Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

Nouveau venu dans cette longue discussion ? Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

#76 29/03/2018 15h04 → Réforme de la Fonction Publique (et le statut de fonctionnaire) : votre opinion ? (fonction publique, fonctionnaire, réforme)

Membre
Réputation :   28 

dans les banques, les conditions pour le personnel ne peuvent être inférieur à 30%.
Aucune gratuité contrairement à la branlette SNCF.
Toutes les boites privées ne peuvent pas faire de gratuité au salarié sinon requalification de l’inspection du travail..

Hors ligne

 

#77 29/03/2018 15h05 → Réforme de la Fonction Publique (et le statut de fonctionnaire) : votre opinion ? (fonction publique, fonctionnaire, réforme)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   714 

> Bandini

Vous seriez surpris, je pense ;-)

Dernière modification par maxicool (29/03/2018 15h06)


Parrain BourseDirect  Yomoni  Linxea  Binck  Boursorama  Fortuneo  ENI  DirectEnergie  Igraal eBuyClub BLOG

Hors ligne

 

#78 29/03/2018 15h49 → Réforme de la Fonction Publique (et le statut de fonctionnaire) : votre opinion ? (fonction publique, fonctionnaire, réforme)

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   114 

Arkamoon a écrit :

P.S : Kabal, quel est votre métier?

Je ne souhaite pas répondre à cette question pour plein de raison. La première est que je ne souhaite pas la divulguer. La seconde est que même si je ne le recommande pas à mes enfants, il ne me revient pas de faire ce choix pour les autres car les raisons de ne pas l’idéaliser sont intrinsèquement liés à sa personnalité et à son implication émotionnelle.

Hakunamatata a écrit :

Vous dites "arrêts de complaisance" mais sur quelle base juger cela ? Le malade ne se sent "pas bien" et va consulter un médecin. Ce dernier prend une responsabilité en délivrant un arrêt.

A ce niveau c’est carrément du troll, je vais même pas y répondre. De plus reporter la responsabilité d’un arrêt de complaisance uniquement sur le médecin est assez malvenu.

Hors ligne

 

#79 29/03/2018 15h52 → Réforme de la Fonction Publique (et le statut de fonctionnaire) : votre opinion ? (fonction publique, fonctionnaire, réforme)

Modérateur
Top 20 Réputation
Réputation :   1785 

J’aurais une remarque : pour la MGEN, avez-vous un accès à leurs "résultats" (par ex le ratio remboursement/cotisation, le % des recettes consacrées à la gestion, le montant des "oeuvres sociales", des réserves, etc.), car pour certaines "mutuelles" ça réserve des "surprises" (un exemple vu récemment : des réserves représentant pas mal d’années de recettes, et une diminution sensible des cotisations tout en améliorant certaines prestations le jour où la mutuelle a été mise en concurrence -apparemment sans que ça fasse passer la mutuelle en pertes !- alors qu’avant elle avait le monopole sur une catégorie de cotisants).


J'écris comme "membre" du forum, sauf mention contraire. (parrain Fortuneo: 12356125)

Hors ligne

 

#80 29/03/2018 16h01 → Réforme de la Fonction Publique (et le statut de fonctionnaire) : votre opinion ? (fonction publique, fonctionnaire, réforme)

Membre
Réputation :   43 

Sur la MGEN, mon information n’est pas de première fraîcheur, mais les dépenses étaient entre 97 et 100% des encaissements, avec une assez grande stabilité; la MGEN comptant largement sur son trésor de guerre confié à sa société de gestion Egamo (3Mds+) pour prospérer. A périmètre constant (il y a de la fusion dans l’air) je ne pense pas que cet ordre de grandeur ait beaucoup changé.

Hors ligne

 

#81 29/03/2018 16h12 → Réforme de la Fonction Publique (et le statut de fonctionnaire) : votre opinion ? (fonction publique, fonctionnaire, réforme)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   714 

Sur ce lien pour 2016 :

- 90,8% des cotisations redistribuées sous forme de prestations
- 2,187 milliards d’euros de cotisations mutualistes perçues (chiffre groupe - hors taxe et hors réassurance)
- 5,5 milliards d’euros de prestations versées au titre des régimes obligatoire et complémentaire

Quelques informations dans le rapport 2016 en page 12.

Pour 2016

- Prestations versées (SS) : 3841 M€
- Prestations versées (complémentaire + prévoyance) : 1743 M€
- masse salariale : 438 M€
- impôts et taxes : 283 M€
- sous-traitance - fournisseurs : 257 M€

Dernière modification par maxicool (29/03/2018 16h16)


Parrain BourseDirect  Yomoni  Linxea  Binck  Boursorama  Fortuneo  ENI  DirectEnergie  Igraal eBuyClub BLOG

Hors ligne

 

#82 29/03/2018 16h33 → Réforme de la Fonction Publique (et le statut de fonctionnaire) : votre opinion ? (fonction publique, fonctionnaire, réforme)

Membre
Réputation :   

maxicool a écrit :

Sur ce lien pour 2016 :

- 90,8% des cotisations redistribuées sous forme de prestations

C’est bizarre, la MGEN doit avoir un régime de faveur ou alors elle compte différemment, car en général une mutuelle a 20 à 25% de frais (locaux, personnel, taxes, pub, etc…) et 15% qui sont prélevés au titre du financement de la CMU (eh oui, il faut bien que quelqu’un la paie…).

C’est pour ça qu’en moyenne pour quelqu’un qui n’a pas de subvention employeur il est couteux d’avoir une mutuelle par rapport à ce que la SS ne rembourse pas.

Hors ligne

 

[+1]    #83 29/03/2018 16h40 → Réforme de la Fonction Publique (et le statut de fonctionnaire) : votre opinion ? (fonction publique, fonctionnaire, réforme)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   222 

HakunaMatata a écrit :

Je persiste et signe en disant que certaines personnes peuvent faire "semblant" d’être malades, mais c’est bel et bien un médecin qui délivre ou non un certificat médical d’inaptitude au travail.

Vous dites "arrêts de complaisance" mais sur quelle base juger cela ?

Le malade ne se sent "pas bien" et va consulter un médecin. Ce dernier prend une responsabilité en délivrant un arrêt.

La seule solution est une contre-expertise (l’employeur fait passer une visite médicale chez un médecin du travail pour confirmer ou non la décision du 1er médecin).

Tout a fait exact. C’est pour cela que les entreprises n’hésitent pas à faire contrôler leurs salariés. Et ce n’est pas fait au hasard. C’est souvent parce qu’on a des doutes sur la motivation  du "malade" à retourner travailler. Les contrôles sont ciblés dans un moment bien précis de l’arrêt et parfois, fonction du médecin prescripteur.

HakunaMatata a écrit :

J’ai une question juridique suite à nos échanges :

- Si le malade n’est pas réellement malade (comme vous le pensez) alors c’est surtout le médecin qui devrait avoir des problèmes à délivrer un arrêt maladie sans maladie réelle… ?

- Si le malade est bien malade mais que le médecin du travail va contre l’avis du médecin traitant et ordonne au malade de reprendre le travail, comment cela se passe-t’il si la personne reprend son travail et commet une faute professionnelle liée à sa maladie (par exemple un accident de circulation pour un chauffeur de bus toujours en dépression après avoir été obligé de reprendre son travail) ?

Ah la dépression… pathologie fourre tout comme le harcèlement pour défendre les droits des pauvres travailleurs opprimés.

C’est le médecin du travail qui connaît le travailleur et son environnement (de travail). C’est lui qui décide. En 25 ans, je n’ai jamais vu un médecin du travail remettre un travailleur contre l’avis du médecin traitant. J’ai toujours vu l’inverse.

Je vais vous donner un exemple. 2 personnes de 50 ans se font opérer du canal carpien.
- 1 secrétaire. Arrêt 2 semaines réduit à 1 semaine 1/2 car elle s’ennuyait chez elle
- 1 concierge qui devrait 4 heures de ménage hebdomadaire: 3 + 3 mois d’arrêt et déposé d’un dossier pour maladie professionnelle (pathologie liée à l’utilisation d’un balai…)

Je connais très bien personnellement  ces 2 personnes. La première est motivée, la seconde non.

C’est aussi pour cela que le ministère de la santé a contrôlé certains médecins qui donnaient un peu trop d’arrêts (cela à fait hurler certains syndicats d’ailleurs). Et certains organismes d’État donnent des informations aux entreprises et aux travailleurs pour éviter les excès (côté salarié ou côté entreprise)


Pour vivre heureux, vivons cachés

Hors ligne

 

#84 29/03/2018 16h53 → Réforme de la Fonction Publique (et le statut de fonctionnaire) : votre opinion ? (fonction publique, fonctionnaire, réforme)

Membre
Réputation :   

@ lachignolecorse
+1

Merci pour cet exemple concret entre 2 malades ayant la même pathologie mais pas les mêmes conséquences (et le reste de votre post aussi enrichissant).

Je reste perplexe sur la finalité de la question ci-dessous :

J’ai une question juridique suite à nos échanges :

- Si le malade est bien malade mais que le médecin du travail va contre l’avis du médecin traitant et ordonne au malade de reprendre le travail, comment cela se passe-t’il si la personne reprend son travail et commet une faute professionnelle liée à sa maladie (par exemple un accident de circulation pour un chauffeur de bus toujours en dépression après avoir été obligé de reprendre son travail) ?

Si le médecin du travail souhaite quand même faire reprendre le travail au malade contre l’avis du médecin traitant (même si ça ne concerne que 1% des cas) et que ce malade employé a un problème en reprenant le travail, qui est responsable au niveau des conséquences (assurances, juridique…) ?

On commence à bien dériver du sujet de base même si les conversations sont intéressantes ! Je vais m’arrêter là sur la maladie.

Je recommencerai à poster plus tard lorsque j’aurai des informations en interne par voie hiérarchique (ou syndicat) sur les évolutions ultérieures de la FP et du statut des fonctionnaires.

Dernière modification par HakunaMatata (29/03/2018 17h00)

Hors ligne

 

#85 29/03/2018 17h00 → Réforme de la Fonction Publique (et le statut de fonctionnaire) : votre opinion ? (fonction publique, fonctionnaire, réforme)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   222 

HakunaMatata a écrit :

@
Si le médecin du travail souhaite quand même faire reprendre le travail au malade contre l’avis du médecin traitant (même si seulement 1% des cas) et que ce dernier a un problème, qui est responsable au niveau des conséquences (assurances, juridique…) ?

Etre responsable ne veut pas dire grand chose. Qui paiera : l’entreprise. Par contre sur la recherche de responsabilité pénale, l’entreprise pourra ne pas être considérée comme responsable si elle a pris suffisamment de précautions. Mais il y aura quelqu’un qui dira: tout le monde savait…

Dernière modification par lachignolecorse (29/03/2018 17h01)


Pour vivre heureux, vivons cachés

Hors ligne

 

Discussions similaires à "réforme de la fonction publique (et le statut de fonctionnaire) : votre opinion ?"

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech