Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Si ce message s'affiche, le changement de serveur qui a eu lieu mercredi 14 avril au matin a réussi !

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

#1926 01/02/2020 16h47

Membre
Réputation :   0  

Ça je vous confirme qu avec le ca , ça va être compliqué a moins d’ aimer l’edissimo….
Pour info la SG accepte pour de la pleine propriété si vous avez un patrimoine immobilier égal. Et ce sans imposer genepierre. Pour l’ usufruit a part les chanceux bretons , visiblement il n’ y a que le CMB qui accepte

Hors ligne Hors ligne

 

#1927 03/02/2020 10h22

Membre
Réputation :   90  

Tiens la SG m’a tenu un tout autre discours : uniquement Génépierre, et pas plus haut que 15% de mon épargne chez eux.
Je n’ai peut-être pas les bons interlocuteurs.

Hors ligne Hors ligne

 

#1928 03/02/2020 17h01

Membre
Réputation :   0  

Je vous reconfirme ce que j’ai écrit pour la sg : pas d’obligation de genepierre même si fortement conseillé au moins en fond de portefeuille, et patrimoine immobilier net = valeur des scpi empruntées.

Après je ne peux vous dire quel est le degré de latitude ou la politique par agence.
Ici je parle de la sg d’Angers.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #1929 03/02/2020 18h07

Membre
Réputation :   55  

Le fait que les banques financent volontiers toutes leurs propres SCPI et plus difficilement voire pas du tout les SCPI gérées par des établissements indépendants (ou, pire encore, concurrents) montre bien qu’elles ne procèdent aucunement à une « analyse » sérieuse des produits. On est là uniquement dans le cadre de décisions « politiques » de la part des banques, qui sont d’ailleurs parfaitement respectables du point de vue de leur stratégie commerciale.

Mais on aurait grand tort de considérer que ces décisions ont une quelconque valeur sur le plan fondamental, s’agissant de l’appréciation de la SCPI qui a été acceptée ou refusée.


Je suis responsable de ce que j'ai écrit. Pas de ce que vous avez compris.  :)

Hors ligne Hors ligne

 

#1930 04/02/2020 15h52

Membre
Réputation :   6  

Bonjour,
petit retour des mes deux banques historiques:
-la Caisse épargne qui vient de financer ma résidence principale ne veut pas suivre car CDD, même si je met un gros apports…
-Le CIC ne peut Nantir que ses produits: SCPI de la Française (pas terrible d’après les files dédiées), Pour des SCPI externe il faut bloquer la même somme sur une assurance vie…

Hors ligne Hors ligne

 

#1931 04/02/2020 16h11

Membre
Réputation :   55  

kamoulox a écrit :

-Le CIC ne peut Nantir que ses produits: SCPI de la Française (pas terrible d’après les files dédiées), Pour des SCPI externe il faut bloquer la même somme sur une assurance vie…

Ça illustre hélas ce que je disais plus haut…


Je suis responsable de ce que j'ai écrit. Pas de ce que vous avez compris.  :)

Hors ligne Hors ligne

 

#1932 04/02/2020 20h07

Membre
Réputation :   2  

kamoulox a écrit :

-Le CIC ne peut Nantir que ses produits: SCPI de la Française (pas terrible d’après les files dédiées

Franchement, Pierval Santé ou Epargne Foncière, ce ne sont pas de mauvais produits…
Avec 2 SDG différentes

Dernière modification par CarolusM (04/02/2020 20h11)

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1   [+3]    #1933 04/02/2020 20h13

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   134  

Retour d’expérience dans le financement: c’est la galère !
J’en suis à 1 mois de recherche active pour ce projet (voir fin du message), d’une manière générale j’ai peu de retours : on ne me rappelle pas, on oublie mes rdvs téléphoniques, on ne répond pas à mes mails.

Côté banque


Caisse d’épargne de mon quartier
On m’annonce que c’est possible avec des taux annoncés très bons (au téléphone, sans aucune étude de dossier, de données patrimoniales ou autre), un cautionnement type SACCEF à maxi 1% (j’ai cru voir que c’était plutôt 1,3% qu’il fallait compter pour mon montant). Les SCPI que je vise semblent ok avec la SACCEF même si j’ai un doute car le mec qui a pris les informations n’y connaissait que dalle j’ai du lui épeler les SCPI et les sociétés de gestion une par une ("vous m’avez dit Fimorente de Sofimmo c’est ça?" -_-’)
RDV physique dans … 2 mois ! Déjà décalé 3 fois. J’ai peu d’espoir et hésite à appeler une autre caisse d’épargne de ma ville.

Crédit mutuel de mon quartier
Après un rdv téléphonique que j’ai attendu en vain, puis un rappel prévu dans la journée qui est arrivé 5 jours après, la veille d’un rdv physique, on m’annonce qu’ils ne financent que La Française pour un montant maxi de 10% des avoirs détenus en banque (! autant dire que pour 200 000e ça va être compliqué)

Crédit mutuel de Bretagne

1 mail, 1 message vocal, 10 appels en 3 semaines toujours aucun retour (et je me suis bien abstenu de dire que j’étais parisien pourtant :p)

Courtiers généralistes


CAFPI
3 appels dans la journée réponse: "je vous rappelle dans 15minutes" j’attends toujours

Empruntis
RDV ce samedi

LINXEA

- Offre Milleis
Durée maximum 15 ans.
De 0,9% à 1,3% suivant les avoirs placés dans la banque
Garantie Crédit Logement (ah bon?)
SCPI acceptées: PRIMOPIERRE, LAFFITTE PIERRE, PATRIMMO COMMERCE, NOVAPIERRE Allemagne,  PRIMOVIE
ok next

- Offre Crédit Mutuel Arkea
Aucune contrepartie
Taux à 20 ans : 2,55%
Taux à 25 ans 2,70%
Mini 50% de SCPI Primonial (ajout de frais pour les 50% restantes, à choisir sur liste assez large)
Nantissement des parts 200€ par SCPI
Frais de dossier 600€*2; courtage 1000€

CGPI


CGPI trouvé sur internet
2,3% 20 ans ou 2,5% 25 ans + assurance 0,25%
frais compris apparemment
Aucune contrepartie
Nantissement
Ressemble fortement à l’offre Crédit Mutuel Arkéa ci-dessus, le CGP m’orientant très fortement sur Primopierre.

CGPI du forum
En attente d’offre plus précise. On m’a annoncé des taux sympas, pas de contrepartie mais des frais énormes. Bon contact et réactif.

CGPI conseillé par un membre du forum

Même offre Crédit Mutuel Arkéa que Linxea toujours 50% de Primonial.

Bref c’est difficile. Je remercie néanmoins chaleureusement les personnes qui postent ici ou donnent des contacts même si ça ne se concrétise pas et suis ouvert à d’autres contacts.
Je pense avoir un bon dossier (bons revenus, bon patrimoine, métiers stables, mais on me fait comprendre que l’absence de RP est un point assez négatif). Les banques de mon coin en ont clairement rien à cirer ça doit cracher du crédit immo physique à tour de bras sur de gros montants vu les prix donc mon projet plus compliqué sur plus petit montant n’intéresse pas.

Je pense m’attaquer aux banques en province. Est-ce que quelqu’un a démarché des banques éloignées de son domicile sans avoir de contact? Quelle stratégie adopter? Je pense essayer la banque de mes parents, de mes beaux parents voir même des endroits où je pars en vacances dans un premier temps mais je vais vite être à court d’idée.

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1   [+3]    #1934 04/02/2020 20h52

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   238  

Je m’étais engagé à mon tour à vous tenir informés de mes démarches.

Mes 4 pistes pour de la SCPI à 25 ans ont formellement échouées (malgré mon dossier béton).

Il me reste une ou deux pistes pour du 20ans, mais ça s’annonce tout aussi galère.

Je ne sais pas si c’est une "technique" d’approche, mais j’ai quasiment toujours le même scénario. J’expose très clairement (très très très clairement) ce que je veux et mon "dossier". On me dit oui bien sûr c’est possible : Super Monsieur AJE ! Bienvenu chez nous, on veut être votre banque et celle de votre famille (on me brosse dans le sens du poil comme jamais, un peu comme si la personne d’en face se disait, super un hurluberlu que je vais pouvoir plumer !)

Ensuite le dossier traine en longueur… et j’envoie à chaque fois une bonne cinquantaine de document pour monter le dossier.

Puis enfin on me dit, votre projet est finançable ! c’est super ! champagne !

Sauf que, le projet proposé devient systématique autre chose (alors que j’avais été plus que clair dès le début).

Le 25 ans : Se transforme souvent 15, 20 si j’ai de la chance.
Le dans une SCI à l’IS devient "Euh c’est mieux en direct que dans une SCI M. AJE" (avec un TMI à 45%… bien sûr bien sûr).
Super pour la nue propriété on est partant (…)
Et surtout très bien ! il faut nantir 100 ou 150% de la somme prêtée hors SCPI !

Puis suit le discours plus ou moins honnête/commercial/insistant  en me disant que c’est une offre unique et que je peux les croire ça correspond tout à fait à  mon besoin et c’était exactement ce que j’avais demandé.

Quand j’essaye d’expliquer que d’emprunter à 1.5% pour acheter un actif qui en rapporte 4.5%, c’est pour profiter du levier. Mais si pour ça je dois placer la même somme en AV à 1%, ca ne fait aucun sens… (autant acheter directement des SCPI sans crédit…)  On me dit que si ça a du sens (…)

Étrange, je dois vraiment avoir l’air d’un pigeon, je me pose des questions.

J’ai bien perdu 5 jours ouvrés fermes en RDV/tél/scan/relance de mail etc.

Par contre, maigre consolation, j’ai peu obtenir quelques prêts à la consommation non affectés à des taux intéressant et des durées relativement longue (+8 ans) pour des montant assez faibles mais décents, de 30, 50 ou 80k et des taux honnêtes (moins de 1.5%). Je suis en train de placer ses sommes en Us de SCPI.

EviDent a écrit :

mais on me fait comprendre que l’absence de RP est un point assez négatif

Pour moi cette argument est totalement bidon.

En fait la banque est calibrée pour proposer des prêts pour des RP, les processus sont bien cadré et ca ne leur demande pas beaucoup d’effort. Du coup, lorsqu’elles voient un client sans RP, elles essayent de leur "refourgué un prêt pour une RP". C’est beaucoup plus facile que de faire du cas par cas sur de la SCPI.

Autre point, la banque considère que si vous êtes propriétaire de votre RP, c’est que vous êtes plutôt géographiquement captif et qu’elle pourra espérer vous garder plus longtemps comme client (…)

Dernière modification par AleaJactaEst (05/02/2020 11h14)

Hors ligne Hors ligne

 

#1935 05/02/2020 07h49

Membre
Réputation :   1  

Je vous partage également le dernier retour que j’ai eu lundi (dossier envoyé début janvier) d’un CGPI trouvé via un membre du Forum

CGPI a écrit :

La direction SACCEF (organisme de cautionnement du groupe BPCE) a changé dernièrement et n’a pas donné de suite favorable aux investisseurs locataires et donc à votre dossier.

Il n’est plus possible de faire financer votre projet par la caisse d’épargne.

J’étudie d’autres pistes alternatives comme avec le crédit mutuel CIC et le crédit du Nord mais le 25 ans sera impossible.

Je suis également preneur de toute proposition intéressante

Hors ligne Hors ligne

 

#1936 05/02/2020 08h13

Membre
Réputation :   9  

AleaJactaEst a écrit :

Par contre, maigre consolation, j’ai peu obtenir quelques prêt à la consommation non affecté à des taux intéressant et des durées relativement longue (+8 ans) pour des montant de 30, 50 ou 80k et des taux honnêtes (moins de 1.5%). Je suis en train de placer ses sommes en Us de SCPI.

Pouvez vous en dire plus sur ces offres de crédit consommation ? Les montants, durées et taux semblent effectivement très interessants pour du conso non affecté.

Hors ligne Hors ligne

 

#1937 05/02/2020 08h51

Membre
Réputation :   48  

Bonjour,

Finalement mon dossier a également été refusé (dossier déposé en novembre )au dernier moment suite à un changement de direction de la sacef…et l’application de la règle du Haut Comité de stabilité financière qui stoppe les crédits à plus de 20 ans et fixe un endettement maximum de 33% net.

Les banques changent de politiques tout le temps ces derniers temps. J’avais déjà eu le même parcours avec le CMB Brest , tout allait bien sûr 25 ans puis.ensuite on me dit non c’est sur 15 ans.
Être propriétaire de sa RP semble aider aussi…

Je commence à m’exasperer car ça fait plus de 6 mois que je cherche ce financement via sci à l’IS avec ma femme avec plus de 20 banques sollicités et 6 courtiers !
J’ai fini par passer par un cgpi qui gère bien la relation , cela me permet de gagner du temps et de l’énergie surtout qu’il ne lâche pas l’affaire !

Affaire à suivre avec le crédit mutuel CIC.

Dernière modification par peakykarl (05/02/2020 08h53)

Hors ligne Hors ligne

 

#1938 05/02/2020 09h44

Membre
Réputation :   48  

Quel déluge de mauvaises nouvelles. Vous êtes en train de me faire flipper !

J’ai négocié (mais rien signé encore) un taux de 0.9 % à la Caisse d’Epargne pour un crédit pro SCPI de 180 k€ sur 15 ans. J’avais pourtant bien stipulé que le financement des SCPI était la condition sine qua non du rachat de ma RP (historiquement financé par le CMSO) et transfert de tous mes comptes.

C’est long punaise ! Ça fait depuis novembre que j’ai soumis le montage et le dossier de renégo de ma RP avance plus vite.

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 2   [+1]    #1939 05/02/2020 11h24

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   238  

dicidailleurs a écrit :

AleaJactaEst a écrit :

Par contre, maigre consolation, j’ai peu obtenir quelques prêt à la consommation non affecté à des taux intéressant et des durées relativement longue (+8 ans) pour des montant de 30, 50 ou 80k et des taux honnêtes (moins de 1.5%). Je suis en train de placer ses sommes en Us de SCPI.

Pouvez vous en dire plus sur ces offres de crédit consommation ? Les montants, durées et taux semblent effectivement très interessants pour du conso non affecté.

Je tiens à garder une "relative" confidentialité, ce que je peux vous dire :

J’ai obtenu l’accord sur 3 prêts.

Durée : entre 5 et 12 ans (oui 12ans  c’est possible).
Le montant des prêts entre 30k et 80k.
Assurance obligatoire (sauf celui à 30k), mais ok pour délégation.
Prêt à mon nom propre et non à la SCI (plus facile pour la banque), je ferais l’apport en CCA et tant pis pour la déductibilité des frais d’emprunt.

Pour l’usufruit de SCPI, je pense qu’il faut considérer le délais de jouissance + le temps de trouver la contrepartie. On peut presque tabler sur un an au total. C’est jouable de trouver pour de tel montant, mais pas non plus simplissime.

Ce que je peux vous dire c’est que j’ai obtenu ses crédits dans les banques privées dont je suis client historique (les mêmes qui refusent depuis 2 ou 3 ans mon dossier d’emprunt en SCPI) ou celles où je suis client à titre professionnel. J’ai démarché quelques banques "autres" par quelques mails, mais ça n’a rien donné pour le moment.

Si je devais donner une note de difficulté pour obtenir ses prêts, je dirais 3/10.

Pour de la SCPI avec crédit à  25ans, je dirais 10/10 à l’heure actuelle.

J’interprète peut être, mais je pense que les banques on un "canal" prêt conso non affecté pour des travaux, voiture d’occasion ancienne, et autres projets perso (que l’on ne peut pas affecté pour une raison x ou y). Ensuite mon "ratio" revenu/endettement devait être dans les clous et du coup les portes se sont ouvertes relativement facilement.

Je précise que je joue un peu le jeu en prenant des produits bancaires dont je n’ai pas besoin chez ses banques en question. Mais je fais attention quand même, et je ne cède pas sur tout, par exemple j’ai obtenu la délégation d’assurance (0.05 vs 0.3% quand même).

Dernière modification par AleaJactaEst (05/02/2020 11h47)

Hors ligne Hors ligne

 

#1940 06/02/2020 09h21

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2906  

AleaJactaEst a écrit :

Ensuite le dossier traine en longueur… et j’envoie à chaque fois une bonne cinquantaine de document pour monter le dossier.

Il est arrivé exactement la même chose à un proche. Au dernier moment, après avoir passé des heures à réunir tous les documents, les conditions changent du tout au tout.

Comme je l’ai souligné plusieurs fois, j’ai toujours été étonné de la bienveillance de la part des banques, que rencontrait certains membres du forum dans la partie immobilier locatif (exemple : cricri).

De mon expérience, de celles de proches, et de bcp de témoignages du forum, les relations avec les banques sont très compliquées, et c’est une lutte perpétuelle pour ne pas être un pigeon, ou expliquer des éléments financiers très simples à des "conseillers" qui ne comprennent rien du tout.

Que de temps perdu !

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #1941 06/02/2020 09h48

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   377  

Bon je ne suis pas banquier mais tous les conseillers en banque n’ont pas fait un MBA à l’Insead. Les SCPI, c’est loin d’être un produit ’simple’ et je n’attends pas de mon conseiller qu’il soit un spécialiste des scpi, des livrets, des CTO, des AV, de l’immo. locatif en SCI, du LMNP, des holding etc.

Je part du principe que si un banquier ’ne comprend rien du tout’, c’est forcément aussi un peu de ma faute : j’aurais du être plus clair.

AleaJactaEst a écrit :

EviDent a écrit :

mais on me fait comprendre que l’absence de RP est un point assez négatif

Pour moi cette argument est totalement bidon.

En fait la banque est calibrée pour proposer des prêts pour des RP, les processus sont bien cadré et ca ne leur demande pas beaucoup d’effort. Du coup, lorsqu’elles voient un client sans RP, elles essayent de leur "refourgué un prêt pour une RP". C’est beaucoup plus facile que de faire du cas par cas sur de la SCPI.

Autre point, la banque considère que si vous êtes propriétaire de votre RP, c’est que vous êtes plutôt géographiquement captif et qu’elle pourra espérer vous garder plus longtemps comme client (…)

Ça tendrait plutôt à me rassurer : c’est du ’bon’ business. Pourquoi une banque irait s’enquiquiner à faire du cas par cas qui ne lui rapporte pas plus que ça alors qu’ils peuvent ’pousser’ des opérations qui leurs sont plus favorables, à moindre effort? Simple question de ROI, non?

Pour ce que j’en sais, une banque fera des efforts sur des machins qui sortent des clous et qui réclament un peu de réflexion (par ex. des scpi) si 1) le demandeur est clair et 2) s’ils y voient un intérêt (vente de produits maison, drainer des flux professionnels etc.).

Hors ligne Hors ligne

 

#1942 06/02/2020 09h50

Membre
Réputation :   90  

En attendant, Boursorama propose un prêt de 30k€ sans justificatif à 0.946%, hors assurance, sur 48 mois. Il suffit de montrer la fiche de paie mois N-1 et décembre 2019.

C’est un peu court pour des SCPI, mais ça peut compléter.

Hors ligne Hors ligne

 

#1943 06/02/2020 09h58

Membre
Réputation :   13  

Je confirme tous les propos ci-dessus. Je suis en CDI très bon salaire et propriétaire RP et pourtant je galère depuis au moins 9 mois sur ce sujet.. j’espère encore une issue positive dans les prochaines semaines mais j’avoue que cela aura été un vrai parcours du combattant avec des changements de dernière minute  sur les taux promis vs ceux proposés ou la durée (25ans).

Hors ligne Hors ligne

 

#1944 06/02/2020 10h22

Membre
Réputation :   73  

Exactement pareil de mon côté, 6 mois de démarches, des tonnes de papier à fournir, pour qu’au final, l’enveloppe demandée se voit divisée par deux au dernier moment. Parcours du combattant a recommencer …

Hors ligne Hors ligne

 

#1945 06/02/2020 10h40

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   238  

carignan99 a écrit :

Simple question de ROI, non?

Tout à fait. A dossier égal, se faire financer une RP sur 25 ans est un jeu d’enfant comparativement aux SCPI.

carignan99 a écrit :

Pour ce que j’en sais, une banque fera des efforts sur des machins qui sortent des clous et qui réclament un peu de réflexion (par ex. des scpi) si 1) le demandeur est clair et 2) s’ils y voient un intérêt (vente de produits maison, drainer des flux professionnels etc.).

Croyez moi je suis "hyper" clair. J’envoie des fiches de synthèse. Je rappel le projet en détail en PJ à chaque fois. Je commence en étant très direct, en disant c’est ça au rien, par écrit (etc…)

Au début, je pensais justement que tout cela m’arrivait car je n’avais pas été assez clair au départ.

Maintenant je peux vous le dire, être clair c’est toujours mieux, mais ce n’est pas du tout suffisant pour éviter tout ça. Les derniers retours d’expérience tendent à montrer que ce n’est pas juste un soucis de communication smile

A la décharge des banques, c’est vrai que les conditions de financement en SCPI se durcissent de mois en mois devant l’engouement récent pour se placement. Les banques ne veulent pas sur-pondérer leur risque (cf 2009), ça se comprend.

Dernière modification par AleaJactaEst (06/02/2020 15h26)

Hors ligne Hors ligne

 

#1946 06/02/2020 12h41

Membre
Réputation :   55  

AleaJactaEst a écrit :

Croyez moi je suis "hyper" clair. J’envoie des fiches de synthèse. Je rappel le projet en détail en PJ à chaque fois. Je commence en étant très direct, en disant c’est ça au rien, par écrit (etc…)

Au début, je pensais justement que tout cela m’arrivait car je n’avais pas été assez clair au départ.

Maintenant je peux vous le dire, être clair c’est toujours mieux, mais ce n’est pas du tout suffisant pour éviter tout ça. Les derniers retours d’expérience tendent à montrer que ce n’est pas juste un soucis de communication smile

Je me demande même jusqu’à quel point une trop belle présentation ne pourrait pas être - à l’extrême limite - contre-productive !
Je m’explique (en me faisant pour le coup l’avocat du diable).

Dans la plupart des banques, il y a un adage qui dit : « prospect = suspect ».

Plus précisément, il faut distinguer entre deux catégories de prospects : 1- ceux qu’ils détectent et qu’ils démarchent eux-mêmes (et pour lesquels ils sont prêts à faire toutes les concessions), et 2- les prospects spontanés (qui eux sont les fameux "suspects").
C’est bête mais c’est vraiment comme ça.

De plus, quand vous arrivez avec un dossier au cordeau et un discours parfaitement rôdé, ils réalisent très vite que vous maîtrisez le sujet beaucoup mieux qu’eux et ils se trouvent en situation d’infériorité, ce qu’ils détestent. C’est humain.

Et ils comprennent assez vite qu’ils auront du mal à vous balader et vous vendre ce qui les arrange comme ils le font avec leur clientèle ordinaire. Du coup, ils préfèrent tenir (des frais et une marge tout de suite) que courir (la perspective de vous vendre leurs produits dans le futur) et ils ne font aucun effort. C’est pragmatique.

Il ne faut pas non plus oublier que celui qui présentera votre dossier, c’est l’interlocuteur qui vous reçu dans son bureau. Et que 50 % de la crédibilité de votre dossier repose sur sa propre crédibilité vis-à-vis de ses décideurs.

D’où l’intérêt, quand c’est possible, de privilégier le contact avec des "seniors" plutôt que de trop jeunes collaborateurs.


Je suis responsable de ce que j'ai écrit. Pas de ce que vous avez compris.  :)

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #1947 06/02/2020 13h04

Membre
Réputation :   9  

Nous arrivons très (trop) rapidement sur des raccourcis comme toujours.
C’est dommage sur un forum de cette qualité.

Je pense qu’on ne se pose pas assez la question de pourquoi les banques ne souhaitent pas financer les SCPI …
Il y a plusieurs réponses :

- Absence de marge d’intermédiation
- Les organismes de cautions des banques ne prennent pas en considération toutes les SCPI notamment quand elles détiennent des biens à l’étranger ( donc non garantissable )
- Demande immobilière forte au sein des agences bancaires donc volume conséquent de dossiers
- Réduction drastique des effectifs en banque suite à l’apparition des banques en ligne et autres nouveaux intervenants sur le marché
- Pas de contreparties envisageables …

Je vous rassure la majorité des conseillers ne sont pas ignares, imbéciles …
Simplement ils préfèreront privilégier un prospect arrivant pour sa résidence principale ou locative pour lequel il va pouvoir équiper le compte, gagner les flux, assurer les biens …
Plutôt qu’un investisseur, qui ne souhaite pas changer de banque, qui aura des flux minimums issus de la SCPI, qui n’a pas besoin d’assurer ses SCPI …

Alors pour ma part, je finance des SCPI de manière libre à mes clients pour lequel j’ai une réelle relation bancaire, qui ne pinaille pas sur des frais bancaires définis au préalable notamment. Mes clients qui ont un compte en ligne, leur assurance de bien en ligne, leur assurance vie en ligne … Je donne directement un refus car le client vient uniquement chercher une solution de financement qui n’est pas rentable pour la banque. C’est toujours le même sujet il faut que cela soit donnant - donnant.
Sans notion de pigeon, la majorité de mes clients avertis disposent d’un équilibre entre sa banque physique et les offres en ligne.

Peut être qu’un jour les banques en ligne arriveront à financer des SCPI et cela réglera la problématique mais je n’y crois absolument pas.

Verdict : Il faut avoir une relation de confiance et de partenariat avec son banquier pour obtenir des financements plus librement.

Hors ligne Hors ligne

 

#1948 06/02/2020 13h24

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   238  

@ OxxiGen Je corrobore globalement ce que vous dites, mais finalement je suis un peu  (beaucoup) plus fataliste quand même.

J’ai approché 40 banques, en direct ou par intermédiaire (6 quand même).

Et bien le résultat à toujours été le même (approche en direct ou par intermédiaire, locale ou pas, jouer les pigeons naïfs ou la personne qui connait très bien son sujet etc).

Du coup, ce que j’en pense c’est que face à votre interlocuteur, que vous connaissiez bien votre dossier ou pas change pas grand chose. Dans tous les cas vous passez par le même canal commercial de la banque et le résultat reste le même.

Mon approche la plus fréquente à été, mon avis qui habite à l’autre bout de la France à obtenu ça, pouvez vous en faire de même. C’est généralement précis et un peu naïf. On me demande l’offre de prêt, je transmets le document en anonymisé et après commence la longue phase de "travail" de ma part.

Peut être que ce "travail" est fait exprès pour créer un biais d’engagement ou juste pour trier les clients motivés/sérieux, je sais pas.

"On vous fait exactement la même chose ! bienvenue chez nous ", 1% pour cher, sur 15 ans au lieu de 25 et en nantissant votre CTO à hauteur de 150% de la somme.

A côté de ça, j’ai peu avoir un taux plus que canon pour ma RP très très facilement; quelque soit mon approche ou le détail de mon projet. Ce qui me fait dire que tout dépends du "canal" que la banque possède. Soit vous entrer dedans (même ne faisant ou disant n’importe quoi si votre dossier leur plait), soit y a pas de canal et ça n’aboutis jamais.

PS : Juste par transparence, il n’y a aucune critique sur le fait que les banques refusent le financement, c’est leur droit, c’est juste la manière qui est un peu frustrante. Un non direct je l’accepte. Mais oui … oui… oui bien-sur, mais … non, c’est plus pénible.
Je n’aurais pas de problème pour me faire financer une ruine à 400k  sur 25 ans avec "le projet" de la rebâtir, alors que même en étant souple sur le taux, les 400k de SCPI à 25 ans c’est niet. C’est la vie.
----------

Nordiste a écrit :

Nous arrivons très (trop) rapidement sur des raccourcis comme toujours.
C’est dommage sur un forum de cette qualité.



Verdict : Il faut avoir une relation de confiance et de partenariat avec son banquier pour obtenir des financements plus librement.

Bof, chez moi ça n’a rien apporté de ce côté là. Mon vécu tant à prouver le contraire. Comme quoi les généralités…

Dernière modification par AleaJactaEst (06/02/2020 15h34)

Hors ligne Hors ligne

 

#1949 06/02/2020 13h30

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   536  

La plupart des conseillers financiers n’ont aucune latitude, ils sont juste des commerciaux qui sont là pour vendre des produits packagés et atteindre leurs objectifs.

Il faudrait peut être essayer de viser plus haut et voir les filiales de "private banking" ? ( même si certaines n’offrent rien de plus qu’une moquette plus épaisse et des frais plus élevés ).
Bref, il faut essayer de voir un banquier ( un vrai ), quelqu’un qui pourrait comprendre votre projet et vos aspirations, mais c’est peut être une question de ticket d’entrée ?


Parrain Interactive Brokers ( par MP ) -- La bible des obligations

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #1950 06/02/2020 19h13

Membre
Réputation :   48  

Nordiste a écrit :

Verdict : Il faut avoir une relation de confiance et de partenariat avec son banquier pour obtenir des financements plus librement.

Ce que nous reprochons aux banques c’est le coté miroir aux alouettes:

- oui monsieur votre dossier est super, nous pouvons vous proposer tant !
- génial banco j’attends votre confirmation
- nous vous confirmons xx% sur xx ans

50 papelards et 3 mois plus tard:

- finalement M. vous êtes toujours génial mais [l’organisme de caution déclare que] ou [notre politique a changé depuis les 3 mois d’entrée en relation …(tu m’étonnes)] ou [il faudrait réduire la durée à xx] ou [nantir en viager la maison au cap ferret de votre grand-mère]

Ce type de conseiller est soit naïf soit sadique ! Soit il n’a pas réussi à vous refourguer dans l’intervalle le dernier produit de placement captif et vous le fait payer.

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur