Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 31/12/2017 16h07 → Ymagis : industrie du cinéma - où se trouve la valeur ? (cinema, croissance, garp, ymagis)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   206 

Présentation


Ymagis a été fondée en 2007 par Jean Mizrahi afin d’accompagner les entreprises du secteur du cinéma dans leur passage au numérique. La société proposait initialement aux diffuseurs de leur installer des nouveaux écrans numériques via un financement par les distributeurs, puis a progressivement étoffé ses prestations. Plus de dix ans après, présente dans 24 pays, elle est le leader européen des technologies et des services numériques pour l’industrie du cinéma.

Situation


Depuis sa création, Ymagis devait anticiper l’après numérisation du secteur, en développant d’autres services qui prendraient le relais une fois toutes les salles de cinéma équipées d’écrans numériques. Ainsi, la branche VPF qui consiste dans le financement de la numérisation des diffuseurs est sur le déclin et programmée pour s’éteindre en 2021. Ymagis table sur les deux branches suivantes pour la suite :
   •    CinemaNext pour les activités de services aux exploitants cinématographiques (ventes, installation et maintenance, solutions logicielles, support client/NOC et consulting). Le groupe table notamment sur le remplacement des écrans.
   •    Eclair pour les activités de services de contenus (post-production, acheminement cinémas, distribution numérique, multilingue et accessibilité, restauration et préservation). Le groupe semble assez novateur en termes de services dans ce segment.
Le graphique ci-dessous montre l’évolution de l’importance des branches au sein du groupe :

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/3021_ca_ymagis.png
Source : Ymagis

La baisse du chiffre d’affaires de VPF est compensée par la montée en puissance des deux autres branches, essentiellement bâties sur la croissance externe. Ces nouvelles entités sont presque à l’équilibre à ce jour :

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/3021_resultat_s1_2017.png
Source : Ymagis

Valorisation


Ce graphique expose clairement la stabilité du chiffre d’affaires (environ 160 M€ sur l’année), et une très nette amélioration de l’EBIT. Le P-DG projette une marge nette de 5% à fin 2020.

En gardant comme hypothèses un chiffre d’affaires à 160 M€, une marge nette de 5% et un nombre de titres à 8 M, alors le bénéfice sera fin 2020 de 1 € par action. Ce scénario, tout-à-fait crédible, est à mettre en rapport avec un cours de 8,44 € aujourd’hui.

Avec 70 M€ de dettes pour des fonds propres de 30 M€, le groupe est assez endetté.
Les cash-flows de VPF vont dégager sur la période 2017-2021 environ 32 M€ (ce qui correspond peu ou prou à la dette de VPF). Ce qui pourra ramener la dette à 40 M€ et la société dans une situation bilantielle saine.

La société est leader dans son secteur, très active dans le lancement de nouvelles solutions pour ses clients, semble bien intégrer et rendre profitables les sociétés qu’elle rachète, et sera en 2020 dans une situation saine, en route pour une probable croissance. Si la rentabilité de 5% est réalisée, on peut envisager un PER de 12 pour une telle société. Soit avec un bénéfice de 1 € par action, un cours de 12 €.

Conclusion


Avec un cours de 8,44 € aujourd’hui, le marché propose une rémunération de 42% pour trois ans, soit 12,45 % par an. Même si le management a prouvé sa compétence dans le redressement d’entreprises rachetées au tribunal, et dans le développement de services innovants et bientôt rentables, il m’est difficile d’investir avec une faible rémunération sans filet de sécurité, le groupe ne possèdant aucun actif tangible.

Cependant, d’autres investisseurs voient dans ce titre de la valeur. Par exemple, l’objectif de cours d’Oddo est de 11,5 €. Et surtout, deux stock pickers de renom, Amiral Gestion (10,30 % à un PRU aux alentours de 8 €) et Sycomore AM (4,64 %) sont actionnaires. On peut donc objecter que je suis trop conservateur, et que je pourrais par exemple tabler sur un PER de 15 au lieu de 12. La vérité est certainement que je suis incapable de voir la valeur du business. Ce n’est pas mon type d’investissement, donc je passe, malgré l’apparente qualité du management.

Mots-clés : cinema, croissance, garp, ymagis

Hors ligne

 

#2 31/12/2017 17h06 → Ymagis : industrie du cinéma - où se trouve la valeur ? (cinema, croissance, garp, ymagis)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   635 

valeurbourse a écrit :

Scipion8 a écrit :

    Ma sélection personnelle, en essayant de ne pas répéter des noms déjà cités :
    […]
    3) Ymagis: valeur de croissance, performance boursière médiocre cette année, le décollage l’an prochain ?[…]

Comme plusieurs personnes ont cité Ymagis pour 2018 (dont moi) et comme je m’y étais engagé, je publie une petite analyse, qui, même si finalement contrecarre mon idée initiale et me fait donc retirer Ymagis de ma liste pour 2018, vous permettra d’expliciter les éléments qui vous ont poussé à en être actionnaire. J’attends avec impatience votre retour.

Bonjour Valeurbourse,

Merci pour votre analyse.

Le critère essentiel qui m’a conduit à investir dans Ymagis en septembre 2018 a été la croissance de son chiffre d’affaires sur une période d’observation de 5 ans (jusqu’à fin 2016 - les chiffres du 1er semestre 2017 n’avaient pas été publiés au moment de mon achat). En effet, dans le cadre de mon PEA PME (qui venait alors tout juste d’être créé), je souhaite capter autant que possible le potentiel de croissance des ETI-PME françaises. Je suis donc moins sélectif que j’ai pu l’être pour le reste de mon portefeuille (qui était déjà fortement diversifié) : il s’agit pour moi de ne pas louper une possible success story française. Une forte croissance de l’activité est donc mon critère essentiel de sélection pour mon PEA PME : Ymagis ressort en haut de mon screener sur ce critère.

Pour ajuster ma sélection d’ETI-PME de croissance, j’ai ajouté des points de bonus et retranché des points de pénalité pour la profitabilité, la régularité des résultats, la valorisation, l’actionnariat, et les mentions / recommandations d’investisseurs (a priori) avisés.

Avec cette approche, Ymagis a été pénalisé pour :
- valorisation élevée (multiple d’EBIT)
- rentabilité négative
- résultats irréguliers

Mais Ymagis a eu des points de bonus pour :
- son actionnariat : Amiral Gestion (10.3%) et Sycomore (4.6%), comme vous le notez, mais aussi (encore plus important pour moi), Keren Finance (5.1%) (et à un moindre degré, Financière Arbevel 5.8% et Financière de l’Echiquier 4.6%) : il est assez rare de trouver une ETI-PME française avec autant de fonds (a priori) compétents au tour de table, même si ce n’est pas une garantie de succès ;
- mention par 2 membres réputés du forum : Stanny et JeromeLeivrek (une mention par un seul des 2 m’aurait suffi pour jeter un oeil à l’entreprise ; avec les 2, je donne un gros point de bonus) ; je crois que Stanny avait même mentionné Ymagis dans son top 5 pour 2017 ;
- Stanny (aka Recoverygone) a aussi joué Ymagis au Jeu The Bull (j’ai analysé systématiquement les paris d’une trentaine de joueurs performants sur longue période) ;
- le secteur (goût personnel) : après avoir regardé les dossiers, je n’avais pas osé Gaumont (à tort, j’aurais dû suivre JeromeLeivrek), Mediawan (pas convaincu du business model), Europacorp (no comment) ; Ymagis me semblait un dossier acceptable pour prendre position sur le cinéma tricolore.

Au final, j’ai un peu hésité au moment de l’achat (car il m’est difficile d’investir sur une entreprise non rentable), mais finalement je me suis laissé tenter, pour une petite ligne : sur mon PEA PME comme sur le reste de mon portefeuille je suis très diversifié (confort psychologique), avant de renforcer les lignes si elles le méritent.

Je suis en moins-value sur Ymagis (-14%), j’espère un rattrapage en 2018 (pas de renforcement prévu pour le moment). Mon PEA PME dans son ensemble, fait +8.7% sur 3 mois (grâce notamment à Umanis, Bigben, Capelli, Groupe Open, Wavestone, Thermador, Abeo), ce que je considère très satisfaisant par rapport à la performance du reste de mon portefeuille sur la même période (par exemple Quadrige Rendement -1.9% et Sextant PEA -2.0%, dont j’ai acquis des parts au même moment). Je continuerai donc mon approche de captation du potentiel de croissance des ETI-PME françaises, même s’il y a nécessairement des accidents de parcours, comme, pour l’instant (mais j’espère plus pour longtemps), mon pari sur Ymagis.

Hors ligne

 

#3 31/12/2017 17h33 → Ymagis : industrie du cinéma - où se trouve la valeur ? (cinema, croissance, garp, ymagis)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   206 

Merci pour cette "justification" détaillée, je comprends votre point de vue.
Je pense en effet que sous la direction de Mizrahi, la société est prometteuse. Pour le moment, la hausse du CA est due aux acquisitions et une touche d’organique, et n’est pas (encore) suivie de résultat, même si l’on "sent" que ça va venir. Mais je bloque sur ce dossier car je n’ai pas de filet de sécurité en cas d’échec du redressement des filiales. Je suivrai l’affaire de loin smile.

Hors ligne

 

#4 31/12/2017 22h50 → Ymagis : industrie du cinéma - où se trouve la valeur ? (cinema, croissance, garp, ymagis)

Membre
Réputation :   50 

Actuellement tout le cash généré l’est par l’activité VPF qui est en voie d’extinction. Toute la difficulté va consister en remplacer ce flux de cash par un flux de cash en provenance des 2 autres activités.
Pour le moment en terme de CA cela fonctionne, reste à voir si cela va fonctionner également en ce qui concerne le cash.
En terme de valorisation j’obtiens un ratio EV / EBITDA = 3.43 en prenant un EBITDA à 40 sur 2017 mais cet EBITDA provient exclusivement de l’activité VPF .

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne

 

#5 31/12/2017 23h48 → Ymagis : industrie du cinéma - où se trouve la valeur ? (cinema, croissance, garp, ymagis)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   206 

pachakuti a écrit :

Actuellement tout le cash généré l’est par l’activité VPF qui est en voie d’extinction. Toute la difficulté va consister en remplacer ce flux de cash par un flux de cash en provenance des 2 autres activités.

Vous avez parfaitement identifié le problème.

Hors ligne

 

#6 01/01/2018 09h29 → Ymagis : industrie du cinéma - où se trouve la valeur ? (cinema, croissance, garp, ymagis)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   330 

Tout a été dit ou presque dans les messages précédents…

J’ai aussi été attiré Scipion8 par les "gestions" entrées dans le dossier à l’IPO et c’est la raison pour laquelle j’ai retenu YMAGIS dans ma top list 2017…sans l’avoir jamais eue en portefeuille.

Comme mon pseudo l’indique sur le jeuthebull 2016 et 2017 (recoverygone), je cherche essentiellement des situations de retournement…et YMAGIS avait le bon profil.

Dans la vraie vie, je vois un risque d’exécution (redéploiement rapide d’un business à fortes marges vers celui de la distribution, installation, maintenance moins margé). Reste les prestations à forte valeur ajoutée pour justifier la valo…

Je ne suis pas assez expert du secteur (j’ai toutefois parcouru de très nombreux forums dont celui-ci : Forum Projectionniste - Accueil du Forum pendant des heures pour chercher à comprendre le modèle VPF notamment ) pour me forger une opinion objective…

@+
Bons trades
Stan

Dernière modification par stanny (01/01/2018 20h30)


stock picker de small et micro caps - France - compartiments B, C et Alternext

Hors ligne

 

#7 10/01/2018 19h44 → Ymagis : industrie du cinéma - où se trouve la valeur ? (cinema, croissance, garp, ymagis)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   417 

Je ne sais pas trop à quel point c’est une bonne nouvelle :

CercleFinance.com a écrit :

Ymagis : Obtient un soutien financier de Bpi France

Ymagis a annoncé ce mercredi après Bourse la mise en place d’un soutien financier par Bpifrance Assurance Export, agissant pour le compte de l’Etat, pour un budget d’investissement global de 6 millions d’euros afin d’accélérer le développement de la solution HDR EclairColor aux Etats-Unis et au Canada.

Bpifrance consentira à accorder au spécialiste européen des technologies numériques pour l’industrie du cinéma une garantie assurance prospection à hauteur de 65% des risques engagés, pour un maximum de 1,5 million par an pendant 4 ans. Cet engagement permettra à Ymagis d’accroître de façon significative l’expansion commerciale et la stratégie de marque EclairColor sur le continent Nord-Américain.

Après avoir débuté son développement il y a quelques mois en Europe, avec plus de 120 salles de cinéma équipées à ce jour et 59 longs-métrages masterisés, le groupe va ainsi pouvoir intensifier le développement d’EclairColor bénéficiant de nouvelles ressources financières et viser un déploiement rapide sur le continent nord-américain.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


Investisseur value et deep value. Blog : Le projet Lynch. Parrainages Binck et Boursorama.

Hors ligne

 

#8 13/01/2018 01h13 → Ymagis : industrie du cinéma - où se trouve la valeur ? (cinema, croissance, garp, ymagis)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   121 

Bonsoir,

en voyant cette file, je n’ai pas pu m’empêcher d’aller voire à quoi ressemble Ymagis. il y a un truc qui m’échappe dans cette société - je suis tiraillé entre :

+ :
  * Le PDG achète un paquet d’actions fin 2017
  * La société dégage de jolis FCF (en baisse mais il y a de beaux restes)
  * Des ratios de valorisation attractifs (P/CF et EV/ebitda très très favorables)
  * Le FDR redevient positif au S1 2017

- :
    * Un taux d’endettement délirant (stable mais délirant…)
    * Les capitaux propres reculent (RN systématiquement négatifs depuis 2015)
    * Du cash qui vient d’une activité en voie d’extinction (vos messages ci-dessus)
    * La croissance du CA depuis 2015 ne semble pas être super bien maitrisée. En particulier, les frais généraux, la masse salariale et le BFR progressent très significativement plus vite que le CA. Plus inquiétant, ils continuent à progresser assez fort alors que la croissance du CA s’atténue (en 2016), voire stagne (au SI de l’an dernier)
  * Le CA ne progresse pas d’un pouce au S1 2017
  * L’Ebitda recule en 2016 puis à nouveau au S1 2017

Imaginons que le CA reparte à la hausse. D’où vont venir les sous pour financer cette croissance?
La garantie BPI n’aura qu’un temps (sans compter qu’il faudra bien la rembourser si le CA est au rendez-vous).
Des emprunts? avec le ratio actuel d’endettement, j’ai des doutes.
Une AK?

Bref, des ’+’ sympas qui suggèrent une bonne affaire mais de l’autre coté toute une série de ’-’ qui suggèrent une boite qui peine à gérer la croissance.

je rate un truc?

Dernière modification par carignan99 (13/01/2018 13h18)

En ligne

 

#9 15/01/2018 10h54 → Ymagis : industrie du cinéma - où se trouve la valeur ? (cinema, croissance, garp, ymagis)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   206 

Vos interrogations me semblent légitimes. La dette, la décroissance du CA et l’incertitude de la rentabilisation des acquisitions sont des points hautement négatifs qui, sur le papier, doivent interpeller.

Indépendamment du gros achat de titres le mois dernier par le P-DGrécent, le soutien de la BPI et la présence des meilleurs fonds value de la place me laissent croire que ceux qui peuvent approcher le P-DG ont des informations que nous, petits investisseurs, ne pouvons avoir. Je continue de croire, comme je l’ai précisé plus haut dans la file, que ce dossier est un dossier où la valeur repose sur le management, que nous ne pouvons jauger. C’est typiquement un investissement à la Fischer.

Vous pouvez faire confiance aux fonds actionnaires dans l’esprit d’une stratégie gourou, mais pour ma part, sans connaissances complémentaires sur le dirigeant, je ne me sens pas capable d’investir. De plus, la hausse récente rend le dossier encore plus compliqué.

Hors ligne

 

#10 15/01/2018 11h50 → Ymagis : industrie du cinéma - où se trouve la valeur ? (cinema, croissance, garp, ymagis)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   121 

hum, effectivement cette histoire de fonds/management doit être pris en compte ; je l’avais évacué. Dans d’autres dossiers, des infos publiquement accessibles m’ont poussé à faire confiance au management mais ça se couplait aussi à un bel historique de maitrise des marges, quelque soit la situation (en l’espèce, U10).

Ici, je reste sur un sentiment contrariant de peut être rater un truc. Mais bon, je vais m’abstenir, dans le doute…et en continuant de jeter un coup d’œil de temps en temps smile

En ligne

 

#11 15/01/2018 19h34 → Ymagis : industrie du cinéma - où se trouve la valeur ? (cinema, croissance, garp, ymagis)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   417 

Bonjour,

Voici ce que j’ai rédigé sur cette entreprise.

▣ Achats du PDG

Le 15 décembre 2017, Jean Mizrahi a procédé à l’acquisition de 45 000 actions au prix moyen de 8,5324 €, soit un montant total de 384 k€ et 0,57 % de la capitalisation. C’est la nouvelle qui m’a fait revenir sur le titre récemment.

▣ Bilan

Le bilan simplifié, hors intangibles, en M€, indique, en actifs :

Immobilisations corporelles = 78 M€
Actifs financiers non courants = 7 M€
Actifs non tangibles = 15 M$
Stocks, clients et autre actifs courants = 86 M€
Trésorerie = 21 M€
Total actifs = 207 M€
Total actifs tangibles = 192 M€,

en dettes :

Emprunts non courants = 67 M€
Autres passifs non courants = 15 M€
Emprunts courants = 31 M€
Autres passifs courants = 63 M€
Total dettes = 175 M€,

soit :

Fonds propres = 32 M€
Actifs net tangibles = 17 M€.
et avec un Nombre d’actions = 7,9 M on a
VANT (actifs nets tangibles par action) = 2,02 €.

La solvabilité (fonds propres/actifs = 15 %) est très faible, mais le FCF est assez important pour que cela ne nous inquiète pas beaucoup. La liquidité (actifs courants / passifs courants = 1,13) est correcte.

La valeur comptable des actifs est donc largement inférieure au cours de bourse. Il n’y a pas de marge de sécurité de ce coté-là. Nous allons tenter une valorisation par les cash-flows.

▣ EBITDA et FCF

En 2016, on a eu (en faisant ressortir la décomposition Ymagis = VPF + autres entités) :

CA = 178 M€
EBITDA = 53 (VPF) - 5 (autres entités) = 48 M€
CAPEX hors acquisition de filiales = 0 (VPF) + 4 (autres) = 4 M€
On a donc FCF(VPF) = 53 M€ et FCF(autres) = - 9 M€.

Les éléments suivants nous donnent le prix à payer pour acquérir Ymagis :

Cours au moment de l’analyse = 8,4 €
Capitalisation = 66 M€
Dettes financières nettes = 77 M€
EV = 143 M€.
EV/EBITDA = 3,0.
EV/FCF = 3.

Ces deux derniers rapports sont faibles.

Mais pour des raisons réglementaires, l’activité VPF va cesser en 2021 et c’est elle qui rapporte le cash actuellement. C’est pourquoi je vais valoriser Ymagis en deux parties : VPF avec une décroissance linéaire du FCF, ajouté au reste des entités.

▣ Valeur future par somme des parties

Le total des FCF de 2017 à 2021 inclus, est alors, en prenant une décroissance linéaire pour les VPF = 5 x 53 / 2 = 132 M€, et une constante pour les autres = - 9 x 5 = - 45 M€. On aura donc gagné environ 90 M€ de cash disponible d’ici 2021.

Le FCF/action à venir jusqu’à 2021 inclus est donc de 11,4 €, qu’on peut ajouter à la VANT pour obtenir une valeur possible d’environ 13,4 € dans 4 ans. A partir du cours de 8,4 €, le retour sur investissement serait donc de +60 % soit +12,4 % annuels. Ce n’est pas inintéressant mais ça ne semble pas être l’affaire du siècle. Bien sûr, en faisant comme cela, on ne dit rien de ce que vont donner les entités restantes (dans un sens comme dans l’autre).

▣ Un comparable coté : Cinedigm

Il y a aux US un comparable coté au Nasdaq, Cinedigm Corp., environ deux fois plus petit que Ymagis en terme de CA. Le bilan simplifié, au 30 septembre 2017, indique, en actifs :

Immobilisations corporelles = 26 M$
Autres actifs tangibles non courants = 3 M$
Actifs non tangibles = 26 M$
Stocks, clients et autre actifs courants = 44 M$
Trésorerie = 10 M$
Total actifs = 135 M$
Total actifs tangibles = 109 M$,

en dettes :

Emprunts non courants = 54 M$
Autres passifs non courants = 5 M$
Emprunts courants = 65 M$
Autres passifs courants = 61 M$
Total dettes = 185 M$.

Ce qui donne des fonds propres négatifs :

Actifs net = -76 M$ !
Actifs net tangibles = -102 M$
Dettes financières nettes = 109 M$
Nombre d’actions = 12,65 M[1]
VANT = -8 $
Cours au moment de l’analyse = 1,4 $
Capitalisation = 18 M$
EV = 127 M$.

Au niveau du compte de résultat, pris cette fois dans le rapport annuel au 31 mars 2017, on trouve :

CA = 90 M$
EBIT = 6,7 M$
DA = 27,7+5,7 = 33 M$
EBITDA = 40 M$
RN = - 15,5 M$
CAPEX  = 0,5 M$
FCF = 39,5 M$.

Ce qui donne les rapports suivants :

EV/EBITDA = 3,2
EV/FCF = 3,2.

Ces deux rapports sont équivalents à ceux de Ymagis. Mais Cinedigm possède un bilan bien plus mauvais, et des pertes de plusieurs $ par action (sur le revenu net) depuis au moins cinq années. Si on voulait ramener le bilan à équivalence de celui de Ymagis, c’est-à-dire à VANT>0, il faudrait injecter au moins 100 M$ dans la société. On payerait alors Cinedigm au moins la valeur EV’ = 227 M$. Si l’on veut comparer les deux sociétés, j’ai donc envie de considérer que pour Cinedigm on a au minimum :

EV’/EBITDA = 5,7
EV’/FCF = 5,7.

Plus cher que Ymagis donc.

▣ Conclusion

Dans l’état actuel, il est difficile de prévoir ce que sera Ymagis dans quelques années, et donc ce savoir combien elle vaut. Une extrapolation en supposant que les deux divisions non-VPF continuent leurs pertes me donne une valorisation de 13,4 € dans 4 ans. Avec le même ratio que Cinedigm, EV/EBITDA = 5,7, je trouve que l’EV de Ymagis devrait être 226 M€, soit un cours de 19 €/action !

Avec le comparable, on trouve donc un double du cours actuel. Même si cette valorisation me parait plus pertinente que la somme des parties, je n’ai pas creusé plus pour savoir si ce comparable est vraiment pertinent. En fait, seul l’achat du PDG m’a vraiment incité à en racheter un peu.

En effet, j’avais acheté 1 % du portefeuille l’an dernier à 10,50 €, puis encore 1 % à 8,40 € il y a peu, suite à l’achat du PDG. J’ai revendu aujourd’hui la moitié de la ligne à 10,50 €. Le cours a remonté très rapidement depuis les plus bas, et ce n’est pas l’affaire du siècle ; en tout cas je ne suis pas capable de le voir.

Merci à Stanny qui m’a donné quelques renseignements.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


Investisseur value et deep value. Blog : Le projet Lynch. Parrainages Binck et Boursorama.

Hors ligne

 

#12 15/01/2018 20h11 → Ymagis : industrie du cinéma - où se trouve la valeur ? (cinema, croissance, garp, ymagis)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   206 

Je ne suis pas tout-à-fait d’accord avec le calcul du FCF de VPF. J’avais calculé 32 M€.
Considérer l’EBITDA sans les Capex alors que ceux-ci sont loin d’être négligeables, me semble optimiste d’autant que les sociétés acquises sont encore à rentabiliser.
Mais on est d’accord sur l’ensemble du dossier smile.

Hors ligne

 

#13 15/01/2018 20h23 → Ymagis : industrie du cinéma - où se trouve la valeur ? (cinema, croissance, garp, ymagis)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   417 

J’ai pris en compte les CAPEX mais je les ai mis sur les autres entités, pas sur VPF. Ce qui d’ailleurs est plus défavorable pour la valorisation puisque ceux de VPF sont supposés s’éteindre linéairement alors que ceux des autres entités sont supposés constants.


Investisseur value et deep value. Blog : Le projet Lynch. Parrainages Binck et Boursorama.

Hors ligne

 

#14 15/01/2018 21h47 → Ymagis : industrie du cinéma - où se trouve la valeur ? (cinema, croissance, garp, ymagis)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   121 

Sympa comme analyse - et assez créatif quand même smile
Ce que j’en retire  : dossier bourré d’incertitudes mais des tiers y croit (à commencer par le pdg + fonds investissement). Je vais passer mon tour mais garderait un œil dessus.

En ligne

 

#15 16/03/2018 11h42 → Ymagis : industrie du cinéma - où se trouve la valeur ? (cinema, croissance, garp, ymagis)

Membre
Réputation :   

Ymagis dévoile ses résultats annuels aujourd’hui :

https://bourse.boursorama.com/bourse/ac … l=1rPMAGIS

Boursorama a écrit :

Ymagis affiche un résultat net part du groupe de nouveau positif à 0,8 million d’euros en 2017, contre une perte un an plus tôt de 11,7 millions, malgré un résultat opérationnel courant en baisse de 20% à 7,5 millions sous l’effet du changement de mix.

Le groupe de technologies numériques pour le cinéma a pu compenser la baisse de son activité VPF (-11,5%) par la croissance de ses activités de services (+9%), son chiffre d’affaires global ressortant ainsi en légère hausse de 0,8% à 179,2 millions d’euros.

Après avoir atteint les objectifs fixés pour 2017, Ymagis aborde avec optimisme l’année 2018 et confirme les objectifs de son plan Perform à horizon 2020, dont une croissance annuelle moyenne pour ses activités hors-VPF d’au moins 10% entre 2016 et 2020.

Des bénéfices en hausse et une dette en baisse, le management semble particulièrement bien savoir ce qu’il fait. Je conserve mes actions, même avec une moins-value de 14% actuellement.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne

 

#16 06/06/2018 09h13 → Ymagis : industrie du cinéma - où se trouve la valeur ? (cinema, croissance, garp, ymagis)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   417 

Ymagis va racheter 5,3% de son capital en juin

(CercleFinance.com) a écrit :

Ymagis annonce ce matin le lancement d’un programme de rachat de ses propres actions portant sur plus de 5% du capital.

Conformément à la résolution correspondante votée en AGM en juin 2017, le spécialiste des technologies numériques pour l’industrie du cinéma va racheter, selon les conditions de marché, jusqu’à 3,2 millions d’euros de ses titres.

Confié à Oddo BHF, le mandat porte donc sur un maximum de 421.700 titres, ou 5,3% du capital actuel. Il court sur la période du 1er juin au 29 juin 2018 ’au plus tard’.

Les titres ainsi rachetés seront utilisés pour les plans destinés aux salariés ou, ultérieurement, lors d’éventuelles opérations de croissance externe. Il n’est pas question de les annuler.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


Investisseur value et deep value. Blog : Le projet Lynch. Parrainages Binck et Boursorama.

Hors ligne

 

#17 06/06/2018 09h30 → Ymagis : industrie du cinéma - où se trouve la valeur ? (cinema, croissance, garp, ymagis)

Membre
Réputation :   33 

Merci pour l’info, je me suis décidé à acheter une petite ligne à 6,20€.

Avec cette news et le fait que le cours a pas mal baissé ces derniers mois, j’accepte de prendre le risque d’un petit achat.

Dommage par contre que les actions ne soit pas annulées, ce serait encore mieux.

Cela dit, 421000 actions divisé par 29 jours ne donnent qu’un rachat moyen d’environ 14500 actions par jour.

Le volume moyen étant à 16700 actions par jour, il y a de quoi booster un peu le cours, enfin j’espère. A condition qu’il n’y ai pas trop de vendeurs sur la même période.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne

 

#18 12/07/2018 00h55 → Ymagis : industrie du cinéma - où se trouve la valeur ? (cinema, croissance, garp, ymagis)

Membre
Réputation :   22 

SRV a écrit :

Et ca se complique …

Till Cussman est barré, la recherche de son remplaçant est en cours
Amiral Gestion sort aussi
Ya que le PDG qui achète 40 mille titre vers 6 euros

A mon humble avis on est dans un configuration où ca passe ou ca casse.

La croissance à gogo pour tenter de compenser l’extinction programmée VPF va -t-elle réussir ?

si oui, on a potentiellement un x baggers d’ici 2021 (3 baggers voire plus ?! )
si non, on aura une penny stock en 2021 !

Points positifs :

Le PDG doit quand même savoir ce qu’il fait car il a été au conseil d’administration de la boite centenaire Eclair.

Il s’est pris un rateau pour son plan sur le tournant du numérique, il s’est donc barré et a fondé Ymagis
Depuis il a repris Eclair pour 1.2 Meur, avec 0.7 Keur pour les actifs.

La VE est à 111 Meur, ca reste pas cher, si le pari est réussi.

Piste hypothétique (car j’aime les actifs cachés) :
Il serait intéressant de voir les actifs repris dans Eclair car les boites centenaires ont parfois des actifs cachés(friches? terrains ?) . Avec la liquidation, il est possible que l’évaluation ait été faite rapidement.

Je ne détiens pas de titre Ymagis

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech