Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Attention Cette page affiche seulement les messages les plus réputés de la discussion.
Flèche Pour voir tous les messages et participer à la discussion, cliquez ici.

Favoris 3   [+1]    #1 15/06/2019 10h25

Membre (2019)
Réputation :   13  

Merci pour vos réponses. Si j’essaye de synthétiser ceux qui semblent les plus pertinents (*), on obtient :

ETF monde
AMUNDI ETF MSCI WR - LU1681043599

ETF émergent
AMUNDI PEA MSCI EM - FR0013412020

ETF small caps US
AMUNDI RUSSEL 2K - LU1681038672

ETF small caps Europe
BNP Paribas Easy MSCI Europe Small Caps - LU1291101555

ETF valeurs technologiques NASDAQ
LYXOR NSDQ 100 PEA - FR0011871110
ou
AMUNDI ETF PEA NASDAQ-100 - FR0013412269
(difficile de départager les deux à l’heure actuelle)

(*) Sur la base des critères de minimisation des frais, d’encours les plus importants et d’une préférence pour la capitalisation

Dernière modification par Concerto (15/06/2019 10h38)

Mots-clés : courtier, epargnant, etf, lazy

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #2 15/06/2019 10h44

Membre (2019)
Réputation :   76  

Attention !  le Amundi MSCI Europe High Dividend Factor LU1681041973 perd son éligibilité au PEA le 29 juillet prochain

Une alternative limitée à l’Eurozone existe:
Amundi MSCI EMU High Dividend UCITS ETF FR0010717090 qui est éligible au PEA

Il s’agit d’ETF High Dividend et non small caps …

Edit: message rédigé pendant que Concerto modifiait et corrigeait son message initial

Dernière modification par Cristobal (15/06/2019 10h48)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #3 05/04/2020 13h13

Membre (2015)
Top 100 Réputation
Réputation :   194  

Le meilleur moyen de répondre à votre question est… de comparer les grilles tarifaires.

En vingt secondes (je ne compte pas faire une étude approfondie, n’y ayant pas d’intérêts particuliers), je remarque des des droits de garde important sont facturés par le lcl. (tenue de compte de 22.70€ par ans, droit de garde minimaux de 25 euros par ans : tarifs LCL (p35 & 36)

Vous pouvez économisez ceux-ci en passant par un courtier en ligne. Et il y a sans doute bien d’autres sources d’économies possibles.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #4 05/04/2020 14h40

Membre (2020)
Réputation :   35  

En complément de tous ces bons conseils Loiseaud :

D’une part, le Stoxx 600 est certes plus large, mais surtout il contient un peu de small comparé au MSCI. A mon sens le Stoxx 50 est bien trop restrictif.

Mais en faisant cela, vous surpondérez l’Europe pour le coup.

Ensuite l’Asie, pourquoi se cantonner à l’Asie émergente, vous éludez les pays développés d’Asie et les émergents hors Asie. Pourquoi pas, mais il faut bien avoir ça en tête.

Vous parliez initialement d’un ETF Asie et non Asie émergente, à ce moment là, il vous faudrait ajouter :
- Un ETF Asia Pacific et un ETF Japon afin de représenter toute l’Asie, pour le PEA ce serait (PAEJ + PTPXE + PAASI) ou plus large (PAEJ + PTPXE + PAAEM).

Un CW8 + PAASI ou PAAEM suffirait à votre recherche initiale, c’est aussi plus simple à gérer.

Sinon, pourquoi adjoindre CW8 avec un Stoxx 600 ? Pourquoi ne pas associer un S&P 500 même souspondéré par rapport à sa représentation dans le CW8 et y associer un Stoxx 600, l’Asie avec le Japon et un Emergent, avec pourquoi pas une dose de small US comme le suggérait très justement Traz.

Ce qui reviendrait à ESE + RS2K + ETZ + PAEJ + PTPXE + PAAEM avec des frais autour de 0,23%

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #5 17/04/2020 16h26

Membre (2018)
Réputation :   11  

Pour répondre à votre deuxième question, vous trouverez ci-dessous la répartition géographique de l’ETF SPDR évoqué ci-dessus (l’image est tirée de la page Morningstar relative à l’ETF)



On peut y voir que la part d’entreprises du Royaume Uni est de 27% au sein de l’ETF. La technique de réplication utilisée ne semble donc pas exclure les titres UK pour conserver l’égibilité au PEA.

Concernant votre première question je me souviens effectivement d’une perte d’éligibilité au PEA de certains ETFs d’Amundi (il me semble autour de mai 2019), ce qui avait obligé certains investisseurs (dont je fais partie) à revendre pour racheter les nouveaux ETFs éligibles et conserver ainsi leur PEA. Par contre, je n’ai pas le souvenir que cette évolution et ces changements d’ETFs éligibles au PEA chez Amundi aient été en lien direct avec le Brexit. Mais je suis peut être passé à côté de l’information.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #6 26/04/2020 14h14

Membre (2019)
Réputation :   25  

Je me permets de compléter la réponse de Sven337 car je suis partiellement d’accord avec sa conclusion ("mauvaise idée").

En effet j’imagine que vous touchez différents éléments de votre rémunération sur votre PEE (intéressement, participation, etc.) et il me semblerait peu judicieux de les retirer avant d’attendre 5 ans (sauf projet personnel spécifique). Il faut donc bien placer cet argent. Je serais étonné d’apprendre que vous ayez accès à des ETF dans votre PEE, vous êtes donc dans la même situation que beaucoup d’autres et il vous faut choisir les fonds "les moins pires"…

Le PEE est également une enveloppe intéressante. Comme le PEA vous ne payez que des prélèvements sociaux sur vos plus-values mais les conditions de sortie sont différentes :
- Plusieurs situations permettent de sortir avant 5 ans sans coût supplémentaire (mariage, changement d’entreprise, acquisition d’une résidence principale, etc.) et, par chance, pour beaucoup de monde il y a peu de chance d’avoir besoin de retirer de l’argent prématurément en dehors de ces cas
- Vous pouvez faire des retraits sans fermer votre PEE ou bloquer les nouveaux versements (même si avant 5 ans cela engendrera peut-être quelques coûts)

En conclusion si vous avez un horizon d’investissement assez court terme (projet de vie type acquisition d’un bien immobilier à court terme par exemple), vous avez probablement intérêt à privilégier des fonds peu risqués de votre PEE.
Sinon le fonds que vous citez peut s’avérer intéressant, notamment le temps de dépasser 5 ans. D’autres cas peuvent également justifier d’investir sur des fonds plus risqués en PEE :
- Vous êtes rassurés à l’idée d’avoir une "option de retrait" moins contraignante que sur votre PEA
- Votre PEA est bientôt plein ou déjà plein

EDIT : ce fourbe de sven337 a nuancé sa réponse entre temps, comme ça vous avez deux avis complémentaires !

Dernière modification par Mopp (26/04/2020 14h16)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #7 28/04/2020 10h37

Membre (2013)
Réputation :   21  

Bibbro a écrit :

Bonjour et merci pour vos éclaircissement.

sven337, le 26/04/2020 a écrit :

Quand on regarde le détail de la performance, le fonds semble assez corrélé à MSCI World, donc même si la description parle d’ISR et de gestion active, on dirait que c’est du closet indexing. Il faut voir le niveau des frais, si c’est vraiment moins que 0.38% il ne me semble pas complètement idiot d’investir un peu dessus.

Je vous le confirme, pour moi il n’y a aucun frais, ils sont entièrement pris en charge par l’entreprise.

J’ai essayé de faire le calcul, j’ai retranché les 0,38% du tracker Amundi (LU1681043599)

Année    Fonds                         Amundi MSCI World Ucits   
2014     11 956,00 €     19,56%     11 923,00 €     19,23%
2015     13 008,13 €     8,80%     13 192,79 €     10,65%
2016     14 279,02 €     9,77%     14 599,14 €     10,66%
2017     15 289,98 €     7,08%     15 685,31 €     7,44%
2018     14 637,09 €     -4,27%     15 029,66 €     -4,18%
2019     19 039,93 €     30,08%     19 514,51 €     29,84%
               
Perf nette de frais sur 6 ans :        90,40%        95,15%

Si mes calculs sont bons, même nette de frais, la performance n’est pas meilleure. C’est ce qu’on pouvait d’ailleurs lire dans les différents échanges au sujet de ce fond sur ce forum.

Pourquoi retranchez-vous les frais de gestion du CW8. La valeur liquidative publiée du CW8 tient déjà compte des frais de gestion.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #8 29/04/2020 00h21

Membre (2020)
Réputation :   1  

Wayneroo, le 26/04/2020 a écrit :

Bonjour,

Petite question : connaissez vous des ETF éligibles au PEA qui trackent des indices ESG-related (Euronext - Vigeo World 120 / Europe 120 / MSCI World ESG / …)

Les entreprises socialement responsables sont celles qui ont le mieux résisté au krach de la Bourse, Analyses et opinions - Investir-Les Echos Bourse

Wr

Bonjour,

Oui, il faut notamment regarder au niveau de l’offre de la BNP, à savoir que le Low Carbon est moins éthique que ceux ISR. (cf. YouTube)

Artosis, le 21/04/2020 a écrit :

Bonjour,

Si je devais agir (pour le moment ce ne sont que des réflexions), j’opterais pour le LU1291101555, faute de mieux.

Mopp, le 21/04/2020 a écrit :

Pouvez-vous préciser de quels inconvénients vous parlez ? Mis à part l’encours je ne vois pas d’inconvénient évident : les frais sont faibles, et l’indice suivi bien qu’il soit "bizarre" reste pertinent.

Quelle solution avez-vous finalement retenu après avoir abandonné ce tracker ?

Concerto, le 20/04/2020 a écrit :

J’avais commencé un portefeuille avec le tracker BNP Paribas Easy MSCI Europe Small Caps (LU1291101555) pour répliquer la capitalisation boursière mondiale et j’ai finalement abandonné au vu de la faiblesse de l’encours et des inconvénients potentiels qui vont avec…

Concernant le small caps europe de la BNP dont vous parliez avant, il semblerait qu’il y ait des modifications à venir dans les prochains jours !

https://docfinder.bnpparibas-am.com/api … bdca7f/512

Il va intégrer la thématique ISR que développe la BNP…

Par contre, j’ai réussi à trouver aucun chiffre officiel sur son encours actuel, est-ce que quelqu’un pourrait m’envoyer une info sourcée svp ?

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #9 30/04/2020 18h29

Membre (2014)
Top 150 Réputation
Réputation :   185  

Artosis a écrit :

loulou75015 recherche un ETF européen typé growth

Non c’est l’interprétation que vous en faites mais initialement c’était un tracker avec de belles valeurs de croissance. C’est le cas avec AMUNDI ETF PEA MSCI EUROPE UCITS. Redardez les principales lignes qui le compose pour vous en convaincre. Ensuite, comparez l’encours. Enfin, les frais de gestion.


Who’s the more foolish, the fool or the fool who follows him?

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #10 01/05/2020 10h40

Membre (2010)
Réputation :   94  

Franck059 a écrit :

@cat
@JB0660

Désolé mais je dois m’y prendre comme un manche

Que ce soit en particulier ou en institutionnel, je trouve la composition de l’indice (mais il suffit d’aller directement à la source sur le site de msci por l’obtenir) mais pas la composition du fond (l’etf) répliquant cet indice.

Il y a pourtant un (énorme) bandeau bleu, y compris dans la partie pour les particuliers.
Actuellement, avec l’actif du fonds au 27/04 :

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #11 01/05/2020 10h59

Membre (2015)
Top 50 Réputation
Top 20 Banque/Fiscalité
Top 5 SCPI/OPCI
Réputation :   427  

@Franck059
Je rejoins JB0660, il suffit d’exporter le fichier .xls "extrait de l’actif du fonds" et vous avez la réponse à votre question, il me semble (ou alors je ne comprends pas bien ce que vous cherchez).

Bien à vous,
cat

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #12 13/10/2020 20h58

Membre (2014)
Top 100 Réputation
Réputation :   219  

Bonsoir, j’ai comparé les 2 le graphique boursedirect, ils sont tous les deux à +56% sur 5 ans environ.

Dernière modification par skywalker31 (13/10/2020 20h59)


"Ne nous soumets pas à la tentation du stock picking…" - Portefeuille et Mon blog

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #13 03/11/2020 10h12

Membre (2017)
Réputation :   11  

Bonjour
La logique première de l’investissement lazy, c’est d’être lazy !
Un ETF qui suit l’indice MSCI World répond à cette logique, puisqu’il ne s’interroge pas sur la composition, il la suit fidèlement.
Et l’intérêt de suivre l’indice MSCI World est de suivre grosso modo le cours des actions dans le monde, sans se poser de questions, sinon, on commence à introduire des biais qui sont le premier ennemi de l’investisseur qui veut surperformer le marché. Et qui se plante 9 fois sur 10 !
Par contre, on peut s’interroger sur la composition de l’indice MSCI World puisqu’il se restreint à 23 pays (il n’y a donc pas la Chine, ni la Corée du sud, ni la Grèce ou le Brésil…) et que d’autre part, il est construit en fonction de la taille de chaque entreprise : le critère de la taille retenu par MSCI est la capitalisation boursière.
Vous pourriez chercher des indices plus larges géographiquement ou qui retiennent d’autres critères que la capitalisation, mais alors vous n’en trouverez pas qui sont éligibles au PEA. Sauf à compléter le CW8 d’Amundi par d’autres ETF, par exemple sur les émergents, mais vous devenez moins lazy et vous prenez un risque de biais de plus : quel poids donner aux émergents (qui surpondère allégrement Alibaba et Tencent pour celui d’Amundi éligible au PEA) ?
En conclusion, j’estime que le pur lazy se contente de mettre régulièrement au pot du CW8 en lissant au maximum sur la durée ses investissements, car personne ne sait quand la bourse monte ni quand elle descend.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 4   [+4]    #14 04/11/2020 15h41

Membre (2020)
Réputation :   26  

Bonjour j’ai une proposition alternative semi lazy qui permet de ne pas trop surpondérer les GAFAM et le marché américain :

Il s’agit de composer le portefeuille proportionnellement aux PIB générés par chacune des zones ou pays concernés, logés sur un PEA, l’exemple est pour 18 155€ car c’est mon portefeuille :


Voila la répartition que cela donne en camembert :


Les idées qui sous tendent cette répartition sont les suivantes :
- Les US sont trop surpondérés dans les capitalisations et le MSCI World est trop concentré sur les US
- Un portefeuille callé sur le PIB surperforme le MSCI World selon plusieurs études
- Plusieurs zones de fortes croissance, particulièrement en Asie, comme la Chine et la Corée du sud, sont souvent oubliées des investisseurs qui se focalisent sur les US et l’Europe. Les actions de la Corée du sud ont particulièrement bien résistées durant la crise du covid car la situation sanitaire y a été très bien gérée
- Le Japon est souvent oublié alors qu’ils pèsent presque 10% du PIB mondial, le yen est une valeur refuge et les actions japonaises ont très bien résistées durant la crise du covid
- D’autres pays, comme les BRIC sont des émergents et méritent leurs place
- La Russie, même si elle n’est plus un grand acteur économique à l’heure actuelle, n’est pas chère : Carte mondiale des PER ajustés cycliquement à 10 ans
- Le portefeuille est très bien diversifié, il comprend environ 1500 sociétés partout dans le monde, psychologiquement je me dis que dès que quelqu’un achète quelque chose dans le monde il y en a une petite partie qui me revient.

Stratégie :
- Maintenir la répartition 70% actions / 30 % réserve sur PEA et PEE
- Alimenter tous les mois le PEA avec 500€ en automatique.
- En cas de gros crash, de -50% par exemple, monter à 100% en actions sur le PEA et sur le PEE
- Progressivement continuer à diversifier vers d’autres pays comme l’Afrique du sud, la Turquie, le Canada, l’Australie …

A bientôt.

Dernière modification par outoftheratrace (04/11/2020 15h42)


La vie ne vaut rien, mais rien ne vaut la vie

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #15 04/11/2020 16h30

Membre (2020)
Réputation :   12  

outoftheratrace a écrit :

Bonjour j’ai une proposition alternative semi lazy qui permet de ne pas trop surpondérer les GAFAM et le marché américain :

Il s’agit de composer le portefeuille proportionnellement aux PIB générés par chacune des zones ou pays concernés, logés sur un PEA, l’exemple est pour 18 155€ car c’est mon portefeuille :
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/ … tition.png

Voila la répartition que cela donne en camembert :
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/ … phique.png

Les idées qui sous tendent cette répartition sont les suivantes :
- Les US sont trop surpondérés dans les capitalisations et le MSCI World est trop concentré sur les US
- Un portefeuille callé sur le PIB surperforme le MSCI World selon plusieurs études
- Plusieurs zones de fortes croissance, particulièrement en Asie, comme la Chine et la Corée du sud, sont souvent oubliées des investisseurs qui se focalisent sur les US et l’Europe. Les actions de la Corée du sud ont particulièrement bien résistées durant la crise du covid car la situation sanitaire y a été très bien gérée
- Le Japon est souvent oublié alors qu’ils pèsent presque 10% du PIB mondial, le yen est une valeur refuge et les actions japonaises ont très bien résistées durant la crise du covid
- D’autres pays, comme les BRIC sont des émergents et méritent leurs place
- La Russie, même si elle n’est plus un grand acteur économique à l’heure actuelle, n’est pas chère : Carte mondiale des PER ajustés cycliquement à 10 ans
- Le portefeuille est très bien diversifié, il comprend environ 1500 sociétés partout dans le monde, psychologiquement je me dis que dès que quelqu’un achète quelque chose dans le monde il y en a une petite partie qui me revient.

Stratégie :
- Maintenir la répartition 70% actions / 30 % réserve sur PEA et PEE
- Alimenter tous les mois le PEA avec 500€ en automatique.
- En cas de gros crash, de -50% par exemple, monter à 100% en actions sur le PEA et sur le PEE
- Progressivement continuer à diversifier vers d’autres pays comme l’Afrique du sud, la Turquie, le Canada, l’Australie …

A bientôt.

Bonjour outoftheratrace

Effectivement c’est une idée séduisante sur le papier:
- A tout ceux qui croient que la part dans la capitalisation mondiale est quelque chose d’immuable, je rappelle qu’en 1989 le Japon représentait 45% de la capitalisation mondiale (et les US 29%). Aujourd’hui le Japon représente 8%. On peut logiquement penser que les % de PIBs sont plus représentatifs, en tout cas indéniablement ils sont plus stables.
- La capitalisation US représente environ 150% du PIB alors que l’on considère un nombre normal autour de 50% (il y aurait fort à dire là dessus car oui ce n’est pas totalement un indicateur pertinent)
- Je suis en phase avec ce que vous dites sur les PER ; en particulier PER des gros indices US ajouté à ce que l’on vient de dire sur le rapport au PIB n’est pas quelque chose qui m’incite à surpondérer les US pour du long terme.
- exemple d’étude qui montre une surperformance en ayant un portefeuille pondéré sur les PIBs et non les capitalisations: http://etf.dws.com/en-gb/EmeaAssetDownl … o-ETFs.pdf

Attention par contre:
- ce que vous dites sur dynamisme de l’économie d’un pays = dynamisme de la bourse semble tout à fait logique mais en réalité est faux. Globalement  les économies qui progressent rapidement ont leurs marchés qui progressent moins bien que les économies matures. Il y a de nombreuses études sur le sujet. Et je suis d’accord, c’est contre-intuitif, mais il y a des raisons qui l’expliquent.
- Impossible à mettre en oeuvre sur PEA sans très fortes approximations (concrètement parlant allez chercher un ETF Mexique ou Australie éligible PEA…).
- enfin, j’ai testé ici, en téléchargeant les indices MSCI AC pour les 19 premières économies représentant 88% du PIB mondial (US, Chine, Japon, Allemagne, France, Brésil, UK, Russie, Italie, Inde, Canada, Australie, Espagne, Mexique, Corée, Indonésie, Turquie, Hollande, Suisse) et en créant un indice "mix" pondéré en fonction des parts de PIB. Bilan: cela ne surperformait pas. Je dois toujours avoir la feuille de calcul quelque part. Je n’ai pas été plus loin.

Si cela vous aide, tant mieux !

Dernière modification par Oolkoo (04/11/2020 16h33)


"Il ne faut pas se fier aux choses qui ne peuvent pas arriver, car c'est justement celles là qui arrivent" (Pierre Dac)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #16 05/11/2020 09h48

Membre (2016)
Réputation :   47  

J’ajouterais dans les arguments pour dire que l’approche par PIB est trompeuse plusieurs éléments assez classiques que je donne lorsque quelqu’un souhaite se surexposer aux émergents asiatiques car "ils ont la plus forte croissance" ou "ils ont un PIB important et ça va croître" :

- La croissance des pays dits "émergents" a été captée en grande partie par les entreprises occidentales (Apple fait fabriquer en Chine, etc.)
- Ces pays "émergents" ont bien sûr leurs propres entreprises - mais elles sont souvent cotées à l’étranger (vous citez Baidu : c’est côté au Nasdaq, de même pour Alibaba au NYSE, par exemple)
- Les autres entreprises de ces pays, cotées localement, voient leur cours de bourse souffrir de plusieurs facteurs : (i) politique actionnariale très limitée (exemple Chinois : priorité à l’emploi, etc.) ; (ii) présence de l’Etat / banques dépendantes de l’Etat au capital ; (iii) inefficience du marché boursier local (cours bloqués selon le niveau de variation, autres limites)

Ces quelques éléments permettent de comprendre en partie pourquoi les marchés boursiers de ces pays ont eu des performances en ligne avec les marchés développés depuis 20 ans alors que leur PIB explosaient.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #17 12/11/2020 01h32

Membre (2018)
Top 100 Réputation
Top 20 Expatriation
Top 20 Banque/Fiscalité
Réputation :   258  

Il s’agit de la contribution de chaque action au changement de points de l’index.

Par exemple si vous regardez Tencent qui fait -7.39% ce jour, elle influence l’index négativement de 82 points. Meituan à -9.67% l’influence négativement de 55 points en raison d’une moindre proportion dans l’index.


“It ain’t what you don’t know that gets you into trouble. It’s what you know for sure that just ain’t so.” M.Twain

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #18 05/01/2021 17h11

Membre (2011)
Réputation :   66  

Bonjour Elgen,

Peut-être pouvez vous trouver un ou des  FCPs bien gérés en lieu et place et rester avec en mode Lazy ?

Autant je trouve que les ETF ont du sens sur le MSCI world ou sur des marchés éloignés ou encore sur des secteurs, autant sur du small cap qui plus est Europe, il existe des alternatives en FCP car un gestionnaire talentueux peut pratiquer un stock picking surperformant l’indice (et donc l’ETF) couvrant largement les 1,5% de frais additionnels.

Pour diminuer le risque, l’investissement peut être réparti sur 3 FCP différents.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #19 08/02/2021 19h39

Membre (2019)
Top 50 Réputation
Top 5 Portefeuille
Réputation :   583  

Bonsoir,

En théorie en se basant sur la Trinity Rule (il y a de nombreux posts sur le sujet sur le forum, je vous laisse regarder dans la barre de recherche) et que vous retirez 4% de votre capital (par exemple en vendant 4% de vos ETF chaque année), vous ne retirez en moyenne que les intérêts sur le long terme et préservez votre capital.

On appelle aussi cette étude la règle des 4%. Cela est censé revenir plus ou moins à la même chose qu’un retrait de dividende (le confort psychologique est différent mais cela fonctionne aussi).
En retirant un dividende vous vous « appauvrissez » tout autant puisque vous sortez de l’argent de votre PEA et que lors d’un versement de dividende le cours de l’entreprise baisse d’autant.

Dernière modification par MrDividende (08/02/2021 20h17)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #20 08/02/2021 19h51

Membre (2015)
Top 50 Réputation
Top 20 Portefeuille
Réputation :   531  

Cette théorie ne dit rien quant à la préservation du capital. Elle dit juste que statistiquement en dépensant 4% de votre capital (investi en actions et obligations) vous tenez au moins 30 ans i.e. vous n’êtes pas ruiné avant la fin de cette période.

It is assumed that the portfolio needs to last thirty years. The withdrawal regime is deemed to have failed if the portfolio is exhausted in less than thirty years and to have succeeded if there are unspent assets at the end of the period.

Source : Trinity study - Wikipedia

Message édité par l’équipe de modération (08/02/2021 21h11) :
- suppression de la citation du message immédiatement précédent

Dernière modification par dangarcia (08/02/2021 19h52)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #21 17/02/2021 15h51

Membre (2020)
Réputation :   11  

@Processus

1 et 2. Cette vidéo devrait apporter quelques éléments de réponse à votre question


3. Lorsque vous achetez un ETF, il y a un service de "market makers" qui servent à assurer la liquidité. Concrètement, ces market makers placent des ordres d’achat/vente proche du cours de l’indice, ce qui assure de l’acheter et le vendre proche de son prix à n’importe quel moment.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #22 18/02/2021 08h26

Membre (2016)
Réputation :   17  

Bonjour à tous,

un article intéressant sur la pondération des EM dans un portfolio.

Emerging Market Allocations: How Much to Own?



Cdlt,
S

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #23 08/03/2021 17h38

Membre (2019)
Réputation :   78  

gandolfi a écrit :

Bonjour

j’ai une question naive pour essayer de comprendre le fonctionnement de l’ETF PEA NASDAQ PANX par rapport au cours du Nasdaq 100 et celui du "Futures Nasdaq 100".

Si le PANX fait du +1% le matin avant 15h30 mais que le futures Nasdaq 100 indique lui du -1%. Cela veut il dire qu’a l’ouverture de la bourse américaine le PANX va redescendre de 1% ?

Merci

Non, et ce n’est pas comparable. Les horaires de cotations n’étant pas les mêmes pour PANX et le Nasdaq, il y a forcément des rattrapages à l’ouverture de PANX (à part si le Nasdaq / Futures / eur-usd sont restés stable après fixing).
Par exemple hier après le fixing de PANX, le nasdaq est remonté, puis sur les futures il y a eu une baisse mais en restant, à l’ouverture de PANX, à des niveaux plus haut qu’au fixing de la veille : logiquement PANX ouvre en hausse, alors que les futures continuaient leur baisse. PANX s’est ajusté plus ou moins sur le trend des futures puis du nasdaq.
Les ETF cherchent à reproduire l’indice mais sur des UT courtes il peut y avoir des petits écarts, et c’est le rôle et gagne pain des participants autorisés de les réduire.


Parrainages Coinbase - Binance

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #24 16/04/2021 15h10

Membre (2020)
Réputation :   12  

Bonjour Gravel,

80% des intervenants en général (et probablement 95% ici) vous diront que les ETFs à effet de levier sont à déconseiller, et surtout, ô grands dieux, pour le long terme.
Je veux donc porter un avis différent à cette pensée unique: les ETFs à effet de levier sont un outil très intéressant à utiliser, y compris pour du long terme (il s’agit tout de même d’en comprendre le fonctionnement avant).

L’analyse postée plus haut sur le beta slippage a peu d’intérêt (valeurs aléatoires avec espérance nulle -> remplacer par de vrais cours !).
-> lire et comprendre cette page
-> amusez vous avec excel et les cours d’un indice, ou bien appliquer +x% -y% 20 jours de suite, appliquer +2x% -2y% 20 jours de suite (avec x<>y), vous verrez que quand le marché baisse en tendance, en levier vous perdez moins que 2x, et constater que quand le marché monte en tendance, en levier vous gagnez plus que 2x. Magique, non ?
Les marchés étant plus souvent en tendance que non, c’est en fait assez profitable (vous avez 2x la volatilité mais plus de 2x de rendement).
-> aller regarder les historiques des ETFs à levier et les comparer aux résultats annuels doublés des indices simples (des fois meilleurs, des fois moins bons ; au global on a 1,8 fois les gains pour 2 fois la volatilité. Pour beaucoup d’indices on est très largement à plus de 2 fois les gains pour seulement 2 fois la volatilité)

Enfin, J. Bogle dit bien que, pour un jeune, le meilleur investissement possible est un ETF marché en levier (avec un bon copain aux poches profondes pour prêter des sous dans les très rares moments ou cela descendra trop).
Effectivement c’est du bon sens et tous les historiques le montrent.

Donc voilà… Attention de ne pas jeter le bébé avec l’eau du bain… Et l’avis que vous donnez -passer en levier après une baisse- est très pertinent (certes c’est vrai, pas du tout dans la logique lazy de cette file).

Au passage, est ce que personnellement j’utilise des ETFs à effet de levier ?
Non, en raison de mon age, et de ma priorité sur la conservation du capital. Je n’ai pas besoin de gagner beaucoup.
Il n’empêche que j’ai quand même une stratégie proche de celle que vous esquissez: je dois être en levier 0,6-0,7, que je prévois de monter progressivement jusqu’à 1, selon des seuils à la baisse, si/quand cela baissera.

Bonne journée


"Il ne faut pas se fier aux choses qui ne peuvent pas arriver, car c'est justement celles là qui arrivent" (Pierre Dac)

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #25 25/08/2021 21h17

Membre (2019)
Réputation :   6  

Bonjour Adrien,

Cet ETF, à réplication physique, comporte des lignes du Royaume-Uni et ne sera donc bientôt plus éligible au PEA :

Rapport Mensuel

rapport mensuel BNPP a écrit :

*Sorti de l’Union Européenne le 31 décembre 2020, le Royaume-Uni est désormais considéré comme pays tiers. Ceci impacte l’éligibilité au PEA de certains fonds qui l’inclut
dans leur univers d’investissement. De ce fait, et en lien avec les dispositions du Trésor français prévoyant des mesures spécifiques transitoires, le fonds, tout en maintenant
sa vocation initiale, ne remplira plus les critères d’éligibilité au PEA à compter du 30 septembre 2021.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par narama (25/08/2021 21h19)

Hors ligne Hors ligne

 

Attention Cette page affiche seulement les messages les plus réputés de la discussion.
Flèche Pour voir tous les messages et participer à la discussion, cliquez ici.

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur