Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

[+2]    #1 07/02/2018 19h09

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   215  

Bonjour,

L’AMF a publié un premier baromètre de l’épargne et de l’investissement concernant les Français (décembre 2017)

28% expriment un intérêt pour la bourse, mais seulement 22% en confiance dans les actions.

58 % estiment que les actions sont réservés aux personnes possédant beaucoup d’argent….

Intéressant à suivre dans le temps, même si on peut penser que l’évolution sera lente….









Crown

Mots-clés : epargne, français, placement, risque

Hors ligne Hors ligne

 

#2 07/02/2018 19h30

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   131  

L’INSEE fournit de bon documents
document 2

Voici d’autres ressources détaillées obtenable en copiant le titre dans google :

INSEE a écrit :

Pour en savoir plus
Accardo J., Arrondel L., Lamarche P., « Patrimoine et comportements d’épargne, les apports de
l’enquête Patrimoine 2010 », Économie et Statistique n° 472-473, Insee, 2014.
Arrondel A., Masson A., Verger D., « Les comportements de l’épargnant à l’égard du risque et du
temps », Économie et Statistique n° 374-375, Insee, 2005.
Arrondel L., Masson A., « Le patrimoine et ses logiques d’accumulation », dans Tisser le lien social,
éditions A. Supiot , Presses de la Msh, Paris, 2004.
Bernard J.-B., Berthet L., « Patrimoine financier des ménages français : quelles évolutions en
20 ans ? », Document de Travail n° G2015/18, Insee, décembre 2015.
Bourdieu J., Rapoport B., Roger M., « Montant et composition du patrimoine des indépendants,
avant et après le départ à la retraite », Économie et statistique n° 472-473, Insee, décembre 2014.
Campbell J.-Y., « Household Finance », Journal of Finance, 61 (4), 2006.
Coppoletta-Solotareff R., Ferrante A., Romani M., « Le patrimoine des ménages début 2015 – Repli
des valeurs risquées au profit des produits sécurisés », Insee Première n° 1574, novembre 2015.
European Central Bank, « Résultats de la première campagne de l’enquête de l’Eurosystème sur les
finances et la consommation des ménages (Eurosystem Household Finance and Consumption
Survey - HFCS) », Rapport méthodologie de l’enquête et rapport principaux résultats, 2013.
Fougère D., Poulhès M., « La propriété immobilière : quelle influence sur le portefeuille des
ménages ? », Économie et Statistique, n° 472-473, Insee, 2014.
Lamarche P., Salembier L., « Les déterminants du patrimoine : facteurs personnels et conjoncturels »,
in Les revenus et le patrimoine des ménages, coll. « Insee Références », édition 2012.
Lollivier S., Verger D., « Patrimoine des ménages : déterminants et disparités », Économie et Statistique
n° 296-297, Insee, 1996.
Masson A., « La vie pour l’épargnant ne se réduit pas à un exercice de calcul : 1. Les impasses des
approches du cycle de vie standard et psycho-économiques », Revue française d’économie,
XXV (1), juillet 2010.
Observatoire de l’épargne réglementée, Rapport pour l’exercice 2010, Direction générale des
Statistiques de la Banque de France, juin 2011.

Je constate une tendance de désintéressement à l’investissement en direct sur les valeurs mobilières PEA et CTO, et en parallèle une croissance de l’assurance vie.

Serions nous une espèce en voie de disparition ?

Cliquer sur les images pour zoomer :

Extrait 1 :



Extrait 2 :



Extrait 3 :

Dernière modification par Mi345 (07/02/2018 19h46)

Hors ligne Hors ligne

 

#3 07/02/2018 19h38

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   383  

Cela provient probablement de la méconnaissance du fonctionnement de la bourse et la compréhension de la valorisation des titres. Le français aime ce qui est stable, garanti, sans risque. La bourse reste synonyme de crash, perte.


Faire et laisser dire

Hors ligne Hors ligne

 

#4 07/02/2018 21h12

Membre
Réputation :   90  

En effet, méconnaissance des mécanismes de fonctionnement et frilosité sont ce qui ressors de l’opinion publique en général, beaucoup trop de personnes associent les actions (et les produits boursier en général) à d’étranges joyeusetés destinées à une élite.

C’est bien dommage quand on sait que la France a tout de même été un pays précurseur - le cas de la société des moulins du Bazacle remonte tout de même au 14éme siècle- dans la mise en place du fonctionnement des sociétés par actions; en dissociant les risques entre propriétaires et gestionnaires.

600 ans d’histoire fascinante d’un moulin français, la première société par actions connue

Quelques extraits de l’article ci-dessous :

Max Nisen a écrit :

Du grain était moulu au Bazacle, un gué naturel de la Garonne à Toulouse, depuis au moins 1071. En 1369, les meuniers propriétaires, qui partageaient une bail perpétuel sur la rivière, ont signé un accord de partage des bénéfices. En 1372, après qu’un des membres eut atteint une décennie de retard de paiement d’une dette marchande, ce qui a probablement été le premier procès de dette vis-à-vis d’actionnaires a donné lieu à une structure de société qui a perduré pendant plusieurs siècles.

Le procès a eu un impact durable parce qu’il est très probablement a l’origine de la création d’une structure au sein de laquelle les représentants (à l’instar d’un comité de direction) étaient élus lors d’une réunion annuelle qui leur donnait ensuite la possibilité de prendre des décisions sans consulter les actionnaires à chaque fois, mais aussi parce que le procès a reconnu l’entreprise comme une entité légale distincte de ses actionnaires. C’est cette gouvernance et la protection des actionnaires qui a rendu la Société des Moulins de Bazacle distincte de compagnies de commerce maritimes ou de banques plus anciennes.



(…)l’histoire d’une activité économique remarquablement cohérente et élaborée, avec des actionnaires actifs et rationnels, qui a prospéré plus longtemps que de nombreux pays ont existé. Bien que personne n’ai jamais formellement défini de notion comme l’actualisation de la valeur ou l’ajustement du risque pendant des siècles, les actionnaires se sont largement comportés comme les modèles d’évaluation des actifs financiers le prévoient.



Les actions de la Société des Moulins de Bazacles étaient appelées des « uchaux » et étaient librement transférable sans l’implication de l’entreprise. Les bénéficies provenaient d’un prélèvement de 1/16e du grain moulu et tous les bénéfices étaient distribués aux actionnaires par le biais d’un dividende régulier appelé « partison ». Les actionnaires s’acquittaient d’un régulier « talha » pour l’entretien régulier et l’investissement. S’ils n’en avaient pas la possibilité, leurs uchaux étaient reversés à l’entreprise.

Je trouve qu’il y a quand même une (légère) évolution au sein des générations Y/millenials, avec la "culture startup" qui a le vent en poupe et une nouvelle forme de sensibilisation à ce type de produits (actions de startup en package de rémunération, fonctionnement et enjeux expliqués dans des séries TV type "Silicon Valley"…).

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #5 12/04/2021 22h51

Membre
Réputation :   68  

Une Étude de l’AMF sur les investisseurs particuliers français , datant du 10.2020

Leurs motivations et leurs pratiques d’investissement.
Cette étude conduite auprès de détenteurs de produits d’investissement fournit une photographie précise de ces investisseurs, de leurs motivations et de leurs pratiques d’investissement.
Elle s’est aussi intéressée aux effets de la crise sanitaire sur leurs comportements d’investissement.

Investisseurs particuliers : leurs motivations et leurs pratiques d’investissement

- Si vous vous demandez ce que sont les sigles CSP+ et CSP- , il est facile de faire une recherche web avec ces mots-clés .

Dernière modification par Serrure (12/04/2021 22h52)

Hors ligne Hors ligne

 

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur