Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

[-3]    #1 30/07/2018 15h54

Membre
Réputation :   -2  

Bonjour !

Je reviens d’un premier voyage au Canada.
Pays enchanteur et population fabuleusement sympathique !

Mais je voudrais surtout vous parler ici de mon passage à la douane lors de mon arrivée à l’aéroport de Montréal.  Expérience assez désagréable !

Malgré mon passeport en règle, mon AVE en règle, ma déclaration de douane en règle… la douanière me pose une série de questions :
Que venez-vous faire au Canada ?
Combien de temps restez-vous ?
Où allez-vous résider ?
Connaissez-vous quelqu’un au Canada ?
Jusque là, facile…

Quelle est votre profession ?

A cette dernière question, je répond honnêtement que je ne travaille pas !
Elle me demande alors comment j’ai payé mon billet d’avion si je ne travaille pas !
Je répond : Avec mon argent !
Elle insiste : Comment avez-vous trouver l’argent si vous ne travaillez pas ?
Je me sens alors obligé d’avouer que je suis rentier.
Là, elle fait semblant de ne pas comprendre : "Rentier ?  C’est quoi ça ? On n’a pas ça au Canada…"

J’hallucine ! 
J’ai du lui expliquer, comme à une gosse de 5 ans, qu’être rentier c’est avoir un capital suffisant pour vivre des revenus générés par son capital…
Elle pousse ensuite l’indiscrétion jusqu’à me demander dans quoi mon capital est placé… ce à quoi j’ai répondu "actions d’entreprises"…
Après, elle m’a foutu la paix !

Pour l’annecdote, ma mère, âgée de 86 ans, qui faisait partie du voyage, s’est aussi vue demander sa profession ! Comme si ce n’était pas évident qu’elle est retraitée !  Faut-il être con à ce point pour être douanier ?

En conclusion de cette histoire, je me pose la question suivante :
Quand on est rentier à part entière, donc sans profession, que faut-il répondre à un douanier étranger qui nous demande notre profession ?
Mon expérience démontre que répondre la vérité entraine une surenchère de questions indiscrètes et désagréables et je voudrais éviter ça à l’avenir.

Si vous êtes dans le même cas que moi, que répondez-vous dans cette situation ?

Curieux de lire vos réponses.

Message édité par l’équipe de modération (12/08/2018 12h30) :
- modification du titre ou de(s) mot(s)-clé(s)

Mots-clés : canada, douane, douanier, indiscrétion, rentier

Hors ligne Hors ligne

 

#2 30/07/2018 16h01

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   417  

Ce sont des questions classiques à travers desquelles ils veulent savoir si vous allez demeurer illégalement au Canada ou pas.

Si vous êtes rentier et gérez un portefeuille financier, vous pouvez dire que vous êtes gestionnaire financier.
Si vous avez de l’immobilier, vous êtes gestionnaire immobilier …

Et pour information la douane Canadienne est hyper cool comparée à l’Américaine, vous auriez pu être refoulé juste parce que l’agent n’aurait pas trouvé une case à cocher pour votre "profession".

Hors ligne Hors ligne

 

#3 30/07/2018 16h04

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   247  

C’est normal, par ex. les terroristes ou autres passeurs etc (on peut tout imaginer) se font souvent payer leur voyage par un tiers par ex.

Pour eux ca allume des voyants qui s’eteignent si vous justifiez logiquement, rien de surprenant

Hors ligne Hors ligne

 

#4 30/07/2018 16h08

Banni
Réputation :   19  

Exact Zebonder.

Adaptation par un fonctionnaire des douanes un peu déroutante de la volonté politique d’un pays d’avoir une immigration choisie et non subie …

Hors ligne Hors ligne

 

#5 30/07/2018 16h10

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   570  

serge1973 a écrit :

Si vous êtes dans le même cas que moi, que répondez-vous dans cette situation ?

J’éviterais de jouer au rigolo en répondant "avec mon argent".
Vous êtes rentier, si ce n’est pas assez clair, vous êtes investisseur, ou vous vivez de vos placements.

Je ne trouve pas judicieux de jouer (et quasiment insulter…) avec des personnes qui peuvent vous refuser l’accès ou vous gâcher tout le début de votre séjour en un claquement de doigt.
Ne faites pas la même chose aux US: on a eu des problèmes pour la simple détention de chewing-gum il y a 20 ans de ça (et ça ne s’est pas amélioré)…


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

En ligne En ligne

 

#6 30/07/2018 16h17

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   395  

Exact…

Etant au Canada il y a quelques années, j’ai voulu faire un saut aux USA juste à coté ; donc direction l’ambassade.
Mais là, soucis : un policier US devant l’entrée me demande ma CNI et constate que je suis né une date symboliquement forte (jour et mois) par rapport à certains évènements subis par les dits USA : "vous ce ne sera pas possible, ne revenez pas".
Je n’ai pas insisté.


Tant que t'as pas vendu t'as pas gagné. Mais t'as pas perdu. Mais t'as pas gagné. Mais…Oh zut fait @*

Hors ligne Hors ligne

 

#7 30/07/2018 17h00

Banni
Réputation :   515  

Serge, comme l’indique l’histoire d’Iqce, certaines professions n’attirent pas que des lumières. Avec ces gens là, toujours en dire le moins possible. 1 mot économisé est toujours 1 mot économisé. Eviter au maximum d’entrer dans ce "jeu" qui va entraîner la surenchère de questions indiscrète. Pour se faire, toujours bien réfléchir à ses réponses en amont. Par exemple dire que vous "ne travaillez pas" a sans doute été une erreur. Dire que vous "vivez de vos placements" ou tout dérivé ressemblant à une profession tel que le suggère ZeBonder aurait sans doute été une meilleure option.

Ensuite, il y a des questions auquel il faut faut répondre, ou des questions qui apparaissent légitimes en fonction du contexte. Mais au-delà, que c’est "quelque chose qui ne les regarde pas" ou tout dérivé, dit de la bonne façon, est une réponse valide.

Dans toutes ces interactions, il y a aussi que ca n’est souvent pas la réponse en soi qui est réellement important. Maintenant, leur "technique" d"essayer de vous "mettre sous pression" pour vous faire faire un faux pas (ou vous faire apparaître comme manifestement "stressé") si vous n"avez "pas l’esprit tranquille" est hautement désagréable, et il est possible que ce soit surtout ça auquel vous ayez eu à faire. Les douaniers au sens large sont des habitués de la chose. Je suppose que c’est ce qu’on leur apprend, comme les policiers qui ont cette tendance à vous reposer la même question un peu plus tard pour voir s’ils obtiennent la même réponse.

Je trouve personnellement tout cela hautement lamentable. Par rapport à ce que dit Roudoudou, un véritable terroriste se sera préparé à la chose: Il aura les réponses crédibles à apporter et se sera entraîné. Ceux qui en pâtissent surtout sont tous les gens qui n’ont absolument rien à se reprocher. Et je suis également à l’exact opposé du genre de raisonnement de Faith: Ce n’est pas parce que quelqu’un peut "vous faire ch…" qu’il faut tout accepter. SI un pays ne souhaite pas que vous veniez faire tourner son économie et que apportiez des devises chez lui, il y en a plein d’autres qui en seront ravi. Ce sera plus leur perte qu’autre chose.

Conclusion: Admettons qu’il ne fassent "que leur travail". Soyez-en conscient, soyez conscient de comment ça fonctionne, soyez conscient qu’il a pas mal d’individus avec une certaine mentalité dans leurs rangs, ne le prenez pas trop personnellement, et faites également le votre: Ne vous laissez pas marcher sur les pieds. Répondez à ce que vous devez, et dites leur gentiment que ça n’est pas leurs affaires le cas échéant. Il est sûr qu’essayer de rester "courtois" fait généralement mieux aller les choses.

(PS: Tout ça ne reste que mon avis, et je crois ne pas trop faire partie de la pensée dominante sur ce genre de sujets)

Hors ligne Hors ligne

 

#8 30/07/2018 17h04

Membre
Réputation :   -2  

Faith a écrit :

serge1973 a écrit :

Si vous êtes dans le même cas que moi, que répondez-vous dans cette situation ?

J’éviterais de jouer au rigolo en répondant "avec mon argent".
Vous êtes rentier, si ce n’est pas assez clair, vous êtes investisseur, ou vous vivez de vos placements.

Je ne trouve pas judicieux de jouer (et quasiment insulter…) avec des personnes qui peuvent vous refuser l’accès ou vous gâcher tout le début de votre séjour en un claquement de doigt.
Ne faites pas la même chose aux US: on a eu des problèmes pour la simple détention de chewing-gum il y a 20 ans de ça (et ça ne s’est pas amélioré)…

C’était la première fois que je quittais l’Europe, donc premier passage en douane.
Je n’étais pas préparé à ces questions, j’ai répondu honnêtement en évitant les hésitations !
Après avoir répondu que je ne travaillais pas, j’ai été surpris qu’on me demande comment j’avais payé mon billet d’avion.
Ma réponse "avec mon argent" était juste spontanée et n’avait rien de provocateur ou ironique.
Il fallait comprendre dans ma réponse que j’ai payé mon billet moi-même et personne ne ma l’a offert.
Je ne vois pas où est l’insulte envers la douanière…

Hors ligne Hors ligne

 

#9 30/07/2018 17h07

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   155  

Mevo a écrit :

un véritable terroriste se sera préparé à la chose: Il aura les réponses crédibles à apporter et se sera entraîné.

On sort un peu du sujet, mais je pense que justement une bonne partie des terroristes sont des abrutis complets (pas tous évidemment).
Ca permet d’essayer d’attraper ceux là.


Markets are not perfect, but everybody else is worse

Hors ligne Hors ligne

 

#10 30/07/2018 17h10

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2737  

C’est en effet quand on passe la douane canadienne ou américaine qu’on apprécie de pouvoir circuler librement dans l’espace Schengen. :-)

En ce qui nous concerne, nous avions choisi de faire un road-trip entre Québec City, Niagara, Ottawa, etc. avec un trajet en bus à New York.

Mais le trajet avec ses circonvolutions a semblé très suspect au douanier canadien et il nous a pris de haut : il a fallu tout justifier de notre trajet, avec les réservations d’hôtel que nous avions eu le bon goût d’imprimer.

La douane américaine a été plus cool. Sauf pour le voyageur un peu basané et mal rasé qui voyageait seul et a qui a eu droit à un interrogatoire dans une pièce isolée.

Bref. Là-bas les douaniers font leur boulot de douanier (ils "titillent" pour s’assurer de la cohérence de nos réponses je suppose), mais c’est vrai que ça surprend quand on n’est pas habitué !

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #11 30/07/2018 17h11

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   395  

Treffon Votre réponse n’est pas correcte et ne respecte pas la charte vis à vis des éventuels terroristes qui nous lisent.

Désolé, je n’ai pas pu résister !

Dernière modification par Iqce (30/07/2018 17h12)


Tant que t'as pas vendu t'as pas gagné. Mais t'as pas perdu. Mais t'as pas gagné. Mais…Oh zut fait @*

Hors ligne Hors ligne

 

#12 30/07/2018 17h15

Membre
Réputation :   -2  

Je suis peut-être naïf, mais à quoi sert cette question étant donné que la réponse n’est pas contrôlée ?

Si j’avais répondu "plombier", "jardinier", "informaticien"… il n’y aurait eu aucune suite, aucun commentaire…

Hors ligne Hors ligne

 

#13 30/07/2018 17h21

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2737  

Probablement une manière de vérifier que vos réponses sont cohérentes et ne vous mettent pas trop en sueur : gageons que s’il y a un doute, vous irez dans une petite salle et ils prendront la peine de vérifier…

Vous auriez dit plombier, il vous aurait sûrement demandé pour quelle société, etc.

Hors ligne Hors ligne

 

#14 30/07/2018 17h22

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   570  

serge1973 a écrit :

C’était la première fois que je quittais l’Europe, donc premier passage en douane.

Ce qui explique sans doute votre surprise, en effet.
Ne serait-ce que pour obtenir un visa, pour de nombreux pays, il faut fournir des tonnes de renseignements.
Quand nous sommes allés en Angleterre, la femme (indonésienne) a du se taper des pages de formulaires et même un entretien de visu, aux questions bien plus inquisitrices que celle qui vous a choqué.
Actuellement, nous nous préparons à accueillir son frère, et ce n’est pas beaucoup plus simple (relevés bancaires des 3 derniers mois pour ma femme et moi même, preuve que son frère dispose de "suffisamment" d’argent: le "suffisamment" étant trop élevé pour un indonésien, nous avons du lui envoyer de l’argent)…

Je ne vois pas où est l’insulte envers la douanière…

Disons que si je demande à un pote comment il a fait pour se payer une montre de luxe, et qu’il me répond "avec mon argent", je vais croire qu’il se fout de moi (ou qu’il essaye d’éviter le sujet)
Ici, vous répondiez à une personne que vous ne connaissez pas, elle aurait pu mal le prendre (ou considérer que vous n’êtes pas clair, et vous bloquer le passage)

Au final, vous êtes passé et c’est tant mieux.

Mevo a écrit :

Et je suis également à l’exact opposé du genre de raisonnement de Faith: Ce n’est pas parce que quelqu’un peut "vous faire ch…" qu’il faut tout accepter.

Remarquez d’ailleurs l’exagération de vos propos: "tout accepter" ?
La douane a posé quelques question sans la moindre importance, dont les réponses n’apportent rien, ne gênent en rien (mais pour lesquelles l’attitude, comme vous le précisez, est essentielle)

J’ai horreur de me battre sans une raison forte, et encore plus quand je n’ai aucun moyen de gagner.

Mevo a écrit :

SI un pays ne souhaite pas que vous veniez faire tourner son économie et que apportiez des devises chez lui, il y en a plein d’autres qui en seront ravi.

C’est une des raison qui me pousse à refuser d’aller aux US.
Cependant, une fois arrivé à la douane, vous avez déjà dépensé beaucoup d’argent que vous pouvez toujours rêver pour récupérer.
Gaspiller une telle somme à cause d’une réponse malheureuse serait dommage.


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

En ligne En ligne

 

#15 30/07/2018 17h25

Banni
Réputation :   515  

Serge: Ouais, ou l’exact inverse. Je ne vais pas entrer dans les détails, mais j’ai plusieurs fois ressenti à la douane US qu’ils savaient un certain nombre de choses, et que le douanier voyait un certain nombre d’infos sur son écran, possiblement des trucs qu’ils ne sont pas "supposés savoir" (ressenti d’après des changements dans le temps au niveau des questions). Votre profession effective (ou absence en l’occurrence) peut être connue par différents moyens, et une réponse manifestement erronée risque de poser bien plus de question qu’autre chose.

A l’heure de la collecte d’information de masse, si chacun d’entre nous voyait ce qui est su sur nous-même, je suis sûr que ça nous ferait assez froid dans le dos (même en s’en doutant).

Hors ligne Hors ligne

 

#16 30/07/2018 17h26

Membre
Réputation :   93  

Bonjour,

Personnellement, je ne vois pas ce qu’il y a de choquant de se voir poser des questions à la frontière…

Je voyage beaucoup depuis 30 ans et cela ne me gêne pas.

J’ai connu des polices des frontières bien moins coopératives où il a fallu me déshabiller dans une cabine pour une fouille corporelle.
Allant plusieurs fois par an au Sénégal, je ne compte plus les questions sur mes allers retours entre la France et ce charmant pays.
Je vous conseille ussi la police des frontières ukrainienne, dans le genre pas sympa du tout..

Tout dépend de la situation géopolitique du pays aussi. Problèmes de terrorisme, d’immigration illégale, de guerre ou régime autoritaire….au choix !

Je trouve logique qu’un gouvernement s’intéresse à savoir qui rentre sur son territoire. Et demandez à un étranger, hors UE, comment il est traité par la police française quand il débarque en France. J’ai accueilli récemment un ami sénégalais à Marignane et ça a pris…..du temps !

N’ayant rien à cacher, je réponds avec courtoisie à toutes les questions. Rester poli, répondre avec amabilité, expliquer l’objet de son voyage avec calme, telle est ma devise… même si parfois j’oublie quelques détails….;-)

Mafo

Hors ligne Hors ligne

 

#17 30/07/2018 17h46

Membre
Réputation :   -2  

Mevo a écrit :

Serge: Ouais, ou l’exact inverse. Je ne vais pas entrer dans les détails, mais j’ai plusieurs fois ressenti à la douane US qu’ils savaient un certain nombre de choses, et que le douanier voyait un certain nombre d’infos sur son écran, possiblement des trucs qu’ils ne sont pas "supposés savoir" (ressenti d’après des changements dans le temps au niveau des questions). Votre profession effective (ou absence en l’occurrence) peut être connue par différents moyens, et une réponse manifestement erronée risque de poser bien plus de question qu’autre chose.

A l’heure de la collecte d’information de masse, si chacun d’entre nous voyait ce qui est su sur nous-même, je suis sûr que ça nous ferait assez froid dans le dos (même en s’en doutant).

Effectivement, c’est peut-être pas une bonne solution de s’inventer une profession totalement fictive.
Peut-être qu’ils savent la vérité.

Mais dans ce cas, est-ce une bonne réponse de dire que je suis "gestionnaire financier" ?
Oui, dans la pratique, on peut dire ça… mais officiellement, pour l’administration je suis "Sans emploi".

Hors ligne Hors ligne

 

#18 30/07/2018 18h45

Banni
Réputation :   515  

Faith a écrit :

Remarquez d’ailleurs l’exagération de vos propos: "tout accepter" ?

Faith, mon propos était général et répondait à la question initiale: "Mon expérience démontre que répondre la vérité entraîne une surenchère de questions indiscrètes et désagréables et je voudrais éviter ça à l’avenir". Il n’était pas fait mention au cas décrit en particulier, même si je commence doucement à trouver déplacée la question "dans quoi sont son capital est placé". Il restait certes encore libre de répondre de manière vague. J’aurais sans doute pour ma part répondu à ce stade: "Que dans des choses parfaitement légales et acceptables".

Chacun semble avoir sa conception de la vie privée et ça semble être une notion en disparition, à mon grand regret. Parait-il que c’est pour "notre bien" pour attraper les gros méchants qui sont forcement des gros idiots et qui vont se prendre les pieds dans le tapis à ce genre de questions. Vous me permettrez svp de ne pas être convaincu. Peut-être ai-je tort.

L’attitude dominante semble être que "lorsqu’on a rien à cacher…" blah, blah. Je ne vous demande pas d’être d’accord avec moi. Je comprends que vous ne le serez sans doute pas, quoi que je puisse dire (et vice versa).
Je note éventuellement que j’avais créé une file sur le sujet il y a plus de deux ans maintenant, et qu’elle n’a pas franchement rencontré de succès :) La vie privée dans les années 2000 : surveillance, secret de correspondance…

Mais bref, chacun placera la barre où il le souhaite, et lors d’un passage en douane, peut-être que même vous, vous aurez une limite aux questions auxquelles vous êtes prêt à répondre, même si elle est beaucoup plus élevée que la mienne (ou peut-être n’avez-vous effectivement AUCUNE limite, parce qu’après tout, ces personnes "peuvent vous refuser l’accès ou vous gâcher tout le début de votre séjour en un claquement de doigt")

Dans le principe général, je reste personnellement sur ma phrase, et je persiste et signe, en opposition avec votre principe général.

A mon sens, il n’y a pas la moindre exagération dans ce que j’ai dit. Mais par contre pour vous, dire gentiment à quelqu’un que quelque chose ne le regarde pas, c’est "se battre" !? Et c’est moi qui exagère ? (au passage, dans ce contexte, si vous ne souhaitez pas répondre à une question parce que vous l’estimez déplacée, vous ne pouvez QUE gagner, il n’y a aucun moyen de perdre)

Quant à la fin de votre message, ca pose éventuellement la question très générale de savoir si l’argent est plus important que ses principes (c’est sans doute la base de beaucoup de choses, en extrapolant). [Oui, on s’éloigne quand même pas mal du sujet initial, là]

Hors ligne Hors ligne

 

#19 30/07/2018 19h05

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   570  

Mevo a écrit :

L’attitude dominante semble être que "lorsqu’on a rien à cacher…" blah, blah. Je ne vous demande pas d’être d’accord avec moi. Je comprends que vous ne le serez sans doute pas, quoi que je puisse dire (et vice versa).

Je trouve surtout que c’est une question hors-sujet.
Ce n’est pas l’affaire de "rien à cacher", c’est l’affaire d’un acheteur et d’un vendeur.
L’acheteur est celui qui veut passer la douane.
Le vendeur est celui qui décide de qui a le droit de passer la douane.
En général, le vendeur est soumis à certaines limites dans ses exigences par l’état. Ici, le vendeur et l’état étant la même entité, elle fait ce qu’elle veut.

Vous avez donc d’un coté un acheteur en position faible, et un vendeur tout puissant.
L’acheteur peut fanfaronner, bluffer, etc, il n’en reste pas moins dépourvu de pouvoir: s’il veut acheter, il devra se plier aux conditions du vendeur.

En fait, le principal pouvoir de l’acheteur ici, c’est de choisir de ne pas acheter. Mais pour ça, il faut se renseigner avant des conditions de ventes.
Signer une promesse d’achat pour ensuite découvrir que les conditions de ventes ne nous convienne pas est un acte totalement irréfléchi. La preuve qu’on a acheté un produit à l’aveuglette sans prendre la peine de se renseigner.
Alors s’insurger après coup et dire que ce n’est pas acceptable, c’est une solution de facilité.J’estime que quand on n’a pas pris la peine de se renseigner sur les conditions de ventes, on fait profil bas.
Et si c’est vraiment insupportable, on fait demi tour, en se rappelant que c’est de notre propre faute, et pas de celle du douanier dont les consignes sont connues et connaissables facilement de nos jours.

Ces quelques phrases ne sont pas une attaque directe envers serge1973, dont je comprends l’étonnement puisque c’était un de ses premiers voyages. Nous faisons tous des erreurs d’appréciation quand nous débutons dans un domaine.

La véritable question à se poser est: sachant quel type de question on va vous poser, acceptez-vous ou non d’aller dans tel ou tel pays ?
Serge1973, en toute honnêteté, si vous l’aviez su, auriez-vous changé de destination ?


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

En ligne En ligne

 

#20 30/07/2018 21h34

Membre
Réputation :   -2  

Faith a écrit :

La véritable question à se poser est: sachant quel type de question on va vous poser, acceptez-vous ou non d’aller dans tel ou tel pays ?
Serge1973, en toute honnêteté, si vous l’aviez su, auriez-vous changé de destination ?

Si j’avais su, je n’aurais pas changé de destination, mais j’aurais préparé une meilleure réponse.

Hors ligne Hors ligne

 

#21 30/07/2018 22h13

Banni
Réputation :   515  

Faith, j’avais très bien compris votre point de vue au message initial. Je vous la fait courte: Si vous voulez de l’analogie, relisez éventuellement votre dernier message en ayant l’affaire Weinstein en tête.

Nous sommes d’accord qu’on ne parle à la base que de questions lors d’un passage en douane, ce qui n’est aucunement comparable.

Le fond étant juste que vous avez une tendance à dire: T.u veux, t.u fais. Je dis, t.u trouves inacceptable, t.u refuses gentiment. Vous me direz éventuellement que le fait que la personne en face ait un déguisement, et soit payé par le contribuable change tout.

Ne faisons pas un mauvais procès à Serge, il n’a fait que demander comment faire pour que ça se passe éventuellement mieux à l’avenir.

Hors ligne Hors ligne

 

#22 30/07/2018 22h28

Membre
Réputation :   34  

Serge,
Je me suis rendu au Canada début juillet.
J’ai été accueilli par un douanier, très sympathique, qui m’a demandé le but de ma visite ainsi que les villes que j’allais visiter.
Comme vous, j’avais rempli préalablement mon AVE.
Ne perdez pas de vue qu’il faut y indiquer la profession. Qu’avez vous indiqué?
Le douanier a peut-être simplement voulu vérifier vos dires.
Comme quoi, il vaut mieux toujours dire la vérité sinon on pourrait se contredire par oubli, distraction,…
Très beau pays et habitants très sympathiques.

Hors ligne Hors ligne

 

#23 30/07/2018 22h39

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   570  

Mevo a écrit :

i vous voulez de l’analogie, relisez éventuellement votre dernier message en ayant l’affaire Weinstein en tête.

Vous confondez les lois votées d’un état de droit et les actes d’un criminel.
J’avais pourtant clairement anticipé cette pirouette et explicité la différence dans mon message précédent.

ce qui n’est aucunement comparable.

Et pourtant vous amenez cette chose "incomparable" sur le tapis.

Vous me direz éventuellement que le fait que la personne en face ait un déguisement, et soit payé par le contribuable change tout.

Je dirai plutôt que vous êtes en train de remettre en cause l’ensemble du fonctionnement des démocraties occidentales parce que vous estimez anormal de demander comment un touriste gagne son argent.


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

En ligne En ligne

 

#24 30/07/2018 23h45

Banni
Réputation :   515  

Faith a écrit :

J’avais pourtant clairement anticipé cette pirouette et explicité la différence dans mon message précédent.

J’avais initialement également anticipé cette réponse en mentionnant que ce que faisait un état était a peu près
toujours légal, par définition. Mais je l’avais effacé avant de poster.

Par incomparable, je voulais dire en proportions, au niveau du registre et de l’importance. Le fond l’est totalement, à mon sens. (Pour le contexte, il faut comprendre que j’avais en fait pondu un super long message, et qu’au final, je me suis dit: Ouais, nan, que j’ai effacé et fait la version super courte)

Je vous invite à vous pencher sur ce que signifie "démocratie". Ce mot est utilisé un peu à tort et à travers, et j’ai la sensation que c’est l’utilisation que vous en faites là (vous êtes extrêmement loin d’être le seul !). Je comprends bien l’idée que vous avez en tète en l’écrivant. Mais le problème est possiblement justement là: Que c’est une idée dans votre tète, et surtout une à laquelle vous VOULEZ croire.

Dit très gentiment, j’ai d’habitude horreur quand je parle de quelque chose de général et qu’on se borne a me répondre sur un point spécifique, surtout quand c’est un truc faux et déformé (ce dernier point n’est vraiment pas l’important).

On n’est pas d’accord, ce dont je me doutais parfaitement à l’origine. Ca n’est aucunement un problème. Je crois que nous avons fait le tour de la question. répondez si vous le souhaitez, je ferai un effort de mon coté pour m’arrêter là.

Hors ligne Hors ligne

 

#25 31/07/2018 01h22

Membre
Réputation :   63  

Les douanes Canadiennes se sont beaucoup assouplies ces dernières années, il fut un temps ou elles posaient bien plus de questions  (la peur de l’immigrant illégal) , elles ont commencé a comprendre qu’il vient bien des touristes qui vont repartir aprés leurs vacances et non des individus qui vont s’echapper dans la nature Canadienne.

Un des problème est qu’il y a encore certains anciens douaniers vieux jeu  et certain etudiants douaniers pour l’été qui veulent montrer leur pouvoir et jouent un peu les fanfarons.

Les douanes américaines sont quand a moi beaucoup plus strictes , j’ai en mémoire un jour ou je devais faire Montreal Doha , vol annulé et changement de companie aerienne , il faut que je fasse MTL New York et New york Doha , pour les vols Montreal New york , la douane est a Montreal avant le départ , la question combien d’argent américain avez vous ?  je n’en ai pas il y a 15 minutes je ne savais même pas que j’allais a new york , comment allez vous faire la bas sans argent… ben c’est parce que je reste une heure entre les deux vols … quelques autres questions stupides , finalement ils me laissent partir.

Loin du temps de la simple question… where are you born ?… Montreal meme si ce n’etait pas vrai et ils ne demandaient pas les papiers ….puis suite aux evenements de New York c’est devenu strict..


La fidélité est souhaitable en amour , mais elle est une tare sur les marchés.

Hors ligne Hors ligne

 

Discussions similaires à "le rentier à la douane (police aux frontières) canadienne"

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur