Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Attention Cette page affiche seulement les messages les plus réputés de la discussion.
Flèche Pour voir tous les messages et participer à la discussion, cliquez ici.

[+1]    #1 04/06/2018 21h35

Membre (2017)
Réputation :   64  

Si je vous lis bien, il faut choisir un dentiste jeune?

Mots-clés : dentiste, hongrie, santé, soins, étranger

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #2 04/06/2018 21h57

Membre (2017)
Réputation :   64  

Je crois savoir lire…
Les réactions à mon message initial rappellent le difficile argumentaire des vendeurs d’électroménager qui doivent tout à la fois vanter la qualité du produit et proposer une assurance au cas où il viendrait à tomber en panne. Dur métier.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #3 04/06/2018 22h08

Membre (2015)
Top 20 SIIC/REIT
Réputation :   119  

fifi55 a écrit :

Je rappelle que les soins en France sont les moins cher d’Europe  et qu’en plus ils sont gratuit. Cependant un cabinet dentaire qui ne ferai que des soins ferme en quelques mois donc oui il y a un gros problème.
Et je suis dentiste depuis 33 ans.
Cordialement

Bonsoir

Effectivement le gratuit n’est pas cher mais tous les mois je paye une csg et une mutuelle. A la lecture de leurs montants je n’ai pas du tout l’impression que la santé est gratuite surtout qu"il me faut y ajouter ce que l’on appelle pudiquement le "reste à charge"


Prenez soin de vous, soyez prudent(e)s et sortez masqué(e)s

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #4 05/06/2018 06h52

Membre (2015)
Top 20 Réputation
Top 20 Finance/Économie
Top 5 SCPI/OPCI
Top 10 Immobilier locatif
Réputation :   1073  

Il y a là des dentistes qui défendent leur profession, c’est normal, et tentent de jouer sur les peurs pour dissuader le patient d’aller à l’étranger, c’est plus discutable.
Chacun est libre d’aller se soigner où il le désire que ce soit pour des raisons financières ou parce qu’il est en déplacement, le praticien s’adapte à chaque patient et propose les soins adaptés.
Je ne doute pas que chaque professionnel proposera au patient les soins répondant aux intérêts de ce dernier, quitte à simplement lui dire "ah, vous voyez, ça n’a pas que du bon d’aller chercher du low-cost à 2h d’avion". Ce qui ne rime pas nécessairement avec des soins manquant de qualité.
Voici un témoignage dont j’avais fait part à propos de soins dentaires:

Surin a écrit :

Un ami s’était fait enlever les dents de sagesse en Thailande. Le dentiste a passé une demi-heure par dent a tapoter avec un marteau, un coup a droite un coup a gauche. A la fin il a pris sa pince et hop, la dent est venue toute seule. Mon ami lui explique alors qu’en France, on arrache après parfois une anesthésie générale. Le dentiste lui a répondu "oui je sais, j’ai fait une partie de mes études en France mais comme vous faites c’est pas bien, c’est un traumatisme pour le corps."
Ca m’a rappelé mon opération des dents de sagesse qui aurait pu sonner la fin pour moi alors que j’étais ado. J’étais censé rentrer le soir même mais j’ai fait une inflammation, ils ont cherché ensuite a savoir en vain a quoi j’étais allergique… A rien, juste que j’enflais quand je recevais des coups. J’ai failli y passer en m’étouffant a cause de la brutalité de cette opération.
Lorsque j’entends des discours comme celui de mon ami, je me dis qu’on ferait mieux parfois de se remettre sérieusement en question en France au lieu de se penser simplement les meilleurs.

(22/28) Expatriation du rentier : les meilleurs pays pour vivre rentier ?

Sinon:

Doc94 a écrit :

Vous pouvez être heureux , le reste à charge 0 est pour très bientôt sur les prothèses (2020) . ( pas pour les implants  )
Vous en aurez pour votre argent , vous ne paierai rien mais vous aurez la qualité qui va avec.

Ce n’est pas fait et ce n’est pas si simple, certaines prothèses seront remboursées:
Les soins dentaires remboursés à 100% dès 2020 : voici le détail

Je ne dis pas cela pour critiquer le système français, simplement dans un monde globalisé il faut aussi accepter que certains aillent faire leurs couronnes ou implants dans d’autres pays, il y a un risque de mauvais soins comme en France où des margoulins ont escroqué un tas de patients n’ayant pour le coup pas du tout les moyens d’aller se soigner en prenant l’avion.

Heureusement tout de même l’immense majorité des dentistes en France travaillent avec sérieux et avec un matériel dernier cri et les dernières innovations. A l’étranger il y a davantage de risque que des économies soient faites sur ce plan, encore qu’à Singapour ce n’est probablement pas le cas dans la clinique où va Waffle.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #5 05/06/2018 08h41

Membre (2016)
Top 20 Réputation
Top 10 Portefeuille
Top 20 Expatriation
Top 20 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Réputation :   642  

Personnellement quand je me suis fait soigner en France j’ai été très étonné d’apprendre que pour pas mal de dentistes, les inlays et couronnes en or "ne se font plus". Evidémment ça serait inesthétique pour une incisive, mais pour une molaire c’est un matériau optimal tout en restant discret. Une amie qui serre les dents pendant son sommeil a dû éclater au moins 4 ou 5 couronnes nickel/céramique, qui n’ont aucune valeur résiduelle lorsqu’il faut les refaire. Lorsque je devrais refaire la couronne de ma molaire, au moins je récupèrerais quelques grammes d’or - "offerts" par la Sécu et la mutuelle. Bref, on dirait que même le secteur médical est exposé à la "guerre des prix" : le client veut la meilleure apparence possible, le moins cher possible, et au diable la qualité réelle.


Parrain Stockopédia ✯ Mangia bene, caca forte, e non aver paura della morte.

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #6 05/06/2018 10h56

Membre (2017)
Réputation :   64  

IH a écrit :

Votre message n’est pas clair : finalement, avez-vous réalisé lesdits soins dentaires et que pouvez-vous en dire réellement ?

Oui, j’y suis allé (deux fois à 5 mois d’intervalle, le temps que les implants…s’implantent). Les prix que j’ai indiqués sont ceux que j’ai effectivement payés et je pense avoir été correctement soigné.

Ma conviction est que les prix bas ne résultent pas d’une moindre qualité des soins, mais plutôt du foncier, des salaires locaux et peut être aussi d’une meilleure organisation commerciale et technique. J’imagine que les volumes sont importants et que les achats sont donc aussi optimisés vs un dentiste classique qui travaille seul.

La clinique dans laquelle je me suis rendu est en plein centre de Budapest, le personnel d’accueil y parle aussi bien français qu’allemand ou anglais. Vous appelez depuis la France vers un numéro en France, on vous répond en français. On vient vous chercher à l’aéroport. Manifestement, ils bossent leur référencement web. Commercialement, c’est une vraie machine de guerre.

Du point de vue des soins, pour autant qu’un non spécialiste puisse en juger, ils sont au top. Locaux modernes et propres. Informatique idem (dossier patient complet accessible en tout point de la clinique, devis et factures limpides, etc). Autre élément, le nombre d’actes réalisés: j’ai davantage confiance en des professionnels dont la pratique est régulière, ce qui n’est pas évident pour un dentiste classique (on parle de pose d’implants).

Pour ce qui est de l’éloignement, chacun voit midi à sa porte. Nice-Budapest c’est 2 heures de vol et quelques dizaines d’euros avec Wizzair.

Enfin j’observe qu’une question n’a pas trouvé d’écho: si aucun dentiste ne souhaite reprendre le travail d’un autre (c’est l’argument brandi par les représentants de la profession ici-même), comment faire en cas de déménagement, ou si un problème se présente après 10 ou 20 ans, et que votre dentiste n’exerce plus? L’argument est un peu léger. Et comme il est vaguement teinté de menace, il est assez désagréable à entendre, même si on comprend bien la position de chacun. Quoi qu’il en soit, tant que les avions voleront, il sera toujours possible de retourner là où vous avez été soigné.

Je précise, au cas où: mon seul lien avec l’établissement en question est de m’y être fait soigner.

Dernière modification par Yonz (05/06/2018 10h57)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #7 05/06/2018 11h05

Membre (2016)
Top 100 Réputation
Top 20 Entreprendre
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   222  

Moi j’ai surtout l’impression que, comme souvent, l’argument de la responsabilité a bon dos…

Dernière modification par sven337 (05/06/2018 11h11)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #8 05/06/2018 11h25

Membre (2015)
Réputation :   8  

Ce que vous ne comprenez pas c’est qu’il existe une centaine de marque d’implants avec chacunes  ses spécificités .
Pour chaque marque la prothèse qui va dessus est différente et demande des vis , des tournevis et autres éléments connectique propre à chaque système .
Il est impossible pour un dentiste d’avoir toutes ses pièces qui valent plusieurs centaines d’euros chacune .
Que ce soit à l’etranger ou à ailleurs vous trouverez difficilement un dentiste pour reprendre le travail implantaire de quelqu’un d’autre  pour plusieurs raisons :
- Seulement 20/ 30 pour-cent des dentistes ont des connaissances en Implantologie.
- Les Dentistes ne connaissent et sont équipés que pour poser  2/3 marques d’implants . ( ils ne possèdent pas le matériel spécifique pour les autres marques )
-Si un dentiste , pour vous rendre service , refais la prothèse sur des implants fait ailleurs , il devient responsable de l’implant posé.
-Quand un implant ne prends pas ou est rejeté par le corps , en général , il faut déposer l’implant  et cela nécessite ensuite souvent la réalisation  de greffes osseuses et la repose d’un nouvel implant .
Tous ceci a un coût non négligeable , très peu remboursé qui vous coûtera le triple de ce que vous avez dépensé initialement .

Dernière modification par Doc94 (05/06/2018 11h31)

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #9 05/06/2018 11h34

Membre (2014)
Top 50 Réputation
Top 20 Portefeuille
Top 20 Expatriation
Top 20 Entreprendre
Top 20 Banque/Fiscalité
Top 20 SIIC/REIT
Réputation :   485  

Je ne suis pas dentiste, mais en tant que médecin, je suis aussi parfois confronté à des gens qui m’opposent des tarifs bien moins chers au Maroc ou à l’île Maurice, et dont ils ont toujours un ami d’une cousine pour qui ça s’est extrêmement bien passé.

Du coup je livre, en vrac, quelques éléments de réflexion sur la question.

1/ Il est inexact de prétendre que nous sommes systématiquement mieux soignés en France et que tout y est mieux qu’ailleurs. Néanmoins les standard sont différents d’un pays à l’autre, ça n’est pas forcément grave ou moins bien, mais il faut le savoir pour être préparé à des inattendus.

2/ Un dentiste ou autre médecin en France reversera généreusement 70-80% de ce que vous lui donnez en charges, cotisations, assurances, impôts sur le revenu et autres extorsions abusives dont sont victimes les libéraux dans notre beau pays. Je ne dis pas que les soignants n’abusent jamais sur les tarifs, mais ils sont clairement victimes de dumping social. Salauds de plombiers polonais.

3/ La sécurité Sociale, ce système merveilleux, n’a plus d’argent et n’a pas augmenté certains tarifs depuis 30 ans (30 ans d’inflation, de hausse des charges, de hausse des assurances, d’évolution des matériaux à usage médical etc…). On transfert la charge de soins vers des sociétés privées appelées Mutuelles qui sont expertes dans le jargon incompréhensible voir carrément trompeur, ne publient pas leur résultat, baissent leur taux de remboursement de manière continue, et font preuve d’un lobbying fantastique à Bruxelles comme à Paris, et bénéficient d’une rente depuis l’obligation faite aux employeurs de trouver une mutuelle à leurs salariés. Résultat: Baisse des remboursements + soignants qui en ont un peu ras le bol de voir le rapport entre leurs charges et leurs recettes basculer==>> augmentation du coût final des soins pour les patients qui ne peuvent pas payer (et souvent ne le savent même pas, biberonnés qu’ils sont au discours politique mensonger sur la gratuité des soins).

KC44 a écrit :

Je ne doute pas que chaque professionnel proposera au patient les soins répondant aux intérêts de ce dernier, quitte à simplement lui dire "ah, vous voyez, ça n’a pas que du bon d’aller chercher du low-cost à 2h d’avion". Ce qui ne rime pas nécessairement avec des soins manquant de qualité.

Exact. Mais est il logique ou juste que la sécurité sociale paye pour les interventions de réparation des dégâts qui ont été faits ailleurs?

Sven337 a écrit :

Moi j’ai surtout l’impression que, comme souvent, l’argument de la responsabilité a bon dos…

Imaginez que vous faites un job où le "client" peut vous faire un procès dès qu’il n’est pas content, qu’il ait tord ou raison, peut porter réclamation devant votre ordre qui a le pouvoir de vous interdire de pratiquer, qu’en cas de problème dans votre travail vous vous engagez à faire tous les soins nécessaires et à prendre les dépenses de matériel et autres frais à votre charge dans une sorte de "SAV" qu’appliquent les soignants en France (Code de déontologie).
Puis dites vous qu’un gars qui a choisi de vous shunter pour aller  au moins cher vient vous demander de réparer les conneries d’un autre mais souhaite bénéficier de tous les droits/garanties sus mentionnées… wink

AU TOTAL:

1/ Je ne vois aucune objection à aller à l’étranger, mais je viserai des structures qui communiquent sur la qualité de leurs soins, l’argument "low cost" mis en avant est pour moi très inquiétant. Le prix est important et oui des soins sont parfois trop chers pour les gens, mais on ne peut pas regarder uniquement le prix.

2/ Socialement, il y a une véritable question à se poser sur le dumping, et les fait de bénéficier de la solidarité nationale (soins en cas de pépin) pour des gens qui décident d’aller dépenser leur argent hors du système (PIB) national, donc dans des structures qui ne reversent pas l’impôt en France. cela est également valable pour les bénéficiaire de retraite par répartition français mais vivent à l’Etranger (Portugal…). Oui ils y ont droit, mais doivent ils bénéficier de la Sécu à leur retour en France?


L’argent est un bon serviteur et un mauvais maître (A. Dumas )

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #10 05/06/2018 12h34

Membre (2015)
Réputation :   8  

Suite aux réponses de Yonz ( qui en sera ravi ), je ne souhaite plus m’exprimer sur ce sujet .
Je n’interviens pas pour me faire juger sur la qualité de mon expression française et sur la pertinence de mon doctorat.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #11 05/06/2018 12h58

Membre (2010)
Réputation :   86  

Megagen est une société Coréenne relativement bien implantée dans son pays d’origine. Elle est aussi présente aux Etats Unis depuis le début des années 2010 . Elle a commencé l’exportation en Europe qu’assez récemment et en FRance depuis 2-3 ans gros maximum. (Ils ont commencé par la Roumanie et l’Italie).
C’est une marque encore assez confidentielle et qui devrait le rester vu la pléthore de marque déjà présente bien avant eux ici.
C’est un bon implant, ce n’est pas du low cost ni de l’implant de luxe mais il possède un accastillage spécifique peu présent en France.
Quid dans 10 ans si la société  décide pas de se retirer totalement du marché français ou européen.

Ce sera l’occasion d’un voyage à Séoul peut être. Il y aura peut être des longs courriers low cost d’ici la qui vous feront faire de belles économies au global.

PS:
visitez http://megagen.co/

L’adresse suisse c’est l’adresse de leur QG en Europe.

Dernière modification par swantonbomb (05/06/2018 13h03)

Hors ligne Hors ligne

 

[+5]    #12 05/06/2018 16h51

Membre (2015)
Top 100 Réputation
Top 5 Expatriation
Top 20 Finance/Économie
Réputation :   216  

Il ne fait pas bon être dentiste en France, en plus d’être de plus en plus mal rémunérés, ils font face à une double concurence qui tire encore et toujours les prix vers le bas:

- concurence sur le territoire national avec des dentistes qui viennent de Roumanie ou du Portugal et qui peuvent excercer librement en France. La France fait du protectionnisme inversé en gardant un système de numerus closus quand elle laisse les dentistes de bon nombre d’autres pays venir exercer sans contrainte additionnel.  Dans les centres de soins, combien de dentistes parlent à peine le français? La plupart du temps ils viennent de pays ou le parcours universitaire est plus court sans parler de la valeur du diplome obtenu.

- concurence internationale: toujours en quête de low-cost, le patient radin économe est prêt a payer un billet d’avion, du taxi et un hotel pour économiser sur ses soins. Au final la facture totale sera sans doute équivalente (et en espérant qu’il n’y ait pas besoin de SAV). Il a ainsi l’impression d’avoir eu quelques jours de "vacances" gratuites. Paradoxalement, ce ne sont pas les plus nécessiteux qui envisagent d’aller se faire soigner en Hongrie.

Je trouve interessant de voir que la quête du low-cost se focalise davantage sur la santé que sur des accessoires technologiques, parce que franchement aller jusqu’en Hongrie pour se faire soigner les dents avec un dernier modèle d’iPhone ou de Galaxy S dans la poche, c’est un peu se moquer du monde.

Pour que le monde tourne, il faut que les gens gagnent bien leur vie, pour ma part je souhaites que mes soignants aient des très bons revenus et aient le temps de s’occuper de mon cas sans avoir a se surbooker pour payer leur charge. Comme toujours, on paie toujours à la fin d’une façon ou d’une autre; le vrai cout du gratuit/low-cost se constate a moyen et long terme tant sur la qualité que les coûts.

Dernière modification par TyrionLannister (05/06/2018 16h54)


Tyrion Lannister - "a Lannister always pays his debt"

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #13 05/06/2018 19h34

Membre (2012)
Top 100 Réputation
Top 20 SCPI/OPCI
Réputation :   254  

MisterVix a écrit :

Ce genre d’attitude vous semble peut-être licite ou un droit, mais elle détruit notre economie (comme acheter sur Amazon flingue le libraire. Tant pis pour lui si il n’arrive pas à survivre ? OK. Mais quand il ne sera plus là, il ne reviendra plus, le libraire).

Phrase amusante et finalement très humaine, sur un forum où la très grande majorité des intervenants à dématérialiser la gestion de ses comptes, PEA, CTO et AV vers des purs players internet sans forcément se soucier de l’impact sur l’emploi de l’agence bancaire locale.

Moralité tant que la concurrence/low-cost nous profite c’est une bonne chose, si cela touche notre activité c’est une mauvaise chose.

Verrons nous une large convergence des luttes entre dentistes et cheminots? (humour, Stokes n’est plus là)

Carpediem


«Voir c’est savoir, vouloir c’est pouvoir, oser c’est avoir. »Alfred De MUSSET

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #14 05/06/2018 19h40

Membre (2017)
Réputation :   64  

TyrionLannister a écrit :

le patient radin économe …

Après les menaces d’apocalypse buccale, le jugement moral. Ok…

Tout d’abord, notez que la frontière entre radinerie et rationalité économique est ténue, et à ce sujet, le paradoxe que vous croyez soulever n’en est pas un: de manière générale, les gens rationnels ne sont effectivement pas les plus à plaindre. Quoi d’étonnant?

Oui, c’est bien le devis de mon dentiste français qui m’a conduit à chercher une autre voie, mais comme vous le dites très justement, l’équation économique n’est pas évidente. Je suis tellement d’accord avec vous que je l’ai écrit ("le bilan n’est pas évident") dans le tout premier premier message de cette file. Le gain est grosso modo de 1000 euros par implant, si vous en avez deux à poser (mon cas), il y a en effet de quoi hésiter quand on considère le temps passé en transport et le reste.

Là n’est donc pas l’essentiel. Le message 22 détaille la partie non financière de la question, et notamment la nécessité connue de tous d’une pratique régulière des actes chirurgicaux, ce qui à mes yeux a été l’argument principal en faveur de la clinique en question.

Combien d’implants un dentiste lambda pose-t-il chaque mois? Pensez-vous que qu’il soit souhaitable d’être opéré par quelqu’un dont la pratique n’est pas régulière? Et la question qui dérange: croyez-vous, dans l’hypothèse où votre dentiste pratique peu l’implantologie, qu’il vous enverra vers un confrère plus compétent?

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #15 05/06/2018 20h18

Membre (2015)
Top 100 Réputation
Top 5 Expatriation
Top 20 Finance/Économie
Réputation :   216  

Les dentistes ne sont pas bien payés au regard de la formation longue et des risques de la profession à(exposition au sang, maladies professionnelles).

De plus les libéraux prennent également le risque de gérer leur entreprise avec les soucis qui vont avec et en particulier la gestion de personnel. Ramené à l’heure de travail, le taux horaire n’est pas brillant car pour le libéral le temps passé au fauteuil n’est qu’une partie du travail effectif. C’est sans doute pour cela que le nombre de cabinets liberaux baisse fortement avec de nombreuses fermetures, que de plus en plus de dentistes partent exercer à l’étranger (regardez le nombre de dentistes français en Suisse) ou qu’ils prennent des postes de salariés dans des centres de soins ou les mutuelles dictent la “stratégie”.

7700 euros mensuel pour un dentiste libéral vous trouvez ca beaucoup? Quand il reste l’IR a payer, que l’on voit les responsabilités à assumer je trouve cela peu. Avez-vous regardé les maladies professionelles (dos, main, yeux) ainsi que le taux de suicide de la profession avant de juger leur rémunération comme excessive ou simplement convenable?
Pour plus de détail sur la rémunération et le parcours: Ministère de la santé - fiche métier Chirurgien Dentiste

Amusant d’ailleurs que ceux qui trouvent les dentistes trop payés et les frais dentaires trop élevés sont parfois ceux qui soutiennent les pilotes Air France, les cheminots et les régimes speciaux de tous poils ou qui ne se choquent pas plus que ca des rémunération des sportifs ou des artistes. Il y a vraiment un problème d’appréciation de la valeur travail en France ces dernières années, il est vrai que la valeur perçue est souvent liée à ce que l’on paie et que la situation actuelle est sans doute une conséquence de la politique des 30 dernières années.

La qualité et l’efficacité des soins en France ne va pas tarder à suivre la pente du classement de l’indice developpement humain (IDH) ou la France est passée en quelques années de la seconde à la 21eme (!) place. Ce sont malheureusement des faits, et je prérerais voir mon pays de naissance se réveiller et se reprendre que de sombrer doucement mais surement. Certes je suis parti pour une vie meilleure de l’autre coté de l’atlantique mais ce n’est pas pour autant que je me rejouis de la situation de dégradation lente mais continue qui imapacte ma famille et mes amis restés au pays.

PS: je ne suis ni dentiste ni même medecin.

Dernière modification par TyrionLannister (05/06/2018 21h19)


Tyrion Lannister - "a Lannister always pays his debt"

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #16 05/06/2018 21h24

Membre (2015)
Réputation :   28  

sven337 a écrit :

la rémunération qui est quand même pas-si-grosse-que-ça-parce-que-ma-bonne-dame-nous-on-paie-des-charges

Le problème n’est pas de payer des charges car quand on débute, on sait à quoi s’attendre si on part bien renseigné. Le problème est que ces charges bougent tout le temps et quand on fait le bilan c’est toujours dans la même direction : à la hausse.
Ça serait super si demain les salariés recevraient leur brute-brute en lieu et place de leur net et qu’ils auraient à s’occuper de payer leur "charges".
Ça éviterait d’avoir ce genre de remarque car ils seraient un peu plus conscient de la réalité.

sven337 a écrit :

(C’est marrant d’ailleurs que la responsabilité civile professionnelle du médecin soit toujours érigée en bouclier à la moindre critique, ce qu’on voit rarement venant d’autres professions, alors que la responsabilité civile naît d’une faute ou d’une négligence,

C’est peut être parce que c’est une profession où la responsabilité (vie humaine) est plus grande que dans la majorité des autres professions…
C’est sûr quand tant qu’indépendant dans la informatique, je me vois mal user de cet argument.

modif :

MisterVix a écrit :

J’apprécie particulièrement le commentaire de Banyuls sur les ultra libéraux "engoncés ..l.

Euh…il y a erreur sur la personne !

Dernière modification par banyuls (05/06/2018 21h27)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #17 06/06/2018 13h56

Membre (2011)
Top 100 Réputation
Top 20 SCPI/OPCI
Réputation :   198  

Surin, je répondais en fait plus à cela :

Carpediem a écrit :

Phrase amusante et finalement très humaine, sur un forum où la très grande majorité des intervenants à dématérialiser la gestion de ses comptes, PEA, CTO et AV vers des purs players internet sans forcément se soucier de l’impact sur l’emploi de l’agence bancaire locale.

Moralité tant que la concurrence/low-cost nous profite c’est une bonne chose, si cela touche notre activité c’est une mauvaise chose.

Perso, je ne considère pas la destruction d’emploi de personnel médical au même niveau que celles d’autres professions. Mais chacun est bien libre d’en penser ce qu’il veut.

Pour le débat, il est inexistant. Il n’y qu’à voir comment les dentistes se font lyncher par certains alors que perso, je les trouve assez mesuré.

Dernière modification par Kabal (06/06/2018 14h00)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #18 06/06/2018 16h02

Membre (2010)
Réputation :   86  

Bien qu’on s’en fiche du bien être des soignants, 1/3 des chirurguiens dentistes en France est en burn out
( source: Burn-out).
Je n’ai pas eu le temps de sourcer pour les autres professions du corps médical, mais je ne serai pas surpris de voir un tel chiffre parmi les infirmières, médecins etc.

Comme cela n’interesse personne et que l’argent vous parle plus;

1-Les chiffres exhibés de 77 k ne reflètent absolument pas la réalité. Il s’agit de moyennes. Avec de grandes disparités. Des orthodontistes, des implantologues exclusifs peuvent faire beaucoup plus et cacher la réalité de beaucup de CD qui sont pour beaucoup au mieux à 30 k de BNC.
Hors comme tout BNC ce n’est pas l’argent disponible mais une bonne partie doit être provisionnée pour les diverses régularisations de cotisations sociales. Par ailleurs, il n’y a pas de congés payés, ni de protection sociale aussi efficace qu’ailleurs. Obligation de s’assurer au privé en plus du régime générale et comme toutes les assurances privées, il vaut mieux avoir un matelas avant de compter sur eux. Je passe sur l’IR et tout ce qui s’en suit.
En net horaire, ça vous ferait moins rêver.

2-C’est probablement plus intéressant financièrement d’aller à l’étranger se faire soigner pour de très gros devis.(plus de 10k)  MAIS à la moindre complication, nécessitant d’y retourner avec de nouveaux actes, vous bouffez les économies réalisées et cela vous coûtera plus cher.
Pour un ou deux implants, vous gagnez des clopinettes.
C’est un pari.

3-La filière attire encore par ignorance de ce qui s’y passe réellement. Quand vous devez vous taper un concours pour ensuite mis au même niveau que le premier venu qui a acheté un diplôme en Europe, on y réfléchit quand même à deux fois.

Pour les adeptes de polémique, il ne s’agit pas de plaindre telle ou telle profession. Jamais aucune de ces professions n’est venue chouiner ici spontanément.
Chacun fait bien ce qu’il veut de ses dents ou de sa santé, je n’ai vu aucun professionnel de santé ici se mettre en colère.

Dernière modification par swantonbomb (06/06/2018 16h03)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #19 06/06/2018 16h13

Membre (2011)
Top 100 Réputation
Top 20 SCPI/OPCI
Réputation :   198  

La rémunération ici rémunère le risque, la compétence et les heures. Donc dire qu’un anesthésiste gagne 14k€ et qu’en gros c’est suffisant qu’il n’a pas à se plaindre, c’est un peu biaisé la conversation en omettant les facteurs qui font qu’il est rémunéré à ce niveau. on oublie qu’il fait peut-être 100h/semaine, que dans 1/3 des cas il fait un burn out en cours de route (ou plusieurs) et qu’il a un risque d’être au chômage définitif s’il rate son anesthésie (en plus du soutien psychologique si son patient meurt et qu’il pense être responsable).

C’est un peu comme dire d’un rentier : Regarde, il gagne sa vie à rien faire et en plus il vient pleurer sur la fiscalité… C’est du même acabit.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #20 06/06/2018 16h40

Banni (2018)
Réputation :   19  

maxcorporis a écrit :

Par exemple Mistervix est client chez IB ou recherche activement un comptable à 500 € / an mais se plaint de la rémunération d’un acte au tarif sécu si bas pourtant le salaire moyen d’un anesthésiste est de 14 500 €/ mois …

Kabal a écrit :

La rémunération ici rémunère le risque, la compétence et les heures. Donc dire qu’un anesthésiste gagne 14k€ et qu’en gros c’est suffisant qu’il n’a pas à se plaindre, c’est un peu biaisé la conversation en omettant les facteurs qui font qu’il est rémunéré à ce niveau. on oublie qu’il fait peut-être 100h/semaine, que dans 1/3 des cas il fait un burn out en cours de route (ou plusieurs) et qu’il a un risque d’être au chômage définitif s’il rate son anesthésie (en plus du soutien psychologique si son patient meurt et qu’il pense être responsable).

C’est un peu comme dire d’un rentier : Regarde, il gagne sa vie à rien faire et en plus il vient pleurer sur la fiscalité… C’est du même acabit.

Voici ce que j’ai dit et ce que vous avez répondu. Si je n’y vois aucun lien sans pouvoir vous en convaincre. au moins, chacun se fera son idée

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #21 06/06/2018 16h59

Membre (2014)
Top 50 Réputation
Top 20 Portefeuille
Top 20 Expatriation
Top 20 Entreprendre
Top 20 Banque/Fiscalité
Top 20 SIIC/REIT
Réputation :   485  

Bon, cette discussion me fatigue vraiment, et je crois que chacun reste sur ses positions sans écouter l’autre, on dirait un dialogue entre un libéral et un communiste.

Et je suis d’accord que nous avons dévié du sujet initial posé par Yonz, je m’en excuse et n’entretiens pas le débat donc et je reste sur la réponse que je lui ai faite: Il y a des soins de qualité partout, il y a sans aucun doute aussi bien pour moins cher, je suis pour que chacun aille où il veut, bien que je m’interroge sur le mode de fonctionnement d’un pays qui base beaucoup sur la répartition et les prélèvements sociaux face à un monde plus libéral, mais néanmoins globalisé. Point.

J’ai quand même tenu à répondre à cette attaque là:

Par exemple Mistervix est client chez IB ou recherche activement un comptable à 500 € / an mais se plaint de la rémunération d’un acte au tarif sécu si bas pourtant le salaire moyen d’un anesthésiste est de 14 500 €/ mois …

Je n’avais pas envie de me justifier mais en même temps votre petite enquête sur ce forum est vraiment trop grossière pour la laisser passer en l’état.

Je suis client chez IB parceque les banques françaises ne proposent pas les produits que je traite. Vous auriez pu écrire également que je suis client Bourse Direct, là c’est du online low cost, à la différence d’IB qui offre un service de très haute qualité. Quand à BD, ce sont les moins chers du marché, pour un service très médiocre. Ca marchait mieux chez BNP, j’ai fait un choix moins cher nettement moins qualitatif, je l’assume, et je n’attends pas de la solidarité nationale qu’elle rembourse les bugs, erreurs et éventuels défauts de BD.

J’ai un comptable pour ma société à 2500 euros/an plus frais annexes. Je vous passe les avocats et autres prestataires de service à forte valeur ajoutée. Et celà ne changera pas parceque je me suis entouré du top du top pour mon travail. La recherche du comptable moins cher dont vous parlez concerne une activité absolument pas lucrative, sur laquelle je me fais littéralement laminer à cause de mon TMI, et que j’ai cherché à isoler dans une société IS pour créer un fond de pension personnel. Dans une activité de quelques milliers d’euros voir déficitaire, avec un comptable haut de gamme, vous perdez juste de l’argent.

Enfin, pour un anesthésiste salarié, le salaire (hôpital public) va de 2100 euros/mois net  (bac+ 11, justiciable, corvéable à merci) pour un assitant à 8 000€/mois en fin de carrière (données Journal officiel).
Pour les libéraux, on ne parle pas de salaire mais de chiffre d’affaire, c’est à dire brut de chez brut, quiconque a la moindre connaissance du monde libéral sait ça. Pour un médecin qui gagne bien sa vie, le revenu, c’est CA-80%. De plus comme Kabal qui parle de responsabilité judiciaire, moi je suis aussi sensible au taux horaire, parceque les 35 heures je les fais 2 fois par semaine, comme beaucoup de gens qui bossent dur, je ne veux pas de médaille, mais je n’aime pas que l’on compare ma rémunération à celle d’un salarié aux 35h quand j’en fais 80, nuits et WE.
Alors votre chiffre de 14 500 euros par mois…

Enfin, on parle à tout bout de champ de burn out, d’épuisement professionnel, de manque de moyens etc… C’est sans doute vrai, surtout pour le public (raison pour laquelle je l’ai quitté alors que je souhaitais y rester), et surtout pour les personnels plus modestes qui souffrent pour un smic de misère. Mais à mon humble avis, la vraie raison du mal être des soignants, c’est la déconsidération dont ils sont victimes.. De la part de nos gouvernants, de la part des patients, de la part de la population (relisez certaines réponses plus haut, à doc94 qui expliquait son point de vue ou à d’autres). Je ne dis pas que les médecins n’ont aucune responsabilité dans cette évolution, je note juste que c’est très dommage.

Comme dit plus haut, après cette réponse que je tenais à apporter, je ne relancerai pas ce débat hors sujet et stérile.

Dernière modification par MisterVix (06/06/2018 17h03)


L’argent est un bon serviteur et un mauvais maître (A. Dumas )

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #22 06/06/2018 21h03

Membre (2015)
Réputation :   8  

Yonz a écrit :

Si j’ai moi-même répondu un peu vertement à doc94, c’est tout simplement que le ton qu’il employait n’était pas adapté et, je le maintiens, que la forme de ses messages était franchement désolante. Ce qui pose d’autres questions, mais là c’est hors sujet. Quoique.

Je vous prie de cesser vos attaques et vos sous-entendus.
Je ne tolère pas votre ton et votre mépris.
Je n’ai effectivement jamais été un grand littéraire et le fait de ne rien avoir à rédiger depuis une dizaine d’années n’arrange rien à la chose.
J’ai eu de plus la négligence de vous répondre via mon smartphone qui ne me facilite pas la tâche.

Je pensais sans prétention exprimer mon opinion sur le tourisme dentaire et sur les risques encourus.
J’ai donné mon ressenti en toute objectivité car cela n’impacte pas mon activité professionnelle, je ne manque pas de patients, bien au contraire .
Mais heureusement pour moi mes patients me jugent plus sur mes capacités manuelles que sur la fluidité de mon expression écrite….

Dernière modification par Doc94 (06/06/2018 21h18)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #23 27/06/2018 20h11

Membre (2012)
Top 20 Réputation
Top 5 Portefeuille
Top 5 Expatriation
Top 20 Actions/Bourse
Top 20 Banque/Fiscalité
Réputation :   750  

J’ai plus de dents
J’ai fait refaire le tout au Mexique ou j’habite.

Photo avant



Photo après.

Quel différence, c’est non seulement esthétique, je suis maintenant en mesure de manger tous les aliments que je ne pouvais plus manger à cause des "mal de dents" quasi permanents.
Tout cela est fini maintenant, et c’est avec plaisir que je croque la vie a pleine dents.



12 implants au total et une greffe osseuse.
J’avais déjà eu deux implants un peu plus de 5 ans au paravant.

Travaux commencés en mi-2014, et terminés en début 2017.
Cela a pris environ 45 rendez-vous  au total
Nous avons commencé par les dents du haut et terminé par les dents du bas.
Durant la période pendant laquelle les implants prenaient, j’ai porté des prothèses temporaires en résine pour que les implants tiennent bien en place. Coût de celles-ci  environ $ 600,   mais inclues dans le total. Certains gardent les prothèses en résine jusqu’à ce qu’ils aient les moyens financiers de faire mieux.

Deux dentistes différents, un spécialiste des implants et l’autre un cosmétologue, un artiste, spécialiste des prothèses.

La marque des implants utilisés dans mon cas, une marque suisse. <== Site indiquant les implants de marque suisse.



Coût, il y a quatre ans en USD 750 par implant, et autant pour une greffe osseuse
donc presque $10.000 pour les implants et
environ $25.000 par les prothèses
La base de prix c’est sur le nombre sur le nombre de dents en céramique qui reviennent a environ $400 a $500 par couronne.

Il y a aussi la base des prothèses.
Ci dessous une des bases pour les couronnes céramiques.



Je partage cette expérience, j’indique les prix que j’ai payé chez moi au Mexique pour information.
Il s’agit ici ou j’habite du "best money can buy". 
En d’autre terme on ne peut pas payer plus pour avoir mieux.
Il y a évidemment nettement moins cher, mais il y a de bons et il y a des mauvais, comme dans toutes les professions.

Les prix importent peu, c’est la qualité et le savoir faire qui prime.

Il existe au Mexique beaucoup de cliniques qui font de la pub sur internet pour les implants.
Il faut se méfier, car certains font cela a la "va vite" et la qualité des implants ou du travail, n’est pas toujours égale, il est préférable de les éviter.
Les prix pratiqués sont a peu de choses prés les mêmes que ceux que j’ai expérimentés avec des professionnels qui n’ont aucunement besoin de faire de la publicité.

Après plus de 15 ans sur place, ces professionnels m’ont été recommandés par les connaissances locales. 
Mes deux praticiens travaillent très peu avec la clientèle de passage. Ils n’en ont pas besoin.

Naturellement rien n’est remboursé, je suis mon propre assureurs.

Dernière modification par Miguel (28/06/2018 00h20)


'Experience is what you get when you didn't get what you wanted', Howard Marks.

En ligne En ligne

 

[+2]    #24 26/01/2021 20h07

Membre (2017)
Réputation :   64  

J’avais ouvert cette file il y a quelques années, dans l’idée de partager une expérience. Il y a été discuté assez vivement des raisons pour lesquelles les soins orthopédiques coutent plus ou moins cher selon qu’on se fait soigner en France ou ailleurs. Voici une nouvelle explication :

Autorité de la concurrence : décision du 12 novembre 2020

Hors ligne Hors ligne

 

Attention Cette page affiche seulement les messages les plus réputés de la discussion.
Flèche Pour voir tous les messages et participer à la discussion, cliquez ici.

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur