Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#501 02/04/2019 09h28 → Indépendance et Expansion : un fonds value small/mid-caps françaises (indépendance et expansion, mid, pme, small)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   295 

Est-ce que M. Higgons ne ferait pas référence au "earnings yield", plutôt qu’au dividende versé stricto sensu ?

Hors ligne

 

#502 02/04/2019 11h26 → Indépendance et Expansion : un fonds value small/mid-caps françaises (indépendance et expansion, mid, pme, small)

Membre
Réputation :   17 

Mopp a écrit :

Je n’ai jamais vu de valorisation d’action par actualisation des cash-flows futurs.

Pourtant il me semble que c’est une méthode fréquemment utilisée. Je l’ai vu en cours à l’université pour la valorisation d’une entreprise, et dans des livres récemment (par exemple dans le livre de Damodaran). A moins que je ne comprenne pas ce que vous dites ?

@Kapitall,

Je suis d’accord avec vous. L’earnings yield étant plus représentatif de ce que la société rapporte, le dividende étant sujet à la politique de versement de la société.

Dernière modification par Twanou (02/04/2019 11h27)

Hors ligne

 

#503 02/04/2019 14h28 → Indépendance et Expansion : un fonds value small/mid-caps françaises (indépendance et expansion, mid, pme, small)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1050 

Oui Twanou, je vous confirme que la méthode DCF est largement utilisée en fusions-acquisitions, en complément d’autres approches de valorisation (les multiples et éventuellement l’actif net). J’ai fait mon stage de fin d’études d’ingénieur en M&A dans une banque française : comme stagiaire, je faisais du DCF tous les jours (le job consistant à alimenter le fichier Excel avec les données comptables à retraiter et les prévisions des analystes).

Pour les boutiques de M&A, le DCF a des avantages évidents :

- ça permet d’impressionner certains clients en montrant qu’on suit une approche "scientifique"

- surtout, la valorisation DCF est très sensible au taux d’actualisation, donc il suffit d’ajuster légèrement ce taux pour tomber comme par miracle sur la valorisation voulue par le client ou jugée pertinente par la banque ;-)

Par ailleurs, je suis aussi d’accord avec Kapitall, Higgons raisonne sûrement en termes d’earnings yield (ou éventuellement de FCF yield ?), plutôt qu’en dividend yield. Cela semble cohérent avec son approche.

Hors ligne

 

#504 02/04/2019 16h11 → Indépendance et Expansion : un fonds value small/mid-caps françaises (indépendance et expansion, mid, pme, small)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   149 

L’argument des taux bas sert d’argument pour continuer à acheter des actions malgré les valorisations, il n’est pas nouveau.

Je ne trouve pas que le raisonnement soit très pertinent dernièrement, vu les horribles résultats récents du fond. Il est difficile de dire que les small caps françaises profitent beaucoup des taux bas. Quant-à la ruée sur les placements actions en France, malgré les taux bas, on attend toujours.

Hors ligne

 

#505 02/04/2019 16h19 → Indépendance et Expansion : un fonds value small/mid-caps françaises (indépendance et expansion, mid, pme, small)

Membre
Réputation :   61 

L’argument des taux bas comme signal d’achat me semble fallacieux.

Si les taux obligataires sont effectivement bas, c’est qu’on sous-entend qu’ils sont bas "par rapport à une situation normale", et donc qu’on attend qu’ils remontent, pas qu’ils descendent encore s’ils sont déjà très bas.

Or des taux obligataires qui montent, c’est des actions qui descendent, pour préserver l’écart de rendement entre actions et obligations. Si les obligations deviennent plus intéressantes c’est mécaniquement que le prix des actions doit s’ajuster à la baisse pour offrir un rendement intéressant par rapport aux taux des nouvelles obligations.

Néanmoins, ce n’est pas ce que dit I&E. Ils disent que l’écart des rendements entre actions et obligations est historiquement haut. Et il y a deux manières de réduire cet écart, augmenter les taux obligataires, ou bien diminuer le rendement des actions en augmentant le prix des actions. Et visiblement c’est cette deuxième solution qu’ils envisagent.

Dernière modification par Evariste (02/04/2019 16h39)

Hors ligne

 

#506 02/04/2019 16h54 → Indépendance et Expansion : un fonds value small/mid-caps françaises (indépendance et expansion, mid, pme, small)

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   100 

Le CAC40 est un peu l’arbre qui cache la forêt !

Je m’explique…

Certes, les ratios de valorisation des plus grosses valeurs est assez élevé (en moyenne). Peut-être en est-il de même sur les petites valeurs ? Mais si l’on regarde dans le détail, il existe une grande disparité selon la valeur en particulier. Cela a toujours été le cas mais se trouve encore plus vrai depuis les récents yoyo…

La volatilité a augmenté et les disparités de traitement entre les valeurs "appréciées" et celles qui le sont moins aussi. Et, s’il y a des valeurs à des ratios historiquement haut, il y en a aussi à des ratios historiquement bas.

Je pense donc que Higgons fait référence aux valeurs un peu "mal-traitées" ces derniers temps qui affichent des rendements et des ratios intéressants pour un acheteur "value". Dans le lot, il y a forcément des valeurs "pourries" qui ne donneront rien, mais d’autres qui, passées les mauvaises passagères, vont progressivement retrouver les faveurs des investisseurs simplement par l’attrait de leur rendement supérieur aux obligations.

Il faut se méfier des moyennes…. et éviter de généraliser une tendance moyenne à l’ensemble d’une population. Ce n’est pas toujours le cas. wink

Dernière modification par WhiteTiger (02/04/2019 16h57)


“The pessimist complains about the wind; the optimist expects it to change; the realist adjusts the sails.” W.A Ward

Hors ligne

 

#507 02/04/2019 19h20 → Indépendance et Expansion : un fonds value small/mid-caps françaises (indépendance et expansion, mid, pme, small)

Membre
Réputation :   17 

Il ne faut pas comparer ce fonds au CAC40, c’est du small caps.

Et les petites valeurs ont pris très cher en 2018. Il faut dire qu’elles avaient flambées les années d’avant (bulle ?). Elles remontent cette année, mais moins vite que la CAC.

Ca ne m’arrange pas trop, car j’ai plusieurs fonds avec des petites valeurs dedans. Même MMC souffre à cause de ça.

PS : je n’ai plus d’I&E, j’ai tout vendu quand ils ont fermé le fonds.

Hors ligne

 

#508 02/04/2019 19h24 → Indépendance et Expansion : un fonds value small/mid-caps françaises (indépendance et expansion, mid, pme, small)

Membre
Réputation :   

Twanou a écrit :

Mopp a écrit :

Je n’ai jamais vu de valorisation d’action par actualisation des cash-flows futurs.

Pourtant il me semble que c’est une méthode fréquemment utilisée. Je l’ai vu en cours à l’université pour la valorisation d’une entreprise, et dans des livres récemment (par exemple dans le livre de Damodaran). A moins que je ne comprenne pas ce que vous dites ?

En fait, même si cela peut paraître contradictoire, je distinguais la valorisation de l’entreprise de celle de son action. C’est d’ailleurs sur cela que se basent les investisseurs "value", en cherchant à repérer une entreprise dont l’action semble coûter moins cher que ce que l’entreprise vaut réellement (et en supposant que le cours finira par rattraper).

Pour moi, valoriser une action c’est essayer de trouver un modèle qui permet de retrouver le prix actuellement présent sur le marché.
Valoriser l’entreprise, c’est chercher sa valeur "réelle" en analysant les indicateurs financiers, les flux futurs, sa santé financière, etc. En fait c’est tout simplement considérer que le marché se trompe.

Pour parler d’une prime de risque et la définir, il faut bien introduire une modélisation mathématique. Dès lors qu’un modèle ne retrouve pas le prix du marché (comme la méthode DCF qui nécessitera de faire des hypothèses et vous donnera forcément un résultat différent), je ne vois pas comment obtenir une définition "propre".

Dernière modification par Mopp (03/04/2019 00h11)

Hors ligne

 

#509 08/05/2019 16h48 → Indépendance et Expansion : un fonds value small/mid-caps françaises (indépendance et expansion, mid, pme, small)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   256 

Rapport mensuel du mois d’avril :

www.independance-et-expansion.com/files … 019_FR.pdf

44 lignes.

Petit jeu : quelle est la société nouvellement rentrée dans le fonds ?

Hors ligne

 

#510 08/05/2019 18h55 → Indépendance et Expansion : un fonds value small/mid-caps françaises (indépendance et expansion, mid, pme, small)

Membre
Réputation :   

Pour moi il y avait 42 lignes en Mars :

Entrées :
Fountain Pajot
Carmila
Amundi
GL Events
Manitou

Sorties :
Savencia
Maison du monde
Imerys

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne

 

#511 09/05/2019 12h01 → Indépendance et Expansion : un fonds value small/mid-caps françaises (indépendance et expansion, mid, pme, small)

Membre
Réputation :   17 

Même pointage de mouvements de mon côté.
Je serais curieux de savoir ce qui l’a fait sortir d’Imerys au bon moment quand on voit la gamelle d’hier sur ce titre.

Hors ligne

 

[+1]    #512 17/05/2019 14h09 → Indépendance et Expansion : un fonds value small/mid-caps françaises (indépendance et expansion, mid, pme, small)

Membre
Réputation :   17 

Bonjour.
interview de WH sur ZoneBourse : Interview du 17/05/19

Hors ligne

 

#513 18/05/2019 13h04 → Indépendance et Expansion : un fonds value small/mid-caps françaises (indépendance et expansion, mid, pme, small)

Membre
Réputation :   17 

Un petit résumé de l’interview avec mes commentaires :
- Critère Value :  critère P/CF dans le premier quartile.
D’après les autres interviews/articles que j’ai pu lire, il ne fait pas de distinction par secteur. D’où beaucoup de valeurs qu’on pourrait qualifier de cycliques, mais il dit ceci : "Pour nous, une vraie cyclique croit, sur la durée du cycle, comme le PIB. Ce n’est pas le cas de Crit et Synergie qui, certes, subissent les à-coups des cycles, mais qui, sur longue période, croissent beaucoup plus vite que le PIB." On peut très bien être une cyclique et avoir de la croissance supérieur au PIB, non ? Cela me perturbe cette phrase.
Par ailleurs, il dit qu’il utilise un taux d’actualisation de 2% pour son DCF contre 9% pour les analystes. Alors là ce doit être une erreur de l’article ? La croissance économique en valeur, c’est 3 à 3,5% en France, 5% au niveau mondial, dans un DCF on ne peut pas utiliser un taux d’actualisation inférieur sinon mathématiquement cela ne converge pas.
- Critère Qualité / retour sur investissement : ROCE/ROIC ;  ou ROE plus facile à calculer ; ou génération de free cash-flow (via un P/FCF ou un EV/FCF ?)
- Momentum : étude des évolutions qu’il ne comprend pas depuis au moins 2 trimestres (à la hausse cela peut être signe d’une OPA à venir ; ou à la baisse signe d’une mauvaise nouvelle non encore connue de tous)

Hors ligne

 

#514 04/06/2019 10h25 → Indépendance et Expansion : un fonds value small/mid-caps françaises (indépendance et expansion, mid, pme, small)

Membre
Réputation :   17 

Le rapport de mai vient d’être publié.

Un seul mouvement, la sortie de Plastic Omnium du portefeuille.

Indépendance et Expansion a écrit :

Les conflits commerciaux font plier les marchés boursiers.

Tinexta (15,1%): Le marché apprécie la croissance attendue des résultats
LDC (3,8%): Résultats 2018/2019 meilleurs que prévus
Argan (3,7%): Bonne publication 2018

CNIM (-18,5%): Pertes sur un contrat UK supérieures aux prévisions
The Navigator (-18,8%): Baisse du prix de la pâte à papier
Covestro (-19,5%): Cyclique
Derichebourg (-20,9%): Evolution du prix de la ferraille décevante
Aperam (-23,0%): ArcelorM. se plaint du niveau des importations et des prix
Plastivaloire (-29,5%): Le secteur fortement affecté par les conflits commerciaux

Source: www.independance-et-expansion.com/files … 019_FR.pdf

Hors ligne

 

[+1]    #515 10/06/2019 13h52 → Indépendance et Expansion : un fonds value small/mid-caps françaises (indépendance et expansion, mid, pme, small)

Membre
Réputation :   47 

Une belle journée pour le fonds Europe de I&E avec une offre de Loxam sur le loueur finlandais Ramirent:

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/7528_loxam.png

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/7528_rami.png

La valorisation était faible:
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/7528_pas_cher.png

Cramo aussi dans le fonds bénéficie d’une revalorisation:

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/7528_cramo.png

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par zeboulon (10/06/2019 13h57)

Hors ligne

 

[+1]    #516 02/07/2019 21h51 → Indépendance et Expansion : un fonds value small/mid-caps françaises (indépendance et expansion, mid, pme, small)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   556 

Bonjour,

Commentaire du mois de juin intéressant :

WH a écrit :

Le marché ne différencie pas les valeurs de croissance sensibles à la conjoncture des cycliques au sens strict. À l’exception de Derichebourg, les cycliques du portefeuille appartiennent à la première catégorie. Les difficultés des équipementiers automobiles ne tiennent pas à l’existence d’un cycle mais à des facteurs spécifiques (tarifs, première baisse du marché chinois, WLTP, baisse du diesel).

I&E était actionnaire d’Altran et va donc profiter de l’OPA.

Pas de mouvement ce mois-ci. Je leur ai écris pour savoir s’il était possible à l’avenir qu’ils précisent les entrées/sorties en commentaire, c’est fastidieux à checker. On verra bien.

EDIT, bon ils ne veulent pas ajouter cela mais au moins ils me répondent toujours très rapidement.

Audrey Bacrot a écrit :

Merci de l’intérêt que vous portez à notre gestion.

Nous sommes très vraisemblablement une des seules sociétés de gestion de la Place à présenter chaque mois l’intégralité de nos valeurs détenues en portefeuilles dans nos rapports mensuels, aussi sans vouloir faire de fausse pudeur nous ne fournissons pas ce type d’information (qui par ailleurs est facilement déductible comme vous le soulignez).

Merci de votre compréhension,

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par bibike (03/07/2019 12h20)


Parrain Ing Direct - Binck - Bourse Direct - Boursorama - DeGiro - Fortuneo 12470190 eBuyClub Poulpeo iGraal

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech