Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 29/01/2018 10h53 → Le froid : un traitement naturel pour les diabétiques et risque majeur pour les labos ! ("froid", "guérison partielle", "risque financier", diabète)

Membre
Réputation :   

Bonjour à tous!

Alors, aujourd’hui je vais vous parler du diabète et plus précisément, je vais résumer l’article du 27 avril 2017 du Daily Telegraph écrit par Sarah Knapton et faire le lien avec le risque auxquels sont exposés certains laboratoires pharmaceutiques et l’opportunité pour les Etats de réduire leurs dépenses de santé. La lecture de cet article pourra permettre aux diabétiques de mieux se soigner, voire de guérir partiellement, il mettra aussi en garde contre le risque d’investir dans un laboratoire pharmaceutique qui vend des produits liés au diabète (Sanofi et aussi un labo danois dont j’ai oublié le nom) et avec un peu de chance et beaucoup d’audience, il pourrait permettre de réduire le poids des dépenses publiques de santé et des impôts qui vont avec! Et en ayant un peu moins chaud, à très large échelle, on peut même envisager la fermeture d’une centrale au charbon l’hiver.

On a coutume de penser le froid comme quelque chose de désagréable alors qu’il permet d’hiverner (et les rentiers savent que l’on s’enrichit en dormant!). En fait, le froid peut être aussi être très utile. Il est d’abord très utile pour prévenir et combattre l’obésité. Ainsi une personne qui frissonne consomme 400 calories par heure et le métabolisme est multiplié par 5! Les personnes qui vivent dans des maisons surchauffées ne peuvent donc pas brûler ainsi leurs calories en trop. Et après une période d’adaption, les personnes finissent par se sentir plus dynamiques qu’avant et le froid peut même créer une sensation de plaisir.

Plus spécifiquement pour le diabète, l’article de Sarah Knapton relate qu’une équipe de recherche du centre médical de l’université de Maastricht conseille ainsi de mettre le thermostat entre 15 et 19 degrés pendant quelques heures de la journée. Et quand un groupe de personnes atteintes de diabète de type 2 d’augmenter la sensibilité à l’insuline de 40%!

Donc, vous l’avez compris, je donne un avis négatif à tous les sociétés cotées en bourse qui dépendent fortement des bénéfices du diabète. Et je pense que la diffusion de cette information auprès d’un large public peut être très utile.

déontologie AMF : je ne suis pas actionnaire de laboratoires pharmaceutiques ni détenteur d’options de vente sur ces supports

Pline L’Ancien, très cool donc!

Message édité par l’équipe de modération (29/01/2018 14h24) :
- suppression de balises quote

Mots-clés : "froid", "guérison partielle", "risque financier", diabète

Hors ligne

 

#2 29/01/2018 11h27 → Le froid : un traitement naturel pour les diabétiques et risque majeur pour les labos ! ("froid", "guérison partielle", "risque financier", diabète)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   149 

C’est quoi ce truc?
Pas de lien en plus.

Hors ligne

 

#3 29/01/2018 11h39 → Le froid : un traitement naturel pour les diabétiques et risque majeur pour les labos ! ("froid", "guérison partielle", "risque financier", diabète)

Membre
Réputation :   

Je cite bien la référence de l’article du Daily Telegrap avec l’auteur et la date ( 27 avril 2017). Mais il s’agit d’une coupure de presse en anglais, je n’ai pas le lien internet et je ne peux quand même pas joindre un scan de l’article de presse pour des raisons évidentes de respect de droit d’auteur.

Ca doit pouvoir se retrouver sur un moteur de recherche. L’article est en anglais mais à part le terme "shivering" (frissonner), il est écrit dans un anglais compréhensible par un français.

Pline L’Ancien (la paire de ciseaux est l’outil indispensable pour réussir ensuite le concour de lancers de boulettes de papier dans la corbeille!)

Hors ligne

 

#4 29/01/2018 11h57 → Le froid : un traitement naturel pour les diabétiques et risque majeur pour les labos ! ("froid", "guérison partielle", "risque financier", diabète)

Membre
Réputation :   34 

Bonjour,

Je pense que l’article original est celui-ci , paru dans la revue Building Research & Information, qui n’est pas à proprement parler une revue de médecine. Donc, de là à supposer un risque majeur pour certains labos, il y a un pas que je me garderai bien de franchir!

Cdt

Hors ligne

 

#5 29/01/2018 12h17 → Le froid : un traitement naturel pour les diabétiques et risque majeur pour les labos ! ("froid", "guérison partielle", "risque financier", diabète)

Membre
Réputation :   

Bon j’ai la coupure de presse du Daily Telegraph sous les yeux et c’est moi qui l’ai découpé dans le journal. Donc, l’article cité est exact.

C’est moi par contre qui en tire les conséquences en terme de rirsque financier pour certains laboratoires et qui aimerait bien qu’il y ait moins de gens malades et moins de dépenses de santé.

Dans un journal, il y a normalement un journaliste qui suit l’actualité scientifique. C’est possible que d’autres journaux que le Daily Telegraph ait parlé de cette découverte scientifique sur les bienfaits du froid pour les diabétiques. Ici la journaliste Sarah Knapton fait le résumé de plusieurs études scientifiques. La source bibliographique primaire (cad initiale) est l’Université de Maastricht)

Quand on fait de la finance, on collecte, on analyse de l’information et quand on diffuse de l’information, on peut parfois faire changer la situation initiale. Je connais pas de diabétiques dans mon proche entourage, mais je crois qu’ils sont obligés de se piquer dans le bras et ça l’air assez désagréable. Alors, je mets un peu de temps à ranger ma revue de presse financière (cet article sera rangé dans ma pochette Sanofi), mais quand on tombe sur ce type d’informations, on se dit que ça vaut la peine d’en parler.

Ce qui paraît important, c’est cette phrase "When a group of type 2 diabetics were asked to make the change for 10 days, it increased insulin sensitivity by more 40%, a result comparable with the best medicines available".

Je regarderais l’article de Building Research & Information qui doit sans doute concerner les normes de chauffage?

Pline L’Ancien (La santé fait parti des biens premiers)

Hors ligne

 

#6 29/01/2018 12h37 → Le froid : un traitement naturel pour les diabétiques et risque majeur pour les labos ! ("froid", "guérison partielle", "risque financier", diabète)

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   116 

Je trouve cette information intéressante, mais de mon oeil d’infirmier, les gens déjà intéressés le savent déjà, et les gens chronicisés dans la maladie n’ont souvent pas envie de changer leurs habitudes même si elles leurs sont néfastes.
De plus, on a maintenant des appareils à dextro qui sont une pastille fixée sur le patient, on passe un capteur par dessus et ça analyse les données….même plus besoin de se piquer plusieurs fois par jour.
Je pense que ce n’est pas demain que l’insuline cessera d’être utilisée, le risque est plutôt qu’un autre labo arrive à mettre au point une insuline plus efficace.

Hors ligne

 

[+1]    #7 29/01/2018 19h04 → Le froid : un traitement naturel pour les diabétiques et risque majeur pour les labos ! ("froid", "guérison partielle", "risque financier", diabète)

Membre
Réputation :   40 

Une activité physique régulière, l’arrêt du tabac, une alimentation équilibrée et nomocalorique sont des facteurs permettant de réduire le risque cardio-vasculaire et de cancer!
Donc, vous l’avez compris, je donne un avis négatif à tous les sociétés cotées en bourse qui dépendent fortement des bénéfices du traitement du cancer et des pathologies cardiovasculaires. Et je pense que la diffusion de cette information auprès d’un large public peut être très utile.

Trêve de plaisanterie. La perte de poids comme traitement efficace du diabète de type 2 est connue depuis longtemps et bien documentée et cette information est fréquemment répétée aux diabétiques!
Pour autant certains labos s’en sortent, incroyable!

Hors ligne

 

#8 29/01/2018 20h54 → Le froid : un traitement naturel pour les diabétiques et risque majeur pour les labos ! ("froid", "guérison partielle", "risque financier", diabète)

Membre
Réputation :   35 

Un moyen simple de percevoir l’avenir de la franchise « Diabète » des laboratoires pharmaceutiques est de remarquer que le quart des jeunes de 15 à 25 ans est en surpoids, il suffit de regarder autour de soi.

Hors ligne

 

#9 29/01/2018 21h13 → Le froid : un traitement naturel pour les diabétiques et risque majeur pour les labos ! ("froid", "guérison partielle", "risque financier", diabète)

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   116 

Cela dit, cela ne fait pas très longtemps qu’on en est revenu à des propositions très fondamentales: la marche comme prévention du diabète…Car toutes ces dernières années, au lieu d’insister sur l’hygiène de vie de base, on a quand même bien prôné la médication: traitement par comprimés, puis quand ça ne régule plus le diabète, on passe aux injections.
Mais effectivement le caractère sédentaire du mode de vie, le stress aussi, ne va pas faire diminuer les pathologies chroniques comme le diabète, ainsi que d’autres types cancer.
Je ne crois pas que les pharmaceutiques s’effondrent demain.
Un changement au niveau des remboursements de la sécurité sociale aurait à mon avis bien plus d’impact.

Hors ligne

 

#10 29/01/2018 23h50 → Le froid : un traitement naturel pour les diabétiques et risque majeur pour les labos ! ("froid", "guérison partielle", "risque financier", diabète)

Membre
Réputation :   31 

J’ai pas mal de diabétiques dans la famille et malheureusement ils ont le droit au test de glycémie (avec goutte de sang) avant chaque repas puis injection d’insuline 1 a 3 fois par jour. Ils n’ont pas la chance de connaitre la pompe a insuline ou d’appareils a dextro.

Je pense que l’auto régulation par l’alimentation, l’exercice ou la baisse des températures du lieu de travail ou de son chez soi sont a pratiquer avec prudence. Il est vraiment difficile de pouvoir réguler la glycémie de facon constante et le moindre dérapage peut avoir des conséquences assez viiolentes. Un de mes oncles a perdu un oeil de cette facon en voulant le controler sans insuline, un autre un petit doigt de pied.

Un autre de mes collegues a découvert qu’il avait le diabete vers 29 ans alors qu’il ne se sentait pas bien au travail. Le déces d’un proche pouvait etre l’une des causes de son diabete. Ce qui est vraiment difficile a croire alors que c’était le plus sportif d’entre nous et celui qui avait l’alimentation la plus saine avec tres peu de sucre.

Ce n’est que mon expérience personnel, mais je trouve que cette maladie est tres présente dans notre société et totu comme le cancer peut toucher tout un chacun. Je pense que les géants de la pharma ont de beaux jours devant eux.

Hors ligne

 

#11 30/01/2018 01h29 → Le froid : un traitement naturel pour les diabétiques et risque majeur pour les labos ! ("froid", "guérison partielle", "risque financier", diabète)

Membre
Réputation :   57 

C’est oublier que lorsqu’on a froid, ça augmente l’apétit ! Mais oui, c’est une mesure de bon sens, et les mesures hygiéno-diététiques, ça doit bien faire un siècle qu’on en parle !

Maintenant, ça ne sert à rien pour un diabète insulino-dépendant … ça serait même dangereux de laisser croire que faire un régime/de l’activité physique permet de se passer d’insuline !

Le labo danois, c’est Novo Nordisk.

Dernière modification par Vibe (30/01/2018 01h29)

Hors ligne

 

#12 30/01/2018 11h29 → Le froid : un traitement naturel pour les diabétiques et risque majeur pour les labos ! ("froid", "guérison partielle", "risque financier", diabète)

Membre
Réputation :   

Moi a écrit :

Ok, vos propos nuancent de manière réfléchie mon avis négatif. C’est vrai qu’en plus d’avoir un score PISA qui diminue, les jeunes ont en plus des problèmes d’obésité. Il n’empêche que s’il y a un changement de norme technique dans le chauffage (je crois qu’il y a un article du Code du Travail pour qu’il y ait une température minimale), ça peut faire changer un peu les choses. Et si en plus, le contrôle de la glycémie nécessite une vigilance élevée qui peut induire des pertes d’organe, il y a de quoi se dire que ce n’est pas demain que ce problème sera résolu. Pompes à insuline, appareils à dextro, nouvelles formes d’insuline dans l’avenir plus efficaces, l’innovation existe dans ce secteur et peut permettre de conserver cette rente pour les laboratoires pharmaceutiques.

Il n’empêche que les finances publiques sont exangues. Plusieurs Etats Européens sont endettés, les USA sont endettés et qu’il y a quand même une nécessité forte à stabiliser les dépenses de santé. Et notre époque est faite de ruptures technologiques. La recherche ça prend toujours du temps, mais c’est un risque à long terme pour un investisseur. Je pense enfin qu’il ne faut sous-estimer la force des gens, la capacité de nos sociétés à aboutir dans des grandes causes. Pour l’aviculture, c’est bientôt fini les poules en cages ou encore le diesel qui est devenu ringard malgré le travail de lobbies et d’agences de communication (après certes plusieurs années de résistance). Ou encore la découverte de ce gros mensonge vieux de plus 75 ans sur le faux mauvais cholestérol alors que c’est le sucre qui est en cause. Ce n’est pas demain la veille que tout le monde fera du jogging deux fois par semaine et on n’est donc pas dans un risque systémique boursier à la TEPCO (l’opérateur d’électricité japonais de Fukushima), mais je reste quand même négatif sur les sociétés pharmaceutiques qui vivent de cette maladie à cause de ce risque de rupture comportemental positif des gens.

@Viibe : On mange plus quand on a froid, mais c’est aussi une incitation à aller marcher et la sensation de froid disparition. Mais bon, je vois que le froid n’est qu’une piste de résolution d’un problème de santé publique plus que je ne le pensais.

Pline L’Ancien (impressioné par la ruée de la foule qui a eu lieu récemment pour une réduction sur le Nutella dans un supermarché du sud de la France).

Hors ligne

 

[+1]    #13 30/01/2018 13h16 → Le froid : un traitement naturel pour les diabétiques et risque majeur pour les labos ! ("froid", "guérison partielle", "risque financier", diabète)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   478 

Bonjour !

D’habitude, je suis plutôt cool. Mais je trouve que le message initial de ce fil de discussion est beaucoup trop trompeur.
Quelques extraits avec mes remarques :

PlineLancien a écrit :

La lecture de cet article pourra permettre aux diabétiques de mieux se soigner, voire de guérir partiellement

Guérir partiellement ?  Ce n’est pas guérir, alors…

PlineLancien a écrit :

il pourrait permettre de réduire le poids des dépenses publiques de santé et des impôts qui vont avec !

Rien que ça ! 

PlineLancien a écrit :

une personne qui frissonne consomme 400 calories par heure

Une calorie est l’énergie nécessaire à élever la température d’un gramme d’eau d’un degré. 400 calories, c’est vraiment peu. Manger un simple croissant fournit au corps environ 150 000 calories. Il s’agit sans doute d’une simple confusion d’échelle ; mais cela montre la valeur non scientifique de l’article.

PlineLancien a écrit :

le métabolisme est multiplié par 5

Une belle assertion, sans fondement. Il y a un consensus sur le métabolisme de l’adulte humain, qui consomme entre 2 000 et 2 500 kilo-calories par jour. Multiplié par 5, cela ferait entre 10 000 et 12 500 kilo-calories par jour !  On va voir renaître le mythe de la combustion spontanée.

Il se peut que le froid joue un rôle plus ou moins bénéfique pour le traitement du diabète. Mais il faudra encore beaucoup d’études sérieuses pour en déterminer l’impact, préciser les protocoles et conditions d’utilisation optimaux.
Je rappelle aussi que le froid diminue les défenses immunitaires, diminue l’assimilation des vitamines C et D, et a bien d’autres effets à prendre en compte.

PlineLancien a écrit :

je donne un avis négatif à tous les sociétés cotées en bourse qui dépendent fortement des bénéfices du diabète

Choisir ou conseiller (avis) une stratégie à partir d’éléments aussi mal définis, dont la corrélation avec la maladie est aussi ténue, et dont l’influence sur l’économie de certaines sociétés est aussi peu établie, ça me semble plus tenir du paralogisme que du bon sens.

Dernière modification par M07 (31/01/2018 01h48)


M07

Hors ligne

 

#14 30/01/2018 14h50 → Le froid : un traitement naturel pour les diabétiques et risque majeur pour les labos ! ("froid", "guérison partielle", "risque financier", diabète)

Membre
Réputation :   57 

Je pense qu’il parlait de 400 kcal, la confusion est fréquente.

Encore une fois, il s’agit d’un article "grand public". Et il y a une confusion entre surpoids (éventuellement syndrome métabolique) voire diabète de type 2 avèré et diabète insulino-dépendant (type 1). Vous pouvez faire tous les régimes du monde, ça ne remplacera pas les injections d’insuline.

Heureusement que des sociétés pharmaceutiques investissent dans ce domaine. C’est l’une des industries les plus nobles qui soit.

Dernière modification par Vibe (30/01/2018 14h51)

Hors ligne

 

#15 30/01/2018 20h48 → Le froid : un traitement naturel pour les diabétiques et risque majeur pour les labos ! ("froid", "guérison partielle", "risque financier", diabète)

Membre
Réputation :   

Article bien déconnecté de la réalité.

Les diabétiques de type 2 sont généralement sédentaires, obèses et ne font pas de sport. Il est déjà impossible de les faire changer  de régime  alimentaire ou même marcher jusqu’au travail.

Bon courage pour les mettre dans une chambre froide plusieurs fois par semaine quand certains ne daignent même pas se présenter à leur consultation annuelle d’ophtalmo, qui leur permet quand même de conserver… la vue !

La perte de poids est connue et étudiée depuis des années comme facteur bénéfique pour le diabète type 2. Les patients observants et qui prennent de bonnes mesures d’hygiène arrivent d’ailleurs à réduire leur traitement au minimum, voir arrêter complètement si le diabète était léger pour commencer.

Je pense que vous  sous-estimez fortement la capacité de la population à ne PAS s’occuper de leur santé, notamment quand cela implique des sacrifices dans la vie de tous les jours.

Je prédis au contraire de plus en plus de diabétiques dans les années à venir et un beau future à SANOFI dans le domaine…

Hors ligne

 

#16 30/01/2018 22h48 → Le froid : un traitement naturel pour les diabétiques et risque majeur pour les labos ! ("froid", "guérison partielle", "risque financier", diabète)

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   116 

Je suis plutôt d’accord avec cette assertion: beaucoup de gens comptent sur la technologie et les moyens de santé modernes pour ne surtout pas changer leurs habitudes, puisqu’un médicament les soignera. C’est peut-être pour cela que je n’ai pas vraiment envie d’acheter des pharmas sur ce secteur, juste pour des raisons éthiques.
En tout cas dans mon expérience d’infirmier, je confirme que changer les habitudes alimentaires, en particulier chez les personnes âgées, et vraiment le plus difficile à faire (perso je n’ai même pas eu cette ambition, quand ça veut pas ça veut pas).
Mais pas tant que des régimes, simplement une demi-heure de marche par jour aurait des vertus préventives fortes, au sein d’une population de plus en plus sédentarisée.
Dans mon hameau rural, une figure mythique que je n’ai pas connu, petit-déjeûnait avec un bol de rouge et 7 sucres, cela ne l’a pas empèché de mourir à 87 ans, je crois.
Mais il partait faire 40 kilomètres aller en vélo pour acheter son tabac, en un lieu qu’il estimait plus écologique!..ou aller au marché en vélo à 15 kilomètres, s’enfiler une bouteille de Bartissol et dormir dans le fossé avant de rentrer…l’effort physique, ça conserve, je vous dis! Car dès comme ça on n’en trouve plus beaucoup!

’Fin bref, l’insuline et autres antidiabétiques ne vont pas faire faire faillite demain aux pharmas, ni les économies sur les dépenses de santé faire faire faillite aux pharmas: elles vont surtout porter préjudice à la prise en charge hospitalière.
Comme me disait aujourd’hui une collègue aide-soignante à propos de l’établissement où elle travaille: depuis des mois ils ne font que nous parler de faire des économies, sur le dos des résidents (vêtements, serviettes, petit alimentaire, etc etc….), et les présidents directeurs veulent faire voter l’ augmentation de leur salaire de 1000 euros par mois…….donc de l’argent pour la santé, il y en a mais de manière sélective.

Hors ligne

 

[+1]    #17 30/01/2018 23h36 → Le froid : un traitement naturel pour les diabétiques et risque majeur pour les labos ! ("froid", "guérison partielle", "risque financier", diabète)

Membre
Réputation :   72 

Je ne suis pas adepte des -1 mais la ça me démange.

Niveau de preuve scientifique de ce post? Zero.
J’espère que ce sujet sera supprimé afin de makntenir la qualité et la rigueur du forum et qu’il ne devienne pas un déversoir de n’importe quoi.

Hors ligne

 

#18 31/01/2018 07h47 → Le froid : un traitement naturel pour les diabétiques et risque majeur pour les labos ! ("froid", "guérison partielle", "risque financier", diabète)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   478 

Bonjour !

J’approuve l’idée de Swantonbomb, de supprimer tout ce fil de discussion.
Les forums DR valent mieux que ça.


M07

Hors ligne

 

#19 31/01/2018 08h13 → Le froid : un traitement naturel pour les diabétiques et risque majeur pour les labos ! ("froid", "guérison partielle", "risque financier", diabète)

Membre
Réputation :   36 

Il y a quelques années une revue scientifique publiait un article avec un titre tapageur : Y aura t’il encore un non diabétique aux USA dans 10 ans ?

La prévention du diabéte de type 2 est possible : conjuguer activité physique et diététique entraîne une diminution de -60% du risque de diabète 2. A ce jour aucun médicament, ne fait mieux pour prévenir cette maladie.

Néanmoins peu y arrive car cela revient à changer nos habitudes de vie sur la durée. A cela se rajoute une prédisposition génétique.

Le réel problème est, à mon sens, l’absence de traitement réellement innovants dans le diabète de type 2 depuis des années. Je me rappelle du retrait des glitazones. Les inhibiteurs de dipeptidyl peptidase-4 ou gliptines ne sont pas une révolution. L’insuline glargine (Lantus) en une piqûre sans pic d’action date de plus de 10 ans. Les nouveaux capteurs ne sont pas adaptés à tous les diabétiques (remboursement réduits) et ne constituent pas un nouveau traitement. Néanmoins bien utilisé ils permettent d’améliorer l’efficience des traitements. Reste la chirurgie bariatrique à l’indication trés limitée et trés lourdes en conséquences.

Actionnaire : SANOFI

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par rocc (31/01/2018 08h14)

Hors ligne

 

#20 01/02/2018 15h49 → Le froid : un traitement naturel pour les diabétiques et risque majeur pour les labos ! ("froid", "guérison partielle", "risque financier", diabète)

Membre
Réputation :   

Bonjour à tous!

Je vous trouve assez sévère dans vos critiques vis à vis de mon article. Un blog boursier ne consiste pas à soutenir sa thèse dans un colloque du CNRS. Je reconnais qu’il y a certaines imprécisions par exemple dans la traduction En particulier dans la traduction de cette phrase  :

"Being colder raises the metabolic rate - the speed at which calories burnt - by 30 %, and shivering can burn around 400 calories an hour as it increases the metabolic rate FIVEFOLD (qui est pourtant traduit par quintuple).

Mais de votre côté, vous n’avez pas lu l’article. Il ne dit pas qu’il faut mettre les gens dans une chambre froide mais de mettre le thermostat à 15 degrés Celsius pendant quelques heures par jour. C’est possible à faire dans tous les immeubles de bureau en Europe et ça peut économiser beaucoup d’énergie.

Ce que je pense c’est qu’il y a beaucoup de maladies technologiques et que là, on dispose d’un moyen d’action à l’échelle de la population pour améliorer la situation. Tf1 n’a pas disparu du fait de l’avènnement d’internet, mais en une dizaine d’années, il a perdu beaucoup d’influence et d’argent. Et moi qui suis l’évolution des finances publiques européennes depuis une dizaine d’années, je vous confirme l’importance à réduire les déficits publics. Ca fait longtemps que cette rente existe, non?

Je trouve quand même cet échange intéressant et j’ai aussi appris des choses en vous lisant sur le diabète, les 25% de jeunes atteints d’obésité, la difficulté à stabiliser son taux de glycémie, etc. Ca relativise mon opinion sur les laboratoires pharmaceutiques qui bénéficient de cette rente, mais ne le change pas complètement. Je reste négatif en raison de ce risque à long terme.

Je n’ai pas eu encore le temps de lire l’article de Richard Lorch "Building Research Informations" (www.tandfonline.com/doi/full/10.1080/09 … 17.1307647) avec le lien internet joint à la discussion. Mais de mon côté, je pense que je vais me renseigner et écrire à une revue technique en bâtiments et dans les ministères pour voir si les normes techniques ont évolué avec l’idée de les progresser vers plus de fraîcheur.

La logique flloue c’est parfois plus efficace qu’une logique formelle avec des tas d’équations à résoudre et où on ne plus du tout la réalité (c’est quoi la paralogie?)

Je pense déjà que j’ai déjà pas mal cité l’article et que je suis déjà limite du point de vue respect droits d’auteurs, mais je peux quand même vous donner les références académiques que vous demander.

Maastricht University Medical
Mr Wouter van Marken Lichtenbelt, professor of Ecological Energetics and Health as Maastricht University.

et l’autre auteur cité est : Ashley Grossman, professor of Endocrinology at Oxford University (ouverture des fenêtres la nuit peut aider à prévenir l’obésité et diabète de type II et l’article se termine par la phrase suivante:

"but it is the first sutdy to show it could reverse the condition".

Donc, en conclusion, et à destination des censeurs potentiels de ce fil de discussion, je pense que cet article de presse est plus qu’une redite et a retenu toute mon attention. 1 les normes de chauffage doivent changer, 2, la rente du diabète va s’amenuiser et peut-être dans dix ans seulement et 3 il y a peut-être des gens diabétiques qui vont réduire leur chauffage et leur état de santé va s’améliorer et 4 cela pourra réduire les dépenses de santé.

Pline L’Ancien (la santé j’y tiens, l’équilibre des comptes publics aussi!)

Hors ligne

 

#21 02/02/2018 23h47 → Le froid : un traitement naturel pour les diabétiques et risque majeur pour les labos ! ("froid", "guérison partielle", "risque financier", diabète)

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   107 

Quelques chiffres mis à bout par Goldman il y a quelques jours

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/12103_exhibit_1img.png

Ils recommandent d’ailleurs Novo Nordisk pour jouer cette thématique

Dernière modification par niceday (02/02/2018 23h50)

Hors ligne

 

#22 09/02/2018 16h05 → Le froid : un traitement naturel pour les diabétiques et risque majeur pour les labos ! ("froid", "guérison partielle", "risque financier", diabète)

Membre
Réputation :   

je suis diabétique depuis depuis 2011, au début on m’a prescrit 6u de piqure d’insuline(lantus) et je pesais 68kg , aujourd’hui 9février2018, je pése 90kg et je dois me piquer 4 fois par jour matin 9u rapid
insuline midi 10urapid et le soir 24u lantus+10u minimum de rapid.
pour dire que d’écouter les diabéto,de suivre leur conseil ne m’a permis d’enrayer mon diabete mes does ont augmenté et mon poids aussi alors que je mange quasiment la moitié d’avant en suivant leur préconisation car j’ai fait un stage avant de prendre l’insuline et donc tous les jours marche(ou ping pong) apres le repas pas de sucre peu de graisse,je fais gaffe mais le résultat n’est pas là.Mais j’ai remarqué que le froid aide à diminuer le diabete.Donc MERCI de passer cet article.Je peux dire que le jeûne aide aussi et les jus de légumes aussi.La perte de poids aussi.

Hors ligne

 

#23 09/02/2018 18h28 → Le froid : un traitement naturel pour les diabétiques et risque majeur pour les labos ! ("froid", "guérison partielle", "risque financier", diabète)

Membre
Réputation :   21 

PlineLancien a écrit :

Il ne dit pas qu’il faut mettre les gens dans une chambre froide mais de mettre le thermostat à 15 degrés Celsius pendant quelques heures par jour. C’est possible à faire dans tous les immeubles de bureau en Europe et ça peut économiser beaucoup d’énergie.

Bonjour,

Votre exposé montre, une nouvelle fois, que ce sont nos choix de société, nos décisions individuelles, qui enrichissent les labos.

Effectivement, si nous faisons plus de sport, ingérons moins de sucre, mangeons sans pesticides, fumons et buvons moins, augmentons nos défenses immunitaires en réduisant le chauffage, diminuons la pollution en consommant moins d’énergie, etc… nos dépenses de santé s’en trouveraient fortement réduites !

Il me semble que nous ayons pris conscience de tout cela, que le citoyen commence à reprendre pied face au consommateur hors-sol…

Si j’espère ces changements, je doute un peu de votre horizon de dix ans, alors que cela fait 60 ans que nous marchons sur la tête, et 2 siècles que nous piétinons notre Terre.

Hors ligne

 

#24 09/02/2018 18h39 → Le froid : un traitement naturel pour les diabétiques et risque majeur pour les labos ! ("froid", "guérison partielle", "risque financier", diabète)

Membre
Réputation :   57 

doug a écrit :

Effectivement, si nous faisons plus de sport, ingérons moins de sucre, mangeons sans pesticides, fumons et buvons moins, augmentons nos défenses immunitaires en réduisant le chauffage, diminuons la pollution en consommant moins d’énergie, etc… nos dépenses de santé s’en trouveraient fortement réduites !

Sauf qu’en pratique les gens ne le font pas. Et ça n’a rien à voir avec les méchantes multi nationales. C’est juste que les comportements individuels sont ainsi.

Il n’y a qu’à voir le débat sur le cannabis : les consommateurs se battent pour qu’une nouvelle drogue soit légalisée. Donc, en attendant le jour hypothétique où les gens seront raisonnables il est heureux qu’il y ait des palliatifs.

Pour finir sur une note positive : depuis deux siècles on n’a jamais aussi bien vécu. En terme d’espérance de vie, d’espérance de vie en bonne santé et de confort. Il y a également jamais eu aussi peu d’inégalité et de guerres.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech