Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

Nouveau venu dans cette longue discussion ? Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

#126 12/02/2020 14h24 → Investir avec l'hypothèse d'une possible collapsologie ? (apocalypse, collapsologie, survivalisme)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   820 

debcos a écrit :

qui vous manques

Message sans intérêt, écrit dans un français indigne wink


Parrain ING 80€ code JXZUFCB, BforBank, TOTAL Direct Energie

Hors ligne

 

[+1]    #127 12/02/2020 16h20 → Investir avec l'hypothèse d'une possible collapsologie ? (apocalypse, collapsologie, survivalisme)

Membre
Réputation :   

Surin
cela fait deux fois que vous vous  permettez des remarques envers moi sans justification et avec une certaine violence gratuite.
Si au moins cela apportait une correction de votre part.
Cela pourrait être utile.
Je vous demanderais à l’avenir s’il vous plais de ne plus commenter mes messages s’il ne vous sont pas directement adressés.
Cordialement.

Hors ligne

 

[+1]    #128 12/02/2020 16h35 → Investir avec l'hypothèse d'une possible collapsologie ? (apocalypse, collapsologie, survivalisme)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   820 

Ledep a écrit :

la "fameuse" théorie du grand remplacement.

La "violence" elle commence là :

debcos a écrit :

un endroit ou la proportion (de personnes d’origine étrangère) est plus grande.

Je me suis permis d’ajouter ce qui est entre parenthèses afin que chacun comprenne.

debcos a écrit :

cela fait deux fois que vous vous  permettez des remarques envers moi sans justification

Je ne connais pas l’historique, commencez par écrire en français, en respectant vos lecteurs, et vous ne prendrez pas ce genre de remarques désobligeantes, surtout si vous vous permettez une critique destinées aux "personnes d’origine étrangère" qui, je vous l’assure, sont bien plus douées à l’écrit que bien des français d’origine car on parle d’origine, cette distinction est au passage lamentable (quand une personne est française, inutile de lui rappeler ses "origines").


Parrain ING 80€ code JXZUFCB, BforBank, TOTAL Direct Energie

Hors ligne

 

#129 12/02/2020 16h57 → Investir avec l'hypothèse d'une possible collapsologie ? (apocalypse, collapsologie, survivalisme)

Membre
Réputation :   15 

Un sondage ifop commandé par une association proche du PS et une interview le tout sur Le site Figaro ne représente pas non plus une étude scientifique de grande valeur non ?
Surtout quand on consulte les chiffres de l’étude (lien en début d’article :
La France : patrie de la collapsologie ? | Fondation Jean-Jaurès ), on se rend compte que la vague migratoire fait encore plus peur à l’Allemagne (17%) et que le risque de guerre civile est donné identique à 15% aux US 14 en Allemagne qu’en France.

Les français sont plus pessimistes que les autres, ca me parait pas nouveau. Et je me sens plutôt solidaire.

Hors ligne

 

#130 12/02/2020 17h00 → Investir avec l'hypothèse d'une possible collapsologie ? (apocalypse, collapsologie, survivalisme)

Membre
Réputation :   24 

Je viens de parcourir ce fil de discussion relatif à l’hypothèse d’un possible effondrement climato-socio-économique.
Je suis très surpris que bon nombre des intervenants semblent penser que cet effondrement redouté surviendra brutalement, éventuellement accompagné de conflits militaires.
Une autre façon de voir les choses consiste à penser ce phénomène comme progressif, déjà commencé (nous en serions aux prémisses), susceptible d’une lente accélération sur les décennies à venir, pour aboutir dans 30 ou 40 ans et plus à un état des sociétés humaines très différent de ce qu’il est maintenant, mais pas forcément invivable pour tous.
Les changements qui s’annoncent (commencés pour certains) sont très nombreux : mix d’énergies (le premier plasma ITER est attendu pour 2025, pourquoi ne pas y croire ?), agriculture (les (pédologues proposent déjà de nouvelles méthodes de refertilisation des sols épuisés), transports (produire davantage localement, cesser de considérer la Chine comme l’usine géante de l’Europe et de l’Amérique, etc.), vie collective (moins de concentration dans des conurbations géantes)…

Il est évident que le temps presse, mais les contraintes et les effets négatifs du statu-quo augmentant rapidement, on peut penser qu’un nombre croissant d’individus et d’agents économiques verront demain comme des nécessités incontournables de changer leurs habitudes  héritées de leurs parents.

Ce qui m’inquiète vraiment pour la France est que ces changements pour être acceptés  nécessitent une véritable solidarité dans le corps social. Et ça, dans notre petit pays, ça tend à manquer.

Hors ligne

 

#131 12/02/2020 17h46 → Investir avec l'hypothèse d'une possible collapsologie ? (apocalypse, collapsologie, survivalisme)

Membre
Réputation :   47 

Je suis un pessimiste heureux, je pars du principe qu’on s’en sortira toujours, mais pas forcement sans casser des œufs. Il y a un certain nombre de menaces qui planent sur nos vies et je pense que même si la probabilité que les choses se passent mal est faible, il est plus sage de se dire: dans cette situation que va t-il se passer et comment je peux limiter la casse, que d’être pris au dépourvu.

Si on prend l’exemple du climat. Il y a trois scénarios possibles pour moi. Soit l’état intervient efficacement et je pense que nos libertés individuelles en prendront un sérieux coup, une dictature socialo-écologiste n’est pas impossible. Soit le privé règle le problème, mais peut-être trop tardivement avec des conséquences déjà irréversibles. Soit rien est fait et les choses seront encore plus graves. Rien de très réjouissant à l’avenir. Dans ces hypothèses, je pars du principe qu’il serait mieux que je sois riche, avec un patrimoine mobile et que je ne dépende pas d’un travail.

Enfin pour mon compte titre (le patrimoine mobile):
- je suis haussier sur les actions (bonne protection contre l’inflation et il faut bien profiter de la croissance)
- baissier sur les taux longs (sécurité en cas de krach, hyper inflation et structurellement baissier)
- haussier sur la volatilité des options (bien hedger et chaque moment de stress des marchés vous rapporte de l’argent).

Et je suis contre le fait de détenir de l’or. Ce n’est pas un actif ça ne rapporte rien. Et surtout ce qui entraine sa hausse depuis plus de 20 ans c’est pour moi le fait de la démocratisation de l’électronique grand public et les ETFs, donc deux choses qui peuvent être dangereuses pour l’or dans des situations de stress extrême.

@Surin je pense que debcos faisait simplement allusion au fait que si certain crois à la probabilité d’une invasion migratoire massive c’est peut-être que leur vu est biaiser par le milieu dans lequel ils vivent. Si vous vivez dans le quartier chinois de Paris vous auré peut être l’impression qu’il y a des millions de chinois en France.

Dernière modification par JohnGaltTagart (12/02/2020 17h48)

Hors ligne

 

#132 12/02/2020 18h20 → Investir avec l'hypothèse d'une possible collapsologie ? (apocalypse, collapsologie, survivalisme)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   373 

Je me permets de vous conseiller la série française L’effondrement. A l’origine, diffusée sur Canal +, elle est maintenant disponible gratuitement sur Youtube.

Composée de 8 épisodes d’une durée de 15 à 25 mn, elle est hyper réaliste.
J’ai trouvé la série novatrice sur la forme (chaque épisode est un long plan séquence ) et sur le fond car elle évoque pas mal d’aspects d’une éventuelle collapsologie et la traite de manière progressive.

Les épisodes sont inégaux mais aucun ne laisse indifférent. Ils secouent pas mal (celui sur la maison de retraite est bouleversant) et on sort de là avec le cerveau qui tourne à plein régime (et une grosse envie de suicide aussi !).

L’Effondrement - Série TV 2019 - AlloCiné

A noter pour la petite histoire que le tournage a été écoresponsable.

Dernière modification par Isild (12/02/2020 18h25)

Hors ligne

 

#133 12/02/2020 21h50 → Investir avec l'hypothèse d'une possible collapsologie ? (apocalypse, collapsologie, survivalisme)

Modérateur
Top 50 Réputation
Réputation :   428 

@M07, la possible explication s’appelle du racisme, ni plus ni moins, ne passons pas par 4 chemins. Tout en sachant que très peu des personnes qui vivent en France ont des origines "exclusivement" de la zone géographique France, nous sommes à peu près tous le mélange de plusieurs contrées plus ou moins lointaines.

@bubulle, c’est toujours mieux que tout le peu qui existe sur le sujet, mais si vous avez plus intéressant sous la main, n’hésitez pas à le partager avec nous.

@JohnGaltTagart, dans votre dernier paragraphe, vous ne faites que confirmer qu’il ne faut pas regarder les choses par le petit bout de la lorgnette et que l’éducation justement aide à cela.


"Never argue with an idiot. They will drag you down to their level and beat you with experience" Mark Twain

Hors ligne

 

#134 12/02/2020 22h47 → Investir avec l'hypothèse d'une possible collapsologie ? (apocalypse, collapsologie, survivalisme)

Membre
Réputation :   15 

Je peux poster un lien vers un exposé sur la transition énergétique et les besoins en matière première qu’elle va nécessiter. Je précise que l’intervenant est un excellent géologue, c’est donc à visée pédagogique. J’aime bien le style à la Jancovici.

Cela étant, le discours qu’il développe pose énormément de problèmes.

Matières premières et énergie à l?échelle mondiale dans la transition énergétique - Olivier Vidal - YouTube

C’est long, je m’en excuse, mais si vous êtes comme moi, vous devriez aimé.

Hors ligne

 

#135 12/02/2020 23h05 → Investir avec l'hypothèse d'une possible collapsologie ? (apocalypse, collapsologie, survivalisme)

Modérateur
Top 50 Réputation
Réputation :   428 

Oui mais le sujet c’est la collapsologie et pas uniquement le sujet de l’énergie, des matières premières et du réchauffement climatique, ce point n’est évoqué "que" par 27% des sondés et admettons une partie de ceux qui pensent que ce serait multi-causal.
Comme on le voit dans l’enquête proposée, les causes évoquées sont multiples et diverses.

Les sources ne manquent pas sur les potentielles causes de la collapsologie mais pas trop sur qui et pourquoi sont ceux qui y croient, en parlent et en profitent potentiellement au moyen de leurs investissements.

Merci pour la vidéo tout de même smile


"Never argue with an idiot. They will drag you down to their level and beat you with experience" Mark Twain

Hors ligne

 

#136 13/02/2020 04h16 → Investir avec l'hypothèse d'une possible collapsologie ? (apocalypse, collapsologie, survivalisme)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   820 

En raison de la rédaction calamiteuse des messages de cette discussion, je m’abstiendrai de la lire et la commenter !

Dernière modification par Surin (13/02/2020 18h18)


Parrain ING 80€ code JXZUFCB, BforBank, TOTAL Direct Energie

Hors ligne

 

#137 13/02/2020 04h47 → Investir avec l'hypothèse d'une possible collapsologie ? (apocalypse, collapsologie, survivalisme)

Membre
Réputation :   

Surin a écrit :

Je peux vous assurer que où je vis, ce ne sont pas les étrangers qui manquent.

Amusant, aux dernières nouvelles vous résidiez en Thaïlande ? Dans ce cas, il y a effectivement de votre point de vue beaucoup d’étrangers… bien qu’ils soient dans leur pays wink

Hors ligne

 

[+1]    #138 13/02/2020 15h49 → Investir avec l'hypothèse d'une possible collapsologie ? (apocalypse, collapsologie, survivalisme)

Membre
Réputation :   

Surin a écrit :

Ledep a écrit :
la "fameuse" théorie du grand remplacement.

La "violence" elle commence là :

debcos a écrit :
un endroit ou la proportion (de personnes d’origine étrangère) est plus grande.

Je me suis permis d’ajouter ce qui est entre parenthèses afin que chacun comprenne.

debcos a écrit :
cela fait deux fois que vous vous  permettez des remarques envers moi sans justification

Je ne connais pas l’historique, commencez par écrire en français, en respectant vos lecteurs, et vous ne prendrez pas ce genre de remarques désobligeantes, surtout si vous vous permettez une critique destinées aux "personnes d’origine étrangère" qui, je vous l’assure, sont bien plus douées à l’écrit que bien des français d’origine car on parle d’origine, cette distinction est au passage lamentable (quand une personne est française, inutile de lui rappeler ses "origines").

Vous citez mon message indiquant qu’il est violent.
Vous dite que c’est lamentable de faire la distinction sur l’origines étrangère.
En indiquant bien aux autres lecteurs l’interprétation qu’il faut en faire ( de ma phrase)
Mais c’est M07 en indiquant le liens de l’Insee qui en parle pas moi, je répond à son message avec les mêmes propos que lui.
Me faire traiter publiquement de raciste car j’ai simplement répondu à l’interrogation que se faisait M07 sur, je le cite :

M07 a écrit :

Juste un détail complémentaire : pour une explication possible de la crainte de certains à propos de l’immigration, je vous suggère de télécharger ce document ("Version imprimable") : Insee, et de regarder le tableau de la page 19.
Je pense que certains ne réalisent pas que 26 % d’origine étrangère, cela veut dire 74 % qui ne le sont pas. Il y a sans doute d’autres causes mais je ne suis pas assez féru en sociologie pour en savoir plus.

J’indique juste que "si certain ne réalisent pas que 26 % d’origine étrangère, cela veut dire 74 % qui ne le sont pas." c’est certainement que dans leur esprit ( étroit, stupide, raciste, mal éduqués liste non exhaustive, nommez cela comme bon vous semble) c’est certainement que la proportion est plus importante que 26/74 dans leur lieux de vie.
Si maintenant dire que dans certain endroit il y a plus de 26% d’origine étrangère ( qui est une moyenne de l’Insee, qui dist moyenne dis plus quelque part et moins à un autre) c’est être raciste, peut-on dire que l’Insee qui avance ces; ou ses; chiffres est raciste ?

Désolé si mon niveau d’éducation me laisse d’innombrables lacunes tant en orthographe qu’en géopolitique et élévation de soi et des autres.

Dernière modification par debcos (13/02/2020 15h50)

Hors ligne

 

[+1]    #139 13/02/2020 16h17 → Investir avec l'hypothèse d'une possible collapsologie ? (apocalypse, collapsologie, survivalisme)

Membre
Réputation :   46 

Bonjour,

N’est ce pas prendre un raccourci un peu rapide, que d’assimiler cette crainte d’une grande vague migratoire à du racisme ?

On nous parle assez régulièrement de "refugiés climatiques", ou de stress croissant sur la resource hydrique et de probables guerres de l’eau à venir, par exemple, sans parler de l’impact potentiel du changement climatique sur l’agriculture, et donc des problèmes d’insécurité alimentaire croissants dans les régions du globe les plus concernées.

Notre pays ayant - pour le moment en tout cas - un climat relativement clément, des terres arables et des resources en eau relativement confortables, on peut légitimement se demander si cela ne va pas effectivement attirer de plus en plus de candidats à l’exil, et si nous arriverons à gérer ces flux sereinement ?

Bien sûr qu’il y a du racisme, mais tous ceux qui se préoccupent des questions migratoires ne sont pas nécessairement des racistes ;-)

Bonne journée

Dernière modification par Nemesis (13/02/2020 16h18)

Hors ligne

 

[-1]    #140 13/02/2020 17h21 → Investir avec l'hypothèse d'une possible collapsologie ? (apocalypse, collapsologie, survivalisme)

Membre
Réputation :   47 

@surin
La politesse et le respect font aussi partie de l’éducation.
Il semblerait que malgré votre intelligence supérieure vous n’ayez toujours pas compris ce qu’a voulu dire debcos. Pourtant une petite recherche google sur les élections, montre une corrélation entre immigration et vote Front national en région paca notamment, donc il n’est pas idiot de penser que dans certaines régions avec une forte densité migratoire, certains peuvent croires à tort à une immigration massive incontrôlée et problématique. Il est aussi possible que d’autre facteurs explique celà, mais il ne faut pas écarté une possibilité crédible comme vous le fait avec un dogmatisme aveugle. Si vous n’êtes pas capable d’imaginer ce que peuvent penser les gens, vous risquez d’avoir de drôle de surprise dans votre vie.
Et à part une critique de l’orthographe, je ne vous voie pas beaucoup argumenter.

Hors ligne

 

[+1]    #141 13/02/2020 17h40 → Investir avec l'hypothèse d'une possible collapsologie ? (apocalypse, collapsologie, survivalisme)

Membre
Réputation :   33 

Malheureusement il y a des contre-exemples, c’est à dire des endroits très peu peuplés d’immigrés où les gens votent à l’extrème droite malgré tout. Aujourd’hui le monde émotionnel ne se réduit plus à ce qu’on voit au marché local 2 fois par semaine, de par les médias et les réseaux sociaux il s’étend à des centaines de kilomètres à la ronde.

PS : une prose très déficiente est, elle aussi, un manque de respect. Cela dit, dans ce cas particulier, j’ai envie de rester prudent car il se pourrait que votre langue maternelle ne soit pas la nôtre, et alors là j’aurais plutôt tendance à vous encourager. Je dis cela en voyant votre pseudo, bien sûr.

Hors ligne

 

[+3]    #142 13/02/2020 17h47 → Investir avec l'hypothèse d'une possible collapsologie ? (apocalypse, collapsologie, survivalisme)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   184 

JohnGaltTagart a écrit :

Pourtant une petite recherche google sur les élections, montre une corrélation entre immigration et vote Front national en région paca notamment, donc il n’est pas idiot de penser que dans certaines régions avec une forte densité migratoire, certains peuvent croires à tort à une immigration massive incontrôlée et problématique.

J’ai suivi votre conseil et le premier résultat m’amène sur un article indiquant qu’il n’y a que peu de corrélation entre immigration et vote front national (source : Présidentielle : le vote FN est-il concentré dans des zones avec peu d?immigrés ? ).

Hors ligne

 

[-1]    #143 13/02/2020 18h08 → Investir avec l'hypothèse d'une possible collapsologie ? (apocalypse, collapsologie, survivalisme)

Membre
Réputation :   47 

okavongo oui bien sur il y a de nombreuses explications, mais dans certaines zones, il est probable que se soit le cas, la carte dans votre article l’illustre pour certains endroits. Le racisme primaire , le nationalisme ,l’éducation etc sont aussi d’autres causes possibles.

Édit : suppression de mon paragraphe sur la langue française pour ne pas blesser les forumeurs francophile. Et je stop ma contribution à se débat stérile, sauf si on reparle investissement .

Dernière modification par JohnGaltTagart (13/02/2020 19h20)

Hors ligne

 

#144 13/02/2020 18h10 → Investir avec l'hypothèse d'une possible collapsologie ? (apocalypse, collapsologie, survivalisme)

Membre
Réputation :   

Drôle conception que vous avez surin traiter de raciste certain car d’après vous il ne supporte pas l’étranger et montrer votre aversion envers ceux qui font des fautes d’orthographe car vous ne le supportez pas.
Vous étés surement un adepte du vivre ensemble pour régir comme cela au quart de tour mais incapable d’accepté des fautes d’orthographe sans être virulents envers les autres.
Bravo.
Pour argumenter le fameux 24/76.
Marseille 15 éme c’est pas vraiment pareil que Buis les Baronnies, Séderon, Laborel, Eygalayes, Montauban-sur-l’Ouvèze ou j’ai pas mal roulé ma bosse au mois de janvier chaque année.

J’ai pas de souvenir d’y avoir croisé un dromadaire d’ailleurs( pour votre calembour, pas au premier degrés).
Notez que je n’habite ni un ni l’autre.

Il peux y avoir deux interprétation au vote du FN.
Ceux qui pense que les immigres sont trop nombreux dans leur lieux de vie.
Et ceux qui n’en  n’ont pas ou peu et qui au travers des vacances ou des récits télévisuels ou presse écrite veulent évité de les voir arriver.

Édit correction.

Dernière modification par debcos (13/02/2020 18h17)

Hors ligne

 

#145 13/02/2020 18h31 → Investir avec l'hypothèse d'une possible collapsologie ? (apocalypse, collapsologie, survivalisme)

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   85 

Nemesis a écrit :

Bonjour,

Notre pays ayant - pour le moment en tout cas - un climat relativement clément, des terres arables et des resources en eau relativement confortables,

Ceci était vrai encore il y a 5 ans, mais c’est fini. Les étés sont étouffants, il ne tombe pas une goutte de pluie pendant des mois, les paysages se transforment en savanes, et les paysans galèrent (je vis en pleine campagne). Et ce n’est que le début. J’ai peur de ce que ce sera dans 30 ans.


The only real failure is the failure to try.

Hors ligne

 

#146 13/02/2020 18h48 → Investir avec l'hypothèse d'une possible collapsologie ? (apocalypse, collapsologie, survivalisme)

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   85 

Bonsoir,

Tout dépend aussi vos choix en matière de média..
CNews en début de soirée,  c’est particulièrement angoissant: deux heures d’émission de Laurence Ferrari où au moins deux fois par semaine il n’est question que de communautarisme suivi d’une heure de Zemmour où on ne parle que d’immigration…

Bref, on sort de là en ayant le sentiment que la France est livrée à des hordes de pillards maures et envahie par des vagues de sauvages africains.

Donc tout va dépendre de votre canal d’information aussi…A la même heure,  la chaîne L’ Equipe est quand même plus cool…

Hors ligne

 

#147 13/02/2020 19h32 → Investir avec l'hypothèse d'une possible collapsologie ? (apocalypse, collapsologie, survivalisme)

Membre
Réputation :   60 

Deb67 a écrit :

Malheureusement il y a des contre-exemples, c’est à dire des endroits très peu peuplés d’immigrés où les gens votent à l’extrème droite malgré tout. Aujourd’hui le monde émotionnel ne se réduit plus à ce qu’on voit au marché local 2 fois par semaine, de par les médias et les réseaux sociaux il s’étend à des centaines de kilomètres à la ronde.

Et il y aussi des villes très cosmopolites qui sont traditionnellement de gauche, comme Toulouse.
Beaucoup de campagnes votent extrême droite alors qu’il n’y a que peu d’étrangers, idem pour le nord.
Bref, ce n’est pas le sujet de la file.

Hors ligne

 

#148 13/02/2020 21h41 → Investir avec l'hypothèse d'une possible collapsologie ? (apocalypse, collapsologie, survivalisme)

Modérateur
Top 50 Réputation
Réputation :   428 

Bonsoir,

Comme l’a mis en avant Okavango, aucune corrélation n’a pu être démontrée entre vote extrême et zone à forte ou faible taux d’immigrés ni même vote rural plus fort.
Que chacun fasse les recherches nécessaires avant d’émettre sa propre opinion, telle une vérité ou preuve par l’exemple.

Pour revenir à la thématique de ce fil de discussion, nouvel article ce jour avec une étude visant à définir scientifiquement la collapsologie.

« La collapsologie n’est pas une science, mais… » - Le Point

selon Aristoclès, 72,4 % des personnes interrogées se disent d’accord avec le présupposé collapsologique selon lequel « tout peut s’effondrer », et 92 % d’entre eux pensent que les catastrophes se développeront dans les années à venir. Ils les voient venir à 88,9 % dans le domaine de l’environnement, à 71,4 % dans le champ social et à 67, 2 % dans le secteur économique. Une sorte de théorie environnementale des dominos : le réchauffement de la planète conduira, selon eux, à de multiples bouleversements frappant tous les secteurs. Les Français restent toutefois un brin optimistes : 91 % pensent que la société civile peut agir pour obtenir des résultats positifs sur l’environnement.

Le Point : La collapsologie trouve ses origines dans la publication du rapport Meadows, réalisé en 1972 par des chercheurs du MIT, elle s’appuie sur des travaux dits scientifiques, elle bénéficie de relais dans les médias. Est-ce une science ?

Bruno Deffains : Je ne la qualifierai pas de cette manière, même si la collapsologie s’appuie sur des éléments scientifiques. Une science ne se détermine pas seulement par un rassemblement d’idées, de notions, même de vérifications. Il faut aussi un raisonnement. Or, en l’occurrence, le raisonnement fait défaut. Je rejoins ses travaux autour de la théorie des systèmes, mais pour mieux les critiquer. Je montre que la complexité des systèmes économiques, sociaux ou encore environnementaux est telle que, lorsqu’on les met ensemble, personne n’est capable d’en prédire avec exactitude le résultat.

Les thèses collapsologues, ou « effondristes », prospèrent parce que la rumeur est difficile à contrer de manière scientifique, surtout sur les réseaux sociaux. Comment peut réagir la science ?

Il faut lui laisser plus de place en nous aidant, nous, enseignants-chercheurs, à considérer le sujet de la collapsologie comme un sujet de recherche scientifique. Nous devons le faire de manière interdisciplinaire, justement parce que la collapsologie l’est, et c’est son intérêt. Elle intéresse les sciences dures, la sociologie, l’environnement, le droit, l’économie, l’histoire. Tous ces domaines doivent être rassemblés. Je souligne aussi l’impérieuse nécessité d’être audible. La rumeur ira toujours plus vite que la vérité établie — dans la mesure où cette vérité existe, parce que la science progresse toujours. Le monde de la science doit s’exprimer autrement que par des voix isolées.

L’étude n’est pas disponible au complet mais gratuite sur demande par mail.

Là aussi c’est une étude comme une autre, commandée par un think tank, mais elle a le mérite de poser, selon moi, les vraies questions pour un débat raisonné =>

- définition et clarification des concepts
- mises en perspective avec les analyses scientifiques existantes
- mise en contexte sur la longue durée (d’où vient la collapsologie ?)
- tri entre ce qui est scientifique et ce qui ne l’est pas.   
Ce dernier aspect est une singularité d’une étude qui a été réalisée afin de délivrer des repères objectifs sur un domaine dont la pertinence des analyses, anxiogènes par nature (et relevant parfois de la vision dystopique), sont difficilement appréciables.


"Never argue with an idiot. They will drag you down to their level and beat you with experience" Mark Twain

Hors ligne

 

#149 13/02/2020 21h50 → Investir avec l'hypothèse d'une possible collapsologie ? (apocalypse, collapsologie, survivalisme)

Membre
Réputation :   

Surin a écrit :

En raison de la rédaction calamiteuse des messages de cette discussion, je m’abstiendrai de la lire et la commenter !

Tiens c’est nouveau ça de supprimer ses messages ?
Chapeau bas.

J’attend toujours la correction de mon message pour comprendre pourquoi il est écrit dans un français indigne.
(6/6) Investir avec l’hypothèse d’une possible collapsologie ?

Surin a écrit :

debcos a écrit :

qui vous manques

Message sans intérêt, écrit dans un français indigne wink

Si pour vous il fallait écrire "qu’il vous manque" d’accord pour le "s" à la fin ! mais le reste?

En cherchant à élever mon niveau au votre, Google me renvoie ici par exemple :
qu’il vous manque / qui vous manquent | WordReference Forums

Maître Capello a écrit :

Oui, les deux tours – personnel et impersonnel – sont possibles. Voir aussi :

ce qu’il se passe / ce qui se passe
Qu’est-ce qui/qu’il t’est arrivé ?
qui/qu’il s’en serait suivi
ce qui/qu’il advient
qui me semble / qu’il me semble
Qu’est-ce qui/qu’il manque ?

Autre exemple :
emploi de qui ou qu’il | Question Orthographe Voltaire

DEMOULIN a écrit :

Contrairement à une analyse éventuellement trop rapide, il ne s’agit pas là d’un problème euphonique…

Il y a bien deux formes grammaticales différentes :
–C’est le temps qui me manque !  signifie qu’il me manque du temps en général (qui se rapporte à temps et est sujet) ;
– Dix minutes, c‘est le temps qu’il me manque !  signifie qu’il me manque dix minutes (qu’ se rapporte à temps mais est complément).

Les causes qui vous manque semble identique à c’est le temps qui me manque.

Avec les verbes susceptibles d’être construits soit personnellement, soit impersonnellement, on utilise ce qui ou ce qu’il : qui est le sujet du verbe construit personnellement, qu’il apparaît dans la tournure impersonnelle. La nuance entre les deux possibilités est parfois indiscernable. Ainsi : ce qui restait d’élèves… (Pagnol) ; ce qui lui reste de sainteté (Maurois) ; ce qu’il lui restait à faire (R. Rolland) ;

Questions de langue | Académie française

Deb67 vous qui êtes pour une orthographe irréprochable vous pouvez m’aider à élever mon niveau et celui des autres aussi.
Cordialement.

Message édité par l’équipe de modération (13/02/2020 21h54) :
Ça suffit maintenant, merci de passer à autre chose

Dernière modification par Ledep (13/02/2020 21h55)

Hors ligne

 

[+1]    #150 13/02/2020 23h46 → Investir avec l'hypothèse d'une possible collapsologie ? (apocalypse, collapsologie, survivalisme)

Membre
Réputation :   35 

Pour rigoler un peu .

Il y a des petits malins qui ont déjà investi et crée des Business sur l’ambiance de destruction , le défouloir et l’anarchie aussi peut être …

Fury Room Paris | France | Fury Room

Destroy Room à Strasbourg : on a défoncé du meuble à gros coups de pieds de biche

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Faites un don
Apprendre le bonheur