Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#101 20/04/2017 16h19 → Investissement forestier : en direct, groupements, foncières cotées ?

Membre
Réputation :   127 

Theo1987 a écrit :

A plusieurs reprises, vous soulevez des points qui relèvent de notre modèle économique. Vous conviendrez avec moi que nous ne sommes pas nécessairement tenus de les exhiber à hue et à dia même si nous n’avons rien à cacher. La stratégie d’une entreprise est de proposer un modèle simple, concret, tangible et honnête à ses consommateurs. Les tenants et aboutissants pour y arriver relèvent de la cuisine interne, sont la plupart du temps très techniques, et n’intéressent, en tout état de cause, pas grand monde.

Marrant, mais en disant cela vous déclenchez instantanément tout mes alertes "arnaques".
Concrètement, un professionnel qui m’indique que la façon ont il fait son business ne me concerne pas revient à me dire circuler, y à rien à voir.
Etant un tantinet idiot, j’ai tendance à obtempérer et à aller chez le concurrent plus ouvert! smile

Pour finir, j’aime bien comprendre le fonctionnement des groupements forestiers dans lequel j’ai investi.
Bref, je suis peu être trop fouineur/investisseur/curieux/autres pour un investissement dans le schéma que vous proposez.

Au passage, y a une déduction d’impôts via votre investissement ? (comme pour l’investissement en GF ?)

Hors ligne

 

#102 20/04/2017 17h52 → Investissement forestier : en direct, groupements, foncières cotées ?

Membre
Réputation :   715 

J’entends bien votre argumentaire sur un investissement éthique, environnemental. Qu’un particulier mette 30 € pour acheter un arbre ou quelques centaines d’euros pour acheter quelques arbres, c’est un "geste pour la planète".

C’est un peu comme acheter un tee-shirt "j’aime les arbres" ou adhérer à une association environnementale.

Très bien ! Votre positionnement est dans l’air du temps et je vous souhaite beaucoup de succès.

Dire que c’est un investissement éthique et que c’est pour ça qu’on ne détaille pas la valeur et la rentabilité, c’est parfaitement entendable ; mais vous comprendrez que ça a peu de chances de convaincre sur un forum d’investisseurs.

Sous l’angle de l’investissement, outre cette absence de visibilité sur la valeur et la rentabilité, il y a encore d’autres inconvénients :
gunday demande : y a une déduction d’impôts via votre investissement ?
- réponse donnée dans la FAQ : s’agissant d’un bien meuble, exonération de la plus-value entre le prix d’achat et le prix de vente (sous certaines conditions notamment de montant de la vente ou de durée de détention, conditions qui seront vérifiées sans difficulté par les "petits" acheteurs). Pour autant, c’est nettement moins intéressant que les avantages fiscaux auxquels ont accès les investisseurs de forêts détenues en direct ou en parts de GF : dispositif DEFI Forêt, réduction de la base d’ISF et de la base des frais de mutation (donation ou succession) = le fameux amendement Monichon.

- la liquidité : vous indiquez qu’une revente avant la récolte ne pourra être faite que envers Ecotree, avec une "valorisation à date" et un délai de 6 mois. Autrement dit, un délai élevé et aucune garantie sur la valeur de revente. Quand on achète des "jeunes plants", cela veut donc dire un placement bloqué pour 30 ans sauf à risquer une potentielle décote à la revente ! Un tel manque de liquidité, sur une telle durée, est un gros inconvénient pour tout "placement", et cela devrait en toute logique rendre réticents les investisseurs avisés….

Pour ma part, je maintiens que :
- ça ne correspond pas à mes connaissances et à ma compréhension de la forêt. La forêt doit être multifonctionnelle, c’est à dire à la fois environnementale (biodiversité…), sociétale (ballade, paysage…), et productive (elle doit produire du bois et rapporter de l’argent). Le propriétaire forestier apporte déjà beaucoup d’aménités gratuites à la société (biodiversité, ballade, paysage, champignons…). La contrepartie, c’est que sa forêt doit être rémunératrice.

Pour cela, il ne faut pas raisonner en termes d’arbres individuels : on achète des surfaces suffisantes pour être gérées efficacement. Soit en direct, soit pas le biais d’un groupement forestier. Il faut que ça rapporte, et ça, ça se fait avec de la sylviculture "carrée", qui raisonne en hectares, en m3 et en euros, et qui planifie (PSG ou équivalent). Qui met tout par écrit en termes techniques et en chiffres, et pas en prose poétique. L’investisseur en forêt doit avoir accès à toutes ces données "carrées". C’est comme ça que je comprends l’investissement forestier.

- Qu’on veuille simplifier la forêt, la rendre accessible au pékin moyen, je veux bien, mais je continue à penser qu’individualiser les arbres n’est pas rendre service à la forêt et aux forestiers. On rentre dans une approche romantique à la Idéfix où l’on s’attache à chaque arbre au lieu de considérer la forêt comme une production agricole.
Cette approche romantique progresse dans la société, puisque les gens n’ont plus de lien direct à la terre et à ses productions. C’est une approche qui conduit tout droit au réflexe NIMBY, aux pétitions contre l’exploitation forestière, aux dégradations commises sur les engins forestiers, aux maires qui interdisent les routes aux grumiers pour plaire à leurs administrés etc. Problèmes auxquels les professionnels de la forêt sont confrontés tous les jours. Vous pensez peut-être qu’au contraire votre approche permettra de faire de la pédagogie et donc de combattre ces idées ; permettez-moi de ne pas être d’accord.

Dernière modification par Bernard2K (20/04/2017 18h19)

Hors ligne

 

#103 21/04/2017 09h49 → Investissement forestier : en direct, groupements, foncières cotées ?

Membre
Réputation :   127 

Bernard2K a écrit :

Dire que c’est un investissement éthique et que c’est pour ça qu’on ne détaille pas la valeur et la rentabilité, c’est parfaitement entendable ; mais vous comprendrez que ça a peu de chances de convaincre sur un forum d’investisseurs.

Marrant, pour trainer pas mal sur des forums bio/écolo/alternatif, le manque de clarté de l’investissement sera rapidement souligné également.
C’est même plutôt le contraire, le green-washing étant tellement à la mode que la dernière nouveauté écologique suscitera pas mal de méfiance.

Après, reste le quidam moyen, un peu écolo mais pas trop.
Reste à savoir si le quidam moyen est 1 intéressé par l’offre, 2 ouvert à ce type d’investissement.

Hors ligne

 

#104 02/07/2017 22h46 → Investissement forestier : en direct, groupements, foncières cotées ?

Membre
Réputation :   11 

Entièrement d’accord avec Bernard 2K , une forêt est un écosystème à part entière et non une juxtaposition d’arbres.
Sur le plan économique, il y a au moins deux approches qui permettent d’obtenir plus de 2 % de rentabilité (à condition d’aimer le plein air).
- la première est d’acheter un terrain après coupe rase à un propriétaire qui ne souhaite pas replanter.
Les projections faites par l’ONF donnent un T.I.R. d’environ 5.5 % pour le douglas avec une sylviculture dynamique ( coupe finale à 45 ans d’arbres d’environ 2 m3 soit 500 m3 / ha ). On peut espérer un résultat du même ordre avec le mélèze hybride. Si on habite une région favorable, on peut faire la plantation et l’entretien soi-même ce qui assure tout à la fois une rentabilité supérieure, une silhouette svelte et un teint halé.
Il n’est pas nécessaire d’attendre 45 ans si l’on veut toucher les fruits de son investissement car on peut revendre une plantation bien entretenue et d’une certaine surface à un prix qui tient compte de sa valeur d’avenir.
- la seconde est d’acheter une forêt qui a un potentiel mal exploité et qui est donc sous valorisée.
C’est plus technique, mais vous allez comprendre l’idée: soit une forêt qui produit 10 m3 /ha/an de bois de qualité quelconque à 10 € /m3.
Cette forêt produit chaque année : 100 € / ha.
Sa valeur en prenant une rentabilité de 3% est : 100/0.03=3333 €/ha
Dans cette forêt, il y a des arbres qui ont une croissance de 5m3/ha/an et d’autres de 18 m3/ha/an
Il y en a qui valent 3 € / m3 et d’autres 160 €/m3.
Si vous favorisez , par un traitement sylvicole adapté, les plus beaux arbres et les plus rémunérateurs, vous augmentez la rentabilité de la forêt. Vous pouvez par exemple arriver à produire 15 m3/ha/an de bois valant 50€/m3.
Chaque année votre forêt produit 50x15= 750€/ha, la rentabilité est 7.5 fois plus élevée ( soit…22.5 %)
Évidemment, c’est un peu théorique et on est loin du court-termisme de notre époque En plus, il faut aimer parcourir les bois et observer. 
Mais c’est comme pour tout : il n’y a pas de bon ou de mauvais placement, il faut savoir acheter.

Hors ligne

 

#105 03/07/2017 11h24 → Investissement forestier : en direct, groupements, foncières cotées ?

Membre
Réputation :   127 

toufou a écrit :

- la seconde est d’acheter une forêt qui a un potentiel mal exploité et qui est donc sous valorisée.
C’est plus technique, mais vous allez comprendre l’idée: soit une forêt qui produit 10 m3 /ha/an de bois de qualité quelconque à 10 € /m3.
Cette forêt produit chaque année : 100 € / ha.
Sa valeur en prenant une rentabilité de 3% est : 100/0.03=3333 €/ha
Dans cette forêt, il y a des arbres qui ont une croissance de 5m3/ha/an et d’autres de 18 m3/ha/an
Il y en a qui valent 3 € / m3 et d’autres 160 €/m3.
Si vous favorisez , par un traitement sylvicole adapté, les plus beaux arbres et les plus rémunérateurs, vous augmentez la rentabilité de la forêt. Vous pouvez par exemple arriver à produire 15 m3/ha/an de bois valant 50€/m3.
Chaque année votre forêt produit 50x15= 750€/ha, la rentabilité est 7.5 fois plus élevée ( soit…22.5 %)
Évidemment, c’est un peu théorique et on est loin du court-termisme de notre époque En plus, il faut aimer parcourir les bois et observer. 
Mais c’est comme pour tout : il n’y a pas de bon ou de mauvais placement, il faut savoir acheter.

Ce que vous décrivez via une approche technique est ce que font les anciens en approche pifométrique! wink

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech