Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

[+2]    #26 22/02/2018 10h22

Membre
Réputation :   5  

Comme Stef, je suis un VTTiste historique, j’ai commencé début 1990.
D’abord en cadre acier rigide, puis aluminium, puis semi-suspendu (rigide derrière et fourche suspendue à l’avant), et maintenant carbone semi-suspendu.

Au fil des années, je suis passé de la compétition régionale, avec entrainement 2/3 fois par semaine à maintenant une pratique régulière de randonnée de 40/50 kms.

Au fil des années, j’ai vu passer les modes et coup de marketing dans ce marché. Donc faites attention, ne  vous faites pas prendre par des arguments abusifs, dans le seul but de vous vendre à bon prix un élément marketing qui va disparaître dans quelques années.
quelques exemples pour les anciens: poignées tournantes, pédalier ovale, manette de frein et vitesse intégrée, pneu increvable …

Le choix d’un VTT est très personnel, en fonction:
sa fréquence d’utilisation (1 fois par mois ou 3 fois par semaine tout temps)
sa pratique (balade, course)
son terrain de prédilection (plaine roulante, montagne)
son physique (taille morpologie et sensibilité à la douleur)
ses connaissances en mécanique

Pour une utilisation ponctuelle, mieux vaut racheter un vtt d’occasion peu cher mais en bon état.
Comme Stokes, pour 100 euros, vous pouvez trouver un VTT ancien, simple mais robuste et sans soucis.
A vérifier la bonne taille du vélo, faites tourner les roues pour vérifier que les roulements n’ont pas de jeu, et que les jantes ne sont pas trop voilées.
idem pour le pédalier et la potence, il ne faut ni jeu, ni point dur sur les pièces en rotation.
Vérifier aussi l’état de la transmission, chaine, cassette et pédalier.
Si vous achetez un vtt neuf pas cher, vous passerez votre temps à refaire des réglages et des réparations.

Pour une utilisation "tout temps", ou gros rouleur, en dessous de 1000 euros, vous ferez de la mécanique après chaque sortie. Le prix des composants des vtts, augmentent d’une part avec la fiabilité, et mais aussi avec le gain de poids.
Vous trouverez une gamme de vtt très fiables dans les tarifs 1000/3000 euros, les composants sont prévus pour une vraie pratique de VTT, après au dessus, on recherche les gains de poids.

Le choix des tailles de roues.
En toute logique, les tailles de roues dépendent principalement de la taille/morphologie du pilote.
Petit, le 26’’ pouces était parfaitement adapté pour les petits mais maintenant quasi obsolète.
Moyen, 27.5’’, c’est maintenant la taille médiane.
Grand, 29’’,
Normalement, les vendeurs auraient du avoir ce discours dès le début, au lieu de vouloir vendre du 29’’ à tous le monde à son apparition.
Effectivement, le plus simple consiste à essayer sérieusement (au moins 10 kms) un vtt dans les différentes  tailles pour se faire son idée. (copain, location, salon, certains magasins…)

Pour information, le comportement d’un vtt dépend énormément de la géométrie du cadre. Aussi quand les fabricants changent les tailles des roues, ils changent également la géométrie du cadre, et devraient aussi changer la transmission.
De fait, vos conclusions sur la taille des roue est souvent faussée par le changement de géométrie.

Pour les pneus.
Le vrai pneumatique Tubeless pour le VTT a été une révolution pour le vttiste confirmé.
Il était réellement étanche seul, même s’il était préférable d’ajouter un liquide préventif dans le pneumatique pour le rendre plus résistant au crevaison.
L’intérêt est évidement sa résistance à la crevaison, surtout en basse pression 1/1.5 bars, quand l’on souhaite améliorer l’adhérence ou aussi si vous oubliez de refaire vos pressions avant de partir !

Maintenant les pneumatiques sont Tubeless ready, c’est presque pareil, sauf que le pneumatique n’est pas étanche, il sera étanche grâce au produit anticrevaison que l’on rajoute. Ça veut dire que vous devrez refaire vos pressions très très régulièrement, et remettre aussi du liquide tout les 6 mois.

Pour les vttistes ponctuels, privilégier la chambre à air, l’étanchéité est bien plus fiable, et la gestion du pneumatique est beaucoup moins chronophage. Si vous roulez dans des coins épineux, vous pouvez ajouter une bande anticrevaison kevlar à mettre entre la chambre et le pneumatique.

Toujours les pneus.
La mode est à l’augmentation des sections de pneumatiques.
Les gros pneus sont bien adaptés à une pratique de vtt de descente.
Le pneumatique est confortable, amortie les chocs. Mais son rendement est médiocre voire, mauvais et le poids XXL. Pour de la descente, ce n’est pas un problème.
Pour du XC, (abréviation pour du crosscountry, course sur des chemins classiques, ou l’on monte autant que l’on descend), l’augmentation de la section ne présente aucun intérêt.

Pour le cadre
Le cadre carbone sur les vtts présente un défaut majeur: sa fragilité.
Pour l’utilisation normale du vtt, le carbone ne présente évidemment aucun problème. Il est efficace , léger et confortable.
C’est la chute qui pose problème, un bon choc transversal sur le cadre et vous avez un vélo pliant!
Il faut le savoir, après souvent les cadres sont garantis à vie, donc vous pourrez probablement le faire changer. Ce risque dépend surtout de votre pilotage.

Pour les franciliens, peut être à bientôt sur les chemins de Fontainebleau.

Hors ligne Hors ligne

 

#27 22/02/2018 13h55

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   167  

Iqce a écrit :

Hélas stef, lorsque vous faites un saut de 1 ou 1.50 métres en BMX ou avec un VTT rigide, c’est infiniment pire que le trail.

J’ai moi aussi du mal à imaginer que le trail sera moins traumatisant.
Ne pensez vous pas pouvoir trouver un juste milieu entre la pratique intensive du VTT telle que vous la décrivez et l’arrêt de l’activité ?
Un VTT tout suspendu et une pratique de type XC, un poil all-mountain pour se faire encore plaisir, pourrait certainement vous satisfaire au niveau des sensations.
Moi, j’avais dans le temps un mal de dos chronique à cause d’un tassement de disques. Et bien, le VTT tout suspendu m’a bien soigné car il m’a permis de me muscler là où il faut et de déverrouiller la colonne par les petits mouvements de torsion occasionnés par le pilotage.
Si j’arrête de rouler plusieurs semaines, le mal de dos revient rapidement !
De même, si je roule sur route, en position figée, j’ai mal partout alors que bouger sur le VTT me fait beaucoup de bien.

Prochain ride envisagé : loger à St Paul Trois Chateaux sur 2-3 jours et explorer les villages perchés alentours. D’après Uttagawa et ma carte IGN, ça regorge de chemins qui ont l’air bien intéressants. Si vous résidez vers Die, vous devez connaître le coin.

Hors ligne Hors ligne

 

#28 22/02/2018 14h03

Membre
Réputation :   25  

Bonjour,

J’ai un Cannondale Raven.

seules modifications à l’origine : pédales automatiques et freins à disque.

Pratique occasionnelle du week end avec des copains, sur des parcours vallonnés de l’Anjou.

Hors ligne Hors ligne

 

#29 22/02/2018 14h49

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   396  

Salut ostal,

Oui je vous le confirme pour mon cas particuliers ; je ne vous dit pas que le mal de dos est préférable, le préférable c’est de ne rien avoir du tout wink
Je vais pouvoir continuer à faire des petites sorties roulantes styles forêt de Fontainebleau ou Senlis, mais plus de sauts ni de caillasses.
Le trail soigne un peu de manière similaire le soucis d’ailleurs.
Je ne réside pas vers Die, mais je serais peut être dans le secteur, faites signe à l’occasion ?


Tant que t'as pas vendu t'as pas gagné. Mais t'as pas perdu. Mais t'as pas gagné. Mais…Oh zut fait @*

Hors ligne Hors ligne

 

#30 22/02/2018 17h15

Membre
Réputation :   5  

Avec l’age, on ressent bien les problèmes de dos en général.
Pour mon cas, j’ai une solution efficace, c’est la pratique en parallèle du VTT, de l’escalade.
Cette activité permet d’avoir beaucoup de mise en extension de la colonne vertébrale et probablement de limiter les tassements de vertèbres.
Les apports musculaires apportés par cette activité doivent aussi avoir une influence sur ce mal.

A tester si vous avez l’occasion

Hors ligne Hors ligne

 

#31 30/08/2018 23h23

Membre
Réputation :   65  

Nous sommes fin août et ce fut certainement l’une si ce n’est ma plus belle année pour le VTT et plus généralement le vélo.
Tout d’abord le temps a été bon car rouler sous la pluie me procure peu de plaisir.
Les randonnées les plus significatives réalisés depuis avril sont :

- brevet 300km en vélo de route avec un départ ouest parisien vers  le Perche avec un départ de nuit.
j’aime particulièrement le lever du soleil avec une légère brume
On y croise des habitués du Paris Brest Paris pour qui un 300 est une reprise avant d’aligner les brevets 400 et 600 km en vue du PBP de 2019 (comme les JO, cela a lieu tous les 4 ans mais pas la même année pour ne pas faire d’ombre aux JO wink )

- maxi verte de l’Ascension: 4 jours de randonnée dans la haute Corrèze organisée par des clubs FFCT locaux.Toujours une superbe ambiance et chaque année on découvre une région différente.

- début juin : les Petites routes du soleil en vélo de route dont le tracé relie Thonon à Nice par les pré-Alpes. Cela est une bonne alternative à la Grande Traversée des Alpes qui prend l’ensemble des grands cols. Même si les cols sont moins hauts et célèbres, le dénivelé total est du même ordre . Nous étions une bonne trentaine avec là aussi une superbe ambiance et la découverte de superbes paysages en passant entre autres par le Chablais, le Salève, la Chartreuse, le Vercors, la Drome, les régions de Digne et Sisteron, …
L’organisateur que je vous recommande https://www.cyclodesgrandesalpes.fr/edi … leil-2018/ . le topo guide associé est le suivant :
Le topo Guide des P’tites Routes du Soleil - @Glénat édition - GTA Move Your Alps

- fin juin : les 360 kms de VTT de Domfront dans l’Orne avec plus de 6600 de D+ . Départ le samedi 6h et nous devons arriver avant 18h le Dimanche . Certains le font en solo; j’en suis bien incapable et avec un ami nous nous lançons sur la formule 2 x 180 km. Je suis sur le 2nd relais avec un départ à 21h30 avant que la nuit ne tombe . Rouler de nuit sur des chemins inconnus avec quelques passages techniques et où on se retrouve seul parfois sur 10 kms donne un goût d’aventure et de mystère .
Je suis en état de grâce sur les 100 premiers km et beaucoup moins sur les 80 derniers. Je finis à 11h30 et plutôt très satisfait et … fatigué.

- mi-aout : tour de la Bourgogne avec mon épouse par les canaux de Bourgogne / du Centre / de la Loire / du Nivernais + traversée des coteaux de Dijon / Beaune en 8 jours avec remorque mono-roue et des sacoches légères pour Madame. Nous avons fait un mix camping et gites. C’est très accessible; on y croise des familles. Là aussi c’est magnifique. On fait des rencontres et je suis toujours bluffé par le génie ces constructeurs de canaux et écluses construits à la force animale (homme / chevaux /..) dont les chantiers pouvaient durer 50 ans. Les ingénieurs optimisaient les parcours et ainsi à certains moment le canal est accroché au flanc d’une colline ou au contraire creusé au fond d’un vallon . Ces canaux doivent toujours être alimentés et ne pas déborder grâce aux rivières qui discrètement les suivent.
Les écluses se rapprochent ou s’éloignent et quand on atteint le point haut signe d’un changement de bassin hydrographique , le sens de ces mêmes écluses s’inversent . Ainsi sur le tour de Bourgogne qui contourne le massif du Morvan, on passe successivement du bassin Seine à celui du Rhône, puis la Loire pour retour Seine. C’était le principal moyen de transport de ce qui était pondéreux avant l’arrivée du chemin de fer

-fin août : ambiance plus sportive (12000 de D+ sur 370 kms) avec la Grande Traversée des Alpes en VTT sur le tronçon Thonon Grenoble avec mon club . Ce parcours est assez parallèle avec celui des petites routes du soleil en vélo de route. Là encore de superbes paysages sur les pre Alpes

Il y a mille pratiques du vélo mais il est certain que nous avons un pays magnifique et le vélo est un superbe moyen pour le découvrir.

Dernière modification par stef (30/08/2018 23h28)

Hors ligne Hors ligne

 

#32 05/09/2018 15h00

Membre
Réputation :   21  

Bonjour à tous,
Été très vtt également pour moi mais beaucoup moins sportif que pour certains ;-).
Beaucoup de chemins entre Etel et Quiberon dans le 56, c’est plutôt plat donc à 62 ans cela me convient bien.
J’avais sorti l’année dernière mon Rockrider 6.2 de l’abri où il s’ennuyait depuis 15 ans. 12,5€ de réparation chez un petit mécano et il roule comme au premier jour. Il est tout suspendu donc cela ménage mon dos, mais dès que le chemin devient vraiment vtt les suspensions saturent rapidement et renvoient tous les chocs dans le cadre…
J’envisage de le changer pour avoir des suspensions plus performantes mais à vous lire je vois que l’inflation n’a pas épargné les cycles et qu’il va falloir au moins 1000€ pour avoir mieux. J’hésite !?
A++
Yg


B.Graham "Le principal problème de l’investisseur - et même son pire ennemi - est probablement lui-même".

Hors ligne Hors ligne

 

#33 14/10/2019 10h15

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   396  

Bonjour,

Je propose aux VTTistes du forum de réveiller le sujet en cette belle arrière saison automnale.

Pour ma part, j’ai continué doucement à rouler malgré les risques sur la santé. J’utilise l’idée du VTT comme une alternance au Trail, et effectivement les bénéfices de l’entrainement croisé sont bien réels.

Mais surtout je voulais vous parler en quelques lignes de mon achat d’un Spé’ Chisel, négocié en bon apprenti rentier radin à -60% sur un vélo de démo (j’ai honte…Enfin non pas trop).
L’idée était de partir sur un SR et non plus un tout mou pour m’obliger à ralentir en descente et mettre pied à terre avant de sauter les marches tout en gardant un confort proche si possible du carbone.
Et bien ce qui se dit sur le net de ce vélo est exact, il n’a pas les qualités d’un carbone, mais pas loin, et j’en oublie même parfois qu’il n’y a pas d’amortisseur AR !
Au niveau des critiques : une fourche minable, que j’ai liquidé rapidement (retour chez RockShox, pas pressé d’assumer d’ailleurs).
Par contre les pneus Spé sont supers (en dehors de leur tarif) !

Bonnes randos à tous et toutes wink

Dernière modification par Iqce (14/10/2019 10h16)


Tant que t'as pas vendu t'as pas gagné. Mais t'as pas perdu. Mais t'as pas gagné. Mais…Oh zut fait @*

Hors ligne Hors ligne

 

#34 21/10/2019 23h07

Membre
Réputation :   65  

Bonjour Iqce,

je n’ai pas le plaisir de connaître ce vélo.
En regardant le site Specialized, je vois qu’il y a 2 versions : Comp et version de base.
je ne sais pas quelle version vous avez mais il s’agit d’un vélo relativement accessible pour un Spé alors
avec -60% même pour un vélo d’essai vous avez clairement fait une affaire.
Il a toute les caractéristiques d’un SR moderne : mono-plateau avec 12 vitesses, des roues en format boost avec des pneus en 2,3 . Je pense que ces roues avec cette taille de pneu est un point clé sur votre perception de confort et le filtrage. S’ils ne sont pas montées en tubeless, vous pouvez alors encore augmenter le confort avec du TR avec une pression autour de 1,7 / 1,8 bar.

Hors ligne Hors ligne

 

#35 22/10/2019 09h06

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   396  

Bonjour Stéph,

J’ai la version basique ; très surpris que Spé ait fait une sorte de VTT "compé client" à ce tarif et toujours enchanté du vélo…Je viens de changer le pneu AR, j’ai remis du 2.0 (Spé fast track) et c’est moins bien, en fait j’ai fait confiance au revendeur, pas vérifié…Je vais voir coté pression. 45 km Dimanche au dessus de Gémenos, ça tape dans la caillasse, les autres étaient en TS ce qui se justifiait, l’exercice à ses limites…
NB : je l’ai eu en double plateau (d’ou la remise je suppose) mais c’est sans regret, si je compare à mon ex Mondraker ou au Zaskar, c’est mieux étagé dans le très dur. A mon niveau (très humble !) c’est la priorité avant le poids.
Par contre j’ai croisé un petit jeune qui avait perdu un oeil dans un grave accident il y a quelque mois dans le secteur lors d’une course : coma et un oeil en moins sad
Je persiste dans mon idée : le Trail est bien moins destructeur, bien plus "tranquille" que le VTT.


Tant que t'as pas vendu t'as pas gagné. Mais t'as pas perdu. Mais t'as pas gagné. Mais…Oh zut fait @*

Hors ligne Hors ligne

 

#36 23/12/2019 19h10

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   601  

Bonjour à tous,
Je viens de rejoindre la communauté vtt’tiste’ en tant qu’heureux détendeur d’un Rocky Mountain Thunderbolt 790 modèle 2015. J’ai déniché ce modèle à "bon" prix sur le bon coin.
Je vais m’inscrire dans un club de ma région (Nimes) pour dompter la bête !
Je serais intéressé par des sorties IH sur plusieurs jours en trail / XC. Ça serait pas mal si on peut s’organiser ça ou rejoindre un rassemblement déjà organisé pour 2020. (Par contre, il va falloir que je m’affûte si je veux suivre Stef …).
Je suis membre du Club alpin. Je crois qu’ils organisent un rencontre vtt en juin au dessus de gap (info à paraître sous peu dans le prochain bulletin). S’il y a d’autres membres vtt"iste" du CAF sur ce forum, ça pourrait être sympa de s’y retrouver.


"Espérez le meilleur, préparez le pire et attendez vous à être surpris" @StockPick_fr

Hors ligne Hors ligne

 

#37 23/12/2019 20h18

Membre
Réputation :   11  

Je pratique également pas mal le vtt et quand j’ai un peu de temps et de motivation, je descends à la montagne faire quelques jours ou une semaine en autonomie en VTT BUL (bike ultra leger, voir les excellents magazines carnets d’aventure ou le site expemag).

J’ai fait des petites sections de la Grande traversée du Jura (GTJ), la Grande Traversée du Vercors en entier (GTV), quelques portions de chemins du soleil et pas mal de secteur de la Transverdon. 

La GTJ est assez accessible et peut être plus facilement organisable si vous préférez aller en gite.
D’un point de vue VTT, j’ai préféré la Transverson. Du vrai VTT mais sans trop de passage engagé.
J’ai comme projet de la faire un jour complétement en 1 semaine en autonomie. Avis au amateurs.

Pour ceux qui ne connaissent pas, ces grandes traversées sont balisées (il faut quand même avoir la carte…) avec comme principe de monter par les pistes DFCI et de descendre par des singles. Des topos sont disponible sur le net.

Il y a aussi la GTMC (du massif central à la méditerranée), les chemins du soleils ect…

Pour les amateurs de VTT, de Nature et de bivouac, c’est à essayer.

Glindy

Hors ligne Hors ligne

 

#38 23/12/2019 21h08

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   601  

Je ne connaissais pas ces circuits. C’est le pendant des itinéraires GR "pédestres". J’avais fait la moitié du GR 20 il y a une dizaine d’année. C’était top.
Je suis partant pour essayer ! Est-ce que vous avez déjà prévu un itinéraire pour 2020 ?


"Espérez le meilleur, préparez le pire et attendez vous à être surpris" @StockPick_fr

Hors ligne Hors ligne

 

#39 25/12/2019 21h53

Membre
Réputation :   11  

Je pense que la Transverdon sera ma prochaine randonnée.
J’ai peu de visibilité pour l’instant au niveau pro mais pourquoi pas essayer de se caller cette rando cette année.
Par contre, il faut etre un minimum entrainé pour prendre du plaisir, il y a quand même du dénivelée à avaller sur ces randos. Apres, suivant la forme du moment, il faut adapter les distances journalieres.

Pour moi le seul fait de bivouaquer en pleine nature me suffit largement même si à chaque fois le groupe se fixait un objectif de finir à tous prix la randonnée compléte.

Glindy

Hors ligne Hors ligne

 

#40 25/12/2019 22h47

Membre
Réputation :   65  

Bonjour à tous
Glindy, je suis intéressé de savoir comment vous vous organisez en terme de matériel pour rouler en Vtt Bul en autonomie (j’ai un peu d’expérience en mule rando pédestre il y a question années sur le gr20 en corse)
Sac sous selle ou autre ?
Couchage ?
Etc…
Sinon Olivier 21 votre proposition est intéressante mais de mon côté je suis déjà impliqué dans 3 groupes différents

Stef

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #41 26/12/2019 00h08

Membre
Réputation :   11  

Je ne suis certainement pas la référence dans le domaine (voir les 2 références plus bas).
J’ai un porte bagage Thule spécifique VTT suspendu ou je fixe un sac étanche, parfois un petit sac sur le guidon et le reste dans le sac à dos de 30 litres. Il y en a qui font beaucoup plus compact que moi en volume et en poids. C’est un compromis poids/confort/prix.

En tente, j’ai une Vaude 1 place de 1kg.
En matelas, un Thermarest gonflable (pas autogonflant), top, juste un peu bruyant quand on dort à plusieurs.
En duvet, un quilt 150 en plume Cumulus, parfois un peu juste, je dort souvent habillé.

Comme évoqué plus haut, le site référence du VTT BUL www.expemag.com , une sacrée équipe de passionné avec des listes type pour s’inspirer. Liste matériel VTT BUL Alpes

Sinon pour explorer un peu plus le domaine de l’ultralight, le site des MUL (marcheur ultra leger) https://www.randonner-leger.org/ . Certains points/astuces peuvent faire sourire mais le forum est très pointu avec des gens qui pratiquent vraiment ( et pas que des petites balades…).

Bonne lecture.

Ah, un point moins drôle quand même, il faut s’attendre lors de ce genre de trip à pousser le vélo régulièrement. il y a forcement des endroits ou ça passe pas sur le vélo…

Dernière modification par glindy (26/12/2019 00h08)

Hors ligne Hors ligne

 

#42 26/12/2019 09h36

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   396  

Quelles belles photos smile !

Puisque d’autres pratiquent, pour le nouvel an avec ma conjointe sous réserve qu’il ne pleuve pas (trop), nous irons dans le Diois. Nuitée à la belle étoile (ça gagne du poids) ou à la faveur d’un abri sous roche, puis petit rando tranquille.
Il y a quelques années nous avons fait le tour de Reychas(voir plus bas), je vous recommande ces terrains de jeux (le Glandasse, Saillans, les Sucettes de Bornes ou encore l’incroyable ambiance de Val Maravel…).

circuit vtt Grimone Chatillon en Diois autour de  Chatillon-en-Diois, Grimone, Menée, Archiane


Tant que t'as pas vendu t'as pas gagné. Mais t'as pas perdu. Mais t'as pas gagné. Mais…Oh zut fait @*

Hors ligne Hors ligne

 

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur