Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ? Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

[+9]    #1 15/04/2018 15h37

Membre
Réputation :   37  

Bonjour à tous,

J’ouvre cette nouvelle discussion sur un sujet qui n’est pas absolument pas palpitant et qui a vocation à terminer sur la dernière page de ce forum mais j’assume !

Il s’agit des titres participatifs émis par les sociétés nationalisées dans les années 80. Comme elles avaient besoin d’argent et que le gouvernement ne voulait pas se faire diluer, il avait inventé cette forme particulière de fonds propres. Nés de la loi du 3 janvier 1983, destinée à permettre aux entreprises publiques de lever des fonds sur les marchés financiers sans remettre en cause le dogme du contrôle de l’Etat, les titres participatifs (TP) sont rapidement tombés en désuétude.

Beaucoup d’émissions ont disparu au cours du temps mais 35 ans plus tard, il en reste encore !
Autant vous dire tout de suite que les volumes d’échange sont extrêmement faibles voire nuls pour certaines lignes.

J’aime bien ces titres et je les traitent depuis mes débuts en bourse il y 25 ans déjà ! A l’époque, j’achetais le journal des finances et il y avait régulièrement un grand article sur le sujet. J’ai retrouvé quelque uns d’entre eux sur le net ou il est conseillé d’acheter des TP en vue de leur prochain rachat sauf….. qu’ils sont toujours cotés 20 ans plus tard !

Je vous propose de lister les lignes encore existantes. Certains émetteurs ont deux TP distincts (BNP, Sanofi, Saint Gobain) mais les caractéristiques sont identiques.

          NOM                         ISIN             Indexation coupon              Bornes coupon           Titres restants / émis
Banque de Bretagne    FR0000047797      Résultat net / TMO              22,87€ - 130% TMO              7k / 50k
BNP Paribas 1             FR0000140063      Résultat net / TMO          85% TMO - 130% TMO        1289k / 1973k
BNP Paribas 2              FR0000047664      Résultat net / TMO          85% TMO - 130% TMO          194k / 240k
CIC                          FR0000047805      Résultat net / TAM           85% TAM - 130% TAM          124k / 900k
Crédit Lyonnais           FR0000140071      Résultat net / TMO          85% TMO - 130% TMO           787k / 2000k
Crédit coopératif         FR0000047680      Résultat net / TMO          90% TMO - 120% TMO           107k / 150k
DIAC                          FR0000047821      Résultat net / TAM                9,91€ - 130% TAM           60k / 500k
Lyonnaise de banque   FR0000047789      Résultat net / TMO          85% TMO - 130% TMO          101k / 245k
Natixis                        FR0000047722      Résultat net / TAM          95% TMO - 120% TMO            47k / 140k
Renault                       FR0000140014               CA                               13,72€ min                 777k / 2000k
Saint Gobain 1             FR0000140030     Résultat net / TMO          75% TMO - 125% TMO          413k / 877k
Saint Gobain 2             FR0000047607     Résultat net / TMO          75% TMO - 125% TMO          194k / 412k
Sanofi 1                      FR0000140022              CA                               15,25€ min                   63k / 750k
Sanofi 2                      FR0000047656              CA                               5,25€ min                          14k / 244k

On peut distinguer les TP à quasi taux fixe de ceux à taux variable pur car l’approche n’est pas du tout la même. Celui qui croit que les taux vont remonter achèteront les TP indexés sur le TMO tandis que ceux qui pensent l’inverse prendront des TP à taux fixe. On peut également panacher les 2 approches car certains TP possèdent des protections dans les 2 sens. Enfin, tous les titres participatifs cotent « à la pièce », sans notion de coupon couru : le prix affiché est le prix payé. Sur ce point, ils fonctionnement comme des actions. S’agissant de la fiscalité des coupons, les TP fonctionnent selon l’ancienne fiscalité des obligations avec une retenue à la source obligatoire de 15% que l’on peut récupérer au moment de la déclaration ( ligne 2BG pour être précis). Pour le reste, c’est la fiscalité habituelle qui s’ajoute comme pour les autres obligations.

Certains TP peuvent être callés, comme le fameux TP Renault à 2210€ pour un cours actuel de 746 € (à noter qu’il a fortement monter ces derniers temps avec les rumeurs de rachat par Nissan). C’est également le cas de Natixis, CIC et Lyonnaise de banque.

Comme vous le voyez, le fonctionnement des TP n’est pas simple car chaque ligne a ses propres caractéristiques. Pour ajouter à la confusion, il y a la fiscalité qui est aussi complexe car ces titres ayant un grand âge, ils sont passés au travers des multitudes modifications fiscales apportées par chaque gouvernement. Ne pas oublier, qu’ils ont été émis sous la présidence de Mitterrand ! D’ailleurs ces titres sont souvent transmis dans le cadre de succession et les nouveaux détenteurs se demandent bien ce qu’ils détiennent et ce qu’ils vont en faire…..

Je pense qu’en fond de portefeuille certains de ces titres sont intéressants car on peut dormir tranquille en attendant un éventuel remboursement et en touchant les coupons. Même si ces derniers sont maigres actuellement, on peut aisément les comparer avec un fonds en euro (ou certes la fiscalité est plus attractive). On peut également jouer les éventuels call (le fameux fantasme Renault) mais plus sûrement les retraits (souvent réalisés avec prime).

Le décor étant planté, et pour ceux ça intéresse, il reste à échanger sur ces fameux titres participatifs.

Edit avril 2018 : Rachat de 60M€ de TP par le crédit lyonnais en 2017 (autorisé par la BCE)
Edit juillet 2019 : Rachat par SANOFI de 14 671 titres en avril et mai 2019
Edit juillet 2020 : Vérification des titres restants (aucun changement sauf SANOFI 62 782 TP1 et 14 204 TP2)

Dernière modification par Scarabee (19/07/2020 12h35)

Mots-clés : obligation, perpetuelle, titre participatif

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #2 22/04/2018 17h01

Membre
Réputation :   9  

Il faut aller aux AG !

L’an dernier a une AG de TP (sur deuxième convocation car absence de quorum en première convocation) .
Aucun porteur particulier , j’ai pu donc assister à 3 AG consécutives d’une demi heure chacune ou ….a part pour l’AG ou j’ai posé quelques questions , les intervenants au nombre de huit attendaient la montre gentiment (sans rien faire du tout).
Ils ne savent pas comment faire pour sortir les titres de la cote mais ne sont pas opposés a des achats de gré a gré (à partir de 2000 titres).
Nous avons donc des titres illiquides dont les contrats ne sont pas toujours strictement respectés avec personne en face des émetteurs (TP Bancaires).
Il paraîtrait qu’un particulier (un porteur de TP) ne puisse plus être représentant de la masse , il faudrait être personne morale (en pratique Avocat d’un cabinet).
Ma présence a eu le mérite de faire bouger le représentant de la masse qui a du se déplacer pour aller à la réunion,comme j’étais le seul porteur j’ai demandé a être scrutateur, un an bientôt après je n’ai toujours pas eu de retour officiel de cette AG .
En les ’titillant’ nous devrions pouvoir avoir une porte de sortie…..mais il faut avoir un joli paquet de titres pour être crédible.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #3 25/04/2018 13h09

Membre
Réputation :   12  

Petite correction à apporter à votre tableau: il reste 797k TP Renault en circulation et non pas 7k, sur les 2000k initiallement émis.

Dernière modification par Sydney (25/04/2018 13h09)

Hors ligne Hors ligne

 

#4 29/04/2018 16h06

Membre
Réputation :   37  

@kuda
Il me semble que nous avons déjà échangé sur le forum taux de Boursorama. J’avoue que je n’ai jamais mis les pieds à une assemblée de TP. Pour la plupart, ils doivent effectivement être très surpris de voir un petit porteur. 2000 titres, ça commence à ne plus être un petit porteur !
Pour les émetteurs voulant se débarrasser de leurs titres, il suffit de faire une offre intéressante aux porteurs. La dernière en date, c’est le retrait des TP TSA en juillet 2017. C’était ma deuxième plus grosse ligne et un excellent investissement pour un risque nul (TSA, c’est l’état français).

@Sydney
Excellente remarque, j’ai corrigé le tableau en conséquence.

J’ai également ajouté au tableau, le nombre de titres émis. C’est plus facile de comparer avec les titres restants.

Hors ligne Hors ligne

 

#5 01/05/2018 16h33

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   452  

Il y a un prelevement fiscal à la source sur les TP ?

Le coupon fonctionne comme les obligations, ou c’est détaché comme un dividende ?

Pouvons nous avoir les derniers coupons dans le tableau ? histoire de voir un rendement ?

Quel est le prix du call de ceux qui sont "callable " ? J’en déduit que les autres ne sont pas "callables" par l’émetteur ?

Souvent, j’ai un 2049 dans le libellé, cela veut dire que les titres seront remboursé au pair en 2049 ?

Pour les TP bancaires, c’est quoi comme type de capital ? Il va à extinction en 2023 ou c’est considéré comme du CET1 ?

In fine, quels sont vos "best picks " et pourquoi ?

Dernière modification par Tssm (01/05/2018 16h44)

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #6 01/05/2018 18h12

Membre
Réputation :   37  

Tssm, je vais essayer de répondre à vos questions.

Tous les titres participatifs cotent « à la pièce », sans notion de coupon couru : le prix affiché est le prix payé. Sur ce point, ils fonctionnement comme des actions. Je vais ajouter ce point dans mon message initial.

Je n’ai plus de place dans le tableau pour ajouter les coupons mais globalement, vous avez 3 cas :
-    Les TP indexés sur les taux variables (quasiment toutes les bancaires et Saint Gobain). Dans une approche rapide, vous faites le rapport cours/nominal et TMO pour avoir le rendement. Actuellement, ça donne 1,2% - 1,5%, c’est pas Byzance ! Mais vous avez un pur taux variable et c’est plutôt rare. Pour certains TP, comme vous avez souvent une participation aux bénéfices, vous pouvez ajouter 0,2 à 0,3 %.
-    Les TP dont un coupon minimum a été défini (DIAC et Banque de Bretagne). Là, on est dans les 4,5% - 5 % mais très difficile d’en acheter car il n’y a plus de liquidité sur ces titres.
-    Les TP Renault et Sanofi qui ont un minimum garanti plus un complément lié au chiffre d’affaire. Comme la référence est le CA de 1983, ça augmente régulièrement mais très peu. Pour Renault, ça donne du 3% car le prix du TP s’est envolé à cause de la spéculation sur un éventuel remboursement dans le cadre de la possible fusion avec Nissan. Pour Sanofi, c’est autour de 5% mais la liquidité est très faible.

S’agissant de la fiscalité des coupons, les TP fonctionnent selon l’ancienne fiscalité des obligations avec une retenue à la source obligatoire de 15% que l’on peut récupérer au moment de la déclaration ( ligne 2BG pour être précis). Pour le reste, c’est la fiscalité habituelle qui s’ajoute comme pour les autres obligations.

Pour la fiscalité des remboursements, c’est plus compliqué. Je ferai un message spécifique là-dessus avec l’exemple du TP TSA remboursé l’année dernière.

Les TP sont des titres perpétuels, c’est pour ça que l’on voit souvent 2049 dans le libellé mais ça ne signifie pas qu’ils seront remboursés en 2049.

La grande majorité des TP n’a pas de call. Sauf erreur de ma part, il ne reste plus que :
- Renault à 2210 € (le fameux fantasme récurent) pour un cours à environ 700€
- CIC et Lyonnaise de banque à 240 € (130% du pair puis 1,5% par an) pour des cours à environ 120€
- Natixis à 915€ (120% du pair) pour un cours à 500€
Cela dit, lorsqu’un émetteur veut vraiment s’en débarrasser, il peut proposer une offre au pair ou avec prime. C’est déjà arrivé plusieurs fois.

Etant donné que les coupons sont obligatoires, les TP bancaires sont classés dans le tier 2, c’est clairement indiqué dans les rapports annuels des émetteurs. Ces derniers devraient logiquement s’en débarrasser. Le LCL a racheté puis annulé 60 M€ de titres l’année dernière (avec autorisation de la BCE).

Enfin je ne détiens plus que 3 lignes :
-    Le TP Sanofi : 5% de rendement avec un émetteur de la classe de Sanofi, c’est exceptionnel actuellement. Attention, quasiment plus de liquidité, c’est à mettre en fond de portefeuille et attendre un remboursement qui arrivera bien un jour. C’est la plus grosse ligne de mon portefeuille (25%).
-    Le TP St Gobain pour détenir une ligne de TP à taux variable pour le cas où les taux monteraient même si je doute de ce scénario. J’évite les bancaires, car leurs comptes sont farfelus (fonds propres pondérés qui pour moi est une arnaque légale, NPL non provisionnés….), ça mériterait une file dédiée.
-    Le TP lyonnaise de Banque. J’ai tout de même une bancaire ! C’est une petite ligne pour jouer la remontée du titre (et fantasmer sur le call).

Bonne chance avec tout ça smile

Dernière modification par Scarabee (01/05/2018 18h39)

Hors ligne Hors ligne

 

#7 03/05/2018 17h50

Membre
Réputation :   44  

C’est lequel le TP Sanofi, le FR0000140022 ?

J’ai l’impression qu’il vaut 500€ et paie 16€ de coupon, ça ferait pas 5% de taux ça.

Hors ligne Hors ligne

 

#8 04/05/2018 02h29

Membre
Réputation :   12  

Le profit lié au remboursement via call d’un TP est-il fiscalement une cession ou un revenu ? Cette question est moins cruciale maintenant que l’un et l’autre sont soumis au même taux (PFU 30%) mais il subsiste des différences (d’une part par non fongibilité des 2 et en conséquence non déductibilité dans le cas de pertes, d’autre part pour les non résidents les retenues à la source ne concernent que les revenus).

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #9 04/05/2018 08h18

Membre
Réputation :   11  

Bonjour,

@Gore Le montant brut du coupon Sanofi en octobre 2017 était de 24,35€

pour un cour de 496€ le jour du détachement, soit 4,90% brut.

Le titre est illiquide à l’achat car il n’y a que très peu de vendeur, par contre pour vendre c’est relativement facile.

Il existe deux titres, le plus liquide est effectivement FR0000140022.

AMF : j’ai le titre mentionné

Dernière modification par Whynot (04/05/2018 08h26)

Hors ligne Hors ligne

 

#10 04/05/2018 21h16

Membre
Réputation :   44  

Le coupon est passé de 16 à 24€ en un an du coup ? L’indexation au CA ne suffit pas pour expliquer cela, non ?

Hors ligne Hors ligne

 

#11 04/05/2018 21h22

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   452  

Le 15,25e était en 1983 ou 84. Moi je trouve cela léger Comme indexation. Mais bon le perimetre a du beaucoup varié depuis, un vrai casse tête j’imagine …

Dernière modification par Tssm (04/05/2018 21h22)

Hors ligne Hors ligne

 

#12 04/05/2018 23h33

Membre
Réputation :   44  

My mistake : je voyais 16 à fin 2016, mais il semble que c’est 16% d’un nominal par pièce de 152€. Ça donne bien 24€ du coup.

Hors ligne Hors ligne

 

#13 05/05/2018 17h06

Membre
Réputation :   37  

Pour le TP Sanofi, les coupons 2016 et 2017 sont respectivement de 24,40 € et 24,35 € brut.

La part fixe de 7% en nominal représente 10,7€, le reste du coupon est indexé sur le CA avec comme base le CA de 1983. La partie variable représente désormais un peu plus de la moitié du coupon et effectivement n’est qu’une indexation partielle au CA (qui comme le dit Tssm, a fortement varié en fonction du périmètre ; une usine à gaz).

Mais en cumulant la signature SANOFI, le rendement minimum garanti et l’indexation (partielle) au CA, ça me semble satisfaisant. Je vois ça comme mon fonds euro personnel, c’est pour cette raison que j’ai chargé cette ligne.

Hors ligne Hors ligne

 

#14 02/10/2018 08h38

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   452  

Je n’ai pas subi la retenue de 15% sur Sanofi FR0000047656 contrairement à Sanofi FR0000140022 ?
Erreur de la "banque" ou 2 titres avec une fiscalité différente ?

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #15 07/10/2018 16h12

Membre
Réputation :   37  

Tssm,

Le prélèvement à la source de 15 % s’applique pour les titres émis avant le 1er janvier 1987. Ce n’est pas le cas de la deuxième émission des TP SANOFI donc il est normal que sur ce titre et contrairement à son grand frère, ce prélèvement ne s’applique pas.
C’est également le cas pour les 2 Saint Gobain ou les 2 BNP.

Vive la réglementation fiscale française………..

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #16 03/05/2019 15h57

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   252  

A la faveur de l’histoire Ghosn, me voilà porteur de titres participatifs Renault, acquis vers €560.
Avec un dividende 2018 de €25.17, c’est un rendement de 4.5%, ce qui est correct.
Le coupon en ce moment est €10.2 fixe et €14.9 variable.
Il me semble improbable que le CA de RNO baisse de plus de 20%.
Donc rendement plancher de €22.1 donc un rendement plancher de près de 4%. Ca me va pour patienter en attendant la TENDER.

J’en referai un peu plus si on va vers les €500 ce qui est possible vu la cyclicalité du secteur.

@ Scarabee.
Vous nous refaites un topo de la côte?
C’était très utile.

Dernière modification par kiwijuice (03/05/2019 17h05)

Hors ligne Hors ligne

 

#17 04/05/2019 08h51

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   252  

OK je viens de lire cette histoire de TAM et TOM pour les titres des bancaires car je ne comprenais pas.

Voilà du rapport annuel du CIC: a écrit :

Les titres participatifs émis en 1985 par la Compagnie Financière de Crédit Industriel et Commercial, devenue depuis Crédit Industriel et Commercial, bénéficient d’une rémunération annuelle composée d’une partie fixe et d’une partie variable.
Cette rémunération, payable le 28 mai de chaque année, ne peut en aucun cas être inférieure à 85 % ou supérieure à 130 % de la moyenne (TAM + TMO)/2.

„Le taux moyen obligataire (TMO) est la moyenne arithmétique des taux moyens mensuels de rendement à la date de règlement des souscriptions des emprunts garantis par l’État et assimilés, établis par l’Insee pour la période du 1er avril au 31 mars précédant chaque échéance.

„Le taux annuel monétaire (TAM) est le taux de rendement d’un placement mensuel, à intérêts composés, renouvelé chaque fin de mois au taux moyen mensuel du marché monétaire, pendant les 12 mois précédant le mois de mars.
Depuis le 1er janvier 1999, le TAM est calculé en capitalisant l’Eonia (taux européen moyen mensuel pondéré) à la place du taux moyen mensuel du marché monétaire.

Rémunération
L’ensemble des rémunérations, fixe et variable, calculé sur la base des résultats indiqués ci-dessus, s’établit à - 3,033 %, soit à un niveau inférieur au plancher de rémunération prévu dans le contrat d’émission.
En conséquence, conformément aux dispositions du contrat d’émission, la rémunération servie en mai 2019 aux porteurs de titres participatifs sera de 85 % (TAM + TMO)/2.
Le taux sera égal à 0,237 % avec un TAM de - 0,3679 % et un TMO moyen de 0,9250 %. Ainsi pour l’échéance de mai 2019, le coupon brut est de 0,36 euros par titre de 152,45 euros de nominal.

Donc au final, un rendement des coupons de moins de 0.3%.
Aucune chance de voir un call de la banque dans ces conditions puisque c’est une source de financement très compétitive.
En cas de forte montée des taux, l’effet de meilleure rémunération est retardé de toutes façons puisqu’on prend les taux de l’an passé.
C’est un coupon à prendre au pic des taux et à sa redescente mais c’est vrai de toutes les obligations.

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #18 08/05/2019 10h34

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   452  

Kiwi, je vois à la vente 30 Sanofi 47656 dans le carnet
De loin le meilleur deal en EUR :
Rendement 5% pour un émetteur IG
PAs de retenue sur cette souche
Aspect spéculatif
Et petite tranche

Attention
Aucune liquidité
Faire attention seuil de Réservation

Bonne chasse !

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #19 11/05/2019 18h03

Membre
Réputation :   37  

@kiwijuice
Effectivement, j’ai prévu de mettre à jour le topo de la côte mais j’attends la publication des comptes de l’intégralité des émetteurs. Pour certains (DIAC pas ex), il faut attendre la publication des comptes sur le BALO et souvent, c’est au mois de juin.

Ce que je peux vous dire c’est qu’il n’y a quasiment aucun changement significatif si ce n’est que SANOFI a procédé à une annulation significative de titres (la première en 5 ans) ; 10 % annulés au total. Peut être le début d’un rythme d’annulation régulier comme durant la période 1998 – 2013. D’ailleurs les volumes d’échange se sont réveillés depuis le début de l’année.

Comme vous le signalez, les TP indicés sur le TMO/TAM n’ont aucun intérêt ; rendement ridicule et probabilité d’achat nulle étant donné le coût pour les émetteurs. A noter que 80 % des TP sont indexés ou plafonnés sur le TMO. Il faudra attendre que les taux remontent pour les acheter (pas avant longtemps AMHA).

@Tssm
Effectivement le TP SANOFI est de loin le meilleur pour tous les arguments que vous citez. Personnellement, j’en ai déjà beaucoup donc je m’abstiens (je ne possède que la tranche principale).

Autre chose que je livre à votre sagacité concernant le TP Renault ; j’ai relevé ça dans le dernier rapport annuel :
« Après réexamen des modalités de comptabilisation des titres participatifs détenus par Renault SA dans le contexte de l’application de la nouvelle norme IFRS 9, il a été décidé de procéder à un changement de méthode comptable volontaire »
Le changement de méthode d’évaluation des titres participatifs de Renault SA en 2018, qui est d’application rétrospective (présenté ci-avant en note 2-A3), amène à retraiter le compte de résultat 2017 de 113 M€.

Vous trouverez les explications dans la note A3 du rapport annuel 2018. Et bravo si vous comprenez quelque chose……………….

Par contre une modification de 113 M€ dans les comptes est loin d’être anodine et laisserait penser que le nombre de titres détenus par Renault SA n’est pas négligeable.

Hors ligne Hors ligne

 

#20 30/05/2019 17h10

Membre
Réputation :   0  

voici le texte que je veux publier

Bonjour.

Je possède des titres participatifs Saint-Gobain 83 en "nominatif pur " qui sont tenus dans  un compte de la BNP. Ayant un certain âge j’ai donné l’ordre  de les vendre, mais la  BNP refuse en disant qu’ils ne sont pas autorisés On me demande de les transférer sur un autre  comte dans une  autre banque, mais aucune banque en veut.  en plus  je n"ai pas de compte d’action seulement un compte PEA oû les titres participatifs ne sont admis. St.Gobain, après des maintes messages et téléphonas ne veut rien faire.

Est-ce que quelqu’un
a le même problème ou est ce quelqu’un pourrait me conseiller? merci en avance

Hors ligne Hors ligne

 

#21 30/05/2019 19h47

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   613  

Ces titres sont des "fossiles" de la cote (1983) mais sont autorisés à la vente, et au contraire les sociétés les ayant émis essayent de les racheter.
Pour Saint-Gobain voir par exemple le document de référence 2018 § 3.4.1 page 210

Que dit exactement votre agence BNP Paribas ?
Et si ils ne sont pas compétents parce qu’on ne voit pas ça tous les jours en agence, ils ont une hiérarchie, un médiateur …


Dif tor heh smusma

Hors ligne Hors ligne

 

#22 30/05/2019 19h52

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   194  

Bonjour,

Avez vous exposé le problème au Département "Relations Investisseurs" de Saint Gobain (voir leur site) ?

Canyonneur

Dernière modification par Canyonneur75 (30/05/2019 19h52)

Hors ligne Hors ligne

 

#23 31/05/2019 11h30

Membre
Réputation :   0  

oui, j’ai téléphoné et  j’ai envoyé des mails au service d’actionnaires de St.Gobain. Rien à faire, ils me demandent de déplacer les TP sur un compte d’action d’une autre banque en "ordinaire" et non seulement il me faut ouvrir un nouveau compte et  en plus je perds tous les avantages du "nominatif pur" cc’est à dire  gratuité des droits de garde,  des frais de courtage avantageux etc.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #24 17/06/2019 03h34

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   288  

Titre Participatif Renault (code ISIN FR0000140014) 

Sur les deux millions de titres émis en 1983 et 1984 au nominal de 1000F (152.45€) restent 797 659 titres cotés après l’offre de rachat à 450€ de mars-avril 2004.

L’intérêt versé se compose de deux parties:

- la partie fixe de 6,75% du nominal soit 10,29€

- La partie variable indexée sur le Chiffre d’Affaire (CA) est calculée chaque année selon une formule :
Partie variable versée en 2019 = Partie variable versée en 2018 x CA 2018 / CA 2017 à structure et méthode de consolidation identique

Bien que la partie variable soit indexée sur le CA, comme on compare chaque année deux CA à structure identique, on a aucun miracle à attendre d’une opération de fusion qui gonflerait le CA.

Le calcul chiffré de la partie variable pour le coupon payable le 24 octobre 2019 donne:
partie variable = 15.23 x 57 419 / 58 770 = 14,88€ (soit une baisse de 2.5%)

Le coupon total versé le  24-oct-2019 sera: 10,29 (fixe) + 14,88 (variable) = 25,17€

Soit un rendement sur le dernier cours coté (dans les 540€) de 4.66%
Le dividende devrait continuer de s’apprécier au rythme de la croissance (interne) du CA de Renault.

Par comparaison, le dividende de l’action est de 3.55€ pour un cours de l’action de 55.75€ soit un rendement de 6.37%.

Je détiens l’action Renault en portefeuille mais n’ai pas d’avis sur l’opportunité d’investir sur le TP Renault.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #25 07/07/2019 11h39

Membre
Réputation :   37  

Bonjour à tous,

Ça va plaire à kiwijuice, j’ai remis à jour le topo de la côte. Il n’y a qu’un seul changement et il concerne le rachat de titres par SANOFI.

Sans surprise et étant donné les coupons versés par la grande majorité des TP indexés sur le TMO, les émetteurs n’ont aucun intérêt à les racheter.

Pour en revenir à SANOFI, ils viennent de racheter en mai 5 418 titres après 9 253 en avril ! Visiblement ils veulent vraiment s’en débarrasser. Comme expliciter dans les messages précédents (par Tssm et moi-même), il faut dire que du 5% brut en risque SANOFI, c’est une bonne affaire.

Il me semblait logique que les rachats reprennent (stoppés depuis 2013) étant que :
-    SANOFI peut s’endetter à 0% sur 10 ans (et sans doute moins dans la période de folie actuelle qui est loin d’être terminée à mon sens)
-    le directeur financier a changé mi 2018 et que l’existence de cette monstruosité (je parle du TP) a dû étonner
-    en 2018, les titres participatifs série A émis en 1989 cotés au Luxembourg ont été rachetés pour un montant total de 1,3 million d’euros, puis annulés par le Conseil d’Administration

Pour celui qui a quelque liquidité, on peut toujours se placer vers 520 € pour ramasser quelques titres, toucher un peu moins de 5% brut et attendre un remboursement vers les 600/650 € (environ 20% de plus comme le remboursement récent du TP TSA).
Je précise que j’en ai déjà beaucoup (en proportion de mon portefeuille) et que je ne pense pas renforcer (mais j’y songe).

Bien entendu avec les TP, il faut garder la tête froide avec les hypothèses de rachat ; on peut même utiliser le terme de fantasme pour le TP Renault. Sur ce dernier, je reste méfiant car si le rendement est sensiblement le même (un peu moins que le SANOFI), la qualité de l’émetteur est incomparable. Ça pourrait m’intéresser mais pas au prix actuel.

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ? Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Discussions similaires à "les titres participatifs français des années 80 (bnp, sanofi, saint-gobain…)"

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur