Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 25/05/2018 05h07 → Expatriation : faut-il rembourser ses emprunts immobiliers ? (dette, emprunt, expatriation)

Membre
Réputation :   15 

Bonjour

J’ai acquis 2 apparts fin 2016 et 2017 à crédit, et je compte continuer à emprunter pour accroitre mon patrimoine immo.

A moyen terme (4, 5 ans et plus), je serais peut être amené à partir à l’étranger

Que se passe-t-il pour les emprunts bancaires à ce moment là, quand je leur annonce mon départ à l’étranger ?

Peuvent-ils réclamer un remboursement anticipé ? Augmenter les % d’assurance (si par exemple je pars à l’étranger sans leur donner un contrat de travail qui m’attend ou autre future source de revenus à l’étranger)

Ou il ne se passe rien de particulier et l’emprunt continue de courir comme avant ?

Mots-clés : dette, emprunt, expatriation

Hors ligne

 

[+1]    #2 25/05/2018 05h15 → Expatriation : faut-il rembourser ses emprunts immobiliers ? (dette, emprunt, expatriation)

Membre
Réputation :   

Bonjour xFFx

Lorsque je suis parti en expatriation, concernant le prêt immobilier sur mon investissement immobilier, il ne s’est absolument rien passé, les contrats (prêt et assurance)  ont continué comme avant.

Seul certains placements doivent être clôturés (LDD) avant le départ.

Les revenus immobiliers seront taxés à un taux forfaitaire…. même si on a la chance d’être expatrié dans un pays qui n’a pas d’ impôt sur le revenu.

Bonne journée

Hors ligne

 

[+1]    #3 25/05/2018 10h43 → Expatriation : faut-il rembourser ses emprunts immobiliers ? (dette, emprunt, expatriation)

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   88 

xFFx a écrit :

Que se passe-t-il pour les emprunts bancaires à ce moment là, quand je leur annonce mon départ à l’étranger ?

A ma connaissance rien ne vous oblige à communiquer sur ce point.

xFFx a écrit :

Peuvent-ils réclamer un remboursement anticipé ? Augmenter les % d’assurance (si par exemple je pars à l’étranger sans leur donner un contrat de travail qui m’attend ou autre future source de revenus à l’étranger)

Si c’est le cas cela doit être indiqué sur votre contrat de prêt. Si ça ne l’est pas, alors non.

Dernière modification par dangarcia (25/05/2018 10h44)

Hors ligne

 

[+1]    #4 25/05/2018 14h11 → Expatriation : faut-il rembourser ses emprunts immobiliers ? (dette, emprunt, expatriation)

Banni
Réputation :   126 

Bonjour,

J’ai quitté la France avec 2 crédit immobilier en cours. Cela n’a aucun impact tant que vous continuez à rembourser vos crédits. J’aurais d’ailleurs tendance à vous conseiller de garder vos crédits pour alléger votre fiscalité, car les impots sur le revenus et prélèvements sociaux pour les expatriés … ca pique. 

J’ai quitté la France depuis 5 ans et j’ai toujours ces 2 credits qui financent un bien en LMNP et l’autre en de Robien. Le montage fait par mes fiscalistes FR et US sont tellement efficaces que je ne paie aucun IR depuis 2013 (non-imposable en France) et que ces revenus Francais n’ont aucun impact sur mon revenu americain. Encore 2 ou 3 ans et je vais tout revendre, je n’ai aucune envie de financier davantage le système français, j’ai déjà beaucoup trop laissé pendant 15 ans.

Ne laissez rien vous empecher de tenter l’aventure, l’expatriation est une fantastique opportunité à bien des niveaux.

Dernière modification par TyrionLannister (25/05/2018 14h24)

Hors ligne

 

#5 25/05/2018 20h09 → Expatriation : faut-il rembourser ses emprunts immobiliers ? (dette, emprunt, expatriation)

Membre
Réputation :   15 

Bonjour

Merci pour ces eclaircissements
Rien de particulier à faire ou à prévoir donc, c’est pas mal

TyrionLannister a écrit :

Bonjour,

J’ai quitté la France depuis 5 ans et j’ai toujours ces 2 credits qui financent un bien en LMNP et l’autre en de Robien.

c’est intéressant ça.
J’ai deux apparts que je vais essayer de mettre en LMNP prochainement (quand changement de locataire ou si j’arrive à me mettre d’accord avec les locataires en place), et j’envisage d’en faire encore un ou deux  en LMNP, puis départ à l’étranger (je ne sais pas trop où et quand).
Mais j’ai cherché un peu sur internet et j’ai trouvé très peu de doc sur le sujet (LMNP + expatrié)

Du coup vous arriver à conserver les avantages de la LMNP tout en étant résident fiscal à l’étranger ?
C’est dûe à une convention particulière US/FR ? Montage vraiment complexe fait par vos conseillers ?
Ou ça reste quelquechose de courant et répandu à la portée de conseillers standard ?

TyrionLannister a écrit :

Encore 2 ou 3 ans et je vais tout revendre, je n’ai aucune envie de financier davantage le système français, j’ai déjà beaucoup trop laissé pendant 15 ans.

Ne laissez rien vous empecher de tenter l’aventure, l’expatriation est une fantastique opportunité à bien des niveaux.

Vous faisiez quoi comme activité quand vous étiez en France ?

Personnellement en fait j’étais déjà expatrié depuis ~2012.
J’ai bossé un peu en parallèle jusqu’à l’obtention du BTS, et 4-5 mois plus tard j’ai mis les voiles

Pas énormément de mois de travail, pas monté d’entreprise à ce moment là, on peut pas dire que j’ai beaucoup financer le système français^^

ça m’empêche pas de dormir sur mes deux oreilles.
Tout comme ça ne me dérange pas non plus de payer ma quote aujourd’hui, même si je trouve les taux démesurés et contreproductifs, et des choses totalement aberrantes dans la gestion des fonds publics.
Mais c’est les règles et si on veut vivre en France il faut accepter de jouer avec.

Et d’essayer de prendre les opportunités qui sont présentes.
Le PEA, et le déficit puis LMNP m’ont l’air d’être des niches très intéressantes.
Je vais concentrer mes investissements là-dessus, et faire le point dans quelques années quand j’aurais à nouveau l’envie / l’occasion d’aller voir ailleurs

J’ai checké rapidement votre historique de messages
Vous êtes déjà rentier ? ou du moins vous auriez si vous le voulez la possibilité indépendant et vivre de la gestion active de votre patrimoine ? Vous bossez dans quoi ?

Hors ligne

 

#6 25/05/2018 22h21 → Expatriation : faut-il rembourser ses emprunts immobiliers ? (dette, emprunt, expatriation)

Banni
Réputation :   126 

xFFx,

Je suis ne suis pas encore rentier. Cadre supérieur pour une boite américaine, je me faisais massacrer par les impots quand j’étais en France, j’ai donc saisi l’’opportunitéey d’une mutation/promotion au siège de ma boite quand cela s’est présenté.

J’ai financé le système français pendant environ 15 ans avant de partir, et je dois dire que le decallage entre les avantages perçus et les montants que je laissais en impots et autres taxes m’ont en plus de la qualité de vie médiocre de la région parisienne incités à m’en aller.

Bon salaire, la fiscalité est donc un point très important pour me constituer un patrimoine raison pour laquelle je suis non seulement aux USA mais aussi dans un Etat qui n’a pas d’income state tax, une TVA (sales tax) faible, et un cout de la vie très raisonable. J’épargne maintenant plus de 50% de mes revenus en ayant une excellente qualité de vie.

Le LMNP semble un bon outil depuis l’étranger, cela diminue fortement la base imposable, voir permet de la rendre nulle. Un conseiller fiscal classique peut gérer, le fait d’etre à l’étranger ne change rien par rapport à la France, le but étant d’éviter d’avoir du revenu imposable et de payer le taux minimum forfaitaire IR+prelevements sociaux qui est à mon sens confiscatoire. J’en suis a 5 ans de non-impositions depuis mon depart pour des revenus fonciers français d’environ 2000 euros mensuels.

J’ai cloturé le PEA a mon départ, car ce compte n’est pas reconnu aux USA, j’aurais donc du payer les impots US, d’autre part un simple compte titre un plus interessant qu’un PEA aux USA, l’IR sur les plus values et dividendes qualifiés étant largement inférieurs aux prelevements sociaux francais . A titre d’information mes revenus liés à la bourse sont repartis entre des comptes Roth IRA (aucune imposition) et des comptes titres (imposés à 15% fixe).

A noter que je ne compte plus avoir aucun patrimoine en France d’ici quelques années, en raison de convictions personnelles liées à l’avenir du pays et de la zone Euro. Mon seul "actif" français sera consitutué de mes droits à la retraite (SS, AGIRC, ARCCO, Art. 83) ou ce qui pourra en rester d’ici 25 ans. La convention fiscale US/FR me permet de compter mes trimestres aux USA comme salarié mais avec une cotisation de 0, cela évite la décote.

J’espère avoir repondu à vos questions.

Hors ligne

 

#7 26/05/2018 11h39 → Expatriation : faut-il rembourser ses emprunts immobiliers ? (dette, emprunt, expatriation)

Membre
Réputation :   12 

Tiens justement, Votre état ne serait il pas la Floride par hasard ?

La santé vous payez combien par mois  là bas ?

Hors ligne

 

#8 26/05/2018 15h59 → Expatriation : faut-il rembourser ses emprunts immobiliers ? (dette, emprunt, expatriation)

Banni
Réputation :   126 

Pour répondre aux questions: exact  Floride et - la part employé de mon assurance santé est de $185 par mois pour l’accès aux meilleurs medecins et hopitaux par ex. le dernier accouchement avait un cout "out of pocket" de $650 contre plus de 1000 euro en France. (Experience personnelle).

Dans mon cas (bon employeur / bonne assurance) l’ accès aux soins est plus aisé (urgence moins de 10min d’attente) par ex. Et très peu couteux mon maximum out of pocket par an étant de $2,500 pour toute la famille. Cela comprend santé, dentaire, optique et pharmacie.

Dernière modification par TyrionLannister (26/05/2018 15h59)

Hors ligne

 

#9 26/05/2018 16h28 → Expatriation : faut-il rembourser ses emprunts immobiliers ? (dette, emprunt, expatriation)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   227 

Hello

Pour info le cout d’un accouchement c’est 0$ en France, pas 1000 euros ou je sais pas quoi. Juste pour rétablir une contre vérité.

Chambre seule dans une maternité niveau 3 à Paris et une des meilleures.

Dernière modification par roudoudou (26/05/2018 16h29)

Hors ligne

 

#10 26/05/2018 16h36 → Expatriation : faut-il rembourser ses emprunts immobiliers ? (dette, emprunt, expatriation)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   651 

Et puis la France vous verse une prime de près de 1000€ pour préparer l’arrivée de bébé. Ah pardon c’est sous conditions de ressources, vous ne deviez pas être concerné wink

Hors ligne

 

#11 26/05/2018 18h51 → Expatriation : faut-il rembourser ses emprunts immobiliers ? (dette, emprunt, expatriation)

Banni
Réputation :   126 

Roudoudou,

J’ai la facture a disposition… mais les cas particuliers comne le votre ou le mien n’ont de sens que comparés à la moyenne qui est de 300 a 3000 euros il me semble: google est votre ami.

La réalité est qu’il y a souvent un reste à charge de plusieurs centaines d’euro pour un accouchement en France.. et cela n’est ni une critique ni choquant.

Hors ligne

 

#12 26/05/2018 19h06 → Expatriation : faut-il rembourser ses emprunts immobiliers ? (dette, emprunt, expatriation)

Membre
Réputation :   12 

Pour le montant employé, cela conçerne les salariés. J’ai un ami qui était indépendant et qui payait 300-400 $/mois de mémoire.
Je connais un autre indépendant, je vais lui poser la question tiens.

Par contre, pour l’accouchement c’est 0 € en France. Dont 5 jours à l’hopital à peu près de souvenir.
Ma femme a fait 2 accouchements.
Tous ceux que je connais n’ont rien payé. Vous devez être une exception.

Hors ligne

 

#13 26/05/2018 19h09 → Expatriation : faut-il rembourser ses emprunts immobiliers ? (dette, emprunt, expatriation)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   180 

@TyrionLannister
Non, vous vous trompez.
En France, les frais de suivi de maternité et d’accouchement (à l’hôpital, jusqu’à 12 jours de séjour) sont intégralement pris en charge par la sécurité sociale. Le reste à payer = 0€. Google étant votre ami, cf. lien ici. Ce que je confirme à titre perso (3 enfants nés à l’hôpital).
Seules les dépenses discrétionnaires ne le sont pas (ex. : demander une chambre individuelle ou le téléphone).

Je pense que vous confondez avec d’autres actes. Parce que en effet, se faire hospitaliser pour une nuit (qui compte 2 jours si vous arrivez avant minuit…il n’y a pas de petits profits) va en effet vous laisser plusieurs centaines d’Euros à payer (peut être plus ou un peu moins, ça dépends du type d’acte/de service). Si vous avez une mutuelle, ce reste à charge est plus ou moins couvert (selon la mutuelle).

Mais on se demande en effet bien pourquoi il y a un reste à charge étant données les cotisations sécu qu’on paye. Mais ça, c’est une autre histoire.

Dernière modification par carignan99 (26/05/2018 22h02)

Hors ligne

 

#14 26/05/2018 19h11 → Expatriation : faut-il rembourser ses emprunts immobiliers ? (dette, emprunt, expatriation)

Membre
Réputation :   12 

Pour le reste à charge, je trouve que c’est plus la mutuelle qui devrait rembourser la totalité vu le prix qu’on paye.
Toujours plus chère et toujours moins remboursé…

Hors ligne

 

#15 26/05/2018 19h15 → Expatriation : faut-il rembourser ses emprunts immobiliers ? (dette, emprunt, expatriation)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   180 

Non, en principe, la sécurité sociale devrait couvrir la totalité des frais médicaux ou d’hospitalisation. On paye suffisamment pour ça. Éventuellement demander un petit forfait, pour le principe.
Mais j’ai une vision biaisée, d’ancien expatrié au Royaume-Uni où je ne me suis jamais posé la question de prendre une mutuelle (la sécu locale prend tout en charge). Par contre quand je suis arrivé en France, on m’a présenté la facture à la suite d’une courte hospitalisation (24 heures). Et le lendemain, j’ai pris une mutuelle…

Hors ligne

 

#16 26/05/2018 22h15 → Expatriation : faut-il rembourser ses emprunts immobiliers ? (dette, emprunt, expatriation)

Banni
Réputation :   126 

@carigon @roudoudou: Je comparais naturellement secteur privé / semi privé entre eux (US et FR) et non pas privé/public, car la comparaison n’a pas forcément de sens. Evidement si on se contente des hopitaux publics et des médecins conventionnés cela change la donne mais il reste tout de même à payer la chambre individuelle et d’autres éléments dit de confort.

@Surin: effectivement j’ai toujours fait parti de ceux qui financaient et très peu de ceux qui recevaient, mais ce problème est maintenant réglé, non seulement je ne finance quasiment plus rien en France (uniquement via la taxe foncière qui reste raisonable à Paris) mais j’ai l’avantage de pouvoir revenir profiter du système si par malheur les choses se passaient mal aux USA. Je peux même envoyer mes enfants faire leur université quasiment gratuitement en France à l’occasion, vous voyez je ne néglige pas l’opportunité de me "refaire" smile

@xFFx: Pour revenir à la discussion initiale, on peut conserver ses emprunts et son immobilier en France mais j’ajouterai qu’il faut s’assurer un cash flow positif afin d’éviter tout risque lié au taux de change.

Dernière modification par TyrionLannister (26/05/2018 22h19)

Hors ligne

 

#17 26/05/2018 22h54 → Expatriation : faut-il rembourser ses emprunts immobiliers ? (dette, emprunt, expatriation)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   180 

TyrionLannister a écrit :

@carigon @roudoudou: Je comparais naturellement secteur privé / semi privé entre eux (US et FR) et non pas privé/public, car la comparaison n’a pas forcément de sens. Evidement si on se contente des hopitaux publics et des médecins conventionnés cela change la donne mais il reste tout de même à payer la chambre individuelle et d’autres éléments dit de confort.

Je ne sais pas aux États-Unis mais à ma connaissance, il n’y a pas de semi privé en France pour les accouchements. C’est public ou privé. Donc je ne vois vraiment pas à quel secteur ’semi privé’ vous vous référez.

Si vous vouliez dire privé/privé US/France, ça n’a aucun sens. Le coût d’un accouchement à l’hôpital américain de Neuilly ne doit pas être le même que dans la clinique privée de ma petite ville de Province! Le coût d’un accouchement dans une clinique pas chère aux USA sera moins élevé que dans une clinique chère en France. Et inversement.

Tout ça pour dire que contrairement à ce que vous affirmiez, le suivi de maternité + accoucher en France = 0€ de reste à charge (+chambre privée = de l’ordre de 60€, varie un peu selon les hôpitaux). A moins que vous choisissiez de payer de votre poche pour le même service, en allant dans le privé. Ce qui est bien entendu un choix, dont il convient d’assumer les conséquences, dont le coût (plus, bien souvent, l’absence d’unité de réanimation néonatale).

Dernière modification par carignan99 (26/05/2018 22h57)

Hors ligne

 

#18 26/05/2018 22h58 → Expatriation : faut-il rembourser ses emprunts immobiliers ? (dette, emprunt, expatriation)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   227 

Je remets une couche. Oui si vous allez dans une clinique privée en france ou je ne sais quoi vous allez payer. Mais je crois qu’on va pas comparer avec les US ? l’hopital la bas est payant et quasi tout le monde va à l’hopital public.

Pour la chambre je la confirme individuelle et sans surcout (=0 donc) ca doit dépendre des maternités, mais par ex celle de Port Royal à Paris n’a que des chambres individuelles.

Sans compter tous les exams + couches + produits + lait etc… donnés par l’hopital.

Et c’est le cas pour tout le monde, un accouchement est pris en charge par la sécurité sociale.

Mais la sécurité sociale n’est qu’une assurance publique à laquelle on cotise (obligatoire).

Quant aux mutuelles je paye pareil que tyron par mois (140 euros) et j’ai moins de frais que lui pour la famille, même avec les medecins non CAAS. (contrat responsable)

Donc bon venir dire que c’est mieux aux US (car c’est l’esprit du message de tyron), je trouve cela légèrement erroné.

Ensuite que vous y soyez heureux riche etc c’est bien et c’est tant mieux. Très sincèrement, souvent je peste comme vous contre le fait qu’on ne "profite" pas de la redistribution en France, et surtout qu’elle soit déséquilibrée mais je vous trouve assez arrogant dans vos propos.

Sans compter le fait que vous chiez sur le système mais ca ne vous dérange pas outre mesure d’avoir votre appart à Paris et d’en toucher les loyers en payant pas ou peu d’impôts, ni de revenir vous faire soigner si besoin et/ou de profiter de la scolarité gratuite.

Le fait que vous ayez payé de l’IR dans le passé ne vous donne pas un droit de tirage, c’est un peu le principe de la redistribution. Ensuite c’est un long débat, j’adore les US mais je pense que tout est loin d’être rose la bas et j’essaie d’avoir une vision équilibrée des deux systèmes, ce qui ne semble pas être votre cas.

Dernière modification par roudoudou (26/05/2018 23h06)

Hors ligne

 

#19 26/05/2018 23h08 → Expatriation : faut-il rembourser ses emprunts immobiliers ? (dette, emprunt, expatriation)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   362 

@Tyrion, je n’aime pas votre cynisme. Vous avez le droit de penser ce que vous pensez mais personnellement je le garderai pour moi car cela ne fait pas de vous une belle personne.
Soyez content d’être un passager clandestin et ne le criez pas sur les toits, vous allez vous faire remarquer.

Je vous souhaite de ne pas avoir de gros pépins de santé (vous ou votre famille) en Amérique, car si ça ne coûte pas plus cher pour une famille en bonne santé, ça peut changer lorsqu’on est malade. Si des stars comme Jimmy Kimmel ne peuvent pas payer les soins pour leur enfant, même votre super salaire non imposé et votre IRA ne sauveront pas votre enfant.


To achieve fair investment results is easier than you think; superior results are harder than you thought

Hors ligne

 

#20 27/05/2018 07h49 → Expatriation : faut-il rembourser ses emprunts immobiliers ? (dette, emprunt, expatriation)

Membre
Réputation :   15 

ok merci pour les réponses et les précisions

dernier point concernant le LMNP, et l’immobilier en général depuis l’étranger.

Est ce que la gestion est simple ? Entre deux locataires par exemple (faire les états des lieux, les visites etc…)
Vous passez par une agence ? Vous avez des connaissances (famille, copains) près des biens qui peuvent vous aider à ce niveau là ?

Hors ligne

 

#21 27/05/2018 10h32 → Expatriation : faut-il rembourser ses emprunts immobiliers ? (dette, emprunt, expatriation)

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   88 

xFFx a écrit :

dernier point concernant le LMNP, et l’immobilier en général depuis l’étranger.

Dans ce domaine comme dans d’autres il faut tenir compte de la loi de Murphy qui s’applique dès que vous passez la frontière wink

Si vous n’êtes pas sur place et n’avez pas la capacité d’y être rapidement (24-48h) mieux vaut prévoir a minima de déléguer tout ou partie de la gestion à une personne de confiance ou une agence.

Pour expérimenter les 2 :

- avec une agence vous pouvez avoir un service complet (gestion des locataires et des "incidents" qui peuvent survenir, bref vous ne vous occupez de rien d’autre que de toucher les loyers et vérifier les comptes de temps en temps) mais ce service a un coût fixe non négligeable et surtout l’agence aura tendance à agir selon ses propres intérêts avant les vôtres (qui ne sont pas toujours les mêmes)

- avec une connaissance (dans mon cas, un membre de ma belle famille) c’est a priori moins cher et plus souple mais il faut rester disponible pour donner les directives et assurer le suivi ; et en cas de gros pépin être capable d’aller sur place pour vous en occuper vous même sinon c’est un coup à se brouiller

Hors ligne

 

#22 27/05/2018 17h10 → Expatriation : faut-il rembourser ses emprunts immobiliers ? (dette, emprunt, expatriation)

Membre
Réputation :   

Expérience personnelle concernant la gestion des biens à distance:
Il est possible de louer des biens meublés à des entreprises. J’ai signé un contrat commercial avec une entreprise qui s’occupe de loger des travailleurs étrangers (essentiellement des ingénieurs IT). Je fournis mon bien meublé et en contrepartie l’entreprise me verse directement le loyer et sous-loue mon bien.
L’avantage majeur est alors d’avoir les mêmes prestations qu’en passant par une agence (l’entreprise gère directement les locataires, s’occupe des états des lieux….) sans la commission associée. De plus, nous pouvons décider assez librement des clauses du contrat.

Hors ligne

 

#23 27/05/2018 18h05 → Expatriation : faut-il rembourser ses emprunts immobiliers ? (dette, emprunt, expatriation)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   227 

C’est tout à fait juste, comment l’avez vous trouvée ?

Hors ligne

 

#24 29/05/2018 07h28 → Expatriation : faut-il rembourser ses emprunts immobiliers ? (dette, emprunt, expatriation)

Membre
Réputation :   

J’ai été plutot chanceux pour le coup car j’ai été démarché par l’entreprise qui recherchait des biens meublés autour de la Défense.

Pour continuer le mini HS concernant mon expérience immobilière: Cette année á l’étranger a été particulièrement mouvementé pour ma part au niveau immobilier (loi de Murphy?) car j’ai du gérer de manière active plusieurs biens à distance (entrées/sorties simultanées de locataires sur plusieurs biens, changement de mobiliers, dégats des eaux…avec le décalage horaire). Sans l’aide de proches et de l’entreprise qui jouent le rôle d’intermédiaire, cela aurait été bien plus compliqué.
J’ose imaginer la situation si je devais en plus faire face à des locataires peu scrupuleux ou à une agence peu consciencieuse.
Comme quoi, l’emplacement est au final un critère important si on aspire à gérer ses biens en tant qu’expat, et garder un tant soit peu de sérénité d’esprit.

Hors ligne

 

#25 29/05/2018 16h58 → Expatriation : faut-il rembourser ses emprunts immobiliers ? (dette, emprunt, expatriation)

Banni
Réputation :   126 

Carignan99 a écrit :

Tout ça pour dire que contrairement à ce que vous affirmiez, le suivi de maternité + accoucher en France = 0€ de reste à charge (+chambre privée = de l’ordre de 60€, varie un peu selon les hôpitaux). A moins que vous choisissiez de payer de votre poche pour le même service, en allant dans le privé. Ce qui est bien entendu un choix, dont il convient d’assumer les conséquences, dont le coût (plus, bien souvent, l’absence d’unité de réanimation néonatale).

Si le privé apparait comme un choix à Paris, le choix revient parfois entre la clinique privé de qualité et un des pires hopitaux de France dans certaines régions. Pour ma part, le choix a été rapide et sans hésitation. Je reconnais que mon expérience personnelle n’est sans doute pas représentative de la majorité des cas et vous remercie pour les détails de votre contribution.

roudoudou a écrit :

Mais je crois qu’on va pas comparer avec les US ? l’hopital la bas est payant et quasi tout le monde va à l’hopital public.

Je pense que vous confondez public/privé et à but lucratif  et à but non lucratif. La grande majorité des hopitaux est privée aux USA avec la répartition suivante:
- public 21%
- privé a but non lucratif 52%
- privé a but lucratif  18%
- misc/other 8%
plus de details et chiffres sur le sujet ici
Certains hopitaux  fournissent d’ailleurs gratuitement des soins d’une excellente qualité. Pour les enfants par exemple St Jude est un pole d’excellence - description Wikipedia - site de St Jude.
Bref la caricature semble aller dans les 2 sens, et les exemples politisés comme Jimmy Kimmel disposent des milliers  de contre exemples.

roudoudou a écrit :

Sans compter le fait que vous chiez sur le système mais ca ne vous dérange pas outre mesure d’avoir votre appart à Paris et d’en toucher les loyers en payant pas ou peu d’impôts, ni de revenir vous faire soigner si besoin et/ou de profiter de la scolarité gratuite.
Le fait que vous ayez payé de l’IR dans le passé ne vous donne pas un droit de tirage, c’est un peu le principe de la redistribution.

Tout d’abord pour pouvez eviter d’être grossier à defaut de respecter la charte. Je critique un système qui ne me convient pas, je n’en reste pas moins Français avec des droits et des devoirs y compris le droit de vote qui me permet d’influer et de peut être changer ce système. Je respecte la loi à la lettre et j’acquitte mes différents impôts en citoyen modèle. Le fait d’avoir toujours respecté les règles et de continuer à le faire me donne tout à fait le droit de revenir en France me faire soigner si je le juge nécessaire (et après la période et carence) ou d’y envoyer mes enfants pour leurs études supérieures ainsi que celui d’y collecter mes retraites.

JEf56 a écrit :

@Tyrion, je n’aime pas votre cynisme. Vous avez le droit de penser ce que vous pensez mais personnellement je le garderai pour moi car cela ne fait pas de vous une belle personne.
Soyez content d’être un passager clandestin et ne le criez pas sur les toits, vous allez vous faire remarquer.

Passager clandestin? Me faire remarquer? Je fais ce que fait tout individus rationel, j’optimise ma fiscalité, mes revenus et mon patrimoine. Mon devoir vis à vis des etats (France et USA) c’est de respecter les lois, mon devoir vis à vis de ma famille c’est de leur apporter la meilleur vie possible.
La chose qui vous dérange c’est que je n’apprécie la système ultra socialiste en place en France (57% du PIB en dépenses publiques, taux élevé de redistribution). 
Cela ne signifie pas que je ne donne pas du temps et de l’argent pour les causes que je trouve juste, j’ai juste la correction d’en garder les détails pour moi. Je crois très fortement à la générosité et à la solidarité spontanées et je refuse qu’elles soient forcées à outrance par l’état, jusquà preuve du contraire il y a liberté d’opinion aux USA comme en France.

Dernière modification par TyrionLannister (29/05/2018 18h43)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech