Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 07/05/2018 14h21 → Comment créer son entreprise e-commerce de drop shipping ? (création, e-commerce, sarl, sas)

Membre
Réputation :   13 

Bonjour à tous,

Je souhaiterai me lancer dans le e-commerce (dropshipping avec Shopify) et suite à un premier test en auto-entrepreneur, j’aimerai créer une société pour que l’activité soit plus pérenne. Le principal souci pour moi du statut auto-entrepreneur est que les charges sont calculées sur le chiffre d’affaire et non pas sur le bénéfice … Hors les frais sont très importants. Et que le CA est limité.

Je souhaite conserver mon emploi en CDI en parallèle.

Je me suis renseigné et j’ai vu qu’il y avait 2 statuts qui pourraient correspondre à ce qui m’intéresse (je ne sais pas exactement encore si je vais me lancer seul ou à 2) :
- SAS.
- SARL.

Apparemment suite aux nouvelles réformes Macron et au prélèvement forfaitaire de 30 % sur les dividendes, les 2 statuts seraient relativement similaires. Je pense plutôt partir sur une SAS car il n’y aura pas de salarié.

En me renseignant un peu j’ai vu qu’il fallait compter environ 1000 euros de frais pour créer la société et quelques centaines d’euros par an d’expert comptable.

Par contre je n’ai pas trouvé d’informations sur les points suivants :
- Est-ce qu’il faudra payer la CFE si la société n’a pas de locaux ? (Je travaillerais uniquement sur internet pendant mon temps libre)
- Est-ce que l’on peut déduire le versement des dividendes des bénéfices de l’entreprise pour ne pas générer de bénéfice ? Ou est-ce que l’on est obligatoirement imposé à : 20 % du CA (TVA) + xx % des bénéfices + 30 % des dividendes (tous les bénéfices seront reversés sous forme de dividendes) ?
- Ou se renseigner pour créer son entreprise ?
- Connaissez-vous des sites fiables pour accompagner la création d’une entreprise sur internet ?
- Est-il possible de mutualiser 2 sites de e-commerce au sein de la même entreprise ? Si oui, peut-on verser un dividende au prorata des bénéfices de chaque site à son gérant et non au prorata des parts qu’il a dans l’entreprise ?
- Existe-t-il des façons plus simple et moins complexe de se lancer ?

Merci d’avance.

Mots-clés : création, e-commerce, sarl, sas

Hors ligne

 

#2 07/05/2018 14h30 → Comment créer son entreprise e-commerce de drop shipping ? (création, e-commerce, sarl, sas)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   96 

Vous serez bien sûr imposé à l’IS avant de pouvoir vous verser vos dividendes. Si vous habitez en province, essayez de créer votre entreprise dans une ZAFR qui vous permettra d’être exonéré d’IS partiellement pendant 5 ans. Si vous n’avez aucun employé, n’oubliez pas que vous devrez probablement vous salarier pour ne pas vous faire requalifier vos dividendes en salaire.

Je suis moi-même en SASU, et effectivement il faut compter environ 1000€ pour la constitution de l’entreprise et environ 200€/mois pour un bon cabinet comptable.

Hors ligne

 

#3 07/05/2018 14h49 → Comment créer son entreprise e-commerce de drop shipping ? (création, e-commerce, sarl, sas)

Membre
Réputation :   13 

Par contre je n’ai pas trouvé d’informations sur les points suivants :
- Est-ce qu’il faudra payer la CFE si la société n’a pas de locaux ? (Je travaillerais uniquement sur internet pendant mon temps libre)
- Est-ce que l’on peut déduire le versement des dividendes des bénéfices de l’entreprise pour ne pas générer de bénéfice ? Ou est-ce que l’on est obligatoirement imposé à : 20 % du CA (TVA) + xx % des bénéfices + 30 % des dividendes (tous les bénéfices seront reversés sous forme de dividendes) ?
- Ou se renseigner pour créer son entreprise ?
- Connaissez-vous des sites fiables pour accompagner la création d’une entreprise sur internet ?
- Est-il possible de mutualiser 2 sites de e-commerce au sein de la même entreprise ? Si oui, peut-on verser un dividende au prorata des bénéfices de chaque site à son gérant et non au prorata des parts qu’il a dans l’entreprise ?
- Existe-t-il des façons plus simple et moins complexe de se lancer ?

Vous êtes redevable de la CFE du lieu ou sera domiciliée votre société (probablement chez vous). Même si l’activité n’y est pas exercée, vous paierez le forfait minimum.

Les dividendes ne sont pas déductibles. C’est un choix d’affectation du résultat après impôts. Vous pourrez aussi bien le laisser à disposition de la société en réserves afin de consolider les fonds propres (vous dites vouloir rendre votre activité pérenne), et ne pas subir la double imposition.

La TVA n’est pas une charge pour une entreprise. Vous devez raisonner et faire vos calculs en HT, vous récupérerez la TVA sur vos achats et reverserez celle collectée sur vos vente.

Votre bénéfices sera lui imposable à 15% pour les 38120 premiers euros de résultats et 28% au delà (dans la mesure ou vous ne dépassez pas 500 000€ de bénéfices).

Pour le versement de dividendes, vous ne pouvez pas le faire au prorata d’un résultat analytique. Le bénéfice distribuable mis en paiement sera partagée au prorata des parts détenus par les associés.

Coté tarif chez moi on facture en effet 1 000€ la constitution de SAS, un peu moins pour les SARL, hors frais de greffe et de publicité légale. Pour la tenue comptable chaque année il faut voir le volume de travail à effectuer pour donner un tarif.

Hors ligne

 

#4 07/05/2018 15h37 → Comment créer son entreprise e-commerce de drop shipping ? (création, e-commerce, sarl, sas)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   101 

@Naphto

Concernant le montage d’une société, rien à ajouter aux réponses de Doubletrouble et Michmouch. Si ce n’est (en toute amitié forumique) que vos questions montrent que vous ne maitrisez clairement pas les mécanismes élémentaires du fonctionnement comptable et fiscal d’une entreprise (TVA confondue avec une charge fiscale pour l’entreprise? Où se renseigner? Déduire les dividendes du résultat imposable? …).

Il faut absolument que vous vous formiez à ces principes de base. Par exemple, vous trouverez une boite à outil du créateur très complète sur le site afecreation.fr. Mais il y a d’autres sources ouvertes sur le Web pour vous former.

A minima, il me semble qu’il vous faut élaborer un compte de résultat prévisionnel auto-entrepreneur vs société, pour bien évaluer si une société est si avantageux que ça dans votre cas (du point de vue de l’activité, de votre rémunération et de votre fiscalité).

Vous dites que ça l’est, mais l’avez-vous chiffré?

Hors ligne

 

#5 10/05/2018 23h21 → Comment créer son entreprise e-commerce de drop shipping ? (création, e-commerce, sarl, sas)

Membre
Réputation :   13 

Bonsoir,

Merci à tous de vos messages et de ces précisions.
C’est plus clair, même si je préfère quand même réfléchir en prix TTC (le prix affiché sur la boutique), et calculer la TVA comme une charge que je dois payer (même si je sais que je peux déduire celle du prix d’achat du produit).

Le souci que j’ai c’est que j’aimerai m’associer avec d’autres personnes pour mutualiser/réduire les frais de création / gestion d’entreprise … tout en conservant la possibilité d’avoir des revenus différents pour chaque associé (qui possède la même part dans l’entreprise). Du coup, quelles sont les possibilités ?
=> Il faut verser un salaire différent à chaque associé, je ne vois que ça.

Questions complémentaires :
Est-il possible de faire sa comptabilité mensuelle soit-même avec un logiciel gratuit et faire appel uniquement une fois par an à un expert comptable ?
Est-il possible de racheter une SAS existante qui n’a plus de chiffre d’affaire pour économiser les frais de création de la société ou pas ?

.

@carignan99 : oui, il est plus rentable de faire une entreprise sur des volumes importants.
Les métriques sont les suivantes :

Prix de vente du produit TTC = 100 euros
Coût d’achat du produit = 50 euros
Publicité = 25 euros

En auto-entreprise, étant donné mon niveau de revenus actuels je ne peux pas avoir de prélèvement libératoire forfaitaire de 1 %, je suis donc imposé à 22,1 % a minima sur le CA, soit 22,10 euros de taxe.
La rentabilité est donc de 2,9 euros pour une vente d’un produit à 100 euros.

En tant qu’entreprise, il y aura 8 euros de TVA à payer (en comptant la TVA déductible du prix d’achat) et 2,55 euros d’impôt sur les sociétés (jusqu’à 38k euros de bénéfices, que je ne devrai pas dépasser a priori). Il faut également rajouter 6,50 euros d’impôts sur le revenu (en supposant un versement de dividende de tous les bénéfices imposés à 30 %).
La rentabilité est donc de 7,95 euros pour une vente d’un produit à 100 euros.

Etant donné qu’on ne peut pas faire ceci puisqu’il faut se salarier, les calculs sont similaires sauf qu’on ne paie pas 2.55 euros d’IS, mais qu’on verse les 17 euros de revenus restants (100 euros - 50 euros - 25 euros - 8 euros) en salaires pour avoir un bénéfice final nul dans l’entreprise. On paie donc 9,34 euros de charges sur les salaires, et 2,30 euros d’impôt sur le revenu (pas d’IS).
La rentabilité est donc de 5,36 euros pour une vente d’un produit à 100 euros. Moins que ce que je pensais en versant que des dividendes, mais mieux qu’en tant qu’auto-entrepreneur.

Hors ligne

 

#6 11/05/2018 11h32 → Comment créer son entreprise e-commerce de drop shipping ? (création, e-commerce, sarl, sas)

Membre
Réputation :   13 

Bonjour,

Il faut également rajouter 6,50 euros d’impôts sur le revenu (en supposant un versement de dividende de tous les bénéfices imposés à 30 %).

J’ai pas bien compris mais si vous sous entendez que les dividendes versés vont vous faire économiser l’IS c’est faux.

Vous avez tout à fait le droit de ne pas vous verser de salaire et de prendre des dividendes. Encore plus quand vous conservez votre emploi en CDI.

Le souci que j’ai c’est que j’aimerai m’associer avec d’autres personnes pour mutualiser/réduire les frais de création / gestion d’entreprise … tout en conservant la possibilité d’avoir des revenus différents pour chaque associé (qui possède la même part dans l’entreprise). Du coup, quelles sont les possibilités ?

Je dirais que chaque associé se crée sa propre société (EURL ou SASU) qui détiendrai les parts de la société d’exploitation des sites. Ensuite il suffirai de vous refacturez a vos sociétés personnelles les prestations fournies à hauteur de ce que vous souhaitez.

Cependant le montage juridique sera plus lourd et plus cher, il faut que cela en vaille la peine.

Hors ligne

 

#7 11/05/2018 11h52 → Comment créer son entreprise e-commerce de drop shipping ? (création, e-commerce, sarl, sas)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   176 

MichMouch a écrit :

Pour le versement de dividendes, vous ne pouvez pas le faire au prorata d’un résultat analytique. Le bénéfice distribuable mis en paiement sera partagée au prorata des parts détenus par les associés.

Il me semblerait qu’un simple pacte d’associés peut tout à fait prévoir une répartition des résultats selon toute formule désirée. Il ne faut simplement pas que ce soit léonin (que l’un prenne quasiment tous les risques ou tous les résultats).

Passer par des sociétés intermédiaires rajouterait encore en termes de coûts, pour des montants en jeu pas énormes (si c’est une activité en plus d’un boulot) ça ne semble pas optimal.

Mais même une société unique exigera des frais de création et de suivi non négligeables. La comptabilité, en faisant dans le low cost (et en saisissant soi-même pas mal d’opérations) reviendra au moins à 100 Eur par mois à mon avis.

Hors ligne

 

#8 11/05/2018 12h07 → Comment créer son entreprise e-commerce de drop shipping ? (création, e-commerce, sarl, sas)

Membre
Réputation :   13 

Il me semble pas qu’un pacte d’associé puisse prévoir une répartition inégale des bénéfices. Une telle clause dans un pacte d’associé serait considérée comme nulle.

Hors ligne

 

#9 11/05/2018 14h28 → Comment créer son entreprise e-commerce de drop shipping ? (création, e-commerce, sarl, sas)

Membre
Réputation :   

Pour ma part, j’ai crée une SASU récemment dans ce domaine d’activité en passant par Yrytys et ça m’a couté environ 400Euros.
Ensuite création du compte entreprise à la SOGEXIA (au cas où me contacter en MP pour parrainage et bénéficier d’une carte bancaire gratuite) avec 0Euros par mois de frais.
Viendront des frais de comptabilité mais suivant la complexité du montage et de votre activité, des bases comptable et un logiciel de comptabilité peuvent dégrossir le boulot et vous permettre de vous lancer en minimisant les frais.

Hors ligne

 

#10 11/05/2018 14h45 → Comment créer son entreprise e-commerce de drop shipping ? (création, e-commerce, sarl, sas)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   375 

Soma247 a écrit :

Ensuite création du compte entreprise à la SOGEXIA (au cas où me contacter en MP pour parrainage et bénéficier d’une carte bancaire gratuite) avec 0Euros par mois de frais.

Je ne connaissais pas.
1,25% de frais de réception de virement bancaire (non cappé !) c’est moyen moyen quand même non ?

Dernière modification par Geronimo (11/05/2018 15h02)

Hors ligne

 

#11 11/05/2018 15h24 → Comment créer son entreprise e-commerce de drop shipping ? (création, e-commerce, sarl, sas)

Membre
Réputation :   

En effet mais ils permettent le dépôt de capital avec attestation ce que d’autres banques ne permettent pas (N26…) et aucun autres frais fixes mensuels, c’est un bon moyen de se lancer tester l’activité avant de basculer justement vers N26 une fois l’entité créée.

Hors ligne

 

#12 11/05/2018 15h57 → Comment créer son entreprise e-commerce de drop shipping ? (création, e-commerce, sarl, sas)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   122 

naphto a écrit :

Le souci que j’ai c’est que j’aimerai m’associer avec d’autres personnes pour mutualiser/réduire les frais de création / gestion d’entreprise … tout en conservant la possibilité d’avoir des revenus différents pour chaque associé (qui possède la même part dans l’entreprise). Du coup, quelles sont les possibilités ?
=> Il faut verser un salaire différent à chaque associé, je ne vois que ça.

Si vous ressentez le besoin de mutualiser les 1000 € de création d’entreprise et les 200-300 € de frais mensuels, pensez-vous vraiment que votre chiffre d’affaire soit suffisamment important pour justifier la création d’une entreprise (vs statut microentrepreneur / autoentrepreneur) ?

naphto a écrit :

Prix de vente du produit TTC = 100 euros
Coût d’achat du produit = 50 euros
Publicité = 25 euros

En auto-entreprise, étant donné mon niveau de revenus actuels je ne peux pas avoir de prélèvement libératoire forfaitaire de 1 %, je suis donc imposé à 22,1 % a minima sur le CA, soit 22,10 euros de taxe.
La rentabilité est donc de 2,9 euros pour une vente d’un produit à 100 euros.

En tant qu’entreprise, il y aura 8 euros de TVA à payer (en comptant la TVA déductible du prix d’achat) et 2,55 euros d’impôt sur les sociétés (jusqu’à 38k euros de bénéfices, que je ne devrai pas dépasser a priori). Il faut également rajouter 6,50 euros d’impôts sur le revenu (en supposant un versement de dividende de tous les bénéfices imposés à 30 %).
La rentabilité est donc de 7,95 euros pour une vente d’un produit à 100 euros.

Il faut augmenter les prix, le prix de vente TTC est trop bas par rapport au coût d’achat. 2.9 €, ou même 7.95€ de marge sur un produit à 100 € c’est juste impensable.
Il ne faut pas oublier les frais de transaction bancaire, j’imagine au moins 1%.
Ensuite, je pense qu’il y a une erreur dans le calcul de TVA. Comment arrivez-vous à 8 € ?

Mais pour moi, le vrai problème, c’est le prix de vente. Avec un prix de vente à 150 €, vous aurez un bénéfice après impôts (si on prend 22.1%, mais bon normalement pour la vente c’est moins que ça) de 41.85 €  avec le statut autoentrepreneur.

Avec une entreprise classique, il ne vous restera que 58 € avant impôts (en comptant juste les frais d’achat, pub, TVA). Si on enlève l’IS et les impôts sur le versement de dividende à mon avis, le statut auto-entrepreneur est plus avantageux.

Dernière modification par Aelthen (11/05/2018 16h19)


Parrain boursorama

Hors ligne

 

#13 11/05/2018 16h08 → Comment créer son entreprise e-commerce de drop shipping ? (création, e-commerce, sarl, sas)

Membre
Réputation :   13 

Ensuite, je pense qu’il y a une erreur dans le calcul de TVA. Y’a 20 € de TVA sur le produit à 100€.
Si 50 € du coût d’achat, c’est le prix TTC, ça veut dire que vous pouvez récupérer 10 €. Comment arrivez-vous à 8 € ?

Non il n’y a pas d’erreur ce sont des prix TTC justement donc 86.33€ HT et 16.67€ de TVA collectée pour 100€ TTC. De même sur les achats on a bien 8€ arrondi de TVA à payer.

Après pour le reste je suis d’accord. Hormis sur le taux de marge. En dropshipping les taux de marge sont souvent faible et c’est le volume des ventes qui doit être important. Il doit d’autant plus l’être en société ou les frais fixes à couvrir sont plus important.

Hors ligne

 

#14 11/05/2018 16h23 → Comment créer son entreprise e-commerce de drop shipping ? (création, e-commerce, sarl, sas)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   122 

Au temps pour moi, je n’ai pas vraiment l’habitude de calculer la TVA (je suis en microentreprise).

C’est sur qu’en dropshipping + pub, on peut faire du volume, mais il ne faut quand même pas négliger sa marge. 3-8% de marge c’est bien trop peu. Au moindre problème (pub qui marche moins bien, retour produit), ça pique !


Parrain boursorama

Hors ligne

 

#15 14/05/2018 12h44 → Comment créer son entreprise e-commerce de drop shipping ? (création, e-commerce, sarl, sas)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   176 

MichMouch a écrit :

Il me semble pas qu’un pacte d’associé puisse prévoir une répartition inégale des bénéfices. Une telle clause dans un pacte d’associé serait considérée comme nulle.

Selon le Francis Lefebvre Sociétés Commerciales (ed 2011), Par 3310, p. 81,

Lefebvre Soc Com a écrit :

Les associés ont toute liberté pour choisir une base de répartition des bénéfices et des pertes autre que proportionnelle à l’apport effectué par les associés. Il est seulement interdit d’attribuer à un ou plusieurs associés la totalité des bénéfices ou pertes, ou de priver un associé de toute part aux bénéfices, ou encore de réduire cette part à une portion insignifiante. De même est interdite l’exonération d’un associé de toute contributions aux pertes [….]

Selon cette référence, ce sont les pactes léonins qui sont interdits et a priori seraient nuls. Mais tout ce qui n’est pas extrême est tout à fait envisageable.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech