Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

[+1]    #526 15/12/2019 17h55

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   218  

Ils me sont tombés une seconde fois …..


Tout ce qui peut merder, va inévitablement merder.

Hors ligne Hors ligne

 

#527 15/12/2019 18h10

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   154  

Surin a écrit :

Scipion8 a écrit :

La situation actuelle du pays - un mécontentement massif des classes populaires, des jacqueries, une montée de la répression avec une utilisation de plus en plus décomplexée par le pouvoir d’une violence inédite dans notre pays (les mutilations) - manifeste une crise profonde de notre démocratie et m’inquiète au plus au point.

Mouais … Je vais vous prescrire un bon sevrage médiatique et attendez le printemps avant de repartir sur de bonnes bases, la vie est belle et les drames que l’on monte en épingle ne doivent pas occulter qu’il fait meilleur vivre ici que dans des pays que pourtant vous fréquentez assidûment.

Le fait qu’il fasse meilleur vivre dans notre belle contrée que dans d’autres, n’empêche pas forcément qu’il y ait une vraie crise de la démocratie en France.
Dans les différents milieux de travail où je pérégrine, je constate quand même récurremment une relation au pouvoir où l’on favorise les clans locaux constitués, le pouvoir plus que la compétence, ceux qui se montrent même s’ils sont incapables par rapport aux personnes discrètes et compétentes, les personnes qui ont des relations dans les instances de pouvoir plutôt que celles qui maîtrisent leur sujet mais sont plus réservées.
Et cela à des niveaux qui ne sont pas ceux de hautes instances décisionnaires loin de nous verticalement, mais là, bien au ras du plancher, plus proche du niveau du sol.
… Et bien des personnes qui bossent tout leur soûl pour gagner trois ronds, souvent fort mal considérées et qui permettent à ceux du dessus de bien gagner leur vie, mais qui souvent ne disent rien ni ne passent à la télé, ne protestent même pas, mais qui par contre en ont plus que marre, et jusqu’à quel seuil de tolérance ?
Mais ça c’est rarement porté en épingle, pourtant si on se penche un peu plus bas, on peut le voir tous les jours.
Mais on a le droit de ne pas avoir envie d’en entendre parler et de niveler les choses par le bas.
À moins que j’ai une idée de l’équité et de la démocratie par trop idéaliste et totalement en inadéquation avec mon temps ?…

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #528 15/12/2019 18h22

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1030  

ArnvaldIngofson a écrit :

Sanction pour ce commissaire qui  « manque de discernement » : une simple mutation.

En première lecture j’ai lu "une simple mutilation" j’ai eu peur big_smile
Trêve de plaisanterie, nous sommes dans un état de droit, les policiers sont là pour protéger les honnêtes gens des casseurs-cas sociaux-parasites de la société, les policiers sont navrés pour la brave dame j’en suis navré aussi et tout le monde est d’accord pour affirmer qu’elle ne méritait pas cela.
La faute aux casseurs je vous dis.
Monter en épingle les effets collatéraux, allez au hasard, ne suivriez-vous pas trop souvent ds médias comme France Télévision ? Devenue la championne pour attiser le feu, que ce soit à la TV ou sur internet, ça frôle le harcèlement ne le voyez-vous pas ?

Lausm je réagissais sur la supposée violence et la "mode" des mutilations, simple effet de quelques gauchistes anti-policiers qui sur-médiatisent ces conséquences de l’usage de la force - indispensable et pas assez utilisée contre les casseurs.

Hors ligne Hors ligne

 

#529 15/12/2019 19h05

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   128  

Bluegrass a écrit :

Si on résume ce qui est en train de se passer, les professions qui ont un pouvoir de nuisance important auront des chances de conserver un régime spécial.

On peut appeler ça pouvoir de négociation. La CGT transports a un wide moat. Je ne dis pas qu’il ne peut pas sauter.

Selon moi, les seules façons de penser correctement au dossier sont:
1) la soutenabilité financière
2) l’acceptabilité
3) la soutenabilité économique et sociale.

Les arguments moralisateurs ne marchent pas. Regardez ce qui arrive au Schtroumpf à lunettes.

Montesquieu nous a appris que les Lois reflètent les moeurs des Peuples. Elles les font évoluer sur le long terme mais jamais vraiment dans les directions que le Législateur vise. C’est l’une des nombreuses raisons de l’échec du marxisme politique de n’avoir pas tenu compte de ce qui était possible. Mais c’est aussi la dessus que se brisent les réformes trop ambitieuses mal étudiées.

Dernière modification par Caratheodory (15/12/2019 19h05)

Hors ligne Hors ligne

 

#530 15/12/2019 20h33

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   607  

Débat Martinez/Darmanin tout à l’heure sur BFM. Le deuxième avait bien du courage.

Actualité Politique : Direct vidéo et replays - BFM VIDEO


Portefeuille - Le poker est un jeu passionnant permettant de perdre son argent, son temps et ses amis

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #531 15/12/2019 21h41

Banni
Réputation :   1  

Pourquoi seulement le second serait courageux ? Est-ce à croire que le général Tapioca soit aussi redoutable qu’il faille s’armer d’un grand courage pour  l’affronter ? Quand on dit d’un boxeur ou d’un tennisman qu’il est "courageux", c’est souvent lorsqu’il perd le match !

Il y avait aussi eu un débat entre Delevoye et Martinez à la fête de l’Huma ; vu la chaleur qu’il régnait dans la salle, les deux adversaires ont l’un et l’autre été particulièrement courageux :

Retraites, vous avez dit réformes ? - YouTube

De ombreux médias présentent le conflit sur les retraites comme étant la "mère de toute les batailles" ; elle a d’ailleurs été engagée à peu de jours de l’anniversaire d’Austerlitz, mais, à ce jour, c’est plutôt Waterloo morne plaine pour notre chef des armées ; point de soleil, mais chaque jour de la pluie, de la boue, dans laquelle ses troupes pataugent et s’engluent, même si elles ne manquent pas de courage à l’instar du régiment Maracineanu !

Le général Delevoye a été pris par la mitraille et ce grand blessé de guerre constitue désormais un poids mort retardant la manoeuvre. Le général Philippe croyait pouvoir compter sur Berger comme Bonaparte attendait Grouchy, mais voici que le général cédétiste se voit dans le rôle de Blucher et vole au secours de Tapioca….la bataille est décidément mal engagée.

Se croyant revenu aux temps lointains de la chevalerie, les troupes du gouvernement demandent une trêve de Noël pour colmater les brèches, une trêve que l’ennemi serait bien ballot d’accorder alors même que de nombreux bataillons frais lui restent en réserve.

Le général Tapioca a envoyé au front ses troupes d’élite, les grévistes du transport, mais il lui reste sous sa main des forces considérables qui n’ont pas encore donné : salariés des ports, du secteur pétrolier, hospitaliers, tout cela sans même compter sur Berger-Blucher. Il a aussi dans sa manche les troupes de la FSU qui attendent la brigade Blanquer en embuscade au tournant des épreuves de contrôle continu du bac en janvier.

L’affaire semble tellement mal engagée que les buts de guerre pourraient vite évoluer : après le retrait de la réforme des retraites, la question salariale pourrait sortir du bois. D’ici à quelques jours, le général Tapioca va se prendre pour Bismarck ; il ne lui reste qu’à teindre un peu sa moustache et à se coiffer d’un casque à pointe.

Dernière modification par opportuniste (15/12/2019 21h57)

Hors ligne Hors ligne

 

#532 16/12/2019 12h52

Membre
Réputation :   31  

JP DELEVOYE démissionne.

Pas grand monde en capacité de le replacer. Dixit Lemonde.fr : "

Le remplacement de M. Delevoye – l’un des rares à connaître la réforme dans le détail – n’a néanmoins rien d’évident. « Au gouvernement, il n’y en a pas un qui maîtrise le sujet », estime le dirigeant d’une centrale syndicale. Agnès Buzyn, la ministre des solidarités et de la santé, dont dépendait M. Delevoye, pourrait-elle le remplacer au pied levé ? « Elle a déjà beaucoup à faire sur l’hôpital, estime-t-on de source syndicale. Et puis la retraite, c’est pas son truc. »

Avant même cette annonce, Frédéric Sève, le « monsieur retraites » de la CFDT, anticipait les difficultés à venir si le départ de M. Delevoye venait à se concrétiser. « Ce que je craindrais s’il partait, c’est la dispersion de son équipe, ce serait une perte énorme », soulignait-il.

Les policiers et militaires gardent leurs régimes spéciaux.

Tout cela sent le sapin (de Noel) pour cette réforme.

Hors ligne Hors ligne

 

#533 16/12/2019 13h02

Membre
Réputation :   1  

Quand on veut éliminer son chien , on dit qu’il a la rage

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #534 16/12/2019 13h37

Membre
Réputation :   3  

Kundera a écrit :

Les policiers gardent leurs régimes spéciaux.

D’après ce que j’ai compris, « uniquement » ceux occupant des fonctions régaliennes de protection de la population, non ? Si je ne m’abuse, c’était déjà en partie annoncé dans le rapport de feu Delevoye ? Un policier sur un poste de secrétariat par exemple ne bénéficiera donc pas du régime dérogatoire.

Cela peut s’entendre : il est indispensable pour l’armée ou la police de conserver des personnels « jeunes ».

C’est en tous cas incomparable avec la situation des cheminots, anormalement avantagés depuis trop longtemps.

Hors ligne Hors ligne

 

#535 16/12/2019 13h37

Banni
Réputation :   1  

Ainsi, le ministre des retraites démissionne en pleine guerre des retraites….

Un autre ministre de poids pourrait se retrouver dans l’oeil du cyclone faute d’avoir fait preuve de discernement dans ses recrutements universitaires d’il y a 20 ans :

Jean-Michel Blanquer a-t-il engagé Mario Sandoval, accusé de tortures en Argentine, à l’IHEAL en 1999 ? - Libération

France Extradites Argentine Man Suspected of Torture - The New York Times

Ce qui tombe mal, c’est l’ouverture d’un nouveau front emmené par les camionneurs de la CFDT, qui ont l’audace de réclamer des hausses de salaires, du "pognon", ce qui pourrait donner des idées à d’autres :

Grève dans les transports : Blocages, opérations escargot? Les routiers réclament des meilleurs salaires

Il y a aussi un foyer de belligérance dans certaines facultés où la CFDT, encore elle, entretient les braises :

Mouvement social contre les retraites : des universités annulent les examens de décembre

Tout cela ressemble de plus en plus sinon à Waterloo mais au Chemin des Dames….où s’illustra le général Nivelle. Au train où vont les choses, il y aura bientôt autant de conflits que de régimes de retraite spéciaux et généraux !

Le généralissime Philippe et ses grands subordonnés ne cessent d’appeler à la trêve, mais au train où vont les choses, c’est bien le patronat qui pourrait siffler la fin de la récré et exiger du Gouvernement qu’il demande l’armistice pendant qu’il en est encore temps.

Les optimistes se rappelleront que l’an dernier à la même époque, cela n’allait pas mieux du temps de la jacquerie des "jaunes", mais cette fois, les jacques ont trouvé un chef en la personne du général Tapioca, dont le sens de la manoeuvre ne se dément pas.

Swear a écrit :

Kundera a écrit :

Les policiers gardent leurs régimes spéciaux.

D’après ce que j’ai compris, « uniquement » ceux occupant des fonctions régaliennes de protection de la population, non ? Si je ne m’abuse, c’était déjà en partie annoncé dans le rapport de feu Delevoye ? Un policier sur un poste de secrétariat par exemple ne bénéficiera donc pas du régime dérogatoire.

Cela peut s’entendre : il est indispensable pour l’armée ou la police de conserver des personnels « jeunes ».

C’est en tous cas incomparable avec la situation des cheminots, anormalement avantagés depuis trop longtemps.

Ce point là n’est pas forcément très clair : la bonification du 1/5ème sera-t-elle maintenue pour tous les militaires et policiers ou seulement pour ceux exerçant respectivement sous le feu de l’ennemi ou sous celui des malfaiteurs ?

Il y a là une différence de taille car nombreux sont les policiers et militaires n’ayant jamais entendu siffler les balles au-dessus de leurs têtes : médecins, musiciens, vétérinaires, pharmaciens biologistes, secrétaires, postiers, magistrats, ministres du culte et j’en  oublie, toutes professions ayant leur déclinaison militaire.

Dernière modification par opportuniste (16/12/2019 14h34)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #536 16/12/2019 14h14

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   574  

Kundera a écrit :

JP DELEVOYE démissionne

Il est sans doute en burn out, il devait gérer 13 mandats en même temps, c’est inhumain smile

Sans oublier la charge de travail monstrueuse que devait représenter la gestion des notes de frais de restaurants gastronomiques, de taxis, de séminaires en Relais & Châteaux …

Dernière modification par Oblible (16/12/2019 15h34)


Parrain Interactive Brokers ( par MP ) -- La bible des obligations

Hors ligne Hors ligne

 

#537 16/12/2019 16h36

Membre
Réputation :   17  

On peut lui souhaiter bon voyage et qu’il n’oublie pas sa réforme avec lui.
Et le reste

Dernière modification par Double6 (16/12/2019 16h38)

Hors ligne Hors ligne

 

#538 16/12/2019 18h36

Membre
Réputation :   21  

Sans être complètement hors sujet pour le topic, les déboires de Delevoye ne changent rien à la réforme sur le fond.
Mais évidemment je vois bien qu’il est plus facile de critiquer l’auteur quand on est à court d’arguments sur l’œuvre..

Dernière modification par KingFlan (16/12/2019 18h37)

Hors ligne Hors ligne

 

#539 16/12/2019 19h15

Membre
Réputation :   17  

C’est une réforme qui dit non à la capitalisation oui à la solidarité sans limite et tous plus ou moins égaux devant la rente, d’autre moins égaux devant les pourcentages de cotisations.
On a déjà entendu ces discours (c’est pas un ancien PS pour rien) et on sait où ça mène : une réforme qui coûtera plus cher que ce qu.elle ne rapportera.

Hors ligne Hors ligne

 

#540 16/12/2019 19h56

Membre
Réputation :   104  

Bonsoir,

Oblible a écrit :

Kundera a écrit :

JP DELEVOYE démissionne

Il est sans doute en burn out, il devait gérer 13 mandats en même temps, c’est inhumain smile

On lui a probablement proposé de partir plus tôt en raison de la pénibilité… 😄

Cordialement,

Eric

Dernière modification par EricB (16/12/2019 21h20)


=== Ressources anti-arnaques. === Ne pas nourrir les trolls… ===

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #541 16/12/2019 20h00

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   159  

Oblible a écrit :

Kundera a écrit :

JP DELEVOYE démissionne

Il est sans doute en burn out, il devait gérer 13 mandats en même temps, c’est inhumain smile

Sans oublier la charge de travail monstrueuse que devait représenter la gestion des notes de frais de restaurants gastronomiques, de taxis, de séminaires en Relais & Châteaux …

14 ! Un de plus à 6.330,32 € net par mois. Est-ce que quelqu’un aurait un décompte du total que ce monsieur touche tous les mois ? En tant que contribuable, ça m’intéresse de savoir ce que je paye par mon labeur, pour qu’ensuite on vienne m’expliquer la réduction de mes droits.

Détrompez-vous KingFlan, on sait maintenant de qui M. Delajoye était le prête-plume. Qui paye commande. Il est désormais inutile de s’infliger l’analyse de ce texte : quand le juge est corrompu, on annule le jugement et on reprend à zéro, c’est ainsi.

Il s’agit maintenant de s’inquiéter des causes originelles du problème. Qui a fait entrer le loup dans la bergerie ?

Décret du 3 septembre 2019 relatif à la composition du Gouvernement a écrit :

Sont nommés membres du Gouvernement et participent au conseil des ministres pour les affaires relevant de leurs attributions :
M. Jean-Paul DELEVOYE, haut-commissaire aux retraites. Il est délégué auprès de la ministre des solidarités et de la santé ;

Le décret est signé :

Décret du 3 septembre 2019 relatif à la composition du Gouvernement a écrit :

Fait le 3 septembre 2019.

Emmanuel Macron

Par le Président de la République :

Le Premier ministre,

Edouard Philippe

Or, si on s’en réfère au texte sacré, à la loi des lois :

Article 23 de la Constitution de la Cinquième République française a écrit :

Les fonctions de membre du Gouvernement sont incompatibles avec l’exercice de tout mandat parlementaire, de toute fonction de représentation professionnelle à caractère national et de tout emploi public ou de toute activité professionnelle.

C’est donc, pour les citoyens Macron et Philippe, une n-ième violation manifeste de notre Constitution, puisqu’il va de soi qu’ils ne pouvaient ignorer les activités du nommé… tant il avait à faire.

Posons-nous la question qui désormais doit primer : comment faire pour que le crime soit sanctionné aussi sévèrement qu’il se doit ? Nous sommes dans un État de droit, le droit prime, il doit être appliqué. Allons jusqu’au bout.

Dernière modification par Gog (16/12/2019 20h14)

Hors ligne Hors ligne

 

#542 16/12/2019 20h02

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   128  

@Double6: Je ne suis pas d’accord avec vous.

Il y a beaucoup (trop?) de redistribution verticale dans le système cible (celui de la génération 2004) mais pas au point d’égaliser les pensions. Il devrait  rester des pensions de 60k brut/an et des pensions de 12 k brut/an à carrière complète ainsi que des pensions de 8k brut/an d’ailleurs pour les carrières calamiteuses.

A mon sens si la reforme passe, elle augmentera l’intérêt des complémentaires par capitalisation, et de plus en plus au fil des générations à commencer par la 1975,   en tous cas de l’épargne retraite de long terme dès le début de la vie professionnelle.

Alors est ce que le nouveau PER est le bon outil pour développer la retraite par capitalisation si tant est que ce soit le but? Si j’en crois la file sur le sujet, ce n’est pas l’outil parfait.   

De mon côté, même si je suis supposé n’être pas touché, j’anticipe au moins une réforme paramétrique supplémentaire d’ici 10 ans si la reforme passe au prix de l’abandon de l’age pivot.

Maintenant, je pense qu’il va être compliqué pour le gouvernement de faire passer la reforme.  S’ils le veulent vraiment, il faut qu’ils temporisent et qu’ils négocient régime par régime, métier par métier.

Dernière modification par Caratheodory (16/12/2019 20h09)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #543 16/12/2019 20h15

Membre
Réputation :   21  

@Gog excusez moi mais je vais continuer à essayer de me faire ma propre idée sur le fond.
Refuser une proposition simplement sur l’identité de l’auteur ou des intérêts qu’il peux représenter relève de la même paresse intellectuelle que d’accepter un argument d’autorité.
Si il suffit de citer quelqu’un de déplorable pour discréditer une idée, on ne va plus nul part..

Hors ligne Hors ligne

 

#544 16/12/2019 20h16

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   159  

Au delà du fait que désormais, tous les syndicats sont contre le projet de loi, ce qui est une performance. Ce gouvernement a réussi à mettre les informaticien⋅nes dans la rue. Jamais je n’aurais cru voir ça de mon vivant.

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #545 17/12/2019 00h30

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   669  

J’ai craqué, j’ai encore regardé à la télé "Star Wars, épisode III : La Revanche des Sith".
Où on apprend qu’au sein même de la République il y avait un seigneur noir Sith qui manipulait tout le monde et avait caché sa maîtrise du coté obscur de la force et ses liens avec la fédération des assurances du commerce.
Mais "toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite."
D’ailleurs un seigneur noir Sith ne démissionne jamais, il a un mental trop fort.

Sérieusement, le gouvernement voudrait négocier sur la réforme des retraites.
Mais qui ?
Le seul qui était compétent et avait un bon contact avec les syndicats est parti.

En plus, ça risque d’être un peu difficile d’expliquer à la majorité des français qu’il va falloir travailler 2 ans de plus pour financer les retraites privilégiées des policiers (à 52 ans), des sénateurs, etc.

Je maintiens mon pronostic : J-4 avant retrait de la réforme …

Dernière modification par ArnvaldIngofson (17/12/2019 00h34)


Dif tor heh smusma

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #546 17/12/2019 10h33

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   154  

J’ai bien peur du même resultat.
En terme d’image, puisque c’est l’arme absolue aujourd’hui, l’image et la communication, on a quand même assisté à un pur cas d’école de ce qu’on peut faire de pire pour asseoir la légitimité d’une autorité politique, et une crédibilité vis à vis de l’ensemble du peuple français.

Quand on vante le nouveau monde, la disruption, la France exemplaire, et qu’on voit cela, franchement comment ne pas soit être outré, soit trouver ça risible (pour moi c’est les deux !)?
Dès le début Delevoye aurait dû prendre la tangente et se mettre sur la touche, quitte à rester lié au projet. Aux US ou ailleurs pour moins que ça on démissionne. Au lieu de cela on a assisté à un déballage d’"oublis" de déclaration, avec tous les jours la surprise du chef, et même encore une grosse même après sa démission.
Comment demander des efforts aux français quand on montre ça, qui pour moi n’est plus de la négligence à un tel stade, mais au mieux de l’ incompétence, et au pire de la corruption.

Comment parler ensuite au peuple quand il se fait sanctionner bien plus sévèrement pour des manquements bien moindre, avec des revenus bien moindre encore ?
Que dois-je penser quand dans mon boulot je n’ai pas le droit de cumuler un autre emploi car je bosse aux ordres du fonctionnait public pour lequel je dois être exclusivement disponible ?

À mes yeux à ce stade, les français ne peuvent même plus entendre un discours sur le contenu, déjà que c’est pas clair, très technique, et que la volonté de faire comprendre avant de décider n’y est pas. Les yeux sont rivés sur ce que représentent ceux qui portent le discours de cette réforme… à savoir, peuvent-ils encore incarner la parole du peuple, ou bien sont-ils une caste à part, qui parle à partir d’un statut privilégié que la plupart des gens ne partageront jamais ?
Je crois qu’après toute cette séquence désastreuse, les gens seront plus sensibles à ces aspects qu’à autre chose. Et qu’à la fin ils préféreront quelqu’un d’incompetent mais qui semble plus intègre.
Et c’est bien dommage, mais mon sentiment est que nos gouvernants se refusent à envisager ces aspects…peut-être a-t-on la conscience qui s’engourdit un peu sous les ors de la République ?

Cela dit, pour ma part, je pense que probité et intégrité sont aussi importants que la compétence technique. Et là, on en est loin !

Dernière modification par Lausm (17/12/2019 10h35)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #547 17/12/2019 11h35

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   2248  

On peut toujours se consoler en se disant que ça aurait pu être encore pire :

"Wikipedia a écrit :

À la suite de la défection de Chantal Jouanno pour conduire le grand débat national organisé pour sortir de la crise des Gilets jaunes, Jean-Paul Delevoye est pressenti pour la remplacer. Cette éventualité, comme les modalités envisagées pour ce débat, est accueillie avec scepticisme.

J’imagine l’effet qu’auraient eu ces révélations sur M. Delevoye sur les Gilets Jaunes, au plus chaud de la crise… (s’ajoutant à la polémique sur Mme Jouanno)

Un point technique qui me semble important au-delà du cas particulier de M. Delevoye : en l’état du droit actuel, la fonction de Haut-Commissaire permet d’échapper aux obligations de transparence imposées aux ministres et aux secrétaires d’Etat (déclarations d’intérêts et de patrimoine à la HATVP).

M. Delevoye avait une position clef dans l’organigramme LREM (il était par exemple président de la commission d’investiture du parti pour les législatives de 2017) et était chargé d’une réforme cruciale. A ce titre, il avait largement autant d’influence et de pouvoir que bien des ministres délégués ou secrétaires d’Etat.

Mais étant nommé "Haut-Commissaire à la Réforme des Retraites" en septembre 2017, il a pu échapper aux obligations de déclaration à la HATVP. Il n’y a été soumis qu’en septembre 2019, quand il a été nommé "Haut-Commissaire aux Retraites auprès de la ministre des Solidarités et de la Santé", membre du Gouvernement.

De là à penser que la fonction de Haut-Commissaire (hors du Gouvernement) sert de feuille de vigne pour des politiciens qui voudraient maintenir l’opacité sur leurs activités multiples tout en exerçant une fonction (quasi) ministérielle, il n’y a qu’un pas…

Nos politiques (quels que soient les partis, pour le coup) sont experts dans la combinaison d’actions de communication "populaires" (créer une mission, un Haut-Commissariat, un comité Théodule etc. pour faire face à une crise et à une demande démocratique) et de petits intérêts bien compris : nommer des amis, ou même des potentiels adversaires, pour les compromettre et les neutraliser, à la tête de ces fonctions rémunératrices.

Cf. l’exemple de Mme Royal, "Ambassadrice chargée de la négociation internationale pour les pôles arctique et antarctique" - une mission évidemment indispensable (et rémunératrice), qui complique ses ambitions présidentielles. Au Gabon, on appelle "l’achat" régulier des opposants "la transhumance".

Dans ce domaine, le "nouveau monde", en cherchant à rallier ou acheter ses opposants les plus crédibles pour ne garder comme opposition que les extrêmes (= la promesse d’un maintien permanent au pouvoir), dépasse à mon sens l’ancien de très loin.

Dernière modification par Scipion8 (17/12/2019 12h21)

Hors ligne Hors ligne

 

#548 17/12/2019 12h48

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   150  

Scipion8 a écrit :

en l’état du droit actuel, la fonction de Haut-Commissaire permet d’échapper aux obligations de transparence imposées aux ministres et aux secrétaires d’Etat (déclarations d’intérêts et de patrimoine à la HATVP)

bingo, je viens de comprendre pourquoi Martin Hirsch avait tant insisté pour être nommé Haut Commissaire il y a 10 ans


Ericsson…!  Qu'il entre !

Hors ligne Hors ligne

 

#549 17/12/2019 13h46

Modérateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2354  

Scipion8 a écrit :

Cf. l’exemple de Mme Royal, "Ambassadrice chargée de la négociation internationale pour les pôles arctique et antarctique" - une mission évidemment indispensable (et rémunératrice), qui complique ses ambitions présidentielles. Au Gabon, on appelle "l’achat" régulier des opposants "la transhumance".

Sauf qu’en l’occurrence vous colportez une rumeur erronée (mais tenace) : S.Royal n’est pas rémunérée pour cette fonction, cf par exemple  les enquêtes que Liberaration a fait à ce propos, et facilement trouvable sur www.


J'écris comme "membre" du forum, sauf mention contraire. (parrain Fortuneo: 12356125)

Hors ligne Hors ligne

 

#550 17/12/2019 13h51

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   385  

KingFlan a écrit :

@Gog excusez moi mais je vais continuer à essayer de me faire ma propre idée sur le fond.
Refuser une proposition simplement sur l’identité de l’auteur ou des intérêts qu’il peux représenter relève de la même paresse intellectuelle que d’accepter un argument d’autorité.
Si il suffit de citer quelqu’un de déplorable pour discréditer une idée, on ne va plus nul part..

Vous n’avez pas tort sur le fond. Mais dans ce cas précis, on a une personne en charge d’une des principales réformes en France depuis plusieurs décennies. Et qui a soit menti dans les grandes largeurs soit a des trous de mémoire inquiétants. Dans les deux cas, il est permis de se demander ce qu’il a oublié de dire concernant la réforme (volontairement ou involontairement)…

Sinon et sur tout ce foutoir, mon pronostic est que le gouvernement va (pourrait) revenir aux promesses de campagne de M. Macron :
- Un système par points
- Age pivot remis à 62 ans
- Un taux de cotisation moindre pour les indépendants (et donc des droits moindres)
- Les spécificités de certains régimes ne disparaîtront pas (âge, taux de cotisations qui peuvent différer selon les métiers).

Ce qui permettrait de gommer l’un des péchés originel de cette réforme, qui voulait faire croire à la possibilité d’un Grand Soir égalitariste.

Mais bon, comme je me goure généralement sur les pronostics politiques…

Dernière modification par carignan99 (17/12/2019 13h58)

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Discussions similaires à "projet de réforme des retraites 2019/2020"

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur