Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Attention Cette page affiche seulement les messages les plus réputés de la discussion.
Flèche Pour voir tous les messages et participer à la discussion, cliquez ici.

[+4]    #1 04/06/2013 10h36

Admin (2009)
Top 20 Réputation
Top 10 Portefeuille
Top 20 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 5 Actions/Bourse
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 10 Crypto-actifs
Top 10 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 20 SCPI/OPCI
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   3087  

Mais c’est bien là le pb, il y a confusion actuellement sur le forum.

Il n’y a pas de mauvaise nouvelle…

Une mauvaise nouvelle serait que CYS annonce une book value en baisse de 15% lors de la prochaine publication trimestrielle.

Là actuellement la baisse du cours est plutôt une bonne nouvelle, l’occasion de renforcer à nouveau avec une décote encore plus élevée, ce que je compte faire dans la semaine.

Shagrath a écrit :

J’anticipe ici une probable remarque de votre part et je tiens donc à rappeler que bien évidemment s’inspirer de vos (bonnes!) idées d’investissement ne dispense pas de faire sa propre analyse !

Oui, j’ai un peu l’impression que plus ça va, plus on copie ce que je fais. Cela ne me gêne pas mais si c’est pour recevoir tous les jours des messages privés inquiets après quelques % de baisse, bof, bof…

Je vais finir par être impoli et ne plus y répondre.

D’autant que quand HPQ fait +55% je ne reçois pas trop de message de remerciements… :-)

Mots-clés : action, investisseurheureux, portefeuille


Rapport Gérants : imiter les meilleurs gérants de fonds | Rapport Foncières : les foncières les plus solides

Hors ligne Hors ligne

 

[+4]    #2 24/03/2014 19h56

Membre (2013)
Réputation :   11  

Oui ça en dit long sur les préjugés culturels qui sont pourtant très peu présent sur ce forum, mais qui ressortent parfois :

- sur ce forum, on ne voit quasiment jamais quelqu’un critiquer un investissement de 100K d’un coup sur une SCPI

- dans la vie de tout les jours, on n’entends jamais quelqu’un critiquer un investissement immobilier de 100K d’un coup voir le triple ou quadruple.

Mais là, IH investit en plusieurs fois (certes rapprochées) 95K dans une foncière cotée et essuie de nombreuses critiques.

Finalement, les actions gardent leur mauvaise image même ici  smile

Dernière modification par Olivier78 (24/03/2014 19h57)

Hors ligne Hors ligne

 

[+8]    #3 26/03/2014 08h09

Membre (2011)
Top 50 Réputation
Top 20 Expatriation
Top 20 Actions/Bourse
Top 20 Invest. Exotiques
Top 20 Finance/Économie
Réputation :   504  

Sissi a écrit :

Ces commentaires plutôt critiques me font réagir !

Il n’est pas question de critiquer qui que ce soit, et personne ici n’a plus à justifier de l’admiration et du respect qu’il (ou elle) éprouve pour IH, l’homme comme son oeuvre. Je vous rappelle qu’un forum est fait pour discuter, et une thèse d’investissement pour être éprouvée.

Même si j’ai de l’habituel comportement moutonnier des investisseurs une idée très arrêtée, même volontiers cynique, soyez assuré, cher camarade, que je suis enchanté de constater comme notre vibrante communauté peut soudainement s’enorgueillir d’un si large panel d’experts de l’immobilier commercial québécois:

Snoobrouf a écrit :

Pour ma part donc je vais bientôt rentrer sur Cominar […]

Jean a écrit :

Un fidele fidèle lecteur du blog qui investit egalement sur Cominar […]

Keram a écrit :

Personnellement je suis tres content d’avoir achete du Cominar grace aux informations de ce site […]

Audreyloto a écrit :

Je compte y mettre 2000 euros pour commencer et pensais à investir dans Cominar […]

Espenlind13 a écrit :

Je constate que nous partageons un certain nombre de valeurs : Cominar […]

Gamdy a écrit :

J’ai acheté COMINAR R E INVT TR (CMLEF) sur NASDAQ avec 8.5 euros de frais.

Julien a écrit :

Enfin, du coté des foncières, sortie de Riocan remplacée qqs temps plus tard par Cominar […]

Robolth a écrit :

J’ai relu beaucoup de vieilles Newsletters de l’IH, et je me suis donc pas mal basé dessus (d’où mon choix de Cominar par exemple […]

Sombracorp a écrit :

Ouverture d’une petite ligne Cominar REITS aujourd’hui.

Conficius a écrit :

Je suis depuis un moment Cominar et je me dis que c’est peut etre le moment de rentrer.

etc.

(j’arrête ici, de crainte de m’aliéner davantage de mes estimés co-forumeurs)

Je relève dans le présent cas d’intéressantes similitudes avec le dossier CYS: (1) enthousiasme de IH, (2) qui parie la ferme, puis (3) adhésion massive des membres de la communauté.

Innocentes questions: ces derniers ont-ils au moins fait l’effort de lire les rapports annuels de la société? Comprennent-ils seulement à qui ils confient leur capital, pour quels usages, quels rendements et quelles perspectives de développement? Ont-ils une pleine conscience des risques et autres coûts d’opportunités?

Puisque un soupçon d’esprit critique n’a jamais nuit qu’aux idéologues, j’estime tout à fait légitime d’amener à la discussion un peu de grain à moudre - sans aucune malice; je crois poster ici depuis assez longtemps pour n’avoir plus à prouver ni ma candeur ni mon sens de la camaraderie.

Je lirai le bull case de notre ami et héros avec une intense attention - peut-être même, qui sait, que j’achèterai ensuite des actions Cominar?

Dernière modification par thomz (28/03/2014 02h42)

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #4 30/03/2014 15h24

Membre (2012)
Réputation :   21  

Je n’entends pas critiquer qui que ce soit, j’essaie simplement de comprendre comment d’autres peuvent voir un gain là où les chiffres me montrent une perte, voire une simple conservation de valeur.

Je lis bien tous les arguments philosophiques, tous bien justifiés, mais il n’en reste pas moins pour moi les faits concrets:

- Cominar est exactement au même cours qu’en 2009 aussi. Ce n’a été un bon coup que pour les petits malins/chanceux ayant tradé sur le krach d’automne 2008.

- Que ce soit sur 1 an, 3 ans, 5 ans, 7 ans, 9 ans, dans TOUS les cas, comme buy-an-hold, ç’a été un mauvais placement en capital, puisqu’il vaut moins en monnaie constante qu’il y a 1, 3, 5, 7, 9 ans …

- Même celui qui aurait acheté 3 mois après le point bas de 2009, n’aurait pas compensé l’inflation après impôt sur les 5 ans. Seul un spéculateur (trader, si vous préférez) avisé au niveau du timing s’en serait tiré.

- Et le revenu étant fixe depuis 6 ans, diminue donc au rythme de la perte de valeur de nos monnaies. Avec un dividende de 1.44 CAD moins prélèvements "sociaux" moins IRPP moins l’inflation jouant sur tout le capital, il ne reste concrètement rien. Au mieux, on conserve le capital, mais je n’y vois aucun revenu.

- Depuis au moins 9 ans, et hormis une très courte période de 4 mois début 2009, Cominar est un placement qui, à long terme, ne couvre PAS l’inflation en France …

- Qu’on m’explique où est le gain, et avec quoi on vit sans entamer le capital ?

Peut-être la trésorerie du dividende entrant tous les mois donne-t-elle l’illusion d’encaisser un montant important d’argent. Mais c’est oublier l’inflation et les taxes ! C’est confondre chiffre d’affaires et bénéfice.

Bien sûr que techniquement un REIT et un fonds d’obligations à croissance lissée ne sont pas de même nature.
Bien sûr qu’il ne faut pas mettres tous ses oeufs dans le même panier.

Mais pour vivre de ses valeurs mobilières sans les manger, il faut, selon moi, que le total augmente, et plus vite que l’inflation + ce que je consomme pour vivre, sinon, cela revient à une diminution progressive.

Et ceci implique que:
- soit le capital augmente plus vite que l’inflation + mes besoins
- soit il génère un revenu après impôt supérieur ou égal à mes besoins + l’inflation sur le capital (donc revenu croissant obligatoirement, style dividend aristos), tout en conservant sa valeur nominale
- soit, encore mieux, il a une tendance à augmenter de valeur à long terme PLUS génère un revenu lui aussi croissant, le tout au moins égal à l’inflation + mes besoins.

TOUS les autres cas de figure, si jolis techniquement qu’ils soient, si bien argumentés qu’ils soient, cachent tout simplement de la PERTE en patrimoine.
Ça c’est la nue réalité concrète qui ressort sur ma feuille de papier !

Hors ligne Hors ligne

 

[+5]    #5 31/03/2014 11h51

Admin (2009)
Top 20 Réputation
Top 10 Portefeuille
Top 20 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 5 Actions/Bourse
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 10 Crypto-actifs
Top 10 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 20 SCPI/OPCI
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   3087  

Hum…

@Alexis

Sincèrement, je m’en cogne comme une guigne que les gens achètent Cominar ou non. Cela ne me rapporte rien à moi, sinon que cela me donne une responsabilité implicite (et je m’en passerais bien) malgré les avertissements que je donne en permanence.

Si vous croyiez que je prends plaisir quand on me demande le code ISIN de Cominar, alors que ça prend 2 min à trouver et que ça montre que la personne ne maîtrise pas du tout ce qu’elle fait.

J’ai choisi d’être transparent à l’inverse de 99% des blogueurs. Je m’en prends plein la tronche quand je me goure (cf. CYS) et quasiment jamais de remerciements quand c’est l’inverse (HP, Gagfah).

Je mets en avant sur le forum mon bouquin vendu 21 €, une tonne d’information gratuite, quand d’autres blogueurs vendent des formations à 200-2000 €.

--

Je regrette que peu d’intervenants aient finalement pris la peine ne serait-ce que d’ouvrir les dernières présentations de Cominar (je ne parle même pas du rapport annuel, mais juste les présentations PowerPoint).

On peut notamment y comprendre l’explication de la stagnation du dividende. En l’occurrence, Cominar a maintenu son dividende en 2009 (et très peu de foncières l’ont fait) alors que les loyers net récurrents ont baissé. Le dividende stagne depuis de sorte que la foncière retrouve une marge suffisante entre le dividende versé et les loyers récurrents perçus.

Ceci a été accentué par le gros rachat de Canmarc début 2012. L’acquisition s’est faite à un taux de capitalisation de 6,8%, donc pas particulièrement bon marché. Mais aujourd’hui Cominar n’a plus rien à voir avec ce qu’elle était en 2009.

Ce qui me ferait plaisir, c’est que l’on m’apporte la contraction sur le fonds (graphique de la situation économique au Québec par exemple, impact dilutif du paiement en actions quand Cominar décote de 15% sur sa NAV, etc).

--

Pour autant, je resterais transparent car c’est ma façon de voir les choses. Parler dans le vide c’est pas mon truc.


Rapport Gérants : imiter les meilleurs gérants de fonds | Rapport Foncières : les foncières les plus solides

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #6 30/05/2014 11h23

Membre (2012)
Réputation :   64  

InvestisseurHeureux a écrit :

Benkimy a écrit :

Dans votre exemple, si IH ne paie plus d’impôt, il aura droit à un remboursement de 3600€, non ?

Oui.

Bonjour IH,

Désolé, Benkimy a raison.  Le crédit d’impôts sur valeurs étrangère n’est pas restituable.  ( case 2AB de la déclaration ).

Pour preuve, il faut lire la notice jointe avec la déclaration 2042 (page 108  ou 10ème page du PDF )

http://www2.impots.gouv.fr/documentatio … pitaux.pdf

Hors ligne Hors ligne

 

[+4]    #7 12/03/2015 22h25

Admin (2009)
Top 20 Réputation
Top 10 Portefeuille
Top 20 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 5 Actions/Bourse
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 10 Crypto-actifs
Top 10 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 20 SCPI/OPCI
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   3087  

A nouveau positif sur ARCP, champagne ! :-)

Également, plus haut ever à 533 k€.


Rapport Gérants : imiter les meilleurs gérants de fonds | Rapport Foncières : les foncières les plus solides

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #8 10/04/2015 17h31

Membre (2010)
Top 50 Réputation
Top 10 Expatriation
Top 10 Vivre rentier
Top 20 Actions/Bourse
Top 20 Entreprendre
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Réputation :   585  

@IH: je vais pour la dernière fois aborder le sujet du PEA ici, non pour vous convaincre (votre décision ne changera pas et tant pis pour vous - et c’est bien dommage - si vous avez tort), mais pour les autres lecteurs de ce fil.

Le PEA non seulement ne crée pas de paperasserie, mais au contraire en supprime:
- pas de déclarations fiscales de dividendes et de plus-value à faire chaque année, pendant la vie du PEA, contrairement à un CTO. Aucun revenu à déclarer, aucun impôt à payer.

Le PEA permet parfaitement de retirer les dividendes obtenus pour les consommer ou pour les réinvestir par ex. en actions US, non éligibles au PEA. Rien n’est bloqué à l’intérieur, contrairement à ce que vous dites:
Il suffit en effet que le PEA ait 8 ans au moins (quitte à l’avoir laissé "mûrir" pendant ces 8 ans avec juste 1€ à l’intérieur) pour que les retraits soient possibles, sans entraîner la clôture du PEA, donc en conservant tous les avantages fiscaux pour les titres restant dans le PEA.

Que feriez-vous si vous aviez besoin subitement de 250.000€ par ex. (grosse dépense, investissement non boursier, etc.)? Si vous revendez des titres de votre CTO, vous aurez une énorme facture d’IR et CS sur les plus-values. Avec un PEA ouvert il y a plus de 8 ans, le frottement fiscal sera bien plus léger …

Et pour rappel, pour ceux qui ne veulent pas se limiter à des actions françaises, le PEA convient parfaitement pour abriter des actions (non foncières) britanniques, car pas de retenue à la source en UK sur les dividendes de ces actions.

Hors ligne Hors ligne

 

[+5]    #9 02/03/2016 19h56

Admin (2009)
Top 20 Réputation
Top 10 Portefeuille
Top 20 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 5 Actions/Bourse
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 10 Crypto-actifs
Top 10 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 20 SCPI/OPCI
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   3087  

parisien a écrit :

Il est vrai qu’investir en actions dans une société soumise à l’IS n’est fiscalement pas avantageux, sauf si:
- on a déjà saturé son PEA  (ce qui n’est pas votre cas), qu’on est assujetti à l’ISF (encore moins), et mieux encore, qu’on veut faire jouer le plafonnement de l’ISF
- ou on est dans d’autres cas, eux aussi très spécifiques et peu courants.

Il vaut mieux en effet sortir le cash de la société (via rémunération ou dividende) et investir ensuite dans le cadre de son patrimoine personnel.

Il y a de cela, mais aussi des raisons personnelles.

En 2014, le site eCommerce dont je suis coactionnaire a eu une excellente dynamique et avec l’accord de mon associé, j’envisageais d’en faire un "Berkshire Hathaway" et capitaliser tous ses cash flows dans un portefeuille d’actions. J’aurais alors vécu sur les dividendes de mon portefeuille d’actions personnel et "laisser" la société croître.

En 2015, nous avons fait la connaissance de la DDPP qui nous harcèle depuis. Sans rentrer dans les détails, nous sommes contraints maintenant de respecter une législation européenne absurde et peu respectée de la concurrence. Cette règlementation nous empêche de commenter, de donner nos avis, d’informer nos prospects/clients sur les produits que nous vendons. D’où un déclassement Google, une baisse du taux de conversion, etc. Ajoutons la règlementation française qui nous empêche de vendre certains produits (pourtant autorisés ailleurs en Europe), nous faisons la course avec des boulets au pied.

Pour compenser, nous avons joué d’ingéniosité et augmenté le budget publicitaire, mais cela a réduit notre marge et nous a tous refroidi sur notre envie de développer la société [et la transformer en un "Berkshire Hathaway"].

En ce qui me concerne (mon avis personnel assumé, pas du blabla de personne qui n’ont jamais "entrepris"), la France tue littéralement toute envie d’entreprendre ou travailler plus pour gagner plus. Trop d’impôts, trop de paperasse et surtout administrations/réglementations horribles.

Mais ça n’est pas grave du tout. :-) J’en ai fais mon deuil. Je vis modestement en mode carpe diem, j’ai du temps libre et tout est bien dans le meilleur des mondes.


Rapport Gérants : imiter les meilleurs gérants de fonds | Rapport Foncières : les foncières les plus solides

Hors ligne Hors ligne

 

[+4]    #10 19/04/2016 16h40

Membre (2016)
Top 20 Réputation
Top 10 Portefeuille
Top 5 SIIC/REIT
Top 10 SCPI/OPCI
Réputation :   737  

InvestisseurHeureux a écrit :

Rien de glorieux par rapport aux indices, puisqu’il a suivi grosso modo le mouvement et reste loin de son plus-haut (550 k€) de mi-avril 2015.

Il est toujours intéressant de regarder les performances sur 1 an.
1 an, c’est le cycle complet des dividendes ou coupons, on évite les effets saisonniers.
Passant de 550 k€ à 477, votre portefeuille affiche une performance annuelle de -13 %.

1er constat : c’est un portefeuille en devises étrangères, la part de EUR est marginale (2 %).
En regardant la newsletter, j’ai trouvé les pourcentages suivants :
57 % en USD, 24 % en CAD, 17 % en GBP.
On doit donc regarder l’évolution de ces devises par rapport à EUR.
USD était fort il y a un an sur des anticipations de hausse des taux, on visait la parité. Finalement la hausse est très lente et EUR est remonté à 1,13. Sur un an USD perd 6 %.
CAD perd 10 % sur un an, sans doute victime de la baisse du pétrole.
GBP perd 10 % sur un an, avec un risque de BrExit.
Compte tenu de leur poids dans le portefeuille, les devises ont une performance annuelle de -8 %.

2ème constat : c’est un portefeuille équilibré, investi à 45 % en actions : 24 % actions USA, 17 % actions UK, 2 % Canada, 2 % zone Euro.
On doit donc regarder principalement l’évolution des marchés USA et UK.
Les marchés USA, qu’on regarde les indices S&P500 ou Nasdaq, viennent de retrouver leurs plus hauts d’il y a un an. Leur performance est donc 0 %, ce qui est en fait une performance remarquable par rapport aux autres marchés.
Le marché UK est en baisse de 10 % sur un an.
Compte tenu de leur poids dans le portefeuille, les marchés actions ont une performance annuelle de -2 %.

A ce point, on explique donc une performance de -10 %, due aux devises (-8 %) et aux marchés actions (-2 %).
Restent donc à expliquer -3 %.

3ème constat : c’est un portefeuille largement investi sur le secteur immobilier : 33 % USA, 22 % Canada.
On doit donc regarder l’évolution de ce secteur aux USA au Canada.
Sur le marché US, il me semble que l’indice représentatif est S&P US REIT, qui a gagné 3 % sur un an.
Sur le marché canadien, je ne suis pas sûr d’avoir trouvé le bon indice (S&P/TSX Capped REIT à -3 % ?).
Le secteur immobilier semble donc avoir une performance nulle.
C’est un peu décevant pour un secteur dont on attend un rendement important.
C’est un secteur dont on n’attend pas de performances importantes, ni de grosses contre-performances.

Restent donc toujours à expliquer -3 % : on ne peut l’expliquer que par le choix des titres sur leur marché/secteur.
-3 % ce n’est pas une si mauvaise performance quand on la compare aux performances de nombreux professionnels.

Dernière modification par ArnvaldIngofson (19/04/2016 16h43)


Dif tor heh smusma

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #11 20/07/2016 14h13

Membre (2012)
Réputation :   108  

Remerciez vos ennemis, ils vous montrent vos faiblesses…


Portefeuille : 16% de TRI sur 10ans | "Je peux être rentier à vie, à condition de mourir l'année prochaine :)"

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #12 30/07/2016 17h52

Membre (2011)
Top 100 Réputation
Top 5 SIIC/REIT
Réputation :   334  

Outre le problème psychologique dont parle IH, il y a le problème de la durée d’un bear market hypothétique, bear market qui rendrait toute vente d’actions pour financer le train de vie quotidien terriblement destructeur de valeur tant à court- qu’à long-terme.
Retournez en 2008-2009 et allez voir combien vous auriez tiré de vos blue chips pendant la tourmente ! Et la perte de valeur, quelques années plus tard, après le rebond, du fait d’un moindre nombre d’actions en portefeuille ! Une des règles d’or en bourse est de ne jamais, mais jamais, être un vendeur contraint !

Ces dernières années ont été anormalement calmes, je crois que la plupart sous-estiment la difficulté psychologique de vendre à des valorisations déprimées sur la longueur d’une part, et de l’autre de supporter tout le newsflow typiquement apocalyptique qui accompagne une récession/bear market. C’est toujours tellement plus facile avec le SP500 à des sommets…

Voici quelques statistiques, afin de ne pas parler dans le vide :



Moyenne d’un bear market sans récession : 12 mois.
Moyenne d’un bear market avec récession : 17 mois.
Moyenne de tous les bear markets depuis 1929 : 15 mois.

Vous noterez que le bear market de 2000 a duré 31 mois ! Ce n’est pas si distant. Et rien, mais alors rien du tout ne vous permet d’exclure un scénario à la japonaise, et là… on parle d’un bear market en x années. En tant que rentier, vous devez construire vos projections en incorporant des projections aussi pessimistes que celles-ci si vous ne voulez pas paniquer quand les ennuis arriveront. Et considérant que l’horizon temporel dont on parle, c’est plusieurs décennies, ils arriveront fatalement un jour.

Evidemment, une bonne allocation d’actifs permet de ne pas tout miser sur des actions à dividendes et donc de s’affranchir d’un débat strictement manichéen type dividendes/pas de dividendes. Par exemple, prévoir un coussin de liquidités non investissables de 3 ans de dépenses, avoir une allocation en obligataire qui ne soit pas symbolique même quand ça ne rapporte rien etc.

Hors ligne Hors ligne

 

[+4]    #13 09/08/2016 10h07

Admin (2009)
Top 20 Réputation
Top 10 Portefeuille
Top 20 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 5 Actions/Bourse
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 10 Crypto-actifs
Top 10 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 20 SCPI/OPCI
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   3087  

Entre Marcopolo qui me dit :

marcopolo a écrit :

Au final, ce portefeuille est sans doute une bonne indication de ce qu’il ne faut pas faire en étant rentier.

Et serait rentier également, vivant de ses plus-values boursières, mais bien entendu, ne s’est jamais présenté sur nos forums ni ne partage son portefeuille boursier.

Et Vbvaleur qui me dit :

marcopolo a écrit :

En toute franchise vos arguments sont vraiment moyens ..



cela ne peut se faire qu’en concédant un peu de rationalité.

Alors qu’il nous abreuve chaque semaine de ses thèses conspirationnistes et balaie d’un revers de main les nombreuses études qui ont montré la supériorité des entreprises versant des dividendes, franchement, je ne sais pas s’il faut rire ou pleurer.

En attendant, dans trois mois, je fête mon troisième anniversaire de retraité précoce, sans héritage et sans vendre des formations à 999 € pour s’enrichir sans effort…

Vbvaleur a écrit :

Num 4 : vous êtes aussi libre de votre allocation de capital quand vous décidez d’acheter ou de vendre une action, par exemple j’ai décidé de vendre Google quand l’entreprise à commencée à racheter ses actions à un prix que je juge trop élevé .

Sauf que dans ce cas vous ne maitrisez pas le timing de votre vente et vous prenez la fiscalité de plein fouet.


Rapport Gérants : imiter les meilleurs gérants de fonds | Rapport Foncières : les foncières les plus solides

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #14 16/05/2017 14h43

Admin (2009)
Top 20 Réputation
Top 10 Portefeuille
Top 20 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 5 Actions/Bourse
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 10 Crypto-actifs
Top 10 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 20 SCPI/OPCI
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   3087  

cricri77700 a écrit :

l’immobilier est présent et généré des loyers , oui je sais que cela coûte de l’argent par moment car il faut entretenir le parc ect ect … mais l’actif immobilier sera toujours là … Une entreprise peut plus facilement faire faillite …

Comme l’a bien expliqué bibike, les foncières comportent aussi des risques.

En réalité, le risque de faillite pour une moyenne ou grosse entreprise cotée (foncière ou non) est quasi-nul. Cela n’arrive jamais sauf en cas de fraude (Enron).

En général, une entreprise qui va très mal va se restructurer et vous "perdez" l’essentiel de votre capital car vous êtes dilués de manière excessive (voir récemment le cas de CGG).

Vous ne le retrouvez jamais car il y a tellement de "parts de gâteaux" nouvelles que jamais elles ne pourront redevenir aussi grosses qu’elles étaient avant restructuration.

cricri77700 a écrit :

Après les quelques années à avoir exploité cette piste d’investissement , avez vous des regrets ? Des choses qui ont conforté vos idées ?

Le terme de regrets est excessif, par contre, les leçons sont biens claires (pour moi en tout cas) :

-

1. Diversifier

Jamais je n’aurais du m’éloigner de mes propres conseils en me pensant plus malin que ceux pour lesquels ils étaient destinés.

Il y a trop d’aléas (fraudes, management irrationnel, changement de paradigmes) en dehors du business opérationnel "normal", complètement imprévisibles qui font que c’est une folie de concentrer son portefeuille et de le justifier en pensant qu’on le surveille de près. Même des stars comme Bill Ackman se sont pris les pieds dans le tapis (cf. Valeant).

-

2. Qualité

Mieux vaut une société extraordinaire légèrement décotée qu’une société de moindre qualité très décotée.

Si je fais l’historique de mes "bonnes" opérations : Walmart, Boeing, Digital Realty Trust, American Campus Properties, etc. ce sont des supers entreprises, que j’ai achetées avec une petite décote sans trop réfléchir.

Par contre, si on fait l’historique de mes "mauvaises" opérations : Cominar, VEREIT, Tesco, Standard Chartered, etc. ce sont des entreprises "correctes", que j’ai achetées avec une "grosse" décote, et appuyant ma réflexion soit par le fait que des initiées achetaient, soit qu’il y avait une restructuration, soit que le management était bon, ou que sais-je.

Mais quand vous avez le vent de face, quoiqu’il se passe, la vie est plus difficile que quand vous avez le vent dans le dos.

Ainsi, à l’heure actuelle je n’achèterai plus DDR Corp (même si des initiés achètent, même s’il y a une grosse décote) par exemple. Mieux vaut acheter Simon Properties Group, se "contenter" de 20% de décote et avoir un super business.

De toutes façons, les "super boîtes", quand elles décotent, elles rachètent des actions et vous êtes gagnant. Les autres, trop endettées, ou en restructuration, ne peuvent qu’attendre.

-

3. Fiscalité

J’ai négligé le PEA, mais si c’était à refaire, j’achèterais plus d’entreprises françaises. Il y a d’excellentes multi-nationales en France : L’oréal, Essilor, Dassault Systemes, Legrand, Thales, Bureau Veritas, etc.

Les dividendes annuels sont moins funs, mais, pendant toute la phase de constitution patrimoniale, cela importe peu.


Rapport Gérants : imiter les meilleurs gérants de fonds | Rapport Foncières : les foncières les plus solides

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #15 24/05/2017 16h39

Admin (2009)
Top 20 Réputation
Top 10 Portefeuille
Top 20 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 5 Actions/Bourse
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 10 Crypto-actifs
Top 10 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 20 SCPI/OPCI
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   3087  

parisien a écrit :

- vous n’aviez pas besoin de cette rente, puisque vous vivez des revenus de votre site d’e-commerce

Certes, mais ce n’était pas si évident à l’époque, ni ne l’est encore à moyen terme.

parisien a écrit :

C’était une double erreur : risque forcément élevé vu ces rendements extravagants + frottement fiscal élevé.

En fait, en 2014, aussi bien que Cominar, ARCP ou Tesco cotaient à des prix très raisonnables. J’ai fait l’erreur de passer outre mes critères de diversification, car je pensais que des dirigeants-actionnaires garantissaient une gouvernance parfaite. On a vu la suite : manipulation comptable sur ARCP qui a failli ruiner la société ; et le management de Cominar, dont l’allocation du capital depuis 2016 n’a aucun sens (rachat d’actions puis émission de titres, arrêt du DRIP puis reprise du DRIP). Dans les deux cas, une destruction de valeur pour les actionnaires historiques. Quant à Tesco, la société avait la caution de Buffett et de son patrimoine immobilier. Au final, Buffett est parti, une manipulation comptable également et une absence complète de monétisation de l’immobilier alors qu’il atteignait des niveaux stratosphériques au UK. Et maintenant, le Brexit, mais j’ai rendu mon tablier avant…

Surin a écrit :

Je me permets de vous poser cette question car vous déconseillez souvent l’achat de SCPI en pleine-propriété et sans crédit mais est-ce vraiment plus risqué que d’aller chercher des Reits dans une devise secondaire et dans laquelle vous n’aurez jamais de dépenses à réaliser?

S’agissant du CAD ou de l’USD je ne m’inquiète pas trop. Leur évolution est relativement marginale par rapport à la performance de l’entreprise.

-

Sinon, la suite logique de la cession du solde de Cominar et des -Values fiscales générées et la possibilité d’alléger VEREIT qui était en légère +Values fiscales.

D’où :

MOUVEMENT DU 24/05/2017

- Allègement de 1580 VEREIT pour $12,7 k
+ Renforcement de 74 Macerich pour $4,3 k
+ Renforcement de 600 CBL & Associates pour $4,7 k
+ Renforcement de 405 DDR Corp pour $3,7 k

Toutes les sociétés ont baissé en bourse, mais les décotes sur les trois dernières sont plus substantielles. A la louche, le patrimoine net par action de VEREIT vaut dans les $10-11, CBL & Associates dans les $18-20, Macerich $90-100 et DDR Corp $16-18. Bien sûr, je ne peux affirmer que la valeur du patrimoine des foncières de centres commerciaux ne va pas baisser prochainement, spécialement pour DDR Corp et ses parcs d’activité. Mais après réflexion, je me dis que la marge de sécurité est élevée et vaut l’arbitrage.



D’autre part, dans le futur, je continuerai à partager tous mes mouvements, mais serais moins diligent dans les réponses aux éventuels commentaires, qui in fine, m’empêchent de garder la tête froide sur mes investissements, en me faisant me justifier x fois quand je n’en ai pas spécialement envie et renforçant ainsi un biais d’engagement.

Merci de votre compréhension !


Rapport Gérants : imiter les meilleurs gérants de fonds | Rapport Foncières : les foncières les plus solides

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #16 30/05/2017 15h06

Membre (2010)
Top 50 Réputation
Top 10 Expatriation
Top 10 Vivre rentier
Top 20 Actions/Bourse
Top 20 Entreprendre
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Réputation :   585  

Comme IH le sait bien, ma position constante depuis que je suis sur ce forum est de ne pas discuter de mon portefeuille personnel et je compte rien changer.
Ou plutôt si. J’ai décidé récemment de durcir ma position:

En regardant attentivement diverses fils de ce forum, vous pourriez voir que 20 valeurs environ ont mentionnées spontanément par moi, à divers moments dans le passé, en indiquant pour chacune si je l’ai acheté, ou vendu (par ex. en cas de forte hausse du cours) ou si c’est une valeur qu’il vaut mieux éviter, avec les raisons précises. Ce qui donnait une vision partielle de mon portefeuille et surtout des conseils précieux, qui se sont révélés très majoritairement judicieux (sans vouloir me vanter…).

Mais je ne le fais plus, car je n’ai rien à gagner, et parfois beaucoup à perdre (par ex. dans le cas de valeurs peu liquides, où je me retrouve avec des lignes de 100, 200 voire plus rarement 400 K€ que je ne peux plus renforcer, ou plus tard, liquider de manière intéressante pour moi, car le cours aura décalé suite à mes conseils).

Je veux bien être altruiste et donner des idées d’investissement aux autres, mais j’estime que j’ai déjà assez donné sur ce forum, que ce soit dans le domaine du stock picking ou d’autres domaines (fiscalité, retraite, optimisation rémunération, …). A d’autres de prendre la relève.
D’autant que peu de personnes sur ce forum ont échangé avec moi de manière argumentée au sujet de mes idées d’investissement. Donc peu d’échanges mutuellement enrichissants susceptibles de me motiver à continuer de discuter.

La seule exception que je fais encore, en me forçant, est d’essayer de protéger les nophyptes quand quelqu’un recommande chaudement une valeur, avec des arguments apparemment très convaincants, et sans mentionner des facteurs de risque graves. Je me sens alors obligé, si je connais vraiment bien la valeur en question, de mentionner ces facteurs de risque pour que le néophypte ait toutes les données en main avant d’acheter éventuellement.

Hors ligne Hors ligne

 

[+4]    #17 05/06/2017 14h05

Membre (2013)
Top 150 Réputation
Top 20 Finance/Économie
Réputation :   179  

InvestisseurHeureux a écrit :

Bref, pour faire simple, l’idée est d’avoir un portefeuille diversifié d’actions solides qui vont générer une rente croissance sans rien faire. Cette rente étant réinvestie tant que je le peux (car pour l’heure je vis des dividendes provenant d’une TPE française dont je suis co-actionnaire) et j’espère bien que cela sera le cas le plus longtemps possible.

En fait, le souci c’est que le portefeuille ne génère absolument pas une rente ni stable ni en croissance.

Fin 2013, vous arrêtez votre activité, très en avance par rapport à l’objectif.

Pour cela, vous arbitrez tous vos supports autres qu’actions sur des valeurs qui versent entre 5% et 14% de dividendes : voir les mouvements Mouvements du portefeuille Patrimoine - L’investisseur heureux
CYS, ARCP, CUF, TSCO (qui était à>5% avant coupure du dividende), CNA, HCP, BHP (7% avant coupure).
Pire vous avez arbitré pendant cette période toutes les valeurs "bon père de famille" aka dividendes 2%<<5% en croissance, pour mettre encore plus sur ces valeurs.
Résultat, votre portefeuille est hyper risqué, absolument plus diversifié, et a un rdt spot qui dépasse largement les 7%.
Vous continuez toute l’année 2014 à renforcer les valeurs citées plus haut.

Pendant ce temps, malgré la hausse du dollar, l’absence de consommation des dividendes et leur réinvestissement, la rente baisse.

Idem en 2015 et 2016.

Entre fin 2016 et maintenant, la rente continue de baisser du fait de la hausse de l’euro et du rééquilibrage du portefeuille.

En gros, sur la période, c’est pas loin de 130 K€ de dividendes détachés et pas loin de 100 K€ de dividendes réinvestis, pour une rente en baisse de 20% par rapport à votre passage au statut de rentier.

En prenant en compte la consommation des dividendes, on serait plutôt entre -40% et -50% avec certainement un effet "boule de neige" inverse car obligation de vendre au pire moment certaines valeurs.

Les 3,5 dernières années de vie de votre portefeuille, en conditions réelles, c’est simplement un rentier qui va retourner bosser s’il veut continuer à manger.

Donc je vais être un peu méchant, mais dire que l’on ne se préoccupe que des dividendes et pas du cours de bourse quand on ne vend pas ni ne consomme les dividendes pour vivre, ça n’a pas de sens.

Tout cela n’enlève rien à la valeur de vos interventions, aux échanges sur ce forum et à la méthode défendue, mais la valeur d’exemple de votre portefeuille, elle, a complètement disparu.

La valeur d’exemple, nous pouvons plutôt la retrouver sur le portefeuille virtuel maintenu par Shagrath. (ce que vous ne démentez d’ailleurs pas).

La critique sur le momentum négatif (acheter des valeurs qui vont encore faire -20% dans les 3 mois qui suivent, voire couper leur dividende en prime) ne me semble pas infondée et ne doit pas être évacuée d’un revers de main.
Il y a bien un biais dans vos choix, qui font que des valeurs qui vont sousperformer à court terme sont surreprésentées dans votre portefeuille. Ça vaut le coup d’essayer de corriger cela si dans un futur proche, vous consommez vos dividendes : il ne vous sera plus possible de subir baisse des cours + baisse du dividende dans l’année qui suit votre investissement sur la moitié de vos lignes.

Je vais rajouter une dernière couche, sur l’investissement en zone dollar. Là aussi, la critique me semble fondée. Au delà du fait que vous consommez en € (et utilisez pour l’instant vos revenus en € pour y faire face), un de vos arguments est d’y trouver les meilleures entreprises du monde.

Alors pourquoi, alors que vous n’aviez pas réellement besoin des dividendes, ne pas avoir acheté des technos US ? Amazon, google, msft, facebook, netflix, apple => la performance entre fin 2013 et maintenant est monstrueuse.
C’est un peu facile à dire a posteriori j’en conviens, mais on ne trouve presque pas non plus de leaders mondiaux d’autres secteurs (UPS, GE, WMT, XOM, IBM et BA pèsent pour 15% de votre portefeuille).

Tout cela, ces remarques ou critiques, je ne les écris ni pour ressasser le passé, ni pour vous voir échouer, ni pour me sentir supérieur. Vous avez récemment ouvert une file sur les biais que le fait de publier votre portefeuille et défendre une méthode apportent à votre façon de gérer votre portefeuille. J’ai l’impression que votre position sur votre portefeuille (présent et choix à venir) est aussi touchée par ces biais.
Alors que je suis sûr qu’au fond, vous savez qu’il y a encore des choses à améliorer.

Hors ligne Hors ligne

 

[+6]    #18 07/01/2018 14h03

Membre (2011)
Réputation :   63  

InvestisseurHeureux a écrit :

roudoudou a écrit :

Je partage ce lien car je pense qu’il est interessant !

Si on pouvait tout de même éviter de faire de la publicité ou d’améliorer le référencement avec un lien sortant d’un forum tiers, qui passe une bonne partie de son temps à critiquer notre communauté, son fonctionnement et son fondateur, j’apprécierai…

Quant au reste, nous verrons si le retour à la moyenne habituel (que ce soit sur les devises ou les marchés) se produit en 2018.

J’ai découvert par le lien de Roudoudou ce "forum". J’ai été tout a fait choqué par les commentaires que j’ai pu y lire et je tenais ici cher IH à vous rendre hommage.

Pour ma part je suis un rentier de "naissance" donc sans mérite (si ce n’est de réussir à accroître mon patrimoine et ne pas le dilapider dans des futilités comme je l’ai parfois vu autour de moi). Je vous suis depuis mai 2011 et j’ai été fortement impressionné par votre parcours (réussir à économiser un patrimoine conséquent en partant de rien) et votre courage (quitter le monde du travail pour profiter de la vie). C’est dommage que votre réussite crée autant de jalousies et j’espère (je n’en doute pas) que ces gamineries ne vous atteignent pas. Si je n’avais pas été gâté par la vie, j’aurai vivement souhaité avoir un parcours comme le votre et me libérer rapidement du semi esclavage du monde du travail.

Je voudrais aussi en profiter pour vous remercier des nombreuses plus value que vous m’avez inspiré, je pense entre autre à Dell, HP, Western union, ACC, Digital Realty, HCP, Intel, Kellogg …  (vous m’avez aussi inspiré quelques MV comme Ensco ou et CYS mais globalement j’ai largement gagné de l’argent lorsque j’ai décidé de vous suivre). Merci aussi pour la transformation qu’a opéré chez moi vos forums, en 2011 je jouais en bourse, aujourd’hui j’y investi. Mon univers d’investissement ainsi que ma stratégie sont assez différents de la votre mais c’est entre autres grâce à vous que je l’ai construite.

Alors oui ces dernières années vos choix d’investissements n’ont pas toujours porté leurs fruits mais vous êtes seul propriétaire de votre temps que vous n’avez pas besoin de louer à d’autres pour vivre et ce n’est pas la lègère baisse de votre portefeuille en 2017 qui remettra cela en cause! En souhaitant que 2018 vous soit plus fructueux!

Dernière modification par Frankymal (07/01/2018 14h05)

Hors ligne Hors ligne

 

[+4]    #19 07/01/2018 22h28

Banni
Réputation :   287  

Bonsoir,

Même en étant diplomate, -8% en 2017 dividendes inclus, ce n’est tout de même pas une performance bien terrible. Bon cela arrive à tout le monde de connaître une mauvaise année, ce qui ne se reproduira pas forcément en 2018 et au-delà.

J’ai personnellement le souvenir d’une année calamiteuse me concernant, à savoir 1989 : le CAC avait pris autour de 30%, peut-être plus et j’avais dû me contenter d’un famélique + 2 ou 3%, car, plutôt que d’acheter tranquillement les "blue chips" qui cartonnaient, j’avais acquis de toutes petites valeurs du second marché ou du hors-cote conseillées par "Investir", "le Journal des Finances" ou la ’Vie Française". Le seul achat un peu avisé que j’avais fait cette année-là avait porté sur les Sucreries de Toury qui ont fini par tripler suite à une OPA lancée bien après 1989.

J’ai regardé un peu en détail votre portefeuille et essayé de me mettre à votre place, ce que je confesse n’avoir jamais vraiment fait auparavant. Voilà ce que je je serais tenté de vous suggérer :

- reconstituer une poche de liquidités pour saisir d’éventuelles occasions : 16€ sur 500 000 € c’est vraiment peu, tout juste pour un petit restau et encore.

- élaguer les grosses lignes : avec 57k€ sur un seul titre, même une foncière, j’en perdrais le sommeil. On n’est jamais à l’abri d’un coup fourré mené par un "insider".

- alléger considérablement le poids de la zone $ pour renforcer en titres de la zone €, voire un zeste de pays émergents, pourquoi pas une ligne Vale (Brésil) pour compléter BHP ? Cette remarque vaut encore plus pour vos foncières.

- attacher moins de prix au seul rendement ; il reste toujours possibles de compenser la baisse des dividendes par la vente de quelques titres le cas échéant.

- accroître le nombre de lignes : un portefeuille de 500k€ peut sans souci en contenir une centaine et même davantage. cela le stabilisera et lui évitera de trop s’éloigner des indices par le bas.

- réserver une part même modeste à des capitalisations petites et moyennes, qui réservent normalement plus de bonnes surprises que les grandes sociétés étudiées dans tous les sens par les analystes.

- conserver et même renforcer le compartiment dédié aux pétrolières qui semblent vouloir démarrer l’année sur les chapeaux de roues.

-

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1   [+11]    #20 19/10/2021 16h51

Admin (2009)
Top 20 Réputation
Top 10 Portefeuille
Top 20 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 5 Actions/Bourse
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 10 Crypto-actifs
Top 10 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 20 SCPI/OPCI
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   3087  

Depuis plusieurs années je n’avais pas maj cette file, qui faisait un peu doublon avec mes reportings, et car elle finissait par générer bcp de blablas et de biais d’encrage en m’obligeant à justifier ad nauseum mes choix.

Mais pour la postérité au cas où ça se casse la figure d’ici mon prochain reporting mensuel :



+ mes autres avoirs, ça commence à faire un beau patrimoine.

Cela permet de tourner la page du COVID, malgré les faillites de CBL, Intu et WPG + des cessions coûteuses de nanars à perte.

----

Quelques commentaires par rapport à tout le blabla passé, que je ne renie pas, mais qui demande à être nuancé :

+ de qualité et - de dividendes

En mode buy & hold, mieux vaut investir dans des entreprises plus qualitatives qui versent un dividende plus faible que dans des entreprises moins qualitatives qui versent un dividende plus élevé. Même si évidemment, le montant requis pour générer une rente via les dividendes devient + élevé.

Cette remarque est valable pour les entreprises "classiques", mais aussi pour les foncières cotées.

Le critère de valorisation n’est pas si important si on applique l’investissement progressif et que l’on étale son investissement.

Investir dans différentes chaînes de valeur

Le COVID a montré que la diversification doit aussi concerner la chaîne de valeur.

Par exemple, l’hôtellerie et l’aviation commerciale sont sur la même chaîne de valeur : le tourisme. Du coup, si le tourisme diminue, les deux secteurs en pâtissent.

Une bonne diversification du portefeuille passe donc à la fois par une diversification sectorielle + chaîne de valeur.

Investir dans des fonds indiciels

Plutôt que d’opposer les fonds vs la gestion en direct ; comme d’autres intervenants ici, j’ai fini par trouver intéressant de combiner les deux.

Ensuite, fonds indiciel ou fonds de gestion actif, c’est encore un autre débat.

Mais in fine, quand on gère en direct, c’est comme si on avait confié tout ses actifs à un seul gestionnaire, soi-même.

Or, même les meilleurs gestionnaires de fonds gèrent souvent en binôme et travaillent avec une équipe.

Introduire au moins un peu d’investissement dans des fonds, pour diluer le risque de "mauvaise gestion", ne me semble plus si incongru.


Rapport Gérants : imiter les meilleurs gérants de fonds | Rapport Foncières : les foncières les plus solides

Hors ligne Hors ligne

 

[+6]    #21 03/11/2021 15h59

Admin (2009)
Top 20 Réputation
Top 10 Portefeuille
Top 20 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 5 Actions/Bourse
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 10 Crypto-actifs
Top 10 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 20 SCPI/OPCI
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   3087  

3 NOVEMBRE 2021




Commentaire


Comme les indices et comme bcp de membres ici, la valorisation du portefeuille n’a jamais été aussi élevée : merci les banques centrales !

Poche actions


J’ai vendu IBM et TC Energy :

IBM
Je pensais que le redressement arrivait suite au rachat de Red Hat, mais finalement, opérationnellement ça vivote, dans un marché hyper-porteur pour les sociétés technologiques. Le cours de bourse est à l’avenant. Dans la foulée, j’aurais bien vendu Kyndryl, mais je n’ai pas reçu les actions ? Vraiment pénible ces spins-off ! EDIT : la distribution a bien lieu ce jour, mais après clôture.

TC Energy
Société de gazoducs et oléoducs, bien positionnée avec des actifs irremplaçables. Mais même dans le contexte actuel favorable, je trouve que le cours plafonne. La société n’a pas suffisamment de trésorerie disponible pour racheter des actions. Du coup, je sens que quelles que soient ses qualités, on est bien parti pour que le cours vivote. Peut-être à cause des critères ESG, je ne sais. Tant pis pour le copieux dividende, je suis las, je vends.

Discovery
J’étais prêt à appuyer sur le bouton "Sell", mais les résultats trimestriels sont bons. La société est en disgrâce, mais génère suffisamment de trésorerie pour racheter des actions. Nanar au niveau du cours de bourse, mais pas si mal au niveau des résultats… Je regrette quand même de m’être lancé dans cette galère, je suis fatigué des investissements dans la "valeur" : on est obligé de se poser plein de questions existentielles, pour au final, aboutir souvent à un piteux résultat.

Poche foncières


J’ai renforcé VICI Properties, mais j’ai le zizi coincé avec cette OST sur Realty Income !

VICI Properties
L’effectivité début 2022 du rachat de MGM Growth Properties sera un changement de paradigme, très positif pour l’avenir de la foncière, et ce n’est pas reflété dans son cours de bourse.

Realty Income
Mes VEREIT sont devenues Realty Income le 1/11. Cool ! Je voulais faire le malin en vendant mes titres hier soir avant le détachement du spin-off Orion, pour les racheter aujourd’hui à un meilleur prix. Mais ce jour, le cours n’est pas celui que j’attends, comme si le détachement n’avait pas eu lieu. Argh ! Du coup, me voici hors du marché et sans trop savoir quoi faire. Attendre encore ou racheter maintenant ?

Poche holdings familiaux et fonds fermés


J’ai initié une position sur Lundbergföretagen (ne me demandez pas de prononcer !) :

Lundbergföretagen
Holding familial suédois de la famille Lundberg, avec des participations dans des entreprises suédoises cotées et de l’immobilier. Légère décote sur la dernière NAV publiée. Bien géré, bonne gouvernance, etc. Le dividende est rikiki, mais comme j’ai acheté à l’intérieur du PEA, tant mieux, ça évitera de trop perdre au niveau du prélèvement à la source étranger.

La suite


Toute la trésorerie disponible a vocation à aller sur Realty Income : je suis un peu contrarié de la situation !


Rapport Gérants : imiter les meilleurs gérants de fonds | Rapport Foncières : les foncières les plus solides

Hors ligne Hors ligne

 

[+4]    #22 04/11/2021 11h05

Membre (2020)
Top 150 Réputation
Réputation :   154  

Je trouve qu’il est sain de se poser les bonnes questions sur son portefeuille, de savoir faire évoluer sa stratégie et reconnaître ses erreurs pour éviter de les reproduire.
Merci IH pour votre suivi et vos réflexions.

Ce qui est navrant sur le forum, c’est que certains considèrent qu’à partir d’un seuil de niveau de points de réputation, l’erreur ne serait plus acceptable.
Or, ce monde de la finance est impitoyable et la remise en question doit être regulière même pour les plus réputés du forum.


Primum non nocere

Hors ligne Hors ligne

 

[+9]    #23 04/11/2021 12h43

Admin (2009)
Top 20 Réputation
Top 10 Portefeuille
Top 20 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 5 Actions/Bourse
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 10 Crypto-actifs
Top 10 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 20 SCPI/OPCI
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   3087  

vbvaleur a écrit :

Vous pourrissez les sociétés avec vos visions à cour terme  alors je j’ai pas envie d’être tendre avec vous.

Ça doit être ça. :-)

6 ans que j’étais investisseur d’IBM.
6 ans que je suis investisseur d’HSBC.
6 ans que je suis investisseur de Kinder Morgan.
7 ans que je suis investisseur de VEREIT.
8 ans que je suis investisseur de Peak Properties.
11 ans que je suis investisseur de GlaxoSmithKline.


Vous prenez le melon vbValeur.

Vous avez eu tout faux sur Universal Music Group, et votre gain mémorable sur DISCK doit surtout à l’affaire Archegos. Votre intelligence a été de vendre au bon moment.

Par la suite d’ailleurs, votre portefeuille a subi de nombreux arbitrages en quelques mois : qui est l’investisseur court-termiste ? ;-)

-

Quant à moi j’ai donc cédé IBM et TC Energy pour investir ailleurs, soit un arbitrage de 3% de mon portefeuille.

Je ne sais pas si ça méritait autant de commentaires. Mais ça me fait souvenir de pourquoi je ne mettais plus à jour cette file depuis plusieurs années. Je dois me justifier jusqu’à plus soif et ça me fait des biais d’ancrage et d’engagement.

--

Par contre, personne n’a commenté que la part investie dans les fonds fermés et holdings familiaux représente maintenant 21% du portefeuille, avec des lignes toutes en plus-values, et dans certains cas, toujours décotées sur la NAV.

Mon "intelligence" dans ces investissements a été d’anticiper les changements de NAV avant le marché, montrant ainsi que l’efficience de celui-ci était bien perfectible sur ce type de sociétés ou fonds peu suivis.

Et ça, ça aurait mérité des commentaires, mais personne ne l’a relevé.


Rapport Gérants : imiter les meilleurs gérants de fonds | Rapport Foncières : les foncières les plus solides

Hors ligne Hors ligne

 

[+7]    #24 04/11/2021 21h23

Modérateur (2014)
Top 20 Réputation
Top 20 Portefeuille
Top 20 Actions/Bourse
Top 20 Monétaire
Top 20 Invest. Exotiques
Top 20 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 10 SIIC/REIT
Réputation :   654  

Bonsoir,

Encore un qui nous fait le coup de la diva !
Et le 1er réflexe de vbvaleur est d’aller effacer les messages de sa présentation, belle gestion des émotions en effet, et parfaite méconnaissance de ce qu’est la confiance également manifestement (il y a des formations et livres pour cela aussi et pas que ceux qui consistent à être imbu de sa personne).
Bref.

Bravo IH d’avoir passer le cap sur IBM notamment et ne pas être rester sur votre biais d’ancrage.
Ne retenez pas ceux qui préfèrent critiquer de manière improductive.
En gros le reproche fait est celui de la transparence, transparence que vous avez érigé en obligation auprès de vos lecteurs. Si ceux qui critiquent inutilement n’ont pas à minima la même transparence ça ne vaut pas une cacahuète.
Choisir c’est se priver et ça ne se passe pas sans peser les éléments y compris ceux de dernières minutes empêchant d’appuyer sur le bouton vente ou achat.
A en croire certains ici donc, il ne faut pas douter etc. et bien comme le disait Sarah Bernhardt à priori cela viendra avec le talent !
Tout comme les erreurs, cela existe, et IH ne s’est jamais vanté de n’en faire aucune. Avoir le courage de montrer ses faiblesses est bien plus fort que de se la raconter en mode je contrôle tout.


"Never argue with an idiot. They will drag you down to their level and beat you with experience" Mark Twain

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #25 31/12/2021 09h51

Admin (2009)
Top 20 Réputation
Top 10 Portefeuille
Top 20 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 5 Actions/Bourse
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 10 Crypto-actifs
Top 10 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 20 SCPI/OPCI
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   3087  

31/12/2021




Commentaire


Nouveau +haut. La ligne Pfizer dépasse maintenant les 20 k€ et devient une des + grosses du portefeuille. Terrible ironie vu mon mon opinion sur tout ce qui se passe, mais à défaut de pouvoir changer le monde, autant "bénéficier" du monde tel qu’il est.

Poche actions


Euronext

Une des + mauvaises performances ce mois avec Prosus et Edenred. Comme j’ai déjà bcp de PRX, et que j’avais renforcé EDEN le mois dernier, c’est ENX qui s’y colle !

EDIT : je me suis trompé, c’est Dassault Systèmes la + mauvaise performance du mois, et donc la société que j’aurais du renforcer. Tant pis !

Poche foncières


VICI Properties

Je suis bien chargé en foncières US, donc je ne renforce pas VICI même si c’est tentant !

Poche holdings familiaux et fonds fermés


Third Point Investors

Nouveau renforcement pour viser 40 k€ à terme. La performance récente a été décevante, mais l’historique montre que le fonds ne suit pas vraiment l’évolution des marchés boursiers, et c’est à mon sens un atout.

Lundbergföretagen

La bourse de Stockholm est fermée, donc pas de renforcement de LUND ce jour, mais j’ai toujours l’objectif de faire des investissements mensuels progressifs jusqu’à 20 k€ environ.

Peugeot Invest

Je trouve toujours que la décote est excessive, mais j’en ai déjà beaucoup, donc je m’abstiens de renforcer. Ce qui me rebute c’est la dépendance à Stellantis, dont je ne suis pas sûr du moat.

Performance 2021


La performance sur 2021, en tenant compte des chèques ARCP, est d’environ +44%. Un chiffre élevé, à relativiser toutefois par le -16,5% de l’année passée.

Mais a priori, je devrais pouvoir me gargariser d’avoir un des + gros zizis en 2021. (humour)

Bon réveillon de nouvel an et bonne année 2022 !

EDIT : correction pour Euronext et correction sur 43% -> 44%


Rapport Gérants : imiter les meilleurs gérants de fonds | Rapport Foncières : les foncières les plus solides

Hors ligne Hors ligne

 

Attention Cette page affiche seulement les messages les plus réputés de la discussion.
Flèche Pour voir tous les messages et participer à la discussion, cliquez ici.

Discussions similaires à "portefeuille d'actions d'investisseurheureux"

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur