Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Screeners actions Consultez l’analyse graphique et les dividendes de Telecom Italia S.p.A. sur nos screeners actions.

[+1]    #1 08/08/2018 11h08

Membre (2015)
Réputation :   37  

Est-ce que certains suivent Telecom Italia ?

Je ne suis pas un spécialiste des télécoms et n’ai pas d’avis particulier à formuler aujourd’hui mais je suis en train de découvrir et lire sur la situation de l’entreprise qui présente plusieurs éléments intéressants : on a un « public LBO » avec un fonds activiste au capital et un potentiel spin-off dans les startings blocks.

Aujourd’hui, pour résumer, Telecom Italia c’est :

- L’ensemble des actifs italiens :

* l’opérateur télécoms fixe et mobile, 15,4 milliards de ventes et 6,2 milliards d’Ebitda, 19 millions de foyers en fixe et 10 millions en broadband, un peu plus de 30 millions de clients en mobile (ARPU de 12,5 euros par mois)
*l’infrastructure réseau « fixed-line »(le « netco » d’Elliott)

- Tim Brasil : opérateur télécom pour mobile et internet fibre optique, 4,5 milliards d’euros de sales, 1,6 milliards d’Ebitda, 58 millions de lignes,  c’est l’entité en forte croissance du groupe
- Sparkle : entité « international wholesale » du groupe (Europe, méditerranée, Amérique latine), 1,35 milliards de ventes, 154 millions d’Ebitda
- Inwit : infrastructure de transmission pour réseaux téléphonie mobile (clients : Tim et autres opérateurs)
- + plusieurs autres petites entités (Olivetti…)

Niveau groupe, on a environ 19,8 milliards de revenus et 7,8 milliards d’EBITDA (chiffre non retraité du dernier rapport annuel). La capitalisation boursière est d’environ 13,6 milliards d’euros, la dette nette d’environ 26M (3,3x l’EBITDA) soit une EV d’environ 40M, soit un multiple EV/EBITDA de l’ordre de 5 (on est plus à 7x en Europe).

Dans les faits des derniers mois :
-    Après avoir lancé une campagne au vitriol contre Bolloré, celui-ci a perdu en mai le contrôle du siège d’administration et ne dispose plus que de 5 sièges (Vivendi est le principal actionnaire du groupe avec près de 24% du capital, et Bolloré contrôle Vivendi) sur les 15 du conseil
-    Le fonds Elliott qui détient environ 9% du capital a maintenant 10 sièges sur les 15 du conseil, il a reçu un soutien large malgré sa position moindre (y compris soutien gouvernemental car la caisse des dépôts entrée en avril au capital s’est rangée de son côté)
-    Le plan d’Elliott (slides du « transforming TIM » et slides de l’investor meeting d’avril) pour débloquer de la valeur consiste en scinder le groupe en plusieurs morceaux (réseau/Sparkle/Inwit/…), tout en gardant environ 67% de participation dans TIM Brasil et conserver ServiceCo.

La première étape structurelle est de spiner le réseau et Sparkle, opération pouvant créer 7€ de valeur (soit environ 53% de la capitalisation boursière actuelle (13 milliards)).    

Certains fonds sont assez bullish sur Telecom Italia, ils la considéraient anormalement décotée avant l’arrivée d’Elliott (je pense à Greenwood par exemple qui estime que l’entreprise a une décote de 65% sur leur estimé de valeur à la casse) et le fonds peut servir de catalyseur.

Je n’ai pas creusé encore le dossier à fond mais cela est très intéressant (peut-être plus comme cas d’étude que comme futur investissement).

Dernier point, un investissement dans les savings shares (similaire aux preferred shares américaines d’après ce que j’ai lu) peut être intéressant (symbole TITR, décote de 13% par rapport aux actions classiques et rachat des savings envisagé par Elliott, dividende de 5%).

Dernière modification par bonel (08/08/2018 13h42)

Mots-clés : activiste, bolloré, elliott, spin-off, telecom italia, telecoms, vivendi

Hors ligne Hors ligne

 

#2 08/08/2018 14h29

Membre (2014)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 20 Actions/Bourse
Top 10 Obligs/Fonds EUR
Top 20 SIIC/REIT
Réputation :   483  

Je la suis depuis 2006.
On a toujours la même histoire, le futur va être meilleur et ils ont plein d’actifs cachés.   

Au final, la boite a trop de dettes et doit réinvestir en permanence dans son réseau.

A noter que le dividende a été sabré massivement donc plus aucunes marges de manoeuvre.

En plus avec l’arrivée d’Iliad et la recapitalisation de Oi au Brésil, ils sont attaqués partout.

Le titre me semble un excellent short.

Dernière modification par kiwijuice (08/08/2018 14h30)


Patron d'un cabinet CGP

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #3 08/08/2018 15h00

Modérateur (2014)
Top 20 Année 2021
Top 20 Monétaire
Top 20 Invest. Exotiques
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 10 SIIC/REIT
Réputation :   636  

Bonjour,

Votre topic me fait penser à cet article que j’ai lu hier qui parle de l’endettement des télécoms.

Telecom Italia se situe en" bonne" place en deuxième position derrière Altice.

Les télécoms, un secteur de plus en plus endetté (pour une lecture complète mode article offert, il faut mettre le lien dans une fenêtre de navigation privée).

Et le rapport Q2 18 ici


"Never argue with an idiot. They will drag you down to their level and beat you with experience" Mark Twain

Hors ligne Hors ligne

 

#4 09/08/2018 13h41

Membre (2015)
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Réputation :   74  

Intéressants ces saving shares! Ca me fait penser aux actions préférentielles russes dont le dividende dépend du bénéfice net (il me semble que c’est le cas de Surgutneftegaz de mémoire).
Ici le dividende des saving shares dépend du dividende de l’action ordinaire. Le dividende est systématiquement plus élevé que celui de l’action ordinaire. Mais au minimum, c’est 5% de 0.55 (la valeur nominale).

Hors ligne Hors ligne

 

#5 09/08/2018 17h49

Membre (2015)
Réputation :   37  

Merci Ledep pour l’info. Autant les «bons » côtés de l’effet de levier sont mis en avant quand on parle de telcos car je pense que beaucoup pensent à Malone et de ses retours astronomiques sur TCI, autant on parle moins de situation de faillite… les « moins bons » côtés de la dette.

J’avais remarqué que le secteur des telcos au sens large n’est pas le plus en vogue aujourd’hui aux US, avec AT&T (qui affiche un p/e au bas depuis plus de 10 ans, Berkowitz a pris une participation récemment), Comcast, Charter, Liberty Global, etc mais encore une fois, vu que je ne suis pas très au fait du secteur et de ces sociétés, j’avais passé la main. Telecom Italia va me permettre au moins de m’ouvrir un peu au secteur, c’est déjà une bonne chose.

kiwijuice a écrit :

On a toujours la même histoire, le futur va être meilleur et ils ont plein d’actifs cachés.

Je suis d’accord sur la première partie de la phrase, les managements passés ont eu la main bien lourde sur le "les temps sont difficiles aujourd’hui et tout ira mieux demain".

Sur la seconde partie de la phrase (jeux d’actifs), c’est l’élément central de la thèse d’Elliott. Pour ma part, je ne sais pas combien vaut un réseau de tubes et Sparkle, donc je reprends leurs éléments en étant un peu plus prudent. Si une belle marge de sécurité apparaît, pourquoi ne pas aller plus loin. Un investissement aujourd’hui dans la société est un pari sur le fonds et sa réussite dans la réalisation de son projet. Vu son ampleur, cela peut prendre du temps (beaucoup de temps?).

kiwijuice a écrit :

Au final, la boite a trop de dettes et doit réinvestir en permanence dans son réseau.

Au dernier bilan, environ 21 milliards d’equity pour 30 ou 31 milliards de dettes avec l’échéancier suivant :



Deux grosses échéances sur les deux années qui viennent. En face, côté liquidités, 3,3M de cash, 2 crédits revolving non tirés (4M jusqu’à mai 19 et 3M jusqu’à mars 20). Avec un Ebitda de l’ordre de 7 milliards cette année, et environ 5 milliards de capex (hypothèse haute, on devrait être en-dessus) , et 166 millions de dividendes aux savings shares, on a une génération de cash de l’ordre de 2 milliards. Je ne vois pas comment la société ne va pas avoir besoin de ces lignes de crédit et la situation ne paraît pas très saine sans être catastrophique non plus. S’il y a une tension, l’impact sur le cours sera direct vu le leverage.

Sur le capex, le management souhaite baisser à moins de 20% des revenus le total capex dans leur plan 2020.

kiwijuice a écrit :

A noter que le dividende a été sabré massivement donc plus aucunes marges de manoeuvre.

En effet, il n’y a plus de dividendes sur les actions ordinaires depuis 2013, et environ 160 à 170 millions sur les savings shares.

kiwijuice a écrit :

En plus avec l’arrivée d’Iliad et la recapitalisation de Oi au Brésil, ils sont attaqués partout.

Je n’ai pas d’avis sur le marché italien des télécoms. Mais il est certain que l’entrée sur le marché par une société comme Iliad (dont le démarrage en termes d’acquisition clients a été bon) va rendre les choses plus corsées.

Dans les éléments que je n’aime pas trop, il y a la dimension politique du projet. Certains politiques militent pour la création d’un réseau de tubes unique, qui serait la fusion de Netco et d’Open Fiber, le rival actuel. La nouvelle entité serait alors contrôlée par l’Etat. L’Italie semble vouloir atteindre ses objectifs de déploiement réseau en 2020 vu les progrès faits depuis 2013 et on peut penser que les choses sont en bonne voie mais encore une fois, c’est politique…

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #6 11/10/2018 22h55

Membre (2015)
Réputation :   37  

La lettre trimestrielle d’un fonds que j’aime bien, Greenwood, qui donne son avis sur Telecom Italia :

Greenwood a écrit :

Telecom Italia is trading at a valuation lower than a Russian telecom, and the country is being treated by investors today as a banana republic.

Au-delà de Telecom Italia, ça m’a fait rire cette remarque smile

Hors ligne Hors ligne

 

#7 12/10/2018 12h12

Membre (2014)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 20 Actions/Bourse
Top 10 Obligs/Fonds EUR
Top 20 SIIC/REIT
Réputation :   483  

Et donc?
Les telecoms russes sont un duopole. C’est très stable et profitable.
Et tout cela, c’est de la profitabilité après le graissage de pattes.

Cette remarque ne me fait pas forte impression sur Greenwood…


Patron d'un cabinet CGP

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #8 27/02/2021 09h38

Banni
Réputation :   425  

Telecom Italia à 5X le FCF ?

-Capitalisation - de 9 Milliards.

-FCF 1.6 Milliards en 2020
-3.15 Milliards pour 2019 et 2020 alors qu’ils avaient une guidance de 3.5 Milliards pour 2019, 2020, 2021. Ils ont donc réalises 90% de la guidance en seulement 2 ans …

-Une dette qui passe de 24.9 Milliards à 18.6 Milliards en 5 ans.

-33,2% de Inwit l’operateur de tours télécoms valorisé plus de 8 Milliards par le marché en bourse.

Une gestion qui devient de plus s’en plus pro-actionnaire grâce à Vincent Bolloré et Vivendi comme actionnaire majoritaire.

-Avec l’acquisition conjointe d’OI au Brasil, Tim augmente sa part de marché et réduit l’écart avec ses concurrents.



Sur cette action sans accorder de valeur à son potentiel de croissance j’estime qu’elle devrait valoir 10X Le FCF donc 16 Milliards, plus les 3 Milliards de participation dans Inwit donc 19 Mds, 20 Milliards.
Et si ils arrivent à augmenter le FCF, encore plus.

https://www.fitchratings.com/research/c … 15-12-2020

Telecom Italia cède une partie de son réseau à KKR pour 1,8 milliard d’euros, Actualité des sociétés - Investir-Les Echos Bourse
https://investir.lesechos.fr/actions/ac … 921622.php

Dernière modification par vbvaleur (27/02/2021 10h14)

Hors ligne Hors ligne

 

#9 27/02/2021 09h50

Membre (2012)
Top 20 Expatriation
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Top 20 SIIC/REIT
Réputation :   152  

A noter qu’il existe deux titres, dont l’un à dividende prioritaire.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#10 07/06/2021 16h11

Membre (2018)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Réputation :   243  

Exact Betcour,

Il me semble que c’est Telecom Italia RSP , ticker TLIT. 

Je viens de le découvrir par hasard, car je n’arrivais subitement plus à acheter TIT avec Saxo.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Aigri (07/06/2021 16h11)


Donne un cheval à celui qui dit la vérité, il en aura besoin pour s'enfuir.

Hors ligne Hors ligne

 

#11 07/06/2021 17h26

Membre (2014)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 20 Actions/Bourse
Top 10 Obligs/Fonds EUR
Top 20 SIIC/REIT
Réputation :   483  

kiwijuice, le 08/08/2018 a écrit :

Le titre me semble un excellent short.

Après 25% de baisse, sur quels éléments les longs sont-ils toujours positifs?

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


Patron d'un cabinet CGP

Hors ligne Hors ligne

 

#12 08/06/2021 08h46

Membre (2012)
Top 20 Portefeuille
Top 20 Actions/Bourse
Réputation :   347  

Bonjour Kiwijuice,

vbvaleur donne une bonne explication ci-dessus.

Pour ma part, j’avais sous-estimé le risque que représentait Illiad, la lenteur de la bureaucratie Italienne, et surtout les problèmes de gouvernance qui semblent enfin être réglés avec l’enterrement de la hache de guerre entre Vivendi et Elliott et la nomination d’un PDG stable et qui semble très compétent.

Les résultats et KPIs continuent de s’améliorer et le plan est respecté. La dette a été réduite de près d’un tiers en moins de trois ans. Les coûts sont en cours de réduction. La "valeur cachée" commence à être réalisée: vente d’une partie du réseau fibre à KKR, vente d’une partie d’Inwit, carve out de Noovle (centres de données). En revanche, les discussions sur la fusion avec Enel Open Fiber trainent en longueur, et c’est probablement un risque dont le marché tient compte. Je suppose également que les investisseurs telco préfèrent les dividendes élevés.

L’entreprise se négocie à un EV/EBITDA de 3x, EV/EBITDA AL de 4x ce qui doit toujours en faire la telco la moins chère d’Europe alors qu’elle se désendette, et devrait générer près de la moitié de sa market cap en FCF sur les 3 prochains exercices.

Curieux de connaitre les éléments sur lesquels les shorts sont toujours négatifs étant donné que la dette et les réinvestissements étaient les deux points majeurs que vous souligniez?

Hors ligne Hors ligne

 

#13 10/06/2021 13h31

Membre (2014)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 20 Actions/Bourse
Top 10 Obligs/Fonds EUR
Top 20 SIIC/REIT
Réputation :   483  

Dans ce genre de dossier, il ne peut y avoir de hausse du cours que si les révisions de bénéfices deviennent positives.

En regardant les prévisions, c’est l’encéphalogramme plat.
Un progrès certes par rapport aux 15 dernières années.

L’environnement concurrentiel me semble trop compliqué.
Ils sont contre Vodafone, Wind et Iliad. VOD est discipliné car ils payent un gros dividende.
Wind, c’est Vimplecom et Hutch. Deux boites familiales avec des perspectives à très long terme et qui utilisent cette exposition pour se diversifier de toutes façons. Vimplecom (VEON maintenant) a des positions ridiculement fortes en Russie et Ukraine tandis qu’Hutch a attendu plus de 15 ans pour passer de numéro 4 à numéro 1 au UK. 
Iliad on ne présente plus.
Mais sur la partie fixe, vous avez aussi une pléthore d’acteurs financés par des boites qui ont trop d’argent et ont besoin de montrer de la croissance. E.g. Fastweb par Swisscom, qui représente 80% de la croissance des revenus de Swisscom (mais beaucoup moins en Ebitda).

Donc pour moi, ils sont éternellement sous pression du contexte concurrentiel.

Un autre aspect qui m’horripile, c’est leur comm trompeuse.
Un exemple : le churn rate.
Le graal est un churn de 5% PAR AN.
C’est très important de savoir la base de calculation.
5% de churn calculé sur un an => après 12 mois, 5% des clients sont partis
5% de churn sur un trimestre => après 12 mois, presque 19% des clients sont partis

TIT publie un churn trimestriel, quand les autres publient un churn annuel, sur périodes trimestrielles glissantes.
Bref ils ont ce KPI qui a l’air super : 3.8% de churn au Q1, mais j’ai l’impression qu’ils nous enfument.

TIT me semble un super instrument fixed-income.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


Patron d'un cabinet CGP

Hors ligne Hors ligne

 

#14 26/11/2021 14h30

Membre (2020)
Top 20 Année 2022
Top 20 Actions/Bourse
Réputation :   174  

Je viens de lire tous les messages de ce fil, c’est bizarre, malgré l’ébullition actuelle autour de cette valeur , le dernier message date du 10/06/21.

Concernant l’évolution lamentable depuis quelques années des résultats de cette entreprise, je partage l’avis général.
Entreprise d’Etat (ou encore bien marquée par ce lourd passé) la mutation est lente et douloureuse (voir en France l’évolution de La Poste ou de France Telecom).

L’attrait est donc purement spéculatif.
Une fois n’est pas coutume, sur un pari de renchérissement de son offre par KKR, je viens de tremper un orteil et prendre une toute petite position. On verra bien ….

PS:

kiwijuice a écrit :

Un autre aspect qui m’horripile, c’est leur comm trompeuse.
Un exemple : le churn rate.
Le graal est un churn de 5% PAR AN.
C’est très important de savoir la base de calculation.
5% de churn calculé sur un an => après 12 mois, 5% des clients sont partis
5% de churn sur un trimestre => après 12 mois, presque 19% des clients sont partis

Vous avez raison mais je pense que c’est encore pire que ce que vous dites:
Analysé par tranches d’ancienneté des clients, le taux d’attrition est d’autant plus faible que le client est ancien et comme Telecom Italia est un opérateur historique avec des clients recrutés depuis plus longtemps que ceux des autres opérateurs ….

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#15 28/11/2021 01h04

Membre (2012)
Top 20 Expatriation
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Top 20 SIIC/REIT
Réputation :   152  

Une remontée de l’offre semble de plus en plus probable, alors que KKR et CVC sont en discussion pour faire une offre commune.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#16 28/11/2021 10h16

Banni
Réputation :   425  

La bonne nouvelle c’est la baisse de l’endettement et une bonne partie des mauvais résultats sont dû à des charges non récurrentes selon la société.





J’ai vendu ma Micro participation avec une belle plus-value grâce à cette offre en aucun cas Bolloré acceptera une offre aussi basse. Ils ont beaucoup de salariés à licencier je pense que c’est leur force pour négocier avec le gouvernement sur une réorganisation avantageuse des actifs. Si celui-ci n’est pas amène va falloir commencer les hostilités..

Dernière modification par vbvaleur (28/11/2021 10h40)

Hors ligne Hors ligne

 

#17 10/03/2022 21h36

Membre (2018)
Top 20 Année 2021
Réputation :   141  

La story n’en finit pas.
Après avoir signé une perte de 8,65 milliards, dont 8 de dépréciation, un CA en recul de 3% et sucré le dividende, les spéculations continuent autour d’une offre révisée de KKR à 0,4€ ou de grandes manoeuvres sur un réseau fibre commun.
Telecom Italia Advisers Put $31 Billion Value Post Grid-Deal - Bloomberg
Article disponible en navigation privée

PRU=0,39€ , 1200 titres pour 0,4% du PTF
(j’achète une centaine de titres par mois depuis un an quel que soit le prix)

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #18 11/03/2022 02h33

Membre (2012)
Top 20 Expatriation
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Top 20 SIIC/REIT
Réputation :   152  

C’est vraiment difficile d’y voir clair dans cette histoire. Vivendi / Bolloré à l’air de penser que le titre vaut au moins 3 fois le cours actuel (et Bolloré n’est pas un idiot). D’un autre côté les résultats ne cessent de décevoir trimestre après trimestre. Là dessus KKR et le gouvernement italien sont partie prenantes et ont chacun des objectifs distincts.

A côté de ça le cours de bourse sombre à ~0,25 €, le marché ne semble pas croire à un rachat de KKR à 0,4 € et encore moins à un deal qui valoriserait le titre 1,3 € comme en parle Bloomberg. Il est inhabituel de voir de tels écarts sur ce genre de titre à fort potentiel d’OPA / revalorisation.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#19 01/06/2022 00h25

Membre (2018)
Top 20 Année 2021
Réputation :   141  

Des news fraîches
https://www.gruppotim.it/content/dam/gt … PR-MoU.pdf

Un accord (MoU) a enfin été signé entre TIM et OpenFiber (CDP, Macquarie) et KKR pour une séparation du réseau de TIM et une intégration avec OpenFiber,  le calendrier donne la cible au 31 Octobre 2022.
PRU: 0,363€ , 1656 titres pour 0,6% du PTF.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#20 24/06/2022 07h43

Membre (2012)
Top 20 Expatriation
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Top 20 SIIC/REIT
Réputation :   152  

J’avais raté cette info : Vivendi vise une valorisation du réseau de TIM à 31 milliards d’euros, selon une source.

Reuters a écrit :

Vivendi, premier actionnaire de Telecom Italia (TIM), vise une valorisation de 31 milliards d’euros, dette comprise, pour le réseau de téléphonie fixe de l’ancien monopole italien en cas de scission, a déclaré une source proche du groupe français.

31 milliards sachant que la boite se valorise 5,5 milliards en bourse (?!?)

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#21 24/06/2022 09h37

Membre (2012)
Top 20 Expatriation
Top 5 Actions/Bourse
Réputation :   671  

TIM a plus de 26 B€ de dettes nette consolidée. Avec une capitalisation de 5.5 B€, la VE est proche de 32 B€, soit proche de la valorisation visée pour la seule partie réseau.
Le réseau est la vrai valeur des opérateurs télécoms ! Le reste des opérations est généralement moins profitable car concurrentiel.


"Espérez le meilleur, préparez le pire et attendez vous à être surpris" @StockPick_fr

Hors ligne Hors ligne

 

#22 24/06/2022 10h25

Membre (2012)
Top 20 Expatriation
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Top 20 SIIC/REIT
Réputation :   152  

De ce que je comprend de l’article, c’est que cette valorisation inclue l’impact de refiler un gros bout de la dette à la spin-off réseau ("dette comprise"). Donc une EV de bien plus de 31 Mds.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#23 24/06/2022 10h30

Membre (2019)
Top 20 SCPI/OPCI
Réputation :   69  

Non Betcour, EV = Capitaux propres + Dettes.

Après, notez qu’il s’agit d’une information publique visant à faire monter les enchères, or, la remontée des taux renchéris les coûts de financements pour les fonds infra qui mettent un paquet de dettes pour racheter sur des valos élevées..

Hors ligne Hors ligne

 

#24 24/06/2022 11h56

Membre (2012)
Top 20 Expatriation
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Top 20 SIIC/REIT
Réputation :   152  

Sauf erreur de ma part, EV = market cap + dette - cash

Quand Vivendi dit qu’ils visent une valorisation de 31 Mds "dette comprise" j’en comprend qu’ils visent de sortir le réseau, de lui refiler de la dette (à priori beaucoup), et que le total (market cap si côté en bourse) vaudra 31 Mds, donc une EV de beaucoup plus de 31 Mds.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#25 24/06/2022 14h30

Membre (2010)
Réputation :   52  

Non c’est ce que vous disent Olivier et Woyal.
Les 31 Mds€ correspondent déjà à la VE et pas à la capi

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Value (24/06/2022 14h31)

Hors ligne Hors ligne

 

Screeners actions Consultez l’analyse graphique et les dividendes de Telecom Italia S.p.A. sur nos screeners actions.

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur