Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

[+1]    #1 12/02/2018 15h18

Membre
Réputation :   19  

Bonjour à tous.

Suite à une lecture d’un article sur l’"evidence-based investing", je me pose quelques questions sur l’utilité des obligations long-terme. Pour vous situer le contexte, l’article en question est un PDF nommé "Evidence-based investing, A Scientific Framework for the Art of Investing", édité par la société BEAIRD HARRIS.

Cet article prétend plusieurs choses dans sa section sur les obligations, et notamment que l’investissement en obligations long-terme est "inutile", celles-ci ayant historiquement des performances similaires aux obligations moyen-terme, avec un risque plus élevé. L’usage d’obligations à très court-terme est aussi inutile, mais pour la raison opposée : aussi risquées que les obligations à un an, mais moins rentables. L’article prétend que les seules obligations à posséder dans son portefeuille seraient les obligations court et moyen-terme (maturité entre 1 à 7 ans), ainsi que les obligations indexées sur l’inflation.

En soit, pourquoi pas, mais je me pose quand même quelques questions (plus par curiosité qu’autre chose). Déjà, le fait que les obligations LT aient un rendement similaire que les obligations MT me semble incompatible avec la courbe des taux usuelle. De plus, l’article se base surtout sur des données historique pour appuyer ses affirmations, ce qui fait que je me demande si l’effet est vraiment robuste. Je suppute qu’il s’agit d’un artefact historique valable uniquement pour les obligations américaines. Avez-vous la moindre idée de la véracité de ces affirmations et/ou un avis quant à celles-ci ? Cela peut-il s’appliquer aux obligations européennes ?

Et si jamais cet effet était réel, comment l’expliquer ? Je suppose qu’on peut expliquer cela par des problèmes d’anticipation de l’inflation ou des taux futurs lors de la souscription des obligations, mais j’ai un peu de mal à réellement formuler une explication convenable…

Merci d’avance pour vos réponses.

Mots-clés : allocation, long-terme, obligations

Hors ligne Hors ligne

 

#2 06/03/2018 22h27

Membre
Réputation :   5  

Bonsoir,
il y a un interet a investir dans des dates a long termes:
si vous pensez que les taux vont baisser, les rendements sont meilleurs
si vous etes un fond de pension qui veut des cash flow "garantis" sur 20 ans, vous achetez des bonds LT en investment grade.

Je peux trouver des etudes qui montrent que le profil risk / return est ameliore en investissant dans des bonds long terms.
eurekahedge.com/Research/News/1133/_ftnref1

Globalement, cela depend de vos besoins.

Notez que votre etude remonte tres loin dans le temps…mais les dates a long termes sont plus recentes en terme de volume. C`est vraiment dans les annees 2000 que des sociétés bien notees (investment grade) ont leve de la dette a long terme. Donc une analyse qui remonte a 1964, c`est pas trop sérieux dans le sens ou le marche de la dette a change.
Globalement, si vous etes a la retraite, que vous cherchez un meilleur rendement (coupon) et que les variations de prix ne vous inquiètent pas vraiment, la dette LT est peut etre pour vous.

Le coupon est plus eleve et vous pouvez trouver des bonds a 20 ans de groupes important avec un coupon de 4.5-5%. C`est pas mal. Si vous pensez que les taux vont monter, investissez sur de la dette short term…ainsi si les taux court montent, vous pourrez peut etre trouver du 4.5%-5% a 10 ans. Les fonds de pension et assurances sont des acheteurs de dette long terme.
Bonne soiree

Hors ligne Hors ligne

 

#3 06/03/2018 22h57

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   111  

Bonjour,
L’article se trouve ici, je suppose, et vous parlez d’un des points évoqués "Can bonds reduce the risk of bear markets?" page 17 de l’article.

Je trouve l’argument ’foireux’ pour conclure qu’il faut préférer une allocation equity "appropriée" qu’un mix equity-bonds lors d’un bear market.

L’auteur est bloqué sur le principe qu’une obligation ne sert qu’à proteger votre capital et produir un revenu régulier.
Il se place seulement dans une logique buy-and-hold alors que si on prend en compte le marché des taux (et éventuellement du crédit de l’émetteur), votre obligation va prendre de la valeur ou non. Votre obligation peut alors être cédée selon vos anticipations de ces ’marchés’.

Dans une logique buy jusqu’à maturité, la PV ou MV latente de votre obligation est fictive; et donc l’auteur ne considérant que cette possibilité, son analyse est faussée.

…junk bonds, preferred stock, convertible stock, and long-term bonds fail to offer investors sufficient return for their higher levels of risk. Since the purpose of holding fixed income is to protect the portfolio,…

Le reste de l’article continue sur quelques vérités (ou pas) sans lien entre les uns avec les autres.

Dernière modification par niceday (06/03/2018 23h00)

Hors ligne Hors ligne

 

#4 06/03/2018 23h15

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   614  

Le sujet est complexe vu que nous sommes au début d’une remontee des taux …

Les fonds de pension, les cies d’’assurance etc vont acheter des obligations longues a coupon de 5% et plus, sous le pair - et IG  - car ça sert leur propos .

Pour les particuliers … c’est délicat dans la phase actuelle. En euros pas rentable, en USD et en émergents OK mais pas faramineux

Ca dépend de votre fiscalité , de votre âge , si vous etes en phase de capitalisation ou de consommation.

La pression sur les longues est forte en ce moment - et il y’a une multitude d’articles sur le danger de la remontee des taux. On voit des IG sous le pair pour la premiere fois.

Pour ceux d’entre nous qui ont une bonne partie de leur portefeuille en obligations … pas facile d’y voir clair. On essaye de trouver un coupon acceptable a rendement acceptable et duration variee : les courtes pour moi c’est du 2 a 7 ou 8 ans , les moyennes du 9 a 17 - les longues tout ce qui est 2035 +
Donc un mix a tous les niveaux - mais en USD seulement.

Si on cherche du revenu faut inclure des HY et le risque qui va avec .

Edit: niceday suis d’accord avec vous "Dans une logique buy jusqu’à maturité, la PV ou MV latente de votre obligation est fictive; et donc l’auteur ne considérant que cette possibilité, son analyse est faussée."

Dernière modification par sissi (06/03/2018 23h20)

Hors ligne Hors ligne

 

Discussions similaires à "les obligations long-terme sont-elles inutiles dans une allocation d'actifs "optimale" ?"

Pied de page des forums

Don Faites un don
Apprendre le bonheur