Informations À propos…   Chercher Cherchez sur le site, les forums et nos screeners :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Screeners actions Consultez l’analyse graphique et les dividendes de Dno sur nos screeners actions.

[+2]    #1 24/07/2018 22h55

Membre (2017)
Réputation :   101  

Bonsoir à tous,

J’aimerais présenter une société qui officie dans le secteur pétrolier. Un secteur qui a été longtemps massacré et qui reprend peu à peu des couleurs grâce à la reprise du cours du baril. De plus, la consommation en pétrole n’a elle jamais diminué dans le temps et en constante augmentation ce qui laisse tout de même voir l’avenir sereinement.

La société est DNO ASA, une société pétrolière Norvégienne qui existe depuis 1971 principalement en Mer du Nord et au Moyen Orient (Irak, Kurdistan, Oman, Tunisie, Yemen et Somalie). Elle intervient sur la partie onshore et offshore avec un portefeuille bien diversifié.

DNO présentation

D’après leur propre site, DNO à le coût d’extraction parmi le plus faible au monde.

DNO prend des participations sur des champs pétroliers comme c’est le cas au Kurdistan avec Exxon (+autres partenaires) et parfois s’occupe de l’exploration, l’évaluation, le développement et la production.

La production est stable chaque année avec autour 115,000 Boep / an (gross production)
Les revenues ont doublé depuis 2015 passant de $187M à $347M en 2017
l’EBITDA a été multiplié par 25 ($735M vs $25M).

Question: comment peut -on avoir un Ebitda en 2017 supérieur aux revenues ?
Est ce liée à une vente d’actif ? donc un résultat exceptionnel ? j’ai du mal à suivre.

Elle me fait penser à Maurel et Prom (action que je possède en portefeuille)

L’année 2017 a été marqué par de lourds investissements et acquisitions (+$130M), signe que la reprise est potentiellement amorcée ?

Ratios clés:

EV/EBITDA = 2.78
Price/ sales = 4.75
PE = 7
ROE = 76%
cash 2017  ($500M) a doublé vs 2016
Piotroski score = 6

si je compare versus Maurel et Prom

P/E = 7  versus 13.6
EV/EBITDA = 2.78 versus 9.65
Price/ sales = 4.75 versus 3.56
ROE = 76% versus 0.56%

Les bonnes nouvelles :
Accroissement majeur +60% de la production au Kurdistan
DNO Kurdistan

J’aimerais avoir votre avis ou si vous connaissez la valeur avant d’investir dans ce que je considère un bon cheval à première vue.

Bonne lecture.

Carabistouilles

Mots-clés : présentation, pétrole, société

Hors ligne Hors ligne

 

#2 25/07/2018 08h50

Membre (2014)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 20 Actions/Bourse
Top 10 Obligs/Fonds EUR
Réputation :   485  

Le pb de DNO est que les champs profitables sont au Kurdistan mais que le gouvernement local n’arrive pas toujours à payer les companies pétrolières pour le brut extrait du sol.

Du coup vos multiples doivent incorporer un risque politique considérable.


Patron d'un cabinet CGP

Hors ligne Hors ligne

 

#3 27/07/2018 18h02

Membre (2017)
Réputation :   101  

Merci pour votre retour.

Il me semble que le risque que vous évoquez semble écarté par la direction.
Celle-ci annonce un doublement des investissements dans la région.

DNO increases Investment in Kurdistan

Annoncée en Février, les 4 nouveaux puits devraient être opérationnels cet été et donc apparaitront logiquement dans les chiffres du S2.

J’évalue avec les ratios précédent un objectif de +100% par rapport au cours actuel
ev/ebitda = 2.85 quand la moyenne du secteur est de 7.32

La Marge de sécurité me semble importante et le momentum positif sur les 6 derniers mois.

Je garde dans ma liste des opportunités à saisir n’ayant plus de liquidités.

Dernière modification par Carabistouilles (27/07/2018 18h02)

Hors ligne Hors ligne

 

#4 29/08/2018 22h01

Membre (2017)
Réputation :   101  

Les nouvelles concernant DNO ASA.

Ventes des actifs pétroliers en Tunisie contre le paiement d’une somme non communiquée contre du cash et prise de participation.

https://www.agenceecofin.com/compagnies … artie-cash

Si je compare DNO ASA avec différents acteurs en Europe (Tethys, Seplat, Maurel & Prom), nous obtenons :

DNO ASA Norvège
EV/EBITDA = 2.79 (excessivement sous valorisée)
Price/ sales = 4.33
PE = 7.16
ROE = 82.9% (excellent)
Piotroski score = 6 (bon)
PEG : N/A
Gearing = 2.92 % (très bien) le cash couvre la dette
Momentum 3 Mois = +5.2%

Tethys Oil Suède
EV/EBITDA = 4.42 (sous valorisée)
Price/ sales = 3.10
PE = 5.85
ROE = 17.9% (bon)
Piotroski score = 9 (excellent)
PEG = 0.38  (excellent)
Gearing = -15.5 % (excellent) le cash > dette
Momentum 3 Mois = +8.6%

Seplat United Kingdom
EV/EBITDA = 3.47
Price/ sales = 1.97
PE = 4.73
ROE = 25%
Piotroski score = 6
PEG= N/A
Gearing = 2.29% (très bien)
Momentum 3 Mois = -2%

Maurel et Prom France
P/E = 13.4
EV/EBITDA = 7.74
Price/ sales = 3.01
ROE = 8.92%
PEG = 0.31 
Gearing = 30.0% (bien)
Momentum 3 Mois = +5.7%

Le PEG très cher à peter lynch
92% des entreprises avec un PEG inférieur à 1 battent le marché (Ben Etzkorn)

Les ratios utilisés sont pour la plupart utilisés par les meilleurs gérants (Lynch, Higgons) et stratégie Value + Momentum.

Actionnaire de Maurel & Prom avec une perf actuel de (+65%), je pense procéder à une vente partiel (40%) et rajouter deux lignes qui sont DNO et SEPLAT

DNO et SEPLAT car l’EV/EBITDA montrent une valorisation excessivement basse versus leurs ROE

Je me rends compte que même Thetys présente des ratios bien meilleurs que Maurel & Prom.
Il faudrait peut être songer à vendre Maurel & Prom pour acheter les 3 autres.

En tout cas ces 3 sociétés ont des ratios de très bonnes factures.
Maurel est bien mieux valorisé par le marché (x2) mais je ne comprends pas pourquoi…

Au plaisir de vous lire sur ces 4 sociétés.

Carabistouilles.

Dernière modification par Carabistouilles (29/08/2018 22h01)

Hors ligne Hors ligne

 

#5 29/08/2018 23h26

Membre (2015)
Réputation :   25  

Bonsoir,

Je me permets d’intervenir pour vous dire que vous êtes, à mon avis, en train de comparer des compagnies pas (directement) comparables car leurs actifs ne se situent pas dans  les mêmes pays (M&P = Gabon (enfin presque), DNO = pas du tout Gabon, etc).
Il serait préférable trouver d’autres entreprises avec une répartition d’actifs par pays/région à peu près similaire à DNO.

Bonne soirée,
InMyselfITrust

Hors ligne Hors ligne

 

#6 30/08/2018 19h25

Membre (2017)
Réputation :   101  

Voulez-vous dire plutôt d’attribuer une notation de risque en fonction du lieu des actifs (Afrique, Moyen Orient, Europe, etc…) car sinon je ne suis pas sur de bien comprendre votre message.

On achète une entreprise avec des actifs qui pompent du pétrole et gaz et le revend au prix du cours du baril et gaz à l’instant t.

La rentabilité se fait entre le prix de vente versus le coût d’extraction, des volumes que l’on extraient chaque mois et des synergies, rachats, royalties, licences et de la capacité du management à améliorer les opérations à moindre coûts.

Comment faites vous pour analyser des entreprises multinationales telles que Renault, Fiat et General Motors par exemple ? Tous les actifs sont dans des pays différents mais à la fin du Mois chaque entreprise à vendu un véhicule X vs un coût de production Y.

Cdlt,

Carabistouilles

Hors ligne Hors ligne

 

#7 30/08/2018 20h23

Membre (2015)
Réputation :   25  

Bonsoir,

Dans le message précédent, vous dites vouloir comparer DNO à d’autres acteurs européens.
Or toutes les entreprise mentionnées ont un portefeuille d’actifs  assez/très différent, notamment en termes de pays/régions. Et je ne parle même pas des réservoirs (géologiques) d’hydrocarbures produits.

Les coûts / la fiscalité / les risques pour ces entreprises ne sont pas les mêmes en fonction du pays ou elles opèrent leurs champs. On ne peut pas considérer que cela est grosso modo pareil (car effet portefeuille) parce que ce sont de relativement petites entreprise concentrées sur quelques zones/thématiques/champs uniquement.

Ce que je veux dire, c’est qu’en comparant ces entreprises avec quelques ratios, vous allez avoir du mal à tirer, à mon avis, des conclusions pertinentes.

InMyselfITrust

Hors ligne Hors ligne

 

#8 05/09/2018 22h15

Membre (2017)
Réputation :   101  

Je suis d’accord avec vous sur la notion de risque par zone dans le secteur énergie et minier.
Après, je ne vois pas comment vous arrivez à évaluer par exemple l’entreprise Total avec Exxon .
Pourtant il y a quand même un range de valorisation qui est respecté entre les sociétés d’un même secteur.

Ce que je veux démontrer c’est que si le ROE d’une société est plus important qu’une autre et que son EV/EBITDA est plus faible avec un taux d’endettement similaire, il y a tout intérêt à vendre l’entreprise surévaluée pour investir dans l’entreprise sous-évaluée.

Cdlt,

Carabistouilles

Hors ligne Hors ligne

 

#9 16/09/2018 22h52

Membre (2017)
Réputation :   101  

DNO se trouve dans ma watch liste depuis un petit moment maintenant et il se trouve que ma valeur en portefeuille Maurel & Prom est mieux valorisé (x2) que ses semblables au niveau européens (analyse faite un peu plus haut). J’aimerais donc arbitrer cette dernière pour une société moins valorisée et avec une meilleure rentabilité (DNO, Tethys, Seplat).

J’ai fait récemment une découverte qui me laisse pantois et qui se rattache à la société DNO ASA.

RAK Petroleum est une société d’investissement pétrolière et gazière cotée à Oslo.
Elle possède 40.45 % de DNO ASA et 33% d’une société nommé Foxtrot International qui est un opérateur pétrolier offshore géré par la filiale RAKP BV.

FOXTROT est le principal producteur de gaz naturel de Côte d’Ivoire à partir des deux plus importants champs de gaz du pays, Foxtrot et Mahi, et des champs de Marlin et Manta, récemment mis en production. FOXTROT assure la fourniture de gaz naturel au Secteur de l’électricité pour la production d’électricité par les centrales thermoélectriques d’AZITO, de CIPREL, de la CIE et d’AGGREKO, ainsi qu’à PETROCI et à la SIR pour la consommation locale.

Cette dernière société, a fait état d’un semestre à 30M€ de profit, soit 10M€ pour Rak Petroleum.
Au niveau annuel, nous pourrions tabler sur 20M€. Si on fixe  une valorisation de x10 les profits, on obtient 200M€ pour RAK Petroleum.

RAK a une dette Net de -30M€ et du cash pour 450M€.

Les ratios sont:
EV/EBITDA=2.04
Price/ sales=1.42
PE=2.21
ROE=8.47% (foxtrot ne dot pas avoir les même ratio de rentabilité que DNO).
Piotroski score=8 (excellent).
Gearing=-5% (très bien), le cash couvre la dette.
Momentum3Mois=+23%
Momentum6Mois=+22%

Pour rappel, DNO:
EV/EBITDA=2.79 (excessivement sous valorisée).
Price/ sales=4.33
PE=7.16
ROE=82.9% (excellent).
Piotroski score=6 (bon).
Gearing=2.92 % (très bien) le cash couvre la dette.
Momentum3Mois=+5.2%

DNO ASA à une capitalisation en bourse de €1.67Bn.
Donc Rak Petroleum possède 668 M€ de DNO (qui me semble déjà sous valorisée).
On rajoute 200M€ de Foxtrot et on obtient 868 M€ versus une capitalisation de 1Bn.

Stockopedia:


Le newsflow est très bon:
Hausse du S1

A défaut d’investir sur DNO uniquement, si j’investis dans RAK j’ai deux groupes (gaziers et pétroliers) qui font du profit et faiblement valorisée pour DNO.

Sources:
Compte semestriel 2018:Semestriel
Compte annuel 2017:annuel 2017

Foxtrot: société présentation

Questions:Pourquoi la holding est-elle si faiblement valorisée ?

Merci d’avance pour votre contribution au partage.
Je suis novice et curieux d’apprendre sur les différentes méthodologies d’évaluation.

Carabistouilles.

Hors ligne Hors ligne

 

#10 17/09/2018 12h27

Membre (2014)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 20 Actions/Bourse
Top 10 Obligs/Fonds EUR
Réputation :   485  

RAK consolident les résultats de Foxtrot et de DNO alors qu’ils n’en ony que 33% et 41.8% des parts.
C’est la ligne minority interests.

Donc il vous faut revoir vos chiffres de valo.

Elle serait plutôt de:

EV/EBITDA=12x
Price/ sales=8.3x
PE=13x

Un peu cher vu les risques géopolitiques?


Patron d'un cabinet CGP

Hors ligne Hors ligne

 

#11 17/09/2018 20h27

Membre (2017)
Réputation :   101  

Bonsoir Kiwijuice,

Merci pour votre retour.
Cependant, je ne comprends pas si tel est le cas, le système de comptabilité d’une holding ayant des participations < 100% des parts des filiales tels que DNO et Foxtrot.

Exemple
Lorsque Financière de l’Odet qui possède multiples filiales dont 20% de vivendi, elle ne valorise pas les actifs de vivendi à 100% sinon sa capitalisation serait bien plus élevée.

C’est d’ailleurs très bien expliqué dans l’article suivant par Serge Belinki de L’Investisseur Français : Financière de l’Odet : tout Bolloré, avec une décote  !

Je suis un peu perdu…

Merci par avance de m’éclairer.

Carabistouilles

Dernière modification par Carabistouilles (17/09/2018 20h28)

Hors ligne Hors ligne

 

#12 18/09/2018 09h47

Membre (2014)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 20 Actions/Bourse
Top 10 Obligs/Fonds EUR
Réputation :   485  

C’est de la compta. Chercher méthodes de consolidation dans un moteur de recherche.

En très gros, on peut consolider des filiales à 100% ou un pourcentage, en fonction de la pose détenue ou bien du controle effectif de la filiale.

Reports and presentations / Investor relations / RAK - RAK Petroleum Page 67, on voit que RAK a décidé de consolider entièrement DNO. Ils ne sont pas majoritaires mais leur 42% leur donne le contrôle.


Patron d'un cabinet CGP

Hors ligne Hors ligne

 

#13 18/09/2018 20h09

Membre (2017)
Réputation :   101  

Merci pour l’explication.
En effet ça ne semble pas l’affaire du siècle avec ces nouveaux ratios.

Je maintiens tout de même ma priorité vers (échelle moins risqué au plus risqué):

1/ Tethys ==> activité à Oman (pays que je considère stable, notamment dans cette région du globe) + très bonne gestion financière (historique)
2/ DNO => Grosse croissance du ROE et investissements massif dans de nouveaux puits
3/ Seplat petroleum ==> Bonne gestion + faible valorisation

cdlt,

Carabistouilles

Hors ligne Hors ligne

 

#14 25/12/2018 23h40

Membre (2017)
Réputation :   101  

Suite à la nouvelle baisse sur le pétrole, je trouve intéressant de revenir sur les valeurs pétrolières.
Si je devais retenir une valeur c’est :

Tethys Oil

Resultats Q3 19

Third quarter 2018 vs (second quarter 2018)
· Production from Oman, Blocks 3&4 amounted to 11,857 bopd (11,733 bopd)
· Revenue and other income of MUSD 42.3 (MUSD 36.4)
· EBITDA of MUSD 30.1 (MUSD 24.3)
· Net result of MUSD 18.2 (MUSD 15.0)
· Earnings per share amounted to USD 0.53 (USD 0.44)
· Appraisal programme of 2017 discoveries continued with one well drilled
· Testing operations at Luja-1 has commenced
· Seismic acquisition of 2,750 km2 on Blocks 3&4 has been completed, interpretation ongoing

En termes de ratios, nous sommes sur des niveaux vraiment historiques pour une société de cette qualité.

EV/EBITDA = 1.90 (sous valorisée)
Price/ sales = 1.70
PE =  3.29
ROE = 22.5% (excellent)
Piotroski score = 9 (excellent)
PEG =  0.17  (excellent)
Gearing =  -25.3 %(excellent) le cash > dette





Echelle lineaire


Echelle log (merci aux personnes du forum qui en ont parlé, très intéressant)


Our achieved oil prices increased from USD 65.6 per barrel in the second quarter 2018 to USD 74.3 per barrel in the third quarter 2018, corresponding to over a 13 percent increase. As Tethys Oil’s oil sales price is calculated with an effective two-month lag to spot prices, we are yet to see the full benefit of even higher oil prices.

Le prix du barril a fortement augmenté aux 3ème trimestre et devrait être impacté au 4ème. Le Cash augmente énormément chaque trimestre.

Outlook
To summarise, we expect our oil production to increase towards the higher end of our production guidance by year-end, and to sell our production at higher prices. In addition, we have exciting exploration and appraisal activity with new wells to be drilled in the fourth quarter 2018, the testing of the Luja well and an upcoming seismic acquisition on our operated exploration Block 49. In November, we will also distribute the second instalment of SEK 1.00 per share in the 2018 dividend.

La société profite de sa très bonne gestion financière pour racheter des actifs au bon moment.
Soyez craintif quand les autres sont avides. Soyez avide quand les autres sont craintifs.

Je n’ai pas repéré de meilleurs sociétés dans le secteur a date. Seplat Petroleum peut être mais avec un bilan un poil en dessous de tethys.

Je considère un prix d’achat autour de 50 SEK . Le pétrole est vraisemblablement reparti pour titiller les 30 USD par Barril. Donc pas de précipitation sur cette investissement.

Au plaisir de lire votre opinion sur le dossier.

Carabistouilles

Dernière modification par Carabistouilles (25/12/2018 23h43)

Hors ligne Hors ligne

 

Screeners actions Consultez l’analyse graphique et les dividendes de Dno sur nos screeners actions.

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur