Informations À propos…   Chercher Cherchez sur le site, les forums et nos screeners :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

[+5]    #1 15/08/2018 14h27

Membre (2014)
Top 20 Crypto-actifs
Réputation :   181  

INFJ

Petit coup de mou sur l’action FCA après avoir côté à 19,8€ en début d’année, la voila retombé à 14€.
FCA étant une forte conviction de Monish Pabrai et Guy Spier, mais aussi assez apprécié sur Corner of Berkshire et Seeking Alpha, j’ai décidé de m’y intéresser de plus près. Au passage on saluera la taille des balls (n’y voyez aucun sexisme) de Monish Pabrai pour n’avoir que 2 positions…

Il faut dire que cela fait un moment que je vois des investisseurs parler de FCA mais je n’avais jamais pris la peine de m’y intéresser car le secteur automobile ne m’intéresse pas du tout, j’estime qu’il s’agit de l’une des pires industries (capex heavy, forte concurrence et absence d’oligopole, extrêmement cyclique). Il faut dire que la boite revient de loin et Sergio Marchionne n’y est pas pour rien. John Elkann a repris les rênes et compte bien honorer sa mémoire en poursuivant la route tracée par Marchionne.

Mais j’ai pris le temps de lire une analyse sur Seeking Alpha qui me fait réfléchir à l’idée d’investir dans FCA. Voici mon interprétation de l’analyse en français pour les anglophobes smile

Le bilan s’améliore d’année en année et il est important de noter que depuis le Q2 2018, FCA est redevenu en position positive de cash net.

La guidance 2018 a été revue à la baisse suite aux difficultés en chine, à cause de l’augmentation des droits de douanes :
Net revenues: €115-€118B (vs €125B)
Adjusted EBIT: €7.5-€8B (vs €8.7B)
Adjusted net profit: €5B
Net industrial cash: €3B (vs €4.0B)

Évidemment Mr Market n’a pas apprécié le cocktail d’où la chute du cours. Néanmoins la valorisation est peut-être un peu basse…

Market cap: €22B
Net cash: €3B (guidance 2018)
EV: €19B
EBIT: €7,5B (guidance 2018)
EV/EBIT : 2,5

Si l’on compte 0 en cash net, on obtient également un EV/EBIT attrayant puisqu’il serait à 2,9. On peut être encore plus conservateur et choisir l’EBIT 2017 (€7B) ou même choisir l’EBIT 2016 (€6B) ce qui donnerait, respectivement, des EV/EBIT de 3,1 et 3,6.

L’entreprise a également annoncé vouloir débloquer de la valeur et être mieux positionnée pour une potentielle fusion.

FCA a déjà prévu un spin-off de Magneti Marelli (fabricants de composant automobiles), Le spin-off devrait révéler la valeur de MM, mais une vente est tout à fait possible si une offre significative est faite.
Il semblerait que des offres de l’ordre de €6B ont été reçus (soit un multiple de 12 sur l’EBIT de €0,5B réalisé en 2017). Avec un prix de €6B, Magneti Marelli correspond à 31% de l’EV alors qu’il ne génère que 7% de l’EBIT.

Il y a également des rumeurs de spin-off des marques Maserati et Alfa Romeo. En 2017, Maserati a vendu presque 52K véhicules, ce qui a généré un CA de €4B avec une marge de 13,8% soit €560M. On peut mettre un multiple de 10 pour estimer Maserati a €5,6B. Pour être conservateur on peut ajouter à ce montant Alfa Romeo pour 0€. Ces rumeurs datent un peu ceci dit mais cela n’enlève rien à la valeur de ces marques.

Si on ajoute MM, Maserati et Alfa Romeo on a donc un montant proche de €12B soit 63% de l’EV qui génère €1,5B d’EBIT (20%).

Il reste alors les joyaux de la couronne (Jeep et RAM) ainsi que Fiat, Chrysler et Dodge qui s’échangerait à moins de 2x EBIT !

Le business plan 2018-2022 a également été dévoilé récemment. Cela ne reste que des prévisions donc je ne préfère ne pas trop en tenir compte mais il me semble important à mentionner malgré tout. Le point qui retient particulièrement mon intention de façon positive est le capex qui restera de l’ordre de €45B sur la période et le deleveraging qui devrait continuer. Si le BP est respecté, l’upside est significatif :

                                   2020e    2022e   
Adjusted EBIT           €9,2-10,4B     €13-16B
Adjusted EBIT margin        7,5-8,5%    9-11%
Adjusted Diluted EPS          €4-4,6    €5,6-€7,3
Industrial FCF              €3,5-4,5B    €7,5-10B
Net Industrial Cash                NC    €19-21B

Si on attribue un PE de 8, cela donne l’action à 45-60€ en 2022. A noter que ces estimations exclues le spin-off de MM, la mise en place du dividende ou d’un rachat d’action annoncé dans le plan.
Mais encore une fois il est facile de vendre du rêve avec un BP. Pour ma part, j’éspère que le BP se réalisera mais je n’investi pas sur cette base.

Le risque le plus probable pour FCA serait une fin de cycle. L’auteur sur SA affirme que les cycles sont assez décorelés geographiquement et FCA est un acteur mondial. D’ailleurs le BP (page 12) présente un stress test en amérique du nord qui aurait comme impact une baisse d’EBIT de €4B mais le FCF serait toujours positif. Avec une crise mondial et un déclin de 30% sur tous les marchés en 2020, l’EBIT serait amputé de €6B et un FCF nul.

Compte tenu de la valorisation actuelle inférieur à 3x EBIT 2018, on peut également envisager une fusion ou un rachat de l’entreprise, avec un premium de 40% sur le cours.

Je n’ai pas d’action FCA, j’attends de mûrir la réflexion mais également vos retours sur le sujet avant de me décider.

Au plaisir d’échanger ! smile

N.B: Il est également possible d’investir dans FCA (entre autres) via la holding Exor, pour avoir FCA encore moins cher…

Dernière modification par BriochePainPerdu (15/08/2018 14h35)

Mots-clés : fca, fcau, fiat

Hors ligne Hors ligne

 

#2 15/08/2018 15h44

Membre (2011)
Réputation :   232  

ENTP

Au risque de dire une bêtise, je crois que l’auteur de SA en question : HFR Capital est membre de notre forum. Je pense qu’il pourrait s’agir de SirConstance.

C’est vrai que Maserati est une pépite.

Je ne comprends toujours pas "vraiment" l’intérêt des véhicules électriques au jour J. N’est-il pas "écologiquement" préférable de passer à 80% d’énergie renouvelable dans le chauffage / électricité plutôt que passer le parc automobile en tout électrique ? (cf la californie, la suede, le bonus malus français etc).

Car même si seulement 20% de l’électricité produite pour charger les véhicules est produite a partir d’énergie fossile, l’intérêt écologique est discutable (en intégrant les notions de rendement, stockage de l’électricité, autonomie, batterie, recyclage etc).

Bref, l’automobile est sous pression : probablement en haut de cycle + risque de changement de paradigme dans le secteur.

Dernière modification par AleaJactaEst (15/08/2018 17h54)

Hors ligne Hors ligne

 

#3 15/08/2018 16h46

Membre (2015)
Réputation :   38  

Je rebondis juste sur les "balls" de Pabrai de n’avoir que 2 positions, il s’agit uniquement de son portefeuille US (les 13-F n’imposent pas de déclarer les participations à l’étranger). Il investit largement en Asie depuis longtemps, il avait des nets-nets japonaises en 2010/2011 et regarde beaucoup l’Inde également (il parle de plusieurs sociétés indiennes dans ses interviews).

Hors ligne Hors ligne

 

[+1 / -1]    #4 15/08/2018 17h45

Membre (2014)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 20 Actions/Bourse
Top 10 Obligs/Fonds EUR
Réputation :   485  

Les boites de bagnoles s’achètent pas vers le pic des ventes.
USA pic passé, Chine au pic, Latam repart doucement wt en Europe Fiat est à la ramasse.

Il faut ajouter le fonds de pension aussi.


Patron d'un cabinet CGP

Hors ligne Hors ligne

 

#5 15/08/2018 20h57

Membre (2014)
Top 20 Crypto-actifs
Réputation :   181  

INFJ

@bonel : Effectivement je viens de voir ça. Bon je m’en doutais un peu pour être franc. Ceci dit, son portefeuille US a subis une belle concentration malgré tout.

@kiwijuice : Pouvez-vous développer ? Je serais curieux d’en savoir plus sur ces fameux pics (dates et éventuellement historique pour les confronter aux cours des constructeurs). smile

En volume : Les ventes aux US sont en augmentation (+8%), le Canada en baisse (-16%) et le Mexique en baisse (-6%) mais la zone NAFTA est en augmentation globalement par exemple.
LATAM en augmentation, APAC en baisse et EMEA stable.
Globalement les ventes sont en augmentation 2,5M de véhicules vendus contre 2,37M l’an dernier, sur la même période.

En valeur c’est un peu la même histoire d’ailleurs.

source : Présentation Q2 2018

Hors ligne Hors ligne

 

#6 15/08/2018 21h24

Membre (2013)
Top 20 Actions/Bourse
Réputation :   211  

BriochePainPerdu a écrit :

@kiwijuice : Pouvez-vous développer ? Je serais curieux d’en savoir plus sur ces fameux pics (dates et éventuellement historique pour les confronter aux cours des constructeurs).

Sur les cycles, c’est toujours dur à dire, mais j’ai l’impression qu’avec le bouillon pris en 2008, les constructeurs sont sur leurs gardes. Cela n’empêche pas qu’ils pourraient souffrir évidemment.

J’ai pris position sur Exor plutôt que FCA car effectivement, on sort d’une phase plutôt "euphorique" (bien grand mot pour le secteur automobile).

Sur le spin-off de Maserati, cela me semble difficile après la claque du dernier trimestre sur la Chine. La guerres des taxes pourrait faire mal et tant que cela n’est pas réglé, un spin-off me parait impossible.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#7 16/08/2018 11h13

Membre (2014)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 20 Actions/Bourse
Top 10 Obligs/Fonds EUR
Réputation :   485  

BriochePainPerdu a écrit :

@bonel : Effectivement je viens de voir ça. Bon je m’en doutais un peu pour être franc. Ceci dit, son portefeuille US a subis une belle concentration malgré tout.

@kiwijuice : Pouvez-vous développer ? Je serais curieux d’en savoir plus sur ces fameux pics (dates et éventuellement historique pour les confronter aux cours des constructeurs). smile

Regardez les crises de 1980, 1990, 2007 et l’impact sur le cours de Ford.
Les titres auto s’achètent tous les 10 ans.
J’ai pris du Ford à $1 en 2009, du Fiat à €4 en 2013, du Toyota Caetano à €1.
Les gains ont été réalisés.
Je conserve un peu de Toyota Caetano et bien sûr Ferrari mais j’ai tout soldé.

Le risque de perte grandit chaque jour avec les mélanges:
- amendes liées au diesel gate (pas fini potentiellement)
- restrictions contre le diesel (interdits de circulation dans qq villes allemandes)
- la Chine qui va essayer de plafonner les ventes de voitures (pollution et embouteillages monstres)
- bonnes marges en général pour l’industrie et des attentes encore élevées
- la voiture électrique: progression importante des ventes. Avec icelle, moins de pièces détachées très rémunératrices à vendre lors des révisions

Pour Fiat en plus:
- les derniers modèles sont nuls, je rappelle Fiat Punto a eu 0 au crash test EuroNcap, un vrai danger pour ses conducteurs et passagers (faites attention quand vous louer une voiture qu’on ne la vous donne pas).
- Relance d’Alfa a raté.
- Maserati plafonne car le produit est moyen au final contre les concurrentes - ne pas confondre les meilleures ventes actuelles avec les projections d’il y a 4-5 ans.
- deficit du fonds de pension de Chrysler de $6bn à ajouter dans la dette.

Bref, je vais patienter encore 6-7 ans avant de redevenir actif dans le secteur. Je sélectionnerai alors les titres au pessimisme maximum et me ferait un x5 dans le plus grand des calmes.

Sur Fiat maintenant, vous pouvez faire +50% comme vous pouvez faire -30%. Il n’y a selon moi aucune certitudes dans les 2 sens.

EDIT: la gamme Fiat est vieille et restreinte.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par kiwijuice (16/08/2018 15h39)


Patron d'un cabinet CGP

Hors ligne Hors ligne

 

#8 16/08/2018 11h37

Membre (2014)
Réputation :   28  

Merci pour l’idée.

Utiliser l’EBIT pour valoriser le groupe me semble un peu optimiste compte tenu du niveau de CAPEX.

Sur les trois dernières années (2015 - 2017), on a en moyenne €8,8B de CAPEX (€2.5B de R&D capitalisée, le reste en acquisition de PPE) contre €5.8B de D&A, et le groupe ne semble pas envisager de baisse du CAPEX à moyen terme (en réalité, baisse sur 2018/2019 et hausse en 2020/2021, ce qui revient à une moyenne flat).

Il me parait tout de même prudent de retirer ces 3 milliards d’écart pour calculer le cash effectivement généré, ce qui revient plus ou moins à calculer ce qu’ils appellent "Industrial Free Cash Flow" dans les présentations du groupe.

Concernant le bilan, le groupe est position de cash net en ne prenant pas en compte la dette de €2.7B liée à l’activité de finance (ce qui paraît pertinent), ni la dette lié au fond de pension de €8.9B (ce qui est plus discutable).

Au final, si je calcule le ratio "EV + Dette du fond de pension / Industrial FCF", j’arrive à un ratio de 18.8 avec les résultats de 2017 et 4.4 avec la guidance 2018.
En prenant en compte l’augmentation des CAPEX prévue en 2019/2020 et en faisant confiance au management sur ses projections, on peut imaginer un Industrial FCF moyen de €5B en moyenne sur les 3 ans à venir, ce qui donne un multiple de 5.3.

Ça parait peu cher, mais c’est entièrement basé sur les prévisions du management.

Hors ligne Hors ligne

 

#9 16/08/2018 12h50

Membre (2013)
Top 20 Année 2021
Top 20 Invest. Exotiques
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   736  

kiwijuice a écrit :

Pour Fiat en plus:
- les derniers modèles sont nuls, je rappelle Fiat Punto a eu 0 au crash test EuroNcap, un vrai danger pour ses conducteurs et passagers (faites attention quand vous louer une voiture qu’on ne la vous donne pas).

Je me permets de corriger cette information erronée, la Punto est un très ancien modèle (13 ans ce qui doit être un des records dans une industrie où le cycle produit est d’aujourd’hui de 6/7 ans), de plus sa production est arrêtée et elle ne sera pas renouvelée Fiat arrête la production de la Punto ? L’argus PRO


Par vent fort, même les pintades arrivent à voler

Hors ligne Hors ligne

 

#10 16/08/2018 14h03

Membre (2014)
Réputation :   9  

Dans son plan produit présenté il y a quelques mois, le groupe FCA a décidé de tout miser sur ses marques premium, au détriment de ses principales marques historiques que sont Fiat et Chrysler.

Au premier abord, on peut considérer que c’est pertinent de vouloir mettre le paquet sur Jeep, Alfa et Maserati : les SUV, spécialité de Jeep, se vendent bien dans le monde entier, et les marques premium sont celles qui engrangent le plus de bénéfices.

Cependant, je suis très sceptique sur ce plan, pour plusieurs raisons :
- Les SUV : ils sont certes à la mode depuis quelques années, mais ces derniers mois la tendance est plutôt à un sévère retournement de marché en Chine. Jeep y est fortement pénalisée avec des ventes en chute de 50%. D’autre part, les normes environnementales et bonus/malus ont plutôt tendance à pénaliser ce type de véhicules, ce qui peut être une faiblesse pour Jeep en Europe. Tout miser sur Jeep et les SUV, c’est donc risquer de tout perdre en cas de changement de mode ou de retournement du marché qui pousserait les consommateurs à acheter des véhicules plus petits ou moins chers.
- Le premium : c’est certes un créneau très rentable, mais à condition de proposer des véhicules irréprochables et adaptés au marché. Les derniers modèles de Maserati et Alfa Romeo ne cochent pas vraiment le premier critère ; quand au second critère, il me parait suicidaire pour Alfa Romeo d’abandonner les segments les plus porteurs sur son marché historique : les MiTo et Giulietta ne seront semble-t-il pas renouvelées, la Giulietta n’est disponible qu’en berline alors que le marché européen demande plutôt des breaks…
- La marque Fiat : aucune stratégie claire pour les années à venir. On semble s’orienter vers une gamme très restreinte en Europe (arrêt des Punto et Tipo ; gamme VP à 100% sur la famille 500). Un beau gâchis, alors que Fiat avait vraiment un coup à jouer dans les véhicules à bas prix, avec des best-sellers comme la Panda et la Punto, ou plus récemment la Tipo, et une position dominante sur le marché sud-américain très friand de ces véhicules accessibles. Restent les utilitaires.
- La marque Lancia : sa vie s’achève doucement en Italie
- Les marques Chrysler / Dodge / RAM : il n’y a guère que RAM qui semble avoir un avenir selon le groupe FCA. Pour les autres, elles sont en perte de vitesse, sans que le moindre plan produit puisse rassurer les investisseurs.

J’ajoute à toutes ces critiques le fait que les objectifs de ventes du groupe FCA, notamment pour Jeep, me semblent complètement déconnectés de la réalité… Bref, je passe mon tour sur ce groupe.

Hors ligne Hors ligne

 

#11 16/08/2018 15h00

Membre (2015)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 20 Vivre rentier
Top 10 Monétaire
Top 20 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 5 SCPI/OPCI
Top 10 Immobilier locatif
Réputation :   1216  

Pourquoi parlez-vous de l’arrêt de la Tipo ? Elle est sortie il y a moins de 3 ans non ?
Bilan sur la Fiat Tipo après 18 mois : répartition des carrosseries, moteurs, finitions - Italpassion
30ème place en Europe, pas mal non ? Sachant qu’en France il s’en vend presque autant que des Zoé, c’est dire.


Parrain BOURSORAMA LIKA0507 - TOTAL ENERGIES code 112210350 & BforBank YYXC

Hors ligne Hors ligne

 

#12 16/08/2018 15h11

Membre (2014)
Réputation :   9  

Pas d’arrêt de la TIpo à court terme, en effet, mais pas de produit prévu pour la renouveler non plus.

Sergi Marchionne avait clairement dit que la Tipo n’était pas utile à Fiat, et que la gamme européenne se contenterait de la Panda et de la famille 500. Peut-être cependant que Manley changera d’orientation.

Hors ligne Hors ligne

 

#13 16/08/2018 15h38

Membre (2014)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 20 Actions/Bourse
Top 10 Obligs/Fonds EUR
Réputation :   485  

DDtee a écrit :

kiwijuice a écrit :

Pour Fiat en plus:
- les derniers modèles sont nuls, je rappelle Fiat Punto a eu 0 au crash test EuroNcap, un vrai danger pour ses conducteurs et passagers (faites attention quand vous louer une voiture qu’on ne la vous donne pas).

Je me permets de corriger cette information erronée, la Punto est un très ancien modèle (13 ans ce qui doit être un des records dans une industrie où le cycle produit est d’aujourd’hui de 6/7 ans), de plus sa production est arrêtée et elle ne sera pas renouvelée Fiat arrête la production de la Punto ? L’argus PRO

Vous avez raison.
Vieux véhicule.
Terrible risque pour les occupants.


Patron d'un cabinet CGP

Hors ligne Hors ligne

 

#14 18/08/2018 09h14

Membre (2013)
Top 20 Actions/Bourse
Réputation :   388  

C’est vrai que l’on est plus en bas de cycle comme en 2010-2012. Il est preferable d’eviter les constructeurs automobiles hors bas de cycle.

La nouvelle crise cyclique du secteur ne devrait pas être comme celle de 2009, qui fut exceptionnelle, et il est bien possible que Fiat Chrysler reste profitable tout le long du cycle. L’entreprise mise maintenant sur les SUV, les jeep, et les autres marques montées en gamme. On est de moins en moins dans un constructeur grand public. L’avantage de Fiat par rapport au haut de cycle Chinois est la faible part des ventes en Chine. Fiat sera eut affecté.

Enfin, les propriétaires de Fiat Chrysler, Exor, sont décidés à extraire de la valeur avec le spin off de Magnetti Marelli, et surtout une éventuelle fusion ou vente du business.

En raison du cycle, je pense qu’il est plus prudent d’acheter la holding Exor.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


An der Börse ist alles möglich - auch das Gegenteil - André Kostolany.

Hors ligne Hors ligne

 

#15 18/08/2018 13h37

Membre (2014)
Top 20 Crypto-actifs
Réputation :   181  

INFJ

Je partage tout à fait votre avis BulleBier.

La baisse récente du cours + le spin off (ou vente) de Magnetti Marelli + le décès de Marchionne + la valorisation de FCA. Pour moi ça fait beaucoup d’éléments qui pourrait précipiter le projet de fusion/vente du business.

Ceci dit, la baisse du cours est peut-être loin d’être fini.

Investir via Exor est clairement plus prudent, cela permet de moins subir la volatilité de FCA (cf. graphique).

Personnellement j’ai décidé d’investir directement dans FCA, je remercie toutefois tous les inputs négatifs qui ont pu être fait. C’est toujours plus intéressant d’avoir des éléments négatifs mis en avant !

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par BriochePainPerdu (18/08/2018 13h42)

Hors ligne Hors ligne

 

#16 21/08/2018 08h53

Membre (2014)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 20 Actions/Bourse
Top 10 Obligs/Fonds EUR
Réputation :   485  

Je ne comprends pas toujours l’argument d’investir dans Exor.
FCA dans Exor n’est pas la majorité de la valeur.
Il faut alors analyser les autres parties d’Exor comme comme Partner Ré (là aussi un métier en haut de cycle) ou CNH. Du coup, la vigueur de Fiat pourrait être contrebalancée par les autres activités.

Si on avait une situation limpide, comme UCB et sa holding Tubize*, on pourrait en effet parler d’investir dans Exor pour jouer Fiat.

* UCB est une société pharmaceutique. Tubize est une holding qui ne détient que des actions UCB et affiche une décote plus ou moins importante selon les périodes.


Patron d'un cabinet CGP

Hors ligne Hors ligne

 

#17 22/08/2018 09h48

Membre (2013)
Top 20 Actions/Bourse
Réputation :   211  

kiwijuice a écrit :

Je ne comprends pas toujours l’argument d’investir dans Exor.
FCA dans Exor n’est pas la majorité de la valeur.
Il faut alors analyser les autres parties d’Exor comme comme Partner Ré (là aussi un métier en haut de cycle) ou CNH. Du coup, la vigueur de Fiat pourrait être contrebalancée par les autres activités.

CNH et Ferrari étaient des entités de l’ancien Fiat, vous avez donc, d’une certaine manière Fiat et ses spin-offs récents dans Exor qui constituent la majorité de la NAV. Plus Partner Re. Le tout à un discount sur la NAV et des rachats d’actions potentiellement relutifs.

Le problème de Fiat, c’est qu’ils sont finalement au service d’Exor, la mise en place d’un dividende semble d’ailleurs aller dans ce sens. Du point de vue de Fiat, un dividende ne fait pas forcément sens. Du point de vue d’Exor, la situation est différente : récupérer du cash pour le réinvestir ou racheter des actions semble assez logique. Une des raisons qui me font préférer Exor est l’alignement des intérêts avec les décideurs, que vous n’avez pas forcément avec Fiat.

Juventus et The Economist sont des petites participations par rapport aux autres.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Wawawoum (22/08/2018 09h54)

Hors ligne Hors ligne

 

#18 22/08/2018 09h54

Membre (2010)
Réputation :   10  

Cependant contrairement aux autres holdings, Exor ne donne pas régulièrement et explicitement la valeur de sa NAV actualisée.

Hors ligne Hors ligne

 

#19 22/08/2018 16h04

Membre (2010)
Top 20 Actions/Bourse
Réputation :   230  

L’Américain KKR discute actuellement avec Fiat le rachat de l’équipementier automobile Magneti Marelli, rapporte le WSJ.
Le montant de la transaction devrait-être supérieur au 3,23 milliards d’euros évalué par certains analystes.

La disparition de Sergio Marchionne a accéléré la vente ou la mise en bourse, plus que probable, de  Magneti Marelli.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#20 24/08/2018 15h43

Membre (2012)
Top 20 Portefeuille
Réputation :   218  

kiwijuice a écrit :

Je ne comprends pas toujours l’argument d’investir dans Exor.
FCA dans Exor n’est pas la majorité de la valeur.
Il faut alors analyser les autres parties d’Exor comme comme Partner Ré (là aussi un métier en haut de cycle) ou CNH. Du coup, la vigueur de Fiat pourrait être contrebalancée par les autres activités.

Si on avait une situation limpide, comme UCB et sa holding Tubize*, on pourrait en effet parler d’investir dans Exor pour jouer Fiat.

* UCB est une société pharmaceutique. Tubize est une holding qui ne détient que des actions UCB et affiche une décote plus ou moins importante selon les périodes.

Pourquoi Partner Re est en haut de cycle selon vous ?

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #21 24/08/2018 16h36

Membre (2014)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 20 Actions/Bourse
Top 10 Obligs/Fonds EUR
Réputation :   485  

Beaucoup de facteurs:

- les combined ratios de l’industrie ont été historiquement bas et sont maintenant en hausse. Cf les chiffres de Munich Re, Swiss Re ou Berkshire
- beaucoup de capital continue de rentrer dans l’industrie, par exemple le développement des Catbonds et ILs est impressionnant ici (lien).
- quelles sont les barrières à l’entrée? Pratiquement aucune, et du coup il est facile de constituer une boite aux Bermudes pour faire de la reassurance.
- les assureurs, clients des re-assureurs fusionnent entre eux ou cherchent la consolidation. Axa a racheté XL, Allianz cherche une proie, AIA veut la partie asiatique de Prudential… Cette taille critique veut dire que les assureurs vont avoir moins recours aux re-assureurs. C’est clair dans ma vie quotidienne: Axa qui gère mon 2e pilier (en Suisse) va changer son mode de gestion et moins re-assurer de risques à partir de 2019.
- Le grand Warren lui-meme a revendu ses parts dans Munch et Swiss Ré et est pessimiste sur le secteur.

Pour moi beaucoup de signaux pas très encourageants et comme Partner Re est la plus grosse portion d’EXOR, je trouve dangereux de vanter Exor comme moyen d’acheter Fiat moins cher.
On ne s’improvise pas réassureur.

Dernière modification par kiwijuice (24/08/2018 17h33)


Patron d'un cabinet CGP

Hors ligne Hors ligne

 

#22 24/08/2018 17h04

Membre (2010)
Top 20 Actions/Bourse
Réputation :   230  

kiwijuice a écrit :

Pour moi beaucoup de signaux pas très encourageants et comme Partner Re est la plus grosse portion d’exorcisme, je trouve dangereux de vanter Exor comme moyen d’acheter Fiat moins cher.
On ne s’improvise pas réassureur.

John Elkann se livre à de l’exorcisme, d’après vous, intéressant !

Une des raisons, mais pas l’unique, de l’acquisition de Partner Re est pour Elkann de se mettre dans le pas de son maître à penser Warren Buffett (Berkshire Hathaway), rappelons qu’il assiste pratiquement chaque année à la ’grand messe’ du sage d’Omaha

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#23 24/08/2018 17h31

Membre (2017)
Réputation :   28  

Bonjour,

Personnellement je ne regarde le secteur automobile que en bas du cycle. Hors discussion sur la définition des dernières et leurs points pivots, nous ne sommes clairement pas en bas aujourd’hui.
Exception les marques de luxe (Daimler, BMW, Ferrari etc.).
Quelques soit les fondamentaux l’automobile ne sera pas une bonne affaire en cas de retournement du cycle.


MYC - Mind Your Cash (Chaîne YouTube). Parrainage: Boursorama, Fortuneo, Saxo Bank, Degiro

Hors ligne Hors ligne

 

#24 24/08/2018 18h46

Membre (2013)
Top 20 Année 2021
Top 20 Invest. Exotiques
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   736  

PavelK a écrit :

Personnellement je ne regarde le secteur automobile que en bas du cycle. Hors discussion sur la définition des dernières et leurs points pivots, nous ne sommes clairement pas en bas aujourd’hui.

Quelle est votre méthode pour déterminer quand le cycle est en haut ou en bas ?


Par vent fort, même les pintades arrivent à voler

Hors ligne Hors ligne

 

#25 25/08/2018 00h19

Membre (2017)
Réputation :   28  

J’ai écrit « hors discussion sur la définition » smile parce que je ne sais pas justement les définir et doute quand quelqu’un dit qu’il le sait.
Pour cela je n’aime pas les valeurs cycliques.

Il y a une méthode de surveiller les PER historiques mais s’il y a beaucoup de buyback je doute de la pertinence de cette méthode.
Peut être l’analyse technique peut donner une idée mais je ne suis pas expert.

Ah quoi que si, j’ai une méthode!
Quand ma banquière m’appelle pour proposer une SICAV bourrée d’actions, alors c’est un haut du cycle.
En revanche quand les experts sur la BFM conseillent de rester à l’écart du marché - c’est le bas!


MYC - Mind Your Cash (Chaîne YouTube). Parrainage: Boursorama, Fortuneo, Saxo Bank, Degiro

Hors ligne Hors ligne

 

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur