben plus simple à faire…), ce qui rend la phrase du PP d’EELV un peu étrange.

C’est largement de la responsabilité du gouvernement de faire en sorte que ce qu’il propose aille de pair avec un certain équilibre budgétaire (sinon, ce serait de l’irresponsabilité). Les partis qui sont dans l’opposition préfèrent souvent mettre en avant d’autres aspects (pour gagner les élections, mieux vaut parler des plus plaisants aspects de ce qu’on propose), faire des propositions moins contraintes, et moins se préoccuper des équilibres budgétaires (mais si jamais ils arrivent un jour au pouvoir, il leur faudra prendre en compte cette contrainte, au risque de devoir renier certaines de leurs promesses).


J'écris comme "membre" du forum, sauf mention contraire. (parrain Fortuneo: 12356125)

Hors ligne Hors ligne

 

#749 12/01/2020 02h48

Membre
Réputation :   34  

EELV a écrit :

"Faire participer les revenus du capital"

Il est vrai que je me pose une grande question : pourquoi le financement de la retraite est de type assurantiel (cotisations) plutôt que redistributif (impôts). Je m’explique :

J’ai lu que Bismark avait mis la retraite à 60 ans parce que c’était l’espérance de vie des ouvriers. Le deal était donc : vous payez une cotisation mensuelle à un assureur retraite, et si vous êtes encore en vie à 60 ans, il vous verse une rente viagère. On assurait donc ’un risque de vie’ (à l’inverse d’une assurance décès). Et les cotisations sont à fond perdu, comme toute assurance.

Or maintenant ce ’risque de vie’ n’existe plus. On est quasi assuré de vivre jusqu’à 80 ans et donc de toucher sa retraite. Il n’est donc plus pertinent d’avoir un système assurantiel.

Comme je l’ai dit dans un autre poste,
Le deal est maintenant : on travaille de 20 à 65 ans, en générant chacun plus ou moins de valeur ajoutée (de richesse). Et toute la richesse globale produite doit permettre à tout le monde de gagner sa vie de 0 à 90 ans : donc financer périodes d’études, périodes de retraite,…

D’où la proposition de le financer par l’impôt, comme les études par exemple. Et ainsi il n’y aurait pas que les salariés qui financent les retraites.

Dans ce système, je verrai bien une retraite égale pour tous et permettant de vivre dignement (la valeur exacte est bien sûr en debat). En effet le système "1 point gagné donne le même droit pour tous" ne fait que reproduire les inégalités salariales.

Or on aura toujours besoin de boulots moins payés que d’autres. Une femme de ménage génère moins de richesse qu’un ingénieur, même si elle est autant indispensable à la société.
Mais pourquoi cette femme aurait droit à moins de retraite de la part de l’état que quelqu’un qui gagnait 6000 € ?
Ensuite libre à celui qui gagne plus de se faire son épargne retraite (bouh la capitalisation smile). Et si ces messieurs ont peur du grand méchant Blackrock, ça peut passer par des caisses gérées par certaines branches ou les syndicats comme les systèmes autonomes actuels (mais chacun se demerde avec sa caisse, pas de régime spécial financé par les autres)

PS : ce système je le sors pas de nulle part. Ça s’appelle un système beveridgien (la retraite est la même pour tous et constitue une protection de niveau de vie minimale) contrairement au système bismarckien de type assurantiel actuel.

PPS : bizarrement ils ont commencé ça avec le chômage. Suppression de certaines cotisations chômage (de type assurantiel) et financement par la hausse de la csg (de type redistributif). Ce que je n’ai jamais compris, le chômage étant bien un risque à assurer.

Dernière modification par Hazdrubal (12/01/2020 03h00)

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #750 12/01/2020 09h30

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   522  

"Faire participer les revenus du capital"

La CSG prélevée sur les revenus du patrimoine (et qui est un impôt) finance déjà quasi exclusivement le FSV.

Du coup c’est plutôt "accroitre la contribution" plutôt que "faire contribuer".

Dernière modification par Geronimo (12/01/2020 09h33)

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Discussions similaires à "projet de réforme des retraites 2019/2020"

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur