Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#226 18/01/2019 14h31 → Renault : constructeur automobile français

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   87 

Bonjour,

Il faudra laisse tout cela se décanter un peu.
Ce sujet est intéressant car il porte sur la place publique des pratiques pour certaines légales, d’autre peut être moins.
Et chaque jour qui passe nous apporte son lot de nouveauté depuis un mois. Je parierais bien sur le fait que ça n’est pas fini.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


Parrain: LEGALSTART -20%, YOMONI, MACOMPTA.FR

Hors ligne

 

#227 18/01/2019 14h39 → Renault : constructeur automobile français

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   134 

Ah je suis content de voir ChevalierdAVen de nouveau sur le forum.
Votre perspicacité et expérience nous manque dans la rubrique obligations.

Sur RNO.
Je trouve cela très gros. 1-2 millions OK. Mais 90? Comment cela pourrait échapper si longtemps à tout le monde malgré la rémunération très publique de Mr Ghosn? Tout est détaillé dans les rapports annuels.

Si tout n’est pas détaillé, c’est un manquement important du conseil d’administration et les japonais doivent aussi chasser leurs sorcières.

Hors ligne

 

#228 18/01/2019 14h52 → Renault : constructeur automobile français

Membre
Réputation :   51 

CEO d’exception. Bof, cela ne me semble pas convainquant. Tout le monde est remplaçable.
Carlos Tavares aurait peut-être aussi bien fait chez Renault que ce qu’il fait chez Peugeot.

C’est comme quand on nous parle sur le forum d’investisseur d’exception avec Eddie Lampert ou autres.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne

 

[+2]    #229 18/01/2019 18h16 → Renault : constructeur automobile français

Banni
Réputation :   280 

TyrionLannister a écrit :

Mr Ghosn est PDG de Renault, entreprise française dont est actionnaire l’état français qui en est même  le premier actionnaire avec un peu plus de 15% des parts. C’est la position de PDG de Renault qui permet à Mr Ghosn de cumuler les positions et rémunérations venant de Renault, Nissan et Mistubishi.  Comment l’état actionnaire peut-il être depuis 2012 complice de l’évasion fiscale de Mr Ghosn?  En effet le Parisien vient de relayer une information de Libération selon laquelle Carlos Ghosn serait résident fiscal aux Pays-Bas depuis 2012

Quand Mr Lemaire et son entourage indiquent que cela est peut-être immoral mais que c’est légal, ils oublient d’assumer une grande responsabilité de la situation en tant qu’état premier actionnaire.

Pendant ce temps on augmente la fiscalité des non-résidents… je me demande d’ailleurs comment Mr Ghosn otimise ses revenus français…

Bref, quand dans n’importe quelle autre démocratie, Mr Ghosn aurait été immédiatement laché par l’état, mais pas en France, il est encore et toujours soutenu… La photo de Mr Ghosn est toujours en bonne place dans la rubrique management du Management Renault : conseil d’administration, comité éxécutif et comité de direction - Groupe Renault

L’intérêt des actionnaires y compris l’état serait de nommer un nouveau PDG. Il me semble d’ailleurs qu’une de raisons pour les rémunérations importantes à ce niveau de poste sont le fait que le poste est rapidement révocable et dans ce cas cela pourait être pour faute sans golden parachute.

Cette fois c’est fait : le Gouvernement a demandé la tenue d’un conseil d’administration afin de révoquer Ghosn et de nommer un nouveau patron pour Renault.

Il y va en effet de l’intérêt de l’entreprise, de ses salariés et de ses clients. ce qui est ici surréaliste, c’est qu’au nom de la présomption d’innocence il ait fallu attendre deux mois pour prendre la décision qui s’imposait dès le début, décision que réclamait la CGT et que les japonais ont prise en moins d’une semaine !

Comment l’Etat peut-il s’être affaissé à ce point à force d’atermoiements ? Comment le Gouvernement peut-il privilégier la défense d’un patron indélicat à celle d’une entreprise industrielle de premier plan ? Même le fonds de pension des "veuves écossaises" aurait été plus efficace dans les circonstances de l’espèce !

En d’autres temps, que l’on est libre ou non de regretter, il aurait suffi d’un coup de menton du grand Charles, d’un froncement de sourcil broussailleux de Pompidou, ou d’une sentence marmoréenne de Mitterrand pour faire valser un Ghosn :

« Renault pose un grave problème qu’il faudra résoudre dans les jours qui viennent »
  dixit Tonton quelques jours avant le débarquement de Bernard Hanon en 1985.

https://www.humanite.fr/sites/default/files/images/63129.HR.jpg

Hors ligne

 

#230 24/01/2019 22h28 → Renault : constructeur automobile français

Banni
Réputation :   280 

Lorsque Ghosn a été nommé président de Renault le 29 avril 2005, le titre cotait 64,70€ : ce soir à la clôture de sa dernière séance en "activité" de PDG, nous cotions 58,30€ : 10% de moins en près de 14 ans. Dans le même temps, le CAC 40 prend 22% !

Vraiment un sacré manager le "terminator" de Renault !

A n’en pas douter, la nouvelle direction bicéphale fera moins parler d’elle mais saura remettre Renault sur de bons rails…..JD Sénart ne restera pas président 14 ans, mais je suis à peu près certain que le jour de son départ le cours de Renault sera supérieur à ce qu’il est aujourd’hui.

Hors ligne

 

#231 24/01/2019 22h47 → Renault : constructeur automobile français

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   449 

Même retraité en prison, il va encore coûter cher à Renault :

BOURSORAMA AVEC AFP•24/01/2019 à 13:21 a écrit :

Carlos Ghosn pourrait également toucher jusqu’à 4 millions d’euros sous la forme d’une indemnité de non-concurrence : Renault s’assurerait ainsi qu’il n’ira pas, à sa sortie de prison, offrir ses services à un autre constructeur.

Début mars, Carlos Ghosn fêtera ses 65 ans début mars et pourra en conséquence faire valoir ses droits à la retraite. Sa retraite chapeau s’élève à quelques 800.000 euros par an, et un expert interrogé par franceinfo ne voit pas de raison pour que le conseil d’administration de Renault la lui refuse.

Reste enfin la question des actions. "Se posera une question importante pour le conseil d’administration de Renault sur les actions gratuites qu’il aurait dû avoir sous condition de présence", explique Loïc Dessaint, du cabinet Proxinvest. Si on le révoque, il ne sera pas présent dans l’entreprise au moment où ces actions auraient dû lui être attribuées, et là on parle d’un gros paquet de plusieurs centaines de milliers d’actions Renault, donc on peut parler jusqu’à 20 millions d’euros."
Théoriquement, il pourrait recevoir ces actions, mais, estime Loïc Dessaint, "le conseil d’administration doit être ferme en lui disant ’Carlos, t.u n’as pas été présent, t.u n’as pas le droit à ces actions’".

Renault : après son départ, Carlos Ghosn pourrait toucher jusqu’à 25 millions d’euros d’indemnités


Dif tor heh smusma

Hors ligne

 

[+1]    #232 24/01/2019 23h19 → Renault : constructeur automobile français

Membre
Réputation :   17 

@Stokes Dividendes réinvesties, ça donne quoi?

Hors ligne

 

#233 25/01/2019 11h00 → Renault : constructeur automobile français

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   101 

Ca donne ça:

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/12103_cac_rno.jpg

Hors ligne

 

[+1]    #234 25/01/2019 12h30 → Renault : constructeur automobile français

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   661 

Donc Renault en jaune, le CAC en rouge.
Surtout ce que je vois c’est que Renault a perdu entre 2 et 2,5 Milliards d’euros de capitalisation depuis que les frasques et autres copineries de Carlos Ghosn sont mises à nu. Ces plus de 2Md€, les actionnaires pourraient les lui réclamer.

Peu importe que ces arrangements avec les loi fiscales et autres soient légaux ou non, quand on en est à rémunérer grassement sa sœur tout en le faisant discrètement (sans faire connaitre le lien de parenté) et pour les "donations" que le groupe Nissan était susceptible de faire, ça en dit long sur le potentiel du personnage. Le temps de la justice fera son œuvre, en attendant il était temps de tourner définitivement la page Ghosn.

Il s’est tout simplement mis dans de beaux draps, encore que je le soupçonne de ne plus en avoir où il est et il risque d’y rester des lustres (hem…).

Désolé pour ces allusions grivoises mais face à l’écœurement que cette affaire suscite, il faut essayer de rire un peu.

Je me demande aussi quels sont concrètement les avantages de l’alliance pour les salariés de Renault et Nissan, je parle de la base, car il ne fait aucun doute que pour le top management, c’est le Graal.

Dernière modification par kc44 (25/01/2019 12h36)

Hors ligne

 

#235 25/01/2019 12h36 → Renault : constructeur automobile français

Membre
Réputation :   

Evidemment, on tire un peu sur l’ambulance - avec toutes ces turpitudes de Carlos qui sortent maintenant…

Mais il n’existait auparavant des commissaires aux comptes, des contrôles internes, des comités d’audit, des journalistes d’investigations (…) ? Ont - ils seulement fait leur boulot ?

Hors ligne

 

#236 25/01/2019 12h45 → Renault : constructeur automobile français

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   412 

Loin de moi l’idée de vouloir défendre Carlos Ghosn quant à ses prétendue "frasques financières". Néanmoins est-il vraiment pertinent de comparer lesdits cours de bourse entre son arrivée à la tête du groupe et son départ forcé ?

Cette la valorisation du groupe a baissé de date à date. C’est un fait. Mais cela ne change rien au fait qu’il y a 6 ou 8 mois le même Carlos Ghosn a permis au constructeur de flirter avec les 100€. Un cours qui n’avait plus été touché depuis plus de 10 ans. Ce n’est pas rien.
Au niveau de la société elle-même, via "l’Alliance", il a hissé le groupe au rang de premier constructeur mondial. Ce n’est quand même pas rien.

Mais à côté de cela, peut-il réellement être tenu pour responsable du retournement de cycle dans le secteur automobile depuis plusieurs mois ? Retournement qui avait déjà fait reculer le cours d’une bonne trentaine de pourcents, avant même que n’éclate son "affaire" ?

Encore une fois, je ne défends aucunement Carlos Ghosn. Cependant je trouve les "conclusions" des "analyses" du cours de date à date un peu exagérées tellement elles omettent de facteurs.

Précision : je n’ai pas d’actions Renault.

Dernière modification par Neo45 (25/01/2019 12h46)


https://petit-actionnaire.fr - Investissement dans les dividendes et éducation financière // le guide de l'Éducation financière

Hors ligne

 

#237 25/01/2019 18h26 → Renault : constructeur automobile français

Membre
Réputation :   17 

@niceday Mais c’est génial ça. Vous le sortez de quel logiciel ce graphique?

Hors ligne

 

[+1]    #238 25/01/2019 21h07 → Renault : constructeur automobile français

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   101 

Cela provient d’un terminal Bloomberg utilisé majoritairement par les professionnels ayant des activités sur les marchés financiers (Services financiers, ’Trésoreriers’, …).

Dernière modification par niceday (25/01/2019 21h07)

Hors ligne

 

#239 26/01/2019 04h27 → Renault : constructeur automobile français

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   661 

Neo, vous avez beau écrire que vous ne défendez aucunement Carlos Ghosn, vous le défendez ouvertement. Le fait que l’alliance soit devenue le premier constructeur en nombre de véhicules vendus a surtout une portée symbolique, le mérite en reviendrait-il seulement à un seul homme dont vous prenez la défense, le mettant sur un tel piédestal ?
Les centaines de milliers de salariés, ouvriers, vendeurs, sous-traitants n’y seraient donc pour rien ? Pas même d’autres responsables œuvrant dans l’ombre, notamment du fait d’une culture différente ? Allons, un peu de réalisme.

Retenir que le cours a fait un plus haut à 100€ fait une belle jambe à tous ceux qui n’ont pas vendu pendant ces quelques heures. Ce n’est pas rien mais ce n’est pas grand chose non plus …

Alors oui je suis d’accord que l’on tire sur l’ambulance, c’est tellement facile (et tellement beau ne trouvez-vous pas ?). Il s’est beaucoup mis en avant, a tiré la couverture de son côté, on pouvait espérer qu’il était irréprochable ou presque, ce n’est pas le cas et loin de là, il se prend le boomerang en retour.

Il y a un faisceau d’indices qui fait que nous pouvons ne pas lui accorder plus de sympathie que cela, quel PDG se permet de se faire rémunérer autant tout en s’en défendant dans les médias et en allant jusqu’à ridiculiser une assemblée générale en outrepassant son avis avec l’aide (complicité ?) d’un conseil d’administration aux ordres ? Les contre-pouvoirs n’ont pas servi d’amortisseur, après cela tous les coups sont permis.
La justice, les lanceurs d’alerte en font partie, tout comme le battage médiatique sur les lustres yacht club et autres bassesses en tout genre.

Hors ligne

 

#240 26/01/2019 09h15 → Renault : constructeur automobile français

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   412 

Surin,

Ce que je défends c’est que de regarder le cours de Renault de date à date (arrivée / départ) de Carlos Ghosn (propos de Stockes) n’a aucun sens si on ne prends pas en compte (entre autres) le retournement de cycle entamé sur la deuxième partie de 2018 qui a lui seul a fait baisser le cours d’une bonne trentaine de pour cents… avant que son affaire financière ne soit dévoilée.

Aussi, si je suis votre raisonnement, Ghosn doit-il être tenu pour responsable du retournement de cycle ? Non !
Partant de là, comment pouvez-vous dire qu’il est responsable de l’entièreté de la baisse de valorisation de Renault depuis son arrivée ?

Et je persiste, je ne le défends aucunement Carlos Ghosn.
Je cherche juste à rester factuel, en évitant les "propos de comptoir". Expression que vous avez vous même utilisé sur la file des meilleures SIIC françaises suite à une critique de ma part des analystes financiers.

Ghosn est responsable et inexcusable si ses fraudes sont confirmées par la justice. Pour le reste de la baisse de valorisation… il n’est pas seul à partager les responsabilités si j’en crois votre refus (compréhensible) de lui accorder tous les mérites des réussites de la société depuis son arrivée à sa tête.

Précision : Toujours pas actionnaire de Renault.


https://petit-actionnaire.fr - Investissement dans les dividendes et éducation financière // le guide de l'Éducation financière

Hors ligne

 

#241 26/01/2019 09h39 → Renault : constructeur automobile français

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   142 

Bon va falloir créer une discussion Carlos Ghosn et laisser celle-ci à ceux qui veulent débattre de l’action Renault.
Je suis nouvel actionnaire Renault et regarde aussi Nissan si j’ai quelques fonds qui se libèrent 😃.


Parasite assumé, reconnaissant et partageur (un peu moins)

Hors ligne

 

#242 26/01/2019 10h05 → Renault : constructeur automobile français

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   661 

Neo45 a écrit :

Ghosn est responsable et inexcusable si ses fraudes sont confirmées par la justice.

Tout le monde est d’accord là-dessus mais suffisamment d’éléments permettent de confirmer que cet individu aura privilégié ses intérêts personnels avant ceux au moins de Nissan. Même si la justice le blanchit entièrement, il ne laissera pas le souvenir d’une personne intègre.
Pour la valorisation, Stokes a parlé de son approche, pour ma part j’ai mis en avant les plus de 2Mds€ perdus dans la capitalisation de Renault pendant les 2 mois durant lesquels ce PDG d’entreprise(s) était enfermé tel un délinquant.

bajb a écrit :

Bon va falloir créer une discussion Carlos Ghosn et laisser celle-ci à ceux qui veulent débattre de l’action Renault.

Oui, Philippe a publié un article "Carlos Ghosn : PDG de Renault mais résident fiscal hollandais ?", on devrait en faire une discussion car il y a des choses à dire, il y en aura encore et elles concerneront de moins en moins Renault.

Hors ligne

 

#243 07/02/2019 10h29 → Renault : constructeur automobile français

Banni
Réputation :   280 

stokes a écrit :

DarkGilmer a écrit :

ArnvaldIngofson a écrit :

Il y a une légère différence d’âge …
Sa femme peut être plus jeune que ses enfants.
Impressionnant ce qu’on est séduisant quand on est très riche !

Pas très important mais juste pour corriger, je pense qu’il est question de son ex-femme, avec laquelle il a été marié durant 21 ans.

Voir par exemple:
Bio Carlos Ghosn (Married to wife Rita, whom he met 22 years ago in France, the couple have four children)

Sa femme actuelle a 50 ans (cf Wikipedia).

Edit: Ratpack a été plus rapide.

L’actuelle Mme Ghosn ne viendra sans doute pas visiter son époux au parloir, sauf à prendre le risque d’être à son tour placée en garde à vue et devoir répondre à un interrogatoire serré relatif au financement de sa cérémonie de mariage au grand trianon de Versailles en mars 2017.  Nissan fonde en effet ses accusations d’abus de bien sociaux sur cette sauterie qui aurait été mise à la charge du groupe pour un coût avoisinant 200 000 €.

Les photos sont ici pour ceux que cela intéresse :

Carlos Ghosn alugou o Palácio de Versailles para se casar com Carole Nahas em 2016. Relembre! – Notas – Glamurama

La presse étrangère se délecte rétrospectivement de cette cérémonie dont les médias français ne semblent plus se souvenir…..

Le thème de cette soirée versaillaise costumée, en l’espèce Marie-Antoinette, prête à sourire : "l’autrichienne" avait aussi le goût du luxe et des frivolités mais elle a fort mal terminé sa carrière de reine !

Ces éléments semblent donc indiquer qu’une partie des abus de biens sociaux dont est soupçonné Ghosn aurait été commise sur le territoire français, ce qui rend encore plus urgente l’ouverture d’une enquête sur notre sol afin de mettre en lumière des délits connexes comme le recel d’abus de biens sociaux.

Ce qui ne manque pas de sel, c’est de constater que l’établissement public administratif Château de Versailles, sous la tutelle du ministère de la culture, risque de se trouver en première ligne dans la recherche des receleurs mentionnés supra. En d’autres termes, Nissan aurait, modestement mais à son insu, contribué à l’oeuvre de redressement de nos finances publiques.

Bonjour,

Ce que j’avais prédit le 22 novembre se réalise : Renault vient de transmettre au parquet français ses soupçons quant à l’abus de bien social que son ancien PDG aurait pu commettre lors de son mariage à Versailles :

Renault s?interroge sur le financement du mariage de Carlos Ghosn au château de Versailles

Pas encore de plainte pour l’instant, mais l’ouverture d’une enquête préliminaire semble inévitable.

Hors ligne

 

[+1]    #244 07/02/2019 13h50 → Renault : constructeur automobile français

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   661 

Etrange conception de la vie en entreprise et surtout du "mécénat", sa soeur en connait quelque-chose.
Ces sommes ridicules eu égard aux montants astronomiques de ses rémunérations n’en restent pas moins l’équivalent du labeur de plusieurs années pour un salarié travaillant à l’usine et choquantes dans l’absolu.

Hors ligne

 

#245 27/03/2019 12h01 → Renault : constructeur automobile français

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   422 

Après une approche du groupe PSA pour reprendre FCA qui aurait plus ou moins échouée PSA et Fiat Chrysler se parlent… mais ne s’engagent pas c’est maintenant Renault/Nissan qui entrerait en discussion EN DIRECT DES MARCHES : Renault, Genfit, Engie, Daimler, Swedbank, Cellnovo, Ekinops, Soitec…


"Cesse de croire, instruis toi"- André Gide

Hors ligne

 

#246 10/04/2019 11h16 → Renault : constructeur automobile français

Membre
Réputation :   17 

Sans parler des Déboires du PDG, avec une PER à 5.08, jugez-vous l’action à acheter ? C’est quand même une bonne démarque non ?

Hors ligne

 

#247 10/04/2019 12h25 → Renault : constructeur automobile français

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   134 

Le secteur entier a ces ratios de valorisation, ce n’est pas propre à Renault.

Je pense qu’il ne faut pas se presser car les ventes vont au mieux stagner dans les grandes régions tandis que les investissements pour l’électrification vont peser sur les marges.

Bref pas de précipitations.
Un scénario pourrait débloquer la situation, ce serait une vague de fusions qui permettrait aux prix de remonter et ainsi les marges d’augmenter fortement.
Par exemple, PSA + Opel + Fiat serait un solide #2 en Europe avec 20% de PdM, derrière VW avec 25%.
On ajouterait Renault-Nissan + un autre, et l’Europe se concentrerait joliment par exemple.

A voir

Hors ligne

 

#248 17/04/2019 08h12 → Renault : constructeur automobile français

Membre
Réputation :   17 

Bonjour Kiwijuice,

Je pense qu’au contraire, c’est une affaire. La valorisation est inférieure au capitaux propre de la boite. Et sans parler de la trésorerie. Le titre vaut au moins 50% de plus…

Je comprends, qu’à la lecture de votre présentation, Renault puisse faire peur pour un investisseur. Pour ma part, c’est une très belle affaire et je rentre dessus assez lourdement.
La plupart des investisseurs préfères du LVMH ou du l’Oreal ou encore du Dassault, toutes valorisés proche des 30 fois. Personnellement, le risque est plutôt de se placer sur de telles bulles…
Je suis en train de terminer la lecture de Graham. Je retrouve avec Renault et LVMH ce qu’il décrit si bien dans son oeuvre…
Pendant que la foule se précipite sur des valeurs "sur" valorisées, je me précipite sur ce qu’elle ne veut pas.

Ce n’est que mon avis smile

Belle journée

Hors ligne

 

#249 17/04/2019 09h22 → Renault : constructeur automobile français

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   142 

Si la foule n’en veut pas pas la peine de vous précipiter smile.
Allez-y plutôt au pas vous avez le temps !


Parasite assumé, reconnaissant et partageur (un peu moins)

Hors ligne

 

#250 17/04/2019 09h39 → Renault : constructeur automobile français

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   412 

LoopHey a écrit :

Toujours un réel plaisir de vous lire Neo.

Concernant la PV c’est ce que j’ai fait et réorienté sur Saint Gobain.

Une politique de dividendes avec Renault à 6% ne vous conviens pas ?

Le montant du dividende et le niveau de rendement sont effectivement intéressants. Mais l’historique de versement de Renault montre que lors d’une crise économique le groupe souffre et coupe totalement son dividende. Pendant plusieurs années lors de la précédente crise.

Après, c’est une bonne chose de couper en dividende lorsqu il n’est passoutnanble plutôt que de s’obstiner à en verser un doute que coûte. Mais cette "volatilité" du dividende (lié au côté cyclique de a société) et le soutient nécessaire dès pouvoirs publics au secteur auromobile font que Renault n’entre pas dans le type de société que je souhaite posséder.

Dernière modification par Neo45 (17/04/2019 09h40)


https://petit-actionnaire.fr - Investissement dans les dividendes et éducation financière // le guide de l'Éducation financière

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech