Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#151 20/11/2018 15h55 → Renault : constructeur automobile français

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   382 

AOF•20/11/2018 à 15:38 a écrit :

L’enquête de Nissan élargie à l’Alliance RENAULT-Nissan ?

(AOF) - L’enquête de Nissan sur des malversations présumées de son président Carlos Ghosn se serait élargie pour inclure l’alliance Renault-Nissan. C’est ce que rapporte Reuters, sur la base de trois sources au fait du dossier. Ainsi, selon le média, Nissan aurait informé hier le conseil d’administration de Renault qu’il avait des preuves de malversations potentielles au niveau de Renault-Nissan BV. Cette structure néerlandaise supervise les opérations de l’Alliance sous le contrôle final de Renault, précise Reuters.

Le conseil d’administration de Renault est donc au courant depuis hier, et ne fait rien …

AOF•20/11/2018 à 15:44 a écrit :

Les gouvernements français et japonais réaffirment leur soutien à Renault-Nissan

(AOF) - Bruno Le Maire, ministre français de l’Economie, et son homologue japonais Hiroshige Seko, ont réaffirmé « l’important soutien des gouvernements français et japonais à l’alliance entre Renault et Nissan, premier constructeur automobile mondial et l’un des plus grands symboles de la coopération industrielle franco-japonaise ». Dans un communiqué commun, ils font également part de leur souhait partagé de maintenir cette coopération gagnante.

Perdue : bonne occasion de se taire, la rapporter à Bruno Le Maire.
Bla bla bla … Il fait quelque chose, par exemple réunir le CA ?

Dernière modification par ArnvaldIngofson (20/11/2018 15h59)


Dif tor heh smusma

Hors ligne

 

#152 20/11/2018 16h13 → Renault : constructeur automobile français

Banni
Réputation :   280 

Cela va se faire : les administrateurs de Renault sont convoqués ce soir à 19h.

Je constate que Renault a mis 24h de plus que Nissan et Mitsubishi à réunir son CA et que, à ce stade, il n’est question que de mettre en place une gouvernance intérimaire, ce qui semble satisfaire l’Etat par la voix de l’inénarrable Bruno Le Maire.

A l’évidence, l’Etat ne semble pas encore décidé à lâcher Ghosn, cela au risque de mettre en péril les liens tissés entre Renault, Nissan et Mitsubishi. La bourse ne s’y trompe pas en sanctionnant à nouveau le titre de 3%.

Sous couvert de la présomption d’innocence, ce sont la solidarité de caste et la conscience de classe qui fonctionnent à plein régime, cela au détriment des intérêts de l’entreprise, de ses salariés et de ses clients. Alors qu’un voleur de poules serait déjà passé en comparution immédiate, Bruno Le Maire dit être en attente de preuves, ce qui est une manière pour le moins peu élégante de mettre en cause l’intégrité des policiers et magistrats japonais.

Si les autres membres du CA sont aussi peu regardants que les représentants de l’Etat, peut-être le conseil va-t-il croire devoir pondre une motion affirmant sa solidarité avec son président dans les circonstances difficiles qu’il traverse.

Durun a écrit :

D’ou la question que génère cette affaire. Et si tout cela était un coup monté pour permettre à Nissan de sortir du giron de Renault en faisant pression sur les autorités japonaises comme françaises pour arriver à ces fins ?

Sourire : puisque vous êtes dans le registre de l’imagerie d’Epinal, vous auriez pu ajouter que les japonais ont la réputation d’êtres fourbes et cruels ! Peut-être Bruno Le Maire pense-t-il la même chose que vous, mais il peut difficilement l’énoncer en ces termes, sauf à provoquer le courroux de son homologue japonais et à passer pour complotiste.

Durun a écrit :

Cinq. Je note que la police japonaise a prié Ghosn de venir de lui-même au poste, et n’est pas allé le chercher pour le menotter. Si les preuves étaient nombreuses et avérées, elle n’aurait pas hésité à le faire.

Je ne sais pas ce qui vous conduit à noter ce point mais ce que vous écrivez est simplement faux : le journal télévisé de ce soir vient de montrer les inspecteurs de police japonais venant quérir l’individu dans son avion privé dès l’atterrissage sur le sol japonais, cela sans doute car ils craignaient que celui-ci ne réussisse à leur filer entre les pattes tel une anguille !

Cf l’avis de Proxinvest qui s’étonne que le CA de Renault a tout fait pour préserver l’opacité autour le rémunération de Ghosn, dont on apprend ici qu’il encourt 10 ans de prison :

Le Monde a écrit :

Arrestation de Carlos Ghosn : « Le conseil d’administration de Renault n’a été ni curieux, ni courageux »

Loïc Dessaint, le directeur général du cabinet de conseil et d’analyse financière Proxinvest, réagit à l’arrestation soudaine, au Japon, du PDG de Renault.

Propos recueillis par Philippe Jacqué Publié aujourd’hui à 16h02, mis à jour à 16h02

Temps de Lecture 2 min.

    Partager sur Facebook
    Partager sur Twitter
    Envoyer par e-mail

Soupçonné d’avoir fraudé le fisc japonais et utilisé des fonds du constructeur automobile Nissan à des fins personnelles, le président de l’entreprise, Carlos Ghosn, a été arrêté lundi 19 novembre. Celui qui était considéré, à 64 ans, comme l’un des plus puissants capitaines d’industrie au monde est désormais lâché de toutes parts et est actuellement détenu à Tokyo, au Japon.
Lire le récit : Renault-Nissan : les 24 heures qui ont scellé le sort de Carlos Ghosn

Depuis 2005, le cabinet de conseil et d’analyse financière Proxinvest alerte sur l’opacité entourant la rémunération des dirigeants de Renault. Loïc Dessaint, son directeur général, réagit à l’arrestation de Carlos Ghosn, PDG du groupe.
Que vous inspirent ces événements ?

Je suis choqué. Selon Nissan, M. Ghosn a dissimulé au fisc japonais et aux actionnaires de Nissan, et donc à Renault, le premier d’entre eux, la moitié de sa rémunération locale, évaluée à 39 millions d’euros pour les années allant de 2010 à 2015. Par ricochet, Renault a mal informé ses actionnaires en reproduisant des données qui semblent erronées. En y ajoutant de possibles abus de biens sociaux, le dossier semble particulièrement lourd et les sanctions encourues sont également très importantes [M. Ghosn encourt jusqu’à dix ans de prison].
Etes-vous surpris de tels agissements ?

Pas totalement ! Depuis sa nomination à la présidence de Renault, en 2006, nous avons demandé de manière répétée le détail de sa rémunération chez Nissan, puisqu’il y conservait le poste de PDG à l’époque. Aux diverses assemblées générales, la réponse était constante : tout ce que vous devez savoir est dans le document de référence. Mais il n’y avait rien sur ce point précis. A partir de 2010, après une modification de la loi japonaise, le montant était communiqué. Cependant, le conseil d’administration de Renault n’a pas montré beaucoup de zèle pour en savoir plus…
Le conseil d’administration de Renault a-t-il été laxiste ?

Il n’a été ni curieux, ni courageux. Quand nous lui demandions quel était le régime fiscal de M. Ghosn, la réponse était toujours la même : « Nous n’en savons rien. » A mesure que le débat sur sa rémunération est monté, une forme de clanisme est apparue au sein du conseil avec d’un côté l’Etat, qui souhaitait limiter la rémunération du dirigeant, et de l’autre une grande partie du conseil, dont les administrateurs indépendants, qui soutenait le dirigeant. Les administrateurs indépendants n’ont clairement pas fait le boulot.

Pis, ils ont validé sans sourciller l’accord de stabilisation de l’alliance, la nouvelle convention liant l’Etat, Renault et Nissan en 2016. Afin d’appliquer, à la demande de l’Etat, le principe du vote double pour ceux qui détiennent des actions depuis plus de deux ans, le conseil de Renault s’est engagé à voter au sein du conseil de Nissan comme ce dernier. En clair, bien que détenteur de 43 % du capital de Nissan, Renault renonce à ses droits !
Comment voyez-vous l’avenir de l’alliance Renault-Nissan ?

Je pense que les deux sociétés ont intérêt à coopérer pour poursuivre leur développement. C’est à l’Etat français, à Renault et à Nissan de se mettre d’accord sur une direction partagée pour poursuivre cette alliance internationale. Mais cette alliance pose tout de même des questions quant à sa gouvernance. Aujourd’hui, le fonctionnement de Renault-Nissan BV, la coentreprise installée aux Pays-Bas qui chapeaute l’alliance, est très opaque. Dans cette société, le conseil d’administration est divisé entre représentants de Renault et de Nissan… Il n’y a pas d’administrateur indépendant, bref aucun contre-pouvoir.
Lire le décryptage : Après la chute de Carlos Ghosn, quel avenir pour Renault-Nissan-Mitsubishi ?

Durun a écrit :

Quatre. Au Japon, il a utilisé des biens du groupe Nissan à des  fins personnelles. Mais pas en France ? Bizarre. Les syndicats français très politisés n’auraient pas manqué de relever l’irrégularité.
Et puis, étonnant cette manie qu’il a de faire les choses en respectant les règles en France, mais pas au Japon. Dédoublement de personnalité ?

Comme je l’annonçais dès hier, il sera difficile de circonscrire les malversations de Ghosn au seul périmètre des opérations de Nissan : cette dernière a informé lundi le conseil d’administration de Renault qu’elle avait des preuves de malversations potentielles au niveau de Renault-Nissan BV, la structure néerlandaise supervisant les opérations de l’alliance sous le contrôle final de Renault, ont déclaré trois sources au fait du dossier. Après cette communication de Nissan, l’ouverture d’une enquête préliminaire en France semble inévitable.

Dernière modification par stokes (20/11/2018 20h21)

Hors ligne

 

#153 20/11/2018 21h50 → Renault : constructeur automobile français

Membre
Réputation :   54 

stokes a écrit :

Je constate que Renault a mis 24h de plus que Nissan et Mitsubishi à réunir son CA

Bonjour,
24 h de plus que Nissan alors que le dossier était en cours chez Nissan depuis plusieurs semaines et que Renault a découvert le sujet hier matin.
Même si il y a des accords de coopération entre Japon et France au niveau de la justice, je pense que la priorité des juges japonais n’est pas de communiquer avec les autorités françaises.
On ne parlera pas non plus du décalage horaire.

Donc Stokes que voulez vous dire par : "Je constate que Renault a mis 24h de plus que Nissan et Mitsubishi à réunir son CA" ?

Hors ligne

 

#154 20/11/2018 22h18 → Renault : constructeur automobile français

Membre
Réputation :   

Selon des développements du FT, Carlos Ghosn préparait la fusion entre Nissan & Renault avant son arrestation. 

Nissan est actuellement très frileux pour un rapprochement en l’état, les liens capitalistiques entre les deux entreprises étant clairement en sa défaveur.

FT a écrit :

Carlos Ghosn had been planning a merger between Renault and Nissan before his arrest in Tokyo this week, a deal that the Japanese carmaker’s board opposed and was looking for ways to block.

Several Nissan board members expected a bid to materialise in the coming months, according to one person close to the board. Another source said that a merger was likely to happen “within months”, and a third said it was under active consideration.

Affaire à suivre, je suis néanmoins troublé par le timing de l’opération et la volonté manifeste du CEO de Nissan de mettre le sujet sur la place publique. L’opération de com’ a permis en quelques heures à peine de neutraliser CG et de geler sur place les plans de rapprochement tiré par CG.

Pour ceux qui voudrait y voir une opération, on appréciera l’élégance de la manœuvre, l’opération permet aussi réduire l’addition si Nissan se décide à se porter à l’achat de Renault…

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Lone75 (20/11/2018 22h22)

Hors ligne

 

#155 20/11/2018 22h49 → Renault : constructeur automobile français

Banni
Réputation :   280 

stef a écrit :

Donc Stokes que voulez vous dire par : "Je constate que Renault a mis 24h de plus que Nissan et Mitsubishi à réunir son CA" ?

Je dis simplement que les CA de Mitsubishi et Nissan ont été réunis hier, celui de Renault ce soir.

Après ces évènements, à chacun de se faire une religion quant à la malhonnêteté de Ghosn ou à la fourberie des nippons ; pour ma part, elle est faite.

Comme cela était à prévoir, le CA de ce jour n’a pas révoqué Ghosn, mais simplement nommé une direction intérimaire après avoir pris acte de "l’empêchement" de son président.

Lorsque Ghosn a été nommé président de Renault le 29 avril 2005, le titre cotait 64,70€ et ne vaut plus aujourd’hui que 58,36€ soit une destruction de valeur de 10%, cela quand le CAC40 progresse de 23% sur la même période. Ces chiffres en disent long sur les performances et la valeur professionnelle de ce "sacré manager", sujet à propos duquel, il serait intéressant d’avoir l’avis des ouvriers, techniciens et ingénieurs du groupe, surtout ceux du technocentre de Guyancourt.

Détruire le patrimoine des actionnaires, supprimer des emplois, pousser les salariés au suicide, s’en mettre plein les poches en fraudant le fisc, voilà ce qui semble avoir guidé l’action de ce "sacré manager" à qui l’administration a cru devoir accorder la nationalité française, privilège rarement octroyé aux travailleurs immigrés qui triment sur les chantiers du grand Paris ou ailleurs.

Dernière modification par stokes (20/11/2018 23h36)

Hors ligne

 

#156 20/11/2018 23h36 → Renault : constructeur automobile français

Membre
Réputation :   54 

sortie du CA Renault

M Bolloré assure l’interim et le CA demande à avoir les éléments en possession de Nissan

Mardi soir, le conseil d’administration de Renault a demandé à Nissan "de lui transmettre l’ensemble des informations en sa possession dans le cadre des investigations internes dont M. Ghosn a fait l’objet", disant ne pas être "en mesure de se prononcer sur les éléments dont disposeraient Nissan et les autorités judiciaires japonaises à l’encontre de M. Ghosn".

Hors ligne

 

#157 20/11/2018 23h39 → Renault : constructeur automobile français

Banni
Réputation :   280 

Cette demande a toutes les apparences d’une manoeuvre dilatoire pour gagner un peu de temps.

Encore faut-il que le droit pénal japonais permette la communication à des tiers de pièces qui, en droit français, seraient couvertes par le secret de l’instruction.

Hors ligne

 

[+1]    #158 21/11/2018 03h55 → Renault : constructeur automobile français

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   123 

Il n’y a pas besoin d’insulter Carlos Ghosn mais il est vrai que comme l’indique Stokes il est toujours "surprenant" de voir le sérail français protéger son "élite". En France les polytechniciens et autres nouveaux "sang bleus" ne vont quasiment pas en prison, au pire un peu de surcis ou avec des aménagements de peine qui leur évitent de croupir en prison. Même Jérôme Cahuzac évite la prison malgrè la gravité des charges a été caractérisé par Le président du tribunal qui considére qu’étant « dépositaire de la responsabilité en matière d’imposition au sein du pouvoir exécutif (en tant que ministre du Budget), il incarnait la lutte contre la fraude fiscale » et que « sa faute est donc d’une extraordinaire gravité ». Cf fiche Wikipedia Jerome Cahuzac

Il va être intéressant de suivre comment la justice Japonnaise traite cette affaire, et si je me garderd’insulter et de juger Mr Ghosn avant que le procès n’ait lieu, je ne peux que me réjouir que comme pour l’affaire DSK, le dossier soit traité par un autre pays.

Dernière modification par TyrionLannister (21/11/2018 04h08)


Tyrion Lannister - "a Lannister always pays his debt"

Hors ligne

 

#159 21/11/2018 05h39 → Renault : constructeur automobile français

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   609 

Je partage entièrement votre point de vue, parallèle intéressant avec DSK se faisant arrêter à bord d’un avion Air France au moment de quitter le territoire américain quand CG se fait arrêter juste après l’atterrissage du jet privé qui le faisait revenir au Japon.
Du jamais vu en France sauf pour des parias comme Dieudonné.
Les montants évoqués sont énormes, la moitié de sa rémunération, des dizaines de millions d’euros "grappillés" chaque année pour soit les cacher soit les minimiser dans la communication du groupe.

Cessons de rejeter la faute sur ses conseils, la notion de recel existe aussi, s’il est victime de déclarations mensongères de la part de ses avocats, il n’en est pas moins le premier bénéficiaire si fraude avérée.

Hors ligne

 

#160 21/11/2018 08h27 → Renault : constructeur automobile français

Membre
Réputation :   

TyrionLannister a écrit :

Il va être intéressant de suivre comment la justice Japonnaise traite cette affaire, et si je me garderd’insulter et de juger Mr Ghosn avant que le procès n’ait lieu, je ne peux que me réjouir que comme pour l’affaire DSK, le dossier soit traité par un autre pays.

La justice américaine n’est pas un exemple de justice équitable wink avec de l’argent on peut éviter un procès.
Au Japon, je ne sais pas

Hors ligne

 

[-2]    #161 21/11/2018 09h29 → Renault : constructeur automobile français

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   402 

La situation personnelle de Carlos Ghosn n’est t’elle pas dû à sa décision de rester avec Renault sur la marché Iranien ?

Cela n’est pas sans rappeler la position de Christophe de Margerie au sujet de la Russie et de sa décision de se désengager du dollar pour certaines transactions ce qui a été probablement la cause de son accident.

Le Japon largement sous l’escarcelle Américaine y a trouvé également son intérêt vis à vis de Nissan et en affaiblissant Renault la situation entre ces deux groupes peux s’inverser. 

C’est une manipulation de politique internationale pour le grand public dont les ramifications sont largement plus importantes qu’un détournement de quelques centaines de milliers d’euros.


Investissement et partenariat immobilier via des SCI IS sur des locaux commerciaux

Hors ligne

 

#162 21/11/2018 09h30 → Renault : constructeur automobile français

Membre
Réputation :   67 

stokes a écrit :

Ces chiffres en disent long sur les performances et la valeur professionnelle de ce "sacré manager", sujet à propos duquel, il serait intéressant d’avoir l’avis des ouvriers, techniciens et ingénieurs du groupe, surtout ceux du technocentre de Guyancourt.

Intéressant en effet, mais pas dans votre sens ! Le Technocentre est massivement positif sur l’action de Ghosn. Ils ne disent pas que tout est rose ou que ce n’est pas un manager "difficile", ne nous méprenons pas. Mais au final, ils reconnaissent son importance et la pertinence de ses choix (ou plutôt la + grande quantité de choix pertinents que de choix non-pertinents)

stokes a écrit :

pousser les salariés au suicide

Je reconnais volontiers votre verve ici. Ne lui faites pas porter un chapeau trop grand pour lui. Discutez avec des gens du Technocentre et si vous en trouvez qui affirment objectivement que le mal n’était pas déjà lancé avant l’arrivée de CG, vous pouvez me les présenter.
Cela ne signifie pas qu’il n’ait aucune responsabilité (notamment car il est le patron à la date des faits) mais c’est un peu comme si vous donniez 100% du crédit du titre de 2000 à Roger Lemerre et 0% à Aimé Jacquet…

Note : Je ne travaille pas chez Renault mais échange suffisamment avec des personnes qui y travaillent, dans plusieurs services, depuis longtemps, de façon non "passionnée" ou idéologique.

Hors ligne

 

#163 21/11/2018 10h13 → Renault : constructeur automobile français

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   191 

Bonjour à tous;

@Stokes, Je trouve votre intervention un peu trop à charge. Si les agissements de Monsieur Ghosn sont prouvés et démontrés, j’espère évidement qu’il n’y aura aucune clémence et que la sanction sera exemplaire, car c’est important dans un état de droit. Toutefois, en l’absence de preuve (pour le moment) - C’est quand même une enquête ouverte au Japon sur la base de déclaration de soupçon chez Nissan et d’enquête interne chez Nissan qui ont conduit à cet état de fait -
Je pense qu’il ne faut pas omettre de s’interroger sur la motivation des personnes qui ont diligentés cette enquête

Il y a au sein de l’alliance Renault Nissan des jeux de pouvoir dignes de "Game of Thrones" et finalement s’interroger "à qui profite la situation".

Nissan qui réalise 2 fois plus de CA que Renault, qui à une position internationale et dont la rentabilité est au delà de ce que Renault (plutôt franco-francais) réalise avec un CA plus faible, est pourtant "capitalistiquement" parlant sous l’emprise du Francais.

Cette situation ne doit pas convenir à certains Nippons.

D’autre part, l’ingérence de l’Etat Francais, sur Renault n’est pas apprécié par le pays du Soleil Levant.

Je condamne avec fermeté les agissements illégaux, et sans réserve. Par contre, il ne m’étonnerait pas que cette histoire accouche d’une souris, que certains profitent d’une anomalie de gestion (certes condamnable) pour faire monter la mayonnaise et empêcher Ghosn d’exercer son pouvoir comme il prévoyait de le faire (en fusionnant, en arbitrant au profit de Renault .. etc..)

Les guerres intestines sont vraiment les pires dans une entreprise car cela détruit de la valeur de manière considérable. Le temps perdus par les cols blancs dans ce genre de manœuvre est impossible à rattraper.
Les actionnaires payent la note, en salaires et autres charges sociales pour les coûts directs et en perte de chance sur la bonne marche de l’entreprise pour les coûts indirects. Tout cela pour façonner l’égo de quelques-uns.

Ce genre de guerre devrait être également sanctionnée par des fautes lourdes / licenciement pour comportement déloyal.

Hors ligne

 

[+1]    #164 21/11/2018 10h38 → Renault : constructeur automobile français

Membre
Réputation :   67 

Pryx a écrit :

Ce genre de guerre devrait être également sanctionnée par des fautes lourdes / licenciement pour comportement déloyal.

Ca c’est la théorie Bisounours.
Car si vous l’appliquez, vous virez 100% des cadres dirigeants.
Et 99% des cadres non dirigeants qui font exactement la même chose mais à leur niveau
Et 90% des non cadres aussi. Car le copinage, le fayotage, la propagation de bruits de couloir, les cancasn de la machine à café sont-ils toujours désintéressés ? Sauf à être naïf, chacun fait, à son échelle, la même chose que ces hauts cadres. Comme les enjeux sont moins grands, cela peut paraître moins Game of Thrones-like, mais le principe, la mécanique, la philosophie est la même.

Hors ligne

 

#165 21/11/2018 11h24 → Renault : constructeur automobile français

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   191 

Bonjour Lemouz.

C’est effectivement caricatural, je parle de cas extrêmes.

Qu’un cadre s’amuse à fayoter pour avoir un bureau plus grand au détriment d’un autre ça ne perturbe pas l’équilibre d’une boite.

Ici on parle quand même du PDG du plus grand constructeur mondial (au sens de l’alliance). Les enjeux ne sont pas les mêmes. Une boite de 500 000 personnes sans chef pendant un moment ça peut donner un désastre.

Hors ligne

 

#166 21/11/2018 11h33 → Renault : constructeur automobile français

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   609 

D’où l’importance pour lui de se montrer irréprochable, que ce soit dans les déclarations de revenus ou utilisation des deniers de l’entreprise.
Il doit rendre des comptes, sa garde à vue est prolongée de 10 jours, c’est le but de cette détention, les japonais sauront faire amende honorable s’ils ont arrêté par erreur un PDG de groupe international alors que rien ne le justifiait, en attendant, tout va être épluché/analysé et il en ressortira certainement des choses très intéressantes pour les salariés et actionnaires du groupe (et accessoirement les clients).

Je ne serais pas surpris qu’un type comme lui, encensé comme il a pu l’être, ait pu perdre le sens des réalités et vivre dans un autre monde à coup de voyages en jets et nuits dans des demeures paradisiaques, le tout en minimisant la réalité de sa rémunération.
Si tout cela est faux, il aura la répartie pour se faire plaindre et communiquer sur tout ce qui a pu engendrer cela, je ne m’en fais absolument pas pour ce bonhomme.

En attendant, aux autorités françaises et dirigeants du groupe Renault de prendre leurs responsabilités.

Hors ligne

 

#167 21/11/2018 12h02 → Renault : constructeur automobile français

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   127 

Pryx a écrit :

Bonjour Lemouz.

C’est effectivement caricatural, je parle de cas extrêmes.

Qu’un cadre s’amuse à fayoter pour avoir un bureau plus grand au détriment d’un autre ça ne perturbe pas l’équilibre d’une boite.

Ici on parle quand même du PDG du plus grand constructeur mondial (au sens de l’alliance). Les enjeux ne sont pas les mêmes. Une boite de 500 000 personnes sans chef pendant un moment ça peut donner un désastre.

Je comprends ce que vous dîtes et ne suis pas loin de la partager en pratique.
Mais poussé jusqu’au bout ce raisonnement revient à lier "obligation de sens moral et éthique" au niveau de responsabilité et tend par le fait à excuser/dédouaner toutes les petites incivilités du quotidien qui ont, à mon humble avis, un impact bien plus négatif sur la communauté que les errements d’un cadre dirigeant.


Parasite assumé, reconnaissant et partageur (un peu moins)

Hors ligne

 

#168 21/11/2018 12h31 → Renault : constructeur automobile français

Membre
Réputation :   67 

Pryx a écrit :

Qu’un cadre s’amuse à fayoter pour avoir un bureau plus grand au détriment d’un autre ça ne perturbe pas l’équilibre d’une boite.

C’est là que vous vous trompez.
Dans votre exemple, il est quasi certain que le cadre n°2 passe aussi une partie de son temps en lobbying pour avoir le même bureau. Ou pour avoir la promotion et le poste du cadre n°3…
La valeur ajoutée qu’ils ne créent pas en faisant ceci, que je nommerai ici la VANNE (Valeur Ajoutée Nulle et Non Existante) est probablement moindre que celle d’un CG ou d’un cadre dirigeant (je ne juge pas, je pars juste sur le principe qu’1/2 de CG mal utilisée "coûte" plus qu’1/2 du technicien méthodes du niveau 2 de la Ruche…)
Mais multipliés par 100 cadre dirigeants, par 5000 cadres du TCR…. la VANNE totale est fort grosse !

D’humeur philosophique, je résumerai par "Les petits ruisseaux forment les grandes rivières".
CG navigue sur la Garonne. Nous batifolons plutôt dans le Touch… mais chacun à notre niveau, nous pénalisons autant, en %age, notre compagnie.
Je rejoins ainsi totalement le propos de bajb.

Edit : mais que l’on soit clair : si les faits sont avérés, je souhaite que la sanction soit à la hauteur de la rémunération (vu que les hautes rémunérations sont à mon sens justifiées par les hautes responsabilités)

Dernière modification par lemouz (21/11/2018 12h33)

Hors ligne

 

#169 21/11/2018 18h32 → Renault : constructeur automobile français

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   88 

Pryx a écrit :

Ici on parle quand même du PDG du plus grand constructeur mondial (au sens de l’alliance). Les enjeux ne sont pas les mêmes. Une boite de 500 000 personnes sans chef pendant un moment ça peut donner un désastre.

Et, un état sans gouvernement pendant 6 mois, ça donne quoi ?


“The pessimist complains about the wind; the optimist expects it to change; the realist adjusts the sails.” W.A Ward

Hors ligne

 

#170 21/11/2018 18h35 → Renault : constructeur automobile français

Banni
Réputation :   280 

Passé le moment de sidération et de stupeur, la caste dirigeante utilise les médias à sa solde, ici Le Point,  pour appeler au complot et réclamer le rapatriement de Ghosn !

ÉDITO. Il faut rapatrier Carlos Ghosn ! - Le Point

En attendant, le suspect n’en a pas fini avec la garde à vue qui a été prolongée de 10 jours et pourra l’être encore une seconde fois si besoin. Le procureur peut également décider de dissocier les deux délits, la fraude fiscale et l’abus de bien sociaux ; ainsi rendues sécables, ces malversations pourraient conduire à une garde à vue cumulée de 44 jours.

S’agissant de la présomption d’innocence, il est indiqué ici, dans le journal de Bernard Arnault,que 99% des personnes déférées devant les tribunaux japonais font l’objet d’une condamnation, ce qui porte à 1% en tout et pour tout la proportion de personnes injustement soupçonnées.

Les drastiques conditions de garde à vue de Carlos Ghosn - Le Parisien

Hors ligne

 

#171 21/11/2018 19h06 → Renault : constructeur automobile français

Membre
Réputation :   16 

Mon intuition c’est qu’ils utilisent une technique bien rodée chez les politiques, qui tiennent au chaud des dossiers les uns sur les autres. AMHA ils suivaient ça depuis longtemps, sans en parler, pour ne l’utiliser qu’au moment jugé favorable pour eux.
Autrement dit, le coup monté n’est pas incompatible avec une éventuelle culpabilité.

Dernière modification par Deb67 (21/11/2018 19h07)

Hors ligne

 

[+1]    #172 21/11/2018 19h18 → Renault : constructeur automobile français

Membre
Réputation :   25 

Info entendue sur Europe 1 ce matin 6h relayant une chronique du Financial Times sur le sujet …

Le journal soumet une approche politique du dossier : d’apres eux, l’etat Japonais aurait eu vent que Ghosn avait reçu pour mission du gouvernement français de graver dans le marbre l’alliance actuelle Renault Nissan sachant que son statut actuel était comparé à des fiançailles qu’il convenait de convertir en mariage avant le départ en retraite de  ghosn dans 3 ans…, sachant que le deal actuel est jugé comme très trop favorable à Renault …

A priori, ghosn avait beaucoup avancé sur cet objectif… d’ou L’interet De le stopper

Cette approche qui pourrait être jugée complotiste, se tient à mon sens…cet homme a démontré un talent peu commun dans sa carrière, je reste pour ma part surpris, même si la encore c’est possible, qu’il tombe par cupidité …mais sait on jamais ?

En tout cas, ça ferait un scénario d’enfer pour un film …à suivre !

Hors ligne

 

#173 21/11/2018 20h33 → Renault : constructeur automobile français

Membre
Réputation :   41 

serenitis a écrit :

Cette approche qui pourrait être jugée complotiste, se tient à mon sens…

Dans la vie réelle, le complot dépasse souvent la fiction.

Mais on vous dira bien sûr le contraire… wink

Hors ligne

 

#174 21/11/2018 20h42 → Renault : constructeur automobile français

Membre
Réputation :   39 

Dans la vie réelle, il y a aussi beaucoup de complots qui n’existent pas, à part dans la tête de complotistes facebookiens, biberonnés aux fake news.

Dans le cas de Renault, je m’abstiens d’avoir un avis tranché, j’attends que ça s’éclaircisse. Raison pour laquelle je n’ai pas encore renforcé ma ligne RNO, en ces temps boursiers troubles, ça me semble plus prudent.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne

 

#175 21/11/2018 21h18 → Renault : constructeur automobile français

Membre
Réputation :   41 

philippe77 a écrit :

Dans la vie réelle, il y a aussi beaucoup de complots qui n’existent pas, à part dans la tête de complotistes facebookiens

C’est vrai aussi…

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech