Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Attention Cette page affiche seulement les messages les plus réputés de la discussion.
Flèche Pour voir tous les messages et participer à la discussion, cliquez ici.

[+3]    #1 23/01/2012 15h47

Membre
Réputation :   56  

[edit : stratégie mise à jour de temps en temps, ce qui peut rendre obsolètes les posts suivants]

Un jour, vers 2003, je me suis dit, si je mettais un peu d’argent en bourse ? J’ai acheté 2 ou 3 bouquins pour gogos qui m’ont appris ce qu’était une moyenne mobile, un support ou une résistance, je me suis dit "chouette ça a l’air facile". Un peu plus tard, j’ai lu "Une marche au hasard à travers la bourse" de Malkiel, nettement plus rabat-joie, où il explique qu’il est impossible de faire de l’argent facile en bourse sinon quelqu’un l’aurait fait avant vous (j’ai appris qu’on appelait ça "l’efficience des marchés") et qu’il n’y a rien d’autre à faire de censé que du Buy & Hold bien diversifié. Bigre, qui croire… J’en suis venu à la conclusion que Malkiel est probablement plus proche de la vérité qu’un gugus qui promet 260% en 6 mois, car il est plus facile de faire des fausses promesses que de dire la vérité. J’ai par ailleurs lu que l’AT est une pseudo-science vaguement occulte et bidon, soumise à la subjectivité de la reconnaissance de certaines figures et qu’elle ne passe pas les backtests statistiques poussés. J’ai entendu parler ensuite du métier de "quant", des gens qui, par la statistique et l’élaboration de modèles mathématiques compliqués, cherchaient les inefficiences passagères du marché. Bon, rien d’accessible pour un petit particulier comme moi. J’ai laissé un peu d’argent sur un tracker monde et j’ai arrêté de m’intéresser à ça pendant plusieurs années.

Puis je découvre ce forum il y a quelques mois. Quelques farfelus ont l’air de croire pouvoir faire des profits avec leurs petits moyens ? Je lis tout ce que je trouve, notamment pas mal de papiers de recherche ou leurs résumés… Je comprends alors que l’efficience du marché n’est peut-être pas si totale. Deux anomalies principales semblent émerger :
- à moyen terme, les cours ont une certaine inertie, une tendance à soit monter soit baisser (l’approche "momentum")
- à long terme, les cours finissent toujours par refléter la valeur "réelle" de l’entreprise (l’approche "value")
Une littérature considérable semble confirmer ces anomalies, Fama lui-même (co-auteur de l’efficience des marchés) reconnait le momentum comme anomalie. D’un point de vue personnel, je me suis davantage intéressé à l’anomalie "momentum" qu’à l’anomalie "value" (contrairement à la tendance générale du forum) pour plusieurs raisons :
- j’aime les approches automatiques, faire entrer mon choix personnel dans du stock-picking ne m’intéresse pas, je me sens le courage nécessaire pour suivre des décisions automatiques même "contre-nature" (mon expérience du poker y est pour quelque chose)
- je m’intéresse à la macro-économie dans sa globalité mais je n’ai aucunement envie d’éplucher des bilans de sociétés
- un peu de scepticisme : si jamais, en fin de compte, ça ne "marche pas", que le marché est totalement efficient et que ces anomalies étaient de la poudre aux yeux, je reste globalement sur une exposition très diversifiée dans toutes les classes d’actifs, je risque donc assez peu de sous-performer considérablement le marché
___________________________
Après m’être intéressé notamment à la recherche de Mebane Faber, le papier qui a le plus retenu mon attention dernièrement est un article de Gary Antonacci. Il a l’avantage d’être extrêmement simple, extrêmement bien diversifié, très peu coûteux en frais, et probablement assez robuste (mais seul le temps le dira). Et même s’il s’avérait faux et sur-optimisé (ce que je ne pense pas), il génère tellement peu d’ordres et propose une diversification telle qu’il y a peu de risque de sous-performer notablement le marché.
Je m’inspire librement de son modèle, en utilisant deux Assurances-Vie (Linxea et Epargnissimo) et un CTO (Bourse Direct).
J’utiliserai les fonds suivants (amené à changer suivant les ajouts de fonds de l’assureur) :

Actions (Linxea) :
- Lyxor ETF MSCI World
- Lyxor ETF NASDAQ-100
- Lyxor ETF Euro Stoxx 50

Obligations high yield (Linxea) :
- Amundi Oblig Haut Rendement
- Pictet Emerging Debt
- Aviva Oblig International

Immobilier (Epargnissimo) :
- Lyxor ETF MSCI World Real Estate
- Lyxor ETF FTSE EPRA/NAREIT Developed Europe

Economic Stress (CTO Bourse Direct) :
- ETFS Gold Bullion Securities
- iShares Barclays 20+ Year Treasury Bond Fund
- Lyxor ETF EUROMTS 15+Y Investment Grade

Pour chacune des 4 catégories (équipondérées), je choisis le fond le plus performant sur les 12 derniers mois, en euros. Ou, le cas échéant, le fond euro ou un fond monétaire sans frais, si les fonds de la liste ne font pas plus de 3.5% sur 12 mois. Je rebalance en début de mois.

Dernière modification par Golliwogg (03/07/2012 22h04)

Mots-clés : portefeuille


Mon portefeuille "momentum" : 175k€ investis

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #2 01/08/2012 13h49

Membre
Réputation :   56  

Le benchmark est un suivi buy & hold, chacune des 4 catégories équipondérées comme dans mon portefeuille mais investi en permanence à 100% et dont chaque catégorie est elle-même équipondérée dans les différends fonds qui la composent (alors que je ne suis moi-même investi que dans un seul, ou zéro). Les dates de mise à jour du benchmark correspondent scrupuleusement, titre par titre, aux dates des opérations effectuées en vrai sur mon portefeuille (si l’assurance-vie ne prend en compte mon arbitrage que le 2 du mois, je mets à jour le benchmark à cette même date pour la catégorie en question). Le benchmark ne comptabilise aucun frais pour le moment. Alors que mon portefeuille comptabilise les frais de gestion des AV et les frais de courtage du CTO.

Dernière modification par Golliwogg (01/08/2012 14h31)


Mon portefeuille "momentum" : 175k€ investis

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #3 05/08/2013 11h57

Membre
Réputation :   56  

Mise à jour de juillet



Bon rattrapage en juillet et début août. Les tendances se confirment car juin, juillet et août sont pour l’instant sans aucun arbitrage. D’autre part je ne suis plus si loin de rattraper le benchmark.
Pour rappel, ce portefeuille a 1 an et un mois, et aura donc rapporté 6.94% brut jusqu’ici.

Dernière modification par Golliwogg (08/08/2013 17h17)


Mon portefeuille "momentum" : 175k€ investis

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #4 03/10/2013 17h43

Membre
Réputation :   56  

Mise à jour d’août et septembre



Août : -1.52%
Septembre : 3.47%

J’ai ajouté récemment un petit tableau récapitulatif du portefeuille, en haut à gauche. Mon taux annuel (CAGR) est actuellement de 7.11%, net de frais de gestion, mais brut de cotisations sociales et d’impôt (faibles car les 3/4 sont sur assurance-vie), soit environ 5.7% annuel net, sur un historique de 15 mois. Je rappelle qu’il s’agit de la quasi-totalité de mon patrimoine, soit environ 80 k€ ; je garde environ 5000 € de précaution. Je sais que je contreviens à la charte en indiquant la somme mais il me semble que si les ordres de grandeur ne sont pas connus, la stratégie patrimoniale et l’aversion au risque ne peuvent pas être interprétés convenablement. Nous ne sommes de toutes façons pas ici pour nous jalouser mutuellement mais pour apprendre les uns des autres.

J’ai enfin, et pour la première fois, rattrapé mon benchmark (composé de buy & hold) ! Et la tendance actuelle se poursuit encore et toujours pour le 5e mois consécutif (aucun arbitrage depuis début juin, octobre compris). J’ai bien cru, début septembre, que j’allais pour la première fois utiliser le stop-loss de l’ "absolute momentum" sur la section "economic stress", cad désinvestir pour placer la somme sur un support sans risque, mais cette section étant la seule à ne pas être hébergée en assurance-vie, je n’ai pas accès à un support sans risque à 3 ou 4% comme les fonds euros. Les seuls supports sans risque de ce module sont des fonds monétaires qui rapportent de l’ordre de 0.7% par an ; or ce plafond n’a pas été franchi, la performance à 12 mois du titre n’a pas baissé en-deçà de 4% pour le moment.


Mon portefeuille "momentum" : 175k€ investis

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #5 09/12/2013 02h27

Membre
Réputation :   56  

Au passage, je viens juste de parcourir l’update de 2013 de la stratégie QTAA de Mebane Faber. Les données "out of sample" (cad depuis 2006, la première publication) ne sont pas très brillantes. Les années 2006 à 2008 sont très positives, dont le krach totalement évité mais les années 2009 à 2012 sont toutes en-dessous du benchmark, et pas qu’un peu.


Mon portefeuille "momentum" : 175k€ investis

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #6 30/09/2014 01h44

Membre
Réputation :   56  

Mise à jour juin-septembre 2014



Pas grand chose à signaler. On ne peut pas dire que j’aie beaucoup de mérite, je pense que tout le monde fait du profit en ce moment. J’augmente encore mon capital investi ce mois-ci.

Petite anecdote, la semaine dernière j’ai entendu à la radio la "catastrophe" sur le NASDAQ, ayant perdu 2% en une seule journée, un record depuis longtemps. D’habitude je n’écoute pas ce genre d’info mais ça m’est arrivé malgré moi. Au final, constatez la performance du NASDAQ dans mon portefeuille ces deux derniers mois. Conclusion : ne jamais écouter les infos boursières quotidiennes, ce n’est que du bruit.
La seule émission économique que j’écoute tous les jours est "Les experts" sur BFM Business, en différé via podcast. Ça débat de questions économiques de fond, voire d’actualité, mais jamais du "bruit boursier quotidien" (d’ailleurs ça me fait penser que krach veut dire bruit…), et les intervenants sont souvent de qualité.

Dernière modification par Golliwogg (01/11/2014 22h35)


Mon portefeuille "momentum" : 175k€ investis

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #7 29/12/2014 12h58

Membre
Réputation :   56  

Merci buckingham pour ce backtest ! En fait je n’utilise pas du tout de moyenne mobile ; le post où j’y fais allusion est obsolète et concernait la version beta de mon portefeuille (avant juillet 2012, donc non pris en compte dans mes posts suivants et dans le suivi de performance). Pourriez-vous refaire le backtest en n’utilisant aucune moyenne mobile ? Cad uniquement comparer la valeur en clôture le dernier jour du mois à celle 12 mois avant. Je postule que ça ne changera pas grand chose au résultat ! C’est bien l’intérêt de cette stratégie : elle semble être robuste à ce genre de changement de paramètre.
Concernant les 4 modules indépendants, il est possible qu’un jour je les mette en concurrence dans une même poche. Antonacci lui-même ne semble pas garder ces 4 modules dans ses dernières recherches et dans son récent livre (dont je n’ai lu qu’un résumé). Les 4 modules indépendants me semblent tout de même un bon backup de diversification, au cas où la stratégie ne fonctionne pas (je ne peux jamais me retrouver avec 100% actions et me prendre un krach, par exemple). De ce que j’ai pu entrevoir, réunir tout dans une même poche augmenterait le leverage de mon portefeuille, ce que je ne souhaite pas étant donné que j’y investis 100% de mon patrimoine (10% de max DD me semble tout à fait acceptable, je ne souhaite pas davantage, même si bien sûr la pratique peut ne pas être conforme aux backtests). Puis à vrai dire, je ne change pas de stratégie pour le moment, par cohérence, sinon un peu par flemme.
Quant à avoir des règles différentes par classe, oui pourquoi pas. Mais on entre sur le chemin glissant de l’optimisation…

Dernière modification par Golliwogg (29/12/2014 12h59)


Mon portefeuille "momentum" : 175k€ investis

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #8 21/01/2015 16h53

Membre
Réputation :   29  

Félicitations à vous pour votre persévérance dans le suivi de votre portefeuille et pour vos performances également.

Le hasard a voulu que je trouve il y a deux jours parmi les modèles que propose Microsoft pour son Excel 2013 un "Retirement financial planner". C’est un simulateur simple mais complet qui devrait vous redonner je pense les résultats que vous avez déjà trouvés. Je le joins à ce post en version d’origine 2013 et en version dégradée 97-2003 (sans garantie de résultat donc), en espérant que cela aidera les aspirants rentiers !


Vaut-il mieux avoir raison tout seul ou tort avec tout le monde ?
Présentation | Portefeuille

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #9 17/04/2015 00h48

Membre
Réputation :   56  

Mise à jour de fin mars 2015 (avec avril en cours)


Mon portefeuille "momentum" : 175k€ investis

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1   [+1]    #10 13/06/2015 14h04

Membre
Réputation :   56  

Tout ce qui concerne Antonacci est soit sur son site Optimal Momentum Investing soit sur son blog Dual Momentum     TM
En l’occurrence c’est sur son site à l’onglet performance.


Mon portefeuille "momentum" : 175k€ investis

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #11 22/09/2015 22h32

Membre
Réputation :   56  

Allez, ça fait longtemps, voilà une petite mise à jour (septembre encore en cours) :



Malgré tous ces mois de baisse, on reste long sur les 4 modules. A noter que les gains de l’année sont toujours positifs et que le CAGR reste honorable.

@ nebuleux : Personnellement, je ne choisirais pas du tout un fond à sa performance passée. Mon premier critère serait les frais (donc ETF en priorité) et mon deuxième critère la proximité avec le secteur/classe d’actifs que je cherche à représenter dans mon portefeuille. Je me contente d’une proximité imparfaite, par exemple en choisissant un tracker NASDAQ pour représenter le marché US (car tout est tellement corrélé que ça fait l’affaire).

@ Nann : Le MSCI momentum (j’ai regardé vite fait), c’est le momentum "old school", appliqué sur actions individuelles (plutôt que sur l’indice entier) et sans le "market timing" de ce qu’Antonacci appelle "l’absolute momentum" (qui est vraiment le coeur de la stratégie). D’ailleurs à voir la gueule des courbes que vous montrez, ça ne fait pas spécialement envie, c’est juste un levier supérieur (gains plus élevés, risque plus élevé). Je préfère quand la courbe s’écarte progressivement et de plus en plus du benchmark avec le temps.

Dernière modification par Golliwogg (22/09/2015 22h34)


Mon portefeuille "momentum" : 175k€ investis

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #12 16/02/2016 09h40

Membre
Réputation :   2  

Je serais intéressé de connaître les résultats de votre backtest GEM en AV, même peu concluant.

Ce n’est pas conclusif car utilisé à partir des indices et donc hors frais des supports et performance des fonds en unités de compte. Je vais les retrouver et je vous les enverrai si cela vous intéresse

D’autre part, sur votre backtest du GEM pur par exemple, je serais curieux de connaître l’impact d’un délai de, mettons, 2 jours, entre le signal de début de mois et l’exécution de l’ordre (ce qui correspond à peu près encore à la réalité des arbitrages en AV actuellement). Vous serait-il possible d’ajouter ce paramètre à votre backtest ?

Effectivement ce serait idéal, mais cela dépasse un peu mes compétences excel car j’ai fait des requêtes bloomberg en mensuel pour avoir les performances de chaque indice mensuellement, prendre les données journalières n’est pas bcp plus compliqué en revanche avoir des formules pour prendre les bonnes dates c’est trop compliqué pour moi.

En ce qui concerne votre fond Amundi Oblig Internationales, j’ai tout de même l’impression qu’ils s’agit d’obligations plutôt courtes, de l’ordre de 5 ans, au vu de la liste détaillée des titres détenus. On se rapproche plutôt d’un fond obligataire défensif normal, me semble-t-il, pas très loin de l’esprit d’un fond euro standard.

J’avais bien regardé ce paramètre et 45% est supérieur à 10 ans :
Distribution des Maturités du fonds
1 à 3 ans : 8,80%
3 à 5 ans :    14,99%
5 à 7    ans : 12,39%
7 à 10 ans : 18,67%
10 à 15 ans : 8,87%
15 à 20 ans : 13,72%
20 à 30 ans : 14,18%
Supérieure à 30 ans: 8,35%

Malheureusement je n’ai pas accès à un tracker EuroMTS 10 15 ans ou tracker Immobilier NAREIT sur mon contrat suravenir qui est réduit en frais mais ne prend qu’une sélection de fonds parmi l’ensemble des unités de comtes.

Hors ligne Hors ligne

 

[+4]    #13 19/02/2016 00h17

Membre
Réputation :   56  

Merci Stef de poser la question, j’allais développer à un moment où à un autre. Les points importants sont les suivants. Je vais l’exprimer avec mes mots de façon très synthétique mais Antonacci est technique et cite ses sources.

La diversification entre classes d’actifs n’est pas une chose si formidable qu’on le croit (ou qu’elle a pu être par le passé), en effet toutes les classes d’actifs tendent à être très corrélées pendant les krachs, là où on en aurait le plus besoin ! Avoir une diversification qui ne lisse la volatilité qu’à la hausse, c’est effectivement un peu inutile. La seule diversification utile est celle qui fait préférer posséder des actions de 50 entreprises plutôt que d’une seule pour éviter le risque de faillite individuelle. Avec les ETF, aucun problème de ce type.

Les obligations, sur très long terme, ne sont pas très performantes et il est peu légitime de penser que ça va changer à l’avenir. On est un peu induit en erreur par le passé à moyen terme (un peu comme pour l’immobilier en France). De même, l’or ou les matières premières ne produisent absolument rien. Donc toutes ces classes d’actifs ne sont pas à considérer de façon permanente dans un portefeuille. Pour l’immobilier j’ai oublié mais je suppose qu’il met ça dans la même catégorie d’actif improductif ou peu performant à long terme.

La vraie performance du capitalisme vient des actions, et rien d’autre. Or il ressort des deux points précédents que la diversification de classes d’actifs n’apporte pas grand chose et que les autres classes d’actifs (que les actions) ne performent pas bien à long terme. Il est en revanche légitime d’avoir une classe d’actif alternative, à faible risque, pour les phases baissières du marché, dans le cadre de la stratégie de l’absolute momentum : Antonacci suggère un panier d’obligations diverses de court/moyen terme.

Historiquement, les actions US ont toujours surperformé le reste du monde (9% contre 6%, en gros). Pourquoi ? Il ne l’explique pas. Est-ce que cela va durer ? Il ne le dit pas. En tout cas, les USA représentent quelque chose comme 50% de la capitalisation mondiale (on le voit dans la composition des indices monde). Il est donc assez légitime et évident, si on cherche deux alternatives d’investissement, dans le cadre de la stratégie de relative momentum, de couper la poire en deux : les USA d’un côté (S&P 500), le reste du monde de l’autre (il préconise un ETF MSCI ex-US).

Voilà le pourquoi de la théorie qui accrédite GEM (que des actions, une louche d’obligations ponctuellement) et discrédite la stratégie à 4 modules pseudo-diversifiés.

Je lui ai posé un certain nombre de questions par mail, notamment en lui demandant pourquoi il ne préférait pas son modèle à 4 modules sachant qu’il a une performance légèrement supérieure (à risque égal) à GEM. Il précise d’ailleurs dans sa FAQ, sur son site, que les stratégies de ses papiers de recherche ne sont pas faites pour être utilisées en pratique mais simplement pour illustrer les principes du momentum, contrairement à GEM qu’il approuve comme application pratique. Il n’a pas nié cette performance supérieure du modèle à 4 modules mais m’a dit que s’il faisait une assertion au départ ("les obligations, l’or, l’immobilier ne sont pas de bonnes classes d’actifs à long terme") ce n’était pas pour ensuite les mettre dans son portefeuille afin d’avoir un meilleur résultat. J’ai beaucoup aimé cette réponse, qui prouve qu’il est fidèle à ses raisonnements et qu’il fuit le data-snooping et la sur-optimisation.

Quant à la performance de GEM, vous pouvez la vérifier par vous-même sur son site, depuis 1971. Le couple performance/risque dépasse le modèle à 4 modules. En "dé-leverageant" un peu GEM, on obtient un résultat pas trop éloigné, notamment en terme de performance et de max drawdown.

Dernière modification par Golliwogg (22/02/2016 15h13)


Mon portefeuille "momentum" : 175k€ investis

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #14 20/02/2016 00h59

Membre
Réputation :   56  

stef a écrit :

dois je comprendre que GEM a une meilleure performance sur la période considérée, mais que si on compare cette performance à la volatilité, le 4 modules prend l’avantage ?

C’est exactement ça. Antonacci dit qu’il est d’usage de découpler la décision de s’exposer plus ou moins au risque, de la stratégie d’investissement elle-même. Il considère que GEM est une stratégie optimale, et que l’exposition au risque doit se décider à part, soit en "dé-leverageant" (en n’investissant qu’une partie sur GEM, le reste en panier obligataire permanent), soit en "leverageant" (en empruntant). En pratique, il n’est pas toujours possible au simple particulier d’accéder à l’effet de levier.
Quand j’ai posé la question à Antonacci, je lui ai cité ces valeurs, dont le GEM investi à 70%, tiré de son livre :

4-modules (1974-2011) :
    Return : 14.9
    Sharpe : 1.07
    Max DD : -10.92
Deleveraged GEM 70 (1974-2013) :
    Return : 14.52
    Sharpe : 0.9
    Max DD : -12.13

Certes, la comparaison n’est pas parfaite car il manque 2011-2013 sur le "4 modules". Mais on peut voir que pour un rendement égal, le sharpe et le max DD est meilleur sur le "4 modules".

stef a écrit :

Par ailleurs, je ne comprends pas bien l’affirmation comme quoi la classe d’actifs "actions" est supérieure aux autres. Sur le tableau et graph ci-dessous que j’avais gardés en mémoire, on voit que l’Equity REIT est mieux placé ou encore que l’Or superforme largement à certains moments.

Parce qu’il se base sur un historique beaucoup plus long (au-delà d’un siècle). Il n’a pas pu faire un backtest de plus de 45 ans par manque de données (c’est déjà excellent pour un backtest !) mais il existe tout de même de nombreuses sources sur l’évolution des actions, de l’or (et autres) sur des périodes beaucoup plus longues.

stef a écrit :

La question que je me pose : pourquoi n’a-t-on pas dans un même module  :
- Equity US
- Equity hors US
- Equity Reit
- Gold
- Obligataire High Yield
- Fonds Euro
en retenant les 2 meilleurs momentum 12M, pour minimiser un peu la volatilité ?

Par cohérence avec ses prémisses de départ. Il considère que les autres classes d’actifs ne sont pas bonnes pour le long terme. Il est vrai qu’avec le relative momentum, on n’est pas forcément dans le long terme, on pourrait profiter de la montée d’un actif pour "surfer sur la vague". Je pense qu’il insiste sur le fait d’avoir un fondement théorique solide préalable, plutôt que de tout mettre dans le même panier et de prendre ce qui marche le mieux sans se poser de questions. Je vous cite en conclusion sa réponse exacte (à ma question sur la comparaison GEM/"4 modules") qui répond d’ailleurs aussi à toutes vos questions précédentes :

Antonacci a écrit :

you are doing what many academics do in stating assumptions and then ignoring them. Gold has only done well in the 1970s after its long-standing price limit was lifted. Bonds have been in a strong bull market since the 1970s. It isn’t realistic to think either will perform  well in the future no matter how good the numbers have looked since 1971. Stocks, however, have always offered a good risk premium over any long-term period of time. You need to use some common sense along with past performance.

Dernière modification par Golliwogg (20/02/2016 01h05)


Mon portefeuille "momentum" : 175k€ investis

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #15 21/02/2016 10h24

Membre
Réputation :   56  

Oui, il a étudié à part le timing sur le S&P 500 seul, c’est ce qu’il appelle l’absolute momentum. Il en a même fait un papier à part, disponible sur son site. Et c’est ça qui apporte le gros de la performance (enfin surtout de la réduction de volatilité et du max drawdown). C’est aussi la méthode choisie pour remonter jusqu’en 1927 (!) dans l’article que j’ai donné un peu plus haut. Je ne crois pas que le but d’alterner entre S&P 500 et World ex-US ait besoin que ces deux secteurs soient décorrélés. Si tel avait été le cas, il aurait proposé de les travailler simultanément, pour que leur décorrélation réduise la volatilité. Or ce n’est pas ce qu’il propose, et c’est justement sur l’argument que toutes les classes d’actifs sont trop corrélées qu’il dit qu’il n’est pas nécessaire d’être investi dans autre chose que des actions. Non, le but de l’alternance entre les deux secteurs géographiques est juste que parfois, l’un avance plus vite que l’autre, quelle que soit la corrélation.
_______________________

Robot neuneu a encore frappé ! "Merci de sauter des lignes pour améliorer la lisibilité de votre message !" Et si je n’ai envie d’écrire qu’un seul paragraphe ?! Le plus étonnant est qu’il a attendu ma modification de message (où je n’ai fait que mettre une phrase en gras) pour me faire cette "suggestion"…

Dernière modification par Golliwogg (21/02/2016 10h44)


Mon portefeuille "momentum" : 175k€ investis

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #16 23/02/2016 22h53

Membre
Réputation :   56  

J’ai du nouveau. J’ai demandé à Antonacci s’il fallait mieux suivre le signal S&P 500 vs. ACWI ex-US et tenter de représenter chaque secteur avec mes ETFs disponibles ou s’il valait mieux utiliser le signal résultant de la comparaison directe des ETFs utilisés. Il m’a répondu la deuxième solution (contrairement à ce que je comptais faire).
Du coup, je viens de passer quelques heures à faire un vrai bon backtest GEM S&P 500 vs. Euro Stoxx 50 de 1988 à aujourd’hui. J’ai fait attention à utiliser des données avec dividendes (à part que le S&P est "gross return", le Stoxx 50 est "net return" mais ça ne doit pas être trop dramatique comme différence). Je n’ai utilisé que les prix en USD (même pour l’Euro Stoxx), à la fois pour les signaux et pour les résultats. Je n’ai pas utilisé d’Aggregate Bonds en cas de chute des marchés, j’ai utilisé les T-bills, pour plusieurs raisons :
- du mal à trouver des données qui remontent loin pour les Aggregate Bonds
- la possibilité d’utiliser des obligations locales ajoute un peu de variabilité dans le résultat, suivant quel pays on choisit
- si on est en bull market sur les bonds depuis les années 70 (dixit Antonacci), c’est un peu une tricherie de les utiliser a posteriori comme alternative aux baisses des marchés
- les T-bills suffisent à valider le principe (d’ailleurs Antonacci les utilisait, dans ses papiers de recherche)

Eh bien le résultat est décevant. L’Euro Stoxx 50 se prête mal à l’absolute momentum. Le résultat de GEM est correct, notamment en terme de max drawdown, mais on doit tout à l’absolute momentum sur le S&P 500, ce qui ne nous apprend rien puisque c’était le coeur de la stratégie d’Antonacci. Le fait de voir que ça marche si mal sur l’Euro Stoxx 50 (même le max DD est quasiment du même ordre que l’indice nu) fait se poser quelques questions. Ca me donne envie d’essayer quelques autres indices, au hasard.

Bon, le point positif, c’est que même quand ça ne marche pas vraiment (comme l’absolute momentum sur l’Euro Stoxx 50), ça n’est pas non plus catastrophique au point de faire moins bien que l’indice. C’est déjà pas mal !



Dernière modification par Golliwogg (23/02/2016 22h57)


Mon portefeuille "momentum" : 175k€ investis

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #17 29/02/2016 03h06

Membre
Réputation :   -2  

X

Dernière modification par Cortex (19/03/2016 18h26)

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #18 27/05/2017 13h11

Membre
Réputation :   104  

Proxy US

Pas d’ETF S&P 500 sur Linxea Zen. Le candidat le plus proche du S&P500 , en performance, en volatilité, en ratio de Sharpe est : LU0251127410/
Problème : il n’existe que depuis le 04/07/2006.
Alors avant cette date je lui substituerai son petit frère (le même, plus chargé en frais): LU0115759606
Donc en résumé :



Proxy ex-US

Le but est de fabriquer une représentation de l’indice ACWI ex-US (sans faire une usine à gaz)
Voici une solution raisonnable sur Linxea Zen  :



A noter qu’il n’y a pas de fonds "Canada" sur Linxea Zen. Les 5% correspondants ont été reportés sur l’Europe.
L’évolution de cet indice maison sera calculé automatiquement par ma feuille de calcul en fonction de l’évolution de ces 3 fonds constitutifs.

Proxy Treasury-bills

Ce proxy m’a posé des problèmes et fait perdre du temps. Je cherchais un fonds équivalent sur QUANTALYS, pour ne pas m’embêter à utiliser des outils différents. Mais ça n’existe pas et quand quelque chose ressemble, il n’y pas suffisamment d’antériorité dans les données.
Quand c’est comme ça,  le mieux est de revenir aux fondamentaux : le site du Trésor américains fournit directement les taux des US-Treasuries. Voici le lien pour l’année 2003 par exemple : Taux Treasury Bonds 2003
Les taux indiqués par maturité sont annualisés. Parfait c’est ce qu’il me faut.
Gary Antonnacci recommande un mix 1mois-3mois. Je ferai donc pour chaque 10 du mois la moyenne entre  le taux 4 weeks et 13 weeks (taux dit "coupon")
Par exemple pour le 10 janvier 2003 :


Je retiendrai (1.20+1.24)/2 = 1.22%

Proxy Aggregate bonds

Petit dilemme. Lorsque je ne suis investi ni en actions US, ni en actions ex-US, je dois me protéger selon Gary via un ETF de type "aggregate bonds" . Sur Linxea ZEN il existe LU0430492594. Mais il existe  aussi aussi le fonds euro avec les avantages que vous lui connaissez.
Ce qui me permet de trancher c’est que LU0430492594 n’existe que depuis 2009. Si je veut faire une simulation avec au moins 15 ans de données , je ferai mieux de choisir le fonds euro.
Il sera toujours   possible dans le futur lors d’une implémentation réelle de choisir l’autre fonds (surtout si on ferme les portes de sortie des fonds euros).
Le rendement historique du fonds euros  sera pris ici
Il s’agit de la moyenne de tous les fonds euros (celui de Linxea Zen est légèrement supérieur, mais je n’en tiens pas compte)


Calcul des performances

Un fois investi sur un ou des fonds, le calcul des performances se fera de J+2 à J+2 : ceci pour compte du délai d’obtention de la valeur liquidative des fonds (J+1) et des délais d’arbitrage sur les contrats Linxea (J+1)

Benchmark

J’utiliserai deux benchmarks :
- Le MSCI World en EUR dont je prendrai les performances annuelles ici
- Un indice maison composée de 50% de mon fonds US et 50% de mes 3 fonds ex-US : c’est ce que m’aurait rapporté une approche "total lazy" sur mon contrat AV

Devises

L’ensemble des signaux , des fonds , des benchmarks ont été choisis en euros, ma monnaie locale.
(A l’exception des taux T-Bills)

Dernière modification par Franckielestore (27/05/2017 16h24)

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #19 27/05/2017 18h41

Membre
Réputation :   104  

Simulation de la stratégie

Ma feuille de calcul est disponible :

stratégie GEM US/ex-US Linxea ZEN

Les résultats ne tiennent pas compte des frais de gestion prélevés par l’assureur du contrat. Ni des futurs prélèvements sociaux au dénouement du contrat.
Les frais de gestion des UC sont quant à eux bien pris en compte dans les VL des fonds utilisés

Résultats de la stratégie

Année 2003

Performance = 13.51%
Benchmark = 16.26%
MSCI World = 10.74%

Année 2004

Performance = 12.03%
CAGR = 12.77%

Benchmark = 9.39%
CAGR = 12.78%

MSCI World = 6.66%
CAGR = 8.68%

Année 2005

Performance = 30.26%
CAGR = 18.32%

Benchmark = 32.97%
CAGR = 19.14%

MSCI World = 26.17%
CAGR = 14.22%

Année 2006

Performance = 15.48%
CAGR = 17.61%

Benchmark = 5.80%
CAGR = 15.66%

MSCI World = 7.40%
CAGR = 12.48%

Année 2007

Performance = 2.67%
CAGR = 14.45%

Benchmark = -4.92%
CAGR = 11.21%

MSCI World = -1.66%
CAGR = 12.01%

Année 2008

Performance = -2.96%
CAGR = 11.35%

Benchmark = -36.40%
CAGR = 1.32%

MSCI World = -37.64%
CAGR = -0.47%

Année 2009

Performance = 9.78%
CAGR = 11.12%

Benchmark = 37.32%
CAGR = 5.82%

MSCI World = 25.94%
CAGR = 3.07%

Année 2010

Performance = 9.95%
CAGR = 10.97%

Benchmark = 22.84%
CAGR = 7.81%

MSCI World = 19.53%
CAGR = 5%

Année 2011

Performance = -9.83%
CAGR = 8.44%

Benchmark = -7.05%
CAGR = 6.05%

MSCI World = -2.38%
CAGR = 4.15%

Année 2012

Performance = 10.47%
CAGR = 8.64%

Benchmark = 13.10%
CAGR = 6.73%

MSCI World = 14.05%
CAGR = 5.10%

Année 2013

Performance = 23.94%
CAGR = 9.95%

Benchmark = 18.70%
CAGR = 7.77%

MSCI World = 21.20%
CAGR = 6.47%

Dernière modification par Franckielestore (28/05/2017 17h18)

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1   [+3]    #20 15/02/2018 11h00

Membre
Réputation :   56  

Bonjour à tous,
Je viens de prendre conscience d’une subtilité très importante des fonds euro d’assurances vie, dont j’ai l’impression que peu sont au courant : tous les assureurs n’appliquent pas les mêmes règles de rémunération des sommes désinvesties du fond euro en cours d’année. C’est pourtant crucial dans notre stratégie momentum car il va forcément y avoir des désinvestissements en cours d’année, toutes les assurances vie ne sont donc pas bonnes à utiliser dans ce cadre. Tous les cas de figure semblent exister, les assureurs rémunèrent les sommes désinvesties en cours d’année, quelque part entre le Taux Minimum Garanti (TMG, de l’ordre de 0.3% !…) et le Taux de Participation aux Bénéfices (le taux affiché partout, soit typiquement 1.8 à 2.2%) : certains rémunèrent uniquement au TMG, d’autres au taux plein, d’autres au taux plein si et seulement si un minimum est laissé en fond euro lors du désinvestissement, d’autres rémunèrent un taux intermédiaire, etc… Dans tous les cas, au prorata temporis de la durée d’investissement, cela va sans dire.
Je vous laisse regarder en détail les conditions générales de votre contrat et nous en donner le résultat. Pour ce qui me concerne, sur mes contrats, voici le fruit de mes recherches :
Linxea Vie, article 15 p. 19 : taux plein sur les deux fonds, dans tous les cas.
Croissance Vie (Epargnissimo), article 9 p. 7 : taux plein sous réserve de laisser un minimum (de ce que j’en comprends).
Darjeeling : les CG ne sont pas disponibles en ligne, on me les a envoyées par mail, je les ai trouvées très peu claires. Après échange par mail avec le support, voici ce qu’il en ressort : taux plein sous réserve de laisser un minimum de 30€ sur le fond euro.

Donc en ce qui me concerne, j’ai de la chance, mes 3 contrats sont bons sous réserve de laisser un minimum sur 2 d’entre eux.

Au hasard, un autre exemple, Linxea Zen, p. 12 : les sommes désinvesties sont rémunérées à 70% du taux plein.

Dernière modification par Golliwogg (15/02/2018 11h46)


Mon portefeuille "momentum" : 175k€ investis

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #21 15/02/2018 12h06

Membre
Réputation :   74  

Bonjour,

Il semblerait que cela dépende de l’assureur.

Generali (ING, Linxea Vie) : un des seul à verser la participation aux bénéfices même si le fonds euros « de base » est totalement désinvesti.

Suravenir (Fortuneo, Linxea Avenir) : il ne faut pas désinvestir en totalité le fond euros, toujours laisser un minimum.

Spirica (Linxea Spirit) : idem, j’ai compris qu’il faut simplement laisser un minimum (je ne suis pas certain de mon interprétation des CG).

J’ai trouvé un début d’échanges sur ce sujet : Fonds en euros : calcul des intérêts en cas d’arbitrage ?

Dernière modification par PierreP (15/02/2018 12h09)


Pierre ––– Parrainage : yomoni, wesave, casden, boursorama, fortuneo… Il suffit de m'adresser un message…

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1   [+2]    #22 20/02/2018 17h43

Membre
Réputation :   104  

@ Darwin: Il faut bien dissocier les signaux et les supports sur lesquels vous investissez en fonction de ces signaux.
Pour les signaux : j’ai tout expliqué ici
J’ai donné les code à utiliser sur PerfCharts | Free Charts | StockCharts.com
Pour les supports : j’ai donné mes supports PEA ici
et j’ai donné ma méthode de sélection des supports sur AV ici

Voilà j’espère que maintenant tout est plus clair wink

@Evident
J’ai backtesté ma méthode AV avec Quantalys.
Uniquement sur la période jan2003-Jan2018 par manque de données antérieures.
J’ai donc voulu vérifier que je n’étais pas trop éloigné des résultats de "GEM pur". Si c’est le cas, alors la confiance en ma stratégie appliquée à l’assurance vie me sera donnée par les backtests long terme de Gary Antonnacci.
Mon benchmark GEM pur 2003-2018 donne un CAGR de 12.48%
Ma stratégie sur Linxea Avenir donne un CAGR de 14.81%
Ma stratégie sur Linxea Spirit donne un CAGR de 13.93%
Ma stratégie sur Linxea Vie donne un CAGR de 14.03%
…..etc (j’ai d’autres AV, avec des résultats similaires)

Mes résultats diffèrent de ceux de GEM en raison de deux facteurs :
- Le choix des supports d’investissement
- Le cours euro dollars : in fine ce sont des euros que j’investis, alors que GEM est investi en $. J’évite toujours les supports "hedgés"

Voilà, j’espère que ces précisions seront utiles à tous.

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1   [+1]    #23 07/04/2020 18h24

Membre
Réputation :   104  

On est bien d’accord Sebo 26 et Maxicool, on se pose les mêmes questions sur la validité de cette stratégie dans le siècle dans lequel on vit. Les marchés sont devenus plus réactifs , plus connectés que par le passé, avec des algorithmes qui existaient pas au 20e siècle.

Il y a quelques mois est passé sur ce forum un certain Philippe, que tout le monde ou presque a regardé avec condescendance. Il voulait nous expliquer qu’il avait mis au point une nouvelle stratégie, basée sur GEM mais avec des indicateurs différents. Les supports qu’ils utilisent sont quelques peu différents.  En gros :
- actions Etats-Unis
- ou actions Europe
- ou Obligations LT zone euro (étonnant) ou Or

Sa stratégie s’appelle IMITTIS. Je me suis abonné par curiosité à sa mailing list et j’avoue que les résultats sont plus qu’étonnants. Chaque fin de mois , il envoie les signaux par email et le support sur lequel se positionner pour le mois suivant.

Voici quelques points forts.

Performance 2018 en € : +10.78%. Oui vous avez bien lu.
Performance 2019 en € : 22,89%; Gary a fait +19.14% en $
Et en 2020 : j’ai reçu le 28 février pour me dire que la stratégie sortait des actions pour entrer sur les obligations LT (ou l’or au choix). Résultat : le 03 avril sa stratégie ne perdait que 6% sur 2020.

Il ne donne pas sa recette de cuisine pur calculer le signal, mais on sent bien que c’est un signal plus réactif que GEM!

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1   [+3]    #24 16/04/2020 12h48

Membre
Réputation :   104  

Sur ce site vous pouvez suivre "en direct" le choix d’allocation de la stratégie GEM (et d’autres stratégies du même type).

Attention à ne pas se tromper sur l’interprétation des codes couleurs.
La couleur indique le signal en fin de mois pour le mois suivant.
Par exemple, ici en 2020, on voit que fin février le signal indique une allocation pour le mois qui suit (applicable au 1er mars) une allocation sur les obligations (ETF BND).

La colonne performance est quasiment parfaitement alignée avec les perrons sur le site de Gary Antonacci.

Dernière modification par Franckielestore (16/04/2020 12h49)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #25 04/05/2021 15h33

Membre
Réputation :   56  

Gulli a écrit :

L’autre [difficulté] est de décrocher des écrans du jour au lendemain pour les fans d’analyse technique! Mais il faut savoir se raisonner et se faire violence de temps en temps.

Pour moi c’est justement un avantage. Pouvoir faire l’autruche et ne pas se tenir au courant, c’est le meilleur moyen d’être constant dans son approche.

maxicool, le 05/04/2020 a écrit :

OK. Merci.
Et avec le krach de ce trimestre, le rendement annualisé a-t-il sévèrement chuté ?
Car l’avantage n°1 de ces stratégies doit être justement, si j’ai bien compris, d’anticiper ces fortes crises et de mieux les amortir…

Je vous répond un an plus tard, à dessein. A l’époque, on était dans le creux de la vague, à la suite d’un très mauvais signal, je n’avais donc absolument pas envie de faire le point. Comme je vous ai dit, je ne fais le bilan que de temps en temps, en période "faste" ; ça m’aide à tenir le cap. Et je ne fais qu’un bilan global, un calcul de TRI global, qui m’évite d’entrer dans des considérations du genre "et si j’avais fait plutôt ça, et plutôt un jour plus tard"…
Donc, je viens de faire le point. Mon TRI brut depuis le début de mon investissement (juin 2012) est de 9.1 %. Donc brut de prélèvements sociaux. En net c’est 7.7 %, mais le brut permet de comparer à un benchmark plus équitablement. Le S&P 500 sur la même période est à 15.4 %. En résumé, je sous-performe énormément le benchmark… mais je gagne de l’argent. C’est pas si mal…
A savoir que mon calcul de TRI est très simple : il prend tout l’historique de mes dépôts/rachats avec leur date, et considère un retrait général à la date d’aujourd’hui. Il comprend donc pas mal de choses, ce n’est pas le reflet exact de la stratégie pure. C’est plutôt le reflet objectif de ce que j’ai fait. Ca prend par exemple en compte une avance de 45k prise il y a 3 ans pour l’achat de ma RP (car au fond je le considère comme un levier - c’était ça ou retirer l’argent).

Dernière modification par Golliwogg (05/05/2021 11h55)


Mon portefeuille "momentum" : 175k€ investis

Hors ligne Hors ligne

 

Attention Cette page affiche seulement les messages les plus réputés de la discussion.
Flèche Pour voir tous les messages et participer à la discussion, cliquez ici.

Discussions similaires à "portefeuille financier de golliwogg (stratégie momentum)"

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur