Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Sondage 

Résultat du sondage :

En 2021, recommanderiez-vous la SCPI Crédit Mutuel Pierre 1 à un proche ?


Oui, complètement (avis positif)

0% - 0
Oui, avec des réserves (avis assez positif)

0% - 0
Je ne sais pas (avis neutre)

0% - 0
Non, probablement pas (avis assez négatif)

0% - 0
Non, certainement pas (avis négatif)

0% - 0
Nombre de votants : 0

#26 23/11/2019 13h25

Membre
Réputation :   53  

AVENANT AU CONTRAT PRECISANT LES CONDITIONS SPECIFIQUES D’INVESTISSEMENT AUX SCPI, SPIRICA (via Mes-placements liberté) a écrit :

Dans le cadre de mon(notre) contrat d’assurance, la valeur retenue lors d’un investissement ou d’un désinvestissement sur ce Support est égale à la valeur de retrait de la (des) SCPI connue à la date de valeur de l’opération. La valeur de retrait représente un pourcentage du prix de souscription(3) de la SCPI, ce pourcentage est indiqué dans le tableau ci-dessous.

On va dire que tout dépend du contrat auquel on a souscrit…
Celui que j’ai cité est un contrat individuel, pour toute modification, un nouvel avenant devra être signé par mes soins. Les contrats d’associations sont des contrats collectifs qui eux peuvent être modifiés en cas de signature par le distributeur (association).
Après, bien évidemment, ne signer que ce que l’on a lu et ce que l’on comprend (même si dans les secteurs que sont les banques et les assureurs, de nombreuses clauses sont présentes pour rentre le tout compliqué).

Surin a écrit :

Je n’irai pas plus loin, simplement restez méfiant, cette épargne doit être considérée comme potentiellement difficilement liquide dans le genre de situation que rencontre la SCPI Crédit Mutuel Pierre 1.

La loi Sapin II peut rendre de toute manière un contrat d’assurance vie non liquide… Officiellement 3mois, renouvelable une fois… Mais on sait très bien qu’il y a des possibilités pour modifier cette loi en cas de problème.

Sans arriver jusque là, il est souvent prévu des dispositifs afin de limiter la décollecte sur les fonds euros…

Dans tous les cas, il faut bien savoir que seul le risque est rémunéré…
Risque faible = prime de risque faible -> faible rémunération / Risque élevé = prime de risque élevée -> rémunération en conséquence
(mais rémunération nulle ne veut pas dire risque nul)

Le tout est d’équilibrer ces facteurs.

Hors ligne Hors ligne

 

#27 23/11/2019 13h39

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   217  

Bonjour,

Le paragraphe de l’article 7 cité correspond au rachat total….donc à la clôture du contrat…

En revanche, les paragraphes relatifs aux rachats partiels et aux arbitrages ne comprennent pas cette restriction :

"Arbitrages : Les opérations de désinvestissements et d’investissements sont réalisées le 1erjour ouvré (ou à la cotation suivante si la valorisation du support n’est pas quoti-dienne) qui suit la date de réception de la demande d’arbitrage par l’Assureur par courrier ou lorsque cette opération est effectuée en ligne via le site internet présentant « LINXEA Zen », avant vingt et une (21) heures.

Rachats partiels : Les opérations de désinvestissements sont réalisées au plus tard dans les 5 jours ouvrés (ou à la cotation suivante si la valorisation du support n’est pas quotidienne) qui suivent la date de réception de la demande de rachat partiel par l’Assureur."


Je me propose d’envoyer une petite demande d’éclaircissement à Linxea.

Cordialement

Canyonneur

Dernière modification par Canyonneur75 (23/11/2019 13h42)

Hors ligne Hors ligne

 

#28 23/11/2019 14h00

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1017  

C’est vrai, je l’ai vu, sans comprendre pourquoi un rachat partiel serait moins contraignant que total. Dans ce cas il suffirait de ne conserver que le minimum afin de se débarrasser de l’essentiel des parts, alors que ça serait plus compliqué de tout solder.
Des éclaircissements seront les bienvenus, même si cela n’est qu’un exemple et ne s’applique qu’à Linxea.

Hors ligne Hors ligne

 

#29 25/11/2019 16h19

Membre
Réputation :   55  

Canyonneur75 a écrit :

Bonjour,

Il convient de nuancer un peu le propos précédent : l’assureur assure la liquidité du contrat mais peut imposer un prix de retrait plus faible en cas de marché bloqué. A titre d’exemple, l’avenant SCPI du contrat APICIL (parmi lesquelles Crédit Mutuel Pierre 1) précise :

"Pour un ordre de désinvestissement, le prix de transaction applicable à la SCPI correspond à la valeur de cession par l’assureur des parts de la SCPI. Par valeur de cession, il faut entendre le prix de retrait évalué par la société de gestion de la SCPI. Dans l’hypothèse où les parts de la SCPI ne peuvent être cédées à ce prix, le prix  retenu  sera la  valeur  de  la  réalisation  calculée conformément à la note d’information de la SCPI"

On trouve sur le site de la Française les chiffres suivants pour Crédit Mutuel Pierre 1 :

Prix de souscription 23/11/2019 : 285,00 €
Valeur de retrait au 23/11/2019 : 262,20 €
Valeur de réalisation au 31/12/2018 : 246,03 €
Prix de cession via le fond de remboursement : 222,00 €

Canyonneur

Bonjour Canyonneur,

A noter aussi que, s’agissant des SCPI, la plupart des compagnies - à l’exception de Generali (mais il y en a peut-être d’autres) - font référence au prix de souscription et/ou au prix de retrait et non à la valeur de réalisation, qui est pourtant la seule référence mentionnée dans le code des assurances (article A 131-3).

L’avantage de communiquer sur le prix de souscription / retrait est qu’il est plus "lisible" pour les béotiens.


Je suis responsable de ce que j'ai écrit. Pas de ce que vous avez compris.  :)

Hors ligne Hors ligne

 

#30 18/03/2020 20h52

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   237  

bajb a écrit :

Et maintenant c’est eux qui viennent de me réveiller !

Pour mes sous ce sera peut-être au printemps prochain… pour une grande boite comme La Française !

Courrier La Française a écrit :

Bonjour,
Suite à votre demande, nous vous invitons à trouver ci-joint un ordre de retrait …
Enfin, nous vous précisons que la Société de Gestion est tenue de traiter ces demandes selon l’ordre chronologique d’inscription sur le registre réservé à cet effet ; lesdits retraits ne pouvant s’effectuer qu’en contrepartie de l’enregistrement de nouvelles souscriptions de parts.
Or, actuellement nous ne maîtrisons pas le flux de ces opérations. Nous ne sommes donc pas en mesure de vous préciser la date à laquelle la demande de vente de ces parts pourra être réalisée.
Nous vous informons qu’à ce jour, nous satisfaisons les demandes reçues au mois de novembre 2016.
Consciente des difficultés relatives à la liquidité du marché des parts, la société de gestion a mis en œuvre un fonds de remboursement. Cette disposition conforme aux statuts de votre SCPI et prise en accord avec les membres du conseil de surveillance, permet de proposer une solution aux associés souhaitant se dessaisir de leurs parts.
La proposition de bénéficier d’un remboursement sur ce type de fonds respecte l’ordre chronologique d’inscription sur le registre des demandes de retrait. Les demandes seront satisfaites dans la limite de la dotation de ce fonds de remboursement.
Les associés pouvant bénéficier de cette proposition (éligible après 3 mois d’inscription sur les registres) sont actuellement destinataires d’un courrier adressé en recommandé avec avis de réception précisant les détails de cette offre. Cette proposition vous sera adressée dans la mesure où les refus des associés qui vous précèdent sur les registres le permettront…

Trois surprises ce matin :
- Mon facteur très bien protégé est venu m’apporter une lettre recommandée. Chapeau bas !
- La Française continue de suivre ses clients et conformément à ce que vous pouvez lire plus haut me propose de passer par le fonds de remboursement
- A aujourd’hui le fonds propose 230€ par part soit 8€ de plus que celui que j’avais prévu.

Pour info j’ai accepté.


"Il ne faut pas voir les héros de la coulisse. Quand ils coïncident un moment avec leur légende c'est déjà beaucoup."

Hors ligne Hors ligne

 

#31 18/03/2020 20h59

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1017  

Je doute que vous touchiez 230€/part en 2020.
Leur décision de remonter le prix de fonds de remboursement tombe bien mal, c’était encore 222€ au dernier bulletin (T4 2019).
Je vous souhaite le meilleur mais sincèrement la situation va se compliquer pour ce genre de SCPI.
Revenez dans 6 mois nous faire un point !

Dernière modification par Surin (18/03/2020 21h01)

Hors ligne Hors ligne

 

#32 15/05/2020 13h50

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   237  

Et pourtant…

Virement reçu ce jour (avec un mois de retard parce que j’avais m… sur mon RIB). 230 € remboursé par part comme annoncé.
Je ne sais pas si la situation va se compliquer pour la SCPI (ce que je suppose aussi puisque j’en désirais le rachat) mais pour moi c’est une bonne nouvelle.

Prochaine échéance pour moi SOFIPIERRE chez Sofidy début août !
Pour l’instant moins d’inquiétude à son sujet. We’ll see smile.


"Il ne faut pas voir les héros de la coulisse. Quand ils coïncident un moment avec leur légende c'est déjà beaucoup."

Hors ligne Hors ligne

 

#33 18/09/2020 14h58

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1017  

Suivi au T1 2020 :
"Une nouvelle dotation du fonds de remboursement à hauteur de 20 millions d’euros a été réalisée ce trimestre et la valeur de remboursement est désormais de 230 € par part (vs 222 €)."
Cela explique pourquoi Bajb a pu vendre si rapidement, mais avec une décote de 12,38% par rapport à la valeur de retrait "normale".

Suivi au T2 2020 :

Les  souscriptions  de  ce  trimestre  ont  permis  d’assurer  la  contrepartie  au  retrait  de  197  parts.  Le  fonds  de  remboursement a permis de traiter 17 890 parts sur la base du nouveau prix fixé à 230 euros, évitant de trop longs délais aux associés inscrits depuis plus de 3 mois.
Au 30 juin 2020, le nombre de parts en attente de retrait est resté stable à 3,9 % du total des parts Crédit Mutuel Pierre 1 qui capitalise 1,14 milliard d’euros

Le nombre de part en attente de retrait reste au plus haut à 154 260 parts.
La SG parle de "trop longs délais aux associés inscrits depuis plus de 3 mois" mais ça ne veut rien dire, plus de 3 mois. Ceux qui ne passent pas par le fonds de remboursement attendent depuis bien plus longtemps (3 ans comme évoqué en novembre 2019), il est regrettable que le gérant fasse un déni sur ce problème en minimisant son ampleur (certes, "plus de 3 mois" = 3 ans, on pouvait aussi dire "plus de 3 semaines" ou encore "plus de 3 jours"… C’est ridicule).

Hors ligne Hors ligne

 

#34 18/09/2020 21h12

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   237  

Valeur de retrait "normale"…

Cela illustre bien que les valeurs de retrait (et donc de souscription) des SCPI sont de pures constructions intellectuelles. C’est du moins mon avis.

A mon avis cette valeur n’a rien de normal et n’a d’autres intérêts que de maintenir un prix de souscription constant et de ne pas affoler les détenteurs "dormants".

PS : comme mentionné ailleurs la vente de Sofipierre s’est passée sans encombre. Reste en début d’année 2021 Aestiam PR (ex-Foncia PR) et je croise à nouveau les doigts smile !


"Il ne faut pas voir les héros de la coulisse. Quand ils coïncident un moment avec leur légende c'est déjà beaucoup."

Hors ligne Hors ligne

 

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur